Actu musique

21 janvier 2017

Les Enfoirés 2017 : "Juste une p'tite chanson" live par M Pokora, Kendji, Jenifer

Voici la troupe des Enfoirés chantant le single 2017 des Restos du Coeur "Juste une p'tite chanson". Le spectacle des Enfoirés 2017 sera diffusé courant mars sur TF1….

News Chanson Française MusiqueMag.com

Les Enfoirés 2017 : "Juste une p'tite chanson" live par M Pokora, Kendji, Jenifer

Voici la troupe des Enfoirés chantant le single 2017 des Restos du Coeur "Juste une p'tite chanson". Le spectacle des Enfoirés 2017 sera diffusé courant mars sur TF1….

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

Les Enfoirés 2017 : "Juste une p'tite chanson" live par M Pokora, Kendji, Jenifer

Voici la troupe des Enfoirés chantant le single 2017 des Restos du Coeur "Juste une p'tite chanson". Le spectacle des Enfoirés 2017 sera diffusé courant mars sur TF1….

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

LES INSUS : un second STADE DE FRANCE de prévu en 2017

Un second Stade de France en novembre 2017 pour les ex Téléphone ? C'est fort possible….

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

LES INSUS : un second STADE DE FRANCE de prévu en 2017

Un second Stade de France en novembre 2017 pour les ex Téléphone ? C'est fort possible….

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

10 albums de jazz français à écouter en 2017

Richard Galliano revient au jazz musette, avec un double album mêlant compositions nouvelles ou réinterprétées. (© Ray Tarantino)

Papanosh, A Chicken in the Bottle

Après s’être livré à une relecture – heureuse car iconoclaste – de Charles Mingus avec l’album ¡ Oh Yeah Ho !, Papanosh revient à la composition sans pour autant rompre avec l’esthétique grotesque et le romantisme désespéré du génial contrebassiste. Le quintet alterne avec beaucoup d’enthousiasme les libérations collectives, les ruptures sèches et les solos arrachés sur le vif, il pratique également une forme d’humour tour à tour potache et inquiétant qui donne une dynamique très efficace à sa musique, aussi imprévisible et joyeuse que le suggère cette singulière image de poulet coincé dans une bouteille prise pour titre. A paraître le 3 février, concert le 24 janvier à la Dynamo de Banlieues Bleues.

Paul Lay, The Party & Alcazar Memories

Quand chaque jour paraît transformer en vérité plus profonde l’adage selon lequel rien n’est plus difficile, en art comme ailleurs, que de toucher à la légèreté, il est bon d’écouter le piano dandy de Paul Lay, ses mélodies sans soucis, sa pétillante musique d’alcôve, d’autant plus exquise qu’elle ne prétend à rien sinon à ravir. Aucune fatuité pourtant dans ces deux albums, le premier (The Party) en trio “classique” et le second (Alcazar Memories) avec Isabelle Sörling, chanteuse tout en grâce et Simon Tailleu à la contrebasse. Juste quelque chose comme une santé, admirable et contagieuse. Sortie le 17 février, concert au Café de la Danse le 15 mars.

Richard Galliano, New Jazz Musette

Au milieu des années 80, Richard Galliano, accompagnateur de Barbara et Nougaro, s’attelait à la réinvention du musette, genre désuet et, pour beaucoup, source d’horreur et de moquerie. Il en profitait pour rendre ses lettres de noblesse à l’accordéon et l’inscrire dans le paysage jazz à travers une série de disques marquants, comme l’impérissable New Musette. On l’a ensuite vu s’aventurer en classique, en tango ou en forró, tout en restant attaché à la musique qu’il avait si brillamment redéfinie. Il y revient dans New Jazz Musette, double album mêlant compositions nouvelles ou réinterprétées. De la valse en bourrasques et du blues à l’italienne, de la tristesse en demi-sourire et de la chaleur humaine généreusement distribuée, Galliano est chez lui, et il reçoit toujours aussi bien. Sortie le 17 février, concert le 1er mars au Studio 104 de la Maison de la Radio.

