Actu musique

25 novembre 2016

La folie du Sziget Festival 2016 résumée en une vidéo décoiffante, avec Rihanna, Sia, Muse

La folie du Sziget Festival 2016 résumée en une vidéo décoiffante, avec Rihanna, Sia, MuseDu 10 au 17 août derniers, la ville de Budapest s'est transformée en temple de la fête pour les 496.000 festivaliers du Sziget. Revivez l'ambiance folle qui s'est emparée du plus grand open-air d'Europe dans une vidéo ébouriffante !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Mr Oizo : “J’ai passé ma vie à écouter de la musique comme un fan”

So Me

On n’avait pas vu Flat Eric en couverture d’un de tes albums depuis Lambs Anger. C’est un retour aux origines?

Ce personnage revient de manière cyclique. J’ai toujours craint de trop l’utiliser, je ne voulais pas qu’il devienne un produit de supermarché. Si je l’avais tout le temps associé à ma musique, il serait devenu trop identifiable. A l’époque, j’ai mal géré le truc, j’ai eu envie d’étouffer le succès très vite. On m’a proposé tout un tas de trucs avec cette marionnette, des émissions de TV, des conneries, des sacs à dos, des chapeaux… J’ai tout étouffé car je sentais le danger que Flat Eric pouvait représenter.

Quelle idée de départ t’a donné envie d’entrer en studio et d’attaquer
ce nouvel album
?

Ça fait longtemps que j’essaie de faire de la musique avec Siriusmo, qui m’a été présenté à Berlin comme un fan. J’ai découvert sa musique que j’ai trouvée incroyable, c’est un vrai petit génie. On essayait de travailler à distance, mais il se mettait en retrait, ça ne marchait pas. Il doute plus que moi, qui suis assez fonceur. J’ai commencé en samplant une de ses maquettes et je me suis dit qu’un disque était en train de naître. Ça
a donné le morceau All Wet, qui a ouvert l’envie d’inviter d’autres gens, de revenir en France chez Ed Banger… J’avais besoin de ce disque, besoin d’un souffle.

Le disque s’ouvre par une voix d’enfant…

Oui, c’est ma fille. Elle a presque 2 ans maintenant, c’est elle qui a guidé
le disque, elle l’ouvre, donne l’énergie. Si quelqu’un me dit “on sent que c’est ton disque adulte”, je n’ai plus qu’à me tirer une balle, j’arrêterai. Cette musique est au contraire complètement liée à l’enfance, à des trucs primaires… C’est du fun…

Du coup, All Wet est sans doute ton disque le plus chanté. C’est quelque chose que tu veux creuser?

Je suis hyperlimité, je peux faire de la musique comme on fait des remixes, mais écrire de vraies chansons, c’est autre chose… Les outils d’aujourd’hui offrent des possibilités infinies. Moi, je ne suis pas un bon musicien mais j’ai toujours été très bon pour m’arrêter. J’ai ça en commun avec Alex (Boys Noize) : lui aussi sait quand arrêter, quand envoyer le master. J’adore ça.

All Wet sonne comme un album témoin de son époque, celle de la mixité de genres…

J’ai passé ma vie à écouter de la musique comme un fan. Maintenant, c’est l’inverse : je n’écoute plus que ce qui passe à la radio, dans ma bagnole, à Los Angeles. Les moments où j’écoute un morceau spécifique sont devenus très rares, c’est genre trois fois par an. Je branche mon téléphone et j’écoute un morceau qui me manque.

Le disque est en même temps très représentatif de ton style. Comment jongles-tu entre musiques populaire et expérimentale?

Comme je ne suis pas musicien, ma musique est, de fait, expérimentale.
Je suis un mec qui essaie, qui fait des expériences.

En quoi ton travail de musicien influence-t-il celui de cinéaste,
et vice versa
?

