Actu musique

29 janvier 2017

Adam Clayton : l'assurance est la pierre angulaire de U2

Le bassiste s'est confié, lors d'une interview accordée à un programme de RTE, The Works Presents.

par MAEVE QUIGLEY

JPEG - 50.8 ko

Photo : AFP

Adam Clayton a révélé que le fait de croire en soi est ce qui a permis à la formation rock irlandaise U2, de rester aussi longtemps au sommet de son art.

Le bassiste de U2 s'entretenait avec John Kelly, pour une interview exclusive, dans le cadre de l'émission The Works Presents qui sera diffusée sur RTE One, mardi prochain à 23 h 10.

Et, en attendant le concert du Croke Park qui marquera les 30 ans du Joshua Tree, cet été, Adam confie que U2 joue probablement mieux que jamais et est toujours plus aventureux, musicalement parlant.

Et de souligner : “Le truc absolument fantastique avec un groupe comme U2 est que nous avons une connaissance musicale d'une telle ampleur que nous jouerons, probablement, encore mieux que nous n'avons jamais joué.”

Et le renard argenté de U2 de dire aux fans ce à quoi ils peuvent s'attendre alors que U2 a annoncé son concert d'été. Et de préciser que ce qui maintient le groupe sur la bonne voie est qu'il fait ce qu'il veut, plutôt que ce que les autres veulent qu'il fasse.

Pour preuve : “Soniquement, nous sommes probablement plus aventureux que nous ne l'avons été jusqu'ici mais il nous reste à voir comment mettre à plat le contenu de cette émotion et sa pertinence. Elle doit être le reflet de ce que l'on pense, venir de soi, en opposition à ce que l'on pense que les gens pensent que l'on croit.”

JPEG - 37.1 ko

Adam dévoile ses secrets à John Kelly (Photo : RTE)

Lors de cette interview, Adam s'est épanché sur les origines de U2 et sur la façon dont son groupe avait évolué au cours de ses 40 ans d'existence. Et d'expliquer pourquoi il était important pour U2 d'être crédible auprès de ses publics plutôt que de s'aligner sur les groupes plus jeunes.

Et notre sage bassiste de poursuivre : “Lorsqu'on est jeune, on est encouragé, presque, par son public à prendre des risques et à faire comme si on pouvait faire certains trucs que l'on ne peut pas et que cette prise de risque devient l'essence de ce qu'est votre art.

“La difficulté est que, lorsque l'on vieillit et que l'on est plus reconnu, les gens ne vous laissent plus la place pour cette sorte de truc. Ils veulent que vous sachiez exactement ce que vous faites. Je suppose que c'est vrai, dans le cas de la musique.”

Et d'ajouter : “La pop c'est le son de la jeunesse, le son de la tentative, de la bravade. Lorsqu'on est à un âge tel que celui de U2, on ne peut plus vraiment faire ça. Il faut que la musique porte des idées et une sorte d'engagement différent.”

En début de semaine, Adam avait expliqué pourquoi U2 n'avait toujours pas sorti son album successeur de Songs Of Innocence et avait, plutôt, choisi de tourner avec le Joshua Tree.

Adam confiait à Rolling Stone : “Lorsque nous avons eu fini la tournée Innocence et que nous nous étions entièrement consacré à cet album, il est devenu évident que nous n'allions pas être en mesure de passer de l'un à l'autre aussi vite pour le sortir et partir, aussitôt, en tournée avec.

“Aussi « challenging » que cela l'était, nous nous sommes dit : "OK, nous allons devoir envisager ça différemment."

"Sans compter qu'au cours de cette même année, des bouleversements politiques ont commencé à arriver.

"À commencer par le Brexit, au Royaume-Uni, qui a été le signal de ces bouleversements. Je ne suis pas certain de comment les gens l'ont compris. Puis, assez rapidement, est venue s'ajouter la montée du Trumpisme. Et, c'était un peu comme si on se disait : "Oh, OK, il y a un truc qui se passe là. Peut-être que nous avons loupé un truc et qu'il faut que nous commencions à nous y intéresser." C'est ce qui, en quelque sorte, nous a encouragés à nous éloigner de notre idée de finir cet album trop rapidement, sans avoir été en mesure de prendre en compte certains facteurs sur lesquels cette conjoncture nous alerte.”