Pan-G, Futurlude

L’ambition de Pan-G, laboratoire d’expérimentation sonore regroupant 10 membres sous la direction d’Aloïs Benoit, se dévoile dès l’abord : trouver une vibration inédite, créée par l’instant, dans le chaos des timbres, l’effervescence des rythmes et la jouissance toute primitive d’un ébat sans règle ni retenue. Une telle démarche pourrait aboutir à un bazar laborieux, Futurlude apparaît au contraire comme remarquablement construit, grâce à une opposition captivante de tensions et de détentes, de paroxysmes et de fantaisie impromptue. A écouter le 27 janvier à la Dynamo de Banlieues Bleues avant la sortie de l’album, le 3 février.

Adrien Chicot, Playing in the Dark

A l’image de sa pochette, toute simple, sans fard, Playing in the Dark apparaît comme une évidence. Sensuel et nuancé, mais conservant un irrésistible grain de rusticité et de burlesque hérité du blues, le piano d’Adrien Chicot envoûte avec douceur grâce à la complicité bienveillante de Sylvain Romano (contrebasse) et Jean-Pierre Arnaud (batterie). Il règne ici comme une indolence, une séduction spirituelle figurée par des architectures harmonieuses et des thèmes éblouissants, qui nous gagne sans efforts, tout naturellement. Il faut chérir un disque si beau, si bien achevé.

Hugues Mayot, What If ?

Fracas métallique d’une lourde machine comme il s’en concevait dans la SF d’antan, ostinato bourdonnant qui s’insinue au creux de l’oreille, flashs d’électricité semblables à ceux d’un néon moribond, c’est de ce paysage chaotique, inhospitalier, traversé de tensions souterraines et crevé d’éruptions soudaines que le saxophone de Hugues Mayot tente de s’arracher pour gagner l’apesanteur. Un travail d’une grande rigueur conceptuelle, qui impressionne par son ampleur – tant de métamorphoses sonores feraient croire à un orchestre plus large qu’un simple quartet comprenant basse, batterie et claviers – et, plus encore, par la profusion d’images qu’il parvient à faire naître. Sortie le 3 février, concert le 15 à la Dynamo de Banlieues Bleues.

Claude Tchamitchian Tentet, Need Eden

Ecrire pour neuf instruments et une voix est tout sauf une mince affaire, même lorsqu’on dispose d’interprètes aussi brillants que Stéphan Oliva (piano), Edward Perraud (batterie) ou Régis Huby (violon). Il faut maîtriser parfaitement le contrepoint, les reliefs et les contrastes, savoir donner à ses idées une dynamique, des couleurs, toute une vie surprenante. A cette exigence, Claude Tchamitchian répond avec superbe dans Need Eden, labyrinthe en trois volets (Eveil, Lumières et Passage) eux-mêmes divisés en trois parties. Ample, varié, en quête d’un merveilleux qu’il atteint souvent, cet album ouvre sur une contrée rêvée que l’on ne quitte jamais qu’à regret.

David Eskenazy Trio, Longing for Gravity

La formation en trio est en vogue : pas une semaine ne passe sans que paraisse le nouvel album d’un soliste accompagné par un batteur et un contrebassiste. Cette formule a pour avantage de permettre une imbrication au millimètre des forces en présence, l’alliance de la confidence et de l’extraversion, du minimalisme et du lyrisme. Le contrebassiste David Eskenazy a ainsi composé un monde clos et multiple à la fois, comme cette belle Tectonique intérieure où se chevauchent en un canevas serré des réminiscences romantiques. Pour son premier album en leader, il réussit à conjuguer fougue et méditation dans une même poésie des profondeurs.

