Actu musique

22 septembre 2016

Vent de tempête sur le site féministe MadmoiZelle

Vent de tempête sur le site féministe MadmoiZelleDans la rédaction de Madmoizelle, site féministe jeune et cool, on travaille parfois sur un canapé. En chaussettes. Il y a aussi des filles aux cheveux colorés. Du blond platine, du bleu. Des bonbons acidulés qui traînent sur un bureau. On chante, on rit, on écoute de la musique en montant des vidéos. Entrer dans ces bureaux, c’est un peu pénétrer l’antre du cool, entre le Kawaï et le street art. Autant dire que les témoignages qui tournent sur Twitter, depuis hier soir, font désordre. Ils sont, pour ne rien arranger, accompagné d’un hashtag bien trouvé #badmoizelle. C’est comme un cheveu dans…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

The Weeknd change de tête : Le chéri de Bella Hadid opte pour une nouvelle coupe

The Weeknd change de tête : Le chéri de Bella Hadid opte pour une nouvelle coupeLe chanteur canadien se métamorphose pour la sortie de son nouveau single.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Musique de la pub "La Nuit Trésor" de Lancôme avec Penélope Cruz : qui chante ?

Musique de la pub "La Nuit Trésor" de Lancôme avec Penélope Cruz : qui chante ?L'actrice espagnole Penélope Cruz est le visage du nouveau parfum de Lancôme, baptisé "La Nuit Trésor". Lancée dans un jeu de séduction, la chanteuse fait tourner la tête d'un beau jeune homme dans une publicité sensuelle, rythmée par une mélodie entêtante signée du trio Movement.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Quand Igor Bodganov a surpris son ex... au lit avec Mick Jagger (vidéo)

Quand Igor Bodganov a surpris son ex… au lit avec Mick Jagger (vidéo)Igor Bogdanov est revenu sur un épisode très marquant de sa vie intime. La star a expliqué qu'il avait, sans le vouloir, partagé son lit avec Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Les Daft Punk de retour avec The Weeknd

Les Daft Punk de retour avec The WeekndLe chanteur canadien a demandé au célèbre groupe français de participer à son prochain album, qui sortira le 25 novembre. Ce jeudi 22 septembre, il a dévoilé leur titre à l'écoute sur Twitter, «Starboy».

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Kaytranada dévoile une mixtape surprise de 90 minutes

Plus vraiment besoin de présenter le nouveau génie de l’électro dance, le Montréalais s’en est très bien chargé en sortant un excellent premier album il y a quelques mois, 99,9%. Et cet hyperactif de 24 ans ne chôme pas ! Deux jours après avoir été sacré par le Prix Polaris (considéré comme l’une des récompenses musicales les plus prestigieuses au Canada), Kaytranada nous dévoile une mixtape de 87 minutes baptisée 0.001% ??? Ecoute.

De la dance à la funk, en passant l’électro et le rap, Kaytranada nous fait voyager à travers les genres musicaux, n’hésitant pas à mélanger d’anciennes productions aux nouvelles, et des remixes d’Usher (U Don’t Have to Call) ou encore Chance The Rapper (All Night)… nous rappelant qu’il maîtrise parfaitement sa casquette de DJ. Si l’on en suit sa logique, la mixtape devrait être la première d’une série de 100 (pour compléter le centième manquant à son album). Oui, certes, c’est très mathématique et peu crédible, mais ça nous permet de rêver un peu.

Les Inrocks - Musique

The Kooples renonce à la fourrure

The Kooples renonce à la fourrureGrâce à l’association de protection animale PETA, la marque française de prêt-à-porter The Kooples n’utilisera plus de fourrures dans ses prochaines collections. Nouvelle victoire dans la mode pour les défenseurs des animaux : The Kooples bannit la fourrure de ses collections. « Les consommateurs d'aujourd'hui ne veulent pas d'une industrie qui confine les animaux à l'étroit dans de minuscules cages, les frappe violemment et leur arrache la peau », déclare Isabelle Goetz, porte-parole de PETA France. En renonçant à la fourrure, The Kooples a pris une décision juste pour les animaux et pour les consommateurs. » A lire :  Cara Delevingne pose nue pour défendre la cause animale La persévérance aura donc payé. Depuis plus d’un an en effet, PETA multipliait actions et campagnes, soutenu notamment par le chanteur Pete Doherty. Près de 160000 sympathisants de PETA France et affiliées avaient également contacté The Kooples pour signifier leur mécontentement. La décision éthique a été prise durant ces derniers-jours, à l’occasion d’une réunion lors de laquelle la direction de The Kooples a visionné l’enquête réalisée par PETA sur la souffrance que doivent endurer les animaux élevés en Europe pour leur fourrure. A lire :  Aid el-kébir: 300 moutons sauvés par la Fondation Brigitte Bardot « Nous avions déjà arrêté l'utilisation de l'angora dans toutes nos collections et dans tous les pays, grâce au courage et au savoir de PETA qui nous a aidé à comprendre le traitement cruel infligé aux animaux dont nous n'étions pas au courant, explique Nicolas Dreyfus, le directeur exécutif de The Kooples. Nous sommes extrêmement préoccupés par la souffrance des animaux et nous avons pris aujourd’hui la décision d'arrêter l'utilisation de toutes fourrures »  The Kooples (300 magasins environ à travers le monde) rejoint ainsi d'autres grandes… Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Julien Doré prêt à être père ? "Pour la première fois, je pense à avoir un enfant"

