Actu musique

19 décembre 2017

Sur les traces de la scène musicale mythique de Manchester

Liam and Noël Gallagher en conf de presse le 25 août 1999 - Photo de Gareth Davies/Getty La cité mancunienne vit pour la musique, pour toutes les musiques.

rss

Club Jazzafip du mardi 19 décembre 2017

Sharon Jones De 19h à 20h, ça jazz à fip ! Jane Villenet (du lundi au jeudi) et Charlotte Bibring (du vendredi au dimanche) reçoivent chaque soir un programmateur pour une émission où s’entremêlent tous les jazz, des grands standards aux artistes émergents.

rss

Pharrell est-il le le plus grand producteur des 20 dernières années ?

C'était l'un des gros événements de cette fin d'année 2017 : Pharrell de retour aux commandes de N.E.R.D avec No_One Aver Really Dies, le cinquième album du trio originaire de Virginia Beach. Torturé, engagé et brillamment instable, le disque prouve l'incroyable capacité du musicien à réinventer son système de productions pour proposer des idées toujours fraîches et contemporaines. Depuis l'époque des premières démos avec SBI (son groupe d'adolescence formé avec Timbaland) jusqu'à la persistance de l'écho de Blurred Lines ou Happy dans les rayons des supermarchés, Pharrell Williams s'est imposé comme l'un des producteurs les plus doués de sa génération. Et sans doute le plus fascinant dans sa capacité à servir des tubes en séries pour des artistes aussi éloignés que Noreaga, Clipse, Britney Spears, Snoop Dogg, Kelis, Frank Ocean, Nelly, Ed Sheeran…  et même Rohff, comme le prouve cette vidéo biblique, captée lors de l'enregistrement de la B.O de Taxi 3.

>> A lire aussi : notre interview exclusive avec Pharrell pour la sortie de "No_One Ever Really Dies"

La signature et les patterns de Pharrell sont tellement marqués et identifiables que l'écoute chronologique de ses prods ressemble à une énorme suite logique. Ce sont en tout cas les souvenirs de morceaux comme Superthug, Milkshake, Slave 4 U, Grindin' ou Drop It Like It's Hot qui rythmaient nos pulsations cardiaques au moment de pousser la porte de la petite caravanne dans laquelle l'idole nous attendait, le mois dernier, à Los Angeles :  "Tu sais, quand Afrika Bambaataa a découvert l’existence de Kraftwerk, il a sorti Planet Rock. Quand j’ai commencé à réfléchir au morceau Lemon, dans ma tête je faisais semblant d’être lui."

«Je suis le plus grand poseur de l’histoire ! C’est une certitude.»

"J’imite les artistes que je respecte. Mais le secret, c’est que je n’imite pas leur musique. Je m’inspire de leur personnalité, de leur état d’esprit et de leur façon de mettre les choses en perspective. Souvent, quand je compose un morceau et que je veux l’emmener dans un esprit particulier, je me dis : “Mec, que ferait Q-Tip dans cette situation ?”, ou alors “Que ferait Freddie Mercury ? Que ferait Donald Fagen ? C’est compliqué à exprimer, car je ne veux pas utiliser ce qu’ils ont réalisé mais plutôt le cheminement et l’instinct qui les a conduits à cette réalisation. Je tiens vraiment à ce moment : l’instinct. C’est ma recherche perpétuelle. Tout le reste n’est que de l’édition."

Que ce soit en solo ou avec les Neptunes (le duo d'architectes avec son pote Chad Hugo), Pharrell Williams a passé l'essentiel des vingt dernières années à éditer son instinct et celui de ses idoles. Pour lui rendre hommage, on a préparé une playlist d'une cinquantaine de morceaux passés entre les mailles de sa réflexion. Vous pouvez l'écouter dans le player affiché plus haut. La tracklist intégrale suit sous cette dernière ligne de texte.

