Actu musique

8 janvier 2018

RED FLAG DAY - Jour de baignade interdite

Je suis fat de
Tout ce dont j'ai peur
Ce qui m'effraie le plus c'est de te perdre
C'est la saison de l'enfer
Tu es la raison
Que j'ai même rêvé pour traverser

Moi, je peux sentir ton corps trembler
Moi, je te retrouverai là où les vagues se brisent

Chérie, c'est un jour de baignade interdite
Mais chérie, allons dans l'eau
Portés par une vague
Là où nous n'avons jamais été avant
Chérie, c'est un jour de baignade interdite
Jour de drapeau rouge, hey hey
Chérie, allons un peu plus loin
Le paradis est l'endroit
Jour de drapeau rouge, hey hey
Tu ne peux voir ce qui est tien

Jour de drapeau rouge, hey hey
Jour de drapeau rouge, hey hey

Le soleil arrive sans bruit
Sensation océanique
Le ciel s'éclaircira bientôt
Aujourd'hui, nous ne pouvons nous permettre d'avoir peur de ce que nous craignons

Moi, je peux sentir ton corps trembler
Moi, je te retrouverai là où les vagues se brisent

Chérie, c'est un jour de baignade interdite
Mais chérie, allons dans l'eau
Portés par une vague
Là où nous n'avons jamais été avant
Chérie, c'est un jour de baignade interdite
Jour de drapeau rouge, hey hey
Chérie, allons un peu plus loin
Le paradis est l'endroit
Jour de drapeau rouge, hey hey
Tu ne peux voir ce qui est tien

Jour de drapeau rouge, hey hey
Chérie, c'est jour de baignade interdite
Jour de drapeau rouge, hey hey

Pas même de nouvelles aujourd'hui
Tellement de disparus en mer hier soir
Mais le seul mot que la mer ne peut dire est
Non, non, non, non

Chérie, c'est le jour de la baignade interdite
Jour du drapeau rouge, hey hey
Chérie, montre-toi à moi
Jour du drapeau rouge, hey hey
Chérie, montre-toi à moi
Jour du drapeau rouge, hey hey
Chérie, montre-toi à moi
Jour du drapeau rouge, hey hey
Chérie, montre-toi à moi
Chérie, allons dans l'eau

U2 France

RED FLAG DAY

I am made of
All that I'm afraid of
Most afraid of losing you
Hell's the season
You're the reason
That I even dreamt of getting through

I, I can feel your body shaking
I, I will meet you where the waves are breaking

Baby, it's a red flag day
But baby, let's get in the water
Taken out by a wave
Where we've never been before
Baby, it's a red flag day
Red flag day, hey hey
Baby, let's go a bit further
Paradise is a place
Red flag day, hey hey
You can't see when it's yours

Red flag day, hey hey
Red flag day, hey hey

Sun comes stealing
Oceanic feeling
Sky will soon be clear
Today we can't afford to be
Afraid of what we fear

I, I can feel your body shaking
I, I will meet you where the waves are breaking

Baby, it's a red flag day
But baby, let's get in the water
Taken out by a wave
Where we've never been before
Baby, it's a red flag day
Red flag day, hey hey
Baby, let's go a bit further
Paradise is a place
Red flag day, hey hey
You can't see when it's yours

Red flag day, hey hey
Baby, it's a red flag day
Red flag day, hey hey

Not even news today
So many lost in the sea last night
But one word that the sea can't say is
No, no, no, no

Baby, it's a red flag day
Red flag day, hey hey
Baby, come out me
Red flag day, hey hey
Baby, come out to me
Red flag day, hey hey
Baby, come out to me
Red flag day, hey hey
Baby, come out to me
Baby, let's get in the water

U2 France

Ces petits trucs qui te trahissent

La nuit t'a donné une chanson
Une lumière a été allumée
Tu es venu au monde
Comme si tu lui appartenais

Aussi facile qu'une brise
Chaque coeur était à toi pour plaire
Suis-je le seul à voir
Qu'il y a quelque chose qui ne va pas la
Oh la la la, je ne suis pas un fantôme à présent
Je peux te voir
Tu as besoin de me voir

Ce sont ces petits trucs qui te trahissent
Ces mots que tu ne peux dire
Ta grande gueule au beau milieu

Je t'ai vu dans les escaliers
Tu n'as pas remarqué que j'étais là
C'est parce que tu parlais dans ma direction
Et non pas à moi

Tu étais bien haut, au-dessus de la tempête
Un ouragan né
Cette liberté
Elle pourrait te coûter ta liberté

Ce sont ces petits trucs qui te trahissent
Ces mots que tu ne peux dire
Ta grande gueule au beau milieu
Ce sont ces petits trucs qui provoquent et trahissent
Le chasseur est-il maintenant devenu la proie ?
Ce sont ces petits trucs
Ces petits trucs qui te trahissent

Parfois
Je ne peux croire mon existence
Je me vois de loin
Je ne peux retourner a l'intérieur
Parfois
L'air est tellement angoissant
Que toutes mes pensées sont si irréfléchies
Et que toute mon innocence a péri
Parfois
Je me réveille a 4 heures du mat'
Lorsque toutes les ténèbres affluent
Et qu'elles me couvrent de peur
Parfois, parfois, parfois,
Parfois
Plein de colère et faisant mon deuil
Si loin de croire
Que le soleil réapparaitra
Parfois
La fin n'arrive pas
Elle ne vient pas
La fin est proche
Parfois, parfois, parfois,
Parfois, parfois
Lorsque le vitrail éclate
Et que tu es tout ce qui importe
Mais que je peux te voir à travers les larmes
Parfois
La fin n'arrive pas
Elle ne vient pas
La fin est proche
Parfois

U2 France

THE LITTLE THINGS THAT GIVE YOU AWAY

The night gave you song
A light had been turned on
You walked out in the world
Like you belong there

As easy as a breeze
Each heart was yours to please
Is it only me who sees
There's something wrong there

Oh la la la, I'm not a ghost now
I can see you
You need to see me

It's the little things that give you away
The words you cannot say
Your big mouth in the way

I saw you on the stairs
You didn't notice I was there
That's ‘cause you were talking at me
And not to me

You were high above the storm
A hurricane being born
This freedom
It might cost you your liberty

It's the little things that give you away
The words you cannot say
Your big mouth in the way
It's the little things that tease and betray
Has the hunter now become the prey
It's the little things
The little things that give you away

