Actu 28

1 mars 2019

M Ta Ville s’implante à Evreux

M Ta Ville est un magazine gratuit qui met en avant l’actualité et l’information de votre ville. Ce premier numéro de l’édition ébroïcienne et les suivants seront distribués à 50.000 exemplaires tous les quinze jours.

Créé en 2012 à Dreux, M Ta Ville relaie les informations et les événements de l’agglomération drouaise. « Forts de cette expérience, avec le soutien de nos 675 annonceurs et 6,7 millions d’exemplaires imprimés et distribués, nous avons décidé d’exporter notre concept sur le territoire ébroïcien », explique Nicolas Borget, gérant-fondateur du magazine et directeur de la publication. Notre magazine est 100% local et totalement indépendant. Il est imprimé à Pacy-sur-Eure et sa distribution est assurée par des acteurs locaux. M Ta Ville sera distribué à 50.000 exemplaires tous les 15 jours sur 89 communes de l’Eure allant de Conches-en-Ouche, Saint-Sébastien-de-Morsent, Normanville, Gravigny, Pacy-sur-Eure, Garennes-sur-Eure en passant par Damville, Saint-André-de-L’Eure, Guichainville et Evreux. Avec une équipe à taille humaine, un directeur de publication, trois correspondants, deux graphistes, deux commerciaux, et une correctrice rédactrice, M Ta Ville représente le plus grand tirage du territoire couvert. C’est Benoît Drouard, personnalité active sur Evreux, qui est le responsable d’agence. « Il sera votre interlocuteur privilégié pour annoncer ou communiquer au fil de nos rubriques : agenda, vie locale, entreprendre, nouveauté, évènement, cuisine, santé, associations et sport. Tous les annonceurs sont les bienvenus et peuvent communiquer : immobilier habitat, automobile, restaurateurs, artisans, grande distribution, indépendants, franchisés, commerces, clubs de sports, associations, mairies. » M Ta Ville a pour vocation d’informer sur la vie et les institutions locales, d’annoncer les évènements à venir, de mettre en avant les initiatives du secteur et de promouvoir l’artisanat et le commerce local. Depuis sa création en 2012, M Ta Ville a assuré 144 parutions, publié 2900 articles et annoncé 3600 évènements.

Annie Duval-Petrix

Cet article M Ta Ville s’implante à Evreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Valérie Damidot invitée du salon de l’habitat

La 28ème édition du salon de l’habitat, décoration et aménagement se tiendra du 15 au 17 mars au Cadran d’Evreux. Valérie Damidot, la célèbre animatrice de l’émission D&CO, y proposera des ateliers déco.

Amélie Noël, organisatrice du salon de l’habitat, décoration et aménagement, depuis quatre ans, compte bien battre des records pour cette édition 2019. « Nous attendons plus de 5.000 visiteurs sur les trois jours car cette année nous avons une invitée de marque. Valérie Damidot, la célèbre animatrice de l’émission D&Co, sera présente toute la journée du samedi. Elle proposera des animations et des ateliers. Ce sera l’occasion de découvrir quelques astuces et bonnes idées de décoration ». Plus de soixante-dix exposants seront présents sur les deux niveaux de ce salon entièrement dédié à l’habitat, à l’aménagement intérieur, extérieur et la décoration. Le salon de l’habitat ébroïcien est l’endroit idéal pour initier ou finaliser un projet dans sa totalité, créer des aménagements, agrandir la maison, changer de décoration ou peaufiner un décor extérieur tout en harmonie pour les beaux jours. Constructeurs de maisons individuelles, de maisons en bois, plombiers, chauffagistes, électriciens, menuisiers, ferronniers d’art, créateurs de plafonds tendus, de piscines mais aussi un décorateur d’extérieur en pierre, décoration d’abat-jour ou encore une belle gamme de matelas… autant de propositions destinées à créer ou recréer son cadre de vie pour toutes les envies et toutes les bourses. Les modes de financement et les aides n’ont pas été oubliés. « Nous aurons des courtiers immobiliers, des courtiers bancaires, un stand de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) pour les crédits d’impôt et les différentes aides financières proposées ainsi qu’un stand de la Fédération Solidaires pour l’habitat (SOLIHA) », indique Amélie Noël.

