Actu musique

12 juillet 2016

Polémique de Verdun: Black M répond à Marion Maréchal-Le Pen avec un nouveau morceau

Polémique de Verdun: Black M répond à Marion Maréchal-Le Pen avec un nouveau morceauMUSIQUE - Le rappeur devait donner un concert pour commémorer le centenaire de la bataille de Verdun il y a deux mois…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Chewbacca Mom : son incroyable reprise de Michael Jackson fait fondre la toile (VIDÉO)

Chewbacca Mom : son incroyable reprise de Michael Jackson fait fondre la toile (VIDÉO)A l'origine d'un buzz mondial avec son masque de Chewbacca, Candace Payne suscite l'admiration des internautes grâce à sa reprise bluffante du titre "Heal The World" de Michael Jackson, qu'elle a enregistrée pour lancer un message de paix après la tuerie de Dallas. Regardez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

“The Axis”, l’excellent nouveau single de Thee Oh Sees

Prévu pour le 12 août prochain, le nouvel album de Thee Oh Sees se dévoile un peu plus chaque jour et, spoiler, il a déjà l’air excellent. Après la sortie fin mai dernier d’un très bon premier single, Plastic Plant, John Dwyer et sa nouvelle bande (les deux batteurs Ryan Moutinho et Dan Rincon ont rejoint le groupe) en sortent aujourd’hui un second extrait baptisé The Axis. Ecoute.

Tantôt lancinant, tantôt hurlant, ce nouveau single se détache du schéma classique de la ballade mélancolique pour se frotter à un univers corrosif que les guitares de Thee Oh Sees savent si bien nous faire visiter. Résultat : un début d’album convaincant, qui certes ne s’éloigne pas vraiment des sonorités antérieures du groupe, mais en même temps, pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Les Inrocks - Musique

Tuerie de Dallas : l'émouvant hommage en chanson de "Chewbacca mum"

Tuerie de Dallas : l'émouvant hommage en chanson de "Chewbacca mum"Chewbacca mum vient de rendre un émouvant hommage aux victimes de la tuerie de Dallas en postant une vidéo où elle reprend une célèbre chanson…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Jazz à Vienne : Chick Corea régale le public pour son 75e anniversaire

Jazz à Vienne : Chick Corea régale le public pour son 75e anniversaireC'est la soirée que tous les passionnés de jazz attendaient ! À l'occasion de ses 75 ans, Chick Corea, entouré d'incroyables et fidèles musiciens, a joué une pléiade de morceaux qui illustrent sa longue carrière. Une soirée d'anniversaire en hommage aux légendes du jazz qui l'ont inspiré. En première partie, Gregory Porter et sa voix de velours à mi-chemin entre Nat King Cole et Marvin Gaye.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Stevie Wonder, Beyoncé, Drake et Jay Z indignés par les brutalités policières

Stevie Wonder, Beyoncé, Drake et Jay Z indignés par les brutalités policièresAprès les meurtres la semaine passée de deux Noirs aux mains de la police américaine, qui s'ajoutent à une longue liste de jeunes Noirs tués par la police ces dernières années outre-Atlantique, les musiciens se mobilisent, sur et hors scène, aux Etats-Unis. Stevie Wonder, Jay Z, Beyoncé, Drake, Miguel et Killer Mike ont tous apporté leur soutien au mouvement "Black Lives Matter" ces derniers jours

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Top Titres : Justin Timberlake au sommet, Giabiconi surprend, Shay débarque

Top Titres : Justin Timberlake au sommet, Giabiconi surprend, Shay débarqueCette semaine encore, Justin Timberlake prend l'avantage et devance David Guetta et Céline Dion avec "Can't Stop the Feeling!". Tandis que Giabiconi étonne dans le top 15, Shay, la protégée de Booba, se fait remarquer.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

L’Impératrice : “Notre musique peint des paysages”

L'Impératrice dans les fourrés - Crédit David Doucet

C’est la première fois que vous venez à Calvi on the rocks, quelles sont vos premières impressions ?