Sometimes
I can't believe my existence
See myself from a distance
I can't get back inside
Sometimes
The air is so anxious
All my thoughts are so reckless
And all my innocence has died
Sometimes
I wake at four in the morning
Where all the darkness is swarming
And it covers me in fear
Sometimes, sometimes, sometimes
Sometimes
Full of anger and grieving
So far away from believing
That any sun will reappear
Sometimes
The end is not coming
It's not coming
The end is here
Sometimes, sometimes, sometimes
Sometimes, sometimes
When the painted glass shatters
And you're the only thing that matters
But I can see you through the tears
Sometimes
The end isn't coming
It's not coming
The end is here
Sometimes

U2 France

50 ans de Rolling Stone avec Elliott Murphy

50 ans Rolling Stone FIP fête les 50 ans de Rolling Stone avec son rédacteur en chef Belkacem Bahlouli, la directrice du groupe Positive Media Alma Rota ainsi que l'artiste folk rock Elliott Murphy en session live.

rss

Club Jazzafip du lundi 08 janvier 2018

Clovis Nicolas - Photo d'Ingrid Hertfelder De 19h à 20h, ça jazz à fip ! Jane Villenet (du lundi au jeudi) et Charlotte Bibring (du vendredi au dimanche) reçoivent chaque soir un programmateur pour une émission où s’entremêlent tous les jazz, des grands standards aux artistes émergents.

rss

En pleine interview, KISS insiste pour qu'un journaliste retire son t-shirt d'Iron Maiden

Les quatre musiciens d'Iron Maidon, touchés dans leurs égos, ont paru très vexés qu'un journaliste censé les interviewer ose porter un t-shirt du groupe britannique Iron Maiden. Le journaliste argentin n'aura même pas eu le temps de poser une question tandis qu'à la vue de son t-shirt, Paul Stanley le chanteur principal ne s'emporte : "Ce n'est pas respectueux, tu es dans notre maison". "Ça ne va pas se passer comme ça", renchérit Gene Simmons, qui enfonce la scène toujours plus dans l'embarra, avant de demander à ce que l'on ramène un t-shirt à l'effigie du groupe, et de prendre le micro du journaliste pour que ce dernier retourne son t-shirt.

Les Inrocks - musique

En écoute : L’Impératrice partage “Matahari”, véritable pépite disco

L’impératrice est mystérieuse, mais a le goût pour les choses bien faites. En toute discrétion et au beau milieu de la nuit (du lundi 8 janvier au mardi 9), la super-formation française s’est fendue d’un titre tout neuf qui porte le nom de son prochain disque, Matahari – dont on vous révélait déjà toutes les informations à la mi-décembre 2017. Ce dernier extrait en date fait suite aux précédentes (et toutes aussi chouettes) chansons, Erreur 404 et Là-haut.

Avec ce nouveau tube en puissance, Sa Majesté continue de disséminer sa musique planante et groovy, s’aventurant ce coup-ci et sans complexe sur le territoire enjoué et coloré du disco. À souligner aussi, les voix de November Rigby et du soulman atypique Charles X qui viennent se confondre à celles de L’Impératrice.

Matahari est disponible en précommande sur Apple Music. L’Impératrice entamera sa tournée française à partir du 2 février prochain et sera passage par le Casino de Paris le 4 avril.

Tracklist :

01 - Là-Haut

02 - Erreur 404

03 - Matahari

04 - Paris

05 - Vacances

06 - Dreaming of You

07 - Masques

08 - Ma Starlight

09 - Balade Fantôme

10 - Matahari (Le retour)

11 - Entre-deux

Les Inrocks - musique

Les albums les plus attendus en 2018

Bon, ça y est, on est plein dans la nouvelle année. Le temps de regarder derrière et de se remémorer avec un brin de nostalgie les sorties musicales passées (et il y en a des vraiment tops) est désormais bel et bien révolu. Place aux 12 prochains mois, qui amèneront avec eux leurs lots de nouveaux disques par centaines. Pour que vous ne soyez pas pris de court, on vous propose une petite sélection des disques qu’il ne faudra (absolument) pas louper.

Migos - Culture II (courant janvier)

Tout le monde partageait le même avis (“Whaaa c’est trop bien !! ”) quand le trio d’Atlanta, Migos, publiait Culture au début de 2017. Comme on ne change pas une équipe qui gagne (ni une formule qui marche), Quavo, Offset et Takeoff reviennent en force pour un nouvel opus, sobrement intitulé Culture II. De ce long format, on a (juste) pu se mettre sous la dent Stir Fry, un morceau tout neuf, produit par Pharrell Williams… Rien que ça !

Arctic Monkeys – TBA

Entre deux dérapages sur la gomme de Silverstone, le bassiste des Arctic, Nick O’Malley, lâchait en toute détente lors d’une émission de moto que le groupe sortirait un nouvel album courant 2018. Pour le moment, on ne sait pas grand-chose de plus, seulement que, si l’album était amené à sortir plus tard, les britanniques “ [auraient] des problèmes“ ; comme l’avouait ce même Nick O’Malley. Allez les gars, personne n’aime les problèmes !

ARCTIC MONKEYS ARE OFFICIALLY WORKING ON THIS NEW ALBUM AND IT'LL COME OUT NEXT YEAR (IF NOT THEY'LL HAVE PROBLEMS)

— what a scummy man. (@lovelyirons) September 26, 2017

Frank Ocean – TBA

Alors que les Australiens de King Gizzard & The Lizard Wizard se lançaient le pari fou (et réussi) de sortir 5 albums en 2017, Frank Ocean se la jouait plus cool en annonçant dès 2012 qu’il souhaitait sortir 5 albums avant ses 30 printemps. Le Californien fêtait justement ses 30 ans fin 2017 sans pour autant avoir respecté son défi : on ne compte que 4 albums. Mais, pour souhaiter la bonne année au monde, il publiait sur son compte Tumblr une photo qui faisait écho à un autre de ses posts de 2017 : “ J’ai fait l’album avant 30 ans. Je ne l’ai juste pas sorti ! ” qu’il complétait : “extrait d’une interview que je n’ai pas donnée HAHA”. Rira bien qui rira le dernier, on à hâte.

MGMT - Little Dark Age (courant février)

Si vous avez suivi le dossier, trois titres (le dernier est disponible depuis ce matin) doivent tournés en boucle dans vos playlists depuis ces derniers mois : Little Dark Age, When you die, et enfin, la ballade nuageuse Hand it over. Tous, sont extrait du prochain album de MGMT Little Dark Age, à paraître au courant du mois de février. Ne reste plus qu’a prendre son mal en patience, pourquoi pas en lisant ce papier, qui récapitule tout ce que l’on sait de plus sur ce nouveau disque.

Hailu Mergia - Lala Belu (16 février)

Si vous n’avez jamais entendu parler du label Awesome Tapes From Africa, vous êtes sans doute passé à côté d’une niche à bonne musique. D’abord existant sous la forme d’un blog, la création de Brian Shimkovitz s’est rapidement muée en une maison de disque, spécialiste dans la réédition de musique africaine, tout pays, toutes périodes. C’est grâce à lui que Hailu Mergia (d’autres artistes aussi) s’est remis à créer des chansons. Ce musicien de jazz éthiopien a regagné le chemin des studios (15 ans après la sortie de son dernier album) pour un tout nouveau format Lala Belu. N’existe pour le moment qu’un seul extrait, Gum Gum, en écoute ci-dessous.

Superorganism - Superorganism (2 mars)

Depuis qu’ils ont fait irruption au milieu de cette gigantesque fourmilière d’idée qu’est Internet, en février 2017, tout le monde n’a que le nom de Superorganism dans la bouche. C’est pareil pour nous, encore plus depuis qu’on a pu les voir lors de la 39e édition des Trans Musicales de Rennes ! Les 8 membres du groupe immortaliseront leur entrée dans la musique dès le 2 mars prochain, avec un album au nom tout trouvé… Superorganism.

Flying Lotus – TBA ?

Le fondateur de l’excellent label Brainfeeder – qui vient tout juste de publier un mix à cheval entre 2017 & 2018 – semble opérer son grand retour, en toute discrétion. Concentré sur son film Kuso, lors de ces derniers mois, Flying Lotus a tout de même pris le soin de sortir des nouveaux morceaux ; il y en a eu deux : Post Requisite (qui apparaît justement dans la bande originale du film) et Quarantine, tout dernier titre de l’excellent mix de saison du label. 2018 sera-t-elle synonyme d’un nouveau Flying Lotus ? C’est bien parti !

Feu! Chatterton – TBA (9 mars)

À la fin du mois d’octobre dernier, et un peu plus de deux ans après la parution de leur super premier album, Ici le jour (a tout enseveli), la formation parisienne à 5 têtes commence tranquillement à teaser son retour. La bande du crooner Arthur Teboul, a déjà commencé à remobiliser son public grâce à la publication de deux extraits de leur prochain disque à paraître, Souvenir et L’Ivresse. N’ayez crainte, ils n’ont rien perdu de leur superbe, au contraire.

Dominique A - Toute latitude (9 mars) // La Fragilité (courant octobre)

Double dose de Dominique A pour 2018. D’abord dès le 9 mars avec un trapremier album, Toute latitude, un disque placé sous le signe du renouveau, tant pour son écriture que pour les horizons musicaux qu’il explore. À noter que sur ce projet, Dominique A s’est entouré d’un groupe. Puis, plus tard dans l’année, un second appelé La Fragilité, qui, comme son nom le souffle, est un album acoustique.

Bagarre – Club 12345 (23 février)

Il y a deux ans maintenant que les potes de Bagarre balançaient leur premier EP, Musique de Club : cinq titres, aussi marquant qu’un œil au beurre noir un lendemain de soirée. Ils seront de retour dans la deuxième quinzaine de février, toujours avec le même champ lexical, toujours aussi avec leur musique en Béton armé, nom du premier extrait (clippé) du projet à venir.

Childish Gambino – TBA

En septembre dernier, alors qu’il célébrait ses deux récompenses reçues aux Emmy Awards (la grand-messe annuelle des séries américaines), Donald Glover se retrouvait tout de même confronté à des questions autour de sa musique ; à juste titre : son dernier album, Awaken, My Love était juste sublime ! Il y répondait avec beaucoup d’humour : “Je déteste faire les choses en étant forcé. Je crois que si l’on crée sous la contrainte, les choses se passent mal. Mais aussi, je pressens que si je ne fais pas une mixtape avec Chance The Rapper, un groupe de gamins de 14 ans va me tomber dessus ! Ça me fait peur ! Donc oui, je vais probablement faire quelque chose avec lui ”. Ces jeunes gens ont toute notre confiance.

Franz Ferdinand -  Always Ascending (9 février)

De passage au Point Éphémère parisien en octobre dernier pour un concert promotionnel intimiste, Alex Kapranos et sa bande présentaient 8 des nouveaux titres à paraître sur leur prochain disque – enregistré à Paris dans le studio Motorbass de Philippe Zdar. Pas mal d’infos circulent déjà sur l’Internet, on vous propose de les (re)lire ici. Rendez-vous le 9 février prochain pour en reparler.

Vampire Weekend – TBA

Quel est le point commun entre le prochain album de Vampire Weekend et une tarte ? Pas facile de répondre… En fait, l’un des fans du groupe à interpellé Erza Koening (le leader) sur Twitter en postant la photo d'une tarte avec écrit dessus : “Où en est l’album ?”. Initiative réussie puisque le chanteur affirmait que ce quatrième long format était “fait à 80%“ tout en précisant que “les 20% restant sont toujours les plus durs“. Ah oui, cet échange 2.0 date de septembre 2017…

@arzE made u a pie :) pic.twitter.com/64gc82EmcC

— Mia ♡ (@mtim08) 3 septembre 2017

Jack White – Boarding House Reach

L’insatiable amoureux de musique et ex-leader des White Stripes qu’est Jack White compte encore nous fournir une dose de musique supplémentaire pour 2018. Alors qu’il vient tout juste de signer un rappeur (le tout premier) sur son label  Third Man Records, il prévoit son retour pour le courant de cette année ; en atteste cette vidéo bizarre qui règne sur la page d’accueil de la maison de disque de Nashville. Tout ce que l’on sait pour le moment, c’est le titre que cet album portera Boarding House Reach, concernant la date de parution…

Et sinon, bonne année !

Les Inrocks - musique

Festival Jallobourde

Du 19 au 27 janvier à Martignas-sur-Jalles, Saint Jean D'Illac, Canéjan et Cestas

rss

The Weeknd, April March, Jenifer... Le meilleur et le pire des reprises de France Gall

Arcade Fire -  Poupée de Cire, Poupée de Son

Lors de leur tournée 2007, les Montréalais profitaient de leur escale parisienne pour, sous la houlette de Régine Chassagne, rendre hommage au tube signé par le duo Gainsbourg/France Gall.

Belle and Sebastian - Poupée de Cire, Poupée de Son

Érudits de pop française des sixties, les Écossais ont repirs magistralement Poupée de Cire, Poupée de Son lors d'une session de Bernard Lenoir diffusée alors par France Inter.

Heavenly - Nous Ne Sommes Pas Des Anges

Autres représentants émérites de la twee-pop, les Anglais d'Oxford ont proposé une relecture de Nous ne sommes pas des anges sur leur album Opération Heavenly sorti en 1996.

April March - Chick Habit

Une version anglophone de Laisse tomber les filles par April March, inclus dans la B.O classique de Boulevard de la mort de Tarantino.

 The Weeknd - Montreal 

Okay, cette chanson de The Weeknd n'est pas réellement une reprise mais le Canadien reprend ici les paroles de Laisse Tomber Les Filles au début du morceau.

Jenifer - Evidemment 

L'icône yéyé n’était pas toujours très fan des reprises de ses chansons. Après avoir taclé Lâam et sa reprise de Chanter de pour ceux de Michel Berger, la chanteuse s’en est pris à Jenifer qui sortait un album de reprises Ma Déclaration en 2013.

Kim Kay - Poupée de Cire, Poupée de Son 

Fin des années 90 et début des années 2000, plusieurs artistes comme la belge Kim Kay ou Kate Ryan (Elle l'a Elle l'a) ont repris les grands succès de France Gall en version pop-dance cheloue.

Les Inrocks - musique

Insecure Men, la nouvelle aventure à suivre dans le rock anglais

Insecure Men, c’est l’association de deux amis déjà bien ancrés dans le monde de la musique : d’un côté Saul Adamczewski, le guitariste de Fat White Family, et de l’autre, Ben Romans-Hopcraft, membre de Childhood. Échappés de leurs projets respectifs, les compères dévoilent aujourd’hui un premier extrait clippé, Teenage Toy, de leur premier album à venir.

Dans cette vidéo réalisée par les producteurs londoniens de Sharp Payne, on est plongé dans un appartement très kitsch, au beau milieu d’une session musicale animée par Saul et Ben. Qui, pour l’occasion, affichent un sourire et une bonne humeur sans précédent. Très efficace et entêtante, cette balade a été chercher son refrain dans l’une des anciennes chansons de The Saudis, ancien groupe de Saul Adamczewski, avant l‘aventure Fat White Family.

Insecure Men, le tout premier disque de la formation - enregistré dans les studios new-yorkais de Sean Lennon, également producteur avec Marta Salogni au mixage - sortira le 23 février via Fat Possum. Le groupe sera de passage en France pour une unique date (pour le moment) à la Route du Rock Hiver, à Saint Malo, le 24 février. Pour réserver sa place, c’est par ici.

Les Inrocks - musique

Erwan Pinard et Ottilie [B] en concert à Nantes

Erwan Pinard Le 16 janvier à la Salle Paul Fort, le verbe se porte haut avec deux tours de chant atypiques.

rss

France Gall : l'interview choc sur ses années pop

Qui aurait pu dire ça ? La Poupée de cire était en fait une poupée chiffonnée, la Poupée de son, une poupée qui fait non. Droite et radieuse sous son casque d’or, sans que rien ne transparaisse jamais, France Gall a vécu les sixties comme un lent chemin de croix. A l’intérieur de la bulle rose pâle de Salut les copains, sous les feux croisés de l’Eurovision et l’embrasement rapide du vedettariat, elle s’est souvent retrouvée seule, en proie à des doutes et des questionnements que personne ne souhaitait vraiment entendre. Dans l’entretien qui suit, France Gall accepte pour la première fois de dévoiler l’envers d’un décor trop lisse et coloré dont elle s’emploie, plus de trente ans après, à lacérer le vernis. Rencontrer France Gall aujourd’hui, à l’heure où sort un somptueux coffret de tous ses enregistrements Philips, n’est pas qu’une affaire de nostalgie.
Il s’agit d’abord de reconnaître à quel point, pendant dix ans, elle a incarné la pop à la française avec un style et une flamboyance auxquels peu de chanteuses de l’époque peuvent se mesurer. Peut-on, par exemple, aimer Gainsbourg sans aimer France Gall ? Le beau Serge lui-même n’a pas dit pour rien, un jour, “Ceux qui n’aiment pas France Gall se trompent.” Sur les soixante-quatorze chansons réunies dans le coffret, les petits bijoux se ramassent à la pelle, largement plus nombreux que les tartes. En suivant la même courbe d’évolution que Gainsbourg, de ses débuts jazzy en compagnie du grand Alain Goraguer jusqu’à sa seconde éclosion pop avec Michel Colombier ou David Whitaker, elle a connu, elle aussi, mille facettes qu’il est temps de (re)découvrir. Aujourd’hui, France Gall nous reçoit chez elle, le temps d’un émouvant entretien ponctué d’éclats de rire.

Quel regard portez-vous sur le coffret de vos années
pop qui vient de sortir ?

France Gall (Elle regarde le livret) Elle est mignonne, non ? A-do-ra-ble ! J’ai naturellement tendance à considérer cette jeune fille comme quelqu’un d’autre parce que je sais qu’elle n’était pas heureuse et je n’ai pas envie de l’intégrer à ma vie. Elle était moi mais ne me ressemble pas. Il faut comprendre une chose : je suis douée pour ce que je fais, pour chanter, pour ce métier qui est de chanter. En revanche, je n’avais pas du tout envie d’être exposée, je n’étais pas heureuse de me retrouver sous le regard des autres, c’était quelque chose de très violent, très agressif.

Des exemples ?

A l’époque, j’avais la sensation qu’on me filait une claque à chaque fois que j’ouvrais la bouche. J’exagère un peu mais c’est comme ça que je prenais les choses. Pour ma deuxième interview, alors que j’avais à peine 16 ans,
je me suis retrouvée face à Philippe Bouvard. Il m’a parlé de choses que je ne pouvais pas connaître et j’ai ressenti ça comme une humiliation terrible ! Lui, ça l’amusait de déstabiliser les gens, mais moi j’ai été traumatisée, c’est pour ça qu’ensuite je n’ai plus jamais parlé pendant vingt ans.

Vous aviez l’impression d’être jetée en pâture comme une lolita ?

Il y avait de petits drames derrière chaque chose que j’ai vécue. Je me souviens notamment d’une émission qui se déroulait dans une boîte, on m’a mis la main aux fesses et quand je suis montée sur scène, des types ont crié “à poil !” Ces deux choses ont été comme un viol et j’en ai été bouleversée pendant des jours… Pendant toute la période Salut les copains, je ne me suis jamais sentie à ma place. Chaque disque était une nouvelle épreuve, sauf quand j’aimais vraiment la chanson, mais c’était rare. Sur quatre titres, il n’y en avait souvent qu’un seul que j’aurais vraiment aimé chanter si on m’en avait donné le choix.

C’est la raison pour laquelle il y a si peu d’homogénéité dans vos disques ?

Les gens qui écrivaient les chansons n’avaient pas vraiment de vision, alors il fallait négocier. Parfois, je procédais par élimination entre une chanson que je haïssais et une autre que je n’aimais pas non plus, mais que je pouvais mieux accepter. Dans le cas de Sacré Charlemagne par exemple, c’était terrible pour moi de chanter ça. J’ai appelé la veille de la sortie en disant “Stop, vous arrêtez tout !” Il y a aussi ce duo avec Maurice Biraud, La
Petite, qui est vraiment épouvantable.

Comment se sont passés vos débuts ?

J’appartiens à une famille de musiciens. Mon père était chanteur et auteur, il a été premier prix de Conservatoire d’abord et ensuite chanteur de variétés. C’est lui qui m’a conduite à chanter la première fois de façon sérieuse. Au départ, je chantais juste à la maison, je m’exerçais sur les disques
des Double Six, je jouais de la guitare mais je ne songeais même pas à en faire un métier. J’étais sûre d’une chose : je voulais faire un truc pas ordinaire dans la vie. Grâce à mon père, qui m’a fait rencontrer Denis Bourgeois, j’ai fait un essai de voix qui s’est avéré concluant. J’ai quitté le lycée,
ce qui m’arrangeait parce que j’étais sur le point de redoubler, et je me suis aussitôt retrouvée en studio, accompagnée par les meilleurs musiciens de jazz de l’époque, Pierre Michelot, Eddy Louiss…

Justement, comment avez-vous géré le fait de vous retrouver propulsée très jeune au milieu de musiciens déjà aguerris ?

J’ai toujours abordé les choses de manière inconsciente. Je n’avais aucune préparation particulière mais je me sens toujours à l’aise au milieu de musiciens. En même temps, je bougonnais pas mal, ça ne devait pas être facile de travailler avec moi à cette époque, précisément parce que je n’étais pas heureuse, tout était épouvantable à mes yeux.

Aviez-vous une échappatoire ?

Je tenais un journal. J’ai écrit, photographié et filmé toute mon existence… Dans mon journal, je pleure et je ris à tour de rôle, c’est terrible. Je n’ai pas pu mener une vie d’adolescente normale, je suis devenue une vedette du jour au lendemain. Après l’Eurovision, j’ai signé un contrat de cinq ans chez Teldec en Allemagne et je suis devenue, en parallèle, une chanteuse allemande ! J’allais là-bas toutes les semaines, je faisais des télés
en allemand. Il y a eu le Canada, l’Espagne, l’Italie… Poupée de cire, poupée de son, je l’ai enregistré en six langues ! C’est dommage :
le plaisir a été tué par ce qui se passait autour. En même temps, je n’osais trop rien dire, je gardais tout à l’intérieur. Parce que je n’avais pas une très haute opinion de moi et parce que l’image de moi que me renvoyait la société ne m’aidait pas à m’aimer. C’est assez curieux parce que j’ai été très aimée et pourtant il ne me reste, de cette époque, que les choses violentes, le regard des gens qui ne m’aimaient pas, ce qui représentait un millième par rapport au reste.

Parliez-vous à votre père de ce décalage ?

Non, mon père avait le mauvais rôle dans l’histoire parce qu’il devait s’occuper de moi. Il était tellement heureux que ça marche,
il était très impliqué et j’étais à un âge où on écoute ce que disent les adultes. On disait “Il faut battre le fer tant qu’il est chaud”, ce genre de choses… Ce n’était pas facile pour lui, il y avait des gens qui l’accusaient de presser le citron et moi j’étais très difficile, je le faisais tourner en bourrique. C’était comme si je lui en voulais, inconsciemment. J’étais rebelle.

Comment avez-vous vécu votre victoire à l’Eurovision en 1965 ?

D’un côté, c’était plutôt agréable de gagner. J’aime bien gagner, je n’aime pas la compétition mais je suis plutôt joueuse. Surtout que là, je partais complètement perdante. Après mon passage, je suis sortie de la salle, persuadée de n’avoir aucune chance. Je suis allée dans un café en face, j’ai commandé un verre de lait et j’ai suivi le reste de la soirée à la télévision. Quand j’ai vu que j’étais en tête et que la fin approchait, je suis revenue dans la salle en courant avec mon verre de lait à la main. Il y avait un
long couloir et, tout au bout, cinquante photographes qui m’attendaient. Avant de me retrouver sur scène, j’ai juste eu le temps de demander à la personne qui m’accompagnait d’appeler mon petit ami à Paris. Juste après avoir chanté, on me le passe et j’entends, au bout du fil, “Je te quitte.” C’était un chanteur (Claude François - NDR), il était jaloux. J’étais effondrée. Il y avait une soirée donnée en mon honneur avec trois mille personnes et je suis restée à pleurer dans ma chambre. Le lendemain, tout le monde partait à Capri alors que moi je rentrais à Paris. L’Eurovision, pour moi, c’était ça.

Comment trouviez-vous votre voix ?

J’avais des difficultés, une voix très difficile à dompter. En fait, j’ai plusieurs voix et il fallait que j’arrive à les mettre ensemble alors qu’elles sont très opposées. Quand je chante dans le souffle, ça va, mais dès que je chante fort, j’ai un timbre beaucoup plus acide qui a irrité pas mal de gens à l’époque. Il y a aussi ce côté femme-enfant que je déteste, c’est insupportable les femmes-enfants ! Et puis, ce n’était pas très sympathique dans le regard des gens, dans la bonne société, il y avait un côté un peu pervers. Je m’habillais avec des petites chaussettes blanches, des chaussures de petite fille et, en même temps, je me maquillais, j’incarnais plusieurs filles à la fois.

Cela correspondait-il à différentes facettes de votre caractère ?

Le plus troublant, c’est la manière dont mon personnage s’est parfois
retrouvé transformé par les gens avec lesquels je travaillais. Je pense notamment à une émission de télé où je chantais J’ai retrouvé mon chien. Jean-Christophe Averty avait imaginé une mise en scène ahurissante où j’étais debout, en jupette, avec trois laisses à la main et, au bout des laisses, il y avait des vieillards et des clochards à la place des chiens. Dans le monde prude de la télé de l’époque, ça a provoqué un scandale incroyable !

Il y a eu aussi le fameux épisode des Sucettes. Tout le monde a dit que vous chantiez cette chanson sans savoir de quoi il s’agissait. On a du mal à le croire, étiez-vous à ce point innocente ?

Comment vous dire… Je ne pouvais pas concevoir le fait qu’on puisse faire passer une idée pareille dans une chanson. Donc, effectivement, je n’ai pas capté. Je savais bien qu’avec Gainsbourg, il y avait souvent des doubles sens dont il fallait se méfier. Je voyais bien aussi les drôles de sourires autour de moi, notamment ceux de mon manager. Mais moi, je n’imaginais pas qu’on pouvait me faire ça, à moi !

Votre collaboration avec Gainsbourg s’est interrompue en 1968 avec deux chefs-d’œuvre, Néfertiti et Teenie Weenie Boppie. Qui a pris la décision d’arrêter ?

On l’a prise ensemble. On a senti qu’on était allés au bout. Et puis, il y a un fait qui a sûrement précipité sa décision : ce n’est pas sa chanson qui a marché sur le disque, et il l’a très mal pris. Quelques années plus tard, je suis retournée le voir lorsque j’étais dans le creux de la vague. Il m’a écrit Les Petits Ballons (encore une chanson à double sens) et Frankenstein, mais ça n’a pas marché. Pour moi, les chansons de Serge restent au-dessus du lot, je ne lui en ai jamais refusé une seule. Maintenant, on me dit que j’ai permis à Gainsbourg de devenir ce qu’il est devenu, que grâce à Poupée de cire, sa carrière artistique a pris son envol. Pendant longtemps, je n’ai jamais pensé que je lui avais apporté quoi que ce soit en dehors de l’argent.

Des années plus tard, vous avez chanté de nouveau sur scène Attends ou va-t’en.

Oui, parce que c’est ma préférée, j’avais envie de la chanter à nouveau parce qu’elle était dure. J’aime les chansons dures, j’ai toujours aimé les choses un peu dures. Il n’y a pas beaucoup de chansons de
cette époque que j’ai aimé chanter, et toutes celles que j’aime sont des chansons où le personnage que j’incarne possède un caractère très affirmé. Par exemple, j’ai remarqué que, dans les chansons écrites par Serge, je n’arrête pas de donner des ordres : N’écoute pas les idoles, Laisse tomber
les filles, Attends ou va-t’en. Michel a ensuite continué dans cette voie : Résiste, Débranche… Ce n’est pas tout le monde qui peut donner des ordres !

La fin des années 60, c’est aussi la fin du premier volet de votre carrière, vous vous êtes sentie has been à ce moment-là ?

Oui, tout à fait. Dans le regard des autres, j’étais sans doute devenue has been. Ma vie professionnelle était soudainement plus
calme, j’avais moins de contrats à honorer… Jusqu’en 1973, lorsque je suis allée voir Michel Berger. J’ai longtemps refusé de parler de cette période des années 60 pour ne pas faire de peine à ma mère, je ne voulais plus qu’elle
lise dans les journaux à quel point j’avais été malheureuse. Elle se sent responsable, elle me dit “Mais qu’est-ce que tu aurais fait ? Dis-moi ce que tu aurais fait d’autre ? C’était une chance !” Elle a sûrement raison… La preuve, vous êtes là aujourd’hui. Le temps a dû jouer pour moi.

Interview réalisée en décembre 2001 avec Jean-Luc Clairet

Les Inrocks - musique

Radiohead plagiés par Lana del Rey ?

Le groupe Radiohead à Los Angeles en 1997 | Jim Steinfeldt/ Getty Le groupe de Thom Yorke a engagé des poursuites contre la chanteuse américaine qu’ils accusent d’avoir plagié leur hit «Creep».

rss

Radiohead attaque Lana Del Rey en justice pour plagiat

Le morceau qui clôt Lust For Life, le dernier album de Lana Del Rey s’appelle Get Free, et il pourrait coûter cher à la chanteuse.  Elle a annoncé hier sur Twitter que Radiohead l’attaquait en justice pour plagiat, en raison des nombreuses similarités entre sa chanson et Creep, premier single et tube éternel de Radiohead sorti en 1992.

« Bien que je sache que ma chanson n’a pas été inspirée par Creep, Radiohead le pense et veut 100 % des droits d’édition – j’ai proposé 40 % ces derniers mois mais ils n’accepteront que 100%. Leurs avocats ont été intraitables, on continuera donc au tribunal », écrivait la langoureuse Lana, qui vient de commencer une tournée américaine.

A l’écoute, les couplets de Get Free ressemblent effectivement beaucoup à ceux de Creep : même suite d’accords, tempo proche, même mélodie… Seuls la mélodie du refrain, et les textes, sont franchement différents.

Le plus drôle dans cette histoire, c’est que Radiohead lui-même avait été attaqué en justice pour plagiat à cause de la chanson Creep. C’est le groupe anglais The Hollies qui avait réclamé un partage des droits d’auteur, en raison des similarités troublantes entre Creep et The Air That I Breathe. Cette  chanson avait été co-écrite par par Mike Hazlewood et Albert Hammond au début des années 70. Albert Hammond l’avait enregistrée pour son album It Never Rains in Southern California en 1972, puis Phil Everly l’avait reprise en 1973 sur son album Star Spangled Springer. Enfin, l’année suivante, The Hollies avait décroché un gros tube en Angleterre et aux Etats-Unis avec sa propre version de The Air That I breathe. Radiohead avait reconnu l’influence et accepté de partager les droits d’auteur de Creep, depuis créditée Radiohead/Mike Hazlewood/Albert Hammond.