Alexis Avakian, Hi Dream

Une mélancolie à demi voilée, comme un parfum de tristesse pudique ou le vague d’un sentiment qui préférera se retrancher sur quelques notes plutôt que de s’épancher en longues explications, c’est entre le dit et ce qui restera tu que se déploie la musique du saxophoniste Alexis Avakian. Par instants, la trame laisse entrevoir un lointain, celui d’une Arménie de songe et de mémoire qui s’insinue dans les sanglots du doudouk ou tel thème traditionnel, mais cela même reste passager, à peine esquissé, comme pour ne pas bouleverser la délicatesse de l’ensemble. A découvrir, le 2 février au Sunset.

Antoine Karacostas Trio, Trails

S’il fallait chercher des preuves – hélas, il semble qu’on en soit là – de l’enrichissement que constituent les identités multiples, on pourrait toujours se fier au jazz pour nous en fournir, les origines lointaines de ceux qui le pratiquent formant souvent une part importante de leur ADN musical. Ainsi la Grèce inspire Antoine Karacostas, elle le mène vers ses gammes ambigües et insuffle à sa musique sa lumière à nulle autre pareille. En trio ou aux côtés de Cybèle Castoriadis (chant) et Pierre Bernier (ténor), reprenant des airs de rebétiko ou proposant ses propres compositions, le pianiste trouve là une voie qui pare son premier album de singulières scintillances.

Les Inrocks - Musique

Les Enfoirés 2017 : superbe hommage à Balavoine en concert à Toulouse

Les Enfoirés 2017 rendent hommage à Daniel Balavoine en reprenant "Je ne suis pas un héros". 10 000 personnes ont pu assister au spectacle 2017 des Restos du Coeur enregistré…

News Chanson Française MusiqueMag.com

Les Enfoirés 2017 : superbe hommage à Balavoine en concert à Toulouse

Les Enfoirés 2017 rendent hommage à Daniel Balavoine en reprenant "Je ne suis pas un héros". 10 000 personnes ont pu assister au spectacle 2017 des Restos du Coeur enregistré…

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

Les Enfoirés 2017 : superbe hommage à Balavoine en concert à Toulouse

Les Enfoirés 2017 rendent hommage à Daniel Balavoine en reprenant "Je ne suis pas un héros". 10 000 personnes ont pu assister au spectacle 2017 des Restos du Coeur enregistré…

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

Audioslave se reforme lors d’un concert anti-Trump des Prophets of Rage

Chris Cornell et Tom Morello lors du concert le 20 janvier à Los Angeles (capture d'écran)

Cela faisait dix ans qu’ils ne s’étaient pas réunis. Ce 20 janvier, alors qu’à Washington Donald Trump prêtait serment comme 45e président des Etats-Unis, Audioslave s’est reformé le temps d’un set de trois morceaux, à l’invitation des Prophets of Rage (super-groupe composé d’ex-RATM, de Cypress Hill et de Public Enemy) lors d’un concert anti-Trump à Los Angeles.

Pour rappel, Audioslave avait été formé après la séparation de Rage Against the Machine (RATM) en 2000. Il était composé de Chris Cornell, ex-Soundgarden, et de trois ex-RATM : Tom Morello (guitare), Tim Commerford (basse) et Brad Wilk (batterie). Il a donc suffi que Chris Cornell se pointe sur scène pour que Audioslave soit au complet.

Au Teragram Ballroom de Los Angeles, ce 20 janvier 2017, ils ont joué leurs titres Cochise, Like A Stone, et Show Me How To Live, comme le rapporte Stereogum. Cornell en a profité pour se payer un petit slam dans la foule, à 2 minutes 40 sur la troisième vidéo ci-dessous.

Les Inrocks - Musique

Roger Waters, Arcade Fire et Moby publient trois chansons féroces anti-Trump

Roger Waters, Arcade Fire et Moby publient trois chansons féroces anti-TrumpAprès Green Day et les Gorillaz qui ont chacun salué de façon incendiaire cette semaine l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, d'autres musiciens ont manifesté leur colère en musique dans la foulée de l'investiture officielle du 45e président des Etats-Unis vendredi. Arcade Fire, Roger Waters et Moby ont publié des chansons féroces contre le milliardaire élu. Ecoutez ces 3 brûlots.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Marée haute" : Matmatah de retour avec un titre rock avant l'album "Plates coutures"

"Marée haute" : Matmatah de retour avec un titre rock avant l'album "Plates coutures"Après un best-of anniversaire, Matmatah officialise son grand retour après 10 ans d'absence. Le groupe de rock français dévoile "Marée haute", le premier extrait d'un nouvel album intitulé "Plates coutures". Rendez-vous le 3 mars dans les bacs !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Julien Doré : Envie de suicide, futur tatouage... Ses étonnantes confessions

Julien Doré : Envie de suicide, futur tatouage… Ses étonnantes confessionsLe chanteur s'est livré comme jamais.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Les Enfoirés : comment font-ils sans Jean-Jacques Goldman ? Les artistes se confient

Les Enfoirés : comment font-ils sans Jean-Jacques Goldman ? Les artistes se confientAlors que les concerts de l'édition 2017 des Enfoirés ont débuté cette semaine, la question se pose : comment font-ils sans Jean-Jacques Goldman ? Plusieurs artistes de la troupe répondent depuis les coulisses, sous l'oeil de Véronique Colucci.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Qui est vraiment Loyle Carner, la figure montante du rap britannique ?

crédit : Charlie Cummings

Jeune rappeur de 22 ans, originaire du sud de Londres, Loyle Carner vient tout juste de sortir son album Yesterday’s Gone, sur le label AMF Records. Entre rap east-coast, jazz et pop décontractée avec des reflets soul (et même parfois gospel), ce premier disque se révèle terriblement intime et sincère. Loyle n’hésite pas à y mettre en scène ses parents et ses états d’âme. Pour décrypter ce nouveau phénomène, on vous en dresse un portrait point par point.

1- Le vrai nom de Loyle Carner est Benjamin Coyle-Larner. C’est sa mère qui lui a suggéré de prendre Loyle Carner comme nom de scène. Un diminutif que le rappeur – atteint de dyslexie, d’hyperactivité et de trouble de l’attention (TDAH) –  s’était attribué lui-même quand il était gamin.

2- Loyle Carner est passé par la célèbre BRIT School (tout comme Amy Winehouse, King Rule ou Adele) et y a commencé un diplôme en arts dramatiques avant de se consacrer à la musique. Ainsi, il co-signe chacune de ses vidéos, comme il le confie dans une interview au Guardian : “Si je fais la musique, j’apparais aussi dans mon clip et je dirige le clip. Je ne vois pas ça comme trois choses différentes. C’est pour moi la seule et unique manière de faire.”

3- Loyle est mis sous les feux des projecteurs grâce à un passage sur le plateau de BBC Radio 1 (dans l’émission de Annie Mac) en 2015. Il y révèle le titre The Isle of Arran, et reprend également une chanson de Kanye West – dont la parenté avec les premiers travaux du rappeur américain est assez évidente. Après cela, il engrange des centaines de milliers de vue sur ses singles Florence puis NO CD.

4- Fan de cuisine, il s’est lancé dans des cours qu’il organise pour aider des jeunes qui souffrent comme lui d’hyperactivité et de troubles de l’attention (TDAH). En interview pour Dazed, il avoue que la cuisine lui a permis de dépenser ce trop plein d’énergie, et revient sur sa maladie : “Quand tu es atteint de TDAH, ta vie ressemble à celle d’un mec qui vient de boire 5 cafés”.

source : BBC

source : BBC

5- Loyle commence à écrire dès sa plus tendre adolescence, consignant dans un carnet ses moments de vie, avant de les métamorphoser en punchlines. La chanson Stars & Shards est ainsi une des premières qu’il ait écrite à seulement 16 ans. Pas de bol, Loyle l’a égarée pendant quelques années : “Et puis il n’y a pas très longtemps, je l’ai redécouverte sur mon ordinateur portable et j’ai décidé de la revisiter”. Pour conjurer le sort, elle figure sur son premier album :

6- Loyle perd son beau-père au début de son parcours universitaire. Très affecté par son décès, il abandonne les cours. Un an plus tard, le rappeur sort déjà son premier EP, signe un contrat avec un label, et commence à bosser à plein temps dans la musique. Un sans faute.

