Actu musique

18 juillet 2016

Charles Aznavour en guerre contre son ancien manager

Charles Aznavour en guerre contre son ancien managerSelon le blog Immedias de Renaud Revel, le chanteur Charles Aznavour vient de faire condamner son ancien manager Lévon Sayan à une forte amende.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Taylor Swift vs Kanye West : Kim Kardashian relance la guéguerre

Taylor Swift vs Kanye West : Kim Kardashian relance la guéguerre"Famous", une des chansons du dernier album de Kanye West, a fait polémique. En particulier cette rime peu galante vis-à-vis de la pop star Taylor Swift : "Je pense que moi et Taylor pourrions encore coucher ensemble, j'ai rendu cette salope célèbre". La chanteuse s'en était indignée peu après la sortie. Pourtant, elle avait été consultée, a révélé Kim Kardashian, preuve à l'appui.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Against Me! - "333" Against Me! : le titre "333" pour l'album Shape Shift With Me

Against Me! annonce son prochain album avec le titre "333". Shape Shift With Me sera disponible le 16 septembre prochain….

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

Against Me! - "333" Against Me! : le titre "333" pour l'album Shape Shift With Me

Against Me! annonce son prochain album avec le titre "333". Shape Shift With Me sera disponible le 16 septembre prochain….

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

Son Lux, Elle Fanning, The Shoes: casting de rêve pour le retour sur scène de Woodkid

Melt_Festival_2013_-_Woodkid-1

Il est un peu plus de 20 heures dans l’auditorium Starvinsky de Montreux quand une voix d’enfants et une lumière pâle percent les rideaux de la salle. Woodkid, après une année et demi d’absence sur scène, est attendu pour un Woodkid & friends qui s’annonce forcément passionnant.

“J’ai toujours rêvé d’écouter ma musique sans être sur la scène“

Le rideau finit par tomber et c’est un orchestre à corde tout entier plus une batterie centrale plus un piano plus une chorale d’enfant plus les deux Das Galiano aux fûts et Clément Bazin aux machines que l’on découvre. Tout le monde est vêtu de blanc. Posté devant eux, avec un chapeau écru et un costume de la même couleur, Yoann Lemoine regarde la salle, dans une posture très sereine. Le décor évoque immédiatement la planète Tatooïne de “Star Wars”, mais les costumes rappelleraient plus “L’Empire Contre Attaque”. La salle applaudit à tout rompre quand début une version orchestrale de “Iron” portée par Woodkid et les enfants. C’est pur, c’est beau, et c’est le début de deux heures absolument incroyables.

L’Enfant de bois prend la parole à la fin du titre et raconte son projet, il ne sera pas tout seul ce soir, ouvrez bien les yeux. S’ensuivent “The Golden Age” et une version assouplie de “Ghost Lights” et de “I Love You” qui nous rappellent combien nous avions aimé ce premier album sorti en 2013, quatre ans déjà.

Woodkid prend la parole : “J’ai toujours rêvé d’écouter ma musique sans être sur la scène“. Espiègle il quitte les lieux et laisse défiler un extrait de la BO de “Desierto” qu’il a composé pour Jonas Cuaron il y a de cela quelques mois. Les retrouvailles entre Woodkid et Montreux, dont il est le chouchou absolu, ont été rapides. Lemoine peut désormais passer la vitesse supérieure et poursuivre son ambitieux programme.

Sous les coups de caméra discrets de J.R. venu en ami, Woodkid invite les excellents Son Lux à le rejoindre. Des morceaux Son Lux sont réinventés en formation renforcée, jusqu’à ce que Lemoine ne se retrouve qu’avec Ryan Lott pour un “Central Park” inédit et de toute beauté. Montreux lance une véritable ovation et accueille Ed Droste de Grizzly Bear pour une autre collaboration précieuse. Les voix de Lemoine du New Yorkais se mêlent à merveille, ouvrant des tonnes de possibilités.

Puis c’es au tour de l’ami, du frère, de celui qui a produit le premier album de Woodkid, Guillaume Brière des Shoes, de fouler la scène du Stavinsky avec la décontraction qui est la sienne : pour une version de “Wastin’ Time” des Rémois au piano totalement folle et sublime.

