Actu 28

20 décembre 2018

Bourse BAFA : un coup de pouce pour devenir animateur !

<p><em>Tu as entre 17 et 25 ans et tu habites dans l’une des 81 communes de l’Agglo du Pays de Dreux ? Tu veux suivre une formation BAFA ? L’Agglo peut t’accompagner dans tes démarches.</em></p>

Actualités

Initiative Eure et l’Agglo du Pays de Dreux soutiennent les entrepreneurs

<p>Francis HAAS, Président d’Initiative Eure a remis symboliquement, mercredi 12 décembre, un chèque de prêt d’honneur à 8 créateurs/repreneurs d’entreprises, en présence de Pierre Leportier, Maire d’Ezy-sur-Eure et Élu délégué aux Animations Économiques de l’Agglo du Pays de Dreux.</p>

Actualités

Omar El Musaui ouvre sa poissonnerie cité Le Moulec

Saumons, daurades, sardines, crevettes, rascasses, du rouge de l’argent et les écailles des poissons frais scintillent sur leur étalage dans leur robe de glace. Omar El Musaui est fier de son présentoir au Moulec.

La quartier Le Moulec compte un commerce de plus depuis quelques jours. Omar El Musaui y a ouvert sa poissonnerie. Le jeune homme a déjà une belle expérience derrière lui. Arrivé à l’âge de 5 mois dans le Drouais, le jeune marocain, originaire de Nador dans le nord du Maroc, a grandi aux Chamards. Omar El Musaui a fait toute sa scolarité à Dreux. Il y a même passé un bac pro de tourneur-fraiseur. « Juste après ma formation, tout est passé au numérique, je n’ai pas eu envie de poursuivre. J’avais une autre envie. Celle de faire du commerce, comme mon papa », explique le fils du boucher de la cité Le Moulec. Après quelques temps passés dans la boucherie familiale, Omar El Musaui décide de passer à sa réelle passion, le commerce du poisson. Il ouvre sa première poissonnerie aux Oriels, en 2011. Un bonheur de courte durée puisque des ennuis de santé le forcent à fermer boutique. Le rêve se réalise de nouveau avec cette opportunité aux pieds des immeubles de la cité, là où se tient le marché tous les mercredis matin. Je connais et j’aime mon métier. Je pars très tôt à Rungis où je connais bien les mareyeurs. Je travaille avec les petits bateaux. A l’occasion de l’ouverture de ma poissonnerie, comme j’ai ouvert dans l’année, ils m’ont proposé 30% de réduction sur le prix des fruits de mer. Ce qui me permet d’offrir des prix attrayants à ma clientèle », explique le poissonnier. Proposer de la qualité à un bon prix tel est le défi que s’est lancé Omar El Musaui. Et ça commence plutôt bien car les marchandises festives de fin d’année sont variées et à la portée de toutes les bourses.

Annie Duval-Petrix

Cet article Omar El Musaui ouvre sa poissonnerie cité Le Moulec est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Une galerie éphémère chez Jean-Pierre Bazille

Peintres, sculpteurs et dessinateurs, le Drouais ne compte plus ses talents. Parfois éloignés des galeries parisiennes ou des salles locales d’exposition, certains artistes apprécient de se retrouver autour de leurs œuvres, de se redécouvrir, de papoter du temps qui passe un verre à la main et d’apprécier le regard d’un public curieux qui a seulement à pousser la porte pour faire une petite escale culturelle. C’est le cas de Jean-Pierre et Anne-Marie Hubert, Sylvie Fleury, Marie Bazille, Fabienne de Langenhagen, Olivier Bernacchi, Dominique Baur, Pascale Jubert, Victoire Barbot et Christian Gatineau dont les œuvres sont exposées, l’espace de deux week-end, rue du Bois Sabot, dans l’ancien cabinet de l’architecte et artiste peintre Jean-Pierre Bazille. L’endroit est chaleureux, on peut y découvrir différentes expressions de la peinture, de la sculpture et du dessin. La galerie éphémère sera ouverte les 21, 22 et le 23 décembre après-midi.