7- “Everybody says I’m fuckin’ sad / Of course I’m fuckin’ sad, I miss my fuckin’ dad” (extrait de la chanson BFG). Souvent qualifié de rap “confessionnal” par certaines critiques, ses paroles n’en restent pas moins un exutoire et un moyen de s’en sortir après la perte de son beau-père, un thème récurrent dans ce disque.

8- En concert, Loyle Carner emporte toujours avec lui un vieux maillot de l’équipe de Manchester United, en mémoire de son beau-père – ce dernier était un grand fan d’un de leurs joueurs mythiques : Eric Cantona. Le rappeur précise quand même au Guardian (on déconne pas avec le foot en Angleterre) : “Bon ça peut prêter à confusion car en réalité je suis un fan de Liverpool.” Il en a quand même fait une chanson, parue en 2014 :

9- Sun of Jean (feat Mum and Dad) clôture son album et tire sur la corde sensible en y rassemblant de manière posthume sa mère et son défunt beau-père. En effet, Loyle découvre que ce dernier avait composé un disque (dont personne n’avait jamais entendu parler). Après avoir essayé de rapper sur chacun des titres de l’album de son beau-père, il ne conserve finalement qu’un enregistrement, celui de Sun of Jean. Il va ensuite trouver sa mère et lui demande : “j’ai fait un beat avec la musique de papa, et j’ai besoin que tu sois dessus”. Sur le titre, on retrouve ainsi le piano de son père et la voix de sa mère. Loyle s’explique : “Je voulais les rassembler, les immortaliser à tout jamais. Je voulais qu’ils soient à nouveau réunis dans la même pièce”. Touché.

10- Et planquée à la toute fin du disque, en bout de la 14ème piste Sun of Jean, on découvre une chanson fantôme : c’est Yesterday’s Gone. Elle a été composée originellement par le père de Loyle et donne son nom à l’album. “Le tout se termine comme il se doit, par une chanson écrite par mon père.”

11- OK, Loyle aime bien mettre en scène sa famille dans ses chansons (comme sur Swear où on entend sa mère) ou encore évoquer des sujets douloureux (comme le cancer sur Mrs C) mais c’est aussi un garçon qui ne manque pas d’humour ni d’auto-dérision. Ainsi, que fait-il quand on lui fait des reproches sur ses compositions qui soit-disant se ressemblent toutes ? Il écrit Ain’t Nothing Changed et se met en scène en papi dans un clip génial :

12- Qualifié de “vraie tuerie” par le NME et de “nouveaux talents du hip-hop britannique” par The Fader, Loyle Carner a déjà assuré les premières parties de Nas, Joeyy Badass ou encore Kate Tempest à guichets fermés partout dans le monde. De quoi vous convaincre de prendre vos billets pour son passage au Badaboum en février prochain, n’est-ce pas ?

En concert le 25 février au Badaboum (Paris)
Premier album Yesterday’s Gone disponible chez AMF Records / Caroline International

Les Inrocks - Musique

Elvis Presley : la voix du King à nouveau sublimée par le Royal Philharmonic

Elvis Presley : la voix du King à nouveau sublimée par le Royal PhilharmonicLe 16 août 1977, Elvis Presley mourrait à Memphis à l'âge de 42 ans. Quarante ans plus tard, son aura reste intacte. Preuve en est avec la sortie d'un nouvel album intitulé "The Wonder of you" qui mêle des enregistrements d'archives et de nouveaux arrangements interprétés par le Royal Philharmonic Concert Orchestra. Pour les fans, c'est la preuve que la voix du King reste intemporelle.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

La mort du parolier Frank Thomas, auteur du "Téléphone pleure" pour Cloclo

La mort du parolier Frank Thomas, auteur du "Téléphone pleure" pour ClocloIl avait écrit "Le téléphone pleure" pour Claude François mais il avait aussi signé des paroles de tubes pour Sylvie Vartan, Joe Dassin, Michel Polnareff, Stone et Charden, Gilbert Bécaud ou Michel Jonasz. Frank Thomas est décédé vendredi d'un arrêt cardiaque à l'âge de 80 ans, à son domicile parisien, a annoncé sa fille Eponine Begeja.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Jack White inaugure une usine de pressage de vinyles à Detroit

source : site du label TMR

La maison de disque de Jack White, Third Man Records, vient d’annoncer sur son site internet l’ouverture d’une usine de pressage de vinyles à Detroit (dans le quartier historique Cass Coridor) le 25 février prochain : la Third Man Pressing.

Third Man Pressing : une usine dernier cri et respectueuse de l’environnement

L’usine serait capable de produire 5000 vinyles tous les 8 heures (soit 45 secondes par vinyle) ! Que ce soit des 45 tours ou des 33 tours, en fonction de la demande. Et pas question de polluer inutilement…

En effet, cette usine de pressage est dotée de machines dernier cri, notamment 8 des plus récentes presses à vinyles construites en 35 ans, mais aussi d’un lot de super extrudeuses et générateurs hydrauliques flambant neufs (ok c’est un peu technique, mais il faut tout de même le préciser).

tmp-fullscene-tt-width-470-height-313-cr

Mais ce n’est pas tout ! L’usine est la première du genre entièrement climatisée et son système de refroidissement des eaux fonctionnant en circuit fermé (l’eau utilisée dans le process de pressage est recyclée vers le système d’air conditionnée, vous suivez ?), cela permet d’éviter un gaspillage inutile.

Enfin, tout a été prévu pour que la pollution sonore soit minime (imaginez ça, un sacré boucan toutes ces presses en même temps). Cerise sur le gâteau, l’usine est un bijou à regarder. C’est en effet un artiste de Détroit, Robert Sestok, qui s’est chargé de la décoration murale de l’usine : en rouge et noir (et jaune).

16178515_1107460696043264_4222024557945377294_o

La scène de Détroit à l’honneur des tous premiers vinyles pressés

Pour son inauguration fin février, la boutique de vinyles Third Man Records accueillera des concerts et vendra en exclusivité un joli petit lot d’articles de merchandising (posters, etc..) mais surtout elle proposera les tous premiers microsillons de Third Man Pressing. Disponibles en édition limitée, voici les heureux disques qui auront la chance d’être produits dans l’usine de Monsieur White… Roulements de tambour :

– Tout d’abord, les deux premiers albums des White Stripes (forcément) : The White Stripes (1999) et De Stijl (2000) – pressés sur des vinyles de couleur rouge.

– Mais aussi The Black Hole : un album split des groupes de proto-punk Destroy All Monsters et Xanadu, dans un format maxi 45 tours et de couleur noire.

– Et enfin, Don’t Let the Devil de Johnson Family Singers Ride : vinyle qui entamera une longue série baptisée Detroit Gospel Reissue Project – projet visant à réhabiliter des dizaines d’artistes talentueux et oubliés de la scène de Détroit.

Répondre à la demande grandissante du marché de la musique 

Comme vous l’aurez constaté, ces quatre premières productions ne concernent que des artistes de Détroit. Mais l’usine pressera bien entendu bien d’autres catalogues et labels.

En effet, depuis ces dernières années le boom du format vinyle a fait grimper les prix et augmenter les délais de pressage de manière phénoménale, empêchant certaines petites maisons de qualité de répondre en temps et en heure à leurs clients. Third Man Pressing se fera un point d’honneur à servir des labels qui ont pu souffrir de l’engorgement du marché – notamment dû par la forte demande et les volumes énormes réclamés par les maisons Majors.

tmp_workingcloser

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du label Third Man Records.

