Actu musique

20 juillet 2017

Chester Bennington, le chanteur de Linkin Park, est décédé

(c) Wikipédia

C’est une bien triste nouvelle qui vient d’être confirmée par le médecin légiste du comté de Los Angeles : Chester Bennington, leader du groupe emblématique de nu-métal Linkin Park, a été retrouvé mort ce jeudi 20 juillet à son domicile. Selon le tabloïd américain TMZ, il s’agirait d’un suicide.

Groupe populaire du début des années 2000, Linkin Park était revenu en mai 2017 avec un tout nouvel album baptisé One More Light.

Les Inrocks - musique

Les 10 premiers noms du festival Roscella Bay sont tombés

L’une des précédentes éditions du Roscella Bay (capture d’écran Youtube)

Le Roscella Bay sera de retour dans le Vieux Port de La Rochelle du 22 au 24 septembre, et il vient de dévoiler une partie de son line-up, qui s’avère très alléchant. Au programme : le producteur de house Marcellus Pittman, qui parraine le festival après y avoir déjà mixé l’an dernier, Zaltan (le fondateur du label Antinote), Gilb’R (qui a lui créé Versatile), un mix disco de la diggeuse lyonnaise Clementine, ou encore Folamour, qui présentera son nouveau live.

On retrouvera également le groupe Lucien & The Kimono Orchestra, signé chez Cracki Records, Charlie Stacey et ses envolées jazz, Tshegue, et le producteur Stagga accompagné du MC Magugu. Le festival s’ouvrira aussi au rap pour la première fois, avec les cinq artistes belges de L’Or du Commun. D’autres noms doivent encore être annoncés dans les semaines à venir.

Démarche écolo et lancer de charentaises

Divers activités sont également prévues, dont un lancer de charentaise, un Twister géant, et même un atelier de couture. Côté food, le Roscella proposera des huîtres du coin à déguster, des plats préparés par un food truc végétarien (le Fanes Club), ou encore ceux du chef Thomas Coupeau, qui seront cuisinés à partir d’invendus du marché.

Le festival restera d’ailleurs fidèle à sa politique du zéro déchet. Et il risque bien d’être sold out, comme les deux années précédentes. D’autant qu’il a décidé de ne pas augmenter sa capacité d’accueil, pour conserver l’esprit des premières éditions.

Les Inrocks - musique

Les rockeuses de Goat Girl sont de retour avec un nouveau single

Le groupe au complet lors d'un interview par John Clay (Capture d'écran Youtube).

Elles font pleurer les corbeaux. Le groupe de rockeuses londoniennes sort aujourd’hui un titre inédit qu’elles ont baptisé Crow Cries. Un nouvel extrait de leur très courtes discographie qui sera disponible sur vinyle avec la chanson Mighty Despair, en face B, le 24 août prochain. Le morceau est à écouter ci-dessous.

Un peu sombre, Crow Cries pourrait figurer dans la playlist de soirée thème sorcière, grâce à ces harmonies incantatoires et cette voix rauque qui rappelle la diction de Nick Cave. On a découvert Goat Girl l’an dernier avec leur morceau acéré Country Sleaze, et si l’on sait qu’un album signé chez Rough Trade Records est en préparation, ni son titre, ni la date de sortie n’ont encore été annoncés.

> > A lire : Goat Girl, le nouveau groupe de rock qu’on ne va pas lâcher

Les Inrocks - musique

Comment “Baby Driver” redémarre la légende du Jon Spencer Blues Explosion

On en a rêvé il y a tellement longtemps qu’on n’y croyait plus. Et puis Edgar Wright l’a fait. Et s’il l’a fait, c’est parce qu’il a lui-même commencé par en rêver. Au milieu des années 90, l’aspirant cinéaste vit à Londres, et il est obsédé par la chanson Bellbottoms qui ouvre Orange, le quatrième album du groupe new-yorkais The Jon Spencer Blues Explosion. En l’écoutant, Edgar Wright imagine un braquage de banque suivi d’une course de voiture. Une vingtaine d’années plus tard, c’est cette scène, construite sur la chanson Bellbottoms, qui ouvre son film Baby Driver. Le film, décrit comme un genre de croisement entre Drive et La la land, vient de sortir en France, après avoir réalisé un énorme carton aux Etats-Unis. Enfin, justice est faite. Qu’il est bon d’imaginer des millions de gamins scotchés dans leur siège de cinéma devant ce double shoot d’adrénaline pop – une chanson incroyable sur une scène efficace. Ceux qui quitteront la salle après cette première scène auront déjà vécu un grand moment.

On en avait rêvé au milieu des années 90. Le Jon Spencer Blues Explosion était alors le meilleur groupe du monde, ladies and gentlemen, mais tout le monde ne le savait pas, certains même refusaient l’évidence. On rêvait que Tarantino – le meilleur cinéaste du monde de l’époque – utilise les chansons du groupe dans ses films. Le cinéaste mélomane et le groupe très cinéphile étaient dans le même trip : la pop culture américaine, les trucs de genre et de sous-genres sortis des cartons et remis au goût du jour amoureusement, voire sexuellement. Dans les années 90 donc, le Jon Spencer Blues Explosion (Jon Spencer au chant et à la guitare, Russel Simins à la batterie, Judah Bauer à la senconde, ou plutôt première, guitare) se situait, comme son nom l’indique, entre le blues et l’explosion. Le groupe évoquait en gros une collision entre James Brown et les Beastie Boys sur un carrefour du Mississippi. Des Rolling Stones pour les années 90 : un groupe hyper sexy, qui honorait la musique des anciens tout en lui manquant de respect. Principale différence avec les Stones : le JSBX n’est jamais devenu populaire, toujours un peu trop esthète, punk, avant-gardiste, nerveux et mal luné pour séduire le grand public. Plutôt les Cramps ou le Gun Club des années 90, alors, mais avec une ouverture d’esprit et des idées novatrices qui manquaient à ces deux-là. Le Jon Spencer Blues Explosion inventait sa musique dans l’esprit des pionniers du rock’n’roll des années 50 (country + blues + énergie de malade), mais avec les ingrédients de son propre espace-temps (New York et les jalons de son histoire musicale, l’Apollo Theatre, le CBGB, le Bronx). Détail d’importance : il n’y avait pas de bassiste dans ce groupe. Pour faire court et simple, le JSBX était le prototype semi-underground de ceux qui, dix ans plus tard, allaient décrocher le pompon sans bassiste mais dans le même esprit, les White Stripes et les Black Keys.

En rut pour la joie

Les meilleurs albums du groupe sont sortis entre 1993 et 1998 : Extra Width, Orange, Now I got Worry, puis Acme. Orange est le plus beau. Pour sa sublime pochette d’abord, qui représente le théremin de Jon Spencer sur fond métallisé effet miroir. Pour Bellbottoms évidemment, peut-être le meilleur morceau de l’histoire du groupe, qui commence par des cordes de péplum soul et se termine dans une tornade de punk-rock. Comme l’incroyable rencontre entre Isaac Hayes et Sonic Youth : frisson garanti. Inutile de détailler les autres, ils sont à la hauteur, organisant à chaque seconde cette mirifique collusion de rhythm’n’blues, de breakbeats, de frime rock’n’roll et de scratches bien gras (le dernier morceau, Greyhound, réunit tout ça et vaudrait un film à lui tout seul). La différence entre le Jon Spencer Blues Explosion et tous les autres groupes de l’époque, c’est qu’ils jouaient leur musique comme trois érotomanes en rut, comme un fantasme, un rapprochement amoureux et une compression de toutes les mythologies de la musique américaine. Réécouter ce disque plus de vingt ans après sa sortie n’engendre aucune bouffée de nostalgie, juste la jubilation de redécouvrir un des plus grands albums de l’histoire du rock moderne et post-moderne. La dope ultime des années 90, et il n’est jamais trop tard pour y goûter. Et parce qu’en plus Jon Spencer était diaboliquement beau à l’époque, voici le clip original de Bellbottoms qui refait surface.