C’est une sorte de mécanique. Quand je me lève le matin, je sais si je suis dans le bon état pour faire de la musique ou écrire un film. Disons que je passe de l’un à l’autre… avec brio. La musique, c’est un truc d’énergie. Quand j’en fais, je danse en même temps, j’écoute fort, je déconnecte. Au contraire, il n’y a rien d’énergique dans le fait d’écrire un film, c’est très cérébral. La plupart de mes idées de films viennent pendant
le demi-sommeil, alors que la musique, c’est un truc super éveillé.

Tes films semblent construits comme des disques (thèmes, variations, leitmotivs…). Dans Wrong Cops, les saynètes semblent être les morceaux d’un DJ…

C’est exactement ça. J’avais sept chapitres, un par jour de la semaine, pour s’intéresser à chaque fois à un personnage en particulier. Mais quand je les ai mis bout à bout, ça ne marchait plus du tout. J’ai tout bouleversé aun montage, en recréant une dynamique.

Est-ce que tu te nourris beaucoup du travail des autres?

Je me nourris plutôt de films que j’ai pu voir il y a une douzaine d’années. En musique, c’est pareil, j’ai écouté de la musique comme un malade, de Miles Davis à des trucs expérimentaux, de Pierre Henry au rap, j’étais obsédé. Toute cette nourriture-là m’habite encore. C’est la même chose au cinéma : aujourd’hui, il y a très peu de cinéastes qui me font ressentir des trucs… C’est quand on est jeune qu’on se prend des gifles.

album All Wet (Ed Banger Records/Because)

Les Inrocks - musique

"Comme d'habitude" : M Pokora choisit la ballade culte comme nouveau single

"Comme d'habitude" : M Pokora choisit la ballade culte comme nouveau singleEn plein succès de son album de reprises de Claude François, "My Way", M Pokora choisit la ballade culte "Comme d'habitude" comme nouvel extrait. A écouter sur Pure Charts !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Metallica, numéro un des ventes d'albums, détrône M Pokora

Metallica, numéro un des ventes d'albums, détrône M PokoraLes guitares de Metallica continuent de rugir ! Pour preuve, le nouvel album du groupe, "Hardwired… To Self-Destruct", entre directement numéro un des ventes d'albums, détrônant M Pokora et faisant mieux que Bruno Mars. Les chiffres !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Docu: comment Tangerine Dream et le “krautrock” ont inventé l’électro

Comme ces dynasties monarchiques dont on peine à dresser l’arbre généalogique tant les ramifications et les branches s’entremêlent, Tangerine Dream, groupe pionnier de la musique électronique allemande, est de ces aventures sonores, si complexes qu’on se perdrait à vouloir les résumer. La vie pleine de zones d’ombres de son fondateur historique, Edgar Froese, dont on ne sait finalement que très peu de choses sinon son désir insatiable de fouler des territoires encore vierges… L’étonnante longévité du groupe dont l’effectif n’aura cessé d’évoluer au cours de ses cinquante ans d’existence…. Les chassés-croisés de ses membres (pas loin d’une vingtaine se seront succédés autour de Froese)… Les mutations et bouleversements au sein de la formation… Les différentes périodes… Les courants musicaux qu’elle aura traversés sans jamais s’y fondre complètement, du Krautrock, dont TD sera, avec Can, Neu! et Amon Duul II l’une des figures de proue, à la musique planante… Et surtout l’étourdissante profusion de leur discographie – plus de cent albums, dont une trentaine de BO pour le cinéma, prolixité qui n’a d’égale que celle d’un Sun Ra ou d’un Moondog…

Pour toutes ces raisons, on serait tenté de penser que la meilleure façon d’entrer dans cette oeuvre pharaonique, c’est de le faire par effraction, en pénétrant un peu au hasard, comme au milieu d’une conversation, sans jamais vraiment respecter la chronologie. C’est du moins le parti qu’a choisi d’adopter la documentariste allemande Margarete Kreuzer, dans un film diffusé ce soir sur Arte : un portrait un peu foutoir, consacré au groupe et à Edgar Froese – décédé l’an dernier d’une embolie pulmonaire à l’âge de 70 ans – au risque parfois, de s’égarer dans des considérations éthérées et assez imprécises sur le plan historique.