Les applaudissements tombent, et Woodkid dégaine alors son arme fatale : la jeune Elle Fanning, 18 ans à peine, vient pour la première de sa vie chanter sur une scène. Il y en aura d’autres, sa complicité avec Woodkid est folle et vient clore une soirée de création originale absolument parfaite, qui se concluera par un “Iron” rebooté et un “Run Boy Run” totalement live qui nous rappelleront combien nous avons besoin de Woodkid. Merci pour ça Montreux.

Les Inrocks - Musique

Radiohead invite ses fans à réaliser son prochain mini-clip

Radiohead invite ses fans à réaliser son prochain mini-clipBien que ce soit la période des vacances, Radiohead veut mettre ses fans au boulot ! Le groupe de Thom Yorke leur propose de collaborer à sa série de mini clips vidéo.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Attentat de Nice : Louane, émue, rend hommage aux victimes avec "Imagine" (VIDEO)

Attentat de Nice : Louane, émue, rend hommage aux victimes avec "Imagine" (VIDEO)Alors que le festival des Vieilles Charrues enregistre une "édition historique", Louane a tenu à rendre hommage aux victimes de l'attentat de Nice lors de son concert événement. Devant 50.000 spectateurs, la jeune chanteuse a repris "Imagine" de John Lennon. Regardez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Paris-Orly festival : Tour d’horizon d’une première édition planante et novatrice

Baptiste W. Hamon au Paris-Orly Festival. Crédit photo : Jérôme Dutrieux

C’est dans le Terminal Sud de l’aéroport que s’ouvre cette première édition du Paris-Orly Festival, organisée par Jean-Charles de Castelbajac, et en partenariat avec les inRocKuptibles. A peines arrivés devant la scène du Terminal Sud, face aux pistes d’atterrissage, les avions Air Caraïbes nous donnent déjà des envies d’ailleurs. Un cadre idyllique pour les répertoires de pop, rock et électro rêveurs de nos invités Baptiste W. Hamon, Tim Dup, Agua Roja, Ana Zimmer, Part-Time Friends, Burning Peacocks, Kazy Lambist et HER.

Accompagné de deux guitaristes, Baptiste W. Hamon nous fait embarquer vers une première escale dans le sud-ouest américain. Mêlant à un phrasé évocateur des grands noms de la chanson française, un folk country à fleur de peau et sans artifices, l’artiste ponctue son set de bouleversantes complaintes à l’harmonica.

A peine remis de nos émotions, Tim Dup s’empare du silence de marbre, installé par la prestation de Hamon, pour nous faire prendre une correspondance dans son “Ter Centre” – premier morceau de sa performance –  vers un univers toujours plus mélancolique et dépouillé. Seul au micro et au clavier, tel un James Blake francophone, le jeune chanteur fait frissonner l’auditoire de ses fulgurances vocales, sur une instrumentation délicate et minimaliste, agrémentée parfois de sonorités électroniques.

Le trio Agua Roja prend ensuite la relève, injectant aux ambiances nocturnes de son prédécesseur, des rythmiques pop rock charmantes et doucement entraînantes. Oscillant entre guitares summer pop ou shoegaze et romantisme planant à la The XX, Agua Roja nous captive par l’intensité de ses mélodies, portées par l’impressionnante voix de sa leadeuse, au timbre étrangement similaire à Adèle.

La diva aux longs cheveux bouclés laisse place ensuite à la nouvelle reine du RnB français. Sirène blonde tout de velours pourpre vêtue, Ana Zimmer secoue le public de ses mini-tubes au groove sensuel, allant puiser ses beats ravageurs dans la trap et la soul pop brumeuse de ses pairs nord-américains comme The Weeknd.