Annie Duval-Petrix

Renseignements : Amélie Noël
Tel : 07.78.11.80.46. / ameliesalonhabitat@gmail.com
Salon de l’habitat, décoration et aménagement.
Au Cadran d’Evreux du 15 au 17 mars.
Horaires d’ouverture : vendredi 15 mars, de 14h à 19h. Samedi 16 mars, de 10h à 19h. Dimanche 17 mars, de 10h à 18h.

Cet article Valérie Damidot invitée du salon de l’habitat est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Une unité de méthanisation devrait s’implanter

Le permis de construire d’une unité de méthanisation est en cours d’instruction à la Préfecture d’Evreux. Le projet est porté par trois agriculteurs locaux. L’association « Non à la méthanisation à Prey » (NAMAP) s’oppose au projet.

Pour les promoteurs, tous propriétaires de terres agricoles, il s’agit d’une initiative aux enjeux multiples, « en premier lieu un processus de diversification des exploitations agricoles, permettant de produire une énergie locale ». Le choix du site a été dicté par la proximité du réseau ERGDF, qui ne peut être éloigné des exploitations agricoles. « Tout se passe au Sud de Prey, ce qui impactera peu la circulation routière. La production de gaz devrait permettre de faire face aux besoins de 6 000 habitants, en chauffage et eau chaude, et à l’alimentation de 56 bus » annoncent les promoteurs du projet, qui assurent avoir pris un maximum de précautions en choisissant pour leur implantation Invitec, une société Allemande leader en Europe, dont le service après-vente se trouve à Compiègne. Ils assurent que les nuisances sonores et olfactives seront très limitées, car la méthanisation sera uniquement agricole, « ce qui n’a rien à voir avec une méthanisation industrielle, qui suppose d’aller chercher des matières ailleurs ». « Nous utilisons des cultures végétales, un matériau noble, sain et sans odeur. Il s’agit d’un projet d’avenir auquel nous avons beaucoup réfléchi, et qui s’inscrit pleinement dans la transition écologique. Il permettra de créer deux emplois directs et 4 ou 5 indirects, chez des prestataires locaux » détaillent les cultivateurs. Une réunion publique a été organisée et les conseillers municipaux ont pu se rendre sur le site, tout comme les membres de l’association « Namaprey ». Ces derniers n’ont pas été convaincus par la visite. Ils ont manifesté, samedi 23 février, pour rappeler « leur opposition à une production de gaz à proximité de nos habitations et de nos enfants ». Ils évoquent « une motivation financière des agriculteurs, sous couvert de la transition écologique ».

M Ta Ville

Cet article Une unité de méthanisation devrait s’implanter est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Un contrat de santé 2019/2022 est en discussion

Séverine Gipson, députée de l’Eure, l’Agence Régionale de Santé (ARS), Serge Masson, maire de Saint-André, les professionnels de santé et les responsables des structures médico-sociales du canton, travaillent depuis plus d’un an et demi, pour élaborer le contrat local de santé 2019/ 2022.