Les Inrocks - musique

La programmation du Dream Nation est dévoilée et elle envoie du lourd

Capture d'écran Youtube de l'aftermovie Dream Nation 2016.

Les prolongations de la Techno Parade s’annoncent mémorables ! Le festival Dream Nation, after officiel du célèbre défilé musical parisien, a partagé l’intégralité de sa programmation du 23 septembre qui aura lieu sur les Docks. Pas moins de 4 scènes sont mobilisées pour l’occasion et accueillent quatre genres d’artistes différents : la techno stage, la trance stage, la hard sateg et la bass music stage.

Sur la première, on retient la présence de Derrick May considéré comme un pilier de la techno de Détroit, le DJ Sterac originaire des Pays-Bas, mais aussi l’italien Lucy et le mancunien Cleric.

Ace Ventura, Berg, GMS et Junor Reator s’imposent comme les têtes d’affiches du côté trance, avec Azax, ambassadeur de la trance en Israël, le duo Symphonix et le français Sensifeel.

Certains se laisseront tenter par le line-up de la scène hard avec le duo iconique des années 90 Evil Activities, la sensation ukrainienne Miss K8, les intriguants italiens Art Of Fighters, le pionnier new-yorkais Lenny Dee, ainsi que notre Manu Le Malin national et bien d’autres.

La bass music stage n’est pas à bouder non plus, avec entre autres le DJ set de Doctor P. et Kraftwerk ensemble, l’incontournable Andy C. mais aussi le jeune et talentueux Eptic.

Le festival Dream Nation propose une soirée après la Techno Parade à partir de 20h le 23 septembre prochain aux Docks mais aussi un before le 22 de 00h à 6h du matin auPetit Bain, et une dernière fête le 24 à la Plage du Glazart. Et en attendant cette rentrée festive, replongez-vous dans la précédente édition avec l’after-movie 2016 :

Plus d’infos sur le site officiel.

Les Inrocks - musique

Le nouveau morceau de Tyler, The Creator est une petite tuerie

Tyler, The Creator en interview (capture d’écran Youtube)

Après Who Dat Boy, 911/Mr. Lonely, et Boredom, Tyler, The Creator a révélé hier un nouveau titre issu de son disque Flower Boy, en avant-première sur Beats 1. I Ain’t Got Time a été produit par ses soins, et vous pouvez l’écouter ici :

Lors d’une interview avec Zane Lowe sur la webradio d’Apple, le rappeur est revenu sur le genèse du single :

“Je me souviens être passé chez Yee à l’époque de The Life of Pablo, et je crois qu’il est allé faire une sieste. J’étais dans le studio, et il y avait cette MPC là-bas. (…) J’ai commencé à taper dessus, à faire des bruits bizarres, j’ai rajouté un boom boom boom, et j’allais ajouter un hook. C’était juste ça. Je me suis dit ‘Putain, Kanye devrait prendre ce morceau‘. Il sonnerait tellement mieux que moi en disant ‘I ain’t got time‘. Il ne l’a pas aimé.”

Nicki Minaj sollicitée

Tyler a ensuite essuyé un second refus : “Je voulais tellement Nicki Minaj sur cette merde. Je l’ai contactée de nombreuses fois. Elle a dit que ça ne lui inspirait rien.”

Son quatrième album a pourtant une belle liste de featurings, avec notamment A$AP Rocky, sur Who Dat Boy, Frank Ocean et Steve Lacy, qu’on retrouve tous les deux sur 911, ou encore Rex Orange County.

Les Inrocks - musique

Jacques donnera un concert gratos sur les quais de Seine ce soir !

Capture d'écran Youtube du clip "Dans la Radio".