Désinhibés par cette invitation à une danse envoûtante et langoureuse, les voyageurs en transit à Orly se préparent à l’entrée en scène du groupe Part-Time Friends. Dans un tout autre registre, le combo parisien continue à réchauffer l’ambiance avec un folk rock léger, irrésistible et sans prétention, à l’écoute duquel on ne peut qu’arborer un large sourire. De retour dans l’ouest américain, Part-Time Friends nous enchante par ses harmonies vocales, ensoleillées et fédératrices, et ses airs de troupe baroudeuse, cultivant un esprit roots et psyché, à grand renfort de couronne de fleurs, tambourin multicolore et autres accessoires hippies.

L’après-midi se termine sur l’electro-funk torride et aquatique du duo Burning Peacocks. Sur une basse ronde et ronronnante, les deux compères nous emportent aisément dans leur tourbillon 80’s. Les cheveux plaqués en arrière, parfaitement lissés, comme si elle venait tout juste d’émerger du fond d’une piscine, la chanteuse au glamour et au charisme hypnotiques ressuscite l’esprit des années new wave avec un naturel déconcertant.

Un concert qui nous aura donné des envies de cocktails exotiques, juste à temps pour la pause apéro. On prend donc un break dans le nouveau restaurant ouvert dans l’aéroport par le chef Gilles Choukroun, fan éperdu et notoire de rock, trop content d’accueillir les groupes à ses tables.

Parmi eux, les récents lauréats inRocKs lab de Kazy Lambist montent sur scène le soir, sans rituels, sans cérémonial, en toute nonchalance. Et pourquoi stresser, se déguiser et se chorégraphier quand on possède des chansons qui, naturellement, invitent à la danse paisible, ordonnent la joie béate ? Même dans ces conditions parfois cocasses, lorsque les annonces de l’aéroport viennent se caler parfaitement sur les nappes du groupe par exemple, le trio ne perd jamais son flegme, rappelant au passage qu’il possède déjà un son et des chansons fermes, rénovatrices d’une pop funky et colorée.

Ambiance nettement plus mise en scène chez Her, dont quelques membres emportèrent autrefois le prix inRocKs lab sous le nom de Popopopops. Nettement moins portée sur l’hédonisme débraillé d’une pop sous influence Manchester, leur écriture raffinée s’est tournée à la Jungle vers une soul moderne, enchantée de deux voix bouleversantes, qui peuvent même se permettre une reprise de Sam Cooke. Habillés en milords de casino canaille, les garçons de Her réussissent même, sur leur génial “Five Minutes” à faire danser un hall d’aéroport. Y compris des voyageurs qui débarquent et visiblement se pincent : cette musique suave et irréelle existe-t-elle vraiment ou serait-ce là un curieux effet secondaire du jet-lag ?

Première édition du Paris-Orly Festival, le 12 juillet 2016
Sous la direction de Jean-Charles de Castelbajac, en partenariat avec les inRocKuptibles.

Les Inrocks - Musique

Jazz à Vienne en photos : Chick Corea, Yael Naim, Buddy Guy, Seal...

Jazz à Vienne en photos : Chick Corea, Yael Naim, Buddy Guy, Seal…Marqué par une programmation chaleureuse et de très grande qualité, Jazz à Vienne s'est achevé en beauté sur une soirée blues avec le concert du guitariste de légende Buddy Guy. Chick Corea, Yael Naim ou encore Seal, tous ces artistes ont fait vibrer l'arène du théâtre Antique. La photographe Marion Tisserand a capté ces beaux moments de jazz pour Culturebox.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Bayonne: les Fêtes maintenues, la sécurité renforcée

