Actu musique

13 juillet 2016

En plein concert, le chanteur de Slipknot jette le téléphone d'un fan

En plein concert, le chanteur de Slipknot jette le téléphone d'un fanMUSIQUE - Les smartphones sont-ils en train de gâcher le plaisir de se rendre à un concert? Depuis plusieurs semaines, de nombreux artistes ont expliqué vouloir interdire les téléphones portables pendant leur show. Adele a par exemple poussé un coup de gueule contre la pratique quand Alicia Keys prenait une décision encore plus drastique.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Calvin Harris règle ses comptes avec Taylor Swift sur Twitter

Calvin Harris règle ses comptes avec Taylor Swift sur TwitterPEOPLE - Calvin Harris est amer. Le célèbre DJ a décidé de régler ses comptes ce mercredi 13 juillet avec son ancienne petite amie, Taylor Swift. Et il l'a fait en public puisque c'est dans une série de tweets qu'il adresse ses reproches à la chanteuse, récemment classée n°1 des célébrités les mieux payées par le magazine Forbes.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Jazz à Vienne : Cécile McLorin Salvant a déjà tout d'une grande

Jazz à Vienne : Cécile McLorin Salvant a déjà tout d'une grandeLa chanteuse franco-américaine Cécile McLorin Salvant signe son retour à Vienne avec son dernier album en date, "For one to love". Éclat, maturité et voix élastique, dans la lignée d'Ella Fitzgerald, cette demoiselle du jazz de 26 ans a déjà tout d'une grande !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

William Sheller annule son concert au Festival Fnac Live

William Sheller annule son concert au Festival Fnac LiveLe chanteur qui était programmé en ouverture du festival Fnac Live le 20 juillet a été contraint d'annuler pour des problèmes de santé. Vincent Delerm a été choisi pour le remplacer.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Calvin Harris assassine Taylor Swift : "Trouve-toi quelqu'un d'autre à enterrer"

Calvin Harris assassine Taylor Swift : "Trouve-toi quelqu'un d'autre à enterrer"La tension monte encore entre Calvin Harris et Taylor Swift après leur rupture surprise. Sur Twitter, le DJ est sorti du silence pour s'en prendre à son ancienne petite amie, qu'il accuse de mener une cabale contre lui. "Si tu es heureuse dans ta nouvelle histoire d'amour, tu devrais te focaliser sur ça au lieu de démolir ton ex-petit ami" a-t-il écrit.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Louane et Mika ouvriront les 32e Francofolies de la Rochelle

Louane et Mika ouvriront les 32e Francofolies de la RochelleLa jeune chanteuse et son confrère libanais feront l'ouverture du Festival de musique qui se tiendra à la Rochelle dès ce mercredi soir 13 juillet et se prolongera jusqu'à dimanche.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Alarm" : Anne Marie, sensation pop UK, dévoile une session acoustique de son tube (VIDEO)

"Alarm" : Anne Marie, sensation pop UK, dévoile une session acoustique de son tube (VIDEO)Championne du monde de karaté, Anne-Marie a préféré s'orienter vers la musique. Après avoir fait des étincelles sur "Do It Right", la chanteuse britannique compte bien envahir les ondes avec "Alarm". Pure Charts vous propose de découvrir une session acoustique en exclusivité !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Etats-Unis: Drake reste neuf semaines en tête des charts, un record pour un rappeur

Etats-Unis: Drake reste neuf semaines en tête des charts, un record pour un rappeurMUSIQUE - Avec « Views », le Canadien est resté neuf semaines d’affilée en tête du classement des meilleures ventes d’album aux Etats-Unis…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

What Elles's, le jazz au féminin aux Soirées Estivales de la Côte d'Azur

What Elles's, le jazz au féminin aux Soirées Estivales de la Côte d'AzurLes Soirées Estivales initiées par le Département des Alpes-Maritimes se poursuivent jusqu'au 18 septembre à travers 155 communes. Tout au long de l'été, la culture sous toutes ses formes, du classique au jazz ou du théâtre au cinéma est offerte gratuitement au public. A Villefranche-sur-Mer, c'est une nouvelle formation entièrement féminine, les "What Elle's", qui s'est produite sur scène.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

VIDEO. Polémique de Verdun: Black M répond à Marion Maréchal-Le Pen avec un nouveau morceau

VIDEO. Polémique de Verdun: Black M répond à Marion Maréchal-Le Pen avec un nouveau morceauMUSIQUE - Le rappeur devait donner un concert pour commémorer le centenaire de la bataille de Verdun il y a deux mois…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Rihanna reçoit un soutien-gorge sur scène : sa réaction aussi drôle que géniale (VIDÉO)