Toujours dans les bons tuyaux, nos confères de Trax ont repérés la soirée à ne pas manquer cette semaine ! Jeudi 20 juillet, Jacques en compagnie du label parisien Pain Surprises, donnera un live gratuit à la Démesure sur Seine, située au port de la Rapée dans le 12e arrondissement de Paris.

Le concert est le premier d’une longue série, organisée par La Ricaravane, bar éphémère créé — comme son nom l’indique — par la marque de pastis Ricard. Ce bar ambulant restera ouvert au public sur les quais de Seine du 13 au 24 juillet avant de reprendre sa route dans deux autres lieux phares de la région parisienne : le premier du 17 août au 11 septembre au Rosa Bonheur à Asnières-sur-Seine et du 15 septembre au 1er octobre sur la place de la Bataille de Stalingrad, rapporte Le Bonbon.

Sur la route des festivals on a croisé "Pietro, 18 ans et tout jeune bachelier". Il nous a assuré ne pas être Jacques. Mais on a quand même eu un doute #danslaradio @jacquesauberger

A post shared by lesinrocks (@lesinrocks) on Jul 19, 2017 at 3:19am PDT

Rendez-vous ce soir au 69 port de la Rapée, dans le 12e à Paris à partir de 19h. Plus d’infos sur l’event Facebook.

Les Inrocks - musique

Le MaMA Festival étoffe sa programmation avec de nouveaux noms

MaMA Festival 2017

On vous en parlait le mois dernier, le MaMA Festival investira les 9e et 18e arrondissements de Paris pour une nouvelle édition dès l’automne prochain. Après Chapelier Fou, Eddy De Pretto, Joey Le Soldat et beaucoup d’autres, de nouveaux artistes viennent rejoindre la déjà très bonne programmation. On vous laisse découvrir tout ceci en images.

De la poétique Dani à l’hypnotisante Mai Lan, en passant par le jeune prodige du rap Kiddy Smile et un joli panorama de la nouvelle scène indé avec Alb, Inuït ou encore les francophones de Paupière, cette deuxième vague de noms complète à merveille le line-up, et promet un événement incontournable.

Mais ce n’est pas tout ! Conférences et autres workshops seront proposés tout le week-end, avec plus d’une centaine de rencontres et non moins de 5300 intervenants. A noter dans les meilleurs agendas dès maintenant.

Toutes les informations se trouvent ici, ou juste là.

Les Inrocks - musique

Après s’être (un peu) moqué de Philippe Katerine, Jimmy Fallon l’invite dans son émission

Jimmy Fallon dans "The Tonight Show" (capture d'écran Youtube)

La célèbre émission américaine The Tonight Show, présentée par Jimmy Fallon et diffusée sur NBC, comporte une pastille intitulée “Do Not Play” (“A ne pas écouter”), qui regroupe des chansons étranges voire ridicules. Le 17 juillet dernier, après avoir assuré que “chaque morceau est bien réel“, Fallon a joué des extraits de différents titres saugrenus, avant de terminer avec Moustache de Philippe Katerine (à partir de la quatrième minute dans la vidéo ci-dessous).

Il a présenté l’artiste vendéen en brandissant la pochette très kitsch de l’album qui porte son nom, sorti en 2010, sur laquelle il pose au milieu de ses deux parents devant un fond bleu ciel. Le présentateur s’est attardé dessus quelques secondes en rigolant, puis le public a éclaté de rire en découvrant la voix aiguë du chanteur.

Philippe Katerine invité

LCI a ensuite contacté le label de l’artiste, actuellement en vacances, selon qui il a trouvé ce passage amusant. L’équipe du Tonight Show a par ailleurs contacté le manager de Philippe Katerine, pour qu’il vienne interpréter un de ses morceaux en live sur leur plateau. Une proposition acceptée par l’artiste : “Ca va se faire, reste à trouver une date“, a précisé son label, Cinq7.

Les Inrocks - musique

« Les dernières news

Juillet 2017
LMMJVSD