Voir en ligne : The Irish Mirror

U2 France

U2 bassist Adam Clayton says self-belief is what keeps U2 going

The bass player was speaking in an interview with RTE programme The Works Presents.

BY MAEVE QUIGLEY

JPEG - 50.8 kb

Photo: AFP

Adam Clayton has revealed believing in themselves is what has kept U2 at the top of their game for so long.

The U2 bassist was speaking to John Kelly for a special interview for The Works Presents which will be shown on RTE One on Tuesday at 11.10pm.

And ahead of their Croke Park date to mark 30 years of The Joshua Tree this summer, Adam says U2 are probably playing better than ever and are more musically adventurous.

He said: “The wonderful thing about a band like U2 is that there is such a breadth of knowledge about the process of music for us that we are probably playing better than we have ever played.”

Read more

View online : The Irish Mirror

U2 France

Le designer de la scénographie de U2 parle de la prochaine tournée

Willie Williams, le scénographe designer des tournées de U2, confie à Rolling Stone tout ce que l'on peut attendre de la tournée Joshua Tree 2017.

Willie Williams est le designer, scénographe de la formation rock irlandaise U2, depuis plus de trois décennies (1982). Il a accompagné Bono et sa bande de l'intimité des petites salles au gigantisme des stades bourrés à craquer. Lorsque l'on considère que U2 est le genre de groupe qui promet une nouvelle expérience inoubliable, à chacune de ses tournées, il est tout simplement incroyable que Williams ne soit pas à court d'idées. Pour cette tournée, pourtant, nos diables d'Irlandais, s'en retournent aux basiques avec l'un de leurs standards, la tournée Joshua Tree de 1987.

Revenir au bon vieux temps pour cette tournée est, littéralement, une bénédiction, pour l'ami Williams, car il est difficile de surpasser, à chaque fois, sa propose œuvre high-tech.

Et de confier à Rolling Stone : "Selon moi, ce qui est génial c'est que cela va être une sorte de carte de sortie (NDLT : comme au Monopoly, une carte piochée pour pouvoir sortir de prison sans avoir à payer la caution) par rapport à ce qui devrait suivre la tournée à 360° car, c'était vraiment là, l'étape ultime en matière de spectacle en stade pour mettre un terme à tous les spectacles en stades. Et ainsi, qu'est-ce qu'on peut bien pouvoir imaginer, une fois arrivé à cette étape. Comment revenir en stade avec quelque chose qui n'est pas cela ? Alors que ceci, le Joshua Tree peut parfaitement être à une extrémité du stade. Ça peut être un clin d'œil à ce que c'était il y a trente ans et l'esprit de cette scène peut être là, c'est parfaitement légitime. Nul besoin d'expliquer pourquoi l'on revient à une extrémité du stade. C'est tout bonnement évident."

Comme l'explique Williams revenir à une scénographie avec une scène classique est seulement quelque chose que l'on peut se permettre avec un groupe comme U2.

Et de poursuivre : "J'étais vraiment attiré par cette idée d'une scène traditionnelle comme celle des festivals, en gros une simple boîte avec du public de chaque côté, et à me demander qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire avec ça. C'est l'idée de tournée la plus dépassée que l'on puisse imaginer mais au travers du regard de U2 peut-on en faire quelque chose d'intéressant ? Nous nous sommes inspirés de cette idée minimaliste du CinemaScope qui consiste à avoir une image étirée énorme du Joshua Tree aussi large que possible que l'on puisse s'offrir à un moment donné, et c'est dans cet esprit que nous avons avancé."

