Actu musique

9 juin 2016

Imposture, ivresse? La prestation de Will.I.am afflige les internautes

Imposture, ivresse? La prestation de Will.I.am afflige les internautesEURO 2016 - Imposture, taux d'alcoolémie excessiv, problèmes de son… les internautes se perdaient en conjectures jeudi soir, le 9 juin, devant le concert de Will.I.am sur le Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel. Avec Ariana Grande ou David Guetta, le rappeur américain faisait partie des stars internationales invitées à se produire pour inaugurer la fan zone parisienne à la veille de l'Euro.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Queen demande fermement à Donald Trump de ne plus utiliser ses chansons

Queen demande fermement à Donald Trump de ne plus utiliser ses chansonsBrian May, le guitariste de Queen, a exigé du candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump qu'il cesse d'utiliser les chansons du groupe de rock britannique pendant sa campagne électorale.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Choquant ! Justin Bieber mis KO lors d’une bagarre avec un inconnu

Choquant ! Justin Bieber mis KO lors d’une bagarre avec un inconnuJustin Bieber serait-il devenu incontrôlable ? Dans une vidéo publiée par TMZ, on aperçoit le chanteur en pleine bagarre avec un inconnu.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

VIDEO. Justin Bieber se bat en pleine rue à Cleveland

VIDEO. Justin Bieber se bat en pleine rue à ClevelandRIXE - Le chanteur s'est attaqué à un homme bien plus grand que lui, révèle TMZ…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Sensibilités des cordes

Sensibilités des cordesL'actualité choisie de la grande musique traitée en de petites formes.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Musique de la pub Peugeot 2008 SUV : qui chante ?

Musique de la pub Peugeot 2008 SUV : qui chante ?Peugeot a un nouveau modèle à présenter au public : le SUV 2008 ! Dans son spot TV, la marque annonce que la voiture est "conçue pour dominer les éléments". En pleine tempête, une chanson pop et rock résonne pour accompagner la publicité. Mais qui chante ?

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Adele : les atouts d'une chanteuse en or, à Paris jeudi et vendredi

Adele : les atouts d'une chanteuse en or, à Paris jeudi et vendrediLa tournée mondiale de la chanteuse britannique à la voix d'or fait halte jeudi et vendredi à l'Accor Hotel Arena (ex-Bercy), deux dates complètes en quelques minutes. Qu'attendre du show de la star de 28 ans dont le 3e album "25" s'est déjà vendu à 27 millions d'exemplaires depuis sa sortie en novembre ? Rien de tapageur. Juste une voix parfaite, une pluie de tubes et une bonne dose d'humour.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

David Guetta, Mickey 3D... le programme musical de l'Euro 2016

David Guetta, Mickey 3D… le programme musical de l'Euro 2016Du 9 juin au 10 juillet, les amateurs de foot et de musique pourront profiter de concerts gratuits organisés sur les fan zones en France. Coup d'envoi ce jeudi soir au pied de la Tour Eiffel, avec un concert géant du nouvel ambassadeur musical de la compétition.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Britney Spears : "La Belle et la Bête" parodiée avec les tubes de la popstar (VIDEO)

Britney Spears : "La Belle et la Bête" parodiée avec les tubes de la popstar (VIDEO)Un internaute a eu une idée folle : recréer le dessin animé "La Belle et la Bête" en faisant chanter les tubes de Britney Spears aux personnages. Le résultat est tout simplement incroyable. Regardez la vidéo "Britney and the Beast" sur Pure Charts !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

VIDEO. Ed Sheeran: Le chanteur est accusé de plagiat pour «Photograph»

VIDEO. Ed Sheeran: Le chanteur est accusé de plagiat pour «Photograph»MUSIQUE - Ed Sheeran se voit réclamer 20 millions de dollars, accusé d’avoir copié «Amazing» de Matt Cardle, le gagnant de X Factor Angleterre en 2010…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Ed Sheeran accusé de plagiat : Des auteurs lui réclament 20 millions de dollars

Ed Sheeran accusé de plagiat : Des auteurs lui réclament 20 millions de dollarsLe chanteur britannique est dans la tourmente.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

The Neon Demon : Elle Fanning s'étiole dans un film d'horreur trop mode

The Neon Demon : Elle Fanning s'étiole dans un film d'horreur trop modeCRITIQUE - Le réalisateur danois du thriller culte Drive s'est noyé dans la vacuité glamour du monde des défilés. Lisse et languissant, son film en forme d'exercice de style baroque finit par tourner en rond. Seule la musique de Cliff Martinez échappe au naufrage.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