Bayonne: les Fêtes maintenues, la sécurité renforcéeLa 80e édition des Fêtes de Bayonne - qui réunira un million de personnes fin juillet - est «maintenue» avec une sécurité renforcée après l'attentat de Nice, qui a fait 84 morts jeudi soir.  C'est l'un des plus gros rassemblements populaires au monde, avec un million de visiteurs attendus à partir du 27 juillet. La 80e édition des Fêtes de Bayonne est «maintenue» avec une sécurité renforcée après l'attentat de Nice, qui a fait 84 morts le 14 juillet, a indiqué lundi le préfet des Pyrénées-Atlantiques. «Nous n'envisageons pas en l'état actuel de nos évaluations de supprimer les Fêtes de Bayonne. Elles sont maintenues, en tenant compte d'une actualisation de la menace», a dit Pierre-André Durand, interrogé par l'AFP. «Nous n'avons pas d'éléments en l'état actuel pour les annuler. Pour autant, nous avons décidé de renforcer la sécurisation de cet événement. Nous travaillons à conforter les mesures de sécurité ainsi que les mesures réglementaires concernant les flux», a-t-il expliqué. 5e plus gros rassemblement populaire au monde Au total, environ un million de «festayres» participent chaque année aux Fêtes de Bayonne, ce qui en fait «le cinquième plus gros rassemblement populaire au monde», selon l'Office de tourisme de Bayonne. La préfecture annoncera les moyens et les éléments supplémentaires mis en place lors d'une conférence de presse jeudi à Bayonne. L'an dernier, environ 500 policiers, 180 gendarmes, une compagnie de CRS et 180 agents d'une société privée avaient été mobilisés pendant cinq jours et cinq nuits pour assurer la sécurité de cette fête populaire qui mêle musique, danse, corrida, sports et force libations. De son côté, la ville de Bayonne présentera vendredi les mesures de prévention et les animations lors d'une conférence de presse. Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Top Albums : Slimane détrône Jul, Damso débarque, Coldplay reprend des couleurs

Top Albums : Slimane détrône Jul, Damso débarque, Coldplay reprend des couleursJul s'incline. Cette semaine, le rappeur cède la pole position du Top Albums à Slimane, le grand gagnant de la saison 5 de "The Voice". L'artiste démarre fort avec son premier opus tandis que le reste du top 10 est relativement stable, secoué seulement par l'arrivée de Damso.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Attentat de Nice : Le bouleversant hommage de Pharrell Williams aux victimes

Attentat de Nice : Le bouleversant hommage de Pharrell Williams aux victimesLe chanteur a envoyé un encourageant message de paix et d'amour.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Vidéo : le pétage de plomb de Damien Saez aux Francofolies de La Rochelle

On le connaissait révolté, il est de retour parfaitement fidèle à ses bonnes vieilles habitudes. Ce weekend, Damien Saez se produisait sur la scène du festival des Francofolies de La Rochelle et s’est épanché d’un discours pour le moins virulant à l’attention d’une petite poignée d’institutions. Discours.

Dans la liste des pris pour cible, on retrouve notamment le ministère de la culture (“ministère de la cutlure, ministère du vent” ou encore “ah ça pour faire la pute, pour faire copain-copain avec le petit média”), le cinéma (“trente ans de merde, y’en a pas un qui sait écrire, pour aller faire la p*te sur les tapis rouges”) ou même l’industrie musicale en général (“que des putains. Moi je dis gloire aux Djs !”), tout le monde en prend pour son grade. Les jeunes et cons, comme les vieux et fous.

Les Inrocks - Musique

La reine de la trap est espagnole, et s’appelle Chanel

Photo : Espe Mulero

On ne sait pas trop qui on choisirait comme souverain du genre, mais une chose est sûre : il manquait à la trap une reine, et Chanel pourrait bien la devenir. Si la (très) jeune espagnole, âgée de seize ans, commence à faire frémir son pays en à peine quelques clips, elle demeure totalement inconnue dans nos contrées; injustice qui devrait très vite être rétablie. Pour saisir le potentiel de la jeune femme, qui clame vouloir “changer le monde et abolir les inégalités entre les hommes et les femmes“, il suffira de cliquer sur le lien suivant. Et s’attendre à une claque.

“Je viens d’une famille algérienne, et Manita de Fatima m’a en quelque sorte permise de revenir à mes racines“, dit-elle lorsqu’elle évoque ce superbe titre, avant d’ajouter qu’elle l’a écrit comme un talisman, lui servant à “éloigner les mauvaises choses et le mal qu’on trouve dans ce monde“. Faisant le pont entre Orient et Occident, une réelle foi irradie donc de la chanson en question, qui s’orne en plus d’une superbe vidéo. On y découvre la chanteuse s’exprimer dans sa langue natale, parée d’un voile et déjà pleine d’assurance.