Du passé faire table rase

Pourtant le contexte historique est on ne peut plus déterminant si l’on veut comprendre la déflagration que fut le Krautrock – littéralement le “rock choucroute”. Né sous la plume d’un critique musical du magazine britannique, Melody Maker, ce terme ironique désignait la nouvelle scène allemande de la fin des années 60, marmite gigantesque où glougloutaient les courants musicaux les plus divers, notamment le rock progressif ou psychédélique (proche du son de Pink Floyd) auquel Tangerine Dream sera associé à ses débuts, avant de se tourner complètement vers les synthés et les expérimentations électroniques de la Kosmische Musik ( en anglais space music, musique planante en français).

A la fin des années soixante, en Allemagne de l’ouest, comme dans toute l’Europe, l’heure est à la révolte. Dans ce pays scindé en deux, prise en étau entre un passé honteux dont on ne lui parle guère et un avenir voué au capitalisme florissant calqué sur le modèle économique de l’American way of life, la jeunesse allemande éprouve alors la nécessité de s’inventer une nouvelle identité. Le spectre terrifiant de la dernière guerre hante autant les consciences que les administrations, truffées d’anciens nazis, amnistiés au nom de la réconciliation nationale. Rongée par la culpabilité collective des crimes du IIIe Reich, la génération des aînés observe un silence suffocant. Refoulé, le passé devient tabou et empoisonne le présent. Sous cette chape de plomb, les jeunes Allemands ne peuvent se libérer de cet insidieux venin qu’en faisant du bruit, beaucoup de bruit. Ne pouvant se tourner vers le passé, la nouvelle génération de musiciens lorgne vers le futur, un avenir fantasmé de science-fiction, convoquant un imaginaire onirique, futuriste, voire cosmique. Et, parce que le silence des aînés pesant comme un couvercle, l’a contaminée, elle privilégie, aux morceaux chantés, l’expérimentation sonore et les longs instrumentaux échevelés ou languides, sans parole.

Recherches sonores et visions psychédéliques

Se réfugier dans l’ailleurs, l’espace, le rêve et créer un langage sonore instinctif, à partir de vibrations, d’ondulations, de modulations de fréquences, libres de tout instrument acoustique… Telle est l’ambiton d’Edgar Froese.

Edgar Froese, Christopher Franke et Michael Hoenig en 1975Edgar Froese, Christopher Franke et Michael Hoenig en 1975

Dans le Berlin bouillonnant où les groupes de rock underground fleurissent, tentant, à la marge, de rivaliser avec la variété mainstream et sucrée ( la Schlager ) que matraquent les chaînes de télé et de radio allemandes, Froese, étudiant en arts plastiques, écume les salles de concert, où il éructe un rock teinté de soul, avec son groupe the Ones. Sa rencontre avec Salvador Dali, lors d’une tournée en Catalogne, sera décisive. Influencé par le peintre surréaliste, le jeune musicien entend lui aussi “ouvrir les portes de la percepton”, et ne cessera dès lors d’exploser les limites, quitte à provoquer.

De retour en Allemagne, Froese va prendre des cours de composition au conservatoire de Berlin. Aux côté de Thomas Kessler, il s’initie aux recherches sonores de Stockhausen, et surtout fait la connaissance en 1969 de Klaus Schulze, batteur de Psy Free et Ash Ra Tempel , avec lequel il va fonder Tangerine Dream – un nom fleurant le trip cosmique à l’acide, inspiré des paroles de Lucy in the Sky with Diamonds des Beatles – , bientôt rejoint par un autre compositeur, aussi radical que créatif, Conrad Schnitzler ( venant lui-même du groupe Kluster).Au Zodiac Free Arts Lab, un club berlinois ( sorte d’équivalent de la Factory à New-York), où tous les groupes d’avant-garde se produisent, le trio y livre de longues impros hypnotiques. Un album sorti en 1970, Electronic Meditations signera l’acmé mais aussi la fin de leur collaboration.

