Actu 28

8 novembre 2018

LA VIE QUOTIDIENNE A DREUX PENDANT LA GRANDE GUERRE

Le 06 novembre dernier, dans la salle des mariages de la mairie de Dreux était présenté l'ouvrage "La vie quotidienne à Dreux pendant la grande guerre" de Jean Paul et Annick Cabart. Edité par la "Société des Amis du Musée, des Archives et de la Bibliothèque…

DREUX PAR PIERLOUIM

Une retraite bien méritée pour Zahra Bekkouche

Responsable de la bibliothèque Jacques Brel de Vernouillet depuis dix-sept ans, Zahra Bekkouche a fait valoir ses droits à la retraite depuis le 1er septembre. Elle est remplacée par Nathalie Simoes.

Zahra Bekkouche est née en France mais à la retraite de son père elle rejoint l’Algérie et y poursuit ses études. De 1973 à 1978, elle est maitresse d’internat au lycée Pasteur d’Oran et de 1981 à 1984, Zahra Bekkouche est responsable de la cellule d’enquête sur le terrain du service des émissions pour la jeunesse à la radiotélévision algérienne. En 1985, elle retraverse la Méditerranée pour s’installer à Bondy dans le 93 où elle occupera le poste de sous-bibliothécaire auxiliaire de 1985 à mai 1991. C’est à Verneuil-sur-Avre que Zahra Bekkouche poursuit sa carrière, de 1991 à 1995, en tant qu’adjointe de direction responsable de la jeunesse, puis elle gravit les échelons et rejoint la bibliothèque Jacques Brel à Vernouillet en 2001. Elle a fait valoir ses droits à la retraite le 1er septembre dernier. Elle est très vite partie en voyage dans sa deuxième patrie l’Algérie.

A l’occasion d’une cérémonie conviviale en présence des élus locaux et de ses anciens collègues, Daniel Frard, maire de la commune, a longuement retracé la carrière vernolitaine de Zahra Bekkouche en rappelant la diversité des actions qu’elle a menée pendant 17 ans à la bibliothèque Jacques Brel : « Zahra s’est occupée de la gestion de la bibliothèque et de l’équipement public mais pas seulement. Elle a mis en place plusieurs projets intéressants, certains à destination des jeunes (les coins lecture…), des expositions culturelles et des rencontres dédicace avec différents auteurs. Ensuite des activités diverses et variées comme le club des lecteurs du samedi matin en autogestion, l’ouverture sur l’extérieur et en particulier le milieu scolaire de Vernouillet au travers du travail avec l’école Jules Vallès, sa présence l’été à Vernouillet-Plage. Vous avez fait en sorte que la lecture soit présente partout sur notre territoire. Le salon photo et ses extensions ainsi que les marionnettes du monde. Cette bibliothèque a une âme et on le doit à Zahra. »

A.D.-P.

Cet article Une retraite bien méritée pour Zahra Bekkouche est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Ancienne usine à gaz : 35 maisons en construction

Le projet a mis quelques années pour voir le jour mais c’est chose faite. Le chantier doit commencer en décembre prochain. Après démolition, désamiantage et dépollution, trente-cinq maisons Phénix seront construites au 93, rue du commandant Beaurepaire.