Julien Doré prêt à être père ? "Pour la première fois, je pense à avoir un enfant"Julien Doré sur le point d'être père ? Dans les colonnes du magazine Les Inrockuptibles, le chanteur de 34 ans évoque son désir de paternité.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

En écoute : le nouvel album ravageur des Pixies “Head Carrier”

Et si il était là, juste devant nos oreilles, le grand retour des Pixies ?  Le groupe originaire de Boston signe avec Head Carrier, un septième album plus que réjouissant – le deuxième depuis sa reformation en 2004. Ce nouveau long format a été enregistré à Londres au début de l’année, le site npr music vient de le dévoiler en intégralité. En écoute ici.

Cela faisait quelques semaines, Black Francis et sa bande nous offraient des extraits plus séduisants les uns que les autres de cet album. Um Chagga Lagga d’abord, Talent ensuite, puis Tenement Song début septembre.

Les Pixies seront en concert à Paris le 23 novembre, au Zénith. La sortie officielle de l’album Head Carrier est annoncée pour le 30 Septembre, il est d’ores et déjà en disponible pré-commande sur le site internet du groupe.

Les Inrocks - Musique

2007 : Justice et «Cross», la French Touch 2.0

C’est l’histoire d’un grand disque qui n’a pourtant pas de nom. Juste un sigle, un logo, aussi cryptique que mystique : †, une croix, ce qui amènera les disquaires et les historiens à l’appeler Cross, un mot qui sonne toujours plus classe que « premier album ». Cette croix vient se planter dans nos oreilles en 2007, grande année pour les vendeurs de synthés analogiques. LCD Soundsystem, Klaxons, Digitalism, Simian Mobile Disco, Boys Noize, MSTRKRFT… on ne compte plus le nombre de producteurs solitaires et de groupes, parmi lesquels une bonne flopée de nouveaux duos, qui prennent la vague, et surtout, ces rouleaux compressés qui déferlent de l’électro-rock à la nu-rave. Au milieu de ce déluge de beats, où sont donc les Français, dix ans pile-poil après Homework, première œuvre choc de Daft Punk ? La fameuse french touch qui a embrasé les années 90 a emprunté de multiples voies de traverse, entre le groove de Cassius, la pop aérienne d’Air, la fiesta sans œillères de Laurent Garnier, le retour à l’underground de Cosmo Vitelli et Etienne de Crécy, ou la dance bling-bling de Guetta et Sinclar. Finies la house filtrée, la lounge au kilomètre et le garage des soirées Cheers. Du côté des grands boulevards parisiens, le Pulp a initié une nouvelle envie de fête où rock, électro, post-punk et techno se roulent des pelles sur le même dancefloor. Les titres La Rock 01, Poney, et l’album OK Cowboy du producteur dijonnais Vitalic donnent le signal d’un retour à une techno brut, un durcissement du son accompagné d’un dynamitage bienvenu des genres déjà plébiscité par les Belges de 2 Many DJ’s ou le DJ anglais Erol Alkan. Et Daft Punk dans tout ça ? Comme dans un involontaire parrainage de cette sexy-excitante évolution, le duo a lâché en 2005 son troisième album, Human After All, celui de ses disques qui mettra le plus de temps à se révéler. Brut, spontané, sombre, rock. Cette même année sort sur Ed Banger Records, le label monté par Pedro Winter, ex-manager des Daft, le premier EP de Justice, Waters of Nazareth : brut, spontané, sombre, rock. Ironie de l’histoire, les deux justiciers Gaspard Augé et Xavier de Rosnay ne présentent aucun casier judiciaire techno. « On n’écoutait pas de musique électronique raconte Xavier de Rosnay, ou alors des trucs connus, genre Prodigy et Daft Punk, mais c’était pas une musique qui nous intéressait plus que ça. On n’a pas de culture techno ». Ados des années 90, ils en gardent une tendresse autant pour le grunge que pour le métal dans l’attitude, le look et l’amour des décibels. Leurs premières productions voient le jour en 2003 sur le label indé dont Gaspard est le graphiste. Leur carrière s’emballe à la faveur d’un remix du Never Be Alone du groupe indie pop Simian. Sorti par Ed Banger, il connait une seconde vie quand une major le ressort sous le titre We Are Your Friends qui devient un hymne club. De Britney Spears à Daft Punk en passant par N*E*R*D, le groupe de Pharrell Williams, les demandes de remix affluent et représentent une aubaine tant financière que technique. « Ça a été un bon apprentissage car on n’avait jamais vraiment finalisé de morceau avant We Are Your Friends, admet Gaspard. L’exercice du remix nous a appris à faire un titre de A à Z, une excellente école pour l’album ».