Charles – Nous sommes arrivés juste avant la finale de l’Euro, donc ça ne commnençait pas trop bien (rires). Mais après avoir séché nos larmes, on a découvert l’ambiance incroyable de ce festival. Il règne une ambiance de vacances perpétuelle, le décor est vraiment magnifique.

Vous avez pu assister à quelques concerts ?

Charles – On a pu voir Doc Gynéco sur scène et c’était vraiment émouvant. Première consultation, c’est vraiment un disque culte que j’ai écouté durant toute mon enfance et le revoir sur scène procurait une émotion particulière. Que ce soit pour la qualité de ce disque ou du concert, j’ai vraiment adoré.

Flore – C’est malheureusement le seul concert que l’on a pu voir. Et puis de toute manière, c’était pas bien grave de louper Breakbot (programmé le même soir ndlr), on le connaît suffisamment pour avoir fait sa première partie.

Flore, comment as-tu rejoint le groupe ?

Flore – Ca s’est fait il y a un an. J’étais fan de l’Impératrice avant et j’avais chanté sur d’autres projets. Charles avait entendu ma voix et il m’a dit qu’il l’appréciait. L’alchimie entre nous s’est donc fait assez naturellement. J’ai fait des essais et lors du dernier EP, j’ai officiellement rejoint le groupe.

Vous êtes content de la réception de votre troisième EP ?

Charles – L’arrivée de Flore était un pari. La réception du 3eme EP a été étonnante car il y avait une empreinte vocale alors que je pronais tout le contraire jusqu’alors. Je voulais faire de la musique instrumentale et c’est la rencontre avec Flore qui a tout changé. J’ai toujours été fan de corn flakes et là paf, ça a fait des Chocapics.

Votre concert à la Gaîté lyrique a rapidement été complet, vous avez conscience d’avoir fait naître une grosse attente ?

Charles –  Il y a un public grandissant qui nous porte. Notre public est fidèle alors que nous ne sommes pas un groupe qui a sorti un tube et que les gens connaissent grâce à ce morceau.

Vous travaillez désormais sur un album ?

Charles – On travaille sur la sortie d’un album. On va rentrer en studio à partir des mois de septembre et d’octobre mais nous sommes toujours en phase de composition.

Flore – Et puis nous avons une grosse tournée estivale avant. Nous avons été au festival Hello Birds d’Etretat, au festival Days Off de la Philarmonie et on sera bientôt au MIDI festival de Hyères.

Le clip de Vanille Fraise a dépassé les 200 000 vues. Comment vous en est venue l’idée ?

Charles – On a bossé avec une réalisatrice qui avait fait plusieurs projets notamment pour Isaac Delusion. Comme, nous avons un univers assez cinématographique et que le morceau Vanille Fraise est un morceau à part dans notre discographie puisqu’il s’agit d’un édit d’Anita Ward et de “Spoiled Your Love”, on a voulu que le clip se raccroche à notre univers. La réalisatrice avec laquelle nous avons travaillé a donc choisi de faire un clin d’œil à Wes Anderson et aux Sorcières d’Eastwick de George Miller.

Vous avez été surpris par le succès de ce titre ?

Charles – C’est un morceau qui a dépassé le million d’écoutes alors qu’on l’a composé en une aprem. C’est un morceau qui nous a ouvert un public plus large et qui nous a permis de sortir notre troisième EP.

Vous considérez que vous avez toujours un public de niche ?

Charles – L’Impératrice reste un projet encore assez confidentiel. Nous ne sommes pas encore grand public même si nous avons quelques radios.

Votre prochain album sera toujours à la croisée du disco, du funk et de la French touch ?

Charles – Oui et d’autres choses que nous sommes en train d’explorer. On veut conserver une patte très cinématographique et un univers aussi érotique ne serait-ce que par le nom du groupe, l’Impératrice.

Quel est d’ailleurs l’origine du nom ?

Charles –  Au départ, c’était l’idée d’exprimer des sentiments assez forts et assez féminins. Dans ma tête, je me représentais l’image d’une souveraine d’un empire musical idéal inspiré notamment de la French touch.