Rihanna reçoit un soutien-gorge sur scène : sa réaction aussi drôle que géniale (VIDÉO)Moment de flottement et de fous rires pendant le concert de Rihanna à Copenhague ! Prise d'excitation, une jeune fan a jeté aux pieds de la chanteuse son soutien-gorge. Sa réaction amusée a provoqué l'hilarité de la foule… Regardez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

2011 : Metronomy, bons baisers d’Angleterre

Tout débute sur des cris de mouettes et un violon mélancolique, avant que ne débute réellement l’album. Soudain, une mélodie surgit de nulle part, chantant la liberté : ce sera We Broke Free, premier titre d’un disque que personne n’attendait, et qui allait pourtant réinventer la pop contemporaine. Metronomy, groupe d’electro réservé aux initiés, devient soudainement une formation capable de réaliser des merveilles et de composer de belles chansons, aussi efficaces que novatrices.

De la chambre au studio
A quel moment se réveille t-on en se disant « il faut que je change du tout au tout » ? Question ardue, et on ne sait effectivement pas trop ce qui s’est passé dans la tête de Joseph Mount le matin où, soudainement, il est passé du statut de beatmaker de chambre à celui de musicien pop auréolé de succès. Après Pip Paine et Nights Out, Metronomy prend la décision en 2011 de passer de l’ordinateur aux véritables instruments. Machines analogiques, basse, batterie, mélodies et guitares sont ainsi de sortie pour The English Riviera, contenant une flopée de tubes imparables tels que The Bay, The Look ou encore Everything Goes My Way.

La cause de ce changement radical – ou presque – s’explique de plusieurs manières. En 2011, le bassiste Gabriel Stebbing, qui jouera pourtant sur le disque, décide de quitter le trio pour se consacrer à sa propre musique. Metronomy doit donc muter et se reconvertit en vrai groupe, notamment pour les lives. Olugbenga Adelekan remplacera Stebbing, et la batteuse Anna Priori rejoint la formation qui se transforme en machines à tubes. Enfin, la bande de Joseph Mount troque sa chambre contre un vrai studio, et cela pour la première fois.

L’homme décrira d’abord l’expérience comme « horrible », avant de revenir dessus : « c’était très particulier, parce qu’infiniment différent de ce que j’avais connu jusqu’alors. Avant je n’étais qu’un mec qui faisait de la musique dans son appartement. Là, on s’occupait de moi, j’étais entouré par des gens qui étaient prêts à m’aider dans la production, le mix… »

Avec en tête, notamment, un homme : Ash Workman. En 2011, l’ingénieur du son a peu de productions à son actif, mais son travail sur l’album donne une vraie consistance à l’ensemble. Il devient ainsi indispensable à Metronomy (il travaille, depuis, sur tous les disques du groupe) et acquiert un statut de producteur pop incontournable. Christine & The Queens fera appel à lui pour Chaleur Humaine, puis suivront rapidement Frànçois & The Atlas Mountains, ou encore Barbarossa.  Ce dernier, auteur d’Imager en 2015, affirme à ce propos : « Je n’ai pas spécialement choisi Ash Workman parce qu’il a travaillé avec Metronomy, mais son travail sur le mix de The English Riviera était superbe. C’est d’ailleurs une des choses qui m’a le plus marqué dans cet album. La production était magnifique. »

Nombre de techniciens s’en inspireront, particulièrement James Ford, d’après Joseph Mount lui-même : « Dans le AM des Arctic Monkeys, j’ai entendu certaines choses qui semblaient venir de mon album. Il n’y a aucune accusation de plagiat là-dedans, bien entendu, mais j’y ai retrouvé certaines idées qu’Ash et moi avions eu. »

Et Barbarossa d’ajouter : « J’ai passé beaucoup de temps à écouter la production de ce disque, à essayer de savoir quels synthés avaient été utilisés, et de quelle manière. Je suis un grand fan des Juno 60 et des boites à rythmes analogiques comme la Roland TR-808, qui sont très présents dans The English Riviera. J’adore tout cet équipement, et ça a été enregistré de très belle manière. Il y avait aussi d’excellentes idées sur la production de la batterie. »

[applemusicad]

Montrer les dents, et conquérir le monde

“J’ai écrit ce disque avec un vrai esprit de revanche”
Joseph Mount

Et puis il y a bien entendu les chansons. Alors que le groupe avait été dès ses débuts étiqueté par la presse et annoncé comme un outsider de la scène nu-rave (menée par Late Of The Pier ou The Klaxons), il lui faut montrer les dents pour prouver qu’il n’est pas qu’un ersatz des formations susnommées. Les quatre Anglais auront à cœur, pour se faire, de composer des mélodies pour toucher un public plus large. Si, en 2008, Nights Out avait connu son lot d’éloges, certaines critiques acerbes n’avaient pas tardé à tomber, et à placer Metronomy comme un groupe mineur ; ainsi Pitchfork, apposant une note de 6,6/10 à l’album, pointait-il un « vrai manque de consistance ». Ni une ni deux, Joseph Mount décide de conquérir le monde, et de sortir ce qui reste à ce jour son chef-d’oeuvre : « j’ai écrit ce disque avec un vrai esprit de revanche. Après Nights Out, j’ai lu beaucoup de critiques affirmant que tout le monde pouvait faire ce que je faisais. Il fallait donc que je prouve ce que je valais, et que j’étais capable de faire un album accessible à tous ».

