Actu musique

14 septembre 2017

On y était : comment LCD Soundsystem a retourné l’Olympia

Le boulevard des Capucines est trempé et nous tout autant. C'est presque une coutume. La dernière fois que LCD Soundystem était de passage à Paris, c'était l'an passé, au festival We Love Green. On avait déjà le visage balayé par la pluie et les Stan Smith bien enfoncées dans la boue (lire notre article). Cette fois, c'est à couvert, dans un Olympia gavé comme une oie et chaud comme une bouillotte que le groupe se produit.

Il est 21 h 20 quand le gang de New York débarque enfin sur scène, emmené par un James Murphy sapé et coiffé comme s’il sortait du lit. Sans plus de cérémonie, le taulier de LCD Soundsystem écrase son fameux micro MD409 contre sa bouche et se lance dans Yr City's A Sucker. La foule répond frénétiquement en tapant du pied et agitant la nuque. C'est parti pour plus de deux heures de messe discoïde. Le groupe sonne serré, puissant mais funky, et enchaine avec un réjouissant Daft Punk is Playing at my House.

Boule disco

Visuellement, l’affaire est sobre, presque presbytérienne si on la compare à la tournée comeback du groupe l’an passé : quelques stroboscopes, quelques leds tapissées en fond de scène et une énorme boule disco surplombant la scène. Et la batterie de Pat Mahoney est quant à elle toujours positionnée en avant de la scène. Comme pour mieux rappeler que le rythme est le sexe de la musique de LCD Soundsystem.

Ce retour aux affaires fait le bonheur des fans, parmi lesquels Jean-Michel Jarre ou Albin de la Simone, venus eux aussi admirer le groupe en live :

Merci #lcdsoundsystem d'avoir repris les concerts !!! pic.twitter.com/KwPUD347wN

— Albin de la Simone (@AlbindelaSimone) September 13, 2017

Call the Police, premier morceau joué ce soir issu du nouvel album du groupe, American Dream, est déjà célébré comme un classique par le public.

Plaisir manifeste

À ce stade, une évidence s’impose : le groupe prend un plaisir manifeste à jouer ensemble, à chevaucher ses hits comme ses nouveaux titres.
Alors pourquoi avoir tout envoyer valser ? Pourquoi s’être séparés pour finalement remettre une pièce dans la machine cinq ans plus tard ? Récemment interviewé par Les inrocks, James Murphy livrait un début de réponse (lire notre interview):

«LCD Soundsystem s’était embarqué sur une route qui ne m’intéressait plus. Quand on a démarré, nous étions des outsiders, des marginaux… Mais petit à petit, de bon groupe, nous sommes devenus un gros groupe. Et nous étions partis pour devenir énormes, ce qui était la suite inéluctable. J’ai juste perdu l’intérêt, je n’avais jamais envisagé de devenir un pro.»

Anti-rockstar

Malgré sa dégaine d’anti-rockstar, Murphy est un showman captivant. Mais nos yeux sont irrésistiblement attirés par Gavin Russom. Robe blanche et fichu dans les cheveux. C’est la première tournée de la musicienne depuis le coming out transgenre en juillet dernier. Les mains dansant dans les airs lorsqu’elles ne maltraitent pas ses énormes synthés customisés, Russom est radieuse, visiblement épanouie. Une présence qui modifie de facto la chimie du groupe puisque Nancy Whang n'est plus la seule femme à bord.

Dans la fosse, les teigneuses Tribulations et Movement provoquent l’anarchie. Kids et quinquas pogotent ensemble, grisés par les coups de beats et des guitares post-punk.

Bonjour j'ai mal partout c'est la faute à @lcdsoundsystem pic.twitter.com/Gt2ZXPAURo

— christian andreo (@Andreo_Ch) September 14, 2017

Mais le groupe sait aussi faire pleurer ses machines. Comme sur l’émouvant Home ou l’ultra-tube New York, I Love You But You're Bringing Me Down, entamé comme une balade de piano-bar avant de s’abîmer dans un bouillon de lave.

Larmes et sueur

Murphy annonce enfin une trêve, "le temps d’aller pisser." Quand le groupe revient c’est pour matraquer l’Olympia avec I Used To, troisième et ultime extrait d'American Dream. Puis les New Yorkais tirent leur révérence sur un grandiose All My Friends.

On quitte l’Olympia hagard, et soulagé de retrouver la pluie pour laver nos joues souillées de larmes et de sueur.

Les Inrocks - musique

La Paris Electronic Week revient pour 3 jours de fête et de réflexion

Organisé par Technopol, l'association au service de la culture electro, la PEW propose trois jours de fête et de réflexion. Les événements officiels se tiendront principalement à la Gaîté Lyrique. En parallèle une programmation off propose plus d'une dizaine de soirées avec entre autres Popof, Feder, Zombie Zombie (DJ set) ou Polo & Pan dans les différents clubs de la ville (Concrete, Nuits Fauves, La Clairière, L’Élysée Montmartre, Batofar, Glazart, Agnès B.. mais aussi dans un lieu secret).

Pistes de réflexion

Chaque jour à la Gaîté Lyrique, des masterclass, ateliers, performances, espaces de networking et conférences entre professionnels et amateurs de musiques électroniques seront organisés. Des débats sociétaux, économiques et d'actualités sur toutes les facettes de l'industrie musicale auront lieu. Plus de 80 intervenants seront présents dont Pedro Winter (Ed Banger), Sulinna Ong (vice presidente de Deezer), Jack Lang, de nombreux managers de labels (Kompakt, !K7 Music, InFiné..), médias (Trax, Tsugi, Nova..), artistes et Dj’s.

Le festival devrait se terminer dans la bonne humeur avec la Techno Parade le samedi après midi. Plusieurs afters sont déjà organisés le soir même, dont Kiasmos à L’Élysée Montmartre.

La programmation complète du festival est à retrouver sur le site de la PEW, ici.

Les Inrocks - musique

Ringo Starr est pro-Brexit

Ringo Starr - hors des terres anglaises au moment du vote pour le Brexit - a affirmé récemment dans une interview accordée à la chaîne BBC News, que sa voix se serait portée vers la sortie de l’Angleterre de l’Union européenne.

Le célèbre batteur des Beatles a justifié son choix, en expliquant : “avoir le contrôle de ton pays, est une bonne chose“ allant jusqu’à qualifier le Brexit de “choix judicieux“. Il a également ajouté que, désormais, “il fallait s’habituer à ce vote“. A écouter ci-dessous :

"I would have voted to get out" - @ringostarrmusic urges the government to hurry up with Brexit, saying he thinks "it's a great move" pic.twitter.com/DsEMoLpJmq

— BBC Newsnight (@BBCNewsnight) 14 septembre 2017

Rien d’étonnant pour celui qui avouait déjà en août 2016 dans les colonnes de l’Evenning Standard, que l’Union européenne était en “pagaille“, et que “nous [membres de l’UE] sommes tous coincés avec des gens qui veulent prendre des dispositions pour leur propre pays et ne pensent pas aux autres… La Grande-Bretagne devait donc en sortir et retomber sur ses propres pieds".

Et Paul McCartney ?

L’autre Beatles, Paul McCartney, lui non plus n’avait pas voté lors du référendum. Il était “en plein milieu d’une tournée américaine“, comme il l’affirmait l’année passée au Washington Post. Dans cette même interview, il précisait que, s’il avait pu “avoir la possibilité de voter“, il n’aurait pas su quoi faire, “les arguments des deux bords étant recevables“. Bon bah, Hello, Goodbye les gars !

Ringo bientôt de retour

Le batteur des Beatles fera son grand retour le 15 septembre avec l'album Give More Love. Prévu pour le 15 septembre prochain, le disque comportera des collaborations de taille : Joe Walsh (Eagles), Dave Stewart (Eurythmics), Steve Lukathe (Toto) mais aussi et surtout son ancien camarade des Beatles, Paul McCartney. Plus d'infos.

Les Inrocks - musique

Après 18 ans d'absence, le groupe de punk féministe L7 annonce son grand retour

Enflammant les années 90, les pionnières du punk féministe sont bientôt de retour. Les L7 viennent en effet d'annoncer la sortie imminente de deux nouveaux singles, et le premier arrivera dès le 29 septembre via Don Giovanni. Les morceaux ont été enregistrés dans le studio EastWest d'Hollywood, en compagnie du producteur Billy Bush. Ce dernier est célèbre pour avoir travaillé notamment avec Muse, Garbage ou encore Beck.

Le dernier album studio du groupe originaire de Los Angeles date de 1999 : Slap Happy (Bong Load Records). Quelques années après, en 2001, le groupe s'est séparé, puis réuni de nouveau en 2015 au grand complet. Après avoir passé leurs deux dernières années principalement sur les routes (dont un passage ému à Rock En Seine), Donita Sparks, Suzi Gardner, Demetra Platas et Jennifer Finch comptent bien remettre le couvert avec de nouveaux hymnes, soyez prêts !

