Actu musique

4 juin 2016

Le We Love Green se retrouve les pieds dans la boue

Le We Love Green se retrouve les pieds dans la boueMÉTÉO - Festivals branchés encore jeunes mais déjà bien installés dans le paysage musical parisien, le We Love Green et le Weather Festival ont lieu ce weekend avec affiche pop-rock "écolo" pour le premier et grand-messe électro pour le second.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Paul Simon en tournée en Europe à l'automne 2016

Paul Simon en tournée en Europe à l'automne 2016Le chanteur américain Paul Simon, immensément célèbre pour son duo mythique folk Simon and Garfunkel, se lancera à l'automne prochain dans une tournée européenne d'une vingtaine de dates qui passera par Paris le 14 novembre, a annoncé samedi sa production.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Pascal Obispo tête d’affiche des Nuits de Champagne 2016

Pascal Obispo tête d’affiche des Nuits de Champagne 2016Le programme des Nuits de Champagne 2016 vient d'être dévoilé et cette année, c'est Pascal Obispo qui en sera la tête d'affiche. L'artiste se produira au cours de deux soirées exceptionnelles, l'une accompagné par un orchestre symphonique, l'autre en compagnie d'une chorale de 900 chanteurs !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

La foudre fait 71 blessés dans un festival de rock en Allemagne

MENDIG, Allemagne (Reuters) - Soixante et onze personnes ont été blessées par la foudre samedi lors du festival "Rock am Ring" à Mendig, près de Coblence dans l'ouest de l'Allemagne, a déclaré la Croix-Rouge. Huit festivaliers ont dû être hospitalisés. Une personne a dû être ranimée sur place. Les organisateurs ont ensuite interrompu les concerts pendant plusieurs heures en raison de l'arrivée d'un nouvel orage. Lors d'une conférence de presse, ils ont précisé ne pas avoir l'intention d'annuler l'événement, auquel participent quelque 92.500 fans de rock et qui se termine dimanche.…

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Comment Radiohead a émerveillé Primavera avec une setlist imparable

Radiohead à Primavera (Capture d'écran YouTube: https://www.youtube.com/watch?v=WP9caZvwtiQ)

Si jeudi soir, le site du festival Primavera n’était en aucun cas encombré, ce fut une tout autre histoire le vendredi. Une foule venue de tous horizons, dont une bonne partie porte un t-shirt estampillé du nom du fameux groupe, se presse déjà vers la grande scène, deux heures avant le début du concert. Ce soir, Radiohead remonte sur scène après quatre ans d’absence. 22h15, une page de l’histoire de Primavera commence à s’écrire.

Tout le monde a déjà été confronté à Radiohead une fois dans sa vie. Que ce soit à travers la bande originale d’un film, au hasard d’une playlist ou bien via la guitare d’un amour de vacances qui joue Creep sur la plage (et Wonderwall, aussi). Un groupe aussi difficile à cerner tant ils ont exploré des styles différents aux faux airs accessibles. De l’initié au fan absolu, le concert d’hier soir a su faire chanter chaque personne de la foule car il n’est clairement pas nécessaire de vénérer la bande à Thom Yorke pour entonner le refrain de No Surprises.

>> A lire aussi : On a noté les groupes de la première soirée de Primavera

Le concert débute, le groupe entre en scène mais les écrans géants ne s’allument pas. Il faut savoir que si Radiohead a fait une pause de quatre ans, son chanteur Thom Yorke lui, n’a pas chômé et s’est investi dans un nouveau groupe, Atoms For Peace, puis dans un projet solo. A chacune de ses apparitions, les écrans ne diffusaient ni images frontales, ni gros plans : seulement une succession de plans saccadés bardés d’effets. Très agréable visuellement, mais compliqué pour le public s’il se trouve au delà du quatrième rang. Hier soir, même rengaine : soit, nous profiterons davantage de la musique.

