Actu 28

31 mai 2018

Aménagements des heures de collecte des déchets verts

<p>Certaines communes collectées actuellement en déchets verts le matin vont être soumises à des modifications d’horaires. Dès la semaine prochaine, ces collectes seront réalisées en soirée, le jour de collecte restant inchangé.</p>

Actualités

Ateliers périscolaires : plus d’heures pour une meilleure réussite scolaire

Depuis 2005, le Conseil départemental soutient la mise en œuvre d’ateliers périscolaires au sein des collèges publics d’Eure-et-Loir, en rémunérant les intervenants. Ce dispositif, dont plus de 1600 collégiens profitent cette année, est renforcé pour la rentrée prochaine ; le Département augmente le volume d’heures subventionnées dans chaque établissement qui le souhaite afin d’offrir aux élèves encore plus de chances de réussir.

Les actualités d'Eurélien.fr

Des gendarmes en VTT patrouillent autour du plan d’eau

La tranquillité des promeneurs autour du plan d’eau de Mézières-Ecluzelles est depuis quelques semaines renforcée par la présence de patrouilles de gendarmes en VTT (Vélos Tous Terrains). « Dans le cadre de la police de sécurité au quotidien, lancée par le gouvernement, les élus de l’agglomération et les gendarmeries de Dreux et Saint-Rémy-sur-Avre ont établi un partenariat. Des gendarmes vont patrouiller sur les zones de déambulation du public et dans les villages alentours sur des VTT. Le traitement des gendarmes est assuré par l’État et les VTT sont financés par l’Agglomération du Pays de Dreux », remarquait Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, mardi 29 mai, à l’occasion de la remise des VTT par Gérard Hamel, président de l’Agglomération. La cérémonie s’est déroulée au bord du plan d’eau en présence du capitaine Alexandre Pasquier, commandant de la compagnie de Dreux, le lieutenant Gilles Gheysen, commandant la communauté de brigade de Dreux, André Cochelin, vice-président de l’Agglomération en charge des plans d’eau, Jean-Luc Hudebine, maire de Mézières-en-Drouais, Christine Renaux, maire d’Ecluzelles, et Michel Lethuillier, maire de Chérisy. Les élus se sont dit satisfaits de la mise en place d’un tel dispositif.  « C’est une opération qui va apporter confort et sécurité aux promeneur. Les gendarmes sont au contact de la population. C’est une action menée de manière harmonieuse », constatait Gérard Hamel.

Annie Duval-Petrix

Cet article Des gendarmes en VTT patrouillent autour du plan d’eau est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Pass Linéad Plus incite collégiens et lycéens à la mobilité

En ajoutant 15€ au montant de la somme due pour leur carte de transport scolaire, les collégiens et lycéens de l’agglomération auront accès à tous les transports urbains autant de fois qu’ils le souhaiteront.

L’Agglomération du Pays de Dreux a pris la compétence transport pour être au plus proche de ses usagers. Depuis la signature de la délégation publique à l’entreprise Kéolis, Jacques Lemare, vice-président de l’Agglomération en charge des transports, avait deux souhaits en tête : la navette gratuite dans les rues de la ville de Dreux et faire en sorte que les jeunes de l’agglomération qui empruntent les transports scolaires puissent utiliser les bus dans la zone urbaine autant de fois qu’ils le souhaitent pendant l’année scolaire, hors grandes vacances, sans leur imposer un surcoût phénoménal. En négociateur averti, le vice-président de l’Agglomération a réussi à obtenir ces deux services dans le package de la délégation publique. Alors comment obtient-on ce Pass ? « A partir du 1er juin, les parents vont inscrire leurs enfants pour obtenir la carte de transport avant la rentrée. Ils devront se rendre à la maison de la mobilité près de la gare au bureau de Linéad pour financer les 15€ supplémentaires. On leur reprendra leur carte scolaire pour une nouvelle Pass Plus. Les parents qui le souhaitent pourront le faire par internet mais devront se déplacer pour aller la chercher », explique Jacques Lemare. « Ce dispositif, je l’avais en tête depuis janvier 2016, lorsque nous avons signé la délégation de service publique avec Keolis. Je voulais donner aux enfants plus de liberté pour se déplacer sur le territoire pour leurs activités. Actuellement, le tarif pour un trajet aller est de 1,30€ avec la carte Pass Plus ce sera entièrement gratuit. J’y vois plusieurs avantages : donner le goût aux jeunes de prendre les transports en commun et les parents peuvent être rassurés du fait que les enfants utilisent les transports publics plutôt que le scooter du copain », ajoute le vice-président. Toutes les solutions imaginables ont été étudiées. « Il fallait savoir si nous allions pouvoir supporter un afflux de nouveaux clients. L’étude menée a prouvé que nous étions en capacité de le faire. Une deuxième étude portait sur le coût. Cela ne devait rien coûter à l’Agglomération. C’était ma mission. On va utiliser la capacité des bus actuelle pour rendre ce service à la population », affirme Jacques Lemare.

Annie Duval-Petrix

Cet article Le Pass Linéad Plus incite collégiens et lycéens à la mobilité est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Dianetum prend place sur internet avec son nouveau site

La salle de spectacle a maintenant son propre site internet, permettant aux internautes de trouver facilement le programme, de découvrir la salle ou encore d’acheter leurs billets.

« Notre but, avec ce site, est de communiquer clairement sur ce que propose le Dianetum » explique sa directrice Nathalie Tachon. En effet, tout le monde ne sait pas qu’une telle salle existe et que plusieurs offres y sont proposées. Il y a la partie spectacles avec des programmations de plus en plus riches chaque année, que ce soit des concerts, des pièces de théâtres, de la danse ou de l’humour, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Sur le site, il est possible de retrouver toute la programmation de la saison et même de la télécharger. Chaque spectacle est présenté et il est possible d’acheter directement les billets en ligne via la billetterie. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le lieu, on retrouve une visite virtuelle permettant de découvrir les multiples possibilités qu’offrent les salles du Dianétum lors d’évènements. « Nous avons pour objectif de développer nos locations de salles pour les professionnels et les particuliers » ajoute Nathalie Tachon. En effet, il est possible de louer les salles, chacune d’une superficie différente pour s’adapter à tous types d’événements : mariages, anniversaires, mais aussi séminaires d’entreprises, conférences ou autres réunions professionnelles. Le site internet dirige particuliers et professionnels vers les renseignements qui les intéressent.

Charlyne Didelot

Dianetum
Chemin des Cordeliers – 28260 Anet
Tel : 02 37 43 00 70
www.dianetum.fr

Cet article Le Dianetum prend place sur internet avec son nouveau site est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Un financement régional pour le développement numérique de l’Agglomération

François Bonneau et Gérard Hamel ont paraphé le Schéma Régional de Développement Economique d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII). Une aide précieuse pour les acteurs économiques du territoire.

Le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, et Gérard Hamel, président de l’Agglomération du Pays de Dreux, se sont rencontrés mercredi 23 mai pour une matinée de travail. Le premier rendez-vous avait lieu dans les locaux de l’ancienne Caisse d’Epargne de Dreux, lieux du futur Pôle éco-numérique drouais pour y signer un partenariat économique, le SRDEII. Elaboré en 2016, le SRDEII formalise la politique de la Région en matière d’aide aux entreprises et sa vision pour le développement économique. Visite du site et signature se sont déroulées en présence de Valentino Gambuto, conseiller régional, et Jacques Lemare, vice-président de l’Agglomération en charge du développement numérique. « Le SRDEII définit les orientations en matière d’aides aux entreprises, de soutien à l’internationalisation, d’aides à l’investissement immobilier, à l’innovation et à l’attractivité des territoires mais aussi de développement de l’économie sociale et solidaire et de développement économique durable », indiquait François Bonneau. « Ce document a été coconstruit avec l’ensemble des acteurs du développement économique des agglomérations de la Région », ajoutait le président. L’agglomération a élaboré son schéma de l’offre économique pour être au plus proche des entreprises en s’appuyant sur des managers territoriaux. La convention partenariale signée s’articule autour de six grands axes : l’animation, la promotion, l’attractivité économique, la création, la reprise et le développement d’entreprises. L’Agglomération devrait bénéficier du label Fabrique à Entreprendre de la Caisse des Dépôts avec un guichet unique que l’on retrouvera dans le pôle éco-numérique du centre-ville. Une convention partenariale vient d’être signée avec la Chambre des Métiers et une autre devrait l’être avec la CCI en septembre 2018. Côté emploi et formation, des actions seront mises en œuvre pour répondre aux besoins de main-d’œuvre sur le territoire, en accompagnant les entreprises dans leurs problèmes de recrutements, et pour rapprocher le monde économique et l’enseignement scolaire par la valorisation des filières et des métiers en tension. L’Agglo du Pays de Dreux s’appuie sur la M2ED qui pilote localement le service public régional de l’orientation. Elle a aussi pour ambition de faire émerger un écosystème numérique drouais avec l’ouverture du pôle éco-numérique au 1er trimestre 2019. Ce lieu permettra d’offrir des espaces de coworking, un service d’incubation pour les start-up et de dispenser de la formation dédiée au numérique. « La volonté de l’Agglomération est de passer d’une logique de développement économique quantitative et extensive à une logique qualitative avec l’objectif d’un développement efficient et durable du territoire. Ce projet permet de répondre à la diversité des besoins des entreprises en matière de foncier et d’immobilier et de garantir un développement équilibré du territoire », explique Gérard Hamel.

Annie Duval-Petrix

Cet article Un financement régional pour le développement numérique de l’Agglomération est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Rodéo c’est trop : une opération menée par la police en direction des jeunes

L’opération avait commencé en novembre 2017, elle s’est achevée le jeudi 24 mai, au CinéCentre, en compagnie de Sophie Brocas, préfète d’Eure-et-Loir après un dernier tour de piste de karting.

« Je veux commencer par vous dire que l’on tient à vous ! » C’est par ces mots que Sophie Brocas s’est adressée aux jeunes installés dans une des salles du CinéCentre pour y recevoir leurs récompenses après la dernière phase de l’opération Rodéo c’est trop. Les rodéos à deux roues ou en quad ont déjà fait quatre morts et un blessé grave depuis 2012 à Dreux, c’est pourquoi la police, soutenue par la préfecture d’Eure-et-Loir, a entamé en novembre dernier une vaste opération de sensibilisation à la sécurité routière en direction des collégiens. Sous la houlette du commandant Emmanuel Delavallade, de nombreux jeunes ont participé à cette manifestation. Trois courts métrages ont été réalisés par les élèves de Nicolas Robert, Louis Armand et Martial Taugourdeau. Ils ont été projetés aux collégiens présents au CinéCentre avant la remise des récompenses. Chaque film raconte l’histoire de la mort brutale d’un jeune à la suite d’un accident de deux roues ou de quad et montre la stupéfaction et le chagrin devant l’irréparable. Sur les deux cent cinquante finalistes de l’opération, dix-huit ont gagné leur Brevet de Sécurité Routière, offert par le Centre de Formation Blanchard, les douze premiers, eux aussi, le passeront avec en plus 30 minutes de karting offertes par le Circuit de l’Ouest parisien, le 13 juin à partir de 14h. Pauline Chateau a été la meilleure au code et à la conduite, elle a été félicitée par Sophie Brocas. La préfète a souhaité vivement que cette opération aboutisse à un été sans accident. « Nous allons ouvrir le Centre de Loisirs jeunes animé par la police nationale en juillet et août et faire venir Yazid Kherfi, un médiateur nomade spécialisé dans la problématique du rodéo. Il passera deux soirées, début juillet, dans les quartiers des Bâtes et des Oriels. Avec l’association JADES, les tout petits seront sensibilisés à la sécurité routière autour d’un atelier bande dessinée. La sécurité routière proposera une exposition itinérante à la médiathèque et dans les maisons Proximum. Enfin, un diagnostic a été fait avec les habitants des Oriels pour repérer les endroits sensibles. Des panneaux, réalisés par les enfants, y seront posés. Dans le cadre des centres de loisirs d’été, les animateurs reviendront sur l’utilisation des engins à moteurs et leur danger. De son côté, la police continuera la saisie des engins. On en est à quinze en un mois et demi ».

Annie Duval-Petrix

Cet article Rodéo c’est trop : une opération menée par la police en direction des jeunes est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les visiteurs étaient au rendez-vous pour la Fête du Printemps !

L’association Le Ressourc’Eure peut être fière de sa deuxième édition de la Fête du Printemps, qui a eu lieu le samedi 26 mai à Saint-Georges-Motel et qui a rencontré, de nouveau, un beau succès.

Cette année, les membres de l’association ont eu le plaisir de présenter aux nombreux visiteurs leur nouveau lieu de vie, non loin de l’ancien café de la commune. « Beaucoup de visiteurs sont passés nous voir et bon nombre d’entre eux ont poussé les portes de notre nouveau local. D’anciens clients du café y ont d’ailleurs partagé des souvenirs du passé pendant que d’autres adhéraient pour soutenir notre association dans ses activités futures » raconte Aurélie, membre de l’association. Dès l’arrivée, les chaises en folie de l’association des MEUH dirigeaient les visiteurs vers les festivités, attirés par la musique qui n’a cessé de donner une belle ambiance tout l’après-midi avec l’atelier musical de Saint-Georges-Motel et les groupes The Colts et Pepper Blues. Les exposants étaient tous au rendez-vous, ainsi que les conférenciers qui ont eu un beau public lors des deux conférences proposées : « Faire de mon jardin un paradis pour la biodiversité » et « L’agriculture de conservation, une voie vers une agriculture respectueuse de l’environnement animal ». Les jeux en bois, installés dans le terrain, ont attiré de nombreux joueurs et de tous âges, tout comme l’atelier de peinture avec des cailloux ou encore les animaux de la ferme qui ont ravi les tout petits. Les visiteurs, curieux, étaient ravis de découvrir le nouveau lieu de vie de la commune. Les jeunes de l’Institut Médico Educatif de Vernouillet avaient apporté, la veille, le bar qu’ils ont eux-mêmes réalisé pour l’association et un espace pour les enfants était installé avec des livres et des jeux à disposition. « La pluie a attendu le début de soirée pour tomber et ce fut encore un bel élan d’énergie collective qui se déploya pour le rangement des chaises en folie et des jeux en bois » explique Aurélie. Pour terminer cette belle journée, tout le monde a pu profiter pleinement du concert de Hawa Sow & The Soul Seeders. « Nous sommes vraiment très heureux de cette journée et nous espérons que les visiteurs continueront de venir pour que ce lieu puisse vivre et se pérenniser » conclut Aurélie. La prochaine réunion de l’association aura lieu le vendredi 1er juin, à 20h, et aura pour but d’établir le programme des prochaines semaines, qui sera diffusé sur la page facebook Le Ressourc’Eure et sur le site internet www.leressourceure.com.

Charlyne Didelot

Horaires d’ouverture de juin :
Les vendredis de 17h à 19h et les samedis de 15h à 19h.

Cet article Les visiteurs étaient au rendez-vous pour la Fête du Printemps ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les élus serrent les premiers boulons du parking silo de la gare

D’habitude, c’est truelle en main que l’on pose la première pierre d’un édifice. Cette fois, les élus se sont munis de clés plates pour serrer symboliquement les premiers boulons du parking silo de la gare, une structure novatrice entièrement métallique.

François Bonneau, président de la Région, et Gérard Hamel, président de l’Agglomération, se sont rendus aux abords de la gare à l’endroit où commence à s’ériger les balbutiements de la silhouette du futur parking silo. En compagnie de Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, de Valentino Gambuto et Josette Philippe, conseillers régionaux, et Jacques Lemare, vice-président de l’Agglomération, ils ont serré les premiers boulons de ce véritable enjeu architectural et urbain. « Doté d’une structure métallique, il sera vitré, semi-ouvert et se déploiera sur 3 niveaux ou 7 demi-niveaux. Le choix d’une structure métallique est novateur en France, c’est un avantage en matière de rapidité d’exécution. La mise en lumière et en couleur du projet permettra de rompre avec l’image classique du parking sombre et anxiogène. Il sera lumineux, grâce à son ouverture vers l’extérieur, et chaque demi-niveau possèdera sa propre couleur. L’intégralité du parc de stationnement sera couverte par un système de vidéosurveillance. La cage d’ascenseur bénéficiera d’une double entrée et desservira chaque niveau. Grâce au système de demi-niveaux, tous les utilisateurs circuleront dans le même sens et n’auront aucun risque de se tromper, de se croiser ou de se perdre à l’intérieur de l’équipement. Les piétons pourront rejoindre le parvis sud de la gare sans risque de croiser le flux de véhicules », expliquait l’un des architectes de l’agence Archiclub. Le parking silo bénéficiera d’une tarification en cohérence avec les tarifs de stationnement de la Ville de Dreux. Mais également compétitif par rapport au stationnement de surface en ville et des autres parkings. Un gestionnaire sera désigné à la rentrée 2018. « Cet équipement est réalisé par la société Nancy construction. Il est financé à hauteur de 66% par l’Agglo du Pays de Dreux. Le complément est financé par l’État, la Région et le Département », indiquait Wassim Kamel. « Le parking répondra aux besoins en stationnement des usagers de la gare mais aussi du futur quartier d’affaires. L’Agglomération du Pays de Dreux commercialise depuis la fin de l’année 2017 un pôle de bureaux tertiaires d’environ 13600 m², répartis dans 6 nouveaux immeubles, côté sud et côté nord de la gare », rappelait Gérard Hamel.

Le parking en chiffres :

Surface totale : +7000 m².

3 niveaux ou 7 demi-niveaux.

Capacité d’accueil : 300 places / 400 places à terme.

Coût de l’opération : environ 3,9 millions d’euros TTC.

Le pôle gare en chiffres :

32 000 m² d’espaces publics réaménagés (voiries, parvis, cheminements…). 13600 m² de bureaux en cours de commercialisation.

Coût de l’opération : 11,2 millions d’euros portés par l’Agglomération, la ville de Dreux et les partenaires publics (l’Etat, la Région Centre-Val de Loire et le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir.

Annie Duval-Petrix

Cet article Les élus serrent les premiers boulons du parking silo de la gare est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Saveurs de nos Terres opère une diversification de toutes ses cultures en bio

Olivier et Marie Blanchard sont la quatrième génération d’exploitants sur la ferme familiale de Serazereux. Depuis un an et demi, ils ont décidé d’opérer une diversification d’une partie de leurs cultures en légumes secs et farines en vue d’un label bio.

Marie et Olivier Blanchard avaient pris la décision de ne plus utiliser de produits phytosanitaires sur une partie de leurs cultures. Sur l’exploitation cinquante hectares sont en diversification. « Depuis un an et demi, nous cultivons des haricots, des lentilles, des pois chiches, du sarrasin, du blé tendre pour faire le pain, du blé dur pour le boulgour et les semoules, du maïs grain pour la polenta et du maïs à éclater pour le pop-corn », explique Olivier Blanchard. Lorsque l’exploitation aura obtenu son label bio dans deux ans, une centaine d’hectares passeront en culture diversifiée ». « Nous vendons nos produits à la ferme, dans les épiceries fines, les marchés de producteurs et certains restaurants. Nous sommes labellisés Terres d’Eure-et-Loir », explique Marie Blanchard. Lentilles vertes, corail, beluga, pois cassés, pois chiches, haricots rouges, noirs, flageolets, coco blanc, haricot Pinto, Azuki, lingot, maïs pop-corn à éclater ou quinoa font le bonheur des amateurs de produits sains, digestes et variés. « Outre les farines de blé, la semoule de blé dur et le boulgour, nos clients apprécient les farines et semoules sans gluten : farine de lentilles vertes, de pois chiches, de pois verts, de sarrasin et de maïs, la polenta et la semoule de pois chiches. Elles permettent aux personnes allergiques au gluten de cuisiner comme bon leur semble des petits plats pour toute la famille sans aucune crainte. Certains me disent qu’ils deviennent addictes à nos farines. Nous les faisons au fur et à mesure car elles sont sans conservateurs ni blanchisseurs», poursuit Marie Blanchard. Marie et Olivier Blanchard affirment une réelle volonté de produire mieux et bio. Pour s’en donner les moyens, ils ont investi dans des machines dernière génération. Même si le petit tracteur gris des années passées à fait son retour dans les champs pour bichonner les cultures, à la ferme, les récoltes passent par un séparateur, un trieur alvéolaire pour le calibre des produits, un épierreur pour enlever les petites pierres restantes, un trieur optique pour distinguer les couleurs de haricots ou de lentilles et une ensacheuse pour le conditionnement. Pour produire ses farines, le couple a investi dans un moulin à meule de pierre et un sasseur pour les semoules. « Nous sommes les seuls producteurs ayant une gamme aussi variée de légumes secs dans le Thymerais-Drouais », remarque Olivier Blanchard.

Annie Duval-Petrix

Saveurs de nos Terres 8, rue des Acacias, 28170 Serazereux. Téléphoner avant de venir : 07.71.01.93.76.
Mail : saveursdenosterres@laposte.net

Cet article Saveurs de nos Terres opère une diversification de toutes ses cultures en bio est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Montreuil est le berceau de la randonnée en Eure-et-Loir »

Le village de Montreuil est l’un des berceaux de la randonnée en Eure-et-Loir. Situé au carrefour de plusieurs grands chemins de randonnée, le village offre désormais une signalétique bien pratique pour les pèlerins et marcheurs.

Sous le soleil éclatant de la mi-journée, les uns après les autres, la cinquantaine de randonneurs rejoignaient la salle des fêtes de Montreuil après une agréable randonnée de 7 km sur les chemins balisés des alentours. En ce dimanche 27 mai, les marcheurs avaient rendez-vous pour une randonnée-découverte en forêt de Dreux. Organisée par Daniel Pioux, président du comité des fêtes, et son équipe, la randonnée était l’occasion d’inaugurer la nouvelle signalétique mise en place par la municipalité devant la mairie et près de l’église. Au retour, les randonneurs ont pu découvrir une exposition sur les chemins de grande randonnée, principalement axée sur le GR22 (Paris-Le Mont-Saint-Michel), le GRP de la Vallée de l’Eure et le chemin de Compostelle et proposée par les membres de la fédération Française de Randonnée d’Eure-et-Loir. « Ce système de signalétique est une première qui s’inscrit dans un programme actuellement proposé à d’autres communes situées sur des carrefours de randonnées méritant une bonne information pour l’usager », indique Gérard Salaud, membre de l’équipe de baliseurs de Dreux et de l’association Compostelle 28. Pierre Hecquard, président de Compostelle 28, et Jean-Claude Fargas, vice-président du comité départemental de randonnée pédestre, participaient à la randonnée. Les sentiers, nouvellement balisés, sont le PR2, appelé En Forêt de Dreux (7 km et environ deux heures de marche), et le PR27 nommé autour de l’aqueduc (9 km et trois heures de marche). « Le GR22 est aussi un élément du sentier européen reliant la Pointe du Raz à l’Adriatique. Le GRP de la Vallée de l’Eure va prochainement être étendu d’Anet à la Loupe. La Fédération française de randonnée est responsable des balisages GR (Grande Randonnée), GRP (Grande Randonnée de Pays) et PR (Promenade ou Randonnée en France) », indique Gérard Salaud. « La commune est historiquement l’un des berceaux de la randonnée en Eure-et-Loir car l’un des premiers GR, en l’occurrence le GR22, a été conçu par l’Amicale des Vallées dont le siège était à Fermaincourt », rappelait Denis Chéron, maire du village, avant de convier l’assemblée au verre de l’amitié.

Annie Duval-Petrix

Cet article « Montreuil est le berceau de la randonnée en Eure-et-Loir » est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Dreux : Un coup de neuf pour le marché couvert !

Le marché couvert a fêté ses 17 ans le 4 mai dernier, pour l’occasion la mairie de Dreux a jugé judicieux de lui faire une remise en beauté.

En 2001, il avait fallu seulement sept mois de travaux pour que le marché couvert ouvre ses portes, un vrai record. A l’époque, le côté esthétique, fonctionnel et la convivialité étaient les principaux objectifs de