Actu musique

13 novembre 2017

Vidéo : Quand le WU-TANG découvre Booba, PNL, Nekfeu et Niska

On a profité du dernier passage de RZA et Mathematics à Paris pour leur faire écouter certains des plus gros artistes rap en France. Au programme : Niska, PNL, Seth Gheko, Gracy Hopkins mais aussi IAM.

Le Wu-Tang a sorti un huitième album, The Saga Continues, le 13 octobre dernier, 24 ans après Enter The Wu qui avait révolutionné la planète hip-hop.

>>> A lire aussi : "The Saga Continues" et le Wu-Tang promet d'être là pour longtemps

Les Inrocks - musique

Gucci Mane en featuring avec The Weeknd dans son dernier clip "Curve"

Gucci n’en finit plus de tout maîtriser en cette année 2017. Depuis sa sortie de prison, l’une des (nombreuses) fiertés d’Atlanta squatte le devant de la scène, tout d’abord en s’étant unis pour la vie avec Keyshia Ka’oir, puis, en ayant publié deux albums, Drotopwop et Mr. Davis, dont est d’ailleurs extrait Curve, en featuring avec le futur super héros (Marvel) The Weeknd.

Dans ce long plan-séquence, exclusivement en noir et blanc et, réalisé par David Helman, on suit le mouvement de dé-zoom de la caméra, qui laisse apparaître une multitude de clones des deux artistes. Un conseil, ne penchez pas la tête, le torticolis vous pend au nez sinon.

Mr Davis, cinquième album (au casting impressionnant) de l’infatigable Gucci Mane est disponible sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

Inrocks Les Bains #9 : la Super Pool Party invite IDER, KhadyaK et Marie Flore 

Retenez bien cette date : c’est un événement spécial. En plus d’être la résidence mensuelle des Inrocks dans le club iconique des Bains, cette soirée, qui aura lieu le 22 novembre prochain, toujours au 7 Rue du Bourg l'Abbé (Paris 3e) fera office d’ouverture au festival des Inrocks. Sont attendus, comme à l’accoutumée, trois groupes ou artistes qui font pas mal de boucan : IDER, KhadyaK et Marie Flore. Encore une fois, l’entrée est libre sur invitation (à retirer ici).

IDER

IDER, c’est l’association de deux amies du nord de Londres, Megan Markwick et Lily Somerville. De cette collaboration, germe une musique pop et électrique, aux contours RnB, comme sur leur premier titre, Sorry. Ces jeunes-femmes ont bien rapidement fini de s’excuser, surtout quand elle enchaînaient avec Pulse, un titre qui leur a valu des comparaisons flatteuses, avec London Grammar ou encore FKA twigs. Pour sûr, c’est un gage de qualité.

KhadyaK 

Sous cet alias, se cache la Parisienne Khady (de son prénom), une véritable touche-à-tout : à la fois auteur et chanteuse, chorégraphe, danseuse et performer, et pour bien finir, mannequin. Remarquée lors de défilé prestigieux (Hermès, Stella Mc Cartney ou Adidas), ou dans des clips d’artistes comme Asap Rocky, Busy P, Yelle ou Breakbot, KhadyaK se lance dans la musique sous la tutelle d’Adrien Gallo (BB Brunes), sur son album Gemini. Avec tout ça, on ne peut que, avoir hâte de la découvrir en solo.

Marie Flore 

De ce prénom composé, qui fait le pont entre des influences françaises de grande classe (Gainsbourg, Hardy, Chritophe…), Marie-Flore en tant qu’artiste à coup de projets de qualité. Un premier album en 2014 d’abord, By The Dozen, qu’elle publiait au sein de la maison Naïve, avant de se recentrer sur elle pour la parution d’un EP, Passade digitale : irrésistiblement beau, et, mêlant avec parcimonie groove, folk, avec même des touches de vocodeur.  Et, en Français dans le texte !

Inrocks les Bains - Super Pool Party #9 avec IDER / KhadyaK / Marie Flore 
Mercredi 22 novembre à partir de 20h aux Bains (7 Rue du Bourg l'Abbé, 75003 Paris).

Plus d'infos sur l’événement Facebook.

