Actu musique

Découvrez les infos de l'univers musical de RTV 95.7

Le trio irlandais All The Luck In The World va vous tenir chaud avec son dernier clip "Landmarks"

All The Luck In The World, est un trio irlandais réunissant les songwriters Neil Foot, Ben Connolly et Kelvin Barr. Basés à Berlin, ils mélangent harmonieusement folk feutrée et pop boisée, une musique intime et qui vous tiendra au chaud tout l'hiver.

Forts du succès de leur premier album éponyme remarqué par leur fameux single Never) les voilà de retour avec un tout nouveau clip Landmarks, extrait de leur second album A Blind Arcade qui sortira le 23 février prochain. Réalisé par le groupe et Roughcast, la vidéo nous enveloppe de rayons de soleil si précieux en cette saison automnale et de feuilles aux couleurs flamboyantes.

Pour ce nouveau disque, le trio a créé de toute pièces ses propres instruments, en s'aidant de samples de sons organiques. Pour s'isoler de l'agitation citadine, Neil, Ben et Kelvin ont même transformé en studio d'enregistrement une cabane, située dans la campagne irlandaise. A Blind Arcade s'annonce comme un répertoire de chansons contant des histoires fantasmées de leurs longues après-midis passées sur leurs terres natales.

Les Inrocks - musique

"Blind" : le retour d’Heartstreets avec Kaytranada

Dans le salon, une sorte de reproduction de Caspar David Friedrich est accrochée au mur. Un horizon figé en dessous duquel trois jeunes hommes avachis sur un canapé contemplent le vide en fumant des cigarettes. “Blind c’est l’aveuglement, celui qui t’empêche de porter intérêt à ce qui se passe autour de toi”, explique Emma. L’un des jeunes hommes se lève finalement, se rase les cheveux et monte sur un étalon noir. Progressivement, il troque les buildings de Montréal pour les grandes plaines québécoises. “Dans cette passivité, il y a une forme de fuite dans laquelle on se réfugie au quotidien”, poursuit Gabrielle. Elle parle de l’inaction face aux drames liés à l’actualité qui défilent tous les jours sur Facebook mais aussi face à soi-même et la peur de réaliser ses propres ambitions.

Avant leur collaboration avec Kaytranada, le duo a commencé par des sonorités complètement différentes. Lorsque Radio Nova les découvre pendant l’été 2013, c’est sur un beat reggae avec leur titre Keep it Together qui passe en boucle sur les ondes. Le premier couplet démarre avec Emma, elle rappe avec son flow old school qui rappelle celui de Lauryn Hill, avant d’être rejoint par la voix soul et puissante de Gabrielle. Au moment du refrain leurs deux styles se superposent et le duo prend tout son sens. Puis, elles réalisent leur premier EP : You and I. Plus question de reggae, les instrumentales sont électro mais la recette reste inchangée : “Heartstreets c’est la fusion de nos deux voix peu importe le rythme qui l’accompagne”, concluent les filles.

“Au début on a commencé par chanter du Christina Aguilera dans le bus scolaire”, raconte Emma en riant. La rencontre artistique précoce du duo donne un début d’explication à l’osmose de leur voix, mais au-delà de leur connivence, c’est aussi leur bienveillance à l’égard des autres qui les lie et transparaît dans leurs morceaux. Si Blind parle de l’inaction face à la souffrance des autres, le titre Under My Skin dans leur précédent EP, prône l’acceptation du corps. I feel great under my skin / I don't care if you don't like me, cause… I love myself ! souligne le refrain. Un morceau qu’elles ont écrit pour le Blue Met's, dans le cadre d’un projet qui vient en aide aux jeunes femmes qui souffrent de troubles de l’alimentation comme l’anorexie.

L'EP You & I est disponible sur Apple Music ; le single Blind, est également disponible sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

Joan As Police Woman, toujours aussi captivante dans son dernier clip "Warning Bell"

C'est probablement en revenant d'un rendez-vous galant, un bouquet de fleurs à la main, que Joan As Police Woman a eu l'idée de composer Warning Bell ; une chanson qui évoque, avec beaucoup de douceur et de sagesse, les signes de danger qui s'agitent devant nos yeux aveugles et énamourés, tels une sonnette d'alarme ("warning bell"). Ces fameux signes qui préviennent de la fin d'un amour ou de la crapulerie d'un amant… et qu'on ne veut pas voir.

Premier extrait de son cinquième album Damned Devotion, dont la sortie est prévue le 9 février prochain, le morceau Warning Bell développe une mélodie douce et feutrée. La panthère soul revient à cette fidèle mélancolie nocturne, la même qui agitait déjà ses deux premiers albums Real Live et To Survive. 

Violoniste de formation, la songwriteuse new-yorkaise a collaboré avec de nombreux artistes au cours de sa carrière, notamment Rufus Wainwright, et Antony & The Johnsons, avant de se lancer dans une carrière solo en 2006.

En concert le 3 avril à la Maroquinerie (Paris) pour une PIAS NITES (infos à venir). Le 2 avril au Botanique de Bruxelles (Belgique), et le 5 avril au Fri-son de Fribourg (Suisse).

Album Damned Devotion prévu le 9 février chez PIAS. Précommande disponible sur Apple Music.

Les Inrocks - musique

Girl Ray nous offre “(I Wish I Were Giving You A Gift) This Christmas”, sa chanson des fêtes

Au moment de clôturer notre interview de septembre dernier (l'une des seules en France, avec leur passage à France Inter), les filles nous annonçaient déjà qu’un nouveau titre arriverait à Noël. C’est désormais chose faite. Le trio vient de partager aujourd’hui (I Wish I Were Giving You A Gift) This Christmas, une chouette balade, à paraître en format vinyle dès le 8 décembre prochain, toujours via Moshi Moshi.

Pour ce nouveau titre, Poppy, Iris et Sophie, mêlent à la perfection les codes des chansons du genre (claquement de petits grelots et autres chœurs d’enfants), à leur pop (toujours) aussi entraînante et intime, encore menée par la voix de velours et le songwritting de Poppy.

>> Aussi à lire : Vous allez craquer pour la pop juvénile et intime de Girl Ray <<

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Girl Ray à aussi annoncé de nouvelles dates de concerts, qui se dérouleront en 2018, (malheureusement) exclusivement en Angleterre. Toutes ces dates sont à retrouver sur leur page Facebook officielle.

Leur album Earl Grey, paru chez Moshi Moshi, est toujours disponible sur Apple Music, tout comme cette dernière chanson, elle aussi disponible via Apple Music.

Les Inrocks - musique

Greta Gerwig a écrit une lettre amusante à Justin Timberlake, idole de son adolescence

Invitée sur le plateau du Late Night présenté par Seth Meyers, Greta Gerwig (remarquée dans Damsels in Distress, Frances Ha…) a expliqué avoir personnellement rédigé des lettres à différents artistes (Justin Timberlake, Alanis Morissette et Dave Matthews) afin de pouvoir utiliser certains de leurs morceaux dans son premier film en tant que réalisatrice, Lady Bird, qui sortira en 2018. Greta Gerwig a donc adressé une lettre à Justin Timberlake afin de lui demander l'autorisation d'utiliser Cry Me a River. 

Le passage se regarde ci-dessous :

Le début de la lettre commence d'une façon assez comique, dont la réalisatrice blague elle-même :

«Cher Justin Timberlake,

Que dire d'autre ? Vous êtes Justin Timberlake. Vous étiez la bande son de mon adolescence. Votre apogée correspond totalement à mon passage étrange à la puberté. Je ne serai peut-être pas vraiment une adulte sans vous.»

