Actu musique

8 février 2017

Al Jarreau, hospitalisé, met fin à sa tournée et quitte la scène

Al Jarreau, hospitalisé, met fin à sa tournée et quitte la scèneÂgé de 76 ans, le vocaliste virtuose a été hospitalisé à Los Angeles pour "épuisement", a annoncé son équipe mercredi. Dans un message poignant, l'artiste fait savoir qu'il renonce aux tournées. Est-ce à dire qu'on ne le reverra plus sur une scène, même pour un concert exceptionnel ? Vu la teneur du message, on peut le craindre.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le rappeur Drake a dominé les ventes mondiales d'albums en 2016

Le rappeur Drake a dominé les ventes mondiales d'albums en 2016Le rappeur canadien Drake est l'artiste qui a vendu le plus d'albums au monde en 2016, devant le chanteur britannique David Bowie, disparu en janvier l'an dernier, selon la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI).

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Dour balance 20 nouveaux noms pour son édition 2017

De gauche à droite : Trentemøller, Ry X et Kalash Criminel, tous à l'affiche de Dour 2017.

L’un des festivals les plus cool de Belgique étoffe son affiche avec vingt nouveaux noms annoncés ce mercredi. Les organisateurs du Dour Festival avaient déjà publié une belle partie de leur programmation, avec notamment Die Antwoord, Metronomy, Justice ainsi que NAS et Pusha T. Aujourd’hui, l’évènement a confirmé la venue d’artistes internationaux dont l’australien RY X et sa folk lisse, le trio Noisia originaire d’Hollande, ou encore le DJ Goldie, bien connu de la scène rave anglaise des années 1990 et 2000.

Du rap à la drum’n’bass, jusqu’au R&B en passant par la techno

Le duo Kaaris et Kalash Criminel s’imposera comme porte-drapeaux du rap français actuel, et risquent de croiser le rappeur américain French Montana, sur le chemin de la scène.Le jeune DJ français Møme en ravira plus d’un dans le public, pendant que le jamaïcain Popcaan tentera de faire danser la Plaine de la Machine à Feu. On peut aussi compter sur Nao, révélation anglaise du R&B ces deux dernières années et sur Sevdaliza, phénomène iranien de l’an dernier.

À Dour, la techno n’est pas oubliée : Trentemøller, pointure danoise de la techno minimale, sera présent pour défendre son dernier album sorti en 2016, et les amateurs du genre reconnaîtront Tale Of Us, Sam Paganini, ainsi qu’Adam Beyer dans la liste.

Du 12 au 16 juillet prochain, Dour promet une édition diversifiée, ouverte à tous les goûts, en proposant des artistes hybrides et soucieux de ne pas être cantonnés à une absurde étiquette.

Retrouvez l’intégralité de la programmation de Dour 2017 sur le site officiel.

Les Inrocks - Musique

Revivez les trois freestyles du rappeur Demi Portion pour "Le HuffPost"

Revivez les trois freestyles du rappeur Demi Portion pour "Le HuffPost"MUSIQUE - "Une caméra, un micro, une petite baffle et vive le rap français." Vendredi 3 février, Demi Portion était de passage à Paris pour évoquer son dernier album, intitulé "2 Chez Moi". Un projet enregistré chez lui à Sète, qui fleure bon le rap à l'ancienne et multiplie les clins d'œil aux classiques du genre.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Retraité, Djibril Cissé reçoit le soutien de son ami Matt Pokora (PHOTO)

Retraité, Djibril Cissé reçoit le soutien de son ami Matt Pokora (PHOTO)Sur Instagram, le chanteur M Pokora a adressé un long message touchant à son grand ami Djibril Cissé, ex-footballeur tout juste retraité.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Musique de la pub Citroën C1 : qui chante ?

Musique de la pub Citroën C1 : qui chante ?A quelques jours de mardi gras, Citroën dévoile une nouvelle publicité humoristique mettant en lumière le toit ouvrant de son modèle C1. En habillage sonore ? Un morceau pop entraînant made in France !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Victoires de la Musique : une édition 2017 éclectique et transgénérationnelle

Victoires de la Musique : une édition 2017 éclectique et transgénérationnelleLes 32e Victoires de la musique, placées sous le signe de "l'esprit d'ouverture" avec un plateau transgénérationnel qui fait la part belle à la diversité des genres, promettent du suspense pour leur palmarès vendredi soir au Zénith de Paris, et en direct sur France 2. Comme chaque année, le public est invité à voter pour la chanson originale de l'année.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

En écoute : The Black Angels restent fidèles au rock psyché avec le nouveau titre “Currency”

Crédits : Catie Ginsburg (Partisan Records)

Austin (Texas), c’est un peu la capitale du rock psyché, et ses natifs de The Black Angels continuent de se poser comme ambassadeurs du genre. Quatre ans après Indigo Meadow (2013), le quinquet américain annonce ainsi la sortie du prochain album pour le 21 avril 2017, baptisé Death Song.