Les Inrocks - musique

Rone Sous les jupes de Fip

Rone FIP reçoit pour une Session Unik le contrebassiste Kyle Eastwood et le souffleur poly-instrumentiste Jowee Omicil ainsi que Ballaké Sissoko, Driss El Maloumi et Rajery (3MA).

rss

En l'absence de son propriétaire, une enceinte intelligente d'Amazon pousse le volume à fond (et force la police à intervenir)

Le détenteur d'un Amazon Echo, haut-parleur lancé par Amazon cette année et doté du logiciel d’intelligence artificielle (surnommé 'Alexa'), a déclaré, selon le média anglais Independant, que son enceinte aurait organisé "sa propre fête" en son absence. Poussant le volume maximal entre 1h30 et 3h du matin, la police locale a dû intervenir pour faire taire le "semeur de trouble".

Les nuisances sonores ont été déclarées par les voisins de Mr Harberstroh, habitant au sixième étage d'un immeuble d'Hambourg. Quelle surprise la brigade allemande a dû avoir en forçant la porte et constatant que l'appartement était totalement vide, hormis Amazon AI, dite Alexa pour les intimes, balançant les décibels à fond aux petites heures du jour.

A son retour chez lui, le propriétaire a constaté à son grand étonnement une nouvelle serrure sur sa porte, et la police lui a donné le nouveau trousseau de clés correspondant, ainsi que la facture de l'intervention du serrurier. Sympa. Sur facebook, il s'est exprimé à ce sujet :

«Alors que je m'étais mis à l'aise pour profiter d'une bière, Alexa [l'enceinte Amazon Echo] a choisi de son grès et sans que je la commande via mon iPhone, de mettre le volume à fond et de faire sa propre fête dans mon appartement. »

L'histoire se finit plutôt bien heureusement. Par peur de bad buzz, Amazon a bien voulu rembourser les frais de serrurier de Mr Haberstroh, tout en précisant que le haut parleur n'avait pas "mal fonctionné" mais qu'il avait été "commandée à distance". La guerre des robots a peut-être déjà commencé…

Les Inrocks - musique

C’est sûr, le nouvel album de NERD sera dingue, en confirme cet extrait avec l'icône André 3000

Sur Lemon, premier extrait et première bombe lâchée en début de mois, composante de leur long format à venir, la bande à Pharell s’octroyait le luxe d’avoir d’une collaboration en la compagnie de la superstar Rihanna. Ce week-end, ils dévoilaient un deuxième titre, encore plus fou, en featuring avec autre icône, André 3000.

Pour cette chanson en deux parties, Rollinem 7’s, le trio (Pharrell Williams, Chad Hugo et Shay Hayley) se la joue, d’abord grosses basses et rythme saccadé, avant une accélération de BPM qui accompagne parfaitement le flow (qui l’est tout autant) de la moitié d’Outkast : un véritable hymne à la fête. En écoute ci-dessous :

Un concert génial et des featurings de choix

Même si No One Ever Really Dies, n’a pas encore de date de sortie, certains privilégiés ont tout de même pu assister au concert exceptionnel de Long Beach (Californie), où la formation, accompagnée d’invités de marque (Kendrick Lamar, Rihanna, Gucci Mane, M.I.A., Future, André 3000 et même Ed Sheeran, si si !) présentait dans sa globalité cet album : un cinquième disque engagé, aussi bien sur la forme que dans le fond.

ComplexCon listing party. ????#NOONEEVERREALLYDIES

A post shared by N.E.R.D (@nerd) on Nov 5, 2017 at 2:16pm PST

Concernant toutes ces têtes d’affiche présentes sur No One Ever Really Dies – qui fait suite au superbe Nothing, dernier long format de N.E.R.D. datant de 2010 - le média Noisey, a aussi confirmé le casting. La tracklist de l'album No_One Ever Really Dies, à paraître chez Sony, est disponible juste ci-dessous :

  1. Deep Down Body Thirst
  2. Lemon featuring Rihanna
  3. Voilà featuring Gucci Mane and Wale
  4. 1000 featuring Future
  5. Don't Don't Do It featuring Kendrick Lamar
  6. Kites featuring Kendrick Lamar and M.I.A.
  7. ESP
  8. Lightning Fire Magic Prayer
  9. Rollinem 7’s featuring André 3000
  10. Lifting You featuring Ed Sheeran
  11. Secret Life of Tigers

Les Inrocks - musique

[Vidéo] Revivez le légendaire concert "Alive 2007" de Daft Punk grâce à un mash-up monstre

C'était il y a dix ans et tous ceux qui ont eu la chance d'y assister en ont gardé un souvenir inoubliable. Le concert mythique de Daft Punk à Bercy, "Alive 2007" - une des quelques cinquante dates d'une tournée qui restera dans l'histoire -, est désormais visible en intégralité sur Vimeo, comme l'ont repéré nos confrères de Radio Nova. On doit ce petit prodige au travail de fourmi de Xero Foxx, qui a compilé des heures de vidéos amateurs, et y a superposé le son HD du live paru en vinyle. Magistral.