Le son Justice

En marge de leurs boulots, Gaspard et Xavier s’attèlent à leurs machines pour étoffer leur répertoire. C’est en 2005 qu’ils accouchent de Waters of Nazareth qui amorce une définition du son Justice. « Les premiers retours ont été plutôt mauvais se souvient Xavier. D’ailleurs, on s’est nous-mêmes demandés ce qu’on avait fait quand on a reçu les test-pressing. Ça choquait qu’il sonne aussi radical même si aujourd’hui, ça parait normal. En festival, on jouait sur des vinyles, et il y avait toujours un stage manager qui venait voir s’il n’y avait pas un problème avec les platines, ce n’est pas une blague ! »

Justice s’est fendu d’un titre fort et d’une imagerie qui feront monter la pression jusqu’à l’album. En se mettant au ralenti côté studio, le duo se rend incontournable la nuit où il est quasi impossible de ne pas tomber sur leurs perfectos. « Tout allait lentement et quand on sortait un maxi, on se reposait comme si on avait fini un album s’amuse Xavier. Cette même année, nous avons signé avec notre agent. On jouait environ cinq fois par semaine, ce qui nous laissait deux ou trois jours pour notre musique ». Cela leur permet de répondre à l’appel du remix pour Franz Ferdinand, Soulwax et autres Mr. Oizo, et de s’atteler au prochain single pensé comme un contrepied. « D.A.N.C.E. est né en réaction à Waters… et à nos remixes de cette veine bruitiste » lance Gaspard. Un chœur d’enfant y évoque autant Michael Jackson que le ABC de ses Jackson Five. Il s’inspire de l’ambiance d’une pépite découverte pas loin d’un titre de Justice sur une compilation assemblée par les Pet Shop Boys : le remix par Larry Levan, un DJ du Paradise Garage, de Stand On the World des Joubert Singers, un titre gospel éclairé par une chorale d’enfants, le Celestial Choir. Une fois encore, l’entourage de Justice fait la grimace en entendant le titre. « D.A.N.C.E. a lui aussi été mal accueilli tant et si bien qu’on a décidé de faire une autre version pour l’album. Finalement, Pedro et So Me, le graphiste du label, nous ont dit d’arrêter de délirer et de sortir cette version telle quelle. On a eu pas mal de reproches, comme quoi les voix étaient fausses, ce qui n’était pas vrai. Seul, James Ford de Simian l’avait aimé et avait même dit : « C’est bon vous avez gagné la bataille ! ». Une déclaration sympa vu qu’il sortait la même année l’album de Simian Mobile Disco ».

Le disco opéra

Sans avoir encore les chiffres de vente, James Ford a déjà tout bon. Autour de trois anciens morceaux faisant office de colonne vertébrale (Let There Be Light, One Minute to Midnight et Waters…), Justice construit ce que la presse appellera un disco opéra avec une intro (Genesis), une fin, et de la baston organisée entre les deux. « On a complété les trous avec un morceau connu à écouter à la maison, suivi du single en troisième position, puis d’un titre qui peut commencer à doucement retomber. C’est un scénario que suivent beaucoup d’albums pop, un peu à la manière d’un spectacle où tu maintiens la pression avant de la faire redescendre ». Monter et descendre, c’est ce que Gaspard et Xavier réalisent aussi trois fois par semaine en s’isolant dans leur studio installé au troisième sous-sol dans une ancienne crypte qui jouxte le club parisien Social Club, qui allait devenir plus tard faire partie du Silencio. Ils s’isolent au milieu des gravats dans une ambiance claustrophobe d’où naîtra l’album un an et demi plus tard.