LA TRACKLIST

Mase feat Puff Daddy – Lookin At Me (1997)
Noreaga – Superthug (1998)
Ol’ Dirty Bastard –  Got Your Money (1999)
Jay-Z – I Just Wanna Love You (Give it 2 Me) (2000)
Mystikal – Shake It Fast (2000)
Ludacris – Southern Hospitality (2000)
Britney Spears – I’m a slave 4 You (2001)
Ray J – Formal Invite (2001)
N.E.R.D - Rockstar (2001)
P Diddy feat Pharrell – DIDDY (2001)
Jadakiss – Knock Yourself Out (2001)
Busta Rhymes feat Kelis – What it is (2001)
Mystikal – Bouncin Back (2001)
Usher – U don’t have to call (2001)
Fabolous – Young’n holla back (2001)
N.O.R.E - Nothin' (2002)
N.O.R.E - Grimey (2002)
Nelly – Hot in Herre (2002)
Clipse - Grindin (2002)
Clipse – When The Last Time (2002)
No Doubt – Hella Good (2002)
Busta Rhymes feat P.Diddy et Pharrell – Pass The Courvoisier Part 2 (2002)
Justin Timberlake –  Rock Your Body (2002)
LL Cool J – Luv u Better (2002)
Kelis – Milkshake (2003)
Snoop Dogg – Beautiful (2002)
Pharrell feat Jay –Z - Frontin (2003)
Jay-Z feat Pharrell – Excuse me Miss (2003)
Jay-Z – Allure (2003)
Snoop Dogg - Let's Get Blown (2004)
Snoop Dogg - Drop It Like It's Hot (2004)
N.E.R.D - She Wants To Move (2004)
Gwen Stefani – Hollaback Girl (2005)
Omarion – Touch (2005)
Lupe Fiasco – I Gotcha (2006)
Clipse - Mr. Me Too (2006)
Slim Thug – I Ain’t Heard of That Remix (2006)
N.E.R.D - Hypnotize U (2010)
Robin Thicke feat T.I et Pharrell - Blurred Lines (2012)
Frank Ocean – Sweet Life (2012)
2 Chainz – Feds Watching (2013)
Busta Rhymes feat Nicki Minaj – Twerk it (2013)
Alicia Keys feat Kendrick Lamar - It’s On Again (2014)
Frank Ocean – Pink + White (2016)
Kid Cudi – Surfin (2016)
N.E.R.D. - Lightning Fire Magic Prayer (2017)
N.E.R.D feat Rhianna - Lemon (2017)

Les Inrocks - musique

2017 vue par Miossec : “Mords, mort, mordu”

Lecteur, je  suis profondément désolé, mais toutes mes pensées de ce jour flottent autour de Johnny Hallyday, de ces moments passés à échanger avec lui, des silences beaucoup.

Je sais bien que vous allez quitter cet article, la saturation, mais lisez au moins ceci : que ceux qui n’ont jamais vu ces dernières années le bonhomme en concert ferment leur grande gueule, ravalent leurs sarcasmes, pardonnez-leur, ils ne savent pas de quoi ils parlent, de quoi il retourne, de ce qu’il se passait, de pourquoi le peuple réclamait l’orphelin inconsolable.

Les Inrocks - musique

2017 vue par Damso : “Une douleur qui ne s’en va jamais vraiment”

Ton album Ipséité s’est écoulé à plus de 300 000 exemplaires et est déjà considéré comme un classique. Étais-tu conscient de son potentiel ?

Damso — On ne peut jamais deviner quelle sera la réception du public, mais j’étais content de moi car j’avais bien bossé. A mes yeux, c’est mon premier véritable album. Je considère le précédent, Batterie faible, comme une mixtape. Ipséité représente des centaines d’heures d’écoute de prod et de travail d’écriture. Je suis un bosseur. Je vois la musique comme une passion mais aussi comme un travail. Sur ce disque, il y a des chansons qui ont quatorze mixes différents, sans compter le prémix et le mastering. Aujourd’hui, je savoure le résultat. C’est vraiment l’album que je rêvais de faire depuis que je suis tout petit.

Les Inrocks - musique

2017 vue par Juliette Armanet: “We Are the Blues”

L’autre jour, dans la radio, il y avait toutes ces voix mouillées qui parlaient de Johnny.
Le sphinx du rock était parti, et chacun tentait d’en dire quelque chose, d’en retenir quelque chose.