Que ce soit devant la caméra ou derrière le micro, Chanel semble en effet avoir chanté et joué avec l’objectif toute sa vie, et on ne serait pas étonné de la voir monter en puissance au fil des années ; jusqu’à devenir, peut-être, une future idole. Gardons-nous cependant de trop nous avancer.

Même si elle n’a jamais rien sorti en tant que tel – exceptés des clips et collaborations – la jeune fille a de toute manière déjà prouvé ce dont elle était capable. Auto-tune à l’appui, soutenue par les productions trap et minimalistes de TriggerTracks, la jeune femme se dévoile toujours à l’aise dans des styles à la croisée des genres, et des rôles divers. Dans Manita de Fatima, on la découvre ainsi fascinante de beauté orientale, puis aussi sexy que provocatrice dans Boulevard de Suenos Rotos ; tandis qu’elle se montre agressive et prête à en découdre dans La Corona Es Mia – en français dans le texte, “la couronne est mienne“.

Comme beaucoup de musiciens versant dans la trap, s’il y a bien une chose dont Chanel ne se défend pas, c’est bien de son ambition, et de son amour de l’argent. Ainsi déclare t-elle à ce propos avec un pragmatisme déroutant – surtout au vu son âge :

“L’argent mène le monde. Il signifie presque tout, et quiconque dira qu’il n’en a pas besoin mentira. Nous rêvons tous de posséder de belles choses, et mon ambition est sans limites”.

Le genre de déclaration qui pourrait en rebuter et en exaspérer certains, mais qui a le mérite d’être claire. La chanteuse au nom le moins googlable du monde sait en tout cas où elle veut aller ; et elle semble bien avoir toutes les armes en main pour atteindre son but.

Les Inrocks - Musique

Stranger Things : bande originale de la série Netflix Stranger Things : la bande originale de la série Netflix en écoute

Découvrez en streaming la bande originale de la série Netflix Stranger Things. Avec The Clash, Toto, The Bangles, Jefferson Airplane, ou encore Peter Gabriel et Foreigner……

News Variété Internationnale MusiqueMag.com

Stranger Things : bande originale de la série Netflix Stranger Things : la bande originale de la série Netflix en écoute

Découvrez en streaming la bande originale de la série Netflix Stranger Things. Avec The Clash, Toto, The Bangles, Jefferson Airplane, ou encore Peter Gabriel et Foreigner……

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

Stranger Things : bande originale de la série Netflix Stranger Things : la bande originale de la série Netflix en écoute

Découvrez en streaming la bande originale de la série Netflix Stranger Things. Avec The Clash, Toto, The Bangles, Jefferson Airplane, ou encore Peter Gabriel et Foreigner……

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

Attentat de Nice : Johnny Hallyday rend un vibrant hommage aux victimes

Attentat de Nice : Johnny Hallyday rend un vibrant hommage aux victimesJohnny Hallyday donnait un concert à Nîmes hier soir. Le chanteur a décidé de rendre hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Kendji, "flatté", rencontre Jeanne, sa plus grande fan... centenaire ! (VIDÉO)

Kendji, "flatté", rencontre Jeanne, sa plus grande fan… centenaire ! (VIDÉO)La plus grande fan de Kendji s'appelle Jeanne, et elle a 100 ans ! Après lui avoir lancé un appel, dans l'espoir de rencontrer son chanteur préféré, la centenaire vient de voir son voeu exaucé. Regardez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Kiss : quand Gene Simmons chute sur scène à cause de ses talons (Fail)

Gene Simmons s'est offert une bonne gamelle sur scène le 16 juillet dans le Montana aux Etats-Unis. Alors que KISS balançait la dernière chanson de la soirée, l'hymne "Rock An…

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

Kiss : quand Gene Simmons chute sur scène à cause de ses talons (Fail)

Gene Simmons s'est offert une bonne gamelle sur scène le 16 juillet dans le Montana aux Etats-Unis. Alors que KISS balançait la dernière chanson de la soirée, l'hymne "Rock An…