“Ce n’était pas un album fait pour être agréable à écouter. C’était une déclaration de musique électronique sans basse”
Xavier de Rosnay

Pour la première fois de la courte histoire du duo, les premiers échos s’avèrent positifs en dépit de ce qu’en pensent ses propres auteurs. « Les gens trouvaient que ça sonnait bien alors qu’on savait que c’était faux s’étonne encore Xavier. Ce n’était pas un album fait pour être agréable à écouter. C’était une déclaration de musique électronique sans basse, avec juste des médiums et des aigus. Et une saleté crasse parce que c’est ce qu’il fallait à ce moment-là pour qu’il ait du sens pour nous ».

Cette « saleté » se drape dans un emballage aussi sombre, mystérieux et anonyme que la cave qui l’a vu naître, juste orné de la fameuse croix. « A l’époque, on habitait en coloc’ avec So Me et on avait Black Moses d’Isaac Hayes à l’esprit ». En dépliant la pochette de cet album, ornée d’une photo de la tête du soulman, apparaît le corps de l’artiste sur une croix. Autre choix marquant, confier le clip de Stress à Romain Gavras après des premières vidéos réalisées par So Me. Un clip choc qui créé la polémique même si le groupe ne la cherchait pas spécialement. « Puisque c’est un anti-single, on a demandé à Romain le clip le plus anti-télégénique possible. C’est effectivement de la violence gratuite car le morceau en est lui-même. Il ne marchait pas du tout en club ou en concert. Suite au clip, il en est devenu un des titres pivots, un peu défouloir, peut-être celui qui marche le mieux aujourd’hui ».

“De sa sortie jusqu’à aujourd’hui, il nous permet de faire de la musique entièrement libres.”
Xavier de Rosnay

Selon ses auteurs, † s’est vendu dans une fourchette entre 600.000 et 1 million d’exemplaires. Peu importe le nombre de zéros, il va offrir au duo le rêve de tout artiste : sa liberté. « De sa sortie jusqu’à aujourd’hui, il nous permet de faire de la musique entièrement libres. De faire des disques sans single qui passe à la télé ou à la radio » insiste Xavier. Même son de cloche pour le label : « Ed Banger et Justice ont tous les deux treize ans souligne Pedro Winter. Nos histoires restent intimement liées avec un but commun : sortir les disques qui nous plaisent comme on l’entend ».

† installera le duo comme le prolongement du plaisir french touch dans le monde, et d’une électronique qui puise dans l’énergie rock une toute-puissance incarnée par ses murs d’amplis Marshall. Autour d’eux se précipite une horde sauvage de barbares électro. Si tous restent encore en activité dix ans plus tard, seul Justice manque de faire planter Internet quand frétille la moindre rumeur de retour aux affaires.

Les Inrocks - Musique

AC/DC et Axl Rose rendent hommage à Cliff Williams avant son départ (vidéo)

Une nouvelle page de l'histoire d'AC/DC se tourne. Après la défection de Brian Johnson, le renvoi du batteur Phil Rudd et le forfait de Malcolm Young, c'est désormais le bassi…

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

AC/DC et Axl Rose rendent hommage à Cliff Williams avant son départ (vidéo)

Une nouvelle page de l'histoire d'AC/DC se tourne. Après la défection de Brian Johnson, le renvoi du batteur Phil Rudd et le forfait de Malcolm Young, c'est désormais le bassi…

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

"You Want It Darker" : Leonard Cohen livre un sombre 14e album

"You Want It Darker" : Leonard Cohen livre un sombre 14e albumLeonard Cohen a fêté mercredi ses 82 ans et levé le voile sur son nouvel album, le troisième en six ans. Dans "You Want It Darker", il poursuit son incessante réflexion métaphysique, et noie sa solitude dans des chansons toujours aussi noires. Le disque est annoncé dans les bacs le 21 octobre.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

6 bonnes raisons de foncer au festival Scopitone ce week-end

1. Des têtes d’affiche aussi rares qu’impressionnantes

On ne va pas se mentir, la première chose que l’on remarque en se penchant sur la programmation des festivals, ce sont bien évidemment les têtes d’affiches. Et si cet été, beaucoup d’entre elles sillonnaient les trois quarts des festivals, Scopitone a choisi de miser sur des noms que l’on n’a pas l’habitude de voir, faisant de l’événement une suite de concerts incontournables : l’incroyable rappeur queer Mykki Blanco, le retour attendu du duo électro MSTRKRFT, le talent de l’espagnol Pional ou encore la finesse des morceaux de Lindstrøm: tout y sera pour un weekend placé sous le signe de l’éclectisme et de la fête.

2. Le Girl Power

Ce n’est pas nouveau, il y a un réel problème d’équité dans la musique électronique, et les femmes sont très souvent sous représentées dans les programmations. Scopitone prend les devants et consacre une grosse partie de son line-up à la gente féminine en invitant notamment les excellentes Paula Temple, Helena Hauff, Charlotte De Witte, Ann Clue et bien d’autres. Un coup de pied dans la fourmilière qui fait beaucoup de bien (surtout à vos oreilles).

3. Une mise en avant de la nouvelle scène musicale française

Malgré une programmation riche en têtes d’affiches, le festival n’oublie pas de mettre en lumière une nouvelle scène qui ne cesse de grandir et d’accueillir de nouveaux talents. Inutile donc d’aller chercher très loin pour aller à la rencontre des très bons Jacques, Voyov, Bagarre ou Douchka, dont les carrières ne font que débuter mais dont l’ingéniosité, elle, est déjà très grande.

4. Un festival qui ne s’arrête jamais…

Comme chaque année, il y’en aura pour tous les goûts du côté des horaires du festival : les nocturnes seront gâtés par deux soirées électro qui ne s’achèveront qu’à l’aube, tandis que les diurnes sauront profiter d’une série d’animations de qualité : expositions (dont les immanquables Clones et Memory Lane au Stéreolux), performances et spectacles jeune public, la vie nantaise s’arrêtera le temps d’un weekend, laissant champ libre à la culture, 24h sur 24. Il ne nous reste plus qu’à profiter de chaque instant.

5.… et qui respecte les fins de mois difficiles

Et oui, pas besoin d’être crésus (ou tout simplement raisonnable) pour profiter de Scopitone, puisqu’une grande majorité du festival peut se faire gratuitement. Les concerts de jeudi soir au Ferrailleur par exemple, les expositions diurnes, le Goûtez Electronique du dimanche ou les mixs de RP Boo et Phonème au Lieu Unique, rien de tout ceci ne vous coûtera un centime. Et la fin du mois paraît soudainement beaucoup plus douce.

6. Une visite des plus beaux lieux nantais

Oubliez les sites clôts ou en plein air, sur lesquels l’intégralité du festival se déroule et dont vous sortez azimutés après trois jours non-stop. Scopitone investit l’intégralité de la ville de Nantes et vous fait visiter une poignée de lieux incontournables : du Lieu Unique au Stéréolux, en passant par le Jardin des Berges et le Château des Ducs de Bretagne, il ne vous reste plus qu’à lever les yeux et, si vous en avez le temps, vous perdre au cœur de la “Venise de l’Ouest”.

nantes-750

Toutes les informations concernant le festival se trouvent juste ici.

Les Inrocks - Musique

"Jason's Song (Gave It Away)" : Ariana Grande se mue en diva du jazz sur un titre inédit

"Jason's Song (Gave It Away)" : Ariana Grande se mue en diva du jazz sur un titre inéditPour soutenir son dernier album "Dangerous Woman", Ariana Grande partira sur les routes l'année prochaine. Invitée sur le plateau du "Tonight Show" de Jimmy Fallon, la chanteuse a interprété "Jason's Song (Gave It Away)", un titre inédit dès à présent disponible. Ecoutez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Daft Punk signe son retour avec The Weeknd

Daft Punk signe son retour avec The WeekndMUSIQUE - Le duo français et le chanteur canadien ont collaboré sur le titre « Starboy »…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Justin Bieber en concert : un show survolté plein d'ego et de tubes

Justin Bieber en concert : un show survolté plein d'ego et de tubesDe passage à Paris pour son "Purpose World Tour", Justin Bieber a fait le show ! Malgré une attitude pas très friendly, le chanteur, en bonne machine de guerre, a aligné les tubes, supportés par une scénographie impressionnante et une troupe de danseurs investie. Verdict !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Gaël Faye, le grand succès de la rentrée

Gaël Faye, le grand succès de la rentréeSon Petit Pays ne cesse de grandir et rencontre un incroyable accueil en librairie. Il est en tête des meilleures ventes et sélectionné pour la plupart des grands prix littéraires. L'auteur-chanteur est également en tournée.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

“Françoise Hardy, la discrète” : découvrez les dessous chics du documentaire

D’où vous est venue cette idée ? Françoise Hardy était l’une de vos passions communes ?

Emilie Valentin : En fait ce n’est pas du tout venu de nous, c’est une commande d’Arte à la base. Ils font souvent des portraits touchant à la pop culture (de Bashung à Britney Spears). Et comme Françoise Hardy est à la fois connue en France, en Allemagne et même dans toute l’Europe, ils nous en ont parlé. On n’avait jamais travaillé ensemble, et ça a été l’occasion !