Lire l'intégralité de l'interview de Willie Williams accordée à Rolling Stone

Voir en ligne : Hot Press

U2 France

U2's stage designer tells all about the upcoming tour

Willie Williams, the stage designer for U2, told Rolling Stone all about what to expect from Joshua Tree 2017.

Willie Williams has been the stage designer for U2 since 1982. He's been with them as they've gone from club gigs to packed stadiums. Seeing as U2 is the kind of band that promises a whole new unforgettable experience each tour, it's amazing Williams hasn't run out of ideas. This tour, however, he's going back to one of the classics, the Joshua Tree tour from 1987.

Returning to the good old days for this tour was a blessing for Williams, as it's hard to keep topping his own high-tech work. "What's great to me personally is this has come as a Get Out of Jail Free card for how to follow U2 360° because that really was the stadium show to end all stadium shows," he says. "And so what do you do after that? How do you go back into stadiums with something that's not that? Whereas this, The Joshua Tree absolutely can be at one end of the stadium. It can be a nod to how it was 30 years ago and the spirit of that stage can be there, so it's perfectly legitimate. You don't have to explain why you've gone back to one end of the stadium; it's just obvious."

As Williams explains, returning to the classic stage setup is really something you could only do with a band like U2. "I was quite drawn to the idea of just looking at the traditional festival stage, which is what that was, basically a box with PA on either side, and saying, 'What can you do with this? This is the most outdated idea for touring imaginable, but through U2's eyes can we do something interesting with it?'" he says. "We took the spirit of that kind of minimal CinemaScope idea where the look was a huge stretched image of the Joshua Tree that ran as wide as we could afford on a given day, and we've taken that spirit and run with it."

Read the full Rolling Stone interview with Willie Williams here: http://www.rollingstone.com/music/f…

View online : Hot Press

U2 France

Thibault Cauvin, le musicien qui raconte des histoires avec sa guitare

Thibault Cauvin, le musicien qui raconte des histoires avec sa guitareAprès son concert triomphal à la tour Eiffel retransmis en direct sur France musique, ce guitariste hors-pair se lance dans une large tournée à travers le monde et dans des lieux inattendus.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

“Masterpiece” : l’album de chevet émouvant qui va transformer votre week-end

crédit : Shervin Lainez

Sorti fin mai dernier, l’album Masterpiece est un peu passé inaperçu en France (mais pas pour nos amis de NPR ou Pitchfork), et pourtant cet album de chevet mérite toute notre attention. Signé sur le label Saddle Creek Records (label indépendant de Bright Eyes), le premier disque de Big Thief est en effet un petit bijou d’indie-rock bercé par la voix si particulière de sa chanteuse Adrianne Lenker. Au total ce sont douze morceaux d’une grâce et d’une sincérité déroutante, qui sous des airs anodins vous toucheront au plus profond de vous-même. Oui, Big Thief porte bien son nom, ses chansons risquent de dérober de tendre souvenirs à votre petit cœur tout mou.

Mercredi 1er février, le quartet sera de passage en France (pour la première fois) dans le cadre d’une longue tournée de concerts. On vous donne 5 bonnes raison de venir les découvrir à l’Espace B.

1- Big Thief est un quartet rassemblant autant d’influences que de personnalités : Adrianne Lenker est une chanteuse songwriteuse originaire du Minnesota, Buck (guitare) est un amoureux de la country du Texas, Max Oleartchik (basse) est un musicien de jazz de Tel Aviv et l’ingénieur du son (et batteur) James Krivchenia vient de Chicago. Leur point commun ? Le quartier de Brooklyn à N.Y.C. où ils se sont tous retrouvés, comme nous précise Adrianne :

“J’ai fait la connaissance de Buck à un marché de Brooklyn, le premier jour où j’y ai emménagé. On a rencontré par hasard Max en marchant dans la rue, lui et Buck s’étaient perdus de vue pendant 10 ans. Ingénieur du son pour l’album Masterpiece, James a intégré le groupe juste après l’enregistrement”