Flore – On essaye d’ailleurs conserver des paroles en français qui se prêtent plus à la sensualité que l’anglais.

Charles, tu as été journaliste culturel à Keith puis à Trax, comment juges-tu la critique musicale maintenant que tu es passé de l’autre coté de la barrière ?

Charles – Je trouve que le journalisme musical est de moins en moins prescripteur. Pas dans la qualité du traitement mais du fait que les gens vont moins se fier à ce qu’ils lisent dans les journaux. Internet et le streaming a tout bouleversé. Le système de playlist a explosé la manière dont on écoute et découvre la musique. Le public est davantage responsabilisé. Notamment le fait que si tu aimes un titre, on t’en proposera d’autres  qui s’en rapprochent. Dans la critique musicale, j’ai l’impression que l’on s’enferme de plus en plus dans une lecture qui compare constamment les groupes à ce qui s’est fait avant. Je pense que l’on se trompe et que la musique devrait plus être portée sur l’humain que sur le concept. A savoir traduire des émotions. Nous, on fait une musique qui est fictionnelle, qui raconte des images, qui peint des paysages mais nous ne voulons pas enfermer les gens dans un style disco ou quoique ce soit. On veut balancer de l’émotion.

Flore – D’où l’importance du live. C’est beaucoup plus facile de transmettre des émotions aux gens quand tu les vois réagir à ta musique.

Vous répétez souvent que votre musique est cinématographique, quels sont les films qui vous servent d’inspiration ?

Charles – Pour rendre hommage à Michael Cimino, je citerai d’abord The Deer Hunter. Je trouve que c’est un film à multiples lectures. Contrairement aux apparences, ce n’est pas forcément un film sur la guerre du Vietnam. La phase où ils sont tous dans le bar au début et qu’ils dansent sur Can’t take my eyes off you est assez incroyable. C’est le moment où ils vont prendre une dernière cuite, c’est une belle parenthèse à l’intérieur du film.

J’aime beaucoup aussi les films d’horreurs de Daria Argento ou Carpenter ansi que les premiers films de Paul Verhoeven comme Turkish Delices. Globalement, j’aime beaucop l’atmosphère élégante et sensible qui se dégage des films des années 70. On en mettait pas plein à la gueule avec des BO pompeuses et lyriques.

Vous aimeriez bien composer la BO d’un film ?

Charles – Je pense que nous avons une musique très narrative donc on rêve de composer la musique d’un film. Mais ça serait soit un film érotique vraiment rétro soit un film d’horreur (rires).

Propos recueillis par David Doucet

Les Inrocks - Musique

On était au concert de Bruce Springsteen pour vérifier s’il est toujours “le boss”

Bruce Springsteen sur la scène de l'Accor Arena le 11 juillet à Paris (BERTRAND GUAY / AFP)

On nous a informé en amont que Bruce Springsteen allait démarrer son concert très tôt, avant 20h. Bêtement on avait mis cette info sur le compte de l’âge, on s’était dit qu’il voulait sûrement être au lit tôt. On n’avait simplement pas pensé que l’homme de 66 ans resterait presque quatre heures sur scène, avec la même intensité de bout en bout. En cela, il procède totalement à l’inverse de bons nombres de ses confrères d’un tiers son âge.

L’art de la scène

L’année dernière, le mythique et magnifique album The river fêtait ses 35 ans, l’occasion pour Bruce de sortir The Ties That Bind : The River Collection, un coffret composé d’inédits et de repartir en tournée avec ses vieux potes du E Street Band.

Hier soir, les titres de The River étaient naturellement de la fête : The ties that bind, Sherry Darling, Jackson Cage, Hungry Heart, Out in the street, Crush on you, You Can Look (But You Better Not Touch), The River, sans doute son grand chef-d’œuvre, sur lesquels les frissons se font toujours ressentir, Point Blank, Cadillac Ranch, Independence Day. Il a aussi chanté des titres piochés dans de nombreux autres albums : Nebraska, Tenth Avenue Freeze Out, Born to run, Jungleland, Badlands, ou encore Because the Night qu’il a co-écrit avec Patti Smith, entre autres plaisirs.

Ce qui fait la force de Springsteen c’est son énergie incontestable, capable d’envoyer du gros rock bourrin, mais aussi de savoir calmer le jeu en revenant à des trips plus blues, et acoustiques comme sur Nebraska et Thunder Road qui est venue clôturer tout en émotion ce tour de force impressionnant.

Le Boss est tellement fort qu’il a réussi à nous faire croire qu’on était dans une petite salle cosy et intimiste et non à l’AccorHotels Arena (formerly known as « Bercy ») tant il est parvenu à créer une atmopshère chaleureuse. Bruce a grave déroulé du câble, du coup il a assuré sereinement quand la sono de Bercy a littéralement pété les plombs sur Ramrod, interrompant ainsi le concert pendant quelques minutes. Entre ça et un son absolument dégueulasse sur toute la première heure du concert, il y encore beaucoup de choses à régler pour l’Arène. Pas grave, le boss et ses potes en ont profité pour signer des autographes et discuter avec les fans. Grand seigneur all the way.

Plus qu’un boss, un patriarche

C’est aussi sa relation quasiment inébranlable avec les potes du E Street Band qui fait chaud au cœur. Steve Van Zandt, le fidèle guitariste au look improbable (que les fans de la série The Sopranos connaissent sous le nom de Silvio Dante) est évidemment de la partie et il fait le show, entre facéties et technicité. Max Weinberg, Nils Lofgren, Garry Tallent, Roy Bittan sont là, tout comme Patti Scialfa, sa compagne.

EStreetBandBruce et le E Street Band

Boss, leadeur, passeur, fédérateur, Springsteen a l’intelligence et la générosité de savoir mettre en lumière ses amis-musiciens et tout particulièrement son nouveau saxophoniste, Jake Clemons, le neveu du regretté Clarence Clemons, membre fondateur du E Street Band décédé en 2011.

Après plus de quarante ans de carrière, des tournées interminables dans des stades du monde entier et surtout ses albums, peintures réalistes et sociales d’une Amérique ouvrière, déclassée, laissée pour compte, Bruce Springsteen a pris des allures de maître spirituel, de guide qui sait mener vers la lumière et des jours plus heureux.

Dur mais romantique, sensible mais cool, on a envie que Bruce Springsteen soit notre père, notre pote ou notre mec. Une chose est sûre : on a définitivement envie que Bruce Springsteen soit dans notre vie. Il est toujours beau, on aime son style toute en sobriété, tout comme sa scénographie hyper épurée, toujours digne, et toujours du bon côté de l’histoire. En tant que démocrate chevronné, il s’était beaucoup investi pour les élections de Barack Obama.

A voir hier soir ce ballet de bras en l’air, les sourires sur les visages lumineux des 16 000 personnes en délire, on se dit qu’on a définitivement assisté à une représentation messianique.

Et d’un coup, nous est venue une idée bizarre (pas tant que ça, en fait) : si Reagan et Trump, deux clowns, ont osé se présenter aux présidentielles américaines, Springsteen, lui, semblerait décidément plus que légitime. En tous cas, on voterait pour lui. En attendant on peut simplement lui dire “Merci, patron”.

Par Sarah Dahan

66 ans, 3h45 sur scène, voilà deux chiffres qui résument l’unicité du bonhomme, sa passion, sa générosité, son éthique, son sens du “dépassement de fonction” pour reprendre le jargon du foot. Hier soir, dans une Accor Arena blindée jusqu’aux cintres, Bruce Springsteen et son gang de vieux potes ont commencé par assurer leur fonction : envoyer la sauce sur Badlands ou The Ties That Bind, avec un son tellement musclé que les finesses d’arrangement se noyaient dans le mix EPO. C’était pro, efficace, mais un peu froidement bastonnant, fonctionnel. De la bonne routine, bonne donc, mais routinière.

Le concert était structuré autour de l’album The River, joué intégralement dans l’ordre. Sauf que Bruce finit toujours par piétiner la routine, par dépasser la fonction. Par exemple en cassant l’ordonnancement trop prévisible du concert calqué sur disque, retirant certaines chansons, les remplaçant par celles d’autres albums. Il a ainsi shunté I Wanna Mary You, pour enchaîner Death to My Hometown et The River, deux chansons politiques chroniquant la dévastation de la classe ouvrière. A la faveur de classiques comme Hungry Heart, Cadillac Ranch ou Because the Night, la température a grimpé, la communion/fusion entre le groupe et son public est montée en intensité et à mi-concert, la partie était gagnée.

Les rockers font sauter les plombs

Faisant respirer les enchaînements de rocks incendiaires, les ballades de The River ont aussi donné leur pleine mesure, entre un Point Blank hanté à souhait et un Drive All Night féérique. La longue ligne droite des rappels était à peine empruntée (Jungleland, Born to Run, Ramrod) quand les plombs de l’Arena ont sauté. Moment de flottement : simple panne, alerte à la bombe, couvre-feu comminatoire comme à Londres il y a trois ans ? Des hôtesses nous demandent d’évacuer alors que le E Street Band, nullement inquiet, reste sur scène, puis entame un tour de la fosse, réjouissant les fans.

De retour sur la scène, Bruce brandit un panneau où il a écrit “5 mn”, nous indiquant que tout sera bientôt réparé. (Faudra un jour nous expliquer pourquoi le système électrique d’une grosse salle de concert peut disjoncter). Avant que l’électricité ne soit rétablie, Bruce signe des autographes aux chanceux des premiers rangs. Coolitude absolue, alors que la plupart des chanteurs seraient sans doute retournés en loge. Ainsi, au lieu de couper l’élan du show, la panne l’a décuplé et le E Street Band a balancé une dernière demi-heure combinant la vitesse d’Usain Bolt et l’énergie résiliente du onze portugais, culminant par un Shout (reprise des Isley Brothers) anthologique, dix minutes de fausses fins et de redémarrages à fond.

Bruce a pris l’antenne à 19h50, l’a rendue à 23h35 et comme chaque fois, malgré les dizaines de concerts vus en plus de trois décennies springsteeniennes, on en est ressorti essoré, vidé, débordant de joie et de sueur, avec une idée lancinante qui nous trottait en tête : s’il existe un type comme ça, tout n’est pas foutu.

Par Serge Kaganski

Les Inrocks - Musique

Interview – Musique, chirurgie esthétique, photos dénudées… Kim Glow (Les Marseillais) se lâche

Interview – Musique, chirurgie esthétique, photos dénudées… Kim Glow (Les Marseillais) se lâcheEn attendant le prochain tournage des Marseillais, Kim vient de sortir un nouveau single avec DJ Dollar, Jolie Jolie. L’occasion pour la jeune femme de se confier à Voici.fr sur sa carrière dans la chanson, la téléréalité, la chirurgie esthétique ou encore ses photos dénudées sur les réseaux sociaux.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Britney Spears, torride, tease une nouvelle chanson dans une publicité sensuelle

Britney Spears, torride, tease une nouvelle chanson dans une publicité sensuellePour la sortie de son nouveau parfum "Private Show", Britney Spears a mis en ligne une publicité sexy dans laquelle elle se déhanche en lingerie, au son d'une nouvelle chanson soul. Regardez et écoutez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Vidéos : The Last Shadow Puppets et Johnny Marr reprennent les Smiths

Après un set survolté au festival Primavera le mois dernier, The Last Shadow Puppets continuent de retourner les scènes du monde entier. Pour preuve, ils ont réservé deux surprises de taille à leurs fans ces derniers jours, à coup de featurings exceptionnels et improvisations zinzins. Explications.

TLSP reprennent les Smiths en compagnie de Johnny Marr

C’est lors d’un concert à Machester que le supergroupe formé par Miles Kane et Alex Turner a choisi de reprendre Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me de The Smiths, en compagnie d’un invité un peu particulier qui n’est autre que Johnny Marr (guitariste et compositeur de The Smiths). Turner chante le morceau pendant que l’une des légendes du rock anglais joue à ses côtés : une rencontre au sommet.