VIDEO. Euro 2016: Le pire et le meilleur des chansons des équipes nationales

VIDEO. Euro 2016: Le pire et le meilleur des chansons des équipes nationalesMUSIQUE - Petit tour d’horizon des hymnes plus ou moins officiels de nos voisins en vue de la compétition…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Meryl Streep hilarante en Donald Trump

Meryl Streep hilarante en Donald TrumpÀ l’occasion du festival annuel de théâtre «Shakespeare in the Park», l’actrice américaine Meryl Streep dans le rôle de Donald Trump a définitivement conquis le public. Lundi soir 6 juin, la prestation de Meryl Streep et Christine Baranski, réunies à l'écran en 2008 pour le film «Mamma Mia!», n’est pas passée inaperçue auprès des spectateurs du Delacorte Theater de Central Park à New York. Affublée d’un faux ventre péniblement rentré dans une tenue typiquement Trump –costume noir, chemise blanche et cravate rouge-, le visage grossièrement poudrée d’orange et couronné d’une moumoute oscillant entre le jaune canari et le fauve orangé, l’actrice aux trois Oscars s’est adonnée à un sketch symbolique. Derrière son costume ironique, Meryl Streep en tant que fervente supportrice d’Hillary Clinton cherchait à décrédibiliser Donald Trump auprès de son électorat. Plus encore, les paroles revisitées de la chanson dénonçaient son comportement et son discours sexiste. User de ses talents pour adresser un message politique Meryl Streep dans le rôle de Donald Trump, tandis que sa complice incarnait Hillary Clinton, les deux actrices ont donné le La de la course présidentielle américaine en entonnant une version arrangée du morceau «Brush Up Your Shakespeare», tiré de la comédie musicale «Kiss me Kate». «Je ne comprends pas pourquoi toutes les femmes me disent non», a ainsi entonné Meryl Streep-Donald Trump, dans une parodie des pires phrases choc du candidat républicain. À Christine Baranski de lui répondre «Aiguisez votre Shakespeare et les femmes resteront bouche-bée. Déclarez simplement quelques lignes d’Othello et les femmes penseront que vous êtes un gars d’enfer !». La chanson, originalement chantée par des gangsters est une série de conseils pour apprendre à courtiser les femmes en citant du Shakespeare. Une prestation… Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Chad Michael Murray papa amoureux, devant Keith Urban et Nicole Kidman

Chad Michael Murray papa amoureux, devant Keith Urban et Nicole KidmanPapa depuis un an, l'inoubliable beau gosse des Frères Scott a fait une rare apparition à la cérémonie des Country Music Awards.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"I Cry" : Julian Perretta enchaîne avec une pépite électro pour l'été

"I Cry" : Julian Perretta enchaîne avec une pépite électro pour l'étéInvité du concert gratuit de TF1 ce soir pour l'ouverture de l'Euro 2016, Julian Perretta présentera son nouveau single "I Cry", extrait de l'album "Karma", attendu le 17 juin. Ecoutez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Label à suivre, Cracki Records : “On est pour la fête libre”

“Il y avait un Soundcloud avec deux, trois démos et voilà, on a décidé de partir en studio enregistrer tout ça.” Affalé dans le canapé défoncé du backstage de la salle parisienne du Glazart, Donatien Cras de Belleval, co-fondateur du collectif et label parisien Cracki Records, nous parle de son coup de coeur pour Agar Agar. Le duo formé par Armand et Clara, deux étudiants en école d’art, nous avait collé fin avril une énorme claque avec Prettiest Virgin et nous gratifie aujourd’hui en exclue du clip de ce premier single. “Je faisais des lives électro avec des machines et Clara avait déjà chanté avec des groupes ; mais avec Agar Agar, la prod se fait à deux“, lâche Armand, sous le regard approbateur de Clara.

Programmé ce soir aux côtés des Danois de Waldo & Marsha et du parisien LeonxLeon pour une Opening Party de la Plage du Glazart qui finira par se jouer sous la flotte, Agar Agar bénéficie de la hype qui entoure, à juste titre, le label sur lequel le groupe est signé : Cracki Records.