Un tonnerre d’applaudissements plus tard, les Anglais débutent leur concert calmement, par cinq morceaux tirés de leur nouvel album sorti le mois dernier (Burn The Witch, Daydreaming, Decks Dark, Desert Island Disk et Ful Stop). Même s’il n’y a rien à dire sur la qualité de l’interprétation ou même sur la voix inchangée de Thom Yorke, il est un peu compliqué de rentrer directement dans le concert. Planant, atmosphérique et ambiant. En totale adéquation avec une foule sage, calme et avide de bon vieux tubes. Aussitôt souhaité, aussitôt réalisé : Radiohead joue les premières notes de The National Anthem, Lotus Flower puis No Surprises. Les yeux deviennent flous, les téléphones passent en mode vidéo et la foule devient folle d’admiration.

Quatre ans, c’est le temps qu’il aura fallu au groupe pour mettre de côté les side-projects, mais aussi le temps nécessaire pour qu’un public venu du monde entier soit au service d’un seul groupe. Exemple marquant lorsque Radiohead achève une magnifique version live du cultissime Karma Police, mais que la foule en décide autrement puisqu’elle continuera pendant quelques minutes à réciter le refrain en choeur, faisant du site de Primavera une véritable chorale géante. Quelques Idiotheque et Street Spirit plus tard, le groupe tire une première fois sa révérence puis revient notamment interpréter Paranoïd Android, 2+2 = 5 et fait de nouveaux au revoirs sur There There, mais ne semble toujours pas quitter la scène définitivement.

C’est alors que Thom Yorke saisit le micro, chuchote quelques “If, if you, only if you’re good” (“seulement si vous êtes sages”). Le public est perplexe, la setlist communiquée au préalable (et, on le découvrira plus tard, les setlists présentes sur scène pour les musiciens aussi) ne comportent pas de morceau supplémentaire. Les lumières s’éteignent et le premier accord de Creep retentit. Moment d’anthologie, Thom Yorke s’avance vers le public et entame l’un des plus grands morceaux de l’histoire du rock. Phénoménal.

Côté Twitter, c’est la déferlante. Radiohead est en TT France, et le public du festival les Nuits de Fourvières ayant accueilli le groupe deux jours auparavant crie au scandale, car Creep n’a pas été interprété lors du concert précédent. Alors qu’il est tellement agréable de se faire surprendre par un groupe dont la setlist n’est pas figée, et dont les choix ne dépendent pas de la demande du public mais bien des membres eux-mêmes et de leur ressenti du moment. Car si l’on s’attendait à quelque chose de magistral, nos attentes ont été hier soir, largement magnifiées.

Les Inrocks - Musique

Sébastien Paindestre entre New York et Paris

Sébastien Paindestre entre New York et ParisInfatigable Sébastien Paindestre ! Quelques semaines après avoir veillé sur le Festiva'Son à Malakoff, le pianiste de jazz se produit actuellement avec une nouvelle formation franco-américaine, Atlantico, avec laquelle il a sorti l'album "En Rouge" en janvier. Dans le mêle temps, le fondateur de l'Amnesiac Quartet - dédié à la musique de Radiohead - se prépare à sortir un autre disque, "Paris".

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Festival Europavox, journée 2, avec Katerine, LUH et l’Europe au centre des débats

© Audoin Desforges pour Les Inrockuptibles

Alors qu’une partie rance du Royaume-Uni envisage de se séparer de l’Europe, le festival Europavox la construit à sa modeste manière : sur l’échange culturel. Des journalistes et “ambassadeurs” venus d’un peu partout œuvrent ainsi en amont et en aval pour éliminer les frontières et les clichés – on est loin ici des tartes à la crème du concours abracadabrantesque de l’Eurovision. En amont, en faisant remonter aux équipes d’Europavox les trouvailles musicales et scéniques de leurs propres pays. En aval en couvrant ce festival unique en son genre, puis en en organisant même ses versions locales si possible. Pour les accros de nouveaux sons l’oreille collée à SoundCloud ou BandCamp, c’est l’occasion unique de découvrir enfin sur scène ces artistes aux noms mystérieux venus de Finlande ou Lettonie, de voir ce qu’on ne peut généralement qu’entendre.

Et sortir la musique de sa virtualité a du bon, quand on découvre en physique, en totale hystérie déglingos les Serbes titubants de Repetitor et leur grunge volcanique ou le rrrrriot-rock des Suissesses pas commodes de Chikitas, jolie claque avec une enclume au fond des gants.