Phaedra, Rubycon, Ricochet et Stratosfear, l’âge d’or du groupe

Après quelques tâtonnements, un nouveau trio se forme autour de Froese, rejoint par deux très jeunes musiciens, adeptes de bidouillages et sonorités bizarres : Christoph Franke et Peter Baumann. C’est cette formation qui, durant une dizaine d’années, allait donner au groupe son identité sonore, impulsée par l’arrivée des séquenceurs et du fameux synthétiseur modulaire Moog.

Les rythmiques entêtantes et percutantes de Franke, et les nappes lascives de Baumann et Froese infuseront les lives vibrants qu’ils feront à la Cathédrale de Reims ou dans celle de Coventry , et donneront une couleur singulière aux albums édités par Virgin – notamment les somptueux Phaedra, Rubycon, Ricochet et Stratosfear – période qui, pour beaucoup, constitue l’âge d’or du groupe.

De la Cathédrale de Reims à Hollywood

Novatrice par son usage exclusif des synthés et ses expérimentations tous azimuts – l’utilisation de sonorités organiques, comme le souffle ou le rythme cardiaque, ou de bruits du cosmos, captés par la NASA -, la musique de Tangerine Dream soutenue par le célèbre animateur de la BBC, John Peel, connaîtra dès le milieu des années 70 un succès phénoménal, et inspirera la scène internationale. Notamment David Bowie, qui, viendra régulièrement se ressourcer chez son ami Froese à Berlin, où il trouvera un nouveau souffle, pour composer deux de ses plus grands albums, Low et Heroes avec Brian Eno – proche également de la scène électro allemande, de Kraftwerk à Cluster et Harmonia.

Mais l’ambition du jeune patron de Virgin, Richard Branson, ne s’arrête pas là, et bientôt,Tangerine Dream ne tarde pas à séduire Hollywood avec des BO envoûtantes – nappes hallucinées soulignant l’onirisme inquiet de Sorcerer chez Friedkin, ou encore boucles nerveuses épousant à merveille la mélancolie lancinante du Solitaire de Michael Mann.
Après le départ de Baumann, le groupe ne cessera de muter, délaissant un peu l’improvisation qui faisait partie de leur ADN, pour se tourner davantage vers la composition classique, sous l’impulsion du claviériste Johannes Schmoelling, puis, au tournant des années 90, vers des sonorités numériques; avec l’arrivée dans le groupe du propre fils de taulier, Jérôme Froese.

Composé d’une flopée d’archives visuelles et sonores, faisant la part belle à la musique, composant un tissu sonore continu, aux extraits de concerts, d’entretiens de l’époque mais également aux témoignages de proches, et interviews de musiciens et de cinéastes amis ( Jean-Michel Jarre, Brian May de Queen, Peter Baumann, Hans-Joachim Roedelius de Kluster, Völker Schlöndorff, Michael Mann), le documentaire donne un instantané partial, certes un peu foutraque mais vivant de ce groupe, qui demeure, avec Kraftwerk, la matrice de tous les courants électro ou expérimentaux qui ont émergé par la suite.