Il y a beaucoup d’intervenants dans le projet venant de tous horizons (d’Anton Newcombe à Elodie Frégé, en passant par Dutronc et La Grande Sophie). Comment les avez-vous choisis ? 

E.V. : On voulait de toute façon avoir des intervenants étrangers pour montrer que ce n’était pas qu’une chanteuse des sixties de la France.

Matthieu Jaubert : Au départ c’était dans le but de dire : ” voilà l’héritage Hardy”. Elle rayonne tellement, il y a une mémoire collective qui est un peu diffuse et en fait, en se penchant de plus près, on se rend compte qu’elle a influencé un paquet de gens. Et on voulait vraiment montrer à quel point elle est moderne. On a fait beaucoup de demandes pour les intervenants, il y a eu énormément de réponses mais on n’a pas eu le temps de tout faire.

E.V. : Oui, par exemple Jay Jay Johansson était hyper fan, mais par manque de temps…

M.J. : Pour choisir les intervenants, on a lu sa bio et on s’est renseignés pour savoir qui l’avait côtoyée.

E.V. : Après, il y avait des classiques à ne pas oublier comme Jean-Marie Perier, qui l’a suivie pendant une grande partie de sa vie.

M.J. : Ou Pierre Mikaïloff, qui a écrit un excellent biopic sur sa vie, presque romancé et qui s’éloigne du truc factuel.

E.V. : Après, pour Jacques Dutronc, c’est arrivé tard parce qu’on pensait que ça serait compliqué, mais quand on a rencontré François Hardy, elle nous a dit qu’elle lui demanderait et qu’il dirait oui.

M.J. : Ce qui est vraiment cool puisque au départ, on n’était même pas sûr d’avoir Françoise elle-même dans le film. On avait eu des échos comme quoi c’était un peu compliqué d’obtenir une interview et puis finalement, elle a été très gentille avec nous, elle était très généreuse et a joué le jeu jusqu’au bout.

Elle a aimé le film ?

M.J. : Elle a adoré. Moi j’étais contre lui montrer avant sa sortie mais Emilie était pour, donc on lui a montré tout en sachant que c’est une personne très critique, c’est rare les gens qui trouvent grâce à ses yeux : on pensait qu’on était foutus. Mais ça lui a plu donc on était soulagés. Elle qui est une fan de l’exactitude absolue a tiqué sur quelques points, certes, mais s’est retrouvée dans l’univers que l’on a essayé de faire transparaître. Malheureusement, il y a plein d’archives que l’on n’a pas pu mettre, par soucis de temps, et c’est dommage car c’est une artiste tellement complexe. En fait, tu regardes à plusieurs niveaux, plus tu creuses dans son univers et plus tu découvres de chose. On ne sait pas comment elle a fait 27 disques à elle seule !

E.V. : Et ce qui est marrant c’est que quand tu travailles autant sur une personne, généralement tu peux vite en avoir marre et te lasser mais avec elle, sa carrière est tellement riche que j’écoute toujours la même playlist que quand on bossait sur le documentaire.

Une chanson préférée de Françoise Hardy après tout ce travail accompli ?

E.V. : L’amour en privé je pense ! C’est Andy Votel qui nous a raconté comment avait été construite cette chanson et c’était vraiment un excellent moment. Tu as beau avoir Gainsbourg et Vannier qui composent, quand Hardy se met à chanter, le morceau lui appartient. A égalité avec un autre titre, Et si je m’en vais avant toi.

M.J. : C’est marrant, on n’a pas du tout les mêmes morceaux préférés. La Question est vraiment magnifique. A quoi ça sert j’adore aussi. Et Soleil ! Bon y’en a beaucoup !



Des anecdotes du tournage à nous raconter ?

E.V. : Matthieu a fait une partie du tournage avec 40 de fièvre !

M.J. : C’était affreux ! On avait une après-midi de break à Londres, quatre heures de rêve et j’étais endormi dans mon hôtel dans un état second.

E.V. : Sinon dans un autre registre, on a fait notre tout premier jour de tournage dans les anciens studios d’enregistrement du label Vogue à Villetaneuse. C’était un endroit magique. Hardy avait enregistré tout ses premiers disques sur ce label.

M.J. : Il y a aussi l’après tournage avec Dutronc !

E.V. : Ah oui ! Donc on va le voir en Corse pour l’interviewer, il est hyper cool, sa femme nous prépare à manger. Et à la fin de la journée, on devait partir et il nous a dit « Mais vous allez rentrer là ? Restez, dormez ici ! ». Et nous on était en train de se dire « Dutronc nous invite à dormir quoi ! » (rires)

C’est une belle chose d’avoir réussi à l’interviewer pour le documentaire !