2- Masterpiece est réalisé avec les moyens du bord mais dans la joie et la bonne humeur. Après une tournée de rodage dans le pays, les quatre musiciens sont ainsi partis enregistrer leur premier album sur les bords du lac Champlain (dans le Vermont). Profitant de la fin de l’été, le groupe travaille dans un cadre idyllique : entre chaque chanson enregistrée, ils profitent d’une bonne baignade. Fins gourmets et décidés à ne pas se laisser envahir par le stress, ils se concoctent chaque jour de bons petits plats en faisant le plein à la biocoop locale*. Et ça leur réussit plutôt bien puisqu’ils parviennent à mettre en boite le disque en seulement 12 jours ! Adrianne nous raconte :

“On a enregistré notre premier album avec presque rien en poche. Grâce à l’aide de nos amis, on a rassemblé tous les instruments qu’on avait sous la main, et on a foncé direction la maison de vacances des parents d’un de nos copains, dans l’Essex (état de New-York). On y a installé notre propre studio d’enregistrement et on a bouclé ça en 12 jours. Notre ami Andrew Sarlo, a enregistré, produit et mixé le disque. On bosse toujours avec lui, il est incroyable.”

3- Un album “thérapeutique”, voilà comment Adrianne qualifie ce premier disque**. La force de ses chansons repose en partie sur des textes aux apparences simplistes mais pourtant si puissants. Ainsi, quand elle lâche un “Love is a cold infection” sur le titre Humans ou “Real love is a heart attack” sur Real Love, on croit revivre avec elle des histoires d’amours douloureuses, dont elle guérit en chantant. On fond également de plaisir sur l’hymne mélo Paul, où sa voix cristalline se mélange habilement avec les cordes de la guitare… se concluant sur un tragique vers de rupture : “I’ve been burning for you baby since the minute I left”.

“On traversait une période assez compliquée au moment de composer Masterpiece. Du coup, les chansons sont venues presque sans effort et ça a été une manière de me consoler, pour moi et mes proches. L’enregistrement s’est fait  presque tout aussi naturellement. Les chansons étaient fraîchement écrites quand on les a enregistrées. Le groupe n’avait même pas bossé sur les arrangements. Andrew Sarlo [le producteur] nous a dit : allez-y et posez-ça là sans trop réfléchir.”

Et c’est vrai que la simplicité des arrangements est assez troublante dans Masterpiece. Le trio guitare-basse-batterie fait des miracle d’élégance et de sobriété, épousant à merveille la voix d’Adrianne, sens jamais lui voler la vedette. Emouvant !

4- Big Thief est un groupe de live tout terrain. Et rien ne les arrête, surtout pas sa chanteuse. L’an passé, Adrianne Lenker a ainsi failli perdre l’audition pendant un concert dans une salle riquiqui, la tête collée à une enceinte. Et ce juste avant une date de concert cruciale : leur venue au festival SXSW à Austin, (là où des milliers de professionnels de la musique se réunissent chaque année pour faire leur marché). Plutôt que d’annuler, Adrianne tient pourtant le coup et s’enfile des tisanes thérapeutiques et adopte des grigris de marabouts pour assurer le fameux concert. Chapeau !

5- Pour l’artwork de Masterpiece, le groupe a choisi une photo de famille d’Adrianne traduisant exactement l’intimité des morceaux du disque. Et puis c’est pas trop cool les dinosaures ?

“Ma soeur a retrouvé une photo de famille de ma mère et ses frères. Dès qu’on l’a vu, ça nous ait apparu comme une évidence. On a aussi beaucoup bossé avec les oeuvres de Luke Temple [chanteur de Here We Go Magic, avec lequel Big Thief a tourné]. Il a fait des peintures et des dessins pour nos t-shirts de merch’ et nos vinyles 33 tours. Plus récemment on a aussi travaillé avec la photographe Genesis Baez.”

Pochette de l’album “Masterpiece” de Big Thief

En concert le mercredi 1er février à l’Espace B (16 rue Barbanègre, 75019 Paris). Évènement facebook. Lien Billetterie (9 euros).