Annie Duval-Petrix

Cet article Une galerie éphémère chez Jean-Pierre Bazille est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Un goûter des familles en musique au CAJA

Le Centre d’Accueil de Jour Alzheimer (CAJA) met en place de nombreuses activités tout au long de l’année à destination des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Le centre travaille en étroite collaboration avec l’association AZALEE (Alzheimer Accueil Écoute Entraide), présidée par Jacqueline Guyot. Le jeudi 13 décembre, la présidente, Charlotte Colin, psychomotricienne, et toute l’équipe du centre avaient organisé le traditionnel goûter des familles. « C’est l’occasion d’échanger, de se rencontrer, de parler des actions menées dans l’année et des nombreux nouveaux projets mis en place pour l’an prochain », expliquait Jacqueline Guyot. Cinquante-cinq convives, patients, familles, partenaires et membres du Lions Club assistaient au spectacle du chanteur Christian Troppe. Un tour de chant sur le thème des années 60 qui a ravi l’assemblée. « Les décors ont été réalisés par les patients aux cours des ateliers loisirs créatifs », précisait Charlotte Colin.

Annie Duval-Petrix

Centre d’accueil de jour Alzheimer
Tel : 02.37.51.50.53

Cet article Un goûter des familles en musique au CAJA est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Houdan : des cadeaux de l’Epiphanie pour commencer l’année

Après les cadeaux de Noël et les étrennes de la Saint-Sylvestre, la saison des cadeaux se poursuivra avec les précieuses fèves de la galette des rois pour fêter l’Epiphanie.

On ne se lasse jamais de recevoir des cadeaux. Les fêtes de fin d’année sont des périodes pleines de magie et de surprises mais qu’en est-il des premiers jours de l’année nouvelle ? Trois commerçants de Houdan se sont associés pour prolonger le plaisir d’offrir et de recevoir des cadeaux dans leurs galettes des rois à la frangipane, à la pomme, framboise, au chocolat ou dans la brioche couronnée de fruits confits à déguster dès le 1er janvier. Dans leurs boutiques de Houdan et Bû, Béatrice et François Métais ont eu l’idée de proposer une série collector de sept fèves de la Confrérie gastronomique de la poule et du pâté de Houdan ainsi que des fèves surprises désignant un cadeau offert par leurs partenaires. Galettes frangipane, baguettes tradition de la boulangerie Métais mais aussi une bonne bouteille de vin de Bordeaux offerte par Didier Viot, de la cave Saint-Matthieu, ou une belle tranche de pâté de Houdan offerte par Loïc Pioche, patron de la boucherie des Arts, régaleront les amateurs. En attendant la fête des rois, il est encore temps de composer le menu des réveillons et de terminer les cadeaux. « Nous disposons d’une centaine de sortes de rhums, dont du rhum arrangé, à déguster avec modération ou à déposer au pied du sapin, tout comme plus de cent trente variétés de whiskies et du Champagne », confie Didier Viot. Derrière son comptoir, Béatrice Métais, installée à Houdan depuis 20 ans et à Bû depuis cinq ans, précise qu’après les délicieuses bûches de Noël, la spécialité maison, le Houdanais fait merveille sur les tables de la Saint-Sylvestre. A deux pas de là, Loïc Pioche se fait fort de combler les palais les plus fins avec son pâté de Houdan qui a obtenu un premier prix tout comme sa viande de premier choix issue de bêtes de race limousine ou encore avec son caviar français à déguster sans modération.

Annie Duval-Petrix

Cet article Houdan : des cadeaux de l’Epiphanie pour commencer l’année est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

En attendant Noël… avec Les Marches Normandes

Une sixième édition de « En attendant Noël » a eu lieu du 10 au 16 décembre, sur plusieurs communes autour d’Ivry-la-Bataille.

