Actu musique

4 septembre 2018

Berlin 2018 - première soirée MAJ avec commentaires

Venue : Mercedes-Benz Arena

JPEG - 73.8 koJPEG - 772.4 ko

Bekijk de uitzending van @mveernl : #u2 berlin #u2eitour opening https://t.co/9QduvMi3g9

— yvonne roozen (@yroozen) 31 août 2018

Bekijk de uitzending van @U2start : U2 - The Ocean / Iris live from Berlin #u2eitour https://t.co/X3HyaDkwut

— yvonne roozen (@yroozen) 31 août 2018

Watch what happened at 0:01 in @mveernl's broadcast : #u2 #u2eitour sunday bloody sunday https://t.co/RNCmUA52O8

— Chufi (@chufineta) 31 août 2018

.@mveernl Elevation #u2 #u2eiTour https://t.co/LcKA9gTKS6

— Regina Roig-Romero (@ReginaIBCLC) 31 août 2018

U2 Acrobat #u2eitour https://t.co/VK8p2LE8bk

— Marja van der Veer (@mveernl) 31 août 2018

.@U2start on #Periscope : U2 - The Best Thing and Summer Of Love's tour debut live in Berlin #u2eitour https://t.co/c0BOtOobLn

— Victøria (@U2Victoria) 31 août 2018

SUMMER OF LOVE #U2eiTour @atu2 @u2gigs https://t.co/h6untNqSfJ

— Anita (@AnitaHartgers) 31 août 2018

01 - The Blackout
02 - Lights Of Home
03 - I Will Follow (This is a new song)
04 - Red Flag Day
05 - Beautiful Day
06 - The Ocean
07 - Iris
08 - Cedarwood Road
09 - Sunday Bloody Sunday
10. Until The End Of The World

Intermission with Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me by Gavin Friday)

11 - Elevation (influx mix)
12 - Vertigo
13 - Even Better Than The Real Thing
14 - Acrobat
15 - You're The Best Thing About Me (Full band acoustic)
16 - Summer Of Love
17 - Pride
18 - Get Out Of Your Own Way
19 - New Year's Day
20 - City of Blinding Lights

encore(s) :Women Of The World Take Over

21 - One
22 - Love Is Bigger Than Anything in Its Way
23 - 13 (There Is A Light)

Donald Trump prévoit de passer en Irlande en novembre.Il doit être à Paris pour les commémoration du 11 novembre. Le déplacement à Dublin promet d'être intéressant.

Live Audio en cours

Merci à Matkin de U2Gigs.com pour les commentaires

U2 donne le coup d'envoi, ce soir, de la partie européenne de sa tournée à Berlin et dès le début, l'on note un changement radical par rapport à la tournée nord américaine. The Blackout est le premier morceau de la soirée, également la première fois qu'il est joué en ouverture de concert depuis sa création. La précédent morceau d'ouverture Love Is All We Have Left n'est as complètement délaissé puisque des extraits largement modifiés sont inclus tout au long de la soirée.

Les images du MRI footage et les instructions des infirmières demeurent. Alors que les visuals du MRI quittent l'écran, ils sont remplacés par une vidéo de l'Europe du début du milieu du XXe siècle incluant :
- des images après guerre de Berlin et Hambourg de 1946, et de Cologne et Amsterdam de 1945 ;
- des images de guerre de Paris en 1944, Copenhague en 1943, Manchester et Londres de 1940, Belfast et Dublin de 1941 ;
- Lisbonne durant le coup d'état de 1926 ;
- des images de la guerre civile espagnole de Madrid en 1939 à deux occasions. Avec, de temps en temps, le MRI re-apparaissant superposé sur les images de guerre.

Tout cela s'ajoute à un mix audio particulièrement complexe comprenant l'introduction omniprésente de Babel extraite de Zooropa - un titre que Willie Williams a largement samplé pour ces clips par le passé - accompagné par une voix qui répète "I'm sorry", extraite de "The Great Speech For Humanity" du long métrage de Charlie Chaplin, The Great Dictator, et comme mentionné plus tôt des extraits de Love Is All We Have Left.

The Blackout s'accompagnait d'images de dévastation remplacées par celles de manifestations, de drapeaux et de technologie dans le but d'inciter à réfléchir et une introduction sonore qui ne laisse aucun doute tant qu'au message communiqué.

Le cœur de la set demeure essentiellement similaire à celle de l'Amérique du nord, avec un message européen pour remplacer celui centré sur l'Amérique.

Red Flag Day est joué pour la 5e fois sur cette tournée dans la set en tant que morceau tournant et attendons-nous à l'entendre plus souvent sur ce leg.

Until the End of the World s'achève sur des extraits de Lord of the Flies et Introduction de William Blake, tandis que Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me est retenue pour l'entracte.

Desire est remplacée par les débuts sur cette tournée de Even Better Than the Real Thing, une nouvelle fois jouée à la manière du mix Fish out of Water, sans les repiqués et backing tracks habituellement inclus. Le Fish out of Water Mix a désormais été joué sur trois tournées de U2, autant de fois que le mix studio (trois fois chacun). L'original est largement battu par FooW en termes de performances brutes (260 contre 113 à date).

Staring at the Sun cède la place en début de tournée à Summer of Love, un titre qui n'a été joué jusqu'alors qu'une seule fois par le passé. Il est joué en acoustique par Bono et Edge sur la scène en forme de E, et ont été conservés les visuels du soleil sur le sol de la scène. Les visuels projetés sur écran en fin de morceau comprennent des images de migrants traversant la mer Méditerranée, les décombres de villes en ruines, et des groupes homophobes de l'extrême droite européens à la place de ceux des Américains et de racisme du premier leg menant à Pride.

Avec cette performance, tous les titres figurant sur Songs of Experience sont apparus sous une forme ou une autre sur une tournée de U2 ; Landlady et The Showman restent les deux seuls titres à ne pas avoir encore eu droit à une interprétation complète, alors que The Little Things That Give You Away est le seul titre de l'album à ne pas figurer à ce jour sur le tournée E+I.

Le changement final est peut-être, sans grosse surprise, le retrait de American Soul, remplacé par New Year's Day. Ce dernier morceau est d'ailleurs joué différemment avec une intro largement inspirée des remixes pour discothèques du début des années 1980, avec des modifications musicales à chaque refrain appuyées par une pause à la batterie de Larry, avec de nouvelles backing tracks au cours de ces mêmes pauses, et plus de clavier que d'ordinaire.

Le drapeau de l'Union européenne remplace celui des Etats Unis, derrière le groupe. La liaison avec City of Blinding Lights se fait par l'Ode to Joy par les enceintes et Bono qui la chante à l'unisson. Le rappel, lui, est inchangé.

JPEG - 37.5 koJPEG - 76.9 koJPEG - 62.9 koJPEG - 174.2 koJPEG - 63.5 koJPEG - 51.8 koJPEG - 99.2 koJPEG - 130 koJPEG - 248.7 koJPEG - 137.9 koJPEG - 83.7 koProchain concert : demain même endroit.

U2 France

Berlin 2018 - première soirée MAJ avec commentaires

Venue : Mercedes-Benz Arena

JPEG - 73.8 koJPEG - 772.4 ko

Bekijk de uitzending van @mveernl : #u2 berlin #u2eitour opening https://t.co/9QduvMi3g9

— yvonne roozen (@yroozen) 31 août 2018

Bekijk de uitzending van @U2start : U2 - The Ocean / Iris live from Berlin #u2eitour https://t.co/X3HyaDkwut

— yvonne roozen (@yroozen) 31 août 2018

Watch what happened at 0:01 in @mveernl's broadcast : #u2 #u2eitour sunday bloody sunday https://t.co/RNCmUA52O8

— Chufi (@chufineta) 31 août 2018

.@mveernl Elevation #u2 #u2eiTour https://t.co/LcKA9gTKS6

— Regina Roig-Romero (@ReginaIBCLC) 31 août 2018

U2 Acrobat #u2eitour https://t.co/VK8p2LE8bk

— Marja van der Veer (@mveernl) 31 août 2018

.@U2start on #Periscope : U2 - The Best Thing and Summer Of Love's tour debut live in Berlin #u2eitour https://t.co/c0BOtOobLn

— Victøria (@U2Victoria) 31 août 2018

SUMMER OF LOVE #U2eiTour @atu2 @u2gigs https://t.co/h6untNqSfJ

— Anita (@AnitaHartgers) 31 août 2018

01 - The Blackout
02 - Lights Of Home
03 - I Will Follow (This is a new song)
04 - Red Flag Day
05 - Beautiful Day
06 - The Ocean
07 - Iris
08 - Cedarwood Road
09 - Sunday Bloody Sunday
10. Until The End Of The World

Intermission with Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me by Gavin Friday)

11 - Elevation (influx mix)
12 - Vertigo
13 - Even Better Than The Real Thing
14 - Acrobat
15 - You're The Best Thing About Me (Full band acoustic)
16 - Summer Of Love
17 - Pride
18 - Get Out Of Your Own Way
19 - New Year's Day
20 - City of Blinding Lights

encore(s) :Women Of The World Take Over

21 - One
22 - Love Is Bigger Than Anything in Its Way
23 - 13 (There Is A Light)

Donald Trump prévoit de passer en Irlande en novembre.Il doit être à Paris pour les commémoration du 11 novembre. Le déplacement à Dublin promet d'être intéressant.

Live Audio en cours

Merci à Matkin de U2Gigs.com pour les commentaires

U2 donne le coup d'envoi, ce soir, de la partie européenne de sa tournée à Berlin et dès le début, l'on note un changement radical par rapport à la tournée nord américaine. The Blackout est le premier morceau de la soirée, également la première fois qu'il est joué en ouverture de concert depuis sa création. La précédent morceau d'ouverture Love Is All We Have Left n'est as complètement délaissé puisque des extraits largement modifiés sont inclus tout au long de la soirée.

Les images du MRI footage et les instructions des infirmières demeurent. Alors que les visuals du MRI quittent l'écran, ils sont remplacés par une vidéo de l'Europe du début du milieu du XXe siècle incluant :
- des images après guerre de Berlin et Hambourg de 1946, et de Cologne et Amsterdam de 1945 ;
- des images de guerre de Paris en 1944, Copenhague en 1943, Manchester et Londres de 1940, Belfast et Dublin de 1941 ;
- Lisbonne durant le coup d'état de 1926 ;
- des images de la guerre civile espagnole de Madrid en 1939 à deux occasions. Avec, de temps en temps, le MRI re-apparaissant superposé sur les images de guerre.

Tout cela s'ajoute à un mix audio particulièrement complexe comprenant l'introduction omniprésente de Babel extraite de Zooropa - un titre que Willie Williams a largement samplé pour ces clips par le passé - accompagné par une voix qui répète "I'm sorry", extraite de "The Great Speech For Humanity" du long métrage de Charlie Chaplin, The Great Dictator, et comme mentionné plus tôt des extraits de Love Is All We Have Left.

The Blackout s'accompagnait d'images de dévastation remplacées par celles de manifestations, de drapeaux et de technologie dans le but d'inciter à réfléchir et une introduction sonore qui ne laisse aucun doute tant qu'au message communiqué.

Le cœur de la set demeure essentiellement similaire à celle de l'Amérique du nord, avec un message européen pour remplacer celui centré sur l'Amérique.

Red Flag Day est joué pour la 5e fois sur cette tournée dans la set en tant que morceau tournant et attendons-nous à l'entendre plus souvent sur ce leg.

Until the End of the World s'achève sur des extraits de Lord of the Flies et Introduction de William Blake, tandis que Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me est retenue pour l'entracte.

Desire est remplacée par les débuts sur cette tournée de Even Better Than the Real Thing, une nouvelle fois jouée à la manière du mix Fish out of Water, sans les repiqués et backing tracks habituellement inclus. Le Fish out of Water Mix a désormais été joué sur trois tournées de U2, autant de fois que le mix studio (trois fois chacun). L'original est largement battu par FooW en termes de performances brutes (260 contre 113 à date).

Staring at the Sun cède la place en début de tournée à Summer of Love, un titre qui n'a été joué jusqu'alors qu'une seule fois par le passé. Il est joué en acoustique par Bono et Edge sur la scène en forme de E, et ont été conservés les visuels du soleil sur le sol de la scène. Les visuels projetés sur écran en fin de morceau comprennent des images de migrants traversant la mer Méditerranée, les décombres de villes en ruines, et des groupes homophobes de l'extrême droite européens à la place de ceux des Américains et de racisme du premier leg menant à Pride.

Avec cette performance, tous les titres figurant sur Songs of Experience sont apparus sous une forme ou une autre sur une tournée de U2 ; Landlady et The Showman restent les deux seuls titres à ne pas avoir encore eu droit à une interprétation complète, alors que The Little Things That Give You Away est le seul titre de l'album à ne pas figurer à ce jour sur le tournée E+I.

Le changement final est peut-être, sans grosse surprise, le retrait de American Soul, remplacé par New Year's Day. Ce dernier morceau est d'ailleurs joué différemment avec une intro largement inspirée des remixes pour discothèques du début des années 1980, avec des modifications musicales à chaque refrain appuyées par une pause à la batterie de Larry, avec de nouvelles backing tracks au cours de ces mêmes pauses, et plus de clavier que d'ordinaire.

Le drapeau de l'Union européenne remplace celui des Etats Unis, derrière le groupe. La liaison avec City of Blinding Lights se fait par l'Ode to Joy par les enceintes et Bono qui la chante à l'unisson. Le rappel, lui, est inchangé.

JPEG - 37.5 koJPEG - 76.9 koJPEG - 62.9 koJPEG - 174.2 koJPEG - 63.5 koJPEG - 51.8 koJPEG - 99.2 koJPEG - 130 koJPEG - 248.7 koJPEG - 137.9 koJPEG - 83.7 koProchain concert : demain même endroit.

U2 France

U2 à Cologne Bono avec sa voix - Day I

Cologne Allemagne - : Lanxess Arena

Concert en cours

#U2eiTourhttps://t.co/sp1cpKY0cB

— U2 Brasil (@u2br) 4 septembre 2018

Bono is back

01 - The Blackout
02 - Lights Of Home

U2 France

« Les dernières news

Septembre 2018
LMMJVSD
1
3678
1011131516
1819212223
24252627282930