Et ce n’est pas tout puisque, comme le rapporte Pitchfork, un drôle de hasard s’est également produit à ce moment là. En effet, Mike Joyce, batteur des Smiths, était présent dans le public et, comme il le raconte dans un post Facebook, a été interpellé par l’un de ses voisins de foule voulant lui préciser que “c’est Johnny Marr des Smiths, et là ils vont jouer un morceau des Smiths“. On ne veut pas s’avancer, mais on pense qu’il était au courant.

Une chanson improvisée en l’honneur de Tame Impala

Quelques jours plus tôt, lors de l’Open’er Festival en Pologne, le groupe a tout simplement décidé de dédier quelques paroles à leurs confrères Australiens alors qu’une tempête était en train de s’abattre sur le site de l’événement. Les deux comparses se sont en effet mis à jouer quelques accords, puis à chanter en chœur “Il y a une tempête ayant la forme de Tame Impala”. Et le pire dans tout cela, c’est que ça sonne. Vraiment bien.

Du wtf mélangé à une grande dose de talent, voilà le secret de The Last Shadow Puppets, et l’on souhaite que le duo Kane/Turner continue bien longtemps de nous gratifier d’une musique aussi impressionnante que leurs lives sont imprévisibles.

Les Inrocks - Musique

On est allé voir Bruce Springsteen & the E Street Band faire sauter les plombs de l’Accor Arena

Bruce Springsteen sur la scène de l'Accor Arena le 11 juillet à Paris (BERTRAND GUAY / AFP)

66 ans, 3h45 sur scène, voilà deux chiffres qui résument l’unicité du bonhomme, sa passion, sa générosité, son éthique, son sens du “dépassement de fonction” pour reprendre le jargon du foot. Hier soir, dans une Accor Arena blindée jusqu’aux cintres, Bruce Springsteen et son gang de vieux potes ont commencé par assurer leur fonction : envoyer la sauce sur Badlands ou The Ties That Bind, avec un son tellement musclé que les finesses d’arrangement se noyaient dans le mix EPO. C’était pro, efficace, mais un peu froidement bastonnant, fonctionnel. De la bonne routine, bonne donc, mais routinière.

Le concert était structuré autour de l’album The River, joué intégralement dans l’ordre. Sauf que Bruce finit toujours par piétiner la routine, par dépasser la fonction. Par exemple en cassant l’ordonnancement trop prévisible du concert calqué sur disque, retirant certaines chansons, les remplaçant par celles d’autres albums. Il a ainsi shunté I Wanna Mary You, pour enchaîner Death to My Hometown et The River, deux chansons politiques chroniquant la dévastation de la classe ouvrière. A la faveur de classiques comme Hungry Heart, Cadillac Ranch ou Because the Night, la température a grimpé, la communion/fusion entre le groupe et son public est montée en intensité et à mi-concert, la partie était gagnée.

Les rockers font sauter les plombs

Faisant respirer les enchaînements de rocks incendiaires, les ballades de The River ont aussi donné leur pleine mesure, entre un Point Blank hanté à souhait et un Drive All Night féérique. La longue ligne droite des rappels était à peine empruntée (Jungleland, Born to Run, Ramrod) quand les plombs de l’Arena ont sauté. Moment de flottement : simple panne, alerte à la bombe, couvre-feu comminatoire comme à Londres il y a trois ans ? Des hôtesses nous demandent d’évacuer alors que le E Street Band, nullement inquiet, reste sur scène, puis entame un tour de la fosse, réjouissant les fans.

De retour sur la scène, Bruce brandit un panneau où il a écrit “5 mn”, nous indiquant que tout sera bientôt réparé. (Faudra un jour nous expliquer pourquoi le système électrique d’une grosse salle de concert peut disjoncter). Avant que l’électricité ne soit rétablie, Bruce signe des autographes aux chanceux des premiers rangs. Coolitude absolue, alors que la plupart des chanteurs seraient sans doute retournés en loge. Ainsi, au lieu de couper l’élan du show, la panne l’a décuplé et le E Street Band a balancé une dernière demi-heure combinant la vitesse d’Usain Bolt et l’énergie résiliente du onze portugais, culminant par un Shout (reprise des Isley Brothers) anthologique, dix minutes de fausses fins et de redémarrages à fond.

Bruce a pris l’antenne à 19h50, l’a rendue à 23h35 et comme chaque fois, malgré les dizaines de concerts vus en plus de trois décennies springsteeniennes, on en est ressorti essoré, vidé, débordant de joie et de sueur, avec une idée lancinante qui nous trottait en tête : s’il existe un type comme ça, tout n’est pas foutu.

Les Inrocks - Musique

Vieilles Charrues : une programmation éclectique, de Pharrell Williams à Louane

Vieilles Charrues : une programmation éclectique, de Pharrell Williams à LouanePour sa 25e édition, du 14 au 17 juillet, le plus grand festival de musique de France propose une programmation éclectique, de Pharrell Williams à Louane, en passant par les Insus (ex-Téléphone). Les Vieilles Charrues devraient battre son record de fréquentation cette année avec près de 280.000 festivaliers attendus.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Le Garage Mu Festival débarque à Paris et va retourner votre été

Photo Julien Gawor

Il est beau l’été à Paris, surtout quand des festivals s’emparent de la ville. C’est le cas du Garage Mu Festival, organisé par le collectif MU, qui fait ses armes avec une première édition du 21 au 24 juillet, à la Station, nouveau stop incontournable du circuit alternatif parisien.

Photo Julien GaworPhoto Julien Gawor

Au programme, du punk remuant, avec une carte blanche donnée à l’écurie Danger Records (Pelada, Coagul, Âme de Boue, Mary Bell, Nowaygirl), du garage de surdoué avec JC Satàn. Côté électro, le duo Nova Materia ou encore le chilien Ricardo Tobar. Un aperçu auditif avec la playlist du festival :

Pour la clôture, le festival embarquera ses matelots pour des croisières entre le quai de la Seine et La Station, avec séances d’écoute pour redécouvrir les performances enregistrées de la série SEQUENCES.

FESTIVAL Garage Mu Festival
Du 21 au 24 juillet
La Station – Gare des mines
29, avenue de la Porte d’Aubervilliers, 75018 Paris

Les Inrocks - Musique

Black M répond à la polémique Verdun en musique (et égratigne Marion Maréchal-Le Pen)

Black M répond à la polémique Verdun en musique (et égratigne Marion Maréchal-Le Pen)MUSIQUE - Black M a répondu à la polémique Verdun en musique et égratigne Marion Maréchal-Le Pen au passage. Maillot des Bleus sur le dos pour France-Portugal, le chanteur a dévoilé dimanche un titre en réaction à l'annulation de son concert aux commémorations de Verdun en mai dernier.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Vidéo : FKA Twigs interprète trois nouveaux morceaux à Moscou

Photo Capture d'écran Youtube

FKA Twigs ne perd rien de sa superbe. Au festival Lastochka ce week-end, l’artiste britannique irradiait sur scène, avec ses dreadlocks blanches, ses nouvelles chorégraphies et effets visuels.

#FKAtwigs #ласточка #лужники #москва #moscow #night #live #gig

Une photo publiée par @stonemilkr le 10 Juil. 2016 à 5h25 PDT

Mais l’évènement de cette première du show Radiant Me², ce sont ces trois nouveaux morceaux, que l’on vous laisse découvrir grâce à des captations de festivaliers réunis par Pigeons and Planes.

Le show Radiant Me² fait le tour de l’Amérique pendant tout le mois de juillet. Ces trois nouveaux morceaux sont extraits du prochain album d’FKA, LP2, qui succède à LP1, son premier long format sorti en août 2014.