Les Inrocks - musique

Un centenaire jubilatoire pour Thelonious Monk, pionnier du jazz moderne

Célébrer le centenaire d’un homme disparu dans l’ombre et le silence il y a 35 ans peut paraître d’une ironie un peu triste. Ce genre de rattrapage de l'histoire sent toujours la canonisation, l’entrée au Panthéon. Mais Thelonious Monk demeure décidément trop à part et cet anniversaire même le vérifie avec un éclat jubilatoire. Pianiste et compositeur absolument étranger à l’académisme, obstinément bizarre et surprenant, Monk ne pouvait être fêté que dans la prise de risque et l’éclat de rire, l’imprévisibilité et l’audace. Chacun à leur façon, c’est ce qu’ont réussi les éditeurs et musiciens qui, cet automne, restituent l’homme et son œuvre dans ce qu’ils conservent d’intempestif.

L'hommage de Laurent de Wilde

Grand admirateur de Monk, auquel il a consacré un ouvrage remarquable, indispensable à tout amateur de jazz (Monk, qui vient d’être réédité en collection Folio), Laurent de Wilde s’est enfin résolu à enregistrer quelques pièces de son répertoire dans son nouvel album, New Monk Trio. Un pas qu'il aura mis 20 ans à accomplir, comme il l'explique sans détour :

“Il est difficile de passer après un type dont on a passé sa vie à dire qu’il était un génie. Monk est un mélange permanent de contraires. Sa musique est comme un diamant qui peut couper les mauvais instruments, les mauvais enregistrements. Son intentionnalité est forte et déroutante, on ne sait pas où elle nous mène. Je suis allé chercher à l’intérieur de moi-même, de mon ventre, ce que sa musique faisait vraiment bouger et j'en ai invité un dixième à ma table pour le faire chanter à ma façon.”

Avec beaucoup de délicatesse, sans chercher à reproduire une technique et un son qui, de l’aveu du pianiste français, demeurent inimitables, de Wilde et ses deux musiciens ont choisi de respecter l’esprit – fantasque, novateur – plutôt que la lettre, donnant des tournures inattendues aux standards que sont devenus Pannonica, Monk’s Mood ou Round Midnight.

Un noyau dur de liberté imprévisible

Quand on lui demande de caractériser Monk en une expression, Laurent de Wilde n’hésite pas une seconde :

“Noyau dur de liberté imprévisible ! Monk, c’est un peu le Buster Keaton du jazz. On a constamment l’impression qu’il va prendre un train sur la pomme et il s’en sort toujours avec une pirouette. C’est à la fois drôle et très dynamique. Monk est une découverte permanente. Il paraît malhabile, déséquilibré, mais c’est le fruit de son travail.”

Aussi n’est-il pas étonnant de voir ce météore attirer à lui d’autres prodiges, comme Joey Alexander, pianiste balinais âgé de 14 ans, dont le Joey. Monk. Live ! révèle une stupéfiante maturité musicale. Non content de posséder une technique impeccable, Alexander fait preuve, dans cet album enregistré en trio, d’une compréhension étonnante de la singularité de Monk, de sa malice et de son sens du burlesque.

Mais Monk ne séduit pas seulement les pianistes. En témoigne Boo Boo’s Birthday du barytoniste Xavier Richardeau, qui jette un sort à l'idée souvent admise d'un compositeur anguleux, plein d'arêtes et de précipices, au profit d'une interprétation souple et pleine d'aisance, sorte de modestie qui sied parfaitement à Monk. Richardeau a su s’entourer, notamment de Laurent Courthaliac au piano et de la chanteuse Véronique Hermann Sambin, qui arpente avec une tendre gravité les intervalles vertigineux de romantisme intériorisé et de blague féroce menant à Ruby, My Dear, Well, You Needn’t et Evidence – Just You, Just Me.