Pari réussi. Le groupe lâche le single She Wants en éclaireur, un titre aussi dansant que lénifiant, à la basse hypnotique. Une grosse surprise pour ceux qui avaient écouté les morceaux précédents. Deux mois après, ce sera The Look, qui recevra une ovation de la part de tous les internets. Le morceau, construit sur le traditionnel dyptique couplet / refrain, est un véritable tube en puissance, à la production ultra-épurée et à la mélodie que le commun des mortels ne peut s’empêcher de siffloter. Ici encore, la chanson semble aussi bien faite faite pour se trémousser que pour végéter au soleil, et parait pouvoir s’adapter à tous les environnements possibles.

L’album sort quelques semaines après et ne fait que confirmer les précédentes impressions : Metronomy est arrivé à maturation, et Joseph Mount est devenu un songwriter exceptionnel. Le disque brille par une homogénéité parfaite, tant au plan des visuels que des chansons ; tout s’enchaine et respire les temps modernes, tout en respectant la tradition.

615-qmbpXEL._SL1090_

Allier la modernité au respect des traditions

“le croisement entre les Eagles et Daft Punk”
Metronomy


Chose qu’on retrouvera dans les dires du groupe, qui définira The English Riviera comme « le croisement entre les Eagles et Daft Punk ». S’il ne faut pas passer à coté de l’ironie légère de cette formule, celle-ci résume tout de même assez bien l’album. Chose que reconnait Joseph Mount, avec un large sourire sur les lèvres : « J’aime beaucoup cette phrase ; c’est Oscar qui a dit ça en interview. Au départ, on l’a sorti comme une blague, puis, avec du recul, je me suis rendu compte que ça correspondait assez bien à l’esprit du disque. On ne souhaitait pas du tout le faire au départ, mais on a créé un lien, en quelque sorte, entre le songwriting classique et la musique électronique. C’est là que réside la force de The English Riviera. »

Lien qui existe au niveau des chansons et de leurs structures résolument pop, mais aussi sur le plan de l’album, pris dans son intégralité. Des mouettes en introduction, un palmier sur la pochette, un titre sous forme de slogan publicitaire : le thème central du disque est sans conteste la mer, et les côtes anglaises. A l’instar des Eagles avant eux, Metronomy lance ici un hommage à sa région d’origine, le Devon, et fantasme la West Coast américaine. L’on pourrait donc citer les Eagles comme influence de The English Riviera, mais aussi les Beach Boys et, plus étonnant encore, Stevie Wonder. C’est en tout cas ce qu’affirme la tête pensante du groupe, notamment à propos de la chanson Everything Goes My Way : « Je l’ai mise en troisième piste du disque sous l’influence de Wonder et de son album Talking Book. Il avait placé You Are The Sunshine Of My Life en ouverture, et l’entremêlement de voix qu’on y trouve décontenance beaucoup l’auditeur ; c’est exactement ce que j’ai cherché en faisant chanter Roxanne (ndlr : Clifford, la chanteuse de Veronica Falls). » On retrouve d’ailleurs la douceur rythmée qui émane des chansons du soulman dans celles du Britannique, qui a ainsi fait de The English Riviera une bande-son estivale idéale.

La formation britannique a donc trouvé sa direction ; celle qui consiste à ne laisser que l’essentiel et à gommer le superflu, jusqu’à atteindre la perfection.

Au niveau de l’esthétique, qui concerne aussi bien les visuels que la production et les chansons, Metronomy se place ici comme un groupe résolument contemporain et obsédé par le mot épuré, adjectif qui pourrait d’ailleurs définir l’ensemble de la production artistique de ces deux derniers siècles. En cherchant avant tout à ne pas saturer ses chansons de dizaines de pistes, la formation britannique a donc trouvé sa direction ; celle qui consiste à ne laisser que l’essentiel et à gommer le superflu, jusqu’à atteindre la perfection. C’est là une obsession bien moderne, qui s’étend à bien d’autres domaines que la musique et l’art en général.