Tangerine Dream, documentaire de Margarete Kreuzer, diffusé sur Arte vendredi 25 novembre à 22h25 et en replay pendant 7 jours sur artetv.com

Les Inrocks - musique

La fausse mort de la fille de l’ancien président ouzbek

La fausse mort de la fille de l’ancien président ouzbekGulnara Karimova, la fille de l’ancien président ouzbek, a été annoncée morte… à tort. Son entourage a confirmé à RIA Novosti qu’elle était bien vivante. Gulnara Karimova n’est pas morte, mais le mystère demeure. Une source proche de la fille aînée de l’ancien président ouzbek Islam Karimov a confirmé à RIA Novosti que la rumeur qui la disait victime d’un empoisonnement et enterrée dans un cimetière de Tachkent était fausse. Seulement, on ignore toujours ce qu’il est advenu de l’ancienne mondaine de 44 ans, un temps pressentie pour succéder à son père à la tête du pays mais décrite, dans un câble diplomatique américain, comme étant «la personne la plus détestée du pays». En décembre 2013, elle avait accordé une rare interview au «Guardian». Elle y assurait que sa sœur Lola Karimova-Tillyaeva et son beau-frère avaient pour but de la faire chuter : «L’envie ou la jalousie détruit toujours l’unité, même au sein d’une famille». Deux mois plus tôt, elle assurait à la BBC ne pas avoir parlé à sa sœur depuis 12 ans. Toutes deux sont brouillées depuis que l’ancienne favorite a comparé son père à Staline avant d’accuser Lola et sa mère de «sorcellerie». Elle s’était également attaquée au chef de la sécurité du pays. Islam Karimov est mort en septembre Depuis, les rumeurs divergent pour expliquer l’absence médiatique de celle qui, il y a quelques années, était l'invitée des soirées les plus huppées et se lançait dans la mode et la chanson –elle avait même sorti une chanson en duo avec… Gérard Depardieu. Accusée de corruption, elle serait assignée à résidence après avoir été ambassadrice de l’Ouzbékistan aux Nations unies –sa sœur Lola représente leur pays à l’Unesco. Elle est au cœur d’enquêtes dans plusieurs pays européens : elle est soupçonnée d’avoir participé au… Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Song for her", le nouveau titre des Spice Girls, fuite sur le net

"Song for her", le nouveau titre des Spice Girls, fuite sur le netMUSIQUE - Vingt ans après la sortie de leur tube planétaire "Wannabe", les Spice Girls sont de retour avec une nouvelle chanson intitulée "Song for her". Le titre devait être le premier single du retour du girls band des années 90 mais il a fuité sur Youtube ce 25 novembre.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Dynabeat" : Jain embrase le dancefloor avec un morceau disco inédit

"Dynabeat" : Jain embrase le dancefloor avec un morceau disco inéditPour les fêtes de fin d'année, Jain propose une réédition de son premier album "Zanaka". Entre les tubes "Come" et "Makeba", trois chansons inédites font leur apparition dont le festif Dynabeat". A découvrir sur Pure Charts !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Exclu : Apes & Horses nous livre 10 morceaux inédits et tire sa révérence

Révélés par le label Cracki Records avec leur premier ep Bleu Nuit en 2014, le groupe Apes & Horses nous avait envoûté avec sa pop atmosphérique, voire quasi-thérapeutique. Pris sous l’aile des Mancuniens WU LYF, ils préfèrent continuer leur odyssée nocturne en duo. En mai dernier, Aurélien Hamm (voix, machines) et Pablo Altar (machines, claviers) nous dévoilent enfin le fruit de leur travail en binôme, avec un second ep Echo, lumineux et introspectif. Et alors qu’on les voyait déjà en haut de l’affiche, les Parisiens viennent d’annoncer mettre fin à leur collaboration pour se concentrer sur des projets plus personnels. Tristesse !

En guise de message d’adieu, le duo nous offre une dernière playlist avec 10 morceaux inédits, des “archives de travail” jusque là gardées précieusement et secrètement sur leurs disques durs. Le binôme précise :

“Elles ne sont pas parfaites. Non ‘mixées’, non ‘masterisées’, pas tout à fait finies, on voulait quand même les partager avec vous.”

A écouter ci-dessous en avant-première :

Fidèles à leurs univers minimaliste, on retrouve dans ses 10 pistes des envolées solaires, la voix vibrante d’Aurélien et la même sensation enivrante qui traverse certains bijoux des Anglais de The XX. Comme un mantra, chaque piste de Draft défend une idée (BEGIN, STRONG, FIGHTS, SILENCE) et résonne avec sincérité. Cette playlist est accompagnée d’un message posté sur compte facebook du duo, pour remercier toute l’équipe qui l’a accompagné.

Avis aux fans, vous pourrez retrouver une autre chanson inédite d’Apes & Horses sur la compilation des 5 ans de la maison de disque Cracki Records qui sortira début décembre.

>>> A lire aussi : Apes & Horses : interview et écoute en avant-première de l’ep “Echo”

Les Inrocks - musique

"Notre Dame de Paris" : retour triomphal pour le spectacle intemporel de Luc Plamondon

"Notre Dame de Paris" : retour triomphal pour le spectacle intemporel de Luc PlamondonHier soir au Palais des Congrès, la magie de "Notre Dame de Paris" a été ravivée, 18 ans après la première de la comédie musicale culte. Avec un nouveau casting marchant sur les traces de l'ancien, le spectacle de Luc Plamondon a offert un pur moment de nostalgie. On y était, on vous raconte !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le NME dévoile son top des 50 meilleurs albums de 2016

Chaque année, un peu à la même période, les top des albums surgissent tels les calendriers de l’avant avant Noël. Un classique. Cette fois-ci, c’est le NME qui nous dévoile son top 50. Pour découvrir le classement dans son intégralité avec quelques pépites comme Angel Olsen, Nick Cave And The Bad Seeds, Blossoms ou Kate Tempest c’est de ce côté. Le Top 10 suit sous ces lignes avec quelques grosses surprises.

10. Frank Ocean – Blonde



9. Chance The Rapper –
Coloring Book 



8. Iggy Pop –
Pop Post Depression



7. Diiv –
Is The Is Are



6. David Bowie –
Blackstar 



5. Kaytranada –
99.9%

4. Skepta – Konnichiwa



3. Christine And The Queens –
Chaleur Humaine

2. Kanye West – The Life Of Pablo



1. The 1975 –
I Like It When You Sleep For You Are So Beautiful Yet So Unaware Of It

Pour découvrir le top en intégralité, c’est juste ici.

Les Inrocks - musique

Prince 4Ever : premier album posthume en hommage au Kid de Minneapolis

Prince 4Ever : premier album posthume en hommage au Kid de MinneapolisPLAYLIST - Le premier album du mythique chanteur américain, décédé en avril 2016, sort ce vendredi 25 novembre. L'occasion de redécouvrir un artiste qui aura marqué l'histoire de la musique, avec 40 de ses plus grands succès.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Justin Timberlake regrette son horrible look 100% denim de 2001

Justin Timberlake regrette son horrible look 100% denim de 2001Justin Timberlake a avoué avec humour qu’il regrettait le look 100% jean qu’il portait, aux côtés de Britney Spears, aux American Music Awards de 2001. Un fashion faux pas qu’il ne refera pas !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Mozart, «le Requiem» ressuscité

Mozart, «le Requiem» ressuscitéL'actualité choisie de la grande musique traitée en de petites formes. Cette semaine, «le Requiem» complété par Pierre-Henri Dutron et «Owen Wingrave» à l'Amphithéâtre Bastille.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Vianney : "La variété, ça me va. C'est signe de diversité musicale"

Vianney : "La variété, ça me va. C'est signe de diversité musicale"Vianney sort vendredi son deuxième album. Tout en modestie, le chanteur revient pour franceinfo sur son succès fulgurant et son choix assumé de faire de la variété.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

L'Académie Charles Cros récompense Juliette et Miossec

L'Académie Charles Cros récompense Juliette et MiossecC'est à Radio France qu'ont été remis jeudi 24 novembre, le Prix Chanson à l'interprète de l'album Irrésistible, ainsi que celui du Grand Prix de Scène pour le compositeur brestois actuellement en tournée.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le message émouvant de Selena Gomez pour son retour sur Instagram 