Source des photos : TMR website

Les Inrocks - Musique

Les scores dingues des artistes rap sur Soundcloud en 2016

Lil Uzi Vert à gauche (source : Wikimedia) et Chance The Rapper à droite (source Instagram)

Soundcloud vient de présenter une infographie synthétisant les tendances d’écoutes de l’année passée, mais aussi les tops d’écoute par titre, par album et par pays. Le rap y tient une place de choix, notamment grâce à la publication de nombreuses mixtapes.

C’est Chance The Rapper qui remporte le trophée de l’album le plus écouté avec sa mixtape Coloring Book. Et c’est le tube viral Panda du rappeur Desiigner qui accumule le plus de lectures pour l’année 2016 avec près de 147 millions ‘play’ :

Le rappeur de Philadelphie Lil Uzi Vert est quant à lui l’artiste le plus suivi sur la plateforme d’écoute avec plus de 800 mille abonnés. Et sur les 12 millions d’artistes inscrits sur Soundcloud, 1/4 font partie de la génération Z (c’est-à dire né dans la seconde moitié des années 90), roulez jeunesse !

Côté tendances musicales, démarquez-vous et misez sur les nouvelles tendances, taguées sous les (parfois étranges) dénominations : #afrotrap (merci MHD), #trapsoul, #latintrap mais aussi les plus méconnues #vaporwave, #phonk ou encore #retrowave.

Enfin, sachez que la capitale française fait partie des 14 villes mondiales les plus créatives notamment aux côtés de Londres, L.A., N.Y.C., Mexico ou Toronto.

Le reste de l’infographie est à découvrir ci-dessous :

Throwback-to-2016

Les Mixtapes Soundcloud désormais éligibles aux Grammy Awards 2018

Dans un récent tweet, Chance The Rapper a annoncé que les projets (mixtapes / albums) publiés sur Soundcloud seraient désormais éligibles aux Grammy Awards 2018. Nouvelle règle en vigueur : les plateforme de streaming sont donc admissibles mais doivent exister depuis au moins un an et avoir un service d’inscription payant (ce qui est seulement le cas pour Soundcloud depuis mars 2016). Un peu plus tôt, le rappeur avait mené une pétition à ce sujet, visiblement très impliqué. Mais rassurez-vous sa mixtape Coloring Book, certes publiée sur la plateforme Soundcloud, est bien nommée aux Prix 2017 (qui se tiendra en février prochain) puisque dévoilée dans un premier temps et en exclusivité sur Apple Music en mai 2016. Vous avez tout suivi ?

Project released on @Soundcloud will be eligible for #GRAMMYs in 2018.

— Lil Chano From 79th (@chancetherapper) January 19, 2017

Retrouvez également l’infographie agrandie en ligne.

Les Inrocks - Musique

Madonna dézingue Donald Trump dans un discours militant

Madonna dézingue Donald Trump dans un discours militantAlors que Donald Trump a officiellement élu domicile à la Maison-Blanche vendredi, Madonna a délivré un discours militant dans lequel elle s'attaque frontalement au nouveau président des Etats-Unis. "On ne pouvait pas tomber plus bas" a lâché la star américaine.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Les 7 meilleurs clips de la semaine

capture d'écran Youtube/Young Thug/service loltoshop des inrocks.com

Fishbach Y crois-tu

Pour l’exercice de style autour du clair-obscur, à l’heure des écrans évidemment. L’affaire Fishbach est à suivre bientôt dans Les Inrocks.

Bonobo No Reason (feat. Nick Murphy)

C’est la nouvelle sortie d’Oscar Hudson, mec nommé “meilleur nouveau réal” à la dernière cérémonie des UK Music Video Awards. Le clip illustre le No Reason de Bonobo et Nick Murphy dans une sorte de plongée dans l’intime, dans l’habitude, dans l’angoisse aussi. Le tout avec une mini-caméra et sans effets spéciaux, pour une totale sensation de vortex.