Et puis, soudain, j’entends Bono.
Le type de mon adolescence, celui des âges lointains, des With or Without You enflammés, embués, qui prend la parole.
Il se met à raconter cette chanson, celle…

Les Inrocks - musique

Ben l'Oncle Soul en concert à Arcachon

Le 15 janvier à l'Olympia, le soulman français rend hommage à Sinatra.

rss

Le top 20 chansons de 2017

1 The Blaze Territory

2 Superorganism Something for your M.I.N.D.

3 LCD Soundsystem American Dream

4 Jorrdee California

5 Arcade F…

Les Inrocks - musique

Le top 50 albums de 2017

1 Kendrick Lamar DAMN.
Foisonnante boîte à idées musicales et politiques, Kendrick Lamar s’est imposé comme un phare, un rempart et un laboratoire dans le hip-hop mais aussi dans la musique populaire américaine en général. Prodigieusement inventif dans les sons et explosif dans ses thèmes, DAMN. est aussi l’occasion de mesurer…

Les Inrocks - musique

Bilan musiques 2017 : le grand mix

Tout commence dans une chambre d’ado. Comme dans cette formidable scène de la série Stranger Things où Jonathan et Will s’enferment pour écouter The Clash et Joy Division à l’abri du monde. La musique qu’on aime et qui nous poursuit vient de là, de cette période de réclusion où les passions les plus tenaces s’instillent grâce à la transmission d’un grand frère bienveillant, d’une radio mal…

Les Inrocks - musique

Les 6 révélations musique de 2017

Shame
Début 2016, on découvrait sur une scène miteuse les jeunes Londoniens de Shame et on les plaçait immédiatement parmi nos grands espoirs pour 2017. On réitère donc pour 2018 où sortira enfin leur premier album : Songs of Praise. Les chansons de Shame ont gagné en puissance, en précision, sans perdre de leur agitation. Les…

Les Inrocks - musique

Les 5 rééditions de 2017

1 The Beatles Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band (Parlophone)
L’album éternel de la grande année 1967, aussi bariolé et foisonnant que sa mythique pochette. Les Beatles continuent à brouiller les pistes sonores, entre musique de foire, fugue baroque, pop burlesque et pop tout court. L’alchimie Lennon-Macca atteint ici ses sommets de psychédélice. Et ce niagara sensoriel a été e…

Les Inrocks - musique

Dépouillé de tout son matos, Jacques arrête la musique jusqu'à nouvel ordre

Il y a des anniversaires plus marquants que d’autres… Ce coup-ci, Jacques - ce même Jacques qui faisait la une des Inrocks avec Fishbach au début de l’année - n’est pas prêt de l’oublier - malheureusement, pour de fâcheuses raisons. Alors que le producteur fêtait son 26e anniversaire (bon anniv’ au passage), une personne mal intentionnée serait venu cambrioler son studio/appartement. C’est ce que raconte Jacques sur sa page Facebook, dans un long post explicatif.

“Un peu comme si quelqu’un était parti en tournée avec mon matos sans moi et ne reviendra jamais”

Jacques, connu pour ses expérimentations sonores électroniques réalisées à partir d’objets du quotidien (peigne, klaxon, brosse, cendrier, minuteur et plus si affinité), s’est donc fait piquer tout le matos qui lui permettait de réaliser ses enregistrements et ses concerts. Dans ce même post, il détaille ce qui a disparu “lors du cambriolage ridiculement réussi ” :

“2 MacBook Pro, une carte son à 3000 boules, tous les contrôleurs midi, le H5, le micro DPA 4060, tous mes objets, mes micros contacts, le caméscope, full câbles, la guitare que M m’a offerte, le sac northface trop technique, enfin bon à peu près tout ce qu’on peut voir sur scène lorsque je fais un concert, excepté moi et la scène”

Au beau milieu de cette mésaventure, le jeune homme se veut tout de même rassurant sur un point : son disque dur n’a pas été volé. Une chance, car ce dernier contient tous les enregistrements des lives que le producteur a donnés durant ces trois dernières années. Il prévoit d’ailleurs de sortir des mixtapes de ses shows passés. Une façon pour lui de “remercier tous les promoteurs qui [l]’ont invité à jouer dans leur ville, saluer les blogs et médias qui ont suivi [ses] aventures et sans qui [il serait] en train de parler tout seul”.

