Actu musique

5 janvier 2018

Club Jazzafip du vendredi 05 janvier 2018

De 19h à 20h, ça jazz à fip ! Jane Villenet (du lundi au jeudi) et Charlotte Bibring (du vendredi au dimanche) reçoivent chaque soir un programmateur pour une émission où s’entremêlent tous les jazz, des grands standards aux artistes émergents.

rss

Dominique A, Childish Bambino, Arctic Monkeys parmi les albums les plus attendus en 2018

Bon, ça y est, on est plein dans la nouvelle année. Le temps de regarder derrière et de se remémorer avec un brin de nostalgie les sorties musicales passées (et il y en a des vraiment tops) est désormais bel et bien révolu. Maintenant, place aux 12 prochains mois, qui amèneront avec eux leurs lots de nouveaux albums. Pour que vous ne soyez pas pris de court, on vous propose une petite sélection des disques qu’il ne faudra (absolument) pas louper.

Feu! Chatterton – TBA (9 mars)

À la fin du mois d’octobre dernier, et un peu plus de deux ans après la parution de leur super premier album, Ici le jour (a tout enseveli), la formation parisienne à 5 têtes commence tranquillement à teaser son retour. La bande du crooner Arthur Teboul, a déjà commencé à remobiliser son public grâce à la publication de deux extraits de leur prochain disque à paraître, Souvenir et L’Ivresse. N’ayez crainte, ils n’ont rien perdu de leur superbe, au contraire.

Dominique A - Toute latitude (9 mars) // La Fragilité (courant octobre)

Double dose de Dominique A pour 2018. D’abord dès le 9 mars avec un premier album, Toute latitude, un disque placé sous le signe du renouveau, tant pour son écriture que pour les horizons musicaux qu’il explore. À noter que sur ce projet, Dominique A s’est entouré d’un groupe. Puis, plus tard dans l’année, un second appelé La Fragilité, qui, comme son nom le souffle, est un album acoustique.

dominique_a-tt-width-650-height-650-fill Artwork album

Bagarre – Club 12345 (23 février)

Il y a deux ans maintenant que les potes de Bagarre balançaient leur premier EP, Musique de Club : cinq titres, aussi marquant qu’un œil au beurre noir un lendemain de soirée. Ils seront de retour dans la deuxième quinzaine de février, toujours avec le même champ lexical, toujours aussi avec leur musique en Béton armé, nom du premier extrait (clippé) du projet à venir.

Migos - Culture II (courant janvier)

Tout le monde partageait le même avis (“Whaaa c’est trop bien !! ”) quand le trio d’Atlanta, Migos, publiait Culture au début de 2017. Comme on ne change pas une équipe qui gagne (ni une formule qui marche), Quavo, Offset et Takeoff reviennent en force pour un nouvel opus, sobrement intitulé Culture II. De ce long format, on a (juste) pu se mettre sous la dent Stir Fry, un morceau tout neuf, produit par Pharrell Williams… Rien que ça !

Arctic Monkeys – TBA

Entre deux dérapages sur la gomme de Silverstone, le bassiste des Arctic, Nick O’Malley, lâchait en toute détente lors d’une émission de moto que le groupe sortirait un nouvel album courant 2018. Pour le moment, on ne sait pas grand-chose de plus, seulement que, si l’album était amené à sortir plus tard, les britanniques “ [auraient] des problèmes“ ; comme l’avouait ce même Nick O’Malley. Allez les gars, personne n’aime les problèmes !

ARCTIC MONKEYS ARE OFFICIALLY WORKING ON THIS NEW ALBUM AND IT'LL COME OUT NEXT YEAR (IF NOT THEY'LL HAVE PROBLEMS)

— what a scummy man. (@lovelyirons) September 26, 2017

Childish Gambino – TBA

En septembre dernier, alors qu’il célébrait ses deux récompenses reçues aux Emmy Awards (la grand-messe annuelle des séries américaines), Donald Glover se retrouvait tout de même confronté à des questions autour de sa musique ; à juste titre : son dernier album, Awaken, My Love était juste sublime ! Il y répondait avec beaucoup d’humour : “Je déteste faire les choses en étant forcé. Je crois que si l’on crée sous la contrainte, les choses se passent mal. Mais aussi, je pressens que si je ne fais pas une mixtape avec Chance The Rapper, un groupe de gamins de 14 ans va me tomber dessus ! Ça me fait peur ! Donc oui, je vais probablement faire quelque chose avec lui ”. Ces jeunes gens ont toute notre confiance.

Frank Ocean – TBA

Alors que les Australiens de King Gizzard & The Lizard Wizard se lançaient le pari fou (et réussi) de sortir 5 albums en 2017, Frank Ocean se la jouait plus cool en annonçant dès 2012 qu’il souhaitait sortir 5 albums avant ses 30 printemps. Le Californien fêtait justement ses 30 ans fin 2017 sans pour autant avoir respecté son défi : on ne compte que 4 albums. Mais, pour souhaiter la bonne année au monde, il publiait sur son compte Tumblr une photo qui faisait écho à un autre de ses posts de 2017 : “ J’ai fait l’album avant 30 ans. Je ne l’ai juste pas sorti ! ” qu’il complétait : “extrait d’une interview que je n’ai pas donnée HAHA”. Rira bien qui rira le dernier, on à hâte.

MGMT - Little Dark Age (courant février)

Si vous avez suivi le dossier, trois titres (le dernier est disponible depuis ce matin) doivent tournés en boucle dans vos playlists depuis ces derniers mois : Little Dark Age, When you die, et enfin, la ballade nuageuse Hand it over. Tous, sont extrait du prochain album de MGMT Little Dark Age, à paraître au courant du mois de février. Ne reste plus qu’a prendre son mal en patience, pourquoi pas en lisant ce papier, qui récapitule tout ce que l’on sait de plus sur ce nouveau disque.

Franz Ferdinand -  Always Ascending (9 février)

De passage au Point Éphémère parisien en octobre dernier pour un concert promotionnel intimiste, Alex Kapranos et sa bande présentaient 8 des nouveaux titres à paraître sur leur prochain disque – enregistré à Paris dans le studio Motorbass de Philippe Zdar. Pas mal d’infos circulent déjà sur l’Internet, on vous propose de les (re)lire ici. Rendez-vous le 9 février prochain pour en reparler.

Vampire Weekend – TBA

Quel est le point commun entre le prochain album de Vampire Weekend et une tarte ? Pas facile de répondre… En fait, l’un des fans du groupe à interpellé Erza Koening (le leader) sur Twitter en postant la photo d'une tarte avec écrit dessus : “Où en est l’album ?”. Initiative réussie puisque le chanteur affirmait que ce quatrième long format était “fait à 80%“ tout en précisant que “les 20% restant sont toujours les plus durs“. Ah oui, cet échange 2.0 date de septembre 2017…

@arzE made u a pie :) pic.twitter.com/64gc82EmcC

— Mia ♡ (@mtim08) 3 septembre 2017

Hailu Mergia - Lala Belu (16 février)

Si vous n’avez jamais entendu parler du label Awesome Tapes From Africa, vous êtes sans doute passé à côté d’une niche à bonne musique. D’abord existant sous la forme d’un blog, la création de Brian Shimkovitz s’est rapidement muée en une maison de disque, spécialiste dans la réédition de musique africaine, tout pays, toutes périodes. C’est grâce à lui que Hailu Mergia (d’autres artistes aussi) s’est remis à créer des chansons. Ce musicien de jazz éthiopien a regagné le chemin des studios (15 ans après la sortie de son dernier album) pour un tout nouveau format Lala Belu. N’existe pour le moment qu’un seul extrait, Gum Gum, en écoute ci-dessous.

Superorganism - Superorganism (2 mars)

Depuis qu’ils ont fait irruption au milieu de cette gigantesque fourmilière d’idée qu’est Internet, en février 2017, tout le monde n’a que le nom de Superorganism dans la bouche. C’est pareil pour nous, encore plus depuis qu’on a pu les voir lors de la 39e édition des Trans Musicales de Rennes ! Les 8 membres du groupe immortaliseront leur entrée dans la musique dès le 2 mars prochain, avec un album au nom tout trouvé… Superorganism.

Flying Lotus – TBA ?

Le fondateur de l’excellent label Brainfeeder – qui vient tout juste de publier un mix à cheval entre 2017 & 2018 – semble opérer son grand retour, en toute discrétion. Concentré sur son film Kuso, lors de ces derniers mois, Flying Lotus a tout de même pris le soin de sortir des nouveaux morceaux ; il y en a eu deux : Post Requisite (qui apparaît justement dans la bande originale du film) et Quarantine, tout dernier titre de l’excellent mix de saison du label. 2018 sera-t-elle synonyme d’un nouveau Flying Lotus ? C’est bien parti !

Jack White – Boarding House Reach

L’insatiable amoureux de musique et ex-leader des White Stripes qu’est Jack White compte encore nous fournir une dose de musique supplémentaire pour 2018. Alors qu’il vient tout juste de signer un rappeur (le tout premier) sur son label  Third Man Records, il prévoit son retour pour le courant de cette année ; en atteste cette vidéo bizarre qui règne sur la page d’accueil de la maison de disque de Nashville. Tout ce que l’on sait pour le moment, c’est le titre que cet album portera Boarding House Reach, concernant la date de parution…

Et sinon, bonne année !

Les Inrocks - musique

Les Californiens de Black Rebel Motorcycle Club sont de retour avec la fraîcheur de leurs débuts

Dix-sept ans ont passé depuis le premier album de Black Rebel Motorcycle Club, sorti en plein revival rock garage. Depuis, la plupart des artistes issus de cette scène passionnante du début du siècle ont jeté l’éponge (The White Stripes, The Von Bondies…) ou transformé leur son (The Strokes, The Vines…). BRMC n’a pas été épargné par les égratignures, avec un changement de batteur en 2008 et le décès en pleine tournée européenne 2010 de Michael Been, ex-leader de The Call et père de l’un des membres fondateurs du trio, qui était devenu leur ingénieur du son en concert. Pourtant, le groupe a survécu sans renoncer à ses dogmes de départ : jouer à trois un rock fiévreux, sans concession et sans leader, en se partageant le micro.

Les Inrocks - musique

"A Day with the Homies", le chouette cadeau de Noël (un peu en retard) de Panda Bear

Sorti pour le moment uniquement en vinyle, ce nouvel ep de Panda Bear a raté sa cible de deux semaines : on aurait rêvé, à Noël, de ce paquet cadeau plein comme une dinde (amis végétariens-liens : lire “plein comme une citrouille”), riche d’une farce aux saveurs multiples, indéchiffrables, aussi sucrées qu’acides. Dans son studio, l’Américain aurait pu se contenter d’accommoder les restes d’une déjà longue carrière de trafiquant sonique, d’entasser au hasard des sons, beats et flagrances accumulés depuis une vingtaine d’années.

Les Inrocks - musique

"L'Odeur des joints", l'ep spleen et décadence du binôme Hollydays

Détrompez-vous, L’Odeur des joints n’est pas le dernier disque d’un groupe de reggaeton, mais l’ep d’un duo parisien supportant autant les étiquettes que les névroses de notre société 2.0. Révélés il y a de ça quelques années avec leurs reprises désabusées de Véronique Sanson (Bahia) et MC Solaar (Caroline), Elise Preys et Sébastien Delage continuent de nous confier leur spleen urbain, dans une belle suite aux Insatisfaits (2015).

Les Inrocks - musique

HollySiz, Beechwood, Belle Adair, No Age... les albums en accéléré

De Joan Jett à Blondie, de Beth Ditto à Cyndi Lauper, le tube pop ne s’encombre pas toujours du bon goût, des élégances de saison. Il peut se vautrer dans une délicieuse vulgarité, contourner les filtres habituels au nom de l’efficacité, du bonheur acidulé. On est donc certain que HollySiz connaît sa pop sur le bout des doigts, pièges comme astuces. Diaboliquement calibré, Rather Than Talking n’est pourtant pas seulement la démonstration de force que laisserait entendre ses deux premiers titres : de Karma à I Will, il abrite d’authentiques trouvailles pop, le genre de morceaux compliqués mais d’une simplicité désarmante, le genre de refrain que le cerveau repousse mais que le corps adopte. La présence de Luke Jenner (The Rapture) n’est sans doute pas pour rien dans ces flirts disco, ces grooves salaces, ces noces barbares entre beats et guitares. On tient déjà le plaisir coupable de ce début d’année. Ou c’est lui qui nous tient.

Les Inrocks - musique

Ty Segall sort encore un nouvel album, fidèle à lui-même !

Il y a des moments tristes dans la vie, et le fait de ne plus attendre grand-chose d’un artiste jadis adoré en fait partie. Voilà, les choses sont dites : la sortie du Freedom’s Goblin de Ty Segall pour la rentrée 2018 ne provoquait ni frissons, ni émoi, tout juste un vague “ah ?” lâché d’un air las. Blasés nous ? Jamais ! Il faut dire que le héros du garage californien des années 2010 lâche autant d’albums que le boulanger de petits pains vers 5 heures du matin. Un rythme effréné que l’on suivait jusqu’à présent avec ferveur, les mains jointes et le cœur bondissant, en proie à un amour véritable pour le petit frère de John Dwyer. 

Les Inrocks - musique

Vibrez au rythme des "Polyphonies" de l'homme-son Pierre Henry

“Il y a de la musique dans les soupirs d’un roseau, il y a de la musique dans le murmure d’un ruisseau, il y a de la musique en tout, il ne nous manque que de l’oreille : notre terre n’est qu’un écho des sphères.” Cette citation de Lord Byron est placée en exergue d’un texte de présentation des Chroniques terriennes, premier volume de cette riche anthologie consacrée au compositeur.

Les Inrocks - musique

Entre tristesse et passion, les soeurs Söderberg mettent tout en "Ruins"

Donnant suite au chatoyant Stay Gold, Johanna et Klara Söderberg présentent Ruins, un album bien moins lisse que leurs ouvrages précédents, et hanté d’un bout à l’autre par un amour déchu, celui éprouvé par Klara. C’est dans la grisaille humide de Manchester, où la benjamine habite à l’époque, qu’elle commence à désamorcer avec sa plume la douleur de la rupture. Rejoignant sa sœur aînée Johanna à Los Angeles, elle tente de mettre de l’ordre dans son cœur et dans leurs idées. Un air californien qui leur est bénéfique et leur insuffle une énergie nouvelle, 60’s (To Live a Life) et cheesy (Fireworks), sans renier pour autant leur amour immodéré pour le King (Postcard). A la fois très personnel et évidemment thérapeutique, ce disque permet également à la fratrie Söderberg d’expérimenter de nouvelles facettes de son art en s’émancipant de l’étiquette country, affichant un profil plus sombre, brut et moins poli, comme le précise Johanna : “On nous disait souvent ‘on adore vos lives mais vos albums sont trop parfaits, trop élégants’.”

Pour mettre en œuvre leur mue, elles font appel au producteur américain Tucker Martine (My Morning Jacket, Laura Veirs, The Decemberists), qui les reçoit dans son studio à Portland, en Oregon : “C’était magnifique là-bas, ça nous rappelait la Suède. A l’intérieur, tout était en bois et cosy, avec des bougies.” 

Un disque à l'esprit live

L’album est enregistré en plein hiver, pendant une tempête de neige, et les deux sœurs mettent à peine le nez dehors. Pendant six semaines, elles vivent dans ce studio et passent “14 heures par jour à jouer de la musique”. Privilégiant l’esprit live, plus spontané et naturel, elles enregistrent presque tous les instruments et les voix en même temps : “On avait un groupe qui jouait avec nous, il fallait donc jouer chaque chanson presque vingt fois.” Déchargeant toute sa tension amoureuse sur ses six cordes, Klara se met “pour la première fois” à la guitare électrique, et invite à ses côtés de nombreux cuivres qui renforcent l’intensité émotionnelle de Ruins.

Pour les accompagner en studio, Tucker Martine fait appel à ses fidèles amis musiciens, comme Peter Buck de R.E.M. à la guitare douze cordes et à la mandoline, mais aussi à deux batteurs de renom : Glenn Kotche de Wilco et McKenzie Smith de Midlake – “chacun jouant avec son propre style”. Ou encore à une chorale improvisée réunissant leur maman, petit frère, et la femme du producteur, Laura Veirs (sur Hem of Her Dress).

Cherchant à sortir de leur zone de confort, les sœurs de 24 et 27 ans se révèlent sur le titre final Nothing Has to Be True. Y abandonnant leurs fidèles harmonies vocales, elles s’y répondent successivement, plus vives que jamais, avant de clôturer le disque dans un grand fracas noisy, une transe, un réveil violent : “On voulait que cette douleur puisse être palpable.”  Une page se tourne.

Ruins est disponible en précommande sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

Tous les titres de Moha La Squale sont désormais disponibles en streaming

Moha La Squale c'est ce jeune rappeur du quartier de La Banane (Paris, 20e), inscrit au cours Florent, qui balance depuis plusieurs mois maintenant des freestyles sur sa page Facebook, bien vite téléchargés sur Youtube. Le dernier en date lâché il y a quelques jours s'appelle justement Pour la dernière et s'accompagne, comme d'habitude, d'un clip DIY flirtant entre premier et second degrés. Moha La Squale y annonce l'arrivée d'un premier album.

Désormais signé chez Elektra, l'un des labels de Warner Music, Moha La Squale vient de mettre tous ses titres en streaming et téléchargement sur toutes les plateformes. 

Dans un post instagram, Moha La Squale annonce son retour le 4 février. Pour la sortie du premier album ?

Les Inrocks - musique

Jack White signe un rappeur sur son label  

Créé en 2001 et implanté depuis 2009 à Nashville, Third Man Records, maison disque fondée par Jack White, ancien leader des White Stripes, compte désormais parmi ses rangs un MC. Cette information, qui planait depuis le mois de décembre dernier, vient d’être officialisée via les comptes Twitter du label, et de Shirt, le rappeur en question :

SIGNED TO JACK WHITE’S @thirdmanrecords yooooooooooooo

— SHIRT (@SHIRTNYC) January 4, 2018

Même s’il est le premier artiste issu du hip-hop à établir une résidence permanente au milieu des grands noms de Third Man (The Dead Weather, The Raconteurs…), le label s’était déjà essayé au rap, dans le cadre de ses Blue-Series Artists - ces artistes “de passage par Nashville, invité à enregistrer un disque ou plusieurs chansons”- en signant un single Leck Mich Im Arsch, du duo de MC Insane Clown Posse. Par le passé, Jack White collaborait déjà avec Jay Z, et, encore plus tôt, en 2011, s’associait au rappeur de Détroit Black Mill pour sortir un vinyle.

Un album à paraître

Shirt, ce jeune rappeur dans le game depuis quelque temps, sortira son premier album, Pure Beauty, le 9 février prochain. En plus de son amour pour les chats et pour Raekwon, le MC apparaît comme un fervent défenseur du traditionnel boom-bap. Pour vous faire une idée, on vous propose de regarder son tout premier single Flight Home : une ballade dans la grosse pomme à dos de camion.

Les Inrocks - musique

Le merveilleux son des mots de Camille Bertault

Camille Bertault La chanteuse Camille Bertault sort "Pas de géant", un deuxième album éblouissant de liberté où les mots dansent avec passion.

rss

5 ans plus tard, Justin Timberlake sort un nouveau morceau

Filthy est le premier single du quatrième album Man Of The Woods de Justin Timberlake qui sortira le 2 février. On sait déjà que l'album comportera des feat avec Pharrell Williams, Timbaland, Alicia Keys et le chanteur de country Chris Stapleton. 2018 sera donc l'année du grand retour de Justin Timberlake cinq ans après son album The 20/20 Experience.

Dans ce clip réalisé par le réalisateur américain Mark Romanek, Justin y interprète une sorte de rôle à la Steve Jobs venant présenter un robot capable de suivre ses mouvements et donc de danser comme un as.

Ce nouveau titre, qui semble laisser perplexe certains de ses fans, dévoile un Justin Timberlake dans un style qui diffère de ce qu'il a pu produire auparavant. On y retrouve néanmoins la patte du producteur dans une veine plus electro-funk, avec un bon groove soutenu par une ligne de basse impeccable. D'autres clips devraient arriver très prochainement.

Les Inrocks - musique

« Les dernières news

Janvier 2018
LMMJVSD
2425262728
293031