Toute l'actualité de MusiqueMag MusiqueMag.com

On connait la date de sortie du nouvel album en français de Céline Dion

On connait la date de sortie du nouvel album en français de Céline DionMUSIQUE - Après la sortie, fin mai, du single "Encore un soir", en hommage à René Angélil, son mari décédé au début de l'année, la maison de disque de Céline Dion a annoncé, lundi, l'album du même nom, son premier en français depuis 4 ans.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

“Famous” : la guerre Kanye West/Kim Kardashian VS Taylor Swift est relancée

Depuis 2009, le moins que l’on puisse dire c’est que le clan West/Kardashian connaît quelques différents avec la chanteuse Taylor Swift pour de nombreuses raisons. Récemment, les tensions se sont ravivées avec la publication de la chanson Famous, dans laquelle le rappeur clamait “I feel like me and Taylor might still have sex / I made that b*tch famous” (“je pense que Taylor et moi pourrions toujours coucher ensemble / j’ai rendu cette s****e célèbre”). Ambiance. 

A la suite de cette histoire, la chanteuse américaine avait fait savoir qu’elle n’approuvait ni les paroles du morceau, ni sa présence nue dans le clip. Or aujourd’hui, le couple terrible a encore fait des siennes. Dans sa story Snapchat, Kim Kardashian a dévoilé une vidéo prise à l’insu de Taylor, d’une conversation téléphonique entre cette dernière et Kanye dans laquelle elle semble donner son accord au rappeur lorsqu’il évoque cette chanson avec elle.

PART 1: Kanye calling Taylor Swift to tell her about the #FAMOUS lyrics. Courtesy of KKW. pic.twitter.com/TIiqxxzLUh

— TeamKanyeDaily (@TeamKanyeDaily) 18 juillet 2016

PART 2: Taylor agreeing to tell the media she was in on the #FAMOUS lyrics from the beginning. </div>
<p class=Les Inrocks - Musique

Beyoncé : son hommage touchant aux victimes du coup d'état en Turquie (vidéo)

Beyoncé : son hommage touchant aux victimes du coup d'état en Turquie (vidéo)Beyoncé a rendu hommage aux victimes du coup d'état militaire en Turquie, en leur dédiant sa chanson Halo lors d'un concert aux Pays-Bas.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Mort d'Alan Vega, icône vaudou du punk et grand ami de Christophe

Mort d'Alan Vega, icône vaudou du punk et grand ami de ChristopheLe chanteur du groupe Suicide s'en est allé "paisiblement"…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Quand Alan Vega écrivait l’histoire du rock avec un concert culte de Suicide à l’Olympia

capture d'écran Youtube

C’était le temps béni des monstres à deux têtes. Une époque où ogres et lutins dansaient bras dessus bras dessous. Une séquence d’une telle prospérité que Tom Waits en était réduit à faire la première partie du J Geils Band au Palace, Devo celle des B 52’s au même endroit, un U2 encore supportable ouvrait pour des Talking Heads, qui quelques années auparavant avaient servi les hors d’œuvre au concert des Ramones au Bataclan.

Affiche toute aussi improbable que mémorable, le duo new yorkais Suicide, dont le premier vinyle venait d’être démoulé des presses du label indépendant Red Star de Marty Thau avec sa pochette au sanguinolent minimalisme, devait “chauffer” le public de l’Olympia lors de la venue du nouveau lord de la new wave anglaise, Elvis Costello, le 18 juin 1978. Comment imaginer, en pénétrant dans la vénérable salle du boulevard des Capucines, qu’un tel assortiment allait déclencher une nouvelle bataille d’Hernani, classiques contre modernes, gardiens du temple contre avant-gardistes, tenants de l’orthodoxie rock contre bâtisseurs d’une nouvelle esthétique ?

Changer de monde

Sur la scène, dans un cercle de lumière si chiche qu’on l’a d’abord cru destiné au numéro d’un ventriloque, un minuscule clavier aux flancs scotchés de bandes d’adhésif noir. Dans un autre cercle lumineux, un pied de micro. Rien d’impressionnant à première vue. Rien qui puisse signifier qu’une demi heure plus tard nous aurions définitivement changé de monde. Martin Rev, homme machine en combinaison de décontamination et larges lunettes de spationautes, commence à pianoter sur son jouet électronique des notes comme trempées dans un bain de mercure.