Gérard Hamel, maire de Dreux, Jean-Michel Poisson, adjoint chargé de l’urbanisme, et Pierre-Frédéric Billet, directeur de la SPL Maison de l’Habitat, ont effectué une visite de présentation sur le site de l’ancienne usine à gaz qui appartenait autrefois à Gedia. La friche industrielle ne compte plus que gravas, carreaux cassés, toits délabrés et débris en tous genre. Elle est devenue dangereuse au fil des ans. « Le site a été abandonné lorsque la régie municipale du gaz est devenue la SEM Gedia (Société d’Économie Mixte), il y a une douzaine d’années », explique Pierre-Frédéric Billet. Le dossier a été très difficile à mettre en œuvre à cause du prix du désamiantage et de la dépollution », indiquait Gérard Hamel, mais avec l’outil indispensable qu’est devenue la Maison de l’Habitat, pour la ville, nous avons pu trouver un montage financier satisfaisant. » La SPL Maison de l’Habitat a racheté le terrain d’une superficie de 1,1 hectare. Elle se charge de la démolition, du désamiantage et de la dépollution ainsi que des voiries. « Le tout sera revendu clé en mains au promoteur Phénix qui construira de 33 à 35 maisons qui seront vendues à l’office des HLM. L’opération coûtera 1,1 millions d’euros HT », expliquait le directeur. La construction de ces 35 logements s’inscrit dans le plan de relogement des habitants de La Tabellionne à Vernouillet pour la deuxième phase de l’ANRU (Agence Nationale de Renouvellement Urbain). La réalisation du projet se fera en trois bandes de maisons. Les premières devraient être livrées en 2020. « Ce sont de très beaux logements qui, avec les avancées en matière de construction, devraient permettre aux locataires de diviser par quatre leurs factures énergétiques. Les maisons disposeront d’un garage et d’une place de parking », indiquait Jean-Michel Poisson. « D’autres projets de construction sont en cours sur la ville comme celui du Val-Gelé qui comprend quarante-trois logements », concluait Gérard Hamel.

A.D.-P.

Cet article Ancienne usine à gaz : 35 maisons en construction est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La maternité se modernise et édite son livret d’accueil

Il est sorti début octobre, sa création a demandé neuf mois comme pour la naissance d’un bébé. Il est le fruit de la consultation de tous les personnels soignants. Le livret d’accueil de la maternité du centre hospitalier de Dreux est un guide pour les futurs parents.

Le livret d’accueil de la maternité de Dreux a été réalisé à l’initiative de toutes les équipes de soins. On y trouve toutes les réponses aux questions que l’on peut se poser quand on attend un enfant. « Nous avons souhaité apporter les conseils nécessaires aux futurs parents depuis la première consultation jusqu’à la sortie avec le bébé. Il est disponible dès la prise du premier rendez-vous en gynécologie obstétrique. Il permet de gommer les informations erronées, de donner les bonnes infos, d’expliquer le fonctionnement de la maternité et de clarifier le parcours de la patiente à la maternité sur un support jeune et dynamique », expliquent Audrey Farina, cadre sage-femme, et Noémie Le Mesle, cadre infirmière. Cela nous permet d’être attractifs, les renseignements donnés concernent la maternité de Dreux, c’est plus précis que les généralités données sur internet. Le livret est disponible en téléchargement sur le site de l’hôpital », ajoute Noémie Le Mesle. Le livret présente les deux nouveautés de la maternité. L’unité Koala, créée en 2017, il s’agit de deux lits pour les bébés fragiles. « Avant, les bébés partaient systématiquement en service de néonatalité. Ils étaient séparés de leur maman qui devait monter au septième étage plusieurs fois par jour pour les voire. Désormais, pour un bébé dont l’état de santé le permet on peut le garder près de sa maman. C’est un grand confort pour tout le monde », explique Audrey Farina. La deuxième nouveauté concerne la salle de naissance nature (physiologique). C’est une salle de naissance à la fois moderne et cosy avec une baignoire de dilatation, des coussins de positionnement, des ballons et un poste de musique. Elles peuvent ensuite disposer d’un sofa pour accoucher dans la position qui leur est la plus confortable. « Toutes nos sages-femmes sont formées aux accouchements dans divers positions », indique Audrey Farina. D’un autre côté, la salle nature dispose aussi d’une table d’accouchement hyper-médicalisée en cas de nécessité. La maternité de l’hôpital Victor Jousselin compte une centaine de soignants qui, à la date du 6 novembre ont accueilli 1.187 bébés. Elle dispose de vingt-deux chambres seules et deux chambres à deux lits. Le séjour moyen y est de trois jours pour un accouchement normal. « Nous sommes ouverts à tous les projets de naissances, il suffit de nous en parler et nous ferons le maximum pour mettre en adéquation les désirs et les souhaits des futurs parents », rappellent les deux soignantes.

Annie Duval-Petrix

Cet article La maternité se modernise et édite son livret d’accueil est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Terre de running ouvre à Dreux

Terre de Running vient d’ouvrir ses portes rue des Livraindières à Dreux. On y trouve tout le nécessaire pour le confort et la performance en matière de course à pied, trail, athlétisme et marche nordique.

Avant la vente, il y a le conseil. Jonathan Doré, responsable du magasin se fait fort de trouver chaussure à votre pied. Spécialisé dans le conseil personnalisé, il saura, à l’aide d’un ordinateur et d’un tapis de course, étudier vos appuis et positions en course pour vous proposer au moins deux modèles de chaussures adaptées à vos besoins. « Je commence par un questionnaire, pour savoir quel genre de course, route ou trail, combien de kilomètres et l’objectif souhaité », explique Jonathan Doré. Ensuite, à l’aide de la Feet Box, le spécialiste examine les appuis et la voûte plantaire du coureur et passe à un examen dynamique sur le tapis de course à l’aide d’une caméra. « On regarde les images, une par une, pour voir la position de la cheville. Je propose ensuite un produit adapté aux attentes du client puis on repasse sur le tapis pour vérification et validation du produit. Je propose ensuite un deuxième produit avec les mêmes caractéristiques pour permettre au client de faire un choix », ajoute le spécialiste. Le magasin propose de nombreuses marques de chaussures comme On, New Balance ou Mizuno et quelques modèles enfants Adidas. Outre les chaussures, Terre de Running propose l’équipement complet du coureur. Au rayon textile, on trouve des vêtements hommes et femmes, doudounes, brassières, bonnets, gants, chaussettes, mais aussi des manchons de compression et des chaussettes techniques pour le marathon et le trail. Du côté appareils électro-stimulateurs, on trouve de quoi soulager des blessures, faire travailler certains muscles et opérer du renforcement musculaire. Les montres techniques, GPS, altimètres et cardiofréquencemètres offrent de belles opportunités de cadeaux à mettre au pied du sapin tout comme le casque à conduction osseuse sans fil qui permet d’écouter de la musique et de courir en toute sécurité sans occulter les bruits environnants. Rayon nutrition et diététique bio, on trouve le nécessaire pour se sustenter avant, pendant et après la course avec les produits Meltonic. « Nous avons du salé, du sucré, des gels, barres, pains d’épices mais aussi des boissons énergétiques en doses ou fioles rechargeables », détaille Jonathan Doré.

Annie Duval-Petrix

Cet article Terre de running ouvre à Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La Maison médicale de Melsungen garde ses ophtalmologistes

Créée en 1971, la Maison médicale de l’avenue de Melsungen à Dreux a toujours abrité des cabinets d’ophtalmologistes. Depuis 1991, les docteurs Jean-Marc Yaher et Jacques Bears y accueillent leurs patients.

Si la Maison médicale de l’avenue de Melsungen à Dreux a hébergé jusqu’à quatorze professionnels de santé, elle a toujours accueilli des cabinets d’ophtalmologistes. « Au début, nous étions cinq. Depuis un an et demi, nous n’étions plus que trois », explique le docteur Jacques Bears. Le troisième médecin ophtalmologiste quittera la Maison médicale en début d’année prochaine pour installer son propre cabinet. « Non, nous ne déménageons pas, nous sommes prêts à accueillir un remplaçant ou une remplaçante », indiquent Jean-Marc Yaher et Jacques Bears qui, fidèles au poste, poursuivent leurs activités dans leurs cabinets respectifs. « La Maison médicale propose des consultations en ophtalmologie médicale et chirurgicale et en contactologie, expliquent les deux médecins. Certes les délais de rendez-vous sont un peu longs mais comme partout en France et pas seulement à Dreux. Malgré cette situation généralisée, nous faisons le maximum pour accueillir tout le monde et assurer les urgences ». Située en centre-ville, proche des opticiens, la Maison médicale offre le confort d’un parking réservé à sa clientèle.

Annie Duval-Petrix

Cet article La Maison médicale de Melsungen garde ses ophtalmologistes est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Gilbert Robert, écrivain et poète, nous parle beauceron

Gilbert Robert est né à Chérisy en 1930. Après une vie professionnelle bien remplie dans la région parisienne, il a retrouvé sa terre natale. L’homme est un poète, un écrivain, mais aussi un spécialiste des acrostiches. « J’écris depuis toujours », dit-il. Mais un jour, il a sauté le pas et a publié son premier ouvrage Cascatelles poétiques. Un recueil de poèmes « entre autobiographie, contradiction philosophique et pure invention », confie l’auteur. Un livre plein d’émotions de joies, de larmes, de sentiments partagés qui a été suivi par un deuxième ouvrage Cascatelles poétiques II. Pour son troisième livre, l’auteur change de style et nous raconte la vie d’un paysan Beauceron des années 1880 à 1950 dans le langage beauceron. Un pur bonheur à découvrir. Comme à son habitude, Gilbert Robert sera au marché de Noël de Chérisy le dimanche 2 décembre. Il y vendra ses ouvrages au profit de l’association Saint-Pierre de Chérisy, organisatrice de la manifestation.

A.D.-P.

Cet article Gilbert Robert, écrivain et poète, nous parle beauceron est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Echappée Ford 2018 fait des heureux dans le monde du cyclisme

Le monde du cyclisme était à l’honneur, cette année, à l’occasion de la journée Echappée Ford. En référence au passage du Tour de France à Dreux, François Sevestre et son équipe avaient choisi de venir en aide à deux associations cyclistes.

Le vendredi 26 octobre, François Sevestre, responsable de la concession Progeda Ford de Vernouillet, remettait deux chèques de 2.000 € chacun à Franck Guedon, président du COV section cyclotourisme qui compte une cinquantaine de licenciés, et Charles Degorge, président du Dreux Cyclo Club qui en compte soixante-quinze. La somme de 3.820 € avait été récoltée à l’occasion de la journée Echappée Ford qui se déroulait le 11 juillet dernier sur la place Mésirard à Dreux, trois jours avant le départ officiel du Tour de France pour l’étape Dreux-Amiens. Avec ses partenaires Décathlon, Radio Evasion et le magazine M Ta Ville, des représentants de Ford France et les bénévoles des deux associations, toute l’équipe de Ford Dreux s’était mobilisée pour accueillir un public venu nombreux découvrir les modèles de la gamme Ford proposés à l’essai. « Deux cent sept formulaires ont été remplis et cent quatre-vingt-onze validés. Les essais étaient gratuits mais chacun d’entre eux rapportait 20€ dans la cagnotte », expliquait François Sevestre. Petits et grands ont partagé les plaisirs de cette troisième édition de l’Echappée Ford, jeux pour enfants, voitures à pédales et vélos simulateurs sur grands écrans ont animé la journée.

Annie Duval-Petrix

Cet article Echappée Ford 2018 fait des heureux dans le monde du cyclisme est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

C’est parti pour le Black Friday

L’Union des Commerçants et des Artisans Drouais (UCAD) prépare la deuxième édition de son Black Friday. C’est l’occasion pour les consommateurs avertis de faire des affaires avant la période des fêtes.

Journée star aux États-Unis, le Black Friday arrive prochainement en France. Si la date est cochée dans l’agenda des ménages de l’hexagone, depuis quelques années, c’est surtout parce que c’est une occasion rêvée de faire des économies à un mois de Noël, grâce aux belles remises accordées par les commerçants qui jouent le jeu. Le vendredi 23 novembre, une cinquantaine de commerçants participeront à la manifestation organisée par l’UCAD. L’association, présidée par Séverine Houzé, souhaite proposer des actions commerciales pour mettre en avant la diversité et la qualité des commerces drouais. « Nous aurons, comme l’an dernier, une nocturne jusqu’à 20h30, vendredi 23 novembre, mais les animations commenceront dès l’après-midi avec le Black casino destiné à faire gagner des cadeaux chez les commerçants partenaires », explique Ludovic Borget, membre de l’UCAD en charge de la manifestation. La liste des participants n’est pas encore close. « Nous sommes en train de peaufiner l’organisation de cette journée. Nous allons relayer la manifestation en détails sur la page Facebook de l’UCAD pour plus de précisions ».

Annie Duval-Petrix

Cet article C’est parti pour le Black Friday est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Mondial de l’auto s’invite chez BMW Dreux

Quatre nouveaux modèles de la gamme BMW étaient présentés dans le show-room de la concession drouaise à l’occasion d’une soirée comprise dans la Tournée World Première.

Lors du Mondial de l’automobile à Paris, BMW a présenté en avant-première mondiale quatre nouveaux modèles. Ces 4 nouveautés le BMW X5 et la BMW Série 8 Coupé, dont les sorties officielles sont prévues le 22 novembre prochain, étaient accompagnés par la BMW Z4 et, en première mondiale, la nouvelle BMW Série 3, qui sortira en mars 2019. Ces 4 nouveautés étaient présentées lors du passage à Dreux de la tournée nationale BMW World Première, le 26 octobre dernier.

Trois cent personnes avaient répondu à l’invitation de Gilbert Berteaux et Christophe Stage, directeur général, pour assister à cet événement unique et exceptionnel. Les stars de la soirée étaient présentées par un animateur, directement venu du siège de BMW AG à Munich, qui a su captiver son auditoire en détaillant les qualités de ces nouveaux modèles :

« la BMW X5, reine du segment des SUV depuis 1999. Un SUV haut de gamme dont la quatrième génération impressionne en surpassant sur tous les plans son illustre devancière ».

« Avec la BMW série 8 Coupé, BMW ravive la tradition d’une voiture de sport combinant hautes technologies et émotions. C’est une 2+2 places, séduisante et extrêmement dynamique ».

« Le concept de la Nouvelle BMW Z4 est finement orienté vers l’agilité et le dynamisme. Couvert ou décapoté, le plaisir de conduire ne connaît plus aucune limite au volant de la Nouvelle BMW Z4. C’est un roadster, dans sa version la plus aboutie : découvrable, sportif et authentique. »

«  Pilier de la gamme BMW depuis la première mouture, en 1975, la BMW Série 3 poursuivra sa route au printemps 2019, avec cette septième génération. Dès qu’elle apparaît sur le bitume, la Nouvelle BMW Série 3 Berline laisse loin derrière elle les conventions comme les attentes. L’icône fait une nouvelle fois la démonstration de la manière dont elle sait se réinventer. Avec son langage stylistique affirmé, elle annonce l’avènement d’une nouvelle ère ».

A l’heure où nous écrivons cet article, les équipes d’Espace Berteaux nous annonce l’arrivée de la nouvelle BMW Série 8 coupé. L’autre nouveauté de ce mois de novembre, le Nouveau BMW X5 devrait faire son apparition en terre drouaise avant la fin de cette semaine.

A.D.-P.

Cet article Le Mondial de l’auto s’invite chez BMW Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Une randonnée au profit des enfants de l’hôpital de Bullion

Paul Villain, président de l’Association des Brûlés de France, a mobilisé plusieurs associations à l’occasion de sa deuxième randonnée pédestre et cycliste au profit des enfants hospitalisés à Bullion dans les Yvelines. Deux grands noms du cyclisme y participaient.

L’Hôpital de Bullion Pédiatrie et Rééducation est un établissement de la catégorie Centre de Soins de Suite-Réadaptation Spécialisé, qui se situe sur le territoire de la ville de Bullion, dans le département des Yvelines. Sa capacité est de 140 lits, il emploie trois cent cinquante personnes. « Depuis deux ans, nous organisons une randonnée pédestre et cycliste au profit de cet établissement pour venir en aide aux enfants hospitalisés à Bullion », explique Paul Villain. Le 13 octobre dernier, cyclistes et marcheurs se sont réunis au Cercle Laïque de Dreux : les marcheurs pour se rendre en car dans les Yvelines aux alentours des Vaux-de-Cernay afin d’y effectuer, au choix, deux parcours de 7 ou 10km. Quant aux cyclistes, ils étaient près de 160 à effectuer le trajet aller et retour Dreux-Bullion de 120km. « La manifestation a fédéré les membres de tous les clubs cyclistes de l’agglomération drouaise, des pompiers de Dreux et du club de Rochefort-en-Yvelines », constatait Paul Villain. Deux parrains de choix soutiennent l’action. Il s’agit de Yvon Ledanois, ancien coureur cycliste français, professionnel de 1990 à 2001 et directeur sportif d’équipes professionnelles depuis 2008, qu’il exerce chez Fortuneo-Samsic depuis 2018. Le deuxième parrain est Bruno Cornillet, coureur cycliste français des années 1980-1990. Professionnel de 1984 à 1995, il a participé à dix Tours de France consécutifs. Ensuite, il est devenu pilote de ligne et travaille depuis 1997 chez Hop!. Il a reçu, en janvier 2017, le Trophée de la reconversion sportive. « Nous souhaitons que cette randonnée reste conviviale, les bénéfices collectés nous permettrons d’offrir, en début d’année 2019, un après-midi récréatif aux enfants hospitalisés à Bullion », concluait Paul Villain lors du repas de clôture de cette journée qui avait lieu à la salle des fêtes de Villemeux-sur-Eure.

Annie Duval-Petrix

Cet article Une randonnée au profit des enfants de l’hôpital de Bullion est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les Poilus sportifs ont leur mémorial

Après le mémorial au Stade de France dédié aux sportifs français et inauguré le 21 mai 2016, la stèle au Chemin des Dames à la mémoire des rugbymen dévoilée le 16 septembre 2017, se trouve à Verdun, au Parc de Londres, une immense statue d’un soldat porteur de la flamme de la paix. Offerte par la Fédération des Clubs de la Défense, cette œuvre a été érigée à la mémoire des sportifs de tous les pays tombés pendant les combats de 1914-1918. En présence d’un nombreux public civil, sportif et militaire, elle a été inaugurée par SamuelHazard,maire de Verdun, le vendredi 19 octobre 2018. Cette date a été choisie sciemment, car elle marque symboliquement le début des cérémonies de commémoration de la fin du Centenaire de la Grande Guerre. Ces trois lieux mémoriels sont à l’initiative de l’historien drouais Michel Merckel qui a su fédérer avec patience et opiniâtreté les mondes culturel, militaire, politique et sportif autour de ces projets. « Si les évènements passent, ces monuments resteront les témoins immuables de cette terrible période de l’histoire, afin de ne pas oublier que la guerre est une tragédie », rappelle Michel Merckel.

Annie Duval-Petrix

Cet article Les Poilus sportifs ont leur mémorial est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Saint-Lubin-des-Joncherets : centenaire de l’armistice

La cérémonie commémorative l’Armistice de la Guerre 14/18 aura lieu le Dimanche 11 Novembre à 11h30. Le rendez-vous est donné au Monument aux morts de Saint-Lubin-des-Joncherets pour rendre hommage au courage et au civisme de tous ceux qui ont lutté pour la victoire des Alliés en 1918. La cérémonie se poursuivra au Château du Haut Venay, avec un buffet et une exposition inédite : clichés, objets et témoignages sur cet ancien hôpital militaire. Dans le cadre du 100ème Anniversaire, il y aura également un concert « Chants et Lettres de Poilus », le 11 Novembre, à 17h à l’Orangerie du Château, interprété par le chœur des Hommes de la Vallée d’Avre. La récitante Claire Dutrey lira également des lettres de Poilus. C’est ouvert à tous et l’entrée est à 8€ (5€ tarif réduit). Enfin, le Vendredi 16 Novembre, une pièce de théâtre « Foutue Guerre » aura lieu à la Salle des fêtes de Saint-Lubin à 20h30. D’après le journal du commandant RAYNAL et les carnets du soldat FROGET, celle-ci révèle le drame du Fort de Vaux. Pour adulte et enfant à partir de 10 ans, l’entrée est à 10€.

Manon Brousseau

Mairie de Saint-Lubin-des-Joncherets 02.32.58.01.23.

Cet article Saint-Lubin-des-Joncherets : centenaire de l’armistice est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Vernouillet : Cérémonies et conférences pour célébrer l’armistice

La Ville de Vernouillet propose :

• Du 6 au 16 novembre, exposition de Michel Merckel : 14/18 Le sport sort des tranchées, du lundi au vendredi de 14h à 17h30, dans la galerie de l’Agora.

• Le mardi 6 novembre à 18h, conférence de Michel Merckel Le sport un héritage de la Première Guerre mondiale suivie d’un vernissage et dédicace.

• Le mardi 13 novembre à 18h: 1918, une année à suspense, l’année de la victoire, de Jean-Paul Cabart. Les deux conférences ont lieu dans la galerie de l’Agora, l’entrée est gratuite.

• Les cérémonies de commémoration de l’armistice de la 1ère guerre mondiale, dimanche 11 novembre, débuteront à 10h30 avec le rassemblement Esplanade du 8 mai 1945, Maurice Legendre. A 10h45, départ du cortège pour le monument aux morts au cimetière et dépôt de gerbes. A l’issue de la cérémonie, un verre de l’amitié sera servi à l’Agora.

Cet article Vernouillet : Cérémonies et conférences pour célébrer l’armistice est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les cérémonies du 11 novembre à Dreux

Ce sera l’un des événements marquants de la journée commémorative du centenaire de la fin de la guerre 14-18. Le drapeau du 101ème régiment d’infanterie sera de retour en terre drouaise à l’occasion des cérémonies du 11 novembre.

Les cérémonies du 11 novembre, célébrant la fin de la grande guerre, ont été précédées par l’inauguration de la stèle en hommage aux victimes civiles et militaires de la guerre 14-18, dans l’enceinte de l’ancien cimetière de Dreux près du carré militaire, la semaine dernière. La stèle, très endommagée, compte 370 noms. Certains étaient très abîmés, d’autres quasiment effacés. La restauration de l’édifice a été réalisée par le comité d’Entente des associations patriotiques de Dreux, présidé par Claude Gaine, et le Souvenir français, présidé par Jean-Paul Bouchon. La plaque est recouverte de plexiglas sur lequel ont été gravés les noms. « La plaque est protégée ainsi que les noms gravés sur la pierre », explique Jean-Paul Bouchon. Le Souvenir français se charge de restaurer les tombes des soldats morts pour la France et les monuments. L’association organise des visites pédagogiques pour les scolaires sur les lieux commémoratifs. « Tout ceci peut se faire grâce aux subventions, à la quête dans les cimetières, aux dons, legs et aux adhésions », rappelle Jean-Paul Bouchon. « Le 11 novembre, les cérémonies commenceront à 12h à Dreux, devant le monument aux morts, en présence des autorités civiles et militaires », indique Fabienne Romezin, adjointe au maire en charge de la tranquillité publique et de la vie patriotique. Un cocktail sera ensuite servi à l’hôtel de ville où l’on pourra découvrir deux expositions : Petites histoires de la Grande Guerre, par les élèves du collège Saint-Pierre-Saint-Paul de Dreux et La Grande Guerre : chronologie et aspects parallèles de Michel Merckel, du 6 au 16 novembre . « La présence du drapeau du 101ème régiment d’infanterie de Dreux a pu se faire grâce au comité d’Entente des associations patriotiques et Michel Merkel », indiquait Claude Gaine. Le 11 novembre, François Culot, le bourgmestre de Ethe, ville des Ardennes belges, sera présent. C’est là qu’a eu lieu l’une des batailles les plus sanglantes, le 22 août 1914, le 101ème régiment d’infanterie de Dreux y fut décimé.

Annie Duval-Petrix

Cet article Les cérémonies du 11 novembre à Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Novembre 2018
LMMJVSD
1234
71011
131415161718
19202122232425
2627282930