La désertification médicale, l’accès aux soins et le manque de spécialistes sont autant de problèmes qui ont été identifiés dans le canton de Saint-André-de-l’Eure. « L’accès aux soins de premier recours doit être facilité pour les habitants du canton. C’est une priorité » assure la députée. Elle s’inquiète du taux de mortalité prématurée (-de 65 ans dans le canton), mettant en avant un état de santé défavorable, et le constat alarmant portant sur l’âge des médecins qui y pratiquent (plus de 6o ans en moyenne). Le capitaine De Pauw, chef des centres de secours de Saint-André et Chavigny-Bailleul partage la même préoccupation, constatant « que le départ en retraite de plusieurs médecins sur le plateau de Saint-André-de-l’Eure se traduit par de nombreux appels dans les centres de secours, de personnes qui sollicitent les centres de secours pour être admis aux urgences ». « Le contrat local de santé est nécessaire pour renforcer l’attractivité du secteur, en attirant différents professionnels de santé, avec l’aide de l’ARS et des acteurs de santé du territoire » assure Séverine Gipson. Saint-André-de-l’Eure possède déjà une maison pluridisciplinaire de santé mais la réflexion menée préconise de la renforcer, car elle ne répond pas aux besoins de la population. D’où la nécessité de développer le travail en réseau entre professionnels, pour veiller collectivement à une meilleure prise en charge des patients. L’idée du médecin généraliste salarié et une nouvelle pratique de médecine de ville font partie des pistes envisagées, tout comme l’ouverture de la médecine hospitalisée, « un bon exemple ». A Saint-André, le centre ADAPT et la maison de retraite « Le Bois, la Rose », pourraient bénéficier des atouts de cette mutualisation des spécialistes médicaux et paramédicaux. Les réunions successives ont montré qu’une véritable dynamique était enclenchée, avec des participants qui ont porté des idées et qui ont participé activement à la réflexion. Serge Masson reconnaissait « que les réunions ont fait avancer les choses ». Il a rappelé que depuis plusieurs années, « la ville a été volontaire pour porter nombreux projets, notamment pour réaliser une structure d’accueil pour les anciens « Papillons blancs », ou une maison dédiée aux sclérosés en plaques, un projet ambitieux initié par le Lions de Saint-André et l’association des sclérosés en plaques de l’Eure. « Ce qui est particulièrement important, c’est que toutes les communes de notre territoire communautaire travaillent avec nous et soient étroitement associées pour faire aboutir ce projet indispensable pour les habitants de notre canton » insistait le maire.

M Ta Ville

Cet article Un contrat de santé 2019/2022 est en discussion est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

[ HOMMAGE ] Saint-André-de-l’Eure : Serge Masson est décédé

Serge Masson, maire de Saint-André-de-l’Eure, est décédé brutalement en Inde, mardi 19 février 2019, lors de ses vacances avec son épouse. Il a succombé à un malaise cardiaque à 57 ans.

La nouvelle a suscité une vive émotion dans la commune, où l’élu était particulièrement apprécié. Ce professeur de sport s’était installé à Saint-André, en 1984 et il s’était très vite impliqué dans la vie municipale. Il avait été conseiller municipal, puis adjoint au maire, avant de succéder à Paul Varigault au poste de maire, en 2008. Il avait également été élu conseiller départemental en 2015, en tandem avec Andrée Oger, qui se dit très affectée par la disparition de son « compagnon de route ». Samedi 23 février, les habitants et ses nombreux amis sont venus à la mairie pour écrire quelques lignes sur le livre de condoléances ouvert à cet effet. « Nous perdons un grand maire. C’était quelqu’un de très « social » qui s’impliquait énormément. Il était toujours disponible, malgré son emploi du temps très chargé. Il a beaucoup fait pour nous, comme pour les 60 associations qui ont élu domicile ici. La brutalité de son décès nous laisse un peu K.O » confie un responsable associatif, très ému. Serge Masson n’était pas encarté mais c’était un homme de gauche, très à l’écoute de ses administrés et désireux de donner à son canton toute sa place dans l’Agglo d’Evreux (EPN). Guy Lefrand, maire d’Evreux et président de l’EPN, a très vite réagi, saluant « un homme dont les convictions politiques n’étaient pas les miennes mais dont j’appréciais la capacité d’écoute et sa volonté de faire avancer les dossiers, au nom de l’intérêt général ». Sébastien Lecornu, ministre en charge des collectivités territoriales et ancien président du conseil départemental de l’Eure, a fait part de son émotion, et parlé d’ « un homme de dialogue et d’ouverture ». Les jeunes du secteur ont également été très affectés par la disparition de leur ancien prof de sport. « Il nous accompagnait partout et j’ai encore en mémoire un championnat qui se déroulait à 200 kilomètres d’ici. Comme toujours, il était avec nous » se souvient un de ses anciens élèves de Prey.