Pretend We're dead : un documentaire célébrant ce groupe grunge révolutionnaire

Le 13 octobre prochain, on attend également la sortie du documentaire, Pretend We're Dead. Réalisé par Sarah Price, on y retrouvera des images inédites depuis leur formation en 1985 : concerts, interviews et autres séquences croustillantes des L7. Disponible en DVD dès le 13 octobre.

L'album Slap-happy est toujours disponible sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

En écoute : le nouvel album de Jay-Jay Johanson en avant-première

Avant de dévoiler au monde entier son nouvel album, Bury The Hatchet, Jay-Jay Johanson offre son écoute en avant-première aux inRocKs.

Succédant à son jazzy Cockroach (2013) et à son enivrant Opium (2015), ce onzième disque remet le piano au premier plan (Jay-Jay allant jusqu'à poser avec son instrument chéri sur la pochette). Et comme son nom l'indique, Bury The Hatchet ("enterrer la hache de guerre") est un album qui demande pardon, qui se confie et expie en silence. Cet ouvrage transpirant la solitude est même qualifié par son auteur comme "“very film noir“. En écoute ci-dessous :

En solo piano (The Girl With the Sun In her Eyes et An Empty Room) ou accompagné de cuivres mélo (You'll Miss Me When I'm Gone), Jay-Jay nous confie ici ses états d'âme, dans un dégradé de couleurs allant du gris clair au plus profond noir. Mélancolie, quand tu nous tiens !

Jay-Jay Johanson nous plonge dans les limbes de son esprit dans son nouveau clip Bury The Hatchet

Pour illustrer le single éponyme de cet album, le songwriter suédois nous offre en exclusivité un clip présentant une succession de portraits, déformant, superposant ou retravaillant son visage, "comme une version moderne de l'expressionniste de Francis Bacon, le surréalisme de Salvador Dalu ou le cubisme de Pablo Picaso". Une façon de pénétrer dans l'esprit "chaotique" de Jay-Jay.

L'album Bury The Hatchet est disponible en précommande sur Apple Music. Sortie officielle le 15 septembre.

En concert le 22 novembre à l'Alhambra (Paris).

Les Inrocks - musique

“90's Kids” le clip débilo-rétro de l’excentrique Shamir

Après un premier album, Ratchet, sorti en 2015, sa séparation d’avec le label XL et un bref passage dans un hôpital psychiatrique (comme il l’expliquait au New York Times au début du mois de septembre), le natif de Las Vegas revient avec le clip de 90's Kids. C'est le premier single de son nouvel album, Revelations, qui paraîtra le 3 novembre prochain sur Father/Daughter Records.

Cette vidéo, réalisée par James Thomas Marsh, renvoie directement dans les années 90, face à la plus célèbre des interfaces de l'époque, Windows. Pendant que Shamir chante un refrain nostalgique à base de fuck you, plein de fenêtres s'ouvrent sur des icônes culturelles de l'époque : vas-y, clique avec ta souris.

Les Inrocks - musique

A revoir, Juliette Armanet en concert surprise à Montmartre pour la nouvelle formule des Inrocks

Mercredi 30 août dernier, Les Inrockuptibles ont lancé leur nouvelle formule. A cette occasion, cinq concerts surprises étaient organisés devant plusieurs kiosques à journaux de Paris. Juliette Armanet s'est joliment prêtée au jeu en posant son piano électrique dans le 18e arrondissement de la capitale. Des chansons romantiques, Montmartre, la pluie qui s'arrête de tomber au bon moment, les sourires béats des passants qui s'arrêtent : si vous avez manqué ce grand moment de musique impromptue, vous pouvez le redécouvrir maintenant en intégralité.

Les Inrocks - musique

Anna Kova brise la glace dans son dernier clip "Thank You"

Révélée aux côtés du producteur Synapson, Anna Kova se fait la belle et brille désormais en solo. Elle nous offre ici (et en exclusivité pour les inrocks) le clip du fameux single Thank You.

Dans cette vidéo réalisée par Constance Maillet, la Parisienne se met en scène dans un long plan séquence et fait vibrer sa voix de velours derrière une immense vitre, comme si elle cherchait à briser la glace entre elle et son public. Et on peut dire que c'est plutôt réussi !

Le titre Thank You figure sur son dernier ep PIXELS, paru le 25 août dernier et succédant ainsi à Pigments (2016). Disponible sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

« Les dernières news

Septembre 2017
LMMJVSD
3
10