Enfin, pour prolonger les festivités, il faut se précipiter sur deux nouvelles éditions du travail de Monk lui-même. Enregistré à Paris, en 1954, Piano Solo : The Centennial Edition contient le premier récital solo du pianiste et, évidemment, il chamboule tout, ne ressemble à rien de préexistant. Cette édition comprend de plus cinq pièces enregistrées en trio à la Salle Pleyel, lors d'un concert en roue libre, proche de l'attentat sonore pour les esprits conservateurs. Le Live at Rotterdam 1967, où Monk retrouve quelques vieux amis (notamment le trompettiste Clark Terry et le saxophoniste Johnny Griffin), enregistre quant à lui les derniers feux avant le déclin morbide. L'événement demeure de taille et la musique, en quartet ou en nonet, se révèle toujours aussi étrange et inventive.

Avec des approches si diverses pour lui rendre hommage, Thelonious Monk échappe finalement à la canonisation, à l'unanimité, et c'est très bien. A en croire Laurent de Wilde, son règne vient d'ailleurs à peine de commencer : “Monk remet toujours au centre du jeu le principe de la liberté. Cette affirmation d’un soi unique et incontournable fait sa qualité radioactive pour les 500 000 ans qui viennent.”

  • Laurent de Wilde, New Monk Trio : en concert du 4 au 6 décembre au Duc des Lombards (Paris), et les 26 et 27 janvier au Sunset (Paris)
  • Joey Alexander, Joey. Monk. Live !
  • Xavier Richardeau, Boo Boo’s Birthday (en concert les 1er et 2 décembre au Duc des Lombards à Paris)
  • Thelonious Monk, Piano Solo : The Centennial Edition
  • Thelonious Monk, Live at Rotterdam 1967

Les Inrocks - musique

Les 5 albums à absolument écouter cette semaine

Forever Pavot – La Pantoufle

Émile Sornin, 32 ans, dit Forever Pavot, d’origine charentaise et auteur d’un deuxième album La Pantoufle signe un retour en grâce, après avoir ressuscité les fantômes du psychédélisme sur son précédent projet, Rhapsode (2014). Depuis ce premier album, le jeune homme rattaché à la maison parisienne Born Bad Records, s’est offert une panoplie d’instruments (clavecins, xylophones, flûtes, orgues…) qu’il s’attache à harmoniser seul, pour un résultat aussi hybride qu’hypnotique, autant analogique qu’acoustique. La Pantoufle est un véritable spectacle, qui trouve l’origine de sa narration dans les souvenirs d’enfance de l’artiste, précisément, chez ses grands-parents, ou il avait justement égaré cette introuvable grolle. La pantoufle est dans le puits ? Mystère. On vous laisse rentrer dans l’intrigue avec Le beefteak, chanson marquée de synthétiseurs, et, ouverture du disque. Si vous voulez plus de Forever Pavot, Émile est crédité sur six morceaux du dernier long format, Rest, de Charlotte Gainsbourg, à paraître dans les prochains jours.

À écouter sur Apple Music.

Escape-ism – Introduction to Escape-ism

L’américain Ian Svenonius, qui a marqué de sa voix pas mal de groupes, de The Make-Up à Weird War, en passant par Nation of Ulysses, fait peau neuve avec son nouveau projet Escape-ism. C’est donc logiquement, que le chanteur a intitulé cet album Introduction to Escape-ism, comme pour bien présenté ce que projet représente : un condensé d’électrochocs, très bruts et électriques, à l’image du piquant Walking in the Dark, titre d’ouverture du disque. Une Introduction qui est certes brève - il n’y a que neuf morceaux pour une durée totale d’une demi-heure - mais intense, chacun décoiffe autant que de se frotter une bonne laine sur les cheveux ; rapide vérification avec Almost No One (Can Have My Love).

À écouter sur Apple Music.

Novo Amor & Ed Tullett – Heiress

Changement de registre avec la doublette Novo Amor & Ed Tullett (cousin de Darren Tullett ?), bienvenu dans Heiress, un long format empli de mélancolie et de douceur. Les yeux chargés de larmes de croco’, on écoute attentivement, les presque lamentations de ces deux jeunes (26 et 24 ans) Anglais, qui, de leur voix cotonneuse et “Bon Iver-esque“ ou “Asgeir-esque“ nous attrapent sans mal. C’est triste, mais c’est beau, et parfois même, c’est beau d’être triste ; le contraire fonctionne aussi. En tout cas, c’est ce qu’on ressent à l’écoute de Silvery, titre d’ouverture (qui donne le ton) de l’album, ou encore avec Amateur Blood, qu’on vous laisse écouter tout de suite :

À écouter sur Apple Music.