Ich bin ein Berliner

Cracki Records, c’est l’histoire d’une poignée de kids partis au quatre coins du monde et revenus en France avec la ferme intention de réveiller la capitale. Une histoire de potes comme on en voit partout, qui commence à cheval sur des mobylettes.

“Avant de partir en Inde, d’où nous avons ramené notre logo Ganesh, on a fait le tour de France en mobylette, raconte Donatien. En fait, on avait monté une association, Les Singes du Bitume et on retapait des vieilles mobylettes. Pendant notre voyage, on a commencé à écrire dans un magazine gratuit qui s’appelait Keith Magazine. On faisait des chroniques musicales et c’est comme ça qu’on a découvert plein d’artistes qui n’étaient signés sur aucun label. On a rencontré ensuite le boss de Dawn Records, qui nous a encouragé à monter un label. C’est là qu’on a commencé à comprendre comment ça fonctionnait.”

François Kraft, autre fondateur du label, qui, à 19h, soit quelques dizaines de minutes avant le set de Waldo & Marsha, s’active pour dégoter une pédale de grosse caisse pour le groupe Danois, rappelle que Cracki a été l’un des premiers collectifs dans la France des années 2010 à ramener de Berlin le concept de fête décomplexée.

“Au début, on ne faisait que de l’évènementiel parce que c’était plus simple. On produisait des soirées dans des usines, des gares ou même dans la forêt, mais jamais dans des lieux officiels. Un peu dans un esprit rave. Et tout le monde venait. On mettait du son dans les hauteurs de Belleville et les gens trouvaient ça incroyable. Les open air, personne n’en faisait à l’époque, alors qu’à Berlin c’était ça tous les week-ends. C’est un peu cliché, mais tous ces évènements ont clairement été inspirés par mon expérience de vie à Berlin.”

“C’est vrai qu’à l’époque, en 2008-2009, on était tous intrigués par Berlin, rajoute Donatien. C’était un peu l’excitation. ”

Un spectre large

Deux ans de teufs plus tard, Cracki se lance dans la prod musicale, toujours de façon aussi décomplexée. “On faisait jouer beaucoup d’artistes lors de nos soirées, raconte François. Et on s’est dit qu’on pouvait continuer à développer le truc en produisant de la musique ensemble. On avait déjà un public, pour tous les gens qui ont aimé nos soirées, on ne venait pas de nulle part.” De la techno hypnotique de Renart, aux ambiances r’n’b nappées de synthé 80’s de Ménage à Trois, les sorties estampillées Cracki Records se suivent et ne se ressemblent pas toujours.

“Notre catalogue est très bizarre ; du folk à l’indé, de la techno acid, en passant par la pop et le funk, la cohérence est chelou, admet François. Mais notre source d’inspiration quand on a lancé Cracki, c’était des labels comme Warp. Un label comme celui-là possède un spectre très large, mais au final, on finissait pas écouter un titre et se dire : whoa, ça sonne vachement Warp. On veut tendre vers ça.”

Cette volonté d’éclectisme se traduit par une multiplication d’évènements tout aussi diversifiés, sur lesquels interviennent de près ou de loin les mecs de Cracki. Si bien, que le public parisien peut être assuré de tomber au moins une fois par semaine sur un artiste issu du roster du label à l’éléphant. Si des cartes blanches comme celle offerte par le Glazart chaque année pour le lancement de la Plage, offrent au label une belle exposition, le Macki Music Festival reste depuis trois ans, la vitrine la plus importante pour Cracki records.

“Le Macki c’est super”, nous confie Donatien. Ça permet de faire jouer nos groupes. C’est un premier tremplin qui, je l’espère, est suivi par les autres programmateurs, qui pourront à leur tour faire jouer nos groupes dans leurs festivals.”

“Ce festival nous correspond bien. Quand toute l’année tu fais des events à taille humaine, on se dit qu’on peut se lâcher avec des noms comme Floating Points, qui coûtent une fortune, rajoute François. Mais tu te rends aussi compte que les gens ne viennent pas que pour la tête d’affiche. Ils viennent surtout pour un line-up cohérent et un état d’esprit. En faisant venir des artistes qui nous ressemblent, comme François & The Atlas Mountain, ça parle aux gens.”

Pourtant, les mecs de Cracki reconnaissent s’être un peu éloignés de l’éthique originelle du collectif, qui consistait à monter des fêtes dans des lieux alternatifs, en s’émancipant des contraintes liées au règles strictes de l’organisation d’évènements dans des lieux dits conventionnels.