Ainsi, en 2011, le groupe prend sa revanche en sortant ce qui restera comme l’album d’une année pourtant plutôt riche en belles parutions (The Kills, SebastiAn, Kanye West & Jay-Z…). Ce manifeste de pop moderne qu’est The English Riviera influencera nombre d’autres artistes, et le leader du Metronomy l’admet : « si les chansons étaient, je crois, très bonnes, c’est avant tout la production qui s’est avérée être la meilleure réussite du disque. » Pour son nouvel album, Summer 08, Joseph Mount est revenu dans sa chambre. Il replonge dans ses souvenirs et balance une ode à une époque désormais révolue. Après le présent et le passé, ne lui reste ainsi plus qu’à explorer l’avenir : Metronomy accédera définitivement au statut de machine à voyager dans le temps.

Les Inrocks - Musique

PJ Harvey nous envoûte avec un titre inédit

D’une pierre deux coups. Après avoir annoncé une longue tournée européenne qui débutera à l’automne prochain (et passera d’ailleurs pas le zénith de Paris le 21 octobre), la chanteuse anglaise vient par la même occasion de dévoiler un nouveau morceau ne figurant pas sur son dernier album sorti en avril dernier. Enregistré en même temps que The Hope Six demolition, Guilty incarne parfaitement le bonus impeccable qui prolonge un disque déjà irréprochable.

Comme à son habitude, PJ Harvey fait dans la dentelle et le sombre, et Guilty ne déroge pas à la règle. Intense et lyrique, le titre saura parler au adeptes des méandres rock de l’artiste, tandis que les autres trouveront ici une bonne raison de se faire ensorceler.

Les Inrocks - Musique

Chilly Gonzales analyse le cas Daft Punk dans une émission de radio

Importé tout droit de Berlin, le concept de série vidéo de Chilly Gonzales baptisé Pop Music Masterclass vient tout juste d’intégrer en format audio Beats 1, la radio d’Apple Music. Renommé sobrement Music’s Cool pour sa version francophone, le premier épisode d’une longue série a été dévoilé dimanche dernier et était consacré à Daft Punk. Au programme : plus de deux heures d’impros, d’interviews, d’analyses et de playlists soigneusement triées sur le volet par l’excellent pianiste. Rien que ça.

Les Inrocks - Musique

Selon Patricia Kaas, voici les vraies raisons du départ de Goldman des Enfoirés

Selon Patricia Kaas, voici les vraies raisons du départ de Goldman des EnfoirésMUSIQUE - Deux mois après que le chef de bande historique des Enfoirés ait annoncé qu'il passait la main, la chanteuse Patricia Kaas a donné son point de vue sur les raisons du départ de l'artiste.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Enfoirés : Patricia Kaas «pas étonnée» du départ de Jean-Jacques Goldman

Enfoirés : Patricia Kaas «pas étonnée» du départ de Jean-Jacques GoldmanControverses à répétition, guerres d'ego, usure psychologique…l'interprète de Mon mec à moi s'est récemment confiée sur les raisons qui auraient poussé le chanteur à quitter la troupe des Enfoirés il y a deux mois.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Jacques : “J’aimerais bien être un ninja de l’improvisation”

Copyright Oh Jude

Quelles sont tes impressions après ton concert à Calvi on the rocks ?

Jacques – La veille j’avais joué à Lausanne dans un centre de tri immense, et quand je suis arrivé sur la plage de Calvi, il était directement l’heure pour moi de jouer. Donc j’étais encore à Lausanne dans ma tête lorsque j’ai entamé mon concert, j’ai mis un petit temps à démarrer et finalement les kiffeurs sont sortis de l’eau pour me rejoindre.

Est-ce que tu as pu assister à des concerts ? 

Non j’ai juste entendu le DJ set de John Talabot j’ai trouvé ça subtil et plus tard, j’ai entendu Doc Gynéco dire “Est-ce que ca le fait ?” et j’ai répondu sans hésiter “Ouais Ouais”.

On te dépeint souvent comme un “ascète”, ça n’a pas été trop dur pour toi de mixer sur une plage ensoleillée où tout le monde descend du rosé ?

Ni plus ni moins que lorsque je joue dans un hangar sans histoire où tout le monde est défoncé à la MDMA. Chacun fait sa vie, moi je viens jouer et faire du mieux que je peux pour partager de la vibe, et ça c’est plus facile à faire si je ne juge pas le comportement des personnes que j’ai en face de moi.

Une fois de plus, tu as mixé avec un attirail impressionnant. Comment t’es venu l’idée de mixer avec des objets du quotidien ?

L’idée est venue tellement lentement que j’ai du mal à établir comment elle est venue. Je suis persuadé que cette idée était finalement une évidence pour beaucoup de gens qui comme moi tapent sur tout ce qu’ils croisent pour faire des rythmiques, où sont sensible aux grincements, aux bruits d’ascenseurs, d’ouverture de porte, de klaxon, de paquet d’emballage.

Est-ce que tes choix musicaux sont guidés par l’idée de fuir les normes de l’époque ?