Reste à savoir si le Get Free de Lana Del Rey n’a pas été inspiré par la chanson de The Hollies – emblématique d’un désenchantement post-hippie qui colle bien avec l’Américaine – plutôt que par Creep…

Lana Del Rey avait déjà été soupçonnée de plagiat en 2012, pour les similitudes entre son tube de jeunesse Video Games et la chanson Dromoi pou agapisa de la chanteuse grecque Eleni Vitali.

Les Inrocks - musique

Moins célèbre que “Les Sucettes”, une autre chanson à double sens de Gainsbourg pour France Gall

1966, alors que la jeune France Gall atteint tout juste sa majorité, son titre Les Sucettes, écrit par Serge Gainsbourg, s’invite sur toutes les ondes. Avec ce texte sulfureux aux allusions érotiques (très suggestives) à peine cachées, le scandale pointe rapidement le bout de son nez. Les Sucettes est un gros succès. Et Gainsbourg s’amusera plus tard à souligner la “naïveté” de France Gall.

Même si la jeune fille se dira “humiliée”, cela ne l’empêchera pas d’interpréter dès 1972 un autre titre – écrit une nouvelle fois par Serge Gainsbourg, dont la musique est composée par Serge Vannier – Les Petits Ballons. Là encore, les paroles amènent avec elles un double sens impossible à ignorer.

“Je ne frémis que si l'on touche à mes petits ballons”

Après la fameuse histoire des sucettes à l’anis, ou de la Poupée de cire, poupée de son (le texte est Serge Gainsbourg aussi), voilà que France Gall se met à nous parler de ses “petits ballons”. Dans ce titre, la jeune femme se mue de nouveau en poupée (On me gonfle avec la bouche à la taille que l'on veut).

Les Inrocks - musique

A gagner : 2 places pour assister à "My Ladies Rock" au Théâtre du Rond-Point

Ladies Rock - Affiche Jouez et gagnez vos places pour assister à "My Ladies Rock" au Théâtre du Rond-Point le 17 janvier

rss

U2 donne son premier concert dans un festival américain a Bono-Roo

The Edge (à gauche) et Bono de U2 lors du concert du festival de musique et des arts de Bonnaroo, le 9 juin 2017, à Manchester, Tennessee.

Nos rockeurs de la formation irlandaise de U2 ont donné un concert de 2 heures, vendredi soir, dans le cadre du festival de la musique et des arts à Manchester, dans le Tennessee, pour leur tournée mondiale célébrant le 30e anniversaire de leur album de légende récompensé par un Grammy, The Joshua Tree.

Ils ont joué l'album dans son intégralité ainsi que d'autres morceaux dont New Year's Day et Beautiful Day, face à des dizaines de milliers de fans de musique.

JPEG - 26.9 ko

Vers la fin de leur performance, Bono, le chanteur leader de U2, leur a demandé s'ils n'avaient pas fait une erreur en n'étant pas venu plus tôt, avant d'ajouter plus tard, “Merci de lui avoir donné mon nom.”

Le groupe a donné le coup d'envoi de cette tournée, en mai, au Canada, qui va passer par le Royaume Uni, l'Europe, avant de revenir en Amérique latine, en octobre.

Le groupe avait, par le passé, joue au festival de Glastonbury, cette participation a Bonnaroo est un évènement de taille pour ce festival adolescent de 16 ans.

JPEG - 40.6 ko

Avant cette set, le guitariste de U2, The Edge a reçu le Les Paul Spirit Award dans le cadre de la Les Paul Foundation, lors de ce même festival. The Edge a qualifié Paul d'inventeur et de pionnier en avance sur son temps en termes de guitares électriques et d'enregistrement.

JPEG - 16.9 ko

“Je lui suis redevable d'une gratitude considérable et pas seulement pour ses contributions musicales mais aussi pour celles à la technologie,” a-t-il déclaré.

La nature politique de cet album, inspiré par la fascination du groupe pour l'Amérique, s'affichait sur des écrans gigantesques derrière lui. Alors que des images de militantes, du désert américain et des poèmes d'auteurs américains défilaient, Bono s'interrompait souvent pour laisser le chœur des voix des fans compléter les chansons.

JPEG - 11.9 ko

A la fin de la performance de U2, avec One, il a qualifié cette participation de “soirée inoubliable.”

Voir en ligne : Voice of America

U2 France

U2 donne son premier concert dans un festival américain a Bono-Roo

The Edge (à gauche) et Bono de U2 lors du concert du festival de musique et des arts de Bonnaroo, le 9 juin 2017, à Manchester, Tennessee.

Nos rockeurs de la formation irlandaise de U2 ont donné un concert de 2 heures, vendredi soir, dans le cadre du festival de la musique et des arts à Manchester, dans le Tennessee, pour leur tournée mondiale célébrant le 30e anniversaire de leur album de légende récompensé par un Grammy, The Joshua Tree.

Ils ont joué l'album dans son intégralité ainsi que d'autres morceaux dont New Year's Day et Beautiful Day, face à des dizaines de milliers de fans de musique.

JPEG - 26.9 kb

Vers la fin de leur performance, Bono, le chanteur leader de U2, leur a demandé s'ils n'avaient pas fait une erreur en n'étant pas venu plus tôt, avant d'ajouter plus tard, “Merci de lui avoir donné mon nom.”

Le groupe a donné le coup d'envoi de cette tournée, en mai, au Canada, qui va passer par le Royaume Uni, l'Europe, avant de revenir en Amérique latine, en octobre.

Le groupe avait, par le passé, joue au festival de Glastonbury, cette participation a Bonnaroo est un évènement de taille pour ce festival adolescent de 16 ans.

JPEG - 40.6 kb

Avant cette set, le guitariste de U2, The Edge a reçu le Les Paul Spirit Award dans le cadre de la Les Paul Foundation, lors de ce même festival. The Edge a qualifié Paul d'inventeur et de pionnier en avance sur son temps en termes de guitares électriques et d'enregistrement.

JPEG - 16.9 kb

“Je lui suis redevable d'une gratitude considérable et pas seulement pour ses contributions musicales mais aussi pour celles à la technologie,” a-t-il déclaré.