M Ta Ville

Cet article [ HOMMAGE ] Saint-André-de-l’Eure : Serge Masson est décédé est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’Entre-Prise Godfroy excelle dans la rénovation

Créé il y a huit ans par Morgane et Jonathan Godfroy, l’Entre-Prise Godfroy est spécialisée dans la rénovation. Forte d’une douzaine de collaborateurs dont un spécialiste dans chaque corps de métier, elle a emménagé en septembre dans son nouveau show-room, au 12 de la rue des Lombards, à Evreux.

Réaménager sa maison, se créer un nouveau cadre de vie, agrandir la maison au même rythme que la famille, adapter son intérieur en fonction de ses besoins, aménager des combles… on peut avoir mille projets en tête, des idées par dizaines et se demander comment les réaliser. C’est l’affaire des professionnels qui savent, en quelques coups de crayons, apporter la solution adaptée. Après avoir séjourné pendant un an, rue de Verdun à Evreux, l’Entre-Prise s’est installée rue des Lombards avec un superbe show-room qui permet d’apprécier les idées déco et la qualité des matériaux. « Nous travaillons avec un architecte DPLG (Diplômé Par Le Gouvernement), essentiellement en rénovation sauf projet spécifique. 80 à 85% de nos clients sont des particuliers », explique Jonathan Godfroy. Les domaines d’intervention de l’Entre-Prise sont nombreux : les fenêtres et fermetures ProFerm particulièrement adaptées à la rénovation vantée par Valérie Damidot, la célèbre animatrice de l’émissions D&CO, l’aménagement des salles de bains au look, à la fois moderne et intemporel. Côté confort et cocooning, les cheminées à gaz, poêles et inserts Gazco transforment un salon en lieu de vie convivial et chaleureux. « Nous sommes agréés Velux et verrières de toit », explique Jonathan Godfroy. Gagner de la place, c’est facile avec des portes coulissantes sur mesure ou des portes vitrées pliantes. L’Entre-Prise est agréée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), qualifiée professionnel du gaz et Handibat. « Nous sommes à même d’aménager la maison en fonction du handicap, précise Jonathan Godfroy. Nous sommes à l’écoute de nos clients et les suivons au fil des ans et de l’évolution de leurs besoins ». L’Entre-Prise sera présente pour la quatrième année consécutive au salon de l’Habitat, décoration et aménagement, du 15 au 17 mars, au Cadran d’Evreux.

Annie Duval-Petrix

Cet article L’Entre-Prise Godfroy excelle dans la rénovation est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

E.G.I Piscine & Spa expose pendant un mois

Julie et Jordan Franckhauser, se sont lancés dans l’univers de la piscine et du Spa, il y a maintenant quatre ans, à Évreux.

Ils sont ainsi les uniques revendeurs de l’Eure des piscines hors-sol de la marque Laghetto et des piscines coques enterrées de Alliance Piscines. De l’installation à l’entretien, l’entreprise s’occupe de tout et propose des piscines de belle qualité et esthétiques, qui s’intègrent facilement, quel que soit l’environnement. En hors-sol chez Laghetto, il y a « La Pop », qui, comme son nom l’indique, est pétillante grâce aux six coloris proposés. On découvre aussi la Playa et la Dolce Vita dans une ambiance plus relaxante, avec un habillage extérieur en fibres tissées. Du côté d’Alliance Piscines, ce sont des piscines coques enterrées en polyester qui sont installées en moins d’une semaine. « Actuellement, nous avons onze piscines à poser d’ici juin » précise Julie Franckhauser. Avec une piscine installée la première année, puis cinq l’année suivante et maintenant une dizaine, on peut dire que le marché fonctionne, tout comme celui du Spa. Plusieurs types sont proposés, en aluminium, à débordement, contemporain, plutôt New’Art et des plus classiques, dont certains sont à découvrir en exposition, du 1er au 25 mars à la grange de la Dîme (28 rue de Vernon 27930 Huest). « Les personnes ont souvent envie de voir les Spas installés et de pouvoir les toucher pour mieux se projeter » explique Julie. Une dizaine de Spas sont à la vente chez E.G.I, pour un budget allant de 10 000 € à 20 000 €. Il y a ceux qui peuvent accueillir jusqu’à sept personnes et des plus petits pour deux, où il est possible de s’allonger. A côté de cela, l’entreprise propose des produits d’entretiens et accessoires pour les piscines ou les Spas. Les traditionnels robots pour le nettoyage des piscines sont aussi à la vente, comme les accessoires électriques tels que les pompes à chaleur ou des appareils de mesure, comme le Blue connect, un analyseur de piscine intelligent. Venez à la rencontre de Julie et Jordan, du 15 au 17 mars au salon de l’habitat d’Evreux et du 1er au 25 mars à la grande de la Dîme, de 10h à 18h.

Charlyne Didelot

E.G.I Piscine & Spa
4 rue du Parc Le Breuil
27930 Miserey
www.piscine27.fr
Tel : 07 81 50 58 95
egi27piscine@gmail.com

Cet article E.G.I Piscine & Spa expose pendant un mois est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Un week-end sportif pour le club Évreux BMX

Le club Évreux BMX se prépare pour un week-end de courses, les 16 et 17 mars, sur la piste de Saint Michel, à Évreux.

Le BMX est un sport extrême, qui fait partie de la Fédération Française de Cyclisme. Il est divisé en deux catégories, la Race où huit pilotes font la course sur une piste de 340 à 400 mètres, et le Freestyle où ils exécutent des figures. Sur la piste d’Évreux, ce sera un week-end de courses, avec le samedi, la première manche du Championnat de l’Eure 2019 et la deuxième manche de la Coupe de Normandie 2019, le dimanche. Tous les pilotes qui sont en possession d’une licence 2019, sont autorisés à participer. Une centaine de pilotes ont déjà répondu à l’appel, mais il est encore possible de s’inscrire, avant le 13 mars pour la manche du Championnat de l’Eure et avant le lundi 11 pour la Coupe de Normandie. Les années précédentes plus de quatre cents pilotes ont participé à ces deux rendez-vous sur des week-ends différents. Cette année, le club organise ces courses sur deux jours consécutifs. « C’est un bon entraînement pour nous, car, par la suite, nous aimerions organiser des grosses courses du Championnat de France » explique Jérémy Roy, président du club Évreux BMX. Un club en plein essor avec deux cents licenciés, dont environ 70% ont moins de 13 ans. Une quinzaine de femmes sont également licenciées. Elles bénéficient d’un tarif préférentiel et d’entraînements spécifiques. Le club a une équipe au niveau national, en DN1 et a été nommé plusieurs fois meilleur club de BMX et meilleur club formateur de Normandie. L’année dernière, le club s’est aussi vu attribuer le deuxième prix du cyclisme solidaire 2017 de Fédération Française de Cyclisme grâce au projet « BMX pour tous ». Les quatre axes de ce projet étant le BMX au féminin, le BMX adapté pour les personnes avec un handicap, le BMX à l’école et le BMX dans les quartiers politiques de la ville. Toujours dans l’objectif de mener à bien ce projet, le club a mis en place pour l’année scolaire 2019/2020, en partenariat avec le lycée Senghor d’Évreux, un atelier BMX, anticipant ainsi le déploiement d’une véritable section sportive l’année suivante.

Charlyne Didelot

Club Évreux BMX
13-15 rue du Val d’Iton
27 000 EVREUX
www.evreuxbmx.fr

Cet article Un week-end sportif pour le club Évreux BMX est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Mars 2019
LMMJVSD
23
46910
1112151617
19222324
25262728293031