Je choisi pas vraiment qui je suis, je fais ce qui me passe par la tête, j’essaye d’imiter ce que j’aime bien dans la vie, mais en musique. Et j’ai remarqué que les moments que je préfère dans la vie sont les moments ou je suis étonné, surpris, où les choses ne se passent pas exactement comme je l’imaginais, avec une petite touche d’ironie du destin. Donc je ne pense pas fuir les codes : si je devais grossièrement admettre une démarche à ce que je fais, je dirais plutôt que j’essaye de maîtriser les normes de façon à pouvoir en jouer et créer de l’étonnement.

Quelle atmosphère souhaites-tu dégager quand tu joues ?

Je pense pas souhaiter dégager une atmosphère ou une autre. Je fais des concerts improvisées desquels se dégagent une atmosphère relative à celle dans laquelle je me trouve au moment ou je joue le concert. Ce mardi soir, c’est parti en reggae à la fin du concert sans aucune raison apparente.

Sur l’un de tes derniers titres (“Dans la radio”), tu t’es mis à chanter. Pourquoi avoir fait ce choix et comment est né l’idée de ce clip totalement dadaïste ?

J’ai juste eu envie de chanter au moment où je faisais cette chanson donc je l’ai fait. A propos du clip, j’ai découvert une web serie qui s’appelle “Ouai j’vois Ouai”, que j’ai trouvé super originale et plutôt sincère, du coup j’ai envoyé un mail sur la page Facebook pour féliciter l’équipe et finalement je me suis rendu compte que Vincent, le mec qui faisait la web serie m’avait envoyé un mail sur ma page Facebook pour me féliciter aussi. Du coup on avait deux conversations ouvertes et quand on a remarqué ça, on s’est dit qu’il fallait qu’on se capte. Quelque mois plus tard j’allais à Bombay et il se trouve que Vincent était en Inde aussi, donc nous nous sommes rejoints et nous nous sommes amusés à tourner des images montées et animées par Vincent. Après le délire dadaïste je connais pas bien mais à ce qu’il parait c’est plutôt un compliment.

Sur le titre, tu dis “je ne sais pas si j’aime ça”. Tu entends faire d’autres titres chantés prochainement ?

Je sais pas si je vais faire d’autres titres chantés. Ca va dépendre de si l’inspiration vient ou pas. J’ai des idées mais j’ai rien de prévu en sortie prochainement. En fait pour sortir un truc sur les plateformes d’Internet, il faut prévoir un mois à l’avance. Du coup aujourd’hui je sais que dans un mois, il n’y a rien qui sort.

Quels sont tes prochains prochains projets ?

J’aimerais bien être un ninja de l’improvisation en live, pour composer des nouveaux morceaux devant les gens à chaque concert. Donc ça requiert un travail d’équilibre mental et de psychologie de la foule assez difficile. Sinon j’aimerais bien monter une marque de Frisbee, “Les Frisbee Jacques”, et Flavien Berger est chaud pour faire la musique de ma campagne promo, donc ça devrait cartonner.

Où comptes-tu passer tes vacances ?

J’ai une date à Berlin et une autre à l’Île Maurice, à une semaine d’intervalle. Donc je vais rester une semaine à Berlin puis une semaine à l’île Maurice. Ce sera l’occasion de faire du son. Ensuite je rejoins la famille dans le sud de la France. Et ensuite je sais pas encore, puis il y a les concerts à Woodstower à Lyon, Cabaret Vert à Charleville-Mezière, et Les Îlots Électroniques à Tours.

En tant qu’expert du système D, quels sont les conseils que tu donnerais à nos lecteurs pour passer de bonnes vacances ?

Un kiffeur sachant kiffer sans besoin de rien est un vrai kiffeur. C’est valable en dehors des vacances.

Propos recueillis par David Doucet

Les Inrocks - Musique

"Love Make The World Go Round" : Jennifer Lopez lance un message d'amour après Orlando

"Love Make The World Go Round" : Jennifer Lopez lance un message d'amour après OrlandoJennifer Lopez tient-elle enfin un tube entre ses mains ? Bouleversée après la tuerie d'Orlando, qui a touché la communauté latino et LGBT, la chanteuse a enregistré le titre "Love Makes The World Go Round", lançant un message d'espoir, d'amour et de tolérance. Écoutez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Matt Dallas (Kyle XY) et son mari se confient sur l'adoption de leur fils

Matt Dallas (Kyle XY) et son mari se confient sur l'adoption de leur filsMariés à l’été 2015, l’acteur Matt Dallas et le chanteur Blue Hamilton ont adopté un petit garçon, Crow. 

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Black M revient sur la polémique de Verdun et vise Marion Maréchal-Le Pen

Black M revient sur la polémique de Verdun et vise Marion Maréchal-Le PenVIDÉO - Le rappeur a posté une vidéo dans laquelle il répond en musique à l'élue frontiste. En mai dernier, celle-ci s'était félicitée de l'annulation de son concert pour commémorer le centenaire de la bataille de Verdun.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Britney Spears : les premières images du clip endiablé de "Make Me (Oooh)" fuitent

Britney Spears : les premières images du clip endiablé de "Make Me (Oooh)" fuitentBritney Spears est de retour et ce sont deux chansons qui s'offrent au public : "Private Show" pour promouvoir son nouveau parfum et "Make Me (Oooh)", un titre sensuel dont le clip est en train de fuiter sur Internet. Regardez et écoutez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Polémique de Verdun : Black M riposte et tacle Marion Maréchal-Le Pen en chanson

Polémique de Verdun : Black M riposte et tacle Marion Maréchal-Le Pen en chansonLa polémique n'est pas encore étouffée. Un mois après l'annulation de son concert à Verdun sous la pression de l'extrême-droite, le rappeur riposte en musique dans un nouveau titre où il égratigne Marion Maréchal-Le Pen au passage.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Navii en couple avec Louane ? Le chanteur a répondu vos questions ? (VIDEO)

Navii en couple avec Louane ? Le chanteur a répondu vos questions ? (VIDEO)Le chanteur Navii s'est prêté à l'exercice du Facebook Live. L'occasion pour l'interprète de J'écoute du Miles Davis de répondre aux questions même les plus intimes des internautes. 

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Pedro Winter : “J’ai un tatouage PNL”

Pedro Winter à Calvi on the Rocks - © Pascal Montary

Tu fêtes ta dixième participation à Calvi on the rocks. Que représente ce festival pour toi ?

Pedro Winter – Je prends toujours le même plaisir surtout que j’ai l’impression que le festival s’organise, prend de l’ampleur, devient rentable. On voit que de plus en plus de partenaires se bousculent au portillon pour être présents ici. Et à l’international, Calvi on the rocks est un festival qui est vraiment inscrit sur la carte désormais.

Est-ce que tu penses que le public est différent ici ?

Je pense qu’il est sans doute plus jeune et plus populaire. Au début, on avait tendance à étiqueter Calvi on the rocks comme un festival de branchés hyper pointus. Je trouve que c’est un festival qui continue de prendre des risques et qui fait le pari des découvertes mais qui en même temps est capable de faire venir de grosses têtes d’affiches comme Marc Ronson.

Tu es consulté parfois sur la programmation ?

C’est un collège et ils délibèrent ensemble. Mais c’est marrant que tu me demandes ça car ils m’ont récemment demandé si c’était pertinent que Breakbot et moi partagions la scène avec Doc Gynéco. J’ai dit que musicalement nos univers étaient différents mais que dans le cadre d’une programmation, je trouvais ça cohérent.

Tu continues à suivre un peu le rap français ?

Non même si j’ai un tatouage PNL (rires).

Tu aurais dû déposer l’acronyme. C’est quoi l’histoire de ce tatouage ?

C’est un tatouage que j’avais fait avec DJ Medhi, une sorte de blague entre nous. Ca voulait dire “Pleasure et no limit”, en gros : profitez de la vie.

Pedro Winter- @ Pascal Montary

Pedro Winter à Calvi on the Rocks – Crédit Pascal Montary


Tu aimes bien PNL ?

Oui je kiffe bien et j’ai été assez touché par leur performance à We Love Green. C’était leur premier live et j’ai bien aimé leur côté naturel, pas du tout surjoué. Il y a une espèce de mélancolie qui se dégage de ce qu’ils font. Après j’ai 41 ans, donc le rap français, ça me concerne moins, je ne suis plus la cible.

Tu penses que des rappeurs comme Nekfeu auraient leur place ici ?

Nekfeu aurait complètement sa place à Calvi on the rocks. Je pense qu’il s’éclaterait. Et pourquoi pas l’année prochaine ? J’en profite pour passer un message : “Nekfeu si tu es libre, viens nous rejoindre”. J’adorerai être le DJ de Nekfeu à Calvi on the rocks.

Cette année, tu as fait un set avec Martin Solveig. Comment t’es venue cette idée ?

Ca fait dix ans que je viens ici et je faisais tous les dimanches des DJ set sur la plage. J’ai invité des gens comme James Murphy ou Laurent Garnier. Et David Blot me disait à ce propos sur Nova : “Tu as collaboré avec des artistes un peu intouchables, on ne peut pas dire la même chose de Martin qui fait des choses plus commerciales”. Je veux bien le reconnaître mais j’estime que contrairement à David Guetta ou Bob Sinclar qui se sont perdus dans une spirale commerciale et qui ne peuvent plus revenir en arrière, Martin a toujours gardé un lien avec notre culture et l’amour de la house music. Et puis pour l’anecdote, quand j’ai commencé à mixer au Palace en 1995, j’étais dans la petite salle et c’est lui qui faisait le warm up dans la grande. On a commencé ensemble, on a eu des trajectoires différentes mais ça fait plaisir de se recroiser.