Arrive Alan Vega, veste rose et brassard noir, croisement entre Gene Vincent, Jim Morrison et Esquerita, Ca commence avec Ghostrider et l’on comprend immédiatement que nous pénétrons dans l’inconnu, dans quelque chose qui relève presque d’un rituel vaudou pour extraterrestres. Mais au lieu de “chauffer” le public, cette musique venue d’ailleurs semble le refroidir sévèrement. Suivent ces moments d’une beauté sans pareille que sont Cheree et Girl où comment deux mutants new yorkais non contents de refonder les canons du rock en réinventent également son mode d’expression romantique. “I love you baaaabeeee…”, susurre un Alan en pamoison dans le micro.

Une musique qui glisse sur la peau

C’est bien simple : depuis que le disque de Suicide est sorti, le paysage amoureux a complètement changé. La carte du tendre n’est plus la même. Elle baigne désormais dans une lumière de néons et palpite au rythme des générateurs électriques enfouis dans les entrailles de la cité. C’est une musique faite pour se rencontrer et pour flasher sur un tapis roulant qui circule dans l’un de ces couloirs aseptisés du RER. C’est une musique qui glisse sur la peau plus qu’elle n’y pénètre, mais dont le terminus reste malgré tout la station Désir.

Mais rien ne se passe comme il se doit. Quand le duo attaque le phénoménal Frankie Teardrop, quand Alan tombe à genoux, se roule par terre, sature son micro Shure de cris dont il est difficile de distinguer ce qui relève de l’extase ou de l’agonie, c’est au profit d’un parterre transformé en banquise d’où percent des sifflets et montent quelques clameurs de protestations. Comment expliquer à une bande de béotiens qu’Alan Vega et Martin Rev sont plus fidèle à l’esprit du rock, à l’Elvis Presley, au Chuck Berry des débuts que ne le sera jamais Elvis Costello (sans vouloir faire offense à l’auteur de Shipbuilding ). Qu’à travers ces deux new yorkais passent à la fois la fougue des pionniers du rockabilly et la grâce immaculée du premier Velvet Underground.

C’est d’ailleurs le sens de ce Rocket USA qui reste à jamais une sorte de Johnny B Good des temps futurs. Comment faire ressentir à ceux qui se sentaient à ce point étrangers à cette performance d’un nouveau genre, que derrière la froideur apparente de ces sons produits par une machine se jouait en réalité une passionnante aventure humaine parcourue d’émotions, de troubles érotiques, de moments déchirants et cathartiques.

La quête d’une innocence perdue

Le meilleur du rock s’assimile toujours à la quête d’une innocence perdue. C’est ce deal que nous proposa Suicide ce soir là, une musique qui nous semblait comme le fruit d’une immaculée conception, un divin enfant conçu de la relation fusionnelle entre l’esprit d’une étoile et la chaire d’une mortelle. Cette musique venue de nulle part nous a pour ainsi dire réinventés. On dit que l’étoile Vega est l’une des plus brillantes de la constellation solaire. Elle le fut ce soir là de manière fulgurante. Trente minutes à peine.

Suffisant cependant pour en aveugler certains au point de changer leurs destins. Daniel Darc confiera ainsi que c’est après avoir vu ce concert de l’Olympia que Taxi Girl trouva sa vraie raison d’être. Et Kas Product, Soft Cell, Nine Inch Nails, Jesus & Mary Chain, Tropic of Cancer et tant d’autres auraient pu en dire autant.

Les Inrocks - Musique

Slimane entre numéro un des ventes avec l'album "A bout de rêves"

Slimane entre numéro un des ventes avec l'album "A bout de rêves"Deux mois après sa victoire dans "The Voice", Slimane vient de publier son premier album "A bout de rêves", présenté par le single "Paname". Et c'est un démarrage prometteur que signe le chanteur, dont le disque entre numéro un des ventes en France. Les chiffres !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Kim Kardashian dévoile un enregistrement étonnant et gênant entre Kanye West et Taylor Swift

Kim Kardashian dévoile un enregistrement étonnant et gênant entre Kanye West et Taylor SwiftJour de crise pour Taylor Swift. Kim Kardashian vient de dévoiler sur Snapchat une conversation entre la chanteuse et son mari Kanye West prouvant que Tay-Tay était totalement au courant qu’il allait parler d’elle dans une chanson, alors qu’elle avait dit le contraire. Explications.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Justin Bieber s'excuse après avoir rembarré un fan et son cadeau sur scène (Vidéo)

Justin Bieber s'excuse après avoir rembarré un fan et son cadeau sur scène (Vidéo)Alors que Justin Bieber commençait un discours plutôt sérieux, un fan a lancé un chapeau sur scène que le chanteur a aussitôt rejeté.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Alan Vega, chanteur du groupe punk Suicide, est mort à 78 ans

Alan Vega, chanteur du groupe punk Suicide, est mort à 78 ansPionner du courant punk rock avec le groupe Suicide, formé avec Martin Rev, et précurseur de la musique électronique, Alan Vega est mort à 78 ans.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Francofolies : des découvertes, des mélanges et des hommages

Francofolies : des découvertes, des mélanges et des hommagesLes ex-Téléphone, rebaptisés Insus, ont clôturé en mode électrique dimanche soir une 32e édition des Francofolies de La Rochelle marquée par un mélange réussi des styles et des générations, une fréquentation exceptionnelle mais aussi plusieurs hommages aux victimes de Nice.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Edition historique pour les 25 ans des Vieilles Charrues

Edition historique pour les 25 ans des Vieilles CharruesLes Vieilles Charrues, qui se sont achevées dimanche à Carhaix (Finistère), ont connu une édition "historique" pour leur 25 ans avec des artistes comme Pharrell Williams ou les Insus, se sont félicités les organisateurs, qui comptent bien, dans le contexte actuel, continuer à "faire rêver les gens".

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Christian Estrosi : "J'ai été traité comme un subalterne"

Christian Estrosi : "J'ai été traité comme un subalterne"Christian Estrosi dîne avec Bono sur une terrasse. Soudain des cris, des hurlements, une foule qui jaillit…  Debout, presque anonyme parmi ceux qu'il appelle "les siens", Christian Estrosi, ancien maire devenu il y a quelques semaines, pour cause de cumul de mandats, premier adjoint de la ville de Nice, savoure l'instant. La soirée est belle, l'air est enfin doux après la chaleur dense accumulée tout au long de la journée. Un 14 Juillet somptueux. Il est 22 h 20. Le tube du groupe niçois Hyphen Hyphen "Just Need Your Love" retentit. Certains ­esquissent des pas de danse, beaucoup ont le sourire aux lèvres. Toujours à pied, il rejoint son ami le chef d'orchestre Lionel Bringuier au restaurant La Petite Maison, rue Saint-François-de-Paule, à quelques dizaines de mètres. Là, il ­retrouve, attablés en terrasse, le chanteur Bono et son épouse, Alison, venus du village voisin d'Eze où ils habitent à l'année. Embrassades, accolades. Bono veut assister au concert de Rihanna prévu le lendemain. Soudain, des hurlements, des pleurs, une foule dense qui arrive en courant par toutes les artères adjacentes. A lire :  Nice, l'horreur Au même instant, le portable du président du conseil régional de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ­retentit. Au bout du fil, Véronique Borré, la conseillère chargée de la sécurité à la Ville de Nice. "Un camion fou s'est engouffré à toute allure sur la Promenade. Il emporte tout sur son passage. C'est épouvantable. Il y a beaucoup de morts. Nous ne savons pas encore combien." Autour de Christian Estrosi, c'est le chaos. Les tables sont renversées, les chaises jetées par terre. Les rues sont bondées, chacun cherche refuge où il peut : qui sous une porte cochère, qui en grimpant aux arbres, qui dans un café. Depuis leurs balcons, les habitants descendent ouvrir à… Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

« Les dernières news

Juillet 2016
LMMJVSD