“Je réalise que cette amputation matérielle soudaine vient marquer la fin d’un super chapitre de ma vie”

Ce cambriolage est un vrai coup dur pour l’artiste, qui, dans la continuité de son post, annonce son retrait de Paris et de la musique, et plus encore, fait par de son envie de “stopper toute activité qui induit le contact avec une masse d’humains nombreux (par exemple : concerts, itv, réseaux sociaux” jusqu'à nouvel ordre. On a déjà hâte de revoir sa légendaire tonsure s’agiter sur scène.

Les Inrocks - musique

2017 vue par Lomepal : “C'était génial, jamais une pause”

Mon souvenir de l’année ? C’est simple : je fais du skate depuis longtemps et mon rêve a toujours été de connecter ça avec la musique. Un nom évident m’est venu tout de suite : le Skate Tour.

Beaucoup de mes copains font du skate mais ils se méfient souvent lorsqu’on leur parle d’un projet, parce que la culture skate est pillée de toutes parts. Au début, ça me semblait mal parti. Malgré tout, j…

Les Inrocks - musique

Renaissance soul pour Gizelle Smith

Gizelle Smith fait son come-back en 2018 | DR La chanteuse londonienne réapparaît avec un maxi vivifiant et l’annonce d’un nouvel album pour l’an prochain.

rss

Quand Eddy de Pretto reprend Barbara

Invité ce matin dans l'émission Boomerang d'Augustin Trapenard sur France Inter, Eddy de Pretto a mentionné ses influences provenant de la chanson française, qui vont de Jacques Brel à Booba en passant par Barbara. Pour la carte blanche proposée, le kid a donc décidé d'interpréter une chanson de cette dernière, Du Bout des Lèvres, devant un Augustin Trapenard ébahi. "On me l'a faite écouter et elle m'a tout de suite plu, elle fait un peu petite comptine, elle est touchante" déclare le chanteur à propos du titre, sorti en 1968.

Les Inrocks - musique

Mai Lan a beaucoup de style dans son nouveau clip, pour “Blaze Up”

Après nous avoir invité à une garden party sanglante dans son clip Vampire ou nous en avoir mis plein les yeux avec le lumineux Haze, Mai Lan change totalement d’ambiance pour sa nouvelle vidéo, Blaze Up, réalisée par François Grumelin et Laura Sicouri.

Au programme, elle propose une déambulation nocturne en ville, bien accompagnée par une équipe féminine en bombers et portée par une chorégraphie signée Fanny Sage, qui colle à la perfection à la prod de Myd sur le morceau (ex de Club Cheval).

Le deuxième album de Mai Lan, Autopilote, sera disponible le 19 janvier prochain et est déjà en précommande sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

Weekend Affair revient avec le joli clip de "L’indécise"

Après avoir repris des classiques folks, le tatoué Louis Aguilar revient sur le devant de la scène avec un tout nouveau clip du projet Weekend Affair (qu’il forme avec Cyril Debarge), l’une des signatures du label de Yuksek, Partyfine.

Dans cette tranquille balade à l’esthétique très seventies qu’est L'indécise, réalisée par Jérôme de Gerlache, on voit le crooner ligoté, en train de subir les sautes d’humeur de sa partenaire, jouée par Lou Gala. Malgré des jets de balles de tennis dans le visage et autres coups d’oreillers bien placés, sans parler de l’apparition d’un mystérieux troisième personnage (Cyril Debarge, l’autre moitié du duo), le chanteur reste stoïque, désireux de séduire la jeune femme.

Le nouvel album de Weekend Affair, Du rivage, sortira le 2 février prochain via Partyfine, et est en précommande sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

Bad Sounds, une super-formation sur laquelle il faudra compter en 2018

Il est plus d’une heure du matin. Alors que la fête bat son plein dans tous les Halls du large Parc des Expositions rennais, théâtre de la 39e édition des Trans Musicales, les deux frères - Ewan le rasé et Callum l’aîné à la tignasse peroxydée – attendent en toute détente. Posés dans l’un des salons improvisés dédiés aux interviews, les Merrett discutent une bière à la main, visiblement prêts à se replonger dans les prémices de l’histoire du groupe.

La discussion lancée, le cadet de la fratrie y revient naturellement : “Quand Callum a eu ses 17 ans, il a déménagé de Bath, chez nous, pour s’installer à Londres, puis à Bristol. C’est là qu’il a appris ce que ça faisait d’être membre d’un groupe, d’enregistrer, et tout ce genre de trucs. Moi, j’étais plus dans un délire de productions, de prod hip-hop ”. Une situation qui aura duré quelques années, jusqu’à que le grand ne rentre au bercail.

????

A post shared by Bad Sounds (@realbadsounds) on Nov 11, 2017 at 3:28am PST

>> Aussi à lire : Comme à leur habitude, les Trans Musicales ont transformé Rennes en immense teuf

L’enfant Bad Sounds est né !

“C’est vraiment à ce moment-là que Bad Sounds à commencé. On s’est rapidement mis à écrire des chansons ensemble et ça a bien marché. En même temps, on a toujours été des meilleurs amis ” continue Ewan, anticipant à cette occasion la question suivante. Car, oui, quand on pense à deux frères réunis dans un même groupe, on a tout de suite en tête les deux bouilles des célèbres Noël et Liam Gallagher d’Oasis. Tout le monde connaît l’épilogue de leur relation.

Amusé, le jeune homme réplique en osant une tout autre comparaison : “Vu qu’on fait tout ensemble, on s’est encore plus rapproché. Le groupe occupe vraiment toute notre vie, et on est tellement obsédé par ça, que c’est un peu le même principe qu’un couple qui vient d’avoir un enfant, tu vois ce que je veux dire ?”. Une réponse visiblement validée par Callum, hilare à l’entente de cette métaphore.

Tonight is the big one. Two months of stupid ideas coming together ???? Can't wait ???????????????????? Still some tix in the bio

A post shared by Bad Sounds (@realbadsounds) on Nov 23, 2017 at 6:37am PST

En plus des parents, des “parrains”

Et cet enfant, qui répond au nom de Bad Sounds, a commencé à se faire remarqué lorsqu’il s’est trouvé une “marraine”, une certaine Annie Mac, l’une des animatrices phares de la prestigieuse BBC Radio 1. L’aîné se lance : “Quand Annie est tombée sur Avalanche [leur premier single], nous n’étions encore signés nulle part et personne n’avait entendu parler de nous. Qu’importe, elle l’a tout de même nommé chanson de la semaine et nous a pris sous son aile depuis” en avouant, qu’avant de la connaître, il n’avait “jamais été aussi stressé à l’idée de parler à quelqu’un”.

Mais Annie Mac n’est pas la seule personne à s’être impliqué dans le destin des cinq jeunes Anglais. À la petite famille de Bad Sounds s’est greffé un “parrain”, Hide Whone, qui est en plus le manager de Wild Beast et de Placebo. À son sujet, les deux frères sont sans équivoque, le plus âgé commence avec un “je n’ai jamais rencontré une personne aussi réfléchie, aguerrie, et autant dévouée de toute l’industrie”, qu’Ewan complète ainsi : “Hide est très compréhensif et nous laisse vraiment faire ce que l’on aime”. Pratique.

Une major comme “famille musicale”

Avec ce néo entourage bien en place, ne restait plus aux Merrett qu'à soigner leur entrée dans l’industrie. Pour cela, Bad Sounds devait se trouver une maison de disques ; une “famille musicale” en somme. Ewan raconte : “ Pour être honnête, on ne voulait pas signer sur un label à cette période. On voulait juste faire notre truc et voir ce qu’il se passerait. Certaines structures étaient intéressées, mais aucune d’entre elles ne semblait vouloir aller où nous voulions. Puis, Insanity [une succursale de Sony] s’est manifesté. Nous nous sommes rencontrés pour voir ce qu’ils envisageaient”. L’équipe de la major débarque une première fois à Bath “pour faire le point” avant de revenir “deux semaines plus tard pour sabrer le champagne” s’amuse Callum.

Un choix fort, motivé par la liberté dont l’enfant Bad Sounds pourrait jouir : “Nous avons accepté parce qu’ils voulaient vraiment aller dans la même direction artistique que nous. À la différence des groupes qui se cantonne à un seul style, Indie, pop, ou quoi que ce soit, Insanity avait très bien compris que nous étions un mélange de toutes nos influences” détaille Ewan.

Bad Sounds, un enfant avec un style singulier

De cette union sont nées PRESSSH (mai 2017) et MIXTAPE ONE (fin septembre 2017), deux EP labélisés Insanity Records. Des formats courts, de 5 et 7 titres, qui laissent apparaître sans mal une musique singulière et hybride, façonnée grâce à leur goût, très marqué par les années 90, et particulièrement par le hip-hop, comme le montre le cadet :

“ Quand j’avais 17 ans, un de prof de l’uni m’a montré un sampler et m’a conseillé d’écouter Pete Rock. Ça m’a vraiment parlé. L’âme de cette musique, l’énergie, la manière dont les beats sont réfléchis… Ça m’a mis une claque ! Je suis ensuite tombé sur des artistes comme A Tribe Called Quest. J’adore comment la musique sonne. C’est quelque chose de très intelligemment construit et les lyrics le sont tout autant. Après ça, je me suis dirigé vers des artistes comme NAS, Q-Tip, puis vers d’autres, N.W.A., Mobb Deep… Ce style un peu plus dur du hip-hop. Nous, au milieu de tout ça, on a toujours eu cette naïveté et cette envie de rechercher cette énergie.”

Plus qu’une question de goût pour le hip-hop, les Merrett s’inspirent aussi du processus créatif du genre. Un procédé qui consiste à “emprunter un extrait d’une chanson que tu aimes pour en faire quelque chose de nouveau”, en la disséquant, afin de trouver “une boucle, un son, un instrument que tu kiffes”, explique Callum. Une technique qui les aura “ouverts à d’autres musiques”, et surtout initiée à la passion du digging. Mais, si vous leur demandez s’ils font du hip-hop, ils reprendront avec pertinence : “ Nous ne faisons esthétiquement pas du hip-hop, mais l’esprit est là. ”

Dans le vrai, lors d’une tournée avec Rat Boy

Dans sa jeune carrière, la formation a déjà connu “le grand bain”, un plongeon effectué en la compagnie du juvénile Rat Boy, qu’ils ont soutenu lors de sa tournée, agitée, de 2016. Une autre est prévue pour 2018. “C’était complètement fou pour nous de faire notre premier support tour avec ces types, qui étaient déjà bien ancrés dans le milieu. Tu sais, quand tu es gamin, et que tu imagines à quoi ressemble le quotidien d’un groupe de rock ? Et bien les gars étaient encore pires que ça !” en rit encore la fratrie, ponctuant cette réponse d’anecdotes, que Callum résume ainsi : “Ils ont fait tous les pires trucs auxquels tu peux t’attendre à ce qu’un groupe de rock fasse.”

Mieux qu’un quotidien de rock star, Ewan se sera surtout rendu compte d’un aspect de très bon augure pour la suite : “Ce qui nous a marqués là-dedans, c’est l’engouement des gens pour ses représentations. Je ne sais pas si c’est pareil partout, mais en Angleterre les jeunes vont vraiment souvent assister à toutes sortes de concerts. Ils sont avides de découvertes, ont soif de trouver des nouveaux groupes. Que demander de plus ?”

We're going on tour with @ratboyratboy next month ???????????????????????? ????????????????????????????#ratboy #ratboytour

A post shared by Bad Sounds (@realbadsounds) on Aug 25, 2016 at 9:03am PDT

On finira par leur demander une date de sortie pour leur premier album. “Il est prévu pour juin ” rassurera Callum, avant qu’Ewan n’avoue : “Mais on doit le faire avant !”. Avec ce dernier éclat de rire général, ne reste plus qu’a patienter jusqu’à ce moment-là, pourquoi pas en écoutant leur tout dernier single, le planant Are You High ?

Retrouvez les EP, PRESSSH et MIXTAPE ONE, sur Apple Music.

Pour voir Bad Sounds en concert, rendez-vous sur leur compte Facebook, ou sur leur site officiel.

Les Inrocks - musique

« Les dernières news

Décembre 2017
LMMJVSD
3