Ed Banger fête ses 13 ans. A quoi peut-on s’attendre dans les prochaines années ?

Les deux prochaines années s’annoncent assez chargées pour nous avec les projets de Justice, Cassius et enfin Sebastian qui bosse sur un nouvel album. Ca me fait plaisir de retrouver un engouement autour de notre label. Nous ne nous étions pas sentis délaissés mais il y avait une forme de nostalgie un peu précoce qui était en train de se développer. C’est bien de dire que nous avons été précurseurs mais c’est un peu tôt, on fera le point dans 20 ans (rires).

Tu as dévoilé un premier extrait de l’album de Justice au festival Sónar de Barcelone. Tu sens que l’attente est montée d’un cran ?

Lorsque j’ai joué le morceau en live, il y a des gens au premier rang qui ont compris tout de suite. Mais ce qui est marrant à notre époque de l’instantanéité, c’est que j’ai passé le morceau il y a un mois et que le buzz sur le net n’a pris que depuis une semaine. On a fait exprès de ne pas prendre la parole et de laisser le truc monter naturellement.Ca prouve que même si tout le monde pense que nous sommes des control freaks, on fait les choses de manière assez spontanée (rires).

Vous aviez envie d’échapper au plan promo traditionnel ?

J’avais envie de jouer ce morceau donc je l’ai fait. Après on a vu que Shazam avait identifié le titre mais il n’était pas censé reconnaître le morceau tout de suite. Le coté spontané du Sónar plus la viralité sur les réseaux sociaux et le bug de Shazam, fait qu’il y a un environnement qui me plait bien. Il y a une vraie excitation autour de la sortie de l’album de Justice.

Comment gères-tu ta relation avec tous les artistes qui composent l’écurie Ed Banger ?

Je me vois plutôt comme un producteur. Il y a parfois des contraintes dans ma relation à eux mais elles sont assez libérales. Mon souci est de préserver leur environnement artistique. Je n’ai jamais dit à un artiste : “Il nous manque un single ou deux” par exemple alors que c’est quelque chose que j’ai beaucoup entendu au cours de ma carrière.

Si le processus créatif d’un artiste réclame beaucoup de temps, ça ne t’a jamais gêné ?

Un artiste comme Justice qui met 5 ans, ça ne me pose pas de problèmes. Par contre, un artiste qui débute et qui mettrait cinq ans, c’est plus compliqué car il y a une grosse concurrence aujourd’hui. Je reçois 300 morceaux par semaine donc quand tu es jeune et que tu veux marquer les esprits, il ne faut pas tarder. Il y a un artiste que j’aime bien et qui n’est pas chez Ed Banger, c’est Jacques. Et il illustre bien ce que je dis. Il délivre de la musique, des concerts, il fait des performances. Il y a un réel contenu. Il turbine.

Tu aimerais le faire signer ?

Oui mais c’est trop tard car il a son label et je lui souhaite que ça marche. Je trouve que son titre “Dans la radio”, c’est un petit tube.

Vous n’avez jamais aucun impératif commercial au sein d’Ed Banger ?

Nous avons réussi à construire un système qui fait que nous n’avons pas de contraintes financières. Je ne suis pas un gestionnaire particulièrement doué mais je suis prudent, ce qui fait que je ne dépense pas des milliards dans des projets. Nous avons une stabilité et des fondations assez solides qui nous permettent de résister aux pressions financières. En bref, si l’on ne vend pas 500 000 disques de Justice, je ne mettrai pas la clé sous la porte.

Mais j’imagine qu’attendre 5 ans pour obtenir un disque de Justice, c’est un gros investissement…

C’est un investissement mais il y a une énorme confiance entre nous et c’est la clé ultime. Je pense qu’Ed Banger ne peut pas exister sans Justice et Justice ne peut pas exister sans Ed Banger. Nous avons la même ADN.

Ca ressemble à quoi une journée de Pedro Winter aujourd’hui ?

Je compare toujours ma vie à celle d’un chauffeur de taxi qui commence sa journée à un endroit et qui ne sait pas s’il va la terminer à Orly, Roissy ou Charles de Gaulle. Je vais parfois bosser sur des concerts, parfois sur des clips, sur des recherches de partenariats. On essaye de réagir à l’actualité de nos artistes également.

Dès fois, tu n’as pas le sentiment pas que ta carrière de manager s’est construite au détriment de ta carrière d’artiste ?

Non mais je pense que c’est lié à mon âge, la grande sagesse de l’homme de 41 ans (rires). Et puis j’ai une bonne gestion de l’ego trip. Je prends du plaisir à jouer devant une scène pleine mais je sais très bien que je suis au service de Justice ou de mes artistes. Quand tu bosses avec Daft Punk, ça t’apprend l’humilité. Tu sais que tu ne prendras jamais leur place même si on m’a parfois appelé “Monsieur Daft Punk”. J’ai toujours été à leur service. Et j’ai appris beaucoup de choses en les regardant aussi. Daft Punk c’est le plus grand groupe au monde et ce sont les mecs les plus normaux, les plus passionnés et les plus travailleurs de la Terre. Je m’élève aussi en regardant les autres. Sans faire de l’analyse politique en tongs, je pense que notre monde va mal car nous sommes prisonniers de notre individualisme. Le délire de vivre tous enfermés sur nous-mêmes dans nos communautés, ça ne mène nulle part…

Ed Banger, c’est un label qui doit porter des valeurs humanistes selon toi ?

Je t’avoue que le duo qu’on formait avec DJ Mehdi véhiculait certaines valeurs. Medhi disait souvent : “On a pas besoin de véhiculer un message politique car nos actes le sont”. Nous aurions pu prendre la parole sur certains sujets politiques mais aujourd’hui avec sa disparition, c’est plus compliqué. Après j’ai bien envie de casser le cynisme ambiant et j’estime que nous pouvons tous à notre échelle nous bouger pour changer les choses. Il faut que l’on s’habitue à sortir de notre petite zone de confort. Et en ce moment dans la musique électronique parisienne, on est en train de se poser la question sur ce que pourrions faire ne serait-ce qu’une fois par an, pour aider des associations. L’ambiance politique est assez dégueulasse et je pense que nous qui avons un peu d’ambitions et de moyens, nous pouvons nous bouger pour porter un monde meilleur.

Propos recueillis par David Doucet

Les Inrocks - Musique

Zayn Malik : c’est un extraterrestre qui lui a dit de quitter les One Direction

Zayn Malik : c’est un extraterrestre qui lui a dit de quitter les One DirectionLes One Direction se sont séparés, mais Zayn Malik avait quitté le bateau bien avant la date prévue de leur « break ». Depuis, le chanteur cartonne avec son album solo et en révèle toujours plus sur le groupe, interview après interview. Sa dernière déclaration ? C’est un extraterrestre qui lui a soufflé de partir du boysband.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

10 artistes à découvrir ou redécouvrir aux Francofolies de La Rochelle 2016

10 artistes à découvrir ou redécouvrir aux Francofolies de La Rochelle 2016MUSIQUE - C'est le festival que les amoureux de la musique française ne doivent pas rater. Ce mercredi 13 juillet commencent les Francofolies de La Rochelle. Pendant 5 jours et dans plusieurs endroits de la ville vont se dérouler plus de cent concerts.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Rama Yade et Renaud défilent contre la corrida

Rama Yade et Renaud défilent contre la corridaSamedi 23 juillet, Rama Yade et Renaud seront à Mont-de-Marsan dans les rangs de la manifestation unitaire anti-corrida. Entretien sans langue de bois avec l’ancienne Secrétaire d’Etat, aujourd’hui candidate la présidentielle.  Paris Match : Le 23 juillet, vous serez présente, avec Renaud, à la grande manifestation unitaire anti-corrida de Mont-de-Marsan. Pourquoi est-ce important pour vous d’être aux côtés des manifestants ? Rama Yade :   Plus d’une dizaine de corridas ont lieu dans la commune cette semaine-là. Je n’ai rien contre les traditions. Ce qui me choque, c’est la cruauté envers l’animal. Pour moi, ni le respect des traditions, ni la pratique d’un sport ou d’un loisir, ni les seuls intérêts économiques ne justifient la souffrance. Mon objectif n’est ni de brusquer, ni d’humilier ceux qui y sont attachés mais de changer le regard sur l’animal. La protection animale est un combat moral. Comment est né votre engagement ? Je n’ai assisté qu’une fois à une corrida en Espagne, il y a plusieurs années. J’ai été bien incapable de suivre ce « spectacle ». Je n’ai ressenti que de la compassion. Il y a quelques mois, j’ai rencontré Renaud grâce à Thierry Hely, président de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas (FLAC) et Jean-Marc Governatori qui dirige l’Alliance écologiste indépendante et me soutient pour la présidentielle. Comme de très nombreux Français, j’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour Renaud, le chanteur et l’homme d’engagement. C’est un artiste d’une grande sensibilité et fin connaisseur de la vie politique française. Comme moi et tant d’autres ; Serge Klarsfeld, Allain Bougrain-Dubourg par exemple, il est aussi membre du comité d’honneur de la FLAC. Après avoir déjeuné ensemble, nous avons décidé de nous joindre à la manifestation du 23 juillet.  En 2007, Renaud réalisait la voix-off d’un spot* de la SPA, en… Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

« Les dernières news

Juillet 2016
LMMJVSD