La nature politique de cet album, inspiré par la fascination du groupe pour l'Amérique, s'affichait sur des écrans gigantesques derrière lui. Alors que des images de militantes, du désert américain et des poèmes d'auteurs américains défilaient, Bono s'interrompait souvent pour laisser le chœur des voix des fans compléter les chansons.

JPEG - 11.9 kb

A la fin de la performance de U2, avec One, il a qualifié cette participation de “soirée inoubliable.”

View online : Voice of America

U2 France

U2 en 2017... une tournée anniversaire, un nouvel album et... s'en revient !

par Corine/Dead

2017 s'est achevée doucement sur le nouvel opus de U2, Songs of Experience, et une nouvelle tournée. Comme à l'accoutumée, nos 4 paddies ont été confrontés à leurs détracteurs qui ont toujours quelque chose à redire juste parce qu'il s'agit de U2 et ceux qui se contentent d'attendre de voir la suite pour juger sur pièce. Pour la première fois, en bientôt 17 ans que j'écris et traduis pour U2France, je me trouve dans cette dernière position.

Comme tout aficionado de U2, j'ai acheté le dernier album de U2, je dirais même par deux fois, mais ne peux me résoudre à l'écouter. Pourquoi donc ? Sûrement pas parce que je n'apprécie plus U2, plus que jamais j'apprécie cette machine de guerre et ces bêtes de scène que sont nos diables d'Irlandais. Que la mise en scène soit colossale, U2360, ou plus intimiste, The Joshua Tree 2017… Je suis plutôt convaincue que ma “foi” survivra l'épreuve du temps et que, contrairement à ce que l'on peut lire souvent, U2 entrera dans l'histoire au même titre que les Beatles ou les Rolling Stones en ayant fait plus que simplement passionner les foules par leurs chansons comme l'ont fait d'autre artistes. En relayant réellement un message qu'il soit politique ou non ! J'aime à croire que c'est ainsi que les prochaines générations et la génération actuelle se souviendront de la formation rock irlandaise U2.

Je reconnais que parfois, les fondements de mon admiration sont passablement ébranlés : Get on your boots ! Mais toujours l'espoir au bout du tunnel avec une magnifique Walk On même si elle conduit au désenchantement, il convient de ne pas oublier pourquoi elle a été composée !

Allez, passons cette nostalgie qui nous prend tous une fois l'année finie et où l'on s'interroge sur ce que l'on retiendra de ces 365 jours ! C'est parti.

Janvier 2017

U2 annonce une fois de plus qu'il reporte la sortie de son nouvel opus Songs of Experience car il n'est toujours pas convaincu du résultat… rien de nouveau sous le soleil, si ce n'est : que l'élection de Donald Trump l'aurait incité à revoir sa copie… Info ou intox, je vous laisse seuls juges !

Le mois de janvier voit également une nouvelle surprenante : [U2 annonce qu'il prend la route pour célébrer les 30 ans de son Joshua Tree !

Février 2017

U2 fait la une de Mojo et explique que l'histoire se répète même si les protagonistes Thatcher/Reagan sont quelque peu différents. Février voit également la sortie sur tous les fronts et dans toutes les versions possibles de Joshua Tree remixé.

Mars 2017

Ou l'on apprend que Le Joshua Tree aurait dû s'appeler The Two America : celle du mythe et celle de la réalité.

Avril 2017

Des confidences ou bruits de couloir saisis par ci, par la, il est convenu que la tournée anniversaire du Joshua Tree sera avant tout la célébration de cet album mythique et que seuls quelques titres s'ajouteraient à la soundtrack de l'album joué dans son intégralité… L'on murmure que Ordinary Love en ferait partie !

Mai 2017

Ça va tourner : U2 est dans la place, à Vancouver, en ce 2 mai 2017 pour répéter et donner le coup d'envoi de la tournée anniversaire de son Joshua Tree.

Le 12 mai : C'est parti… U2 joue le Joshua Tree dans son intégralité et déboule avec un inédit The Little Things That Give You Away

Juin 2017

La tournée poursuit son petit bonhomme chemin et l'avant-dernier concert de la partie nord-américaine est donné au MetLife Stadium d'East. Rutherford, dans le New Jersey.

Le 9 juin marque une première dans la carrière de U2 avec une parenthèse enchantée : le premier festival américain auquel participe le groupe, Bonnaroo, rebaptisé Bonoroo, en hommage à notre diable de Bono

Juillet 2017

Ça y est la bande a Bono est sur les terres d'Europe, en ce 8 juillet dans la perfide Albion, pour être plus précise, et la planète U2 est en effervescence. Dublin, Paris et puis s'en vont… avec un avant-dernier concert à Amsterdam pour la partie européenne.

Aout 2017

Le dernier concert européen est donné le 1er aout au Stade du Roi Baudouin à Bruxelles. En cette fin de mois, 30, U2 envoie son Black Out, extrait de Songs of Experience

Septembre 2017

U2 reprend la route de l'Amérique du nord pour le 3e et avant-dernier leg de sa tournée anniversaire du Joshua Tree. Et Patti Smith est dans la place le 3 à Detroit… Pendant, ce temps, U2 prépare le terrain pour Songs of Experience et balance, le 10 septembre, son premier single Little Things that give You Away.

Octobre 2017

Le 3, plus précisément, la tournée anniversaire du Joshua Tree entame son 4e et dernier leg, celui de l'Amérique latine, à Mexico. Une tournée qui se conclura le 25 octobre à Sao Paulo

Novembre 2017

Ça s'agite dans tous les sens, la tournée est finie est tout le monde attend en vain une suite… qui n'arrivera pas avant 2018 ! Et qui ne sera pas dans la continuité du Joshua Tree, mais celle de la promo de SOE. L'on apprend notamment que la foi de Bono a été rudement mise a l'épreuve

Décembre 2017

U2 dégaine Songs Of Experience et n'a pas fini d'en faire parler puisque des la première semaine de sa sortie il se classe en tête des charts sur la terre promise. Bono et Edge en ont même été les ambassadeurs dans le métro berlinois

Bonne année 2018 a tous les fans et non fans de U2 avec une nouvelle tournée… U2 France devrait être à Dublin avec nos 4 paddies, cette année !

U2 France

« Les dernières news

Janvier 2018
LMMJVSD
31