Petit Biscuit – Presence

Il y a deux ans, on vous présentait Petit Biscuit, un tout (tout) jeune producteur français, à la discographie vierge, et, qui utilisait sa chambre à coucher comme studio d’enregistrement. Le temps a passé depuis, ses productions ont fleuri sur l’Internet, et il accouche tout juste de son premier album Presence – à ce jour, âgé de seulement 17 ans. Un long format très frais, que quelques chouettes artistes, comme Sonia, le Norvégien Lido (au chant sur Problems), ou encore le super groupe Isaac Delusion (qui porte l’emblème de Cracki Records) sont venus soutenir. Le Rouennais propose là, presque une heure d’une électro paisible et entêtante, comptant plusieurs tubes-en-devenir. Petit Biscuit sera en concert au Zénith de Lille le 14 novembre, au Zénith de Nantes le 16 novembre, ou encore au Zénith de Paris le 21 novembre.

À écouter sur Apple Music.

Angel Olsen – Phases

Échappée de son groupe avec qui elle se produit en live, la chanteuse s’est débrouillée seule pour offrir cette “compilation“ hétérogène de 12 titres ; qui sont d’ailleurs, pour la plupart, des démos ou autres essais et face B, jamais – ou presque – dévoilés. L’album contient bien évidemment son lot d’inédits, à l’image de la chanson, Special, enregistrée l’année passée, au même moment que son précédent projet, My Woman. Phases séduit aussi grâce à la multiplicité des styles dont l’artiste fait preuve : des vocalismes sur fond de country pour California au très rock Sweet Dreams, en écoute ci-dessous. Patience, Angel Olsen sera en tournée dès l’année prochaine.

À écouter sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

Moha La Squale lâche un nouveau morceau monstrueux : "T'étais où ?"

Affiché en grand sur notre radar depuis maintenant plusieurs semaines, Moha La Squale, jeune rappeur et apprenti comédien du XXe arrondissement de Paris, ne nous aura pas fait mentir. Comme chaque dimanche, l’étudiant du cours Florent balance sur l’Internet, un nouveau morceau, comme à chaque fois, clippé. Dernière bombe en date T'étais où?, toujours immortalisé par le réalisateur 420workshop, à la baguette sur toutes les vidéos.

Dans ce banger ultra efficace, narrer de façon toujours aussi cru et vrai par ce représentant du quartier de La Banane, on est plongé en pleine rue avec les potos du MC, posés tranquille, à passer le temps dans un parking ou en extérieur. On accompagne finalement Moha La Squale dans les bureaux de Warner Music, ou, en plus de siroter des coupes de Drappier, et de fumer quelques cigarettes, le rappeur signe un contrat. Bravo à lui, on hâte de la suite.

Pour suivre Moha La Squale, rendez-vous sur sa chaîne YouTube, ou directement sur page Facebook. Toutes ses précédentes vidéos y sont répertoriées.

Les Inrocks - musique

Eminem sacré "meilleur artiste hip-hop"de l'année, avant même la sortie de son album

Teasé la semaine passée sur les réseaux sociaux, le nouveau single du rappeur américain Eminem a été dévoilé vendredi 10 novembre dernier. Si Walk On Water s'offre une collaboration prestigieuse avec Beyoncé, pour son intérprétation live à la cérémonie des MTV EMA (qui se déroulait dimanche 12 novembre à Londres) le MC de Detroit a choisi d'y convier à la place la chanteuse Skylar Grey. Et on peut dire que sa performance aux MTV EMA a été plus que troublante et a agité la toile :

???? @Eminem & @SkylarGrey killin it with "Walk On Water" @mtvema ???? #MTVEMA pic.twitter.com/0HsKFVEKkk

— MTV Asia (@mtvasia) November 12, 2017

Produit par le fameux producteur californien Rick Rubin, le morceau a été co-composé par Skylar, ce qui expliquait la présence de la songwriteuse américaine sur scène. Walk on Water est extrait du prochain album d'Eminem, Revival, produit par Dr. Dre et dont la sortie est attendue pour la fin de l'année, soit quatre ans après Marshall Mathers LP 2.

Slim Shady déjà sacré meilleur artiste hip-hop de l'année ?