Le message émouvant de Selena Gomez pour son retour sur Instagram PEOPLE -Selena Gomez fait peu à peu son retour sur la scène publique. Après un discours poignant dimanche 20 novembre lors de la cérémonie des American Music Awards 2016, la chanteuse de 24 ans a décidé de renouer avec les réseaux sociaux qu'elle avait délaissés depuis plus de trois mois.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Ma calina" : Kendji propose un nouveau single inédit pour les fêtes

"Ma calina" : Kendji propose un nouveau single inédit pour les fêtesAujourd'hui, Kendji propose une réédition de son deuxième album "Ensemble", avec une édition collector pour Noël. Au programme : quatre inédits dont son nouveau single "Ma calina". A écouter sur Pure Charts !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

La Souterraine dévoile une compile spéciale Trans Musicales

pochette réalisée par La Fresto

À l’occasion des 38e Rencontres Trans Musicales de Rennes, la Souterraine est invitée à programmer 7 groupes au Théâtre du Vieux Saint-Etienne, du 2 au 4 décembre (5 euros l’entrée). Alors pour vous faire réviser la chouette affiche du festival, la nébuleuse vous propose une compile réunissant ses précieux joyaux glanés sur les routes de France. A écouter ci-dessous :

La Souterraine transmusicale by La Souterraine

On en pince sévère pour la reprise de Bertrand Burgalat signée Requin Chagrin, la balade poings serrés de la Suisse Sandor, un extrait prometteur du futur album d’Octave Noire, les paradis fiscaux chantés à tue-tête par les Bordelais Cliché et enfin la nonchalence groovy du trio Canari.

Lancée par deux passionnés, Benjamin Cashera et Laurent Bajon, La Souterraine défend corps et âme la pop underground francophone à travers des soirées mensuelles mais aussi et surtout des compiles à retrouver ici.

Carte Blanche La Souterraine au festival Trans Musicales
du 2 au 4 décembre au théâtre du Vieux Saint-Etienne
Plus d’infos

Les Inrocks - musique

Mathilde (The Voice 4) a "été victime de violence conjugale"

Mathilde (The Voice 4) a "été victime de violence conjugale"Mathilde, candidate phare de The Voice 4, revient avec un titre inédit qui parle de la violence faite aux femmes. Une chanson inspirée de son histoire personnelle…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

L'hommage envoûtant de Madeleine & Salomon aux chanteuses engagées

L'hommage envoûtant de Madeleine & Salomon aux chanteuses engagéesElle chante d'une voix profonde et intense de mezzo. Il joue d'un piano poétique et impressionniste. Sous le nom de "Madeleine & Salomon", Clotilde Rullaud et Alexandre Saada ont uni leurs univers singuliers autour d'un album ensorcelant, "A Woman's Journey", dans lequel ils revisitent le répertoire de grandes chanteuses américaines engagées. Un pur moment de grâce et d'émotion. Rencontre.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Agressé par Justin Bieber, un fan va porter plainte

Agressé par Justin Bieber, un fan va porter plainteIl y a quelques jours, le chanteur assénait un coup de poing à l’un de ses fans, avant un concert à Barcelone. Choqué, le jeune homme va porter plainte contre la star.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Prince 4Ever", premier album posthume d'une série qui s'annonce longue

"Prince 4Ever", premier album posthume d'une série qui s'annonce longueSept mois après la mort de l'artiste, le premier album posthume de Prince sort vendredi. Intitulé "Prince 4Ever" et fort d'une chanson inédite, il marque le début d'une course aux morceaux jamais sortis sur CD ou vinyle, qui excite déjà l'industrie musicale.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

« Les dernières news

Novembre 2016
LMMJVSD