>>> L’album “Masterpiece” de Big Thief est disponible sur Apple Music.

* anecdote tirée de leur interview avec Drunken Were Wolf
** extrait de son interview pour Geoffrey Morrissey

Les Inrocks - Musique

France-Norvège en finale du Mondial de handball: Alain de Senne, le DJ qui ambiancera Bercy pour le meilleur et pour le pire

France-Norvège en finale du Mondial de handball: Alain de Senne, le DJ qui ambiancera Bercy pour le meilleur et pour le pireSPORT - Alain de Senne se présente comme un "soundman". Armé de sa playlist à toute épreuve, il ambiance les salles de sport depuis vingt ans. Volley-ball, basket-ball, handball, le nantais passe d'arènes en Palais des Sports pour réveiller les publics au son de Queen et René la Taupe. Des références musicales éclectiques qui ne laissent personne indifférent.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Capitol Vision" : Talisco en pleine euphorie californienne sur son deuxième album

"Capitol Vision" : Talisco en pleine euphorie californienne sur son deuxième albumDeux ans après s'être présenté sur "The Run", l'artiste bordelais Talisco est de retour cette semaine avec son deuxième album "Capitol Vision", récit de son périple à Los Angeles. Découvrez "Before The Dawn" et "Stay" sur Pure Charts !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"La vie sait" : Priscilla Betti enchaîne avec un titre plein d'espoir

"La vie sait" : Priscilla Betti enchaîne avec un titre plein d'espoirAvant la sortie de son nouvel album au printemps, Priscilla Betti dévoile un nouveau single, "La vie sait", dans lequel elle délivre un message humaniste et plein d'espoir. A écouter sur Pure Charts !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Stromae redevient Paul : Sa nouvelle vie épanouie avec sa femme, Coralie

Stromae redevient Paul : Sa nouvelle vie épanouie avec sa femme, CoralieLoin de la chanson, la star belge reprend son vrai nom.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Ed Sheeran rêve de travailler avec Beyoncé

Ed Sheeran rêve de travailler avec BeyoncéAlors qu'il cartonne avec ses deux nouveaux singles, Ed Sheeran vient de confier qu'il aimerait beaucoup entrer en studio avec Beyoncé pour travailler sur une chanson originale. Pour le prochain album de la chanteuse ?

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Portishead, DJ Kheops, Sue Barker… La sélection vinyle de 180gr

Du trip hop suprême, du rap de la planète Mars remis à l'honneur par la boutique Total Heaven, à Bordeaux, et du jazz métissé de soul… Douze disques triés sur le volet par 180gr.

Télérama.fr - Musiques

Geoff Nicholls, claviériste du groupe de Heavy Metal Black Sabbath, est mort

Geoff Nicholls, claviériste du groupe de Heavy Metal Black Sabbath, est mortGeoff Nicholls, claviériste au sein du groupe britannique Black Sabbath, fer de lance du heavy metal, est mort samedi à 68 ans d'un cancer du poumon, a annoncé le guitariste du groupe Tony Iommi sur Facebook.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Patricia Kaas : ses liens avec la Russie, le mariage gay... La chanteuse s'explique

Patricia Kaas : ses liens avec la Russie, le mariage gay… La chanteuse s'expliqueImmense star en Russie, Patricia Kaas est une icône gay depuis ses débuts. Alors que la communauté LGBT est stigmatisée par le régime soviétique, la chanteuse évoque son engagement pour faire évoluer les mentalités.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Thomas Fersen réalise un album en indépendant : "Je me sens libre, et ce n'est pas désagréable"

Thomas Fersen réalise un album en indépendant : "Je me sens libre, et ce n'est pas désagréable"Thomas Fersen sort Un coup de queue de vache, son nouvel album réalisé pour la première fois en indépendant. Un disque hors du temps et des modes, en marge d'une industrie musicale dans laquelle le chanteur de 54 ans ne se reconnaît pas vraiment.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

« Les dernières news

Janvier 2017
LMMJVSD