Cet événement a été lancé il y a six ans par l’association Les Marches Normandes. L’objectif est de proposer des rendez-vous dans différents lieux des communes participantes. Ainsi, la bibliothèque de La Couture-Boussey invitait à une conférence sur les traditions de Noël et à une dégustation des petits gâteaux, les aguignettes. Celles d’Anet, d’Ivry-la-Bataille et d’Oulins ont aussi participé, en proposant des ateliers et des lectures de contes de Noël. « Nous sommes vraiment satisfaits de cette semaine d’animations, et de la très bonne surprise de l’atelier floral à la Distillerie d’Ivry-la-Bataille, qui fut une réussite, dans un esprit très convivial » raconte Richard Buhan, président de l’association Les Marches Normandes. Le musée des instruments à vents de La Couture-Boussey était aussi de la partie en proposant une visite, tout en dégustant quelques gourmandises chocolatées. Deux promenades nocturnes ont été organisées, l’une à Saint-André-de-l’Eure et l’autre à Ezy-sur-Eure. « Les déambulations en ville étaient agréables, le public familial » ajoute Richard Buhan. Le samedi 15 décembre, l’après-midi était dédié à la visite d’églises, dans les communes participantes. Il était possible de visiter celle de Bois-le-Roi, d’Illiers-l’Evêque, de Rouvres, de Serez et de St-Laurent-des-Bois. Celles de La Couture-Boussey et d’Ivry-la-Bataille étaient aussi ouvertes au public pour y découvrir leurs crèches. « Nous avons eu une moyenne de vingt à trente visiteurs par église durant l’après-midi » précise le président de l’association. Le samedi soir, c’était un rendez-vous un peu particulier, le concert d’adieu de Françoise Legrand et son chœur d’hommes, bien connu dans l’agglomération. Le concert a eu lieu en l’église Saint-Martin d’Ivry-la-Bataille, un cadre que la chef de chœur connaît bien, pour y avoir donné des concerts. Celui-ci avait évidemment un goût particulier. Près d’une centaine de personnes sont venues y assister malgré le froid et la pluie verglaçante ce jour-là. Une belle soirée de clôture, en attendant la prochaine édition.

Charlyne Didelot

Cet article En attendant Noël… avec Les Marches Normandes est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les Flambarts ont scintillé dans les rues de Dreux

Une nouvelle édition des Flambarts a eu lieu le week-end du 7 au 9 décembre à Dreux. Quelques jours sous le signe de la lumière et de la fête, pour petits et grands.

La chaleur n’était pas vraiment au rendez-vous pendant ces journées de festivités, mais les plus courageux ont tout de même affronté le froid et la pluie pour y assister. Tout a commencé le vendredi soir avec la traditionnelle régate des Flambarts toujours très appréciée des enfants, nombreux à faire flotter leurs bateaux sur la Blaise. Le lendemain, rendez-vous en centre-ville pour le charivari, la parade des importants et les enfants qui représentent les communes de l’Agglo du Pays de Dreux. La journée se termine alors en spectacle et en lumière, tout d’abord avec un funambule, qui sous un vent assez prononcé, a traversé à plusieurs mètres de hauteur, une partie de la Place du Marché Couvert, pour rejoindre l’Ar[t]senal. Une performance impressionnante, suivie du feu d’artifice, tiré de la Chapelle Royale. Un magnifique spectacle de lumière que beaucoup ont pu admirer de la Place Mésirard. Le dimanche, le départ de la Grande Drouaise avait lieu à la Gare de Dreux, pour rejoindre le Beffroi. Un défilé tout en musique, en danse, en costumes avec de nombreuses associations participantes, que la pluie n’a pas effrayé pour autant. Louxor et son horloge magique, les Diabolos et leurs danses endiablées, les maisons de quartiers, la ville de Vernouillet, les majorettes et beaucoup d’autres ont mis une belle ambiance de fête dans les rues de Dreux. Sans oublier les chants des trois poupées géantes, tellement impressionnantes face au Beffroi, qui de son côté a ouvert ses portes aux lanceurs de boules de coco. C’est l’heure de l’Aguilanneuf et comme le veut la tradition drouaise, seize mille boules de coco, qui symbolisent le gui, ont été lancées des fenêtres du Beffroi, par les élus de la Ville. Des petites douceurs tombées du ciel, un peu comme à l’église Saint-Pierre, où les membres de l’association Bible en Eure-et-Loir offraient des petits gâteaux faits maison, aussi délicieux les uns que les autres. Les boules de coco ont toutes été ramassées, la musique est enclenchée et la piste de danse ouverte, pour clôturer ce week-end des Flambarts.

Charlyne Didelot

Cet article Les Flambarts ont scintillé dans les rues de Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

C’est Noël toute l’année chez Midi Auto 28

Journées exceptionnelles réservées aux femmes, réductions, ateliers et prise de rendez-vous en ligne, les nouveautés, chez Midi Auto 28, ont été nombreuses en 2018. Elles seront encore plus alléchantes en 2019.

On ne manque pas d’idées chez Midi Auto 28 pour faire plaisir, simplifier la vie et fidéliser la clientèle. « Nous avons mis en place la prise de rendez-vous en ligne avec des happy hours. Il s’agit de prendre rendez-vous sur Internet aux créneaux qui vous conviennent, du lundi au vendredi, et en fonction des horaires des réductions sont accordées », explique Florence Breart, responsable du service après-vente. Les femmes ont été particulièrement chouchoutées en 2018 avec des journées exceptionnelles qui leur étaient destinées. « En mars et en octobre, ces journées portes ouvertes dédiées aux femmes offraient des réductions sur toutes les factures et proposaient des ateliers pour apprendre à changer une roue, vérifier les niveaux et la pression des pneus. La journée était sanctionnée par un diplôme », poursuit la responsable. Ces animations seront reconduites l’an prochain. Du côté des nouveautés 2019, l’équipe de Florence Breart, Fanny, Maxime et Arthur, en apprentissage, se mobilise pour présenter le nouveau programme de fidélité. « C’est un chéquier pour nos clients avec différentes remises tout au long de l’année sur plusieurs services », indique Florence Breart. L’opération franchise offerte pour le remplacement d’un pare-brise instaurée en 2018 sera reconduite en 2019. Les entreprises ne sont pas oubliées. Comme l’an dernier, les conducteurs des véhicules déposés avant midi avec retour à 14 heures bénéficieront, pour 1€ de plus, d’un déjeuner offert au restaurant Buffalo. « Nous préparons des journées exceptionnelles en mars, juin et octobre. Nous souhaitons offrir une très belle année 2019 pleine de bonnes surprises à notre clientèle », confie Florence Breart.

Annie Duval-Petrix

Cet article C’est Noël toute l’année chez Midi Auto 28 est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Sensibiliser, grâce aux poubelles bi-flux à Dreux

Ces poubelles, jaune et marron, ont un air de cône de glace. Il y en a aujourd’hui vingt installées à Dreux et toutes sont mobiles.

Les premières ont été positionnées au niveau des espaces sportifs drouais, soit sept gymnases et une dizaine de terrains extérieurs. Actuellement, les trois quart sont équipés des poubelles bi-flux. « Nous avons constaté qu’il y avait plus de déchets « jaunes » autour des lieux de sports, c’est principalement dû à l’utilisation de bouteilles d’eau et de canettes de la part des sportifs » explique Mourad Souni, conseiller municipal en charge du sport. Des poubelles pour sensibiliser les sportifs mais pas seulement. Un des objectifs de la municipalité est aussi de réduire le coût de la taxe d’ordures ménagères. « Pour y parvenir il faut que tout le monde s’y mette, que l’on fasse les choses ensemble » déclare Nora Berdane, conseillère à la Ville de Dreux, en charge de la propreté et du cadre de vie. Il est vrai que la propreté est l’affaire de tous, que ce soit tout simplement une question de respect de la nature, de son cadre de vie mais aussi l’image que l’on souhaite donner de sa propre ville. Une image qui s’exporte notamment lors de rencontres sportives comme l’a souligné Mourad Souni. « Nous essayons de faire en sorte que tout le monde trouve la ville propre, d’améliorer le cadre et la qualité de vie des drouais » ajoute Nora Berdane. Quelques écoles de la ville sensibilisent, elles aussi, leurs élèves au principe du tri, Saint-Exupéry, Ferdinand Buisson, Marcelin Berthelot, Victor Hugo et le lycée professionnel Maurice Viollette. Des poubelles bi-flux ont été installées à proximité de ces établissements. L’avantage de ces poubelles est aussi dans leur mobilité, elles peuvent être déplacées dans toute la ville selon les événements. Elles ont déjà été rassemblées lors de manifestations, comme le Campus cet été, la Saint-Denis, sur le marché de Noël ou encore pour les Flambarts. « Le mobilier urbain évolue, mais il y a encore des réflexions à avoir » précise Nathalie Kremer, coordinatrice du service de la Gestion Urbaine et Social de Proximité.

Charlyne Didelot

Cet article Sensibiliser, grâce aux poubelles bi-flux à Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le passage Parisis bientôt ouvert

En janvier 2019, un passage sera ouvert à la hauteur du 41 rue Parisis. L’idée est d’ouvrir un passage public pour régler un problème d’accès au centre-ville entre la Place Louis-Phillipe et la rue du Tourniquet.

En visite sur le chantier du futur passage Parisis, Gérard Hamel, maire de Dreux, et Pierre-Frédéric Billet, directeur de la maison de l’habitat, rappelaient le projet, dans les cartons depuis une vingtaine d’années. « Il s’agit de désenclaver tout un quartier de la ville, allant de la place Louis-Philippe à la rue du Tourniquet. Sur 450 mètres de la rue des Caves, il n’y avait aucune possibilité pour les piétons de rejoindre le centre-ville. Avec la résidence Senior construite en bordure et les nombreux appartements situés rue des Caves, c’est toute une nouvelle population qui est concernée », expliquait le maire. Le passage, situé au 41 rue Parisis, sera sécurisé, lumineux, éclairé et aux normes pour les personnes à mobilité réduite. « Sa réalisation a été étudiée avec un spécialiste de la sécurité des espaces public du commissariat. Il n’y a pas de recoins.  Nous allons l’ouvrir la nuit dans un premier temps. Nous verrons, s’il y a des problèmes, nous le fermerons », expliquait Gérard Hamel. « Le chantier s’est fait en collaboration avec les bâtiments de France pour cause de visibilité sur la Chapelle Royale. La construction du passage, réalisée par l’entreprise AERE 2000 de Broué, s’est avérée très technique, les maisons sont très anciennes, il a fallu mettre des structures en place pour stabiliser les bâtiments voisins. Au-dessus du passage, les deux étages ont été entièrement restaurés en logements qui seront mis en vente prochainement », expliquait Pierre-Frédéric Billet. La Société Publique Locale a été chargée par la Ville de Dreux d’effectuer ces travaux qui devraient aboutir en début d’année et contribuer à la redynamisation du centre-ville.

Annie Duval-Petrix

Cet article Le passage Parisis bientôt ouvert est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Jean-Pierre Girot voudrait rouvrir le tribunal du commerce de Dreux

Le président honoraire, Jean-Pierre Girot, et les anciens magistrats se battent pour rouvrir le tribunal du commerce de Dreux, fermé en 2009. Un service qui manque cruellement au bassin économique du Drouais.