InClose Candy

Premier quota d’animation en 2017.

Young Thug Wyclef Jean

Ce génie de Young Thug ne se pointe pas le jour du tournage mais l’équipe continue sans lui : voilà le pitch du clip le plus drôle et stylé de ce début d’année, qui prouve par ailleurs, au-delà de la blague, que l’originalité est infinie dans le monde du clip (wink wink aux fans de fumigènes dans le désert). Il suffit de se creuser un peu les méninges.

Polo & Pan Jacquadi

Après un gros clip pour Jacques et la clôture de la première saison de Ouai j’vois ouai, sa websérie, Vincent Castant revient avec ses visions psyché pour Polo & Pan, qui invitent d’ailleurs Jacques pour le morceau Jacquadi. Et le résultat défonce pas mal.

Declan McKenna The Kids Don’t Wanna Come Home

On pose ça là. Ne serait-ce que pour le côté engagé de ce clip en forme d’ode à l’adolescence, cute mais pas que.

Snakehips & MØ Don’t Leave

Coucou MØ. Il sort quand ton album ?

Les Inrocks - Musique

Victoires 2017 : pourquoi M. Pokora ne figure pas dans la liste des nommés

Victoires 2017 : pourquoi M. Pokora ne figure pas dans la liste des nommésLe 10 février, M. Pokora ne grimpera pas sur la scène des Victoires de la musique. Alors que le chanteur avait estimé être "trop populaire" pour être nommé, les organisateurs de la cérémonie avancent une autre explication.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le rappeur Vald sort Agartha , son premier album

À seulement 24 ans, le musicien natif d'Aulnay-sous-Bois est considéré comme une figure marquante du rap français. Il a sorti le 20 janvier son premier disque mêlant musique «hystérique» et propos «social».

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

L'affaire Turquin n’aura jamais de fin

L'affaire Turquin n’aura jamais de finCondamné pour la disparition de son fils, le vétérinaire avait refait sa vie aux Antilles. Où il a été assassiné La nuit tropicale est tombée depuis longtemps sur l’île de Saint-Martin, aux Antilles, ce vendredi 6 janvier. Il est 21 h 15. Deux coups de feu claquent dans le silence, à peine troublé par la musique d’un restaurant créole. L’écran naturel des bananiers qui bordent la terrasse de la petite maison en bois peint étouffe les bruits. Presque ­personne ne porte attention au son de la cavalcade sur l’allée lattée du jardin, ni aux crissements de pneus d’une voiture qui démarre en trombe dans la rue. Le silence, peuplé des mille bruits ordinaires d’une douce soirée sous les alizés, s’installe à nouveau autour de la villa. Les volets sont juste poussés, et les jalousies du salon laissent passer les lumières changeantes d’un poste de ­télévision perpétuellement allumé.Minuit trente, Nadine Turquin quitte le petit restaurant créole à deux pas, où elle vient de fêter son anniversaire avec quatre de ses amies. Son mari, Jean-Louis, ne l’a pas accompagnée à ce dîner de filles. La veille, ils ont célébré les 66 ans de Nadine en couple, dans le meilleur ­restaurant de l’île, autour d’une ­langouste, d’un poisson grillé et d’une bouteille de vin blanc frais. Et ce soir, Jean-Louis Turquin, 68 ans, s’est couché à 20 heures, tourmenté par une douleur au genou dont il doit se faire ­opérer dans une dizaine de jours. Il a pris des médicaments et a absorbé deux somnifères avant le départ de sa femme. En 1990, croisière en Norvège. Jean-Louis et Michèle Turquin avec Charles-Edouard âgé de 7 ans. © Isabelle Leouffre / Paris Match A son retour, Nadine s’interroge en voyant la porte ouverte et les lumières allumées…. Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

« Les dernières news

Janvier 2017
LMMJVSD