On peut lire l'explication et le détail de la scène comprenant la chanson dans la suite de la lettre :

"Cry Me A River est un titre à la fois sensuel, maussade et contagieux- l'équivalent de Gimme Shelter pour les kids de la fin des années 60. C'est une chanson qui nous fait directement nous sentir cool et sexy. Elle transmet le cool. La chanson démarrerait lorsque l’héroïne du film, Lady Bird, se rend à une fête organisée par la fille la plus populaire de l'école. Lady Bird essaye de séduire l'objet de ses convoitises, Kyle, un garçon avec une assurance propre à celle des adolescents. Elle le voit lire au bord de l'eau, et elle réalise son rêve lorsqu'ils s'embrassent. La chanson jouerait en fond tandis que l'atmosphère devient hot dans la cabine de bronzage, que la fille populaire possède chez elle, bien évidemment." 

L'intégralité de la lettre se lit ci-dessous :

1227334.jpg Copie d'écran

Dans sa lettre à Alanis Morissette, Greta décrit le moment où son titre Hand in My Pocket serait utilisé dans le film, précisant être une fan de la chanteuse depuis toujours. "La toute première cassette que j'ai acheté était Jagged Little Pill", précise-t'elle. "J'écoutais Perfect en boucle dans ma chambre, en apprenant les paroles. Je me rappelle amener la même cassette à une soirée pyjama où nous jouions nos morceaux préférés. J'ai joué Hand in my Pocket parce que ma mère m'a dit que Perfect serait peut-être trop obscure pour soirée pyjama d'une classe de sixième."

Des déclarations drôle et intimes qui ont touché les artistes puisque tous  ont accepté que leurs chansons apparaissent dans le film Lady Bird , une tendre comédie sur le passage à l'âge adulte d'une ado grandissant à Sacramento et qui cherche à s'extirper de sa petite contrée. Pour voir la bande-annonce, c'est ici.

Les Inrocks - musique

Björk annonce sa participation au We Love Green 2018 ! 

À la veille de la sortie de Utopia, son prochain album à paraître sur son label de cœur, One Little Indian, Björk, l’une des artistes les plus modernes de notre époque, vient d’annoncer une super nouvelle à tous ses fans français. L’Islandaise fera partie du casting de la prochaine édition du festival écoresponsable We Love Green, comme ce dernier vient de le confirmer. La chanteuse est attendue le 3 juin 2018 du côté du bois de Vincennes.

Ce n’est pas un hasard si le festival à lancé la programmation de sa 7e édition, dégoupillant en premier le nom de Björk. Qui de mieux que l’artiste pour autant représenter le souci écologique, cheval de bataille de toujours, des organisateurs du festival ?

Une occasion à ne manquer sous prétexte, car, jusqu’ici, aucune autre date française n’a encore été communiquée. C’est donc la seule occasion que vous aurez de voir le tout nouveau show de la chanteuse. Tenez-vous prêts : les Pass 2 Jours et les billets jour seront mis en vente à partir mercredi 29 novembre.

Utopia est disponible en précommande via Apple Music.

Les Inrocks - musique

Arrêtez tout : Pharrell Williams vient de lâcher la date de sortie de l’album de N.E.R.D

Il y a peu, Pharrell Williams partageait un deuxième extrait de son album à paraître, Rollinem 7’s, une bombe, où le maestro et ses compères (Chad Hugo et Shay Hayley) s’associaient au grand André 3000. Une chanson qui faisait suite à un premier titre, Lemon, où c'était cette fois Rihanna qui s’affichait aux côtés des auteurs de She Wants to Move. Deux noms, tout aussi prestigieux que ceux qu’on vous dévoilait, lorsqu’on partageait la playlist complète de No One Ever Really Dies, à défaut d’annoncer une date de sortie…

Mais, ça y est ! On sait enfin que le dernier album de N.E.R.D sortira le 15 décembre . C’est Pharrell Williams en personne qui a partagé la nouvelle via une photo postée sur son compte Instagram – qui en moins de trois heures, a déjà réuni presque 70 000 likes. Désormais, il ne nous reste plus qu’à attendre le plus patiemment possible…

NO_ONE EVER REALLY DIES.  DECEMBER 15

Une publication partagée par Pharrell Williams (@pharrell) le 22 Nov. 2017 à 5h00 PST

Les Inrocks - musique

Bon Gamin se dévoilent dans notre nouvelle série &quot;Dernières fois&quot;

A l'occasion des Inrocks festival qui se tiendra du jeudi 23 au dimanche 26 novembre inclus à la Gaité Lyrique et au Casino de Paris, nous lançons les interviews "Dernières fois".