Avec la vidéo inédite Currency, (à écouter ci-dessous), The Black Angels offrent une mise en bouche savoureuse mais attendue. Riff entêtant, voix d’outre-tombes soutenues par une basse lourde : pas de grande surprise sur ce premier single, et pour un groupe vieux de 13 ans, qu’on estampille psyché depuis toujours.

D’Austin à Angers, le pèlerinage du psychédélisme

Il faudra attendre les mois qui viennent pour se faire une idée plus globale de ce quatrième disque, que le groupe a eu le temps d’enregistrer entre plusieurs éditions du Levitation Festival.

Le festival Lévitation, vraie référence en matière de musique hallucinogène, a été fondée en 2006 par deux des membres de The Black Angels, à Austin, devenue dès lors, lieu de pèlerinage pour tous les amateurs de psych et garage rock. En septembre 2016, son exportation française à Angers, le Levitation France, fêtait sa sixième édition.

>>> L’album “Death Song” est disponible dès à présent en pré-commande sur Apple Music.

Les Inrocks - Musique

En écoute : Agar Agar revisite un des joyaux de la french touch “You’re My High”

Sacré le groupe le plus “frais” de 2016, Agar Agar est un duo de pop synthétique et acid disco éthérée, dirigée de main de maître par Armand et sublimée par la voix sombre et suave de sa comparse Clara. A l’automne dernier, ils nous ont dévoilé leur premier Cardan chez Cracki Records avant d’empocher la couronne de lauréat inRocKs lab.

Aujourd’hui, le duo s’attaque à un des joyaux de la french touch du tout début des années 2000, en reprenant le cultissime You’re My High de Demon. Reprise dévoilée il y a de ça quelques mois dans un documentaire d’Arte, Touche Française, You’re High (version contractée du titre original et dissimulant à peine une addiction à la fumette) est désormais disponible en intégralité via le player ci-dessous :

Dans cette nouvelle version, on se délecte des mélodies électroniques 80’s et de la voix de diva soul de Clara. En fermant les yeux, on replonge illico dans ce plan fixe sur un baiser langoureux qui a fait le succès du clip original. Parfait pour votre playlist de la Saint-Valentin, n’est-ce pas ?

En concert le 9 février à La Rochelle, le 10 février à Cénon (près de Bordeaux), le 28/02 à Paris dans le cadre d’une création originale avec orchestre symphonique (Théâtre du Châtelet, COMPLET), le 11 mars aux Nuits de la Filature (près de Lille), le 22 avril au Printemps de Bourges, et le 27/09 à la Gaîté Lyrique.

Les Inrocks - Musique

Rencontre

Plus connu comme chanteur sous le nom de Raphaël, Raphaël Haroche (photo) publie aujourd’hui son premier recueil de nouvelles, Retourner à la mer, chez…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

M Pokora : son message touchant à Djibril Cissé fraîchement retraité

M Pokora : son message touchant à Djibril Cissé fraîchement retraitéAprès l’annonce de sa retraite, Djibril Cissé a reçu un message émouvant de la part du chanteur M Pokora sur Instagram.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

“David Axelrod fut l'un des premiers arrangeurs à mélanger le jazz et le rock”

Il y a seize ans, la musicienne Narumi Hérisson (Télépopmusik, Jeanne Added, Tristesse contemporaine) photographiait le Californien, disparu ce 5 février à 83 ans. Elle se souvient de sa rencontre avec ce compositeur de génie, que le rap a samplé à tout-va.

Télérama.fr - Musiques

Rodolphe Burger signe "Good", un nouvel album solo made in Alsace

Rodolphe Burger signe "Good", un nouvel album solo made in Alsace"Good", le nouvel album solo de Rodolphe Burger sera dans tous les bacs le 24 février 2017. Un album que le musicien alsacien a enregistré chez lui à Sainte-Marie-aux-Mines dans le grenier de sa maison. En attendant la sortie, il repart sur la route avec une cinquantaine de concerts dans toute la France. Il sera sur la scène du Centquatre de Paris, le 26 avril prochain.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"The Happy Song", la chanson créée par deux chercheurs qui rendrait les bébés heureux

"The Happy Song", la chanson créée par deux chercheurs qui rendrait les bébés heureuxSCIENCE - Qu'est-ce qui rend les bébés invariablement heureux? De nombreux parents aimeraient avoir la réponse à cette question existentielle. Deux psychologues ont tenté de rajouter leur pierre à l'édifice en créant "The Happy Song", une chanson spécifiquement dédiée à faire sourire les jeunes enfants, rapporte le Time.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Nick Cave & The Bad Seeds de retour à l’automne avec une tournée européenne

source : page fan facebook de Nick Cave & The Bad Seeds

En plus de leurs concerts en Amérique du Nord (en mai et juin), Nick Cave & The Bad Seeds viennent d’annoncer – via les réseaux sociaux – une tournée européenne de 8 semaines dont une date au Zénith de Paris le 3 octobre 2017 :

Après un retour émouvant sur scène en janvier dernier (en Tasmanie), le public européen pourra ainsi découvrir en live les morceaux de son déchirant dernier album Skeleton Tree. Sorti en septembre 2016 chez Kobalt/Pias et nominé aux BRIT Awards (dans la catégorie “meilleur groupe international”), ce disque prend racine dans la tragédie familiale de Cave, qui perd son fils accidentellement en 2015.