“L’an dernier, on a beaucoup testé. On a produit des soirées dans tous les clubs et salles de concert parisiens, mais c’est n’est pas ce qui nous tient à coeur particulièrement. On s’est construit en opposition avec ces lieux où il y a trop de contraintes en tout genre. On va plutôt revenir à ce que l’on a toujours fait et on va sélectionner. On sera toujours partant pour un bel évènement comme on fait le 17 juin à la Gaité Lyrique en invitant le Tresor, mais on ne sera pas tous les week-end en club.”

Alors que la plage du Glazart commence à se remplir et que Waldo & Marcha s’apprêtent à monter sur scène, François et Donatien nous livre leurs ambitions pour le futur du label.

“On veut étendre le label à l’international et continuer à développer Cracki. On aime bien découvrir et signer des groupes étrangers. On développe aussi des licences jusqu’en Asie ! On voudrait aussi faire des tournées et emmener Agar Agar aux USA l’année prochaine. L’objectif, c’est de suivre les groupes qu’on a découvert, les développer et emmener tout le monde vers le succès.”

A ne pas manquer :

Vendredi 17 juin, à la Gaité Lyrique : Cracki Records présente : 25 years Tresor : https://gaite-lyrique.net/moritz-von-oswald-jonas-kopp-vainqueur-claudia-anderson-ian-tocor-renart-voiron-caandides
Du 1er au 3 juillet, à Carrières-sur-Seine, le Macki Music Festival : http://www.mackimusicfestival.fr

Les Inrocks - Musique

Download Festival : Gojira, le groupe de metal français qui a séduit la planète

Download Festival : Gojira, le groupe de metal français qui a séduit la planèteGojira, groupe de metal français à la renommée internationale mais pas forcément prophète dans son pays, marque ses 20 ans d'existence par un sixième album et une nouvelle tournée en Europe et en Amérique du nord, qui passe par le Download Festival vendredi à Paris.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Kids United : Ezra, 10 ans, reprend "Hello" d'Adele en live et bluffe tout le monde

Kids United : Ezra, 10 ans, reprend "Hello" d'Adele en live et bluffe tout le mondePreuve du phénomène, Kids United approche les 400.000 ventes avec son premier album "Un monde meilleur". Pendant la soirée, Erza a repris "Hello" d'Adele. Et son live a mis tout le monde d'accord, entre puissance et émotion. Regardez !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Ed Sheeran poursuivi pour plagiat : on lui réclame 20 millions de dollars

Ed Sheeran poursuivi pour plagiat : on lui réclame 20 millions de dollarsEd Sheeran est poursuivi par deux auteurs qui déclarent que sa chanson Photograph est une copie d’un de leurs morceaux et lui réclament 20 millions de dollars.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Lemonade" : Beyoncé accusée de plagiat par un réalisateur en colère

"Lemonade" : Beyoncé accusée de plagiat par un réalisateur en colèreMauvaise nouvelle pour Beyoncé : alors que son album "Lemonade" franchit le cap du million de ventes aux Etats-Unis, un réalisateur indépendant l'attaque en justice. Preuves à l'appui, il dénonce un plagiat de son court-métrage pour le teaser de "Lemonade".

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

2004 : “Funeral”, la Grande Messe d’Arcade Fire

Arcade Fire. Le simple fait de prononcer ce nom devant n’importe quel fan – hardcore ou occasionnel – de pop suscite généralement mille éclats dans les yeux de son interlocuteur. Depuis la parution de leur premier album, les Montréalais sont considérés comme une référence absolue, un summum de l’avant-garde en la matière, s’affranchissant des conventions de l’indie-pop pour s’imposer à l’auditeur dans un rapport d’intimité et de communion peu soucieux des sentiers balisés. Funeral, c’est dix compositions mélangeant allègrement des instruments trop longtemps oubliés (l’accordéon, le banjo, la contrebasse, la clarinette) à des mélodies folks, au long desquels parviennent à surgir des nappes de guitare, des déflagrations soniques ou encore de somptueuses orchestrations symphoniques. La suite en quatre parties Neighborhood, le poignant Crown Of Love, l’hymne jouissif Rebellion (Lies), tous fourmillent de refrains addictifs, d’arcanes et de visions qui, au moment de leur publication, annonçaient avec quelques cordées d’avance l’esprit du temps en train de naître.