Le même soir, Eminem en a profité pour rafler deux prix MTV EMA (European Music Award) : celui du meilleur artiste et de la meilleure prestation live 2017, dans la catégorie hip-hop. Un couronnement qui n'a pas manque de surprendre plus d'un tweetos, puisque l'album Revival n'est toujours pas sorti (et qu'on en connait qu'un seul et unique extrait) :

Congratulations to #Eminem, he won the Best Hip Hop at MTV EMA's without releasing an album in 4 years.#Rap_God pic.twitter.com/xl2i2J3j9G

— Debanjan Mukherjee (@debanja30632047) November 13, 2017

How did Eminem win best hip-hop artist award at the ema’s? He hasn’t even done anything this year ????

— GM (@MooroTheYido) November 13, 2017

Eminem won an EMA, for what though?? I'm so confused

— F.C.P.R.E.L.A.X. (@forealziesdayle) November 13, 2017

Le rappeur lui-même n'a pas manqué de rappeler cette nomination, plus que surprenante :

«Ok, tout d'abord, je voudrais commencer par dire que je ne sais pas trop pourquoi j'ai reçu ce prix, puisque je n'ai pas sorti d'album depuis quelques années…" (…) "mais bon j'en ai un qui arrive bientôt…»

Et si vous vous demandez (à juste titre) si les votes des jurés sont complétement truqués aux MTV EMA, on vous rappelle que ce ne sont pas des professionnels de la musique mais bien le public qui vote en ligne pour les prix ! A croire que les fans ont une confiance absolue dans le Slim Shady… ou que le buzz qui précède sa sortie est bien plus important que le contenu du disque. On vous laisse méditer là-dessus.

>>> A lire aussi : Stormzy débarque à la cérémonie des MTV EMA dans une voiture de police

Les Inrocks - musique

La tournée tant attendue de The Streets fera escale à Paris

Après avoir annoncé il y a deçà quelques semaines une tournée en forme de best-of, Mike Skinner et The Streets viennent de rajouter de nouvelles dates, dont un passage à Paris, le 13 avril prochain au Cabaret Sauvage.

La mise en vente des billets se fera mercredi 15 novembre dès 10h. Vous pouvez d'ores et déjà vous préparer à cliquer frénétiquement ici. Pour éviter les revendeurs, la personne qui aura acheté les places de concert devra elle aussi se rendre au spectacle, puisque le nom figurant sur sa carte de crédit apparaîtra sur toutes les places achetées.

La tournée baptisée The Darker The Shadow The Brighter The Light passera aussi par Berlin, Amsterdam et Dublin (deux soirées) avant de finir en beauté avec sept soirées (déjà sold out) en Angleterre. C'est la première fois en sept ans que The Streets repartira sur la route, la dernière tournée en date, en 2011, fut celle de son fameux album Computers & Blues.

La première tournée en sept ans

Si aucun nouvel album n'a été annoncé, le MC anglais réjouira ses plus grands fans en reprenant sur scène tubes et pépites de son répertoire devenu classique, notamment les albums : The Hardest Way To Make An Easy Living (2006), Everything is Borrowed (2008), Computers and Blues (2011), A Grand Don't Come For Free (2004) et ses débuts Original Pirate Material (2002).

Dans un communiqué de presse, Mike Skinner a précisé les raisons de son grand retour :

Les tournées en bus m'ont vraiment beaucoup manqué. Ce qui représente au moins une des raisons qui m'ont poussé à repartir sur la route avec The Streets. La seconde chose qui m'a manqué, c'est de penser à ce que je vais bien pouvoir dire entre chaque chanson. (…) Mais plus sérieusement, ça a vraiment duré trop longtemps…

Retrouvez toutes les dates de la tournée européenne :

11 avril à Berlin - Heimathafen
12 avril à Amsterdam - Melkweg
13 avril à Paris - Le Cabaret Sauvage
16 avril à Dublin - The Olympia Theatre
17 avril à Dublin - The Olympia Theatre
19 avril à Birmingham O2 Academy - SOLD OUT
20 avril à Glasgow - O2 Academy - SOLD OUT
21 avril à Manchester - O2 Apollo - SOLD OUT
23 avril à Leeds - O2 Academy - SOLD OUT
25 avril à Londres - O2 Academy Brixton - SOLD OUT
26 avril à Londres - O2 Academy Brixton - SOLD OUT
27 avril à Londres - O2 Academy Brixton - SOLD OUT

Les Inrocks - musique

« Les dernières news

Novembre 2017
LMMJVSD
1112
2526