Le tribunal de commerce de Dreux avait été créé en 1799. Jusqu’en 2009, il a permis aux magistrats d’apporter un service de qualité aux entreprises du bassin économique drouais. Depuis sa fermeture, survenue après la révision de la carte judiciaire de France par Rachida Dati, alors Garde des Sceaux, Jean-Pierre Girot, président honoraire et président de l’association des magistrats honoraires et anciens magistrats, se bat pour sa réouverture. Il est soutenu par une dizaine de ses pairs prêts à reprendre du service. Sa démarche est également approuvée par les élus locaux dont Gérard Hamel, maire de Dreux, Olivier Marleix, député de la circonscription, Chantal Deseyne, sénatrice d’Eure-et-Loir, Xavier Nicolas, président de la Communauté de communes des Forêts du Perche, Alain Fillon, maire de Luray, et François Carré, bâtonnier d’Eure-et-Loir. « Le greffe de Chartres pourrait sans problème réinstaller un tribunal de commerce à Dreux, puisque 45% des affaires traitées le sont à Dreux. Elles concernent tout l’arrondissement, de Dreux à Senonches en passant par Anet, La Ferté-Vidame et Châteauneuf-en-Thymerais », explique Jean-Pierre Girot. L’ancien juge avait repris espoir l’an dernier lorsqu’il avait appris que Nicole Belloubet, ministre de la justice, envisageait de modifier la carte judiciaire. « J’ai écrit une lettre à la ministre de la justice, lui demandant de bien vouloir accéder à notre requête en rouvrant le tribunal du commerce de Dreux. Contrairement à ses prédécesseurs, la ministre m’a répondu rapidement en affirmant que le 5 octobre 2017, elle avait lancé les chantiers de la justice, qui portent sur cinq thèmes dont l’organisation territoriale de la justice. Elle avait confié à deux anciens présidents de la commission des lois de l’Assemblée nationale, Philippe Houillon et Dominique Raimbourg, de mener une mission de concertation avec l’ensemble des parties prenantes pour l’organisation de la justice de demain. Ils ont botté en touche, en répondant que leur mission n’intègre pas, en l’état, l’examen des juridictions consulaires. » Actuellement, le Tribunal d’instance et le Conseil des Prud’hommes sont toujours en activité dans le palais de justice de Dreux. Selon lui, la réinstallation de la juridiction commerciale ne nécessiterait aucun investissement de la part de l’État. « Aujourd’hui, les justiciables et les avocats du nord de l’Eure-et-Loir sont contraints de parcourir 100 kilomètres pour se rendre au tribunal de commerce de Chartres. De plus, la cellule de prévention des difficultés des entreprises, qui fonctionnait en marge du tribunal de Dreux, n’existe plus. Devant les difficultés économiques ressenties dans le bassin d’emploi drouais avec, entre autres, les entreprises Brancher de Tremblay-les-Villages et Konecranes à Vernouillet, l’ancien président honoraire du tribunal de commerce de Dreux trouve une légitimité dans son combat.

Annie Duval-Petrix

Cet article Jean-Pierre Girot voudrait rouvrir le tribunal du commerce de Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’Agglomération s’engage sur la gare et les ordures ménagères

Il y avait de nombreuses délibérations à l’ordre du jour du conseil communautaire, du lundi 10 décembre, qui s’est tenu à l’espace Clairet de Luray. Deux d’entre elles engagent l’agglomération sur le long terme.

La séance a commencé par la mise en place d’une commission de contrôle des finances, souhaitée par plusieurs élus communautaires. La commission comprendra 87 membres : le président, les membres du bureau et les élus qui ont une délégation. Elle a vu le jour, lundi 17 décembre à 18 heures. Les conseillers se sont ensuite penchés sur la rénovation du bâtiment voyageurs de la gare de Dreux. « Sous maîtrise d’ouvrage ferroviaire, la rénovation de la gare est évaluée à 490.000 € HT. Les travaux seront financés par la Ville de Dreux (20%), la région Centre-Val de Loire (40%) et l’Agglo du Pays de Dreux (20%), soit 98.000 € HT, en complément du financement de 20% apporté par la SNCF. Des études et travaux qui pourraient être programmés pour 2019-2020 », expliquait Gérard Hamel, président de l’Agglomération, précisant que « même si les travaux bénéficient à la SNCF, elle souligne que si nous ne les finançons pas la gare ne sera pas rénovée. » Olivier Marleix a rappelé sa « déception à propos du parking de Marchezais. L’agglomération n’avait pas fait le choix, à l’époque, d’apporter des financements qui auraient évité de rendre ce parking payant ». Denis Cheron, maire de Montreuil, estime, quant à lui, que cet argent aurait pu servir à autre chose. Le projet de convention avec la SNCF a été adopté.

Autre délibération importante, l’approbation de la signature d’une convention entre l’agglomération et le SITREVA (Syndicat Intercommunal pour le traitement et la valorisation des déchets). Depuis 2010, l’Agglomération a confié sa compétence transfert-transport et incinération de ses déchets ménagers au Syndicat des Ordures Ménagères d’Eure-et-Loir (SOMEL). Les déchets ménagers sont incinérés dans l’usine d’Orsiane, via une convention ente Chartres Métropole et le SOMEL. La convention, arrivant à échéance le 31 décembre 2018, l’Agglomération s’est orientée vers une convention avec le SITREVA composé de la communauté d’agglomération Rambouillet Territoires, Communauté de communes des Portes Euréliennes, SITCOM de la région d’Auneau et la communauté de communes du Grand Châteaudun. La majorité du tri des emballages du SITREVA est réalisée dans un centre de tri situé à Rambouillet et une usine d’incinération à Ouarville jusqu’au 31 janvier 2020. Les emballages du secteur de Châteaudun sont traités au centre Natriel de Dreux, par convention arrivant à échéance au 31 décembre 2018. A l’échéance de la délégation de service public, la SITREVA envisage de ne pas conserver son centre de tri et de confier l’ensemble de ses emballages à Natriel. « C’est une perspective d’avenir pour notre centre de tri. Nous n’aurions pas pu assurer les charges financières et les lourds investissements à réaliser pour le mettre aux normes. Je rappelle qu’il a la capacité de traiter 24.000 tonnes et que l’agglomération en produit 6.500 », expliquait Dominique Marie, vice-président en charge des déchets.

Annie Duval-Petrix

Cet article L’Agglomération s’engage sur la gare et les ordures ménagères est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les Nocturnes clôturent l’année en beauté

L’Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux propose une huitième édition des Nocturnes,le 21 décembre à Dreux et le 27 au Boullay-Thierry.

Deux belles soirées sont au programme, celle de Dreux, désormais traditionnelle, et une nouvelle avec la commune du Boullay-Thierry. « C’est une commune très dynamique, qui sait mettre son patrimoine en valeur et qui mérite vraiment d’être connue » raconte Stéphanie Landais, directrice de l’Office de Tourisme. Pour organiser cette nocturne, les habitants se sont mobilisés, une trentaine ont travaillé dessus, ainsi que l’association culturelle et sportive de la ville et les amis du patrimoine. « C’est une action du village, nous avons la chance d’avoir beaucoup de bonnes volontés » ajoute le maire, Frédéric Giroux. Tous les intervenants de cette déambulation sont locaux, que ce soit le jongleur, le cracheur de feu, l’échassier, ou encore le conteur Bernard Cottin qui sera le fil conducteur du parcours. Le rendez-vous aura donc lieu le jeudi 27 décembre à 17h30, devant l’ancienne salle des fêtes de la commune. Les participants sont invités à se munir de clochettes, de grelots et de lampes torche pour la balade nocturne. Une petite marche d’environ une heure trente, pour découvrir l’importante histoire rurale du village. Une calèche sera en tête de la déambulation transportant des habitants du Boullay-Thierry, qui seront là pour symboliser l’histoire de leur commune. « Notre objectif, c’est d’intéresser mais aussi d’amuser les personnes présentes » explique Frédéric Giroux. Tout un équipement de son et lumière sera mis en place, afin que tout au long du parcours, les ambiances changent et plongent les promeneurs dans l’histoire du village quelle que soit l’époque présentée dans les scènes de vies. A l’issu de la balade, un verre de l’amitié sera proposé dans la nouvelle salle des fêtes, avec du vin et du chocolat chaud, de la soupe maison, des biscuits et des viennoiseries. Concernant la nocturne de Dreux, le rendez-vous est fixé à 18h à l’Office de Tourisme, le vendredi 21 décembre. S’en suivra une déambulation en centre-ville, jusqu’à la Chapelle Royale, où un cracheur de feu attendra les marcheurs. Puis un concert de Gospel sera donné à l’intérieur de la Chapelle Royale, avant de retrouver la cour de l’Hôtel Dieu et de partager le traditionnel verre de l’amitié.

Charlyne Didelot

Tarif : 4€ et gratuit pour les moins de 12 ans.
Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux : 02 37 46 01 73
www.ot-dreux.fr

Cet article Les Nocturnes clôturent l’année en beauté est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Décembre 2018
LMMJVSD
12
458
141516
2223
2526282930