Les Inrocks - Musique

Bruce Springsteen fait sauter les plombs à Bercy

Bruce Springsteen fait sauter les plombs à BercyVIDÉO - Le concert du chanteur le 11 juillet dans la salle parisienne a été soudainement interrompu par une coupure de courant géante. Un incident qui n'a pas réussi à déstabiliser l'interprète de Sherry Darling ainsi que les 18.000 fans présents.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Hanson : 19 ans après "MMMBop", le trio reprend son tube en live (VIDEO)

Hanson : 19 ans après "MMMBop", le trio reprend son tube en live (VIDEO)Le tube mondial et estival "MMMBop" fêtera ses 20 ans l'année prochaine. Alors, avec un peu d'avance, Isaac, Taylor et Zac, les trois frères du groupe Hanson, ont accepté de se retrouver pour chanter leur hit dans une version acoustique. Regardez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Etats-Unis: Drake reste neuf semaines en tête des charts, un record pour un rappeur

Etats-Unis: Drake reste neuf semaines en tête des charts, un record pour un rappeurMUSIQUE - Avec « Views », le Canadien est resté neuf semaines d’affilée en tête du classement des meilleures ventes d’album aux Etats-Unis…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Taylor Swift est star la mieux payée au monde en 2015 : à combien s'élève sa fortune ?

Taylor Swift est star la mieux payée au monde en 2015 : à combien s'élève sa fortune ?La reine de la pop et des billets verts, c'est elle ! Grâce à sa tournée pharaonique et les tubes de l'album "1989", Taylor Swift domine le classement des célébrités les mieux payées au monde établi par le célèbre magazine Forbes, loin devant Adele et One Direction.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Bruce Springsteen fait sauter les plombs à l’AccorHotels Arena de Paris

Bruce Springsteen fait sauter les plombs à l’AccorHotels Arena de ParisUne panne a électrisé le chanteur, en tournée jusqu’au 14 septembre.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Adele, Taylor Swift, Katy Perry... qui a gagné le plus en un an?

Adele, Taylor Swift, Katy Perry… qui a gagné le plus en un an?ECONOMIE - La consécration. La chanteuse américaine Taylor Swift est la célébrité qui a enregistré les revenus les plus élevés entre juin 2015 et mai 2016, avec 170 millions de dollars, selon le classement publié lundi 11 juillet par le site du magazine Forbes. La chanteuse devance très nettement son plus proche poursuivant, le groupe britannique One Direction, qui a engrangé 110 millions de dollars.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

La star de "Nos étoiles contraires" se met à la musique

La star de "Nos étoiles contraires" se met à la musiqueMUSIQUE - On l'a (un peu) détesté dans "Divergente", il nous a (beaucoup) fait pleurer dans "Nos étoiles contraires", le voilà qui se met à la chanson. Ansel Elgort, 22 ans, a signé un contrat dans une maison de disque il y un an, et son premier single a été dévoilé vendredi dernier.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Bruce Springsteen fait (littéralement) péter les plombs à Bercy

Bruce Springsteen fait (littéralement) péter les plombs à BercyMUSIQUE - La coupure de courant de 15 minutes n'a pas vraiment perturbé le "Boss". L'inoxydable Bruce Springsteen a fait son show pendant près de quatre heures, lundi 11 juillet à Paris, malgré l'interruption de son concert à la suite de problèmes techniques.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Bruce Springsteen fait sauter les plombs à Bercy

Bruce Springsteen fait sauter les plombs à BercyBruce Springsteen, 66 ans, a fait parler l'électricité pendant près de quatre heures lundi soir à Paris, lors d'une soirée trépidante dont le seul temps mort fut une coupure de courant de 15 minutes qui n'a pas perturbé le "Boss". Il est de retour à Bercy mercredi soir avant de poursuivre jusqu'à la fin juillet cette tournée européenne en Italie, Danemark, Suède, Norvège et Suisse.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

D'ABBA à Stromae, une belle histoire des tubes de l'été

D'ABBA à Stromae, une belle histoire des tubes de l'étéVIDÉOS - Jean-Marie Potiez et Alain Pozzuoli, deux spécialistes de la chanson populaire, viennent de sortir Grande histoire et petits secrets des tubes de l'été aux Éditions du Moment.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

« Les dernières news

Juillet 2016
LMMJVSD