Une autre pop

“Montréal était devenu LE lieu où l’art faisait partie du quotidien, et où l’on pouvait s’y adonner librement, sans la pression économique d’un travail harassant.”
Éric Chenaux, fondateur du label canadien Constellation

Lorsque, en septembre 2004, Funeral arrive enfin dans les bacs des disquaires, l’enregistrement du disque remonte à trois ans déjà. C’est effectivement en 2001 que Win Butler et Joshua Deu, un ami du lycée avec qui il étudie à la McGill University de Montréal, commencent à noircir leurs premières feuilles. Rapidement, leur petit atelier d’écriture s’élargit. À la recherche de nouvelles expériences, Butler rencontre différents musiciens de la ville (Brendan Reed, Dane Mills, Myles Broscoe et Régine Chassagne, dont la passion pour les musiques médiévales l’intrigue) et forment un premier groupe à géométrie variable. C’est l’époque des collectifs. Depuis sept ans, Godspeed You! Black Emperor a donné cet élan, et Broken Social Scene ou The New Pornographers s’apprêtent à poursuivre cet héritage. Butler, Chassagne et Reed profitent alors de l’attractivité de Montréal pour s’installer dans un loft au Nord de la ville, dans le quartier de Saint-Laurent, et passer leurs journées à peaufiner leurs compositions. « Contrairement à Vancouver ou Toronto, Montréal avait l’avantage d’avoir des loyers très attractifs jusqu’au début des années 2000, explique Éric Chenaux, fondateur du label canadien Constellation. Ça permettait à de nombreux artistes d’aller y vivre, d’avoir des espaces atypiques pour répéter, d’avoir le temps de tester des choses et de jouer aussi bien dans des bars que dans des usines désaffectées. De Toronto, je comprenais que quelque chose était en train de se passer à ce moment-là, économiquement et socialement. Un peu comme New-York dans les années 60 ou Berlin au cours de la décennie 80, Montréal était devenu LE lieu où l’art faisait partie du quotidien, et où l’on pouvait s’y adonner librement, sans la pression économique d’un travail harassant. »

En 2002, ce collectif qui ne s’appelle pas encore Arcade Fire donne ses premiers concerts à la Casa Del Popolo. Selon le patron du lieu, ceux-ci étaient atroces, décousus, le groupe interchangeant les instruments à chaque morceau, se privant de batteur et se souciant comme d’une guigne des structures mélodiques traditionnelles. Plutôt que de pop, on parle alors de groupe expérimental, voire punk. Mais la découverte d’Owen Pallett, qui joue alors au sein de The Jim Guthrie Band et The Hidden Cameras, deux entités dont ils assurent régulièrement les premières parties, s’apprête à tout bouleverser. Désormais, ils en ont la certitude, il leur faut intégrer des cordes à leur formule, diversifier leur approche. Fraîchement recrutés, Richard Reed Parry et Sarah Neufeld, membre de The Belle Orchestre, sont ainsi chargés d’apporter romantisme et lyrisme aux sept compositions regroupées sur The Arcade Fire, un premier EP que cette joyeuse troupe a enregistré durant tout l’été, sans téléphone ni ordinateur, dans la grange de la maison familiale des Butler, située à Mt. Desert Island, dans le Maine.

Un sens de la mise en scène

C’est aussi à cette époque qu’apparaissent les premières tensions. Win Butler se mue en véritable control freak, et gare à celui qui oserait remettre en cause ses idées. Fatalement, Myles Broscoe, Dane Mills et Brandan Reed finissent par quitter le groupe, certains d’entre eux pendant la release party de The Arcade Fire à la Casa Del Popolo, mais les frères Butler et Régine Chassagne ont de l’ambition. Qu’importe si les médias locaux ne parlent pas de l’EP en des termes élogieux ou si le public montréalais les trouve trop sérieux, eux travaillent dur. Ils songent un temps à partir vivre en Belgique, mais le succès de Headlights Look Like Diamonds en live les encourage à creuser davantage cette ligne de conduite, à se livrer sans pudeur dans leurs textes – quittent à y évoquer leurs problèmes familiaux – et à tenter leur chance auprès de Merge. « Win, Regine et Richard sont venus de Montréal en voiture, pour rencontrer les gens du label, rappelait l’ancien attaché de presse, Martin Hall, au magazine en ligne Dum Dum. C’était en mars ou en avril 2004. Ma première impression ? « Putain, qu’est-ce qu’ils sont grands ! » Ils étaient très modestes, affables, mais on pouvait sentir qu’ils avaient confiance en eux, qu’ils étaient très sérieux sur tout ce qui entourait leur art, que la musique en général était une véritable passion. Jamais un groupe que nous n’avions pas encore signé ne s’était tapé un voyage de quatorze heures simplement pour nous rencontrer. »

La vérité, c’est qu’Arcade Fire n’est pas un groupe comme les autres. Et ça, Pitchfork, l’a également compris. Davantage que les articles de Rolling Stone ou de Spin, c’est bien la chronique dithyrambique du site américain, ponctuée par une note de 9,7/10, qui assure aux Montréalais une certaine renommée et affole les bureaux de Merge, obligé pour la première fois de son histoire de refuser des demandes d’interviews ou des Unes de magazine.

Éternelles funérailles

Ils inventent, avec les moyens du bord, un son à jamais indissociable de Montréal, capitale mondiale du retour de l’indie-pop au début des années 2000.

Toutefois, il existe bien d’autres aspects qui expliquent l’importance de cet album. Tout d’abord, « ce titre, très évocateur et construit autour de la disparition de beaucoup de membres de la famille des musiciens, pense Jim, leader d’Erevan Tusk. Et puis surtout une écriture très claire, limite universelle mais également raffinée, des mélodies simples et très efficaces, des envolées, des chœurs, des cordes, de l’accordéon… Un groupe à géométrie variable qui change d’instruments en permanence. Deux voix lead (masculine et féminine), du chant en français… En somme, beaucoup d’ingrédients pour faire un grand groupe. » Il y a aussi cette aisance avec laquelle Win Butler, Régine Chassagne et les autres ont réussi à inscrire à jamais Montréal sur la carte mondiale. Armés d’une paire de guitares épiques, d’un piano tour à tour mélancolique et lumineux ou encore d’un violon qui alterne les envolées et les crissements, ils inventent, avec les moyens du bord, un son à jamais indissociable de Montréal, capitale mondiale du retour de l’indie-pop au début des années 2000 – l’album a d’ailleurs été enregistré dans le légendaire Hotel 2 Tango, repaire sonore d’entités telles que Molasses ou Godspeed You! Black Emperor. « Arcade Fire a véhiculé une énergie et un son qui ont donné envie aux musiciens de poursuivre la démarche », souligne Eric Chenaux.

Il y enfin toutes ces anecdotes qui entourent la montée en flèche des Canadiens : ce concert donné le 12 novembre 2004 à Cambridge, Massachusetts, où Richard Reed Parry finit en sang après avoir passé toute la soirée à s’être tapé sur son casque à vélo en guise de percussion ; celui proposé la même année au Mercury Lounge, à New York, avec une file d’attente faisant le tour du pâté de maison ; ou encore cette fois où ils se rendent à Toronto dans un bus miteux pour jouer en première partie de Jim Guthrie (époque Now More Than Ever) et arborer leurs célèbres costumes sur scène.

“À l’image de Radiohead, Arcade Fire a toujours su se remettre en question, évoluer, être audacieux… Ils sont exemplaires.”
Éric Chenaux, fondateur du label canadien Constellation

On comprend alors comment un tel groupe a pu réussir, sinon à bouleverser, du moins à influencer de multiples artistes au cours des années 2000. Au Canada, bien sûr : Half Moon Run, Wolf Parade ou Rich Aucoin peuvent en témoigner. Mais aussi en France, où sa constante évolution a tendance à fasciner : « À l’image de Radiohead, Arcade Fire a toujours su se remettre en question, évoluer, être audacieux… Ils sont exemplaires. Personnellement, ce groupe nous a certainement poussé indirectement à mettre l’accent sur les voix et a incité chacun dans le groupe à chanter. On a vu à quel point les chœurs avaient un impact fédérateur et apportaient de la puissance en live. »

Depuis Funeral, que ce soit avec Neon Bible, The Surbubs, Arcade Fire n’a d’ailleurs cessé de prouver qu’il savait déchaîner les passions médiatiques autour de ses lubies et de ses excentricités, mais surtout qu’il pouvait se jouer allègrement des goûts de son public, allant jusqu’à brouiller les pistes en live (certains concerts ont été donnés sous le nom The Identiks ou The Reflektor), entamer une collaboration avec James Murphy et investir les pistes de danse avec un quatrième album (Reflektor) à écouter comme l’aboutissement d’un groupe plus que jamais capable de réinventer notre rapport à l’écoute de la musique pop.

Les Inrocks - Musique

Stella McCartney au chevet des tortues de mer

Stella McCartney au chevet des tortues de merLa styliste et fille de Paul McCartney, Stella, a déclaré lors de la Journée mondiale des océans soutenir le projet «Jairo II» de Sea Shepherd, visant à protéger les tortues de mer. Pour la Journée mondiale des océans, Stella McCartney a dit oui. La styliste et fille du chanteur Paul McCartney a annoncé soutenir «Jairo II», la dernière campagne de Sea Shepherd Conservation Society, pour «défendre, conserver et protéger nos océans». Cette ONG, créée par le militant écolo Paul Watson, va mener une expédition dans trois pays, Les Etats-Unis, le Honduras et le Costa Rica, afin de montrer l’épée de Damoclès qui tourne au-dessus de la carapace des tortues de mer. Opération "Jairo II" Durant son périple, qui se déroulera du 15 juillet au 1er décembre, l’organisation soignera et assurera la sécurité des animaux en partenariat avec plusieurs organismes spécialisés dans la protection des animaux. «Il existe sept espèces de tortues marines dans le monde. Quatre ont été identifiées comme «menacées» ou «en danger critique», et deux ont été classées comme «vulnérables» par la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature», peut-on lire dans un communiqué de presse. «Cette espèce qui a tant survécu, ne va pas survivre à notre ère», s'indigne Paul Watson. Pour montrer l’importance de son voyage de près de six mois, Sea Shepherd a l’intention de tourner un documentaire. L'ONG a annoncé que plusieurs stars internationales soutenaient, comme Stella McCartney, le projet. Lire la suite sur ParisMatch.com

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Exclu : “zero9zero9”, le nouvel EP captivant de Pheeyownah

Photo Samuel Thylander, Studio Mo Leah

La Scandinavie, ses fjords silencieux et sa déferlante de nouvelles papesses d’une musique hybride. Pheeyownah (“prononcer Fiona”), est de ses artistes qui viennent bousculer l’esthétique établie.

Même si son terrain de jeu s’apparente à du rn’b sur fond d’électro, difficile de classer sa musique dans un genre précis. Née dans le sud de Stockholm de parents ougandais exilés en Suède dans les années 80, cette productrice, songwriter et multi-instrumentiste de 28 ans manie à la perfection ses différentes influences. Quelque part entre post-dubstep, pop et rn’b, Feyona Naluzzi débarque avec zero9zero9, un troisième EP captivant à sortir sur le label suédois Labrador. Quatre titres à l’ADN nordique, à la fois festifs et minimales, profondément mélancoliques.

Les Inrocks - Musique

"Paradis secret" : Jenifer annonce la date de sortie de son nouveau single

"Paradis secret" : Jenifer annonce la date de sortie de son nouveau singleLe retour de Jenifer est officiel ! Après avoir quitté "The Voice", la chanteuse est prête à débuter l'ère de son septième album, attendu à l'automne. Jenifer dévoilera son nouveau single, intitulé "Paradis secret", la semaine prochaine.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Max Jury reçoit les félicitations pour son premier album

Quand Max Jury a fait ses premiers pas il y a deux ans, on a d’abord cru découvrir des chansons cryogénisées depuis la grande époque de Laurel Canyon, dans les seventies. Erreur spatio-temporelle d’une cigogne très désorientée : loin de ce fantasme de L. A., ce jeune homme est né dans les années 90 et il a grandi à Des Moines, Iowa.

“J’ai toujours été attiré par la musique. Mes parents m’ont fait prendre des cours de piano et de chant quand j’étais petit. C’est à l’adolescence que j’ai commencé à écrire des chansons, après une rupture, quand j’avais environ 14 ans et que je ne connaissais rien à rien. J’avais besoin de m’exprimer et je l’ai fait par le biais du songwriting. Ça a été un véritable déclic. Après, j’ai eu envie de faire ça tout le temps : composer, écouter de la musique, découvrir les histoires de tous les grands musiciens que j’aimais. J’ai compris que c’était ça que je voulais faire de ma vie.”

Un futur radieux

Il fait alors partie de plusieurs groupes de styles différents, – rock, country ou même punk. Après plusieurs ep prometteurs sortis depuis 2014, ce chanteur précoce a appris sur le tas.

“A 18 ans, j’ai débarqué à Londres pour faire des demos et des concerts. J’étais jeune, naïf et inexpérimenté. J’avais besoin de laisser passer quelques années pour grandir un peu et faire le point. Je suis rentré à Des Moines et j’ai beaucoup appris en enregistrant en studio – c’est là que l’on voit si une chanson fonctionne ou pas.”

Parmi les premiers morceaux qu’il dévoile, les sublimes Black Metal et All I Want le destinent à un futur radieux. Il passe l’épreuve de la scène, notamment en ouverture des concerts de Lana Del Rey et Rufus Wainwright, puis s’attaque à son propre album. Enregistré entre le prestigieux studio new-yorkais Electric Lady et un home-studio nettement plus modeste en Caroline du Nord, ce premier recueil touchant et intemporel rêve d’ailleurs.

“Ce désir de s’échapper ou de voyager, ça me démange souvent. L’inertie me rend nerveux, mal à l’aise. Numb est une chanson qui décrit exactement ça. C’est facile à dire, de vouloir s’enfuir, mais que faire alors ? On verra peut-être sur mon prochain album.”

Si ses parents ne travaillent pas dans des milieux artistiques (la politique pour sa mère, la finance pour son père), ils lui transmettent leur amour pour la musique, de B. B. King à Bonnie Raitt, en passant par Elvis Costello. Sourire aux lèvres, il avoue qu’il écoutait aussi des boys-bands peu fréquentables quand il avait 6 ans. Devant son autodérision et son air penaud, on lui pardonne. Il retrouve vite le droit chemin quand il commence à composer au piano et à s’affranchir des carcans du solfège.

“En gros, j’ai tout essayé pour éviter de déchiffrer des partitions : je me suis formé à l’oreille, en écoutant des musiciens et en me documentant sur la théorie de la musique. Je trouvais que ça me correspondait mieux. Je ne me considère pas vraiment comme un pianiste – c’est juste le seul outil que je maîtrise pour interpréter une chanson. C’est un instrument qui me plaît avant tout visuellement, mais je me retrouve aussi dans son organisation. Je suis beaucoup moins intuitif avec une guitare, par exemple. Sur un piano, ça coule tout seul et je sais spontanément quelle note doit suivre.”

Un premier album qui reflète ses affinités multiples

Cet instinct rejaillit tout au long d’un premier album qui reflète ses affinités multiples. On y entend de la soul vibrante, du gospel puissant, du folk ancestral, de la pop classique, de la country tendre et une admiration palpable pour Gram Parsons, Randy Newman et Townes Van Zandt.

“C’est compliqué quand on est un très grand fan de musique : tu ne peux pas t’empêcher de te juger en fonction de tes idoles, d’être affligé parce que tu ne ressembles pas à Tom Waits !”

Il éclate de rire, bien conscient du ridicule de son désespoir. Il y a d’ailleurs beaucoup de douceur dans sa désolation, à la fois en interview et sur disque. Il charme par sa spontanéité et sa pudeur : un savant mélange qui lui permet de s’épanouir dans un registre intimiste, sans minauderie. A 23 ans, sa voix délicate, presque androgyne, n’a pas le vécu poignant de ses héros, mais parvient quand même à provoquer l’émotion, lovée dans un écrin de mélodies lumineuses et d’arrangements à l’ancienne. Félicitations du Jury.

Les Inrocks - Musique

Le domicile d’Harry Styles a été vandalisé

Le domicile d’Harry Styles a été vandaliséLe chanteur des One direction, Harry Styles, a vu son domicile londonien vandalisé. Les saboteurs s’en sont pris aux murs extérieurs de sa maison à Londres en inscrivant des graffitis injurieux.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Pourquoi il n'y avait d'autre choix que David Guetta pour le concert géant au pied de la Tour Eiffel

Pourquoi il n'y avait d'autre choix que David Guetta pour le concert géant au pied de la Tour EiffelEURO 2016 - Vous aimez le foot, mais pas David Guetta? Bon courage. Ce jeudi 9 juin, le DJ français donne un concert géant pour inaugurer la fan zone parisienne du Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel, à la veille du match d'ouverture de l'Euro, France-Roumanie. Plus de 80.000 personnes sont attendues pour cette performance gratuite qui doit démarrer à 23h et sera diffusée sur TF1.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR