Actu musique

27 juillet 2017

RTV 95.7 Podcast : Caraïbes Show

Ambiance tropicale assurée

S'abonner gratuitement

“Por Cima”, le nouveau clip sensuel du producteur afro-house Mo Laudi

Capture d'écran Youtube du clip "Por Cima"

Mo Laudi vient de révéler la vidéo qui accompagne son titre Por Cima, un titre afro-house teinté d’influences acids et gqom, un sous-genre de house brut et minimal qui a émergé ces dernières années en Afrique du Sud. Après y avoir grandi, l’artiste s’est installé à Paris en 2009, puis a lancé ses soirées Globalisto et un label du même nom, sur lequel il a sorti son premier EP Paris Afro House Club en avril dernier.

Por Cima, composé en featuring avec la chanteuse brésilienne Flavia Coelho, est lui issu du deuxième EP de l’artiste, Jozi Acid (“Jozi” est le surnom de Johannesburg), qui sera dévoilé le 1er septembre prochain. Le clip qui l’accompagne est signé Arnaud Giacomini, qui avait notamment réalisé un documentaire sur le live que Thylacine a donné la Cigale le 5 février 2016, ensuite diffusé sur le média vidéo Spicee.

“Je veux que les gens se sentent ‘high'”

Mo Laudi a aussi posté un autre titre qui sera dans Jozi Acid, composé en collaboration avec Michelle Blades, sur son compte Soundcloud au début du mois de juillet. Vous pouvez l’écouter ici :

L’artiste sud-africain s’est d’ailleurs exprimé sur son nouveau projet dans un communiqué de presse :

“En écoutant mon EP, je veux que les gens se sentent ‘high‘. Dans Jozi Acid, la source de toutes mes chansons est la tristesse, mais à travers la musique, le beat transcende cette émotion jusqu’à l’atteinte de l’euphorie.”

Les Inrocks - Musique

Donel Jack'sman : “A l'époque, dans les concerts de Booba, on se croyait dans la salle d'attente d'un tribunal !”

Sa vidéo critique sur le hip hop français a explosé les compteurs du web et relancé le sempiternel débat sur “le rap c'était mieux avant”. Mais au-delà de la vanne, l'humoriste connaît-il ses classiques ? On a testé “l'homme au maillot” en mode blind test… à base de Popopopooooop évidemment !

Télérama.fr - Musiques

On connaît la liste des nommés pour le Mercury Prize

Romy Madley Croft de The xx, Stormzy, Kate Tempest et Sampha sont en lice pour le Mercury Prize 2017 ! (Captures d'écran Youtube et pochette de l'album "Process" de Sampha.

Douze artistes, douze albums. Comme tous les ans, le Mercury Prize remet son prix en jeu et a révélé, jeudi 27 juillet, la liste des nommés qui se disputeront le titre du meilleur disque britannique et irlandaise de l’année.

L’institution qui a toujours refusé de représenter une seule catégorie de musique a sélectionné plusieurs artistes pop, tels que The xx avec leur troisième album I See You, Glass Animals et leur titre humaniste How To Be An Human Being mais aussi Ed Sheeran pour son disque Divide.

This was our reaction to finding out that ‘I See You’ has been shortlisted for the 2017 Hyundai @MercuryPrize Album of the Year! pic.twitter.com/QcoxqOYfap

— The xx (@The_xx) July 27, 2017

Le grime est représenté par son héros Stormzy avec Gang Signs & Prayer, ainsi que par Jhus pour Common Sense. 

Kate Tempest se fait ambassadrice du jeune rap engagé anglais avec son deuxième disque poignant, Let Them Eat Chaos. The Big Moon, quatuor londonien exclusivement féminin, figure dans la liste et obtient, ainsi, une nouvelle reconnaissance pour leur premier long-format Love in the 4th Dimension.

I put my heart, my soul and my absolute everything into making this album. Over the moon right now. Giving God the glory. ❤️ #GSAP pic.twitter.com/air4qdde7M

— #GSAP (@Stormzy1) July 27, 2017

Côté rock indé, le groupe de Manchester Blossoms, par la voix du chanteur Tom Ogden, s’est montré très surpris de sa nomination pour son tout premier album. Sampha et son petit bijou Process ont également été sélectionné, ainsi que le troisième disque de Alt-J, Relaxer. 

#MercuryPrize 2017 nominees @MercuryPrize pic.twitter.com/jIEWCTedFu

— B L O S S O M S (@BlossomsBand) July 27, 2017

Le lauréat du Mercury Prize sera annoncé le 14 septembre prochain lors d’une cérémonie à Londres. Il sera élu au terme d’une délibération du jury composé, entre autres, d’un membre du groupe de folk-pop irlandais Mumford & Sons.

Découvrez la liste complète ci-dessous :

Alt-J – Relaxer
Blossoms – Blossoms
Dinosaur – Together, As One
Ed Sheeran – Divide
Glass Animals – How To Be a Human Being
J Hus – Common Sense
Kate Tempest – Let Them Eat Chaos
Loyle Carner – Yesterday’s Gone
Sampha – Process
Stormzy – Gang Signs and Prayer
The Big Moon – Love in the 4th Dimension
The xx – I See You

Les Inrocks - Musique

Trent Reznor de Nine Inch Nails défonce Trump en interview

Trent Reznor dans une précédente interview (capture d’écran Youtube)

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire new-yorkais Village Voice, dont il fait la couverture cette semaine, Trent Reznor a fait la promotion du dernier EP de son groupe, Add Violence. Il a notamment précisé qu’il ferait partie d’une trilogie.

Au passage, il s’est aussi exprimé sans détour sur Donald Trump et l’état de son pays.

“C’est dur, parce que le président des Etats-Unis est un putain de crétin absolu. C’est ce qui m’agace le plus – que ce soit cette vulgaire, grotesque andouille, tout ce que je peux haïr le plus chez les gens.”

Trent Reznor dénonce le climato-scepticisme de Trump

Le chanteur du groupe de métal Nine Inch Nails a aussi critiqué les positions anti-écologiques de Trump. C’était prévisible : avec Atticus Ross, il avait composé la bande originale du documentaire engagé Avant le Déluge, sorti l’an dernier, qui s’inquiète des conséquences irréversibles du changement climatique.

L’artiste raconte aussi comment il explique son mépris à l’égard de Trump à son fils de six ans : “Je ne pense pas qu’il croie à la science et je ne pense pas qu’il croie que les gens doivent être traités décemment […]. C’est pour ça que je ne l’aime pas.”

Reznor, qui a grandi dans une petite ville conservatrice en Pennsylvanie, dans la Rust Belt, comprend cependant pourquoi certaines personnes défendent l’idéologie de Trump. “Quand tu n’es pas dans un environnement urbain, tu as souvent l’impression de ne pas être pris en compte“, a t-il expliqué au Village Voice. Dans une interview publiée hier sur le site Vulture, il complétait : “Je pense que je peux comprendre le point de vue de quelqu’un qui supporte son message. Ce que je ne comprends pas, c’est comment on peut supporter ce messager.“

Les Inrocks - Musique

Lana Del Rey va sortir son nouveau vinyle… en forme de cœur

Capture d'écran du clip "Love"

Dévoilé il y a à peine quelques jours, le quatrième album de Lana Del Rey Lust For Life ne sera pas seulement collector grâce aux (excellents) morceaux qu’il contient. En effet, la marque de vêtements Urban Outfitters vient d’annoncer que le vinyle du disque allait être édité en forme de coeur ! Accompagné d’une photo de l’objet, le tweet de la marque redirige vers un lien pour acquérir ledit objet, pour la correcte somme de 20 dollars.

❤️ @lanadelrey‘s singles Love and Lust for Life are now on heart-shaped vinyl (!!!) only at UO: https://t.co/teIGaRnWtL pic.twitter.com/eANba3ISyc

— Urban Outfitters (@UrbanOutfitters) 26 juillet 2017

Disponible en précommande juste ici, cette édition limitée rappelle que le vinyle reste un support idéal pour des opérations marketing : on se souvient du très beau vinyle sculpté comme le logo de Batman, du modèle en chocolat de Breakbot ou encore de la version en hologramme pour la B.O. de Star Wars. Lana Del Rey vient donc ajouter Lust For Life à la longue liste de collectors que de nombreux fans souhaiteraient posséder.

Les Inrocks - Musique

Jarvis Cocker reprend Scott Walker avec un orchestre, et c’est magnifique

Jarvis Coker rend hommage à l'œuvre de Scott Walker (capture d'écran Youtube du clip "Further Complications"/ pochette de l'album "Til The Band Comes In").

Mardi 25 juillet dernier, la célèbre salle du Royal Albert Hall de Londres accueillait un concert un peu spécial en hommage à Scott Walker et ses chansons composées entre 1967 et 1970. Pour l’occasion, Jarvis Coker a repris des classiques de l’auteur-compositeur-interprète anglo-américain lors d’une soirée organisée par la BBC, la “Prom 15 : The Songs of Scott Walker”. L’ex-membre du groupe The Czars, John Grant, ainsi que l’artiste norvégienne Susanne Sundfør ont été conviés pour réinterpréter, à leur tour, des classiques du fameux chanteur.

Entouré d’un orchestre symphonique, le frontman de Pulp a revisité les morceaux Boy Child (extrait de Scott 1 datant de 1969), Plastic Palace People (issu de Scott 2 sorti en 1968), The War is Over (Sleepers) et Little Things (That Keep Us Together) (qui figurent sur Til The Band Comes In paru en 1970).

Ecoutez l’intégralité du concert en replay sur le site de la BBC.

Les Inrocks - Musique

Paris est une fête : les 10 concerts à ne rater ce week end à Paris

Electro de haut-vol, cumbia endiablée ou rock indé accrocheur, ce dernier week-end de juillet sera musical ou ne sera pas. La preuve avec notre sélection des meilleurs concerts à voir cette fin de semaine dans la capitale.

Télérama.fr - Musiques

« Les dernières news

Juillet 2017
LMMJVSD