Dernier coup de gueule ? Dernier film visionné ? Ichon, Loveni et Myth Sizer, le trio derrière Bon Gamin, nous dit tout !

Les Inrocks - musique

Post Malone et 21 Savage rejouent Kill Bill dans le clip de &quot;Rockstar&quot;

Ça y est, le tube Rockstar (en tête du Billboard Hot 100 depuis maintenant 6 semaines consécutives) du rappeur de Syracuse est enfin doté d’un clip.

Dans cette vidéo réalisée par Emil Nava, on voit Posty, costume blanc et sabre de samouraï en main, se défaire d’une horde d’assaillants, avec la même aisance qu’Uma Thurman dans les scènes les plus chargées en hémoglobine de Kill Bill. Presque 4 minutes de castagne, à la fin desquelles les deux rappeurs finissent littéralement couverts de sang.

Le prochain album de Post Malone, Beerbongs & Bentleys, est prévu pour le 1er décembre prochain. En attendant, vous pouvez toujours vous procurer le single Rockstar, via Apple Music.

Les Inrocks - musique

Selon une étude, il y aurait de moins en moins de chansons tristes

Comme le souffle cet extrait de la chanson de Cohen, “l'accord mineur tombe et le majeur monte ”, l'esprit collectif voudrait que les accords mineurs soient associés à des chansons tristes, tandis que les accords majeurs le soient à des titres plus joyeux. Une idée générale sur la musique qu’une bande de chercheurs affiliés à l'Université de l'Indiana à Bloomington (États Unis) a décidé de creuser, afin d’en vérifié la véracité.

Outils et méthode

Pour se faire, l’équipe a passé au crible 90 000 chansons (en anglais), tous styles confondus (rock, pop, punk, metal, R&B, chant religieux…), écrites par des auteurs de différents pays, remontant jusqu'à 1950. Tous les titres utilisés sont référencés sur ultimate-guitar.com – l’un des sites d’archives musicales les plus fournis au monde – et toutes les informations sur les artistes ont été obtenues via le site gracenote.com.

Pour obtenir leurs résultats, les chercheurs ont recoupé chaque mot de chaque chanson, afin de les classer selon une “échelle de positivité” allant de 1 à 9, qui recense 222 mots. Un mot à haute valeur positive, par exemple “ Life/Vie ” obtiendra la note de 9; tandis que “ Die/Mourir ”, très négatif, aura celle de 1. Une fois ces données obtenues, les chercheurs ont examiné les partitions de ces mêmes chansons, pour vérifier si les titres les plus tristes contenaient le plus d’accords mineurs, et vice et versa.

Résultats

Au final, l'étude affirme que de façon généralisée, le nombre de chansons aux paroles négatives est en baisse depuis 2010. D’un point de vue géographique, les artistes d’Asie écrivent les chansons les plus positives; viennent ensuite, dans l’ordre : l’Océanie, l’Europe de l’Ouest, l’Amérique du Nord, et en bon dernier, les pays scandinaves. Pourtant, les chansons d’Asie contiennent autant d’accords majeurs que de mineurs.

Concernant le genre de musique, trois styles se dégagent. D’un côté, le rock des années 60 et les chansons religieuses contiennent le plus de mots positifs, à la différence du métal et du punk, qui arrivent derniers de ce classement.

“ The Minor fall, the Major lift : inferring emotional valence of musical chords through lyrics ” est publiée dans le prestigieux Royal Society of Open Science depuis le 15 novembre dernier.

Les Inrocks - musique