Le film documentaire One More Time With Feeling – réalisé par Andrew Dominik – revient d’ailleurs sur la genèse de ce seizième opus, un disque de deuil à la noirceur infinie… quatre ans après Push the Sky away.

L’annonce de cette tournée inespérée a été accompagnée d’une citation émouvante du songwriter :

“We’ve been in a strange place, I’m coming out and blinking into the light… It’s good to be playing again”

Les places seront mises en vente le 17 février à 10h sur son site www.nickcave.com

Les Inrocks - Musique

William Z.Villain l'OVNI musical venu du Wisconsin

William Z.Villain l'OVNI musical venu du WisconsinWilliam Z.Villain nous vient du Wisconsin avec sur l'épaule une guitare blanche trafiquée 8 cordes. Il nous délivre un album à l'univers vraiment particulier qui vaut le détour. "William Z.Villain" porteur du déjà fameux "Anybody Gonna Move" sort sous le label made in Calvados : Normandeep Blues Record qui nous a déjà fait découvrir le Suédois Bror Gunnar Jansson.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Madonna autorisée à adopter deux enfants : une décision critiquée au Malawi

Madonna autorisée à adopter deux enfants : une décision critiquée au MalawiL'adoption de deux jumelles par la pop-star Madonna au Malawi suscite les critiques de plusieurs organisations caritatives dans ce pays pauvre d'Afrique australe où la chanteuse a déjà adopté deux enfants, en 2006 et 2009.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Britney Spears : sa résidence à Las Vegas prolongée jusqu'en 2019 ?

Britney Spears : sa résidence à Las Vegas prolongée jusqu'en 2019 ?Bonne nouvelle ! Britney Spears va jouer les prolongations à Las Vegas. 12 nouvelles dates ont été ajoutées à sa résidence au Planet Hollywood, alors que la chanteuse négocierait à prix d'or une extension supplémentaire de deux ans, jusqu'en 2019.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Grammy Awards : Lady Gaga et Metallica réunis pour un duo d'enfer

Grammy Awards : Lady Gaga et Metallica réunis pour un duo d'enferC'est officiel ! A peine remise du Super Bowl, Lady Gaga va grimper sur la scène du Staples Center de Los Angeles ce dimanche pour la 59èm édition des Grammy Awards. Elle y chantera un duo qui s'annonce explosif avec… Metallica !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Après 3 ans de silence, rencontre avec Jean-Sylvain de Juvéniles

© Richard Dumas

Au coin du feu de cheminée de la brasserie Barbès, à Paris, nous rencontrons Jean-Sylvain Le Gouic, tête pensante du groupe Junéviles. Après un certain succès, notamment grâce au titre We Are Young (2011), le groupe décide d’aller tourner à l’international et de préparer avec minutie un second album. Trois ans après, Without Warning est fin prêt, et offre un mélange d’électro-pop rappelant les premières heures du groupe, une touche de collaborations en plus.

fullsizerender

(© Manon Michel)

Vous étiez trois au départ, vous n’êtes plus que deux.

Jean-Sylvain – Oui, il y avait Pierre et Thibault, et il ne reste que Thibault (Thibault Doray – ndlr). Je suis le principal compositeur, mais on est une sorte de famille élargie. Il y a plein de monde, notamment grâce au studio à Rennes où beaucoup de groupes se croisent.

Justement, le fait de venir de Rennes, ça a influencé votre musique ?

Complètement. C’était notre lieu de rencontre avec Thibault et Pierre, donc c’est symbolique. Il y a un microcosme rennais qui fait que tout le monde est pote dans cette ville. Ça fait dix ans qu’on y joue, et on a reçu des gros soutiens : Mathieu Gervais (assistant de programmation aux Transmusicales – ndlr ), Jean-Louis Brossard (programmateur des Transmusicales – ndlr )… Donc oui ça a clairement influencé notre musique, du moins les personnes rencontrées là bas l’ont influencée.

Il y a une grosse scène rennaise qui se développe non ? 

Oui, Il y a plein de choses différentes, que ça soit plutôt orienté rock garage ou électro.

Tu as des scènes particulières que tu aimerais découvrir ?

On n’a jamais joué aux Etats-Unis. J’ai fait l’album à New York, chez Joakim Bouaziz, qui a un studio génial (le Crowdspacer). C’est peut-être un des gros trucs qui manquent de partir là-bas une vingtaine de jours. Y aller en studio était cool, mais tourner là-bas doit être fou.

On vous compare régulièrement à Morissey, Phoenix ou encore New Order, ce sont des influences que vous revendiquez ?

On ne revendique pas trop d’influences, à vrai dire. Morissey et New Order c’était nos débuts, quand il y avait une grosse touche new wave dans le son. C’est presque devenu une question piège aujourd’hui.

En parlant d’influence, vous avez une relation privilégiée avec Yuksek. C’est un mentor ? 

C’est surtout un ami de longue date. Il a nous aidés pour notre premier album (Juveniles), on a sorti quelques titres ensemble sur son label Partyfine et il a produit des titres sur Without Warning. On a aussi fait les Transmusicales  ensemble avec une super équipe, Chassol au clavier et plein d’autres. Ce n’est pas un mentor mais plutôt un grand frère qui a réussi, et donc un exemple.

Le fait d’avoir décollé très rapidement au départ, c’était une bonne chose avec le recul ?

Oui. On a dû beaucoup travailler, et très vite, mais ça l’a fait. Tout est arrivé d’un coup : la une des Inrocks, les Trans… Si je ne dis pas de bêtises on a sorti We Are Young fin octobre 2011, il y a eu les Transmusicales dans la foulée, puis on a signé chez Capitol et l’album est sorti. Tout s’est plutôt bien passé.

Puis le silence. C’était un choix, vous aviez besoin de voyager ? 

On a pas mal tourné, pendant un an et demi à peu près. Ensuite il a fallu écrire le disque et le produire, ce qui a pris pas mal de temps car on a été assez exigeants. Il n’y a pas de raisons particulières, c’était plutôt un concours de circonstances.

Vous avez fait votre retour avec Can We Fix It, pourquoi ce titre ? Il avait un sens particulier ?

Un peu. De manière inconsciente c’était peut-être “après tant de silence, est-ce qu’on peut encore y arriver ?” Ce n’est pas anodin…

Votre nouvel album (Without Warning) sort au mois de mars. Comment l’avez vous préparé ? 

Tout s’est fait assez simplement, on a rencontré Joakim et le courant est très vite passé. C’était un artiste que j’aimais beaucoup et j’avais envie de travailler avec lui. On a fait l’album en deux sessions, dans son studio new-yorkais. Il a pris des musiciens de là-bas pour l’occasion : Christopher Berry et Ben Campbell, à la batterie et à la basse. Il voulait avoir un son personnel et avait la couleur en tête depuis l’écoute de nos démos. J’ai découvert la vie là-bas, les sorties, et c’était assez hallucinant de tomber sur autant de personnes talentueuses réunies.

Joakim, vous l’avez rencontré comment ?

Grâce à Guillaume Rossel, un batteur qui joue sur notre album et qui le connaissait. A force d’écouter nos démos, il nous a dit “allez le voir, il sera chaud”. C’est un peu lui qui a fait l’intermédiaire. Ça a plu a Joakim et il nous a dit “c’est super, par contre moi j’habite à New York…”.

Vous n’avez pas hésité à partir ?

Non. C’est la première fois que j’allais là bas, pas pour faire du tourisme mais pour bosser et rencontrer des musiciens. C’est aussi pour ça qu’on fait ce métier.

Ce voyage fait partie de l’album finalement.

Totalement. Le contact est hyper bien passé et je suis vraiment content d’avoir fait ça à New York. On partageait le studio avec Luke Jenner, le chanteur de The Rapture. Je pense que l’une des raisons pour lesquelles je me suis mis à la musique et à la guitare, c’était parce que j’écoutais ce groupe, et là je me retrouve à aller au restaurant avec Luke, à discuter et à lui dire qu’effectivement c’était grâce à lui.

Vous avez également un lien particulier avec la Chine, pourquoi ?

Ismaël Lefeuvre, qui s’occupe de nous, gère un festival là-bas, French Miracle Tour, et avait invité pas mal de groupes. On a pu tourner en Chine ainsi qu’en Corée, et c’est vraiment particulier car ce sont des festivals absolument énormes. C’est une autre culture mais tu te rends compte qu’un festival est un festival. Le public est là pour découvrir de la musique, comme n’importe où. Ce n’est pas la même chose mais c’est pareil finalement.

juveniles-pochette

La sélection des titres de l’album s’est faite facilement ?

On avait environ 18 morceaux au départ, dont 15 faits avec Joakim. Ce n’était pas forcément une sélection drastique, c’était plutôt pour avoir quelque chose de cohérent. Il y a plusieurs cycles thématiques dans l’album, et des morceaux indispensables. J’ai fais une colonne vertébrale de ce que je voulais, notamment le titre Entitled to Happiness, qui devait absolument clôturer l’album.

Le choix de chanter en anglais a toujours été une évidence ? Vous n’avez jamais eu envie de passer au français ?

Non. C’est plus un choix par rapport aux textes. J’ai commencé mes études par une fac d’anglais, où j’ai suivi des cours d’accentuation, de phonétique, et c’est une langue que j’aime vraiment, la musicalité de la langue. Finalement la voix est juste un instrument et une façon d’utiliser cette langue. Je sais que j’ai des phrases, des mots et même des diphtongues que je vais préférer car je vais mieux les chanter. Je n’arriverai pas à chanter en français, ce n’est pas fait pour tout le monde… Mais il y a des gens qui le font très bien, j’aime beaucoup Paradis par exemple. Ils ont réussi à trouver une couleur et une façon de chanter qui rendent la chose cohérente. Ça a l’air simple mais c’est beaucoup plus compliqué que ça n’en a l’air.

L’esthétique, c’est quelque chose que vous voulez beaucoup développer ?

Oui ! Pour la pochette on a réalisé un gros travail avec un artiste rennais. Il est graphiste mais fait surtout de la sérigraphie, des transferts, et ça nous intéressait d’avoir quelque chose de plus analogique et de plus chaud. C’est une belle continuité de ce qu’on a pu faire sur le disque.

Et pour les clips ?

C’est un peu plus une histoire de chance car ce n’est pas forcément un domaine dans lequel j’excelle. Il faut savoir déléguer et déléguer à quelqu’un avec qui tu t’entends bien à tous les niveaux, autant artistiquement que personnellement. On a eu la chance de travailler avec Rodrigue Luart, qui avait déjà réalisé le clip de Washed Away. C’est une chance d’avoir trouvé la bonne personne.

Au niveau du live, vous avez prévu quelque chose de particulier pour la tournée ?

On est en plein dedans en ce moment-même. Notre live sur Quotidien était plutôt à nu, mais on bosse actuellement sur une scénographie.

Quelles sont les prochaines étapes pour le groupe ?

Il y aura notamment une releasy party rennaise et une releasy party parisienne. La soirée parisienne est prévue le 7 avril à la Maroquinerie ! Tout le monde est motivé et à fond.

Propos recueillis par Manon Michel

Les Inrocks - Musique

Daft Punk va ouvrir un pop-up store à Los Angeles

Daft Punk (photo Carlo Allegri/Reuters)

Une simple annonce diffusée dans la nuit du 7 au 8 février a suffi à enflammer les fans du groupe : un pop-up store dédié à Daft Punk ouvrira ses portes à Los Angeles, la semaine prochaine. L’information est bien certifiée, puisque c’est via son compte Instagram officiel que le fameux duo parisien a dévoilé la nouvelle.

THE DAFT PUNK POP-UP SHOP AT MAXFIELD IN LOS ANGELES FEBRUARY 11-19 8818 Melrose Ave, West Hollywood CA 90069 #daftpunk #daftpunkstore #maxfieldla #maxfieldgallery @maxfieldla @gosharubchinskiy @enfantsrichesdeprimes @hervet_manufacturier @hancholodesigns

A photo posted by Daft Punk (@daftpunk) on Feb 7, 2017 at 9:11am PST

La boutique éphémère sera située dans le quartier de West Hollywood, sur la Melrose Avenue au numéro 8818. Comme l’explique Pitchfork, elle sera accessible du lundi 11 février au samedi 18 février entre 11 heures et 19 heures et le dimanche 19 février de midi à 17 heures.

Designers, marques et stylistes invités (dont Off-White, Enfants Riches Déprimés, Darkdron, Hervet Manufacturier, ou encore Han Cholo) ont confectionné des vêtements et des accessoires spécialement pour le concept-store. Une édition limitée de produits dérivés Daft Punk est aussi lancée pour l’occasion, aux côtés de la collection classique disponible sur le site.

Peut-on parier sur une nouvelle tournée pour 2017 ?

Un retour sur scène, sous le signe du 7? Pas impossible. En automne 2016, ils ont collaboré sur le dernier album de The Weeknd, pour les chansons Starboy et I Feel It Coming.  Tous les trois seront d’ailleurs présents sur la scène des Grammy Awards le 12 février prochain, pour livrer une performance exclusive. Daft Punk n’a pas livré un seul set ou concert depuis 2014. C’était lors des Grammys, une fois encore.

Les Inrocks - Musique

Attentat de Nice : une pétition pour empêcher le déplacement du mémorial des souvenirs crée la polémique

Attentat de Nice : une pétition pour empêcher le déplacement du mémorial des souvenirs crée la polémiqueLes hommages aux victimes des attentats de Nice, disposés au kiosque à musique du jardin Albert Ier, vont être déplacés dans une salle d'archivage. Une association a lancé une pétition contre ce déplacement et crée déjà la polémique.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Céline Dion choquée par une demande en mariage surprise à Las Vegas (PHOTOS)

Céline Dion choquée par une demande en mariage surprise à Las Vegas (PHOTOS)Dans les coulisses de ses concerts à Las Vegas, Céline Dion a assisté à une demande en mariage surprise de la part de deux fans. Choquée sur les photos hilarantes, la chanteuse fait depuis le tour du monde. Regardez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Lady Gaga a un message pour tous ceux qui parlent de son ventre après son concert au Super Bowl 2017

Lady Gaga a un message pour tous ceux qui parlent de son ventre après son concert au Super Bowl 2017MUSIQUE - Un saut dans le vide, un message de tolérance envers la communauté LGBTQ, et une prestation époustouflante, sont les ingrédients qui ont fait de Lady Gaga la grande star du Super Bowl 51. L'interprète de "Born This Way" a fait l'unanimité auprès de son public, hormis pour quelques irréductibles détracteurs qui s'en sont pris à son physique. Des bassesses que la star a balayées avec un message bien senti.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Chained to the Rhythm" : Katy Perry dévoile le teaser dance de son nouveau single

"Chained to the Rhythm" : Katy Perry dévoile le teaser dance de son nouveau singleJ-2 ! Vendredi, Katy Perry fera trembler les charts en dévoilant "Chained to the Rhythm", son nouveau single. Devenue blonde pour l'occasion, la popstar fait grimper l'attente avec un court teaser où l'on découvre les premières notes dance du titre… Regardez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Mission Enfoirés" : le spectacle 2017 sera diffusé le 3 mars sur TF1

"Mission Enfoirés" : le spectacle 2017 sera diffusé le 3 mars sur TF1On connait enfin la date de diffusion du spectacle 2017 des Enfoirés ! Le show "Mission Enfoirés", avec M Pokora, Amir, Zazie, Nolwenn Leroy, Kendji, Jenifer ou Michael Youn, mais sans Jean-Jacques Goldman, sera proposé le 3 mars sur TF1 !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Farinelli

En 1994, un tout jeune ensemble, Les Talens Lyriques, voyait sa notoriété grimper en flèche grâce au Farinelli de Gérard Corbiau, biopic du castrat Carlo Broschi (1705-1782), alias Farinelli, superstar de l'époque baroque. Christophe Rousset et ses musiciens avaient enregistré la bande-son du film, du moins sa partie instrumentale. Personne n'étant aujourd'hui en mesure (et pour de bonnes raisons) de savoir à quoi ressemble la voix chantée d'un castrat, celle de Farinelli avait été recréée par l'Ircam en fusionnant le timbre d'un contre-ténor avec celui d'une soprano. Pour un résultat discutable, en tout cas moins gratifiant pour nos oreilles que le présent enregistrement, capté live en 2011 au festival de Bergen. Les Talens Lyriques y confient les airs fétiches du castrat à la mezzo-soprano suédoise Ann Hallenberg. Un choix judicieux, à contre-courant de la préférence affichée par les labels, ces dernières années, pour les voix masculines haut perchées des contre-ténors. Formidable artiste, Ann Hallenberg a les moyens techniques et dramaturgiques requis par l'interprétation de ce répertoire exigeant, taillé sur mesure pour Farinelli (à l'exception des deux airs de Haendel, qu'il n'a jamais chantés, et qui furent donnés en bis lors du récital de Bergen). On ne sait qu'admirer en premier, du timbre opulent et cuivré de la mezzo, de l'art de la vocalise et de l'ornementation, de la qualité de l'articulation et de la diction, ou de la longueur de souffle, qui donne l'impression, même dans les morceaux les plus longs (certains frôlent ou dépassent les dix minutes), qu'elle a encore des réserves.

Eloquente et virtuose dans le spectaculaire (le fougueux Son qual nave ch'agitata, « aria di tempesta » de Riccardo Broschi) comme dans l'émotion (le bouleversant Alto Giove, de Nicola Porpora), Ann Hallenberg est portée par le jeu effervescent et profondément théâtral des Talens Lyriques, qui s'illustrent seuls, dans l'ouverture de Cleofide, de Johann Adolf Hasse, par une explosion de couleurs et de virtuosité. L'ensemble de Christophe Rousset fête actuellement son vingt-cinquième anniversaire avec une floraison de productions scéniques et de sorties discographiques, dont on trouvera le détail sur son site (www.lestalenslyriques.com). Signalons notamment la sortie en Blu-ray de Tamerlano, de Haendel (1), mis en scène par Pierre Audi à la Monnaie de Bruxelles, ne serait-ce que parce qu'on y retrouve Ann Hallenberg en poignante Irene. — Sophie Bourdais

(1) 2 Blu-ray Alpha Classics.

| 1 CD Aparté.

Télérama.fr - Disques

Hoje é assim, amanhã não sei

Au Portugal, cela fait déjà plus de dix ans que sa carrière a décollé, après son prix de la Fondation Amália Rodrigues, mais Hoje é assim, amanhã não sei, son cinquième disque, est le premier à sortir en France. Ricardo Ribeiro (photo), 35 ans, chante donc le fado, et sa capacité singulière à le faire vibrer est une révélation. Il y a d'abord sa voix, grave et puissante, qui se patine de belles nuances sombres et veloutées. Le Lisboète, qui a grandi dans une communauté gitane, a aussi la double culture du blues lusophone et du zapateo. Quand certains compatriotes cultivent une saudade pudique et sentimentale plus conforme à la tradition, lui a cette façon très moderne d'interpréter les fados d'autrefois et les poètes d'aujourd'hui, avec un phrasé naturel et détendu, une voix qui s'écorche, rappelant les abrasions du flamenco. Les néophytes apprécieront d'autant plus que son répertoire déborde largement la partition fadiste. Ribeiro, qui a flirté ces dernières années avec le rock, le baroque et le jazz, pioche aujourd'hui dans les traditions pastorales de l'Alentejo, relit en français la Chanson d'automne de Verlaine ou ravive sa fibre gitane sur un titre en espagnol. Il invite alors piano et trompette au côté des trois guitares, débride un peu plus son chant et exprime sa part la plus féminine, atteignant des sommets d'émotion sur une sérénade d'adieu du Brésilien Vinícius de Moraes, belle à pleurer. — Anne Berthod

| 1 CD Via Vox/L'Autre distribution 4F.

Télérama.fr - Disques

Stripped

Lasse du chaos, Macy Gray s'est posée à la place qui lui convient. La star fantasque, éternellement blessée, compose de moins en moins les figures d'une carrière en dents de scie et se laisse porter par le désir et les chansons des autres. En 2012, elle publiait coup sur coup un album de reprises audacieuses (Radiohead, Metallica) et un remake inspiré du Talking Book de Stevie Wonder. Avec l'année qui commence, c'est son propre répertoire qu'elle étoffe, à la demande des frères Chesky, en se glissant dans la parure qu'on lui a toujours imaginée, celle de la chanteuse de jazz (et de blues). Quand elle a déboulé, en 1999, en diva foldingue, on comparait sa belle voix râpée à celle de Billie Holiday, sans se douter des abîmes qu'elle laisserait apparaître. C'était l'époque d'I try, qu'elle reprend magnifiquement aujourd'hui avec un quartette mené en souplesse par Russell Malone, guitariste de Diana Krall, et le trompettiste Wallace Roney, élève de Miles Davis. Le groupe a enregistré en deux jours dans une église de Brooklyn, en cercle autour d'un seul micro (haute définition), l'intimité est prodigieuse et l'interprétation de Macy Gray se déploie avec grâce, nuance, douleur, volupté, fermeté dans l'espace qu'étirent les musiciens. En plus de ses anciennes chansons, elle reprend encore Metallica (version au calme sidéré de Nothing else matters) ou Bob Marley et offre des compositions inédites, telle Annabelle et son blues ardent qui lui va comme un gant. — Laurent Rigoulet

| 1 CD Chesky/Sony.

Télérama.fr - Disques

Requiem à la mémoire de Louis XVI

En son temps, Sigismund Neukomm (1778-1858) fut aussi célèbre qu'il est aujourd'hui ignoré. Jean-Claude Malgoire s'efforce depuis quelque temps déjà de raviver la mémoire de ce Français d'adoption, né à Salzbourg, élève de Michael et Joseph Haydn, et auteur de plus de deux mille oeuvres conservées à la Bibliothèque nationale de France. S'y trouve notamment le Libera me, composé pour compléter le Requiem de Wolfgang Amadeus Mozart, et les partitions qui ont permis la reconstitution de ce Requiem à la mémoire de Louis XVI, commandé expressément par le prince de Talleyrand pour le Congrès de Vienne de 1815.

Recyclage d'une messe des morts composée deux ans plutôt par Neukomm (qui ajouta l'Offertorium), ce Requiem en ut mineur fut très symboliquement créé le 21 janvier, avec plus de trois cents chanteurs et en présence du gratin monarchique européen.

Balançant entre classicisme et romantisme, drame et recueillement, d'abord pensée pour voix seules (mais finalement dotée par le compositeur d'un accompagnement orchestral), l'oeuvre méritait d'être redécouverte. Précédée d'une marche funèbre et d'un Miserere aux beaux échos cuivrés, elle est servie avec ferveur et esprit par l'ensemble La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (jubilaire en 2016), l'excellent Choeur de chambre de Namur et de bons chanteurs solistes. — S.Bo.

| 1 CD Alpha Classics 3F.

Télérama.fr - Disques

Exo

Ils sont trois ou quatre pianistes en France à tenir haut la flamme de la création contemporaine en jazz. Pierre de Bethmann est l'un d'eux. Instrumentiste exceptionnel, il est aussi un compositeur et chef d'orchestre novateur. Son Medium Ensemble réunit dix des meilleurs jazzmen français, plus une vocaliste de grand talent, Chloé Cailleton. Aux anches : Stéphane Guillaume, Sylvain Beuf, David El-Malek, Thomas Savy ; aux cuivres : Sylvain Gontard, Baptiste Germser, Denis Leloup, Bastien Stil ; et la paire rythmique Simon Tailleu/Karl Jannuska, le chef étant au piano et au Fender Rhodes. La pochette propose une belle dissertation de sa plume sur le thème qui lui est cher : « Osez ! » On en retient ces lignes : « A minima, persister à s'intéresser au swing, au son, à l'harmonie et à la mélodie en assumant ne faire que de la musique, en croyant encore au pouvoir de celle-ci, et continuer pour ce faire à bâtir des formes élaborées pour permettre à d'exceptionnels solistes de se jouer d'elles, et par là même à les transcender. » En deux CD et treize compositions originales, l'album Exo se tient à cette hauteur programmatique. On est emporté du début à la fin dans un climat de ferveur, on écoute se développer des climats contrastés, on suit des solos réfléchis autant qu'inventifs qui émergent de formes orchestrales subtiles. C'est à une aventure sonore gratifiante qu'invite cet album aux qualités rares de modernité heureuse. — Michel Contat

| 2 CD Aléa/Socadisc.

Télérama.fr - Disques

Shikantaza

« Etre assis sans rien faire. » Telle peut être la traduction du terme japonais shikantaza décrivant l'attitude à adopter lors de la méditation zazen. De là à penser que le groupe provençal l'a choisi comme titre de son deuxième album pour résumer son activité pendant les cinq années le séparant du précédent… Mais ce serait insultant vis-à-vis d'un collectif qui porte à bout de bras son label, l'une des plus belles réussites discographiques françaises indépendantes. Fidèle à ses principes artistiques, Chinese Man excelle encore dans son art du collage, samplant ici et là, lors de ses nombreux voyages, une foule de sonorités qui, une fois assemblées et/ou superposées sur des beats hip-hop, donnent des morceaux totalement originaux. Mais contrairement à son premier essai où baile funk, afrobeat, reggae et jazz avaient droit de cité, le trio a recentré sa fusion sur ses deux piliers fondateurs : l'Asie, à commencer par l'Inde, dont les couleurs sonores sont omniprésentes, et le rap, en invitant une pléiade de MCs (Dillon Cooper, A-F-R-O, Taiwan MC, R.A., Youthstar…) à poser leurs flows respectifs agiles ou tranquilles sur cette heureuse et nouvelle approche de l'asian vibes. — Frédéric Péguillan

| 1 CD Chinese Man Records.

Télérama.fr - Disques

Soul Sick

Marquer sa différence, imposer une personnalité. Tel est le défi que doit relever tout artiste pour s'extraire de la marée de talents émergents qui se déverse continuellement. Par sa voix hors d'âge, son allure vintage, son mélange de force et de candeur, Sallie Ford s'était distinguée en 2011 avec la fougue d'un rock rêche, aussi frais que traditionnel. Le plus dur restait à faire : maintenir l'intérêt. Avec deux autres albums, certes honorables, ce n'était pas gagné. D'où ce bienvenu quatrième, qui renouvelle notre enthousiasme. A la fois plus personnel, introspectif même, et pourtant plus pop que les précédents. Plus pop parce que les chansons sont mémorables, empruntant à l'évidence mélodique des girl groups d'antan, ou même du doo-wop, pour adoucir juste ce qu'il faut à la rugosité de son esthétique de garage joyeusement concise. La voix demeure, gouailleuse et puissante, rageuse et acidulée ; les textes résonnent avec sincérité. L'histoire est classique, cette musique, rock, qui sauve tout en isolant celui (ou celle) qui s'y réfugie. Sallie Ford en est là aujourd'hui. Pour son malheur, pour notre bonheur. — Hugo Cassavetti

| 1 CD Blue Note/Universal.

Télérama.fr - Disques

L'Étoile thoracique

Cas d'école : autant la jeune Québécoise nous enchante sur scène avec ses réparties, ses mélodies entraînantes, ses travestissements surréalistes masquant sa gravité, autant sur disque son exubérance et sa sophistication nous pèsent. C'était déjà un peu le cas sur son premier disque ; ça l'est plus encore sur ce deuxième, encombré par une ambition musicale brouillonne. Klô Pelgag s'est offert un ensemble de cordes et de cuivres (vingt musiciens), qui, malheureusement, écrase les chansons au lieu de leur donner de l'ampleur. Sensation de trop-plein, de démonstration vaine, accentuée par des textes alambiqués, un chant si haut perché qu'il irrite le tympan, un recours trop systématique aux choeurs et aux vocalises, et un interminable final qui, on le sent bien, revêt un enjeu personnel (on y entend la voix d'une aïeule, écho peut-être au premier titre qui évoque une mémoire en partance), mais dont les scansions expérimentales finissent par nous mettre les nerfs à vif. Bref, si cet album ne manque ni d'ambition ni de culot (ni même de panache), il est si touffu qu'il brouille l'essentiel : l'émotion. — Valérie Lehoux

| 1 CD Zamora.

Télérama.fr - Disques

« Les dernières news

Février 2017
LMMJVSD