M.J. : Oui ! Et surtout quand tu vois comment elle a réagi en voyant les images, alors qu’ils ne vivent plus ensemble depuis 20 ans… Tu sens que c’est une relation d’amitié très profonde, elle avait 20 ans à nouveau en voyant son interview, et lui était encore sous son charme donc c’était vraiment joli. Ils sont encore amoureux de ce qu’ils étaient il y a trente ou quarante ans.

Après François Hardy, vous avez un autre projet du même genre en route ?

E.V. : Pas encore, on aimerait bien !

Sur qui cette fois-ci ?

M.J. : J’aimerais faire un truc sur Trent Reznor, le chanteur de Nine Inch Nails, c’est mon rêve. C’est un mec que j’admire depuis vingt ans. C’est un gourou pour un nombre incalculable d’artistes.

E.V. : Moi je ferais bien Neil Young ou quelqu’un comme ça mais ça deviendrait compliqué, je ne pourrais pas le rencontrer sans tomber dans les pommes !

Françoise Hardy, la discrète diffusé le vendredi 23 septembre à 22h25 sur la chaîne Arte et disponible en avant-première sur le site d’Arte.

Les Inrocks - Musique

Avant-première : Blow souffle un vent chaud sur la scène electro-pop française

Crédit Emma Burlet

Après une prestation remarquée au festival We Love Green, Blow réunissant le chanteur Quentin Gugliemli, accompagné du bassiste Thomas Claircie (également membre de Her) et du guitariste Jean-Etienne Maillard, nous revient dans un single post-estival, aussi léger qu’une panna cotta (oui bon) et dans la noble lignée de leur débuts.

Extrait de leur prochain EP Fall In Deep, le morceau You Killed Me On The Moon retrace un amour impossible dans un décor digne de roman de science-fiction comme nous l’explique Quentin : “La scène se passe dans un monde futuriste, un espace lunaire et intemporel où l’être humain est en voie de disparition.” Après avoir fait le job sur leur premier ep I, Blow continue de nous faire vibrer avec des basses dans la veine de The XX et des envolées solaires qu’Empire Of The Sun ne renierait pas. Difficile de croire que ce trio tire son inspiration de son Poitevin natal et non des côtes californiennes et du soleil écrasant des plages de Malibu… On attend avec impatience leur prochain ep dont la sortie est prévue le 4 novembre.

14199206_1015886468537601_9084871735713105667_n

En concert le 13 octobre au Carreau Du Temple et le 4 décembre aux Transmusicales de Rennes
Single “You Killed Me On The Moon” disponible sur toute les plateformes à partir du 22 septembre.

Les Inrocks - Musique

"Starboy" : The Weeknd et Daft Punk dévoilent un duo langoureux. Écoutez !

"Starboy" : The Weeknd et Daft Punk dévoilent un duo langoureux. Écoutez !Un an après le succès mondial de "Beauty Behind The Madness", The Weeknd annonce l'arrivée pour le 25 novembre de son troisième album. Baptisé "Starboy", celui-ci s'offre un premier extrait éponyme et alléchant, enregistré en duo avec Daft Punk. Ecoutez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

The Weeknd sort un featuring avec Daft Punk, et c’est tout simplement génial

On l’avait compris il y a quelques semaines lorsque le label avait quelque peu gaffé, une collaboration entre Daft Punk et The Weeknd était belle et bien sur les rails. Et c’est déjà l’heure d’en écouter le résultat ! Starboy, le premier single de l’album du canadien The Weeknd vient tout juste de voir le jour. Et, sans grande surprise mais avec grand plaisir, il est absolument génial.

Exit les featurings dans lesquels il devient nébuleux d’identifier l’invité tellement sa présence y est moindre. Ici, chacun a sa place, et les sons robotisés du duo français se marient parfaitement avec la voix puissante et délicate de The Weeknd. Si depuis son précédent album Beauty Behind The Madness l’artiste nous avait habitué à des tubes plus saisissants les uns que les autres, il ne déroge pas à la règle et revient aujourd’hui bien entouré pour un retour en force. Il ne nous reste plus qu’à attendre la suite, avec une grande impatience. Le troisième album de The Weeknd sortira le 25 novembre prochain.

NEW ALBUM COVER / TITLE shot by NABIL #STARBOY pic.twitter.com/tkZuVQ2SY5

— The Weeknd (@theweeknd) 21 septembre 2016

Les Inrocks - Musique

Frank Ocean aurait encore une tonne de morceaux dans sa hotte

Il semblerait que Frank Ocean n’ait pas fini de nous abreuver en sorties. Dans un entretien accordé à Pitchfork, son guitariste, Billy “Spaceman” Patterson, qui a travaillé sur les deux albums Endless et Blonde, confie qu’il reste encore beaucoup de morceaux à découvrir :

“Il y a beaucoup de trucs qui ont été enregistrés et qui n’ont pas encore été entendus. (…) On allait en studio pour un long moment. Pour nos sessions d’enregistrement, on avait genre 14, 15, 16 heures de studio. Donc on a fini par faire beaucoup de musique… on créait en continue. Un truc arrivait et Frank pouvait dire ‘Oh, c’est cool, essayons quelque chose‘”

Spaceman s’est emparé des partitions de guitare électrique et acoustique dans plusieurs morceaux des deux albums, dont Ivy et Slide on Me. Il explique avoir lui-même été étonné lors de la sortie inattendue de Blonde, dans la foulée d’Endless : “Quand Frank a sorti Endless, je pensais que c’était fini. Du coup j’étais genre, ‘OK’. Et après, boom, quelques jours plus tard, Blonde. ‘Oh, ces morceaux! Je me souviens d’eux.'” On ne serait donc pas à l’abri d’un nouveau coup d’éclat de Frank Ocean, et on ne s’en plaindra pas.

>> À lire aussi : Pourquoi le nouveau Frank Ocean est à la fois brillant et pénible

Les Inrocks - Musique

Amandine Bourgeois propose sa propre application de rencontres

Amandine Bourgeois propose sa propre application de rencontresParallèlement à la chanson, Amandine Bourgeois propose une application française de rencontres en vidéos de 7 secondes. 

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Réouverture demain soir de la Salle Pleyel, inaugurée par Benjamin Biolay

Réouverture demain soir de la Salle Pleyel, inaugurée par Benjamin BiolayEx-temple de la musique classique, la salle Pleyel va rouvrir ses portes vendredi 23 septembre avec un concert de Benjamin Biolay, illustration de la transformation du lieu en nouvelle scène des musiques actuelles, après un an et demi de fermeture.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le son du jour #13 : Rubin Steiner

Le son du jour #13 : Rubin SteinerLe vétéran de la musique libre bien de chez nous revient avec un nouvel album d'expériences électroniques amoureuses. Une chanson à découvrir en avant-première avant sa sortie vendredi.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

La vie de CRS c'est l'enfer

La vie de CRS c'est l'enferLe stress de l'état d'urgence. Plus le service d'ordre des manifestations violentes. Les CRS sont à bout. L'un d'eux raconte leur quotidien 'Habille-toi vite, ça bouge à `Charlie'!' L'ordre est tombé le 7 janvier 2015 alors que je rentrais de la salle de sport, à Paris. On s'est équipés en catastrophe et on s'est précipités pour aller protéger d'autres cibles potentielles. Nous vivions le drame en direct avec la population : il fallait dépasser l'émotion, assurer la sécurité. Rester concentrés. Le lendemain, dans la rue, les gens nous félicitaient, c'était spontané : 'Bravo les gars, c'est bien ce que vous faites, merci d'être là.' Je me souviens d'avoir ressenti une grande fierté. Je me sentais utile, c'était réconfortant. Même Renaud s'y est mis avec sa chanson 'J'ai embrassé un flic', ça m'a fait sourire. Entendre cet anar chanter : 'J'aurais pas cru, y a trente ans, qu'au lieu de leur balancer des pavés à tour de bras, j'en serrerais un contre moi', c'est fort! Tu te dis que peut-être il a pris conscience qu'on servait à quelque chose. J'ai pensé alors qu'une partie de la population avait enfin compris. C'est dur d'être haï. Pendant un temps, nos compatriotes étaient derrière nous. Ça n'a pas duré… (Lire aussi: La police sous les projectiles) J'ai vu des collègues blessés par des pavés, diminués au point de ne plus reconnaître leurs enfants. Les commotions cérébrales sont courantes chez nous… Quand les casseurs chargent, j'essaie de ne pas divaguer. Garder son sang-froid. Quand ils provoquent, même si c'est blessant, je ne réagis pas. Mais je reste vigilant, prêt à riposter en cas d'agression. Je me demande alors quel est le prix de la révolte. Est-ce que la vie d'un policier vaut quelque chose pour ces gens-là ? On passe souvent à deux doigts du drame, d'un éclat qui s'arrête à quelques… Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

« Les dernières news

Septembre 2016
LMMJVSD