C’est avec ce genre de programmation, gratuite et massivement suivie par un public jeune et sélectif, qu’Europavox affirme son identité, sa différence – qu’il est bon de découvrir un artiste précédé d’aucune recommandation, d’aucune hype, d’aucune bio gonflée aux hormones. Surtout quand ces découvertes, venues de 24 pays, sont épaulées par des artistes plus ou moins installés, mais qui ont suivi la même filière parallèle, en marge des industries lourdes.

Une des grandes chansons/hymnes de 2016

On retrouve ainsi les intransigeants LUH, dont le chanteur Ellery avait testé ce genre de systèmes parallèles de distribution et de représentation avec son regretté groupe WU LYF. Avec son groupe très européen – sa complice Ebony est hollandaise, ils se sont connus à Manchester et ont vécu en Espagne avant de se poser à Amsterdam –, il continue plus profondément encore sa quête d’un rock absolu, romantique et politique, un rock de survie, un rock qui donne franchement envie de monter hurler à la Lune, les bras au ciel, au sommet du Puy de Dôme. C’est le genre de réaction tout à fait normale qu’impose Lament, une des grandes chansons/hymnes de 2016. Grand moment.

Après ce concert glacial, aux délires gabba saisissants, le contraste est on ne peut plus violent quand on retrouve Katerine et sa pianiste loufoque. Entre stand-up absurde et douceur de Bourvil, Katerine a trouvé un ton juste, à sa mesure démesurée. Car ses histoires de toutous ou de hérissons, qui partout ailleurs vireraient à la gaudriole alterno ou à l’expérimentation de théâtre de ruelle où les chiens pissent, imposent une cohérence, presque une normalité : celle d’un adulte coincé dans un corps d’enfant et son petit justaucorps vert.
Entre leurs pop-songs à reprendre une canette de Red Bull à bout de bras et leurs monstrueuses charges rythmiques, les Shoes ont aussi trouvé leur équilibre. C’est celui, chancelant du type défoncé sur le dancefloor, qui se cogne contre les murs et parle à l’extincteur.

Car la guerre fait rage dans cette musique à peine contenue par les besoins et limites des programmations, déformant les contours et perspectives de ces refrains qui, hagards, ne se souvient plus de leur famille, de leur origine, pop ou techno. Il faut ainsi entendre leur People Movin In joué hard-tek kidnapper A Forest de Cure. Cette indécision fait leur grandeur, leur puissance, mais aussi leur incapacité à vraiment agglomérer un public. Qui saute en l’air sur une cavalcade de beats avant de se déconcentrer et retomber dès que flotte une nappe de pianos. Un jour, pourtant, ce quiproquo prendra fin et le grand public se rendra compte que les Shoes sont à sa taille.

Les Inrocks - Musique

Booba : bientôt coach dans "The Voice" ? "Pourquoi pas, ce n'est pas débile !"

Booba : bientôt coach dans "The Voice" ? "Pourquoi pas, ce n'est pas débile !"Et si, comme La Fouine ou JoeyStarr, Booba devenait prochainement juré dans un télé-crochet ? Le rappeur a indiqué qu'il aurait refusé d'intégrer "Nouvelle Star" mais qu'il ne dirait pas non à une place dans "The Voice" : "C'est intéressant, c'est artistique".

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Voyage au centre de la terre avec Ekko Vocal Band

Voyage au centre de la terre avec Ekko Vocal BandC'est l'un de ces moments de grâce où le temps semble suspendu, qui attend le public ce samedi 4 juin dans la Grotte des Demoiselles, dans l'Hérault. Un lieu exceptionnel qui accueille le temps d'une soirée Ekko Vocal band, un groupe de quatre chanteurs au répertoire éclectique. Un grand moment en perspective.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Pete Doherty : un titre inspiré par le drame du Bataclan ! 

Pete Doherty : un titre inspiré par le drame du Bataclan ! Pete Doherty a dévoilé un titre particulier "Hell To Pay At The Gates Of Heaven". Une chanson inspirée par le drame du Bataclan 

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

"Le vide" : Slimane (The Voice) dévoile déjà son deuxième single, une ballade déchirante

"Le vide" : Slimane (The Voice) dévoile déjà son deuxième single, une ballade déchiranteSi Slimane dévoilera dans quelques jours le clip de son premier titre "Paname", moins d'un mois après sa victoire dans "The Voice", son deuxième single est déjà choisi. Ce sera "Le vide" et le morceau est déjà en écoute sur Pure Charts !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Mort de Bobbi Kristina Brown : Bobby Brown en larmes à la télévision

Mort de Bobbi Kristina Brown : Bobby Brown en larmes à la télévisionPour la première fois, Bobby Brown évoque le décès de sa fille à la télévision. En larmes, le chanteur ne cache pas sa tristesse.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

RedOne parle de Lady Gaga : leur rencontre, leurs tubes, le prochain album

RedOne parle de Lady Gaga : leur rencontre, leurs tubes, le prochain albumDe passage à Paris pour la promotion de son titre "Don't You Need Somebody", RedOne est revenu pour Pure Charts sur sa collaboration avec Lady Gaga. Leur alchimie "unique", leurs tubes, leurs retrouvailles en studio, la pression… Le producteur dit tout. Interview !

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Sélection albums : Karine Deshayes, Cavanna/Schubert, DeJohnette/Coltrane/Garrison, Tony Hymas, 9Bach

Sélection albums : Karine Deshayes, Cavanna/Schubert, DeJohnette/Coltrane/Garrison, Tony Hymas, 9BachA découvrir dans les bacs cette semaine : des airs de Rossini, Schubert et Cavanna, du jazz, Léo Ferré réinterprété par le piano de Tony Hymas et de la musique celte.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

LUH : le nouveau projet d’Ellery Roberts, fondateur de WU LYF

Ellery Roberts et Ebony Hoorn © Berber Theunissen

En cette fin de printemps, Manchester rase les murs de briques, ne pavoise pas. Depuis qu’un Yalta invisible avait décidé qu’au moins un des deux clubs de foot de la ville se hisserait sur le podium de la Premier League anglaise, la ville avait perdu l’habitude de la défaite, de la normalité. Mais il y aura quand même, si l’on en croit la presse musicale anglaise, un champion d’Angleterre venu de Manchester : LUH (pour Lost Under Heaven).

Même si le duo vit à Amsterdam, LUH restera à jamais un groupe de Manchester. Et si la presse s’excite autant sur LUH, c’est sans doute parce qu’elle était spectaculairement passée à côté du précédent groupe d’Ellery Roberts, les regrettés WU LYF, sans doute le groupe de rock anglais le plus excitant, puissant et obstiné de cette décennie, voire de ce siècle.

Le groupe, logiquement, a payé cher l’intensité et la violence rentrée de ses concerts, en se séparant après seulement un album et quelques dizaines de concerts. C’est pourtant en touriste, sans bagage, qu’Ellery Roberts revient à Manchester.

“Je ne supporterais plus le nihilisme, le cynisme de la scène locale”

“Je ne connais déjà plus la ville, la scène. A la fin, la ville était devenue toxique pour moi. Je l’ai quittée le jour où j’ai tué WU LYF. Je m’y sens étranger. Je ne supporterais plus le nihilisme, le cynisme de la scène locale. Tout ça manque de défis, d’ambitions. Tu te fais dégommmer dès que tu essaies de t’extirper de ça.” (suite…)

Les Inrocks - Musique

Benjamin Biolay prend la défense de François Hollande : "Il fait ce qu'il peut"

Benjamin Biolay prend la défense de François Hollande : "Il fait ce qu'il peut"Ce week-end, Karine Ferri reçoit Benjamin Biolay dans son émission "Un dimanche avec" sur RFM, en partenariat avec Pure Charts. L'occasion pour le chanteur d'évoquer son nouvel album "Palermo Hollywood", son exil en Argentine et de tacler la vie politique française.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Cet espoir de la scène musicale française et Beyoncé ont un point commun

Cet espoir de la scène musicale française et Beyoncé ont un point communMUSIQUE - L'un est un espoir montant de la scène musicale française, l'autre une super star américaine du R&B mondialement connue. Difficile d'imaginer un point commun pourtant, Beyoncé, comme Marvin Jouno ont choisi de créer un film pour illustrer leur dernier album.

News Musique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR