Actu 28

28 juin 2018

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Alain Gabrielli, président de la Maison de l'Emploi et des Entreprises du Drouais, revient sur la signature d'une convention avec des entreprises d'insertion pour permettre aux salariés de construire un projet professionnel durable.

S'abonner gratuitement

Pour l’Agglo du Pays de Dreux, le tri c’est pas du cinéma !

<p>Chaque année, les camions de collecte de déchets quadrillent le territoire et parcourent plus de 25 000 kms chacun. A l’occasion du renouvellement de sa flotte, l’Agglo du Pays de Dreux a imaginé une campagne de communication déployée sur le flan de ses véhicules. Clin d’œil aux options cinéma du Lycée Rotrou de Dreux, cette opération a pour objectif de sensibiliser au tri et à la réduction des déchets.</p>

Actualités

Le Tour de France et la Grande Guerre

Comme le football et de nombreux sports apparus en France au début du XXème siècle, le Tour de France prend sa naissance autour de la Grande Guerre. L’histoire est racontée par Michel Merckel.

« Contrairement à la Coupe du monde de football, créée au lendemain du conflit de 1914-1918, dans le but d’amener la paix entre les nations, l’un des facteurs qui pousse à la naissance du Tour de France est de préparer la revanche de la défaite de 1870. En effet, il apparaît qu’une des raisons essentielles de cette déroute est le mauvais état physique de l’ensemble de l’armée française », explique l’historien Michel Merkel. Il rappelle que « la France du XIXème siècle n’est pas une nation sportive. Étant donné que la IIIème République naissante avait pour objectif d’ancrer l’activité physique comme moyen d’éducation dans l’ensemble de la société française, la notion de revanche et les ambitions d’évolution sociale entrent en concordance ». Suivant une idée de Géo Lefèvre, appuyé par le financement de Victor Godet, Henri Desgrange lance le premier Tour de France en 1903. Le professionnalisme existant dans ce sport, le peuple peut le pratiquer et beaucoup de champions sont issus de ce milieu. Grâce à la presse sportive naissante, leurs exploits sont suivis dans la France entière et le cyclisme devient le sport roi. Trois vainqueurs du Tour de France sont morts pendant la Grande guerre. Lucien Petit-Breton vainqueur du Tour 1907 et 1908, François Fabert en 1909 et Octave Lapize, vainqueur du Tour en 1910. « En mars 1917, Lucien Petit-Breton, interrogé par le journal La vie au grand air, concluait son propos par cette phrase prémonitoire : « Hélas ! À la reprise des vélodromes, combien d’entre nous auront disparu qui étaient la gloire de notre sport ? » Avec 429 champions français dont 78 cyclistes, sans oublier plusieurs milliers de coureurs anonymes, routiers ou pistards, professionnels ou amateurs, qui firent, eux aussi, le sacrifice de leur vie, le sport français a payé un lourd tribut à la Grande Guerre. Plus de 50 coureurs, toutes nationalités confondues, ayant participé au Tour de France ont été tués dans la tourmente de 14-18. Soit un quart des participants recensés entre les Tours de 1903 à 1914. Si les commémorations ont été nombreuses, celle de Warren Barguil, en remportant le 14 juillet 2017 la 13ème étape, est passée inaperçue. Or, un siècle avant, le 14 juillet 1917 tombait en combat aérien l’un des plus grands champions cyclistes français, vainqueur du Tour 1910 : Octave Lapize. Quel hommage ! Pendant le conflit, tous les grands événements sportifs ont été annulés, or dès 1919, ils vont renaître et le monde du sport va fêter le retour de l’Alsace et de la Lorraine dans le giron national. Ainsi la 13ème édition du Tour de France va faire étape à Strasbourg et à Metz. Le 19 juillet 1919, c’est au départ de la 11ème étape à Grenoble, qu’Eugène Christophe, « Le vieux Gaulois », endosse le premier maillot jaune de l’histoire du Tour. Aujourd’hui, le Tour de France est devenu un événement majeur du sport mondial. Il est un ambassadeur de paix.

Propos recueillis par A.D.-P.

Michel MERCKEL
Auteur de « 14-18, le sport sort des tranchées ».
Éditions Le Pas d’Oiseau

Cet article Le Tour de France et la Grande Guerre est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Henri Meunier et le Tour de France : une passion née de l’enfance

« J’ai toujours été, et je suis resté encore un passionné du Tour de France », lance Henri Meunier qui a découvert le Tour et le sport à l’âge de 10 ans. A 94 printemps, il attend avec impatience le passage du Tour à Dreux.

« À l’âge de 10 ans, avec l’aide de mon père, j’ai acheté Le Miroir des sports, un journal de l’époque qui, au moment du Tour était distribué deux fois par semaine, en couleur vert et marron. C’était en 1934, l’année où Antonin Magne, un français remporta l’épreuve », se souvient Henri Meunier qui, déjà à l’époque, collectionnait tous les numéros se rapportant au Tour de France. Après la guerre 39-45, le jeune homme a perdu toutes ses collections disparues de son ancien domicile, mais sa passion reste intacte. En 1947, il suit avec intérêt le 1er Tour de France après la guerre remporté par Jean Robic. Depuis lors, Henri Meunier a continué à suivre les étapes du Tour mais aussi à constituer sa collection. « J’ai eu la chance d’avoir des contacts avec le Dr Dumas, un ami qui a été le médecin attitré des Tours de France de 1957 à 1959. Il était un fervent défenseur de l’antidopage », ajoute Henri Meunier. « Le premier Tour de France cycliste date de 1903. À la suite d’une idée du rédacteur en chef du journal l’Auto, Henri Desgrange va frapper l’imagination des foules. Il avait lui-même établi le record de l’heure de l’époque. C’était un lutteur et un sportif dans l’âme. Dans son esprit Le Tour est né », indique Henri Meunier. « Le 1er juillet 1903 à 15h16, soixante coureurs prenaient le départ du 1er Tour de France. Un départ donné de Montgeron, pour six étapes très longues. Les concurrents doivent rouler de nuit avec des jours de repos entre chaque étape. C’est ainsi que Paris-Lyon fut couru du 1er au 2 juillet 1903, Lyon-Marseille du 4 au 5 juillet, Marseille-Toulouse du 8 au 9, Toulouse-Bordeaux du 11 au 12, Bordeaux-Nantes du 13 au 14 et Nantes-Paris (Ville-d’Avray) du 18 au 19 juillet avec au total 2.428 Km parcourus. Le prix de l’époque était fixé à 20.000 francs », raconte Henri Meunier. « Si 78 concurrents s’étaient inscrits, alléchés par le montant des prix, seuls 60 coureurs prirent le départ. Le premier engagé avait été Maurice Garin, 32 ans. Il fut le premier vainqueur du Tour de France devant René Pothier, 20 ans avec 3 heures d’avance ». Maurice Garin, né le 23 mars 1871, était un lutteur tenace, extraordinairement résistant malgré son petit gabarit (1.63m,61Kgs). « II participa également au Tour de France 1904 au cours duquel il mena un long duel contre René Pothier. Les deux hommes étaient séparés d’un écart de 28 secondes à l’arrivée de la cinquième étape. Mais la dernière étape fut décisive Maurice Garin s’assura l’avantage avec 3 minutes 28 secondes ». A la suite d’incidents divers déplorables arrivés sur le parcours, quatre mois après l’arrivée, il fut décidé de disqualifier les quatre premiers arrivants accusés d’avoir violés les règlements. Maurice Garin, René Pothier et Hyppolyte Aucouturier, furent disqualifiés au profit de Henri Cornet », raconte Henri Meunier.

Propos recueillis par A.D.-P.

Cet article Henri Meunier et le Tour de France : une passion née de l’enfance est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Dreux accueille le Tour de France et fête le 14 juillet

La ville sera sans nul doute pavoisée de drapeaux tricolores en cette journée exceptionnelle qui verra le départ de la 8ème étape du Tour de France Dreux-Amiens et la célébration de la fête nationale : demandez le programme !

L’équipe municipale chargée d’organiser le départ de la 8ème étape du Tour de France à Dreux planche depuis le 17 octobre pour que la fête soit belle. Entre fête du cyclisme, fête nationale et la demi-finale de la Coupe du monde de football, il y en aura pour tout le monde. Quatre élus sont sur le pont depuis l’automne : Fabienne Romezin pour la tranquillité publique, Hélène Baffet pour la prévention routière, Christophe Le Dorven pour la culture et Mourad Souni pour les sports. Un comité de pilotage a été créé avec Yohannes Asofi (Direction Jeunesse et Sports), Stéphane Lowe, responsable du service des sports, Marion Roger, coordinatrice événementiel, et Nora Meghrate. « C’est un travail d’équipe. Nous avons été chargés de coordonner le départ du tour, les cérémonies du 14 juillet, les talents drouais, le concert et le feu d’artifice », explique Mourad Souni. « Grâce à la Fondation Saint-Louis, le feu d’artifice sera tiré de la Chapelle Royale. Il sera exceptionnel, réalisé par l’un des trois meilleurs artificiers de France. Il en coûtera 30.000 €. La Chapelle Royale sera ouverte au public jusqu’à 18 heures, les pompiers n’auront que quelques heures pour mettre en sécurité et protéger l’un des joyaux de la nation », précisait Christophe Le Dorven. De nombreuses animations proposées par ASO (Amaury Sport Organisation) et ses partenaires auront lieu place du Champ de foire et sur la place Mésirard. Le matin, le départ de la caravane publicitaire sera suivi par celui des coureurs qui partiront devant le restaurant la Pataterie, en parcours défilé dans les rues de la ville jusqu’à la côte du dernier Sou, sur la route d’Anet où se trouve le kilomètre zéro. C’est là que le chronomètre sera déclenché pour le départ de l’étape. « La volonté de Gérard Hamel est de garder le public en ville jusqu’au soir. C’est pourquoi nous avons créé Dreux Village Bis. Les associations seront regroupées autour du marché couvert, avec des stands de restauration, la diffusion de l’étape sur écran géant et de nombreuses animations. Deux expositions sont mises en place : le Tour de France à la maison Proximum centre-ville et Le sport et la Grande Guerre au musée des vignerons et des artisans drouais. Dès le 1er juillet, des drapeaux français seront distribués dans les maisons Proximum. L’horaire de la cérémonie officielle du 14 Juillet aux monuments aux morts a été déplacé. Elle aura lieu à 14h30. Elle sera suivie de la remise des récompenses aux Talents Drouais, à 15 heures devant le Beffroi », indique Mourad Souni. Pour réussir un tel événement, il faut du monde. « Des gens se sont manifestés spontanément, particuliers, membres d’associations. Nous avons lancé un appel à la population. Ce sont 150 bénévoles qui seront sur le pied de guerre de 6 heures à 14 heures », indique Christophe Le Dorven. Le budget total de ce passage du Tour de France à Dreux et des animations du 14 Juillet est estimé à 130.000 €. ASO demande 70.000 € HT pour un départ d’étape. « Nous avons reçu des subventions : 7.500 € de la Région, 25.000 € du Conseil départemental, puisque le département accueille une arrivée à Chartres et un départ à Dreux », précise Christophe Le Dorven en tant que conseiller départemental. « Les retombées économiques sont de 1 € pour 10 en retour. Dépense moyenne d’un spectateur 17 € », poursuit-il. « C’est une fête populaire et gratuite, le soir à 21 heures, le chanteur funk Sinclair donnera le coup d’envoi du festival l’Été sous les charmes avant le feu d’artifice qui sera tiré à 23 heures », concluent les élus.

A.D.-P.

Cet article Dreux accueille le Tour de France et fête le 14 juillet est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La Saint-Clair évolue sans les chars

La fête patronale de Luray, qui aura lieu du 7 au 9 septembre, évolue vers une nouvelle formule. Plus de cavalcade et de chars fleuris mais un loto, un dîner spectacle, une soirée dansante, une foire à tout animée et la fête foraine autour de l’Espace Clairet.

« Ce n’est pas de gaieté de cœur mais nous sommes obligés de renoncer à la cavalcade et aux chars fleuris par manque de participation », explique Alain Fillon, maire de Luray. La traditionnelle fête de la Saint-Clair proposait toujours quatre ou cinq chars fleuris. « L’an dernier, nous avons eu du mal à en présenter trois et cela avait demander une forte mobilisation de sept à huit personnes. Autrefois, les bénévoles, actifs ou retraités se rassemblaient l’après-midi pour confectionner les fleurs en papier. Petit à petit, les rangs se sont éclaircis et nous manquons de bénévoles pour cette opération-là », poursuit l’élu. « La Saint-Clair est la fête la plus importante du village. Elle mobilise environ quatre-vingt personnes. Nous allons essayer de renforcer les animations sur le thème des 40 ans du comité des fêtes », ajoute Laurent Germain, président du comité. La Fête se déroulera désormais autour de l’Espace Clairet. Les festivités commenceront avec le loto et la fête foraine, vendredi soir, ouverture des portes à 18 heures et début du loto à 20 heures. « Cette année, pas de foire à tout, le samedi. Elle aura lieu le dimanche. Mais à partir de 13 heures, les associations proposeront des animations, une restauration sur place et la fête foraine jusqu’à 18h30, poursuit le président. Le samedi soir à partir de 19h30, nous avons souhaité proposer un beau dîner-spectacle avec un menu de circonstance en compagnie du sosie de Michel Sardou. Le spectacle Hervé Michel chante Sardou sera suivi d’une soirée dansante. » La soirée pourra se prolonger un peu plus que d’habitude car cette année, il n’y aura pas de feu d’artifice. Il a été tiré le jour de l’inauguration de l’espace Clairet. Le dimanche, la foire à tout s’installera aux alentours de l’Espace Clairet, prêt de la fête foraine qui comptera plus de manèges et de stands que les années passées. A midi, on partagera comme d’habitude la brioche devant la mairie avant de retourner sur la fête ou un repas champêtre sera proposé. Des groupes animeront l’après-midi, les personnages de Walt Disney seront de la fête. « L’exposition des œuvres des artistes amateurs de Dreux Arts Loisirs aura lieu en la chapelle Saint-Rémi où sera célébrée l’unique messe de l’année donnée dans l’édifice le jour de la Saint-Clair », indiquait Alain Fillon.

A.D.-P.

Fête de la Saint-Clair à Luray les 7, 8 et 9 septembre 2018 .

Réservations auprès de Pascale Lemarié au 06.87.59.51.49. Luce Hélix : 02.37.46.07.78. Stéphanie Leravat : 06.24.87.75.78. Toutes les animations sont gratuites. Diner spectacle 35 €, arrangement pour les enfants.

Cet article La Saint-Clair évolue sans les chars est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Une 2ème saison culturelle hors-les-murs pour la ville de Dreux

Le théâtre de Dreux est actuellement en pleine restauration, de ce fait, comme pour 2017/2018, la prochaine saison se déroulera principalement sur la ville de Vernouillet.

« Nous avons une deuxième saison hors-les-murs et nous avons la chance que la ville de Vernouillet nous accueille à nouveau » annonce Christophe Le Dorven, adjoint en charge de la culture, à Dreux. Concernant la saison qui s’achève, il était prévisible que les abonnements diminuent de par le changement de lieu : 374 abonnements ont été enregistrés. « Nous savions que les travaux du théâtre engendreraient une baisse des abonnements, c’était un risque à prendre, mais la patience de nos habitués sera récompensée » précise l’adjoint. La saison 2018/2019 commencera à l’Atelier à spectacle, le 2 octobre, avec du théâtre de boulevard et la pièce Le Sommelier. Au total, une dizaine de représentations sont prévues, dont les quatre programmations de l’association des Amis du Théâtre : « Cela n’a pas été simple de prévoir un calendrier qui convienne à chacun, mais nous sommes heureux de pouvoir proposer des spectacles que nous n’aurions pu produire au théâtre » expliquent les membres de l’association. Les Amis du Théâtre ont donc prévu pour cette saison, du théâtre avec La maîtresse en maillot de bain ou encore Le misanthrope VS politique, du théâtre musical avec Medina Merika et une comédie musicale, La vie parisienne – 66. A l’Atelier à spectacle, se jouera également La dame de chez Maxim, une comédie de Feydeau et Les Franglaises, un drôle de spectacle musical. Il y aura un one man show avec l’humoriste Issa Doumbia et son spectacle 1ère consultation, du théâtre accompagné de marionnettes avec Anne Franck, le journal, du boulevard avec Quel cinéma !  et pour finir, l’humoriste Verino. Toujours à Vernouillet, l’Agora ouvrira également ses portes à la ville de Dreux pour trois scènes musicales : la première, pour le traditionnel Festival Carré d’As, avec la musique classique de Trio Sora, la seconde, dans le cadre du Festival Jazz de Mars, le célèbre saxophoniste et clarinettiste américain Chris Potter sera présent. Enfin, dans une autre ambiance, la troupe Casuarina et sa musique brésilienne très réputée au Brésil. « Je suis heureux que l’on retrouve un peu plus de musique pour cette saison, ce sont des lieux qui s’y prêtent » ajoute Christophe Le Dorven. Le jeune public n’est pas en reste, avec cinq événements programmés. Un mouton dans mon pull, Bébélune et Frichti, sont prévus à la Maison Proximum Dunant-Kennedy, et Les sorcifées à la Maison Proximum Sainte-Eve. Du 4 au 14 décembre, on retrouve le Cinéma Jeune Public au CineCentre. « Nous sommes attachés à proposer des dates pour le jeune public. C’est un peu comme une école du spectateur et, chaque année, nous apprécions de constater les échanges entre les artistes et les enfants » précise Christophe Le Dorven. Parmi les programmations culturelles de l’année, on attend les Dimanches Musicaux de Saint-Pierre les 4, 14 et 21 octobre à l’église Saint-Pierre de Dreux, le Festival du Légendaire, les 13 et 14 novembre, à la Maison Proximum Sainte-Eve et le Festival du film de Dreux, Regards d’Ailleurs qui se tournera vers le Mexique, du 6 mars au 3 avril. Une belle programmation pour la nouvelle saison, en attendant la réouverture du théâtre. Les abonnements seront ouverts le samedi 1er septembre, de 9h à 16h, à la Maison Proximum du centre-ville, où l’équipe du théâtre et les Amis du Théâtre vous conseilleront dans le choix de vos spectacles.

Charlyne Didelot

Informations :
Tel : 02.37.46.03.01
Mail : theatre@ville-dreux.fr
Billetterie en ligne : www.dreux.com

Cet article Une 2ème saison culturelle hors-les-murs pour la ville de Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

18ème édition du Rétrosport : pourquoi pas vous ?

Le dimanche 23 septembre, sur le Circuit de l’Ouest Parisien, le Lions Club Dreux Cité Royale organise le 18eme Rétrosport Exposition et Roulage de voitures sportives et de prestige.Amateurs ou propriétaires de véhicules de courses, de prestige, d’exception ou de collection, cette exposition vous ravira, venez y participer. Les véhicules admissibles sont des voitures de course, sport, GT et prestige d’avant 1995 ou d’exceptions à distribution restreinte après 1995. Le Lions Club s’engage à retenir au maximum 75 voitures pour permettre 4 roulages de 15min dans la journée et à sélectionner les voitures participantes afin d’obtenir des plateaux homogènes pour le plaisir des conducteurs et des spectateurs. Les bénéfices de cet événement caritatif seront reversés à l’Association Petits Princes, comme depuis 4 ans. Pour le roulage, les frais d’inscription sont de 140€ par véhicule (conducteur, passager, repas et parade inclus) et pour l’exposition, il faut compter 40€. Renseignements et inscriptions : 06 11 43 78 12 / www.retrosport.org

Manon Brousseau

Cet article 18ème édition du Rétrosport : pourquoi pas vous ? est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Peau d’Âne en représentation au Château d’Anet

La Compagnie du Théâtre en Pièces a pris ses quartiers au Château d’Anet et proposera une représentation particulière de Peau d’Âne, dans la cour, le jeudi 5 juillet, à 21h30.

C’est une version différente du célèbre conte de Charles Perrault que les spectateurs vont découvrir, une adaptation de l’auteure Anca Visdei. « Elle revisite le conte d’une façon exceptionnelle, la tension dramatique est intéressante dans cette version » raconte le metteur en scène Emmanuel Ray. Pour celles et ceux dont les souvenirs de ce conte sont lointains, c’est l’histoire d’un Roi, veuf, qui, songeant à se remarier, voulait épouser sa fille. Heureusement, l’ombre de la Reine veille sur la Princesse qui va trouver un allié en le Maître de musique du Palais. Emmanuel Ray a créé ce spectacle l’année dernière, pour une trentaine de représentations en partenariat avec le Théâtre de Chartres. Au Printemps 2018, la troupe se trouvait à la Cartoucherie de Vincennes et cet été, de juin à septembre, elle se produira dans l’ensemble des châteaux de la Loire. « La compagnie est capable de travailler sur des lieux comme ceux-ci, c’est aussi notre marque de fabrique » explique Emmanuel Ray. La première représentation a eu lieu le samedi 23 juin, au Château de Maintenon et la seconde se déroulera au Château d’Anet, dans un cadre très intimiste, sur un petit plateau de cinq mètres par cinq. Les spectateurs seront installés dans la cour du château, entourés de cadres vides, face à une scène où se trouvera un piano à queue. Les acteurs et les lumières projetées sur la façade du château animeront ce tableau. « Un espace vide, plein d’ombre et de lumière. Du silence et de la parole. Des vibrations extérieures et des sensations intérieures. Je rêve tout cela et j’ai hâte de voir ce que cela va donner dans un tel endroit » confie le metteur en scène, ravi d’avoir trouvé le projecteur qu’il cherchait pour l’effet de la robe de soleil de Peau d’Âne. La peau de l’Âne est entièrement retravaillée. Elle fait cinq mètres de long et est accompagnée d’un crâne énorme, qui sera porté par la comédienne Mélanie Pichot, l’interprète de Peau d’Âne. Le Maître de Musique sera, quant à lui, joué par Fabien Moiny, la Reine de Bleu, la Reine d’Orange et le fantôme de la Reine par Phyllis Yordan, Jean Hache sera le Roi de Bleu et le Roi d’Orange, et Thomas Marceul, l’Ambassadeur d’Orange et le Prince d’Orange. « Dans cette œuvre, il y a du Shakespeare, du tragique, de la drôlerie. Elle ne s’adresse pas uniquement aux enfants mais à toute la famille, à l’ensemble de la tribu et sans aucun doute à l’enfant que nous restons et demeurons » conclut Emmanuel Ray. Une lecture de la pièce sera proposée le mardi 3 juillet, à 21h, au Vieux-Château de Guainville, avant la représentation du jeudi 5 juillet, au Château d’Anet.

Charlyne Didelot

Renseignements et réservations :
Dianetum
Tel : 02 37 43 00 70
Site : www.dianetum.fr

Cet article Peau d’Âne en représentation au Château d’Anet est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Parc Julia-Claire Massiel inauguré

Michel Moreau, maire de Garnay, et son équipe municipale inauguraient, vendredi 22 juin, le parc pour enfants Julia-Claire Massiel en présence de Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, de nombreux élus de l’agglomération et des habitants du village.

Il est niché au bout d’un petit chemin arboré, entouré d’habitations presque invisibles cachées par la végétation. C’est un havre de paix, garni de gazon et de jolies plantations. On y trouve des champignons géants et des jeux multicolores ou l’on peut grimper et glisser à loisir. C’est un endroit paisible où paissaient autrefois les vaches de Julia-Claire Massiel. On y entendra désormais les éclats de rire des enfants qui accompagneront le chant des oiseaux et de la rivière toute proche. « Ce parc de jeux pour enfants a été réalisé grâce a un généreux donateur, René Morin, qui a fait don à la municipalité de ce pré autrefois attaché à la ferme de sa grand-mère, expliquait l’élu. Pour le reste, toute l’équipe municipale s’y est investie et tout particulièrement Brigitte Paragot. ». La conception a été réalisée par Laurentine Tiercelin et Paul Lecat, paysagistes de l’entreprise Point Jardin, installée sur la RN 12 à Saint-Rémy-sur-Avre. « L’aménagement de ce parc a tenu compte de notre demande qui souhaitait la meilleure intégration possible dans cet espace naturel à protéger dans le respect de l’environnement et des finances de la commune. La réalisation a été confiée à l’entreprise ABC Jardin de Guichainville dans l’Eure », ajoutait le maire avant de remercier les financeurs. Le projet a été financé en partie sur les fonds propre de la commune (21 668 €) et les importantes subventions de l’Etat (19 636 €), la Région Centre-Val de Loire (29 218 €), le département (7 500 €) et la Caisse d’Allocations Familiales (9 632 €). Le parc sera entretenu par les agents techniques du village à l’aide de binettes et du désherbeur à eau chaude, arrivé la veille. Dans un souci de respect de la nature, la commune signera en septembre prochain une convention avec l’association Eure-et-Loir Nature pour tendre vers une optique zéro pesticides », indiquait Michel Moreau. Le maire s’est ensuite adressé aux enfants présents : « Cette aire de jeux c’est la vôtre ! C’est ici que vous allez faire l’apprentissage de la citoyenneté, que vous allez apprendre à devenir des adultes responsables. Cette aire de jeux appartient à tous et il appartient à tous de la protéger et de la respecter. C’est aussi un lieu de rencontre pour tous les habitants du village ». Très touchée par l’hommage rendu à sa grand-mère, Nicole Lampin, née à Garnay, sœur du donateur a rappelé « notre grand-mère Julia-Claire Massiel était une femme simple, dévouée et courageuse dans cette ferme familiale toute proche. Il ne me reste que de bons souvenirs à la table dominicale de notre chère grand-mère qui était très attachée à son village, avant de lire un poème dédié à Garnay ». Le Don de René Morin, l’engagement de l’équipe municipale et le renouveau de cet endroit, qui de près est devenu un parc avec des agrès, a été salué par Wassim Kamel avant la coupure du ruban.

A.D.-P.

Cet article Le Parc Julia-Claire Massiel inauguré est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Antoine Thouzet, un pilote en devenir

La valeur n’attend pas le nombre des années, Antoine Thouzet, 18 ans, était déjà vice-champion de France en 1000 cm3 l’an dernier. En avril, il était le plus jeune pilote sur la ligne de départ des 24 heures du Mans moto.

Toute l’équipe de Midi Auto 28, la concession Peugeot de Vernouillet et tout particulièrement son papa David Thouzet étaient fiers d’accueillir le jeune champion à l’occasion de ses journées portes ouvertes le 16 juin dernier. La superbe cylindrée 1000 cm3 Kawasaki verte et noire a fait l’admiration des visiteurs, tout comme les performances du jeune pilote, Antoine Thouzet. Une belle 31e place sur 60 aux dernières 24 heures du Mans le conforte dans ses choix et sa passion. Son papa, motard lui-même, lui avait offert sa première moto à l’âge de deux ans et demi. « J’ai su faire de la moto avant de faire du vélo », ironise le jeune homme. Antoine Thouzet a d’abord testé le moto cross, sur tout-terrain, avant de se lancer sur les circuits, dès 2011, suite à deux stages de pilotage. En 2012, il participait au championnat de France 25 Power puis en 2013, il embraye sur la coupe Yamaha 125. L’année suivante, il participe au championnat de France Moto 3 Superbike. En 2015 et 2016, il vise le championnat de France CBR500R Cup et en 2017, il est vice-champion de France Promotion 1000. En 2018, il ambitionne le top 5 de la Coupe de France Promosport. Hors des circuits, Antoine Thouzet prépare son Bac Pro vente au lycée Sylvia Montfort, à Luisant. Bac en poche à la rentrée, il intègrera la section BTS NDRC (Brevet de Technicien Supérieur en Négociation et Digitalisation de la Relation Client) en alternance chez Midi Auto 28 Chartres. En compétition, il défendra les couleurs de Podium Moto de Lucé, la concession Kawasaki dirigée par Benoit Leveillard.

Annie Duval-Petrix

Cet article Antoine Thouzet, un pilote en devenir est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Lions Club Dreux Doyen distribue 36.590 € aux associations

Les membres du Lions Club Dreux Doyen étaient réunis autour de leur président Jean-Luc Hudebine, le 15 juin dernier, dans la salle de l’Office de Tourisme pour la remise symbolique des aides financières aux associations.

« Cette année, les Lions viendront en aide à 200 millions d’êtres humains dans le monde », rappelait Alain Fillon, membre du club chargé de la communication. Servir est un mot important pour le club et nombreuses sont les actions organisées par ses membres pour collecter des fonds afin de venir en aide aux associations. La soirée des rois, la vente de roses, de champagne au sein du club, le salon des vins et de la gourmandise mais aussi la participation à des actions communes avec le Lions Club Dreux Cité Royale, comme la collecte pour les bébés du cœur et Lisagolf permettent de collecter des sommes reversées à l’euro près à des associations locales, nationales ou internationales. Elles financent également des opérations comme la distribution de muguet aux personnes âgées hospitalisées, ou pensionnaires de maisons de retraite et le soutien à l’accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (AZALEE). « Notre club fonctionne uniquement sur les recettes produites par les cotisations de nos adhérents », indiquait Alain Fillon. La cérémonie de remise de chèque se déroulait en présence de Jacques-Yves Huez, président régional de l’association Enfants Cancer Santé, venu tout spécialement d’Orléans pour recevoir deux chèques, un de 9.000 € et le second de 1.550 €. Alain Fillon a rappelé l’importance de l’action Médico Lions avec la récupération et le recyclage des lunettes sur la région. Dreux est le premier club du district pour les lunettes et premier club en valeur de dons. « Nous avons collecté 15.265 paires de lunettes pour une valeur de 58.152€ », indiquait Pierre Garcia, membre du club en charge de la collecte des lunettes. « Les lunettes sont envoyées au Havre dans notre centre de reconditionnement. Elles passent dans un atelier d’ophtalmologistes avant d’être expédiées dans des pays émergeants en Afrique ou au Maroc. Les aides attribuées aux associations sont octroyées par la commission des œuvres sociales du club », expliquait Alain Fillon avant de citer la phrase qui anime les Lions du monde entier : « On ne peut aller bien loin dans la vie si l’on ne commence par faire quelque chose pour quelqu’un d’autre » (Melvin Jones).

Annie Duval-Petrix

Liste des bénéficiaires :
AZALEE : 1.000 €
Association des familles des traumatisés crâniens : 1.000 €
Vaincre la mucoviscidose : 500 €
Association Nassaras Sparadrap : 3.000 €
Ligue contre le cancer : 3.000 €
Lions Club Maintenon (Action Madagascar) : 1.250 €
Médico Lions : 1.000 €
VMEH : 1.000 €
Association Aupetit (aide aux malades touchés par la maladie de Crohn) : 500 €
Collège de Bû (projet run and bike) : 1.000 €
Association Pondichéry partage : 1.000 €
Compétition Lisagolf : 500 €
Enfants Cancer Santé : 9.000 € + 1.550 €
Opération muguet : 790 €
ARCEC (Greffe hépatique) : 9.000 €
LCIF Antilles : 1.200 €
Textes et Rêves : 300 €
Total : 36.590 €

Cet article Le Lions Club Dreux Doyen distribue 36.590 € aux associations est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les Indomptables voient Molière sous le prisme du XXIème siècle

Ils sont une quinzaine, entre 20 et 34 ans, et font partie de la compagnie des indomptables. La toute jeune troupe, fondée en 2016 par Fintan Gamard et Emmanuel Grospaud, se lance dans la création de Tartuffe ou l’imposteur de Molière.

Les indomptables sortent de leur première résidence à l’Atelier à spectacle où ils travaillent sur la création d’un nouveau spectacle. Après avoir donné Les Bonnes de Genet au théâtre de la vallée en septembre dernier, la compagnie, née à Saint-Lubin-des-Joncherets, se penche sur l’univers de Molière avec Tartuffe ou l’imposteur. Censure, imposture, religion, sont les thèmes principaux de cette œuvre écrite il y a 350 ans mais toujours d’actualité qui selon Fintan Gamard, le metteur en scène, « doit servir à mettre en branle une réflexion chez les jeunes à propos de la censure qui existe toujours, de la radicalité de penséeen religion et amener le débat par le théâtre ».Avec une scénographie épurée contemporaine et des costumes de notre époque, le metteur en scène estime que le jeu des acteurs doit faire la différence et plonger le spectateur dans l’essentiel. « Cette résidence nous donne le temps de la réflexion et nous remet en question », explique Fintan Gamard. Il ne s’agit par pour Les Indomptables de révolutionner Tartuffe, simplement de donner notre lecture ». Après cette première résidence à Vernouillet, la compagnie va continuer son travail sur six semaines de résidence, la prochaine aura lieu en février 2019 à l’Atelier à spectacle, et en octobre 2019, les comédiens seront à l’Espace Agnès Sorel de Loches, deux résidences prévues en novembre 2019 et deux autres en Janvier 2020 avant la première représentation en janvier 2020 à l’Atelier à spectacle. La compagnie a pour objectif d’aller à la rencontre des scolaires pour les amener au théâtre par le biais d’ateliers créatifs et de répétitions publiques. « Pour que les jeunes deviennent notre public de demain », souhaite le metteur en scène.

A.D.-P.

Cet article Les Indomptables voient Molière sous le prisme du XXIème siècle est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La bientraitance c’est quoi ? une exposition proposée par l’Institut Médico-Éducatif

L’exposition proposée à l’Agora de Vernouillet compte une vingtaine d’œuvres réalisées par différents acteurs euréliens du social, du médico-social, des jeunes et des scolaires.
Elle tente de répondre à la question « La bientraitance c’est quoi ? »

L’Institut Médico-Éducatif (IME) de Vernouillet accueille des jeunes de 10 à 20 ans déficients intellectuels : de jeunes autistes ou ayant des troubles du comportement. « La Section Enseignement et Éducation Spéciale (SEES) permet aux jeunes de 12 à 14 ans de travailler sur l’autonomie et les pratiques du quotidien. On travaille en classe ou en groupe à l’IME, ou en classe extérieure au collège Marcel Pagnol », explique Estelle Chalut, membre du comité bientraitance de l’établissement. « Nous accueillons près de 120 jeunes essentiellement du bassin drouais, avec une équipe formée d’éducateurs spécialisés, éducateurs techniques spécialisés et enseignants dans différentes sections », poursuit Estelle Chalut. De 14 à 17 ans, en plus de l’éducatif et de la classe, les jeunes intègrent les sections professionnelles. Ils peuvent se diriger dans plusieurs domaines : la lingerie, la sous-traitance, les espaces verts, la menuiserie, la cuisine, la maçonnerie ou le ménage. « Les jeunes iront ensuite en immersion avec leurs éducateurs dans les entreprises, et à partir de 16 ans, ils pourront faire des stages individuels en entreprise en milieu protégé pour les aider à l’installation dans le monde professionnel. « Entre 17 et 20 ans, on prépare le passage à la majorité et la sortie. Les jeunes sont accompagnés avec un projet de vie et une embauche en milieu protégé ou en milieu ordinaire », précise Estelle Chalut. Le comité de bientraitance a été créé en 2016 pour sensibiliser les professionnels à la bientraitance. Composé d’éducateurs, chefs de services, chauffeurs, psychologues, assistantes sociales et conseillers en insertion professionnelle, il mène différentes actions pour sensibiliser les professionnels et amener à changer nos pratiques. Sans s’en rendre compte, on n’est pas toujours dans la bientraitance. On doit adapter nos pratiques et être toujours dans la réflexion ». Appuyée par la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA) et le Comité Départemental d’Éducation pour la Santé (CESEL), l’exposition a pour objet de répondre à la question :  La bientraitance c’est quoi ? Il a été proposé aux acteurs euréliens du social et du médico-social ainsi qu’à des écoles de présenter une œuvre d’art, un poème, une photographie, une sculpture répondant à ce sujet. Vingt-deux œuvres ont été exposées permettant d’appréhender l’importance de la bientraitance dans l’accueil et l’accompagnement pratiqués dans les différents établissements du département. Un concours était organisé. Un jury formé par moitié de visiteurs et de professionnels devait désigner l’œuvre la plus éloquente. Un ordinateur portable et de nombreux lots étaient en jeu, offerts par les partenaires et les sponsors. « Nous reconduirons cette manifestation l’an prochain », indiquait Arnaud Escroignard, directeur de l’IME.

Annie Duval-Petrix

Cet article La bientraitance c’est quoi ? une exposition proposée par l’Institut Médico-Éducatif est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La Région finance une partie de la réhabilitation du gymnase Marcel Pagnol

Valentino Gambuto, conseiller régional, et Daniel Frard, maire de Vernouillet, ont signé une convention d’attribution d’aide à hauteur de 311.200 € pour la réhabilitation thermique de l’extension du gymnase Marcel Pagnol de Vernouillet.

Dans le cadre du contrat d’agglomération, la région Centre-Val-de-Loire intervient de façon ponctuelle sur certains projets avec une grande priorité sur l’isolation thermique. « Une action qui doit permettre une importante économie d’énergie et qui va directement impacter les habitants. Nous avons la même démarche en ce qui concerne les collectivités. La Région est un partenaire important puisqu’elle prévoit une enveloppe de 13 millions d’euros dans le cadre du contrat signé avec l’agglomération du Pays de Dreux, dont 311.200 € sont destinés à ce chantier », indiquait Valentino Gambuto lors de la signature de la convention concernant la réhabilitation thermique de l’extension du gymnase Marcel Pagnol de Vernouillet. Le complexe sportif, situé sur le plateau Nord-Ouest en bordure de l’agglomération drouaise, est en périphérie du quartier de la Tabellionne qui relève de la politique de la ville. Il est classé en quartier vécu dans le contrat de ville et a pour vocation d’être un pôle sportif structurant. Inauguré en septembre 1983, le gymnase est doté d’une superficie de 3.200m². Il est composé de cinq équipements sportifs : une grande salle multisports, qui accueille les compétitions d’handball, un dojo, une salle de tennis, une de tennis de table, des vestiaires et un logement de fonction. « La ville a initié une opération d’envergure puisqu’il s’agit d’un engagement de 3 millions d’euros. C’est un nouveau complexe qui verra le jour à l’issue des travaux, même si pour l’instant le chantier est à l’arrêt à cause d’un différend entre le maître d’œuvre, le cabinet qui l’accompagne et le charpentier. Nous avons dû porter l’affaire en justice mais cela prend du temps », expliquait Daniel Frard. « Le projet s’inscrit dans la volonté de maîtrise de la consommation d’énergie et souhaite offrir un complexe sportif de qualité en permettant l’accès à la pratique du sport aux personnes en situation de handicap et aux populations socialement défavorisées », poursuivait le maire. Le programme sur le bâti comprend le désamiantage du bâtiment, le remplacement des menuiseries, l’installation d’une VMC double flux, la réfection de la toiture et l’installation d’une chaudière à gaz à condensation et ses émetteurs. Dans la salle multisports, le sol et les équipements sportifs seront remplacés, le hall d’accueil sera réaménagé ainsi que les vestiaires des joueurs, des arbitres et la salle antidopage. Une extension de 250m² est prévue afin d’être en conformité avec les normes de la Fédération Française de handball pour l’organisation de compétitions, l’équipe vernolitaine évoluant en championnat de Nationale 1. L’opération est financée par l’Etat au titre de la dotation de développement urbain 2013 (228.000 €), dotation politique de la ville 2015 (193.022 €) et dotation politique de la ville 2016 (200.887.80€). La Région finance au titre du contrat régional 2013-2017 (311.200 €), le ministère de l’environnement au titre de la transition énergétique pour la croissance verte (202.382 €), l’Etat au titre du fonds de soutien à l’Investissement public local programmé en 2016 (198.000 €) et le centre national pour le développement sportif (380.000 €), soit un montant de 1 713 491.80 € . Le montant des travaux après résultat d’appel d’offre est de 2 448 473.62 € HT soit 2 938 168.34 € TTC.

Annie Duval-Petrix

Cet article La Région finance une partie de la réhabilitation du gymnase Marcel Pagnol est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’Echappée Ford s’arrête à Dreux avec Team Sky

Dreux a été sélectionnée avec Roubaix et Carcassonne pour accueillir L’Echappée Ford. Le mercredi 11 juillet, place Mésirard, il suffira d’essayer gratuitement un des modèles de la gamme et Ford reversera 20 € à deux associations locales dédiées au cyclisme.

Le Tour avant le Tour. Pour se mettre dans l’ambiance de l’événement national qui passera par Dreux le 14 juillet, Ford et Team Sky animeront, le 11 juillet, une journée dédiée aux amoureux de la bicyclette et des belles voitures. Depuis 3 ans, Ford Europe est partenaire de Team Sky en fournissant la flotte officielle de leurs véhicules. L’équipe britannique a gagné les trois dernières éditions du Tour avec son coureur emblématique Chris Froom. Ford a choisi Dreux avec deux autres villes sur le parcours du Tour de France pour accueillir L’Echappée Ford. L’équipe de la concession Ford Dreux, emmenée par François Sevestre son directeur, se fait fort de dynamiser un public amateur avec un accueil convivial, des animations ludiques et sportives dans le but de faire découvrir les atouts de la gamme Ford, de faire rêver avant l’heure, mais aussi de récompenser deux associations cyclistes locales : Le Dreux Cyclo Club et le COV Cyclotourisme. « Le principe est simple : nous serons installés place Mésirard avec nos partenaires Décathlon, Evasion et M Ta Ville. Nous proposerons de nombreuses activités ludiques avec une multitude de lots à gagner pour les enfants pendant que les parents pourront essayer un des modèles de la gamme Ford. Chaque essai gratuit de la gamme Ford rapportera 20 € aux associations choisies, jusqu’à 6.000 €. Il nous faut pour cela réaliser 300 essais. Toutes les activités sont gratuites », explique François Sevestre. Un maillot dédicacé de l’équipe sera tiré au sort. Des places VIP seront offertes pour l’arrivée et le départ de l’étape du Tour ainsi que des centaines de goodies à gagner. Save the date !!!!

Annie Duval-Petrix

Cet article L’Echappée Ford s’arrête à Dreux avec Team Sky est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les Estivales : de plus en plus attendues chaque année

Le mois de juillet approche, avec les, désormais traditionnelles, Estivales de l’Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux. Une cinquième édition qui se déroulera du 3 juillet au 28 août sur plusieurs communes de l’agglomération.

L’année dernière, 528 personnes ont participé aux seize visites organisées. Plus de 85% habitaient l’agglomération. Beaucoup de personnes sont restées sur liste d’attente. « Nous avons plus de 180 personnes en attente, c’est là que nous voyons à quel point ces animations plaisent » déclare Bernard Crabé, président de l’Office de Tourisme. Pour les prochaines visites, il faut savoir que toutes ces personnes sont recontactées en priorité. Les Estivales ont un tel succès chaque année que pour cette nouvelle édition, l’équipe de l’Office de Tourisme a décidé de proposer deux visites chaque mardi de juillet et d’août. Dix-huit visites sont donc proposées sur différentes thématiques : le patrimoine général, les monuments qui ne sont habituellement pas ouverts au public et une nouvelle forme de tourisme qui plaît beaucoup, le tourisme industriel. « De plus en plus de petites communes souhaitent faire découvrir leur patrimoine par le biais des visites estivales et concernant le tourisme industriel, les demandes sont nombreuses depuis la visite des Moulins de Chérisy l’année dernière » explique Bernard Crabé. Parmi les entreprises qui seront à découvrir lors des visites, il y a l’entreprise Dammann Frères, à Dreux, très plébiscitée. Deux visites sont donc prévues, une en juillet et une en août pour satisfaire le plus de monde possible. On découvrira aussi les fleurs comestibles de l’entreprise Virginia Corn, à Tremblay-les-Villages. Les visites continueront avec les Moulins de Chérisy, l’entreprise agricole Saveurs de nos terres à Serazereux et une grande nouveauté, le mardi 31 juillet, avec les coulisses de l’hypermarché Cora et son directeur comme intervenant. « C’est important que ce soit les responsables, les maires ou les propriétaires qui interviennent lors des visites, ils montrent ainsi leur intérêt » ajoute Bernard Crabé. Du côté des lieux rarement ouverts au public, il y aura le Beffroi de Dreux, toujours très apprécié, et pour la première fois, le cimetière de la ville avec la découverte d’une vingtaine de tombes de personnalités drouaises. Les propriétaires du château de Marmousse dans la commune de Garnay, ouvriront leurs portes en exclusivité. Une promenade culturelle et artistique est aussi prévue au château de Maillebois, la découverte de l’église St Maurice de Villemeux-sur-Eure, la visite de la commune de Saulnières et l’histoire de son patrimoine industriel mais aussi celle de l’église St Pierre de Dreux. A l’étang d’Ecluzelles, rencontre avec un apiculteur passionné, et, dans un autre domaine, l’Association Française des Collectionneurs de Véhicules Militaires présentera ses nombreux véhicules dans son local à Dreux. L’association Ezy et son histoire animera une visite historique d’Ezy-sur-Eure et les conseillers municipaux de la commune de Favières feront découvrir leur village, son église et sa ferme fortifiée. Des visites qui s’ouvrent à tout public, mais dont les places sont limitées, alors il ne faut pas tarder pour s’inscrire, sinon vous serez sur la liste d’attente jusqu’à l’été prochain.

Charlyne Didelot

Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux
9 cour de l’Hôtel Dieu – 28100 Dreux
Tel : 02 37 46 01 73
Site : ot-dreux.fr
Tarif : 4€ – Gratuit pour les moins de 12 ans.

Cet article Les Estivales : de plus en plus attendues chaque année est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Des nouveautés à l’Escape Yourself !

L’escape game des drouaises, Julie Toussaint et Céline Ribeiro, a ouvert ses portes fin 2016, à Nogent-le-Phaye. Aujourd’hui, leur établissement s’agrandit et propose de nouvelles activités.

Le principe du live escape game, est d’être enfermés à plusieurs dans une pièce, minimum trois joueurs, et de résoudre des énigmes pour s’en échapper, dans un temps imparti. « Nous avons trouvé un vrai public, que ce soit des familles, des amis, des collègues, nous voyons des personnes de tous les âges qui deviennent vraiment accro » déclarent les deux jeunes femmes. Au démarrage, les deux amies ont ouvert deux salles dans deux univers différents, aujourd’hui elles sont passées à cinq salles et proposent plus de thèmes. Actuellement, il y a l’énigme « Internés », « Le manoir d’Ernestine », « De l’autre côté du miroir » et depuis juin une nouvelle salle a ouvert ses portes : « Bonnet d’âne ». « Nous venons de nous agrandir avec un nouveau local, juste à côté du nôtre, dans lequel nous avons mis en place deux nouveaux projets » expliquent-elles. La seconde nouveauté existe très peu en France et pas du tout dans la région, c’est un escape game en réalité virtuelle. « Cela n’a rien à voir avec une aventure en réalité virtuelle, cela reste un escape game, un jeu d’équipe, où l’on doit résoudre des énigmes. Pour cela fouille et réflexion sont toujours nécessaires, comme dans nos salles « réelles » » ajoutent les deux amies. Un programme a été spécialement conçu pour le réseau Escape Yourself sur le thème « Nautilus ». Les joueurs seront plongés dans le célèbre sous-marin de Jules Verne, munis d’un casque et de capteurs. Pour ce nouvel espace, accessible à quatre joueurs maximum, pour une question de sécurité, les déplacements dans la pièce ne seront pas aussi assurés que dans les autres salles, même si un périmètre de sécurité est installé. « Nous avons parlé de ce nouveau projet à nos clients et ces derniers sont très réceptifs, enthousiastes et pressés de résoudre cette énigme » ajoutent-elles. Une nouveauté qu’ils pourront bientôt découvrir, puisque le Nautilus sera proposé dès juillet. Réservations sur le site ou par téléphone. Escape Yourself est ouvert du mardi au jeudi de 13h30 à 21h30, le vendredi de 13h30 à 23h30, le samedi de 10h à 21h30 et le dimanche de 10h à 20h.

Charlyne Didelot

Escape Yourself Chartres
6 Rue du Bois Paris
28630 Nogent Le Phaye
Tel: 02 37 84 51 39

escapeyourselfchartres@gmail.com
www.escapeyourselfchartres.fr

Cet article Des nouveautés à l’Escape Yourself ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Dominique Lecourt, lauréate de l’exposition Ecluzelles village d’artistes

La deuxième édition de l’exposition Ecluzelles village d’artistes réunissait les œuvres de onze artistes écluzellois, peintres et sculpteurs, les 16 et 17 juin, en l’église du village. Dominique Lecourt y a reçu le prix du conseil municipal.

« Ecluzelles village d’artistes est une évidence, tellement d’artistes habitent notre village. Après le succès de la première édition, qui avait réuni huit artistes en 2016, nous avons, cette année, onze participants », indiquait Gabriel Couty, conseiller municipal en charge de la manifestation. En compagnie de Christine Renaux-Maréchal, maire du village, et des membres du conseil municipal, il a rappelé les talents et l’investissement des artistes présents. Marie-Rose Dufresne artiste peintre, ancienne présidente de Dreux Arts Loisirs, Daniel Dufresne, photographe, « notre Doisneau à nous » lançait Gabriel Couty. Philippe Govin, le dernier arrivé, célèbre pour ses Lapinsgovin qui courent partout dans les magazines. Dominique Lecourt, aux talents multiples, qui travaille à l’encre de chine, réalise des encadrements, des cartonnages qui lui ont valu de remporter le prix du conseil municipal pour œuvres exposées. Patrick Le Touzé qui se définit comme un tout jeune artiste. Alfredo Lopez, peintre sculpteur et artiste en arts plastiques. Magdelaine Mazoyer, peintre, Maria Mesterou, peintre, Micea Milcovitch, sculpteur de génie, lauréat de la première édition, Philange dont les sculptures sont réalisées à partir de vieux matériaux, Sophie Lopez-Gallou, artiste en arts plastiques. L’invité d’honneur de cette deuxième édition d’Ecluzelles village d’artistes était Adama Gandema, un bronzier burkinabé. L’artiste donne des cours à l’hôtel Montulé, à Dreux depuis 2004. Il sera accueilli par Martine Acquaviva, sculpteur et membre de l’association Terre d’artistes à l’hôtel Montulé pour un stage les 30 juin et 1er juillet. Adama Gandema travaille le bronze à l’ancienne, chacune de ses œuvres est unique.

Annie Duval-Petrix

Cet article Dominique Lecourt, lauréate de l’exposition Ecluzelles village d’artistes est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Débat autour de la piscine de Vernouillet et du site de la Radio

L’ordre du jour du conseil communautaire de l’agglomération, qui s’est déroulé lundi 25 juin à la salle polyvalente d’Ezy-sur-Eure, comptait 19 délibérations. Outre le vote des comptes administratifs 2017, les élus ont eu à se prononcer sur l’intégration de la piscine de Vernouillet et la concession d’aménagement du parc de la Radio.

Après une heure et quart d’exposé détaillé des comptes administratifs 2017 par Michel Lethuillier, le conseil communautaire du Pays de Dreux a débattu sur les modifications de l’intérêt communautaire de la compétence Equipements culturels et sportifs à compter de janvier 2019 concernant la piscine de Vernouillet. Olivier Marleix, est monté au créneau pour demander une solution pour remettre aux normes cette piscine, en créant un bassin ludique, sans augmenter les dépenses de fonctionnement. « Il ne faut pas oublier que nous venons d’augmenter la fiscalité de 1,2 million d’euros, cette année. La SEMCADD (Société d’Économie Mixte de Construction, d’Aménagement et du Développement du Drouais) est une impasse d’une vingtaine de millions d’euros. » Une proposition que Gérard Hamel, président de l’Agglo du Pays de Dreux, a qualifié de mauvaise foi. La position d’Olivier Marleix a été suivi par 13% des élus (11 voix sur 81). L’extension de la piscine de Vernouillet et sa modernisation couteront 7,2 millions d’euros dont 2,3 millions financés par l’agglomération et le reste en subventions. 92.408 euros de frais de fonctionnement seront à la charge de l’agglomération, contre 273.456€ à la ville de Vernouillet. Sur le dossier de la SEMCADD, Gérard Hamel a expliqué les difficultés qui l’oblige à mettre au vote l’annulation de la délibération de 2017 en faveur du prolongement de la durée de la concession sur le site de la Radio : « Je vous propose de voter le retrait de la délibération de décembre 2017, destinée à prolonger la concession de la Radio jusqu’en 2032. Cette demande de prolongation que nous avions accepté à l’époque était liée à la demande des banques qui cherchaient un équilibre entre l’état des loyers perçus et les annuités dues de la dette. Deux ans de discussions ont été nécessaires avec des avocats et un mandataire mais nous avons été obligés de constater l’échec de ces négociations car deux banques sur cinq, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel, n’ont pas voulu prêter à la SEMCADD. Nous étions obligés de recourir à un plan B qui consiste en la création d’une Société Civile Immobilière (SCI) avec des participations que nous sommes en train de solliciter à un certain nombre de partenaires. La création de cette SCI va nous permettre de renégocier la dette avec les banques sur sa totalité (23 millions d’euros). » Jérôme Depondt, maire de Marchezais, quant à lui, a reproché aux services de l’agglomération un manque de transparence : « Tout cela est un raccourci. Cela fait trois ans que je demande aux services de nous communiquer les chiffres de la gestion de la SEMCADD mais je n’ai toujours rien reçu. » Il a ensuite demandé le montant de la caution de l’agglomération sur les dettes de la SEMCADD. Gérard Hamel, lui a répondu que cette caution représente 60% de la dette. La délibération a été votée à la majorité.

A.D.-P.

Cet article Débat autour de la piscine de Vernouillet et du site de la Radio est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le comité des fêtes de Broué anime le village

Le comité des fêtes de Broué a fêté ses 60 ans l’an dernier. Depuis sa création, il est le principal organisateur de manifestations pour les habitants du village avec, parfois, la complicité de la municipalité.

« Le 27 juin 1957, Monsieur Mottet, créait l’association chargée d’animer notre village et d’y organiser fêtes et compétitions sportives » explique Julien Boucher, actuel président, élu depuis une dizaine d’années. Chaque année, le comité des fêtes organise plusieurs rendez-vous festifs dont les bénéfices servent à financer la distribution de colis aux aînés, les décorations et jouets pour les enfants à Noël, ainsi que le feu d’artifice du 14 juillet. Fort d’une quinzaine de membres, dont six formant le bureau, le comité des fêtes a concocté deux belles journées de distractions pour la fête nationale. Les festivités commenceront le 13 juillet à 20h30, à Bécheret, par la retraite aux flambeaux en compagnie de la fanfare et des élus. Le défilé passera par Marolles avant de se diriger vers Broué. Pot de l’amitié et feu d’artifice à 23h15 seront suivis d’un bal populaire. Le 14 juillet, à 16h, sera lancé le défilé avec la fanfare et les élus avant le départ de la traditionnelle course de vélos, (Broué, Badonville et Bécheret) en compagnie d’un tandem costumé. A 19h, se tiendra le repas de la commune et le bal populaire organisés par le conseil municipal. Au programme de l’année, après le vide-greniers de juin et la fête nationale, le comité des fêtes donne rendez-vous aux amateurs de théâtre, le 13 octobre, à la salle des fêtes avec la compagnie Les Vrais Semblants. Le 27 octobre, c’est le loto annuel. Le 1er décembre, les enfants de la commune, de 0 à 10ans, trouveront leurs jouets au pied de l’arbre de Noël et les aînés, à partir de 70ans, recevront leur colis. Le 8 décembre, comme de coutume, les membres du comité des fêtes participeront au Téléthon en confectionnant une délicieuse tartiflette. « Pour 2019, après la Saint Valentin et les années 80, le thème et la date du repas de février restent à définir », précise Dominique Blondel, vice-présidente. « Le comité des fêtes accueille toutes les bonnes volontés pour aider à l’organisation des manifestations. Les nouveaux adhérents sont les bienvenus », ajoute Julien Boucher.

Annie Duval-Petrix

Renseignements Julien Boucher, Tel : 06.62.68.14.04
Page Facebook comité des fêtes de Broué :
www.facebook.com/comitedesfetesdebroue

Cet article Le comité des fêtes de Broué anime le village est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

RTV 95.7 Podcast : La Chronique des Possibles

On fait les comptes, pour la dernière chronique de la saison !

S'abonner gratuitement

A vos soldes, prêts ? PARTEZ !

Nous l’avions bien dit, ce début d’été est une période sportive. Après le coup d’envoi de la Coupe du Monde de football et avant le départ du Tour de France, c’est le lancement du Marathon des Soldes d’Été 2018.

Précédées de repérages discrets, ce mercredi 27 juin, ont commencé six semaines de recherches intensives, de comparaisons, de coups de cœur, de petits plaisirs et de lèche-vitrines. Sauf dérogations spéciales, les soldes se termineront le 7 août. Moments forts de la consommation, ils ravissent tout le monde. Les commerçants écoulent leurs stocks et les clients bénéficient de réductions. Seules périodes où la vente à perte est autorisée, les soldes peuvent parfois être synonymes de véritables bonnes affaires. Comme l’entraînement avant la compétition, vos commerçants ont pris soin de vous annoncer leurs offres exceptionnelles en amont, afin que vous soyez fins prêts, dans vos starting-blocks. Auparavant progressives avec le décompte des première, deuxième et dernière démarques, désormais, dès le lancement, les remises sont très attractives. Préparées en amont, les marchandises soldées doivent avoir été payées par le commerçant depuis au moins un mois. Chaque article soldé doit pouvoir être distingué clairement des autres par les consommateurs et bénéficier des mêmes conditions d’échange et de remboursement. Le « ni repris, ni échangé » est totalement illégal. En cas de vice caché, les articles doivent pouvoir bénéficier des mêmes garanties que ceux non-soldés. Vêtements, chaussures, multimédia, électroménager, mobilier, les promotions sont nombreuses et dans tous les domaines. Il est temps d’en profiter pour refaire sa garde-robe, craquer pour un plus grand écran plat pour regarder la finale de la Coupe du Monde entre amis, ou pour un nouveau salon de jardin, afin de profiter pleinement de la terrasse. Refaire la chambre du petit dernier, en solde, c’est possible, tout comme le renouvellement de votre service de table que vous ne supportez plus. Pour les envies d’évasion, les remises sont aussi disponibles sur les séjours. Couplés aux offres de dernières minutes, vous pourriez vous offrir un voyage de rêve à moindre coût. Même s’il est vrai que les soldes sont de moins en moins attendues par les clients, tant les offres toute l’année sont nombreuses, finalement on trouve toujours un petit prétexte pour y succomber. Non rassasiés des ventes privées à gogo, des soldes flottants, des rabais multiples et variés, des sites de vente en ligne étrangers, même si on se dit que cela ne vaut plus le coup comme avant, le « on ne sait jamais » qui trotte dans la tête est le plus fort. Ainsi, un petit blouson pour l’arrière-saison, une paire de sandales pour le moral, une nouvelle tablette pour compléter ses emplettes, et on se dit que -20% c’est déjà bien ! Les soldes sont un manière de se faire plaisir en se déculpabilisant. Vos commerçants de l’Agglo ont préparé cette période avec soin, ils vous attendent, pour qu’ensemble, vous fassiez de bonnes affaires.

Manon Brousseau

Cet article A vos soldes, prêts ? PARTEZ ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Listes de fournitures 2018 / 2019

La rentrée aura lieu le lundi 3 septembre 2018 à partir de 8h40 dans la cour de l'école.

Voici les listes des fournitures pour la rentrée 2018.

Ecole Saint Martin

Coupe de la Ville 2018

Ce sont quelque 29 CM2 qui ont été sélectionnés pour participer cette année encore à la Coupe de la Ville. 

L'équipe de basket de St Martin est arrivée première et celles de handball et de football huitièmes.

La journée était très belle et les enfants se sont bien dépensés et avec un bel esprit. 

Au classement général, l'école St Martin est arrivée 5è. C'est à nouveau l'école St

Ecole Saint Martin

« Les dernières news

Juin 2018
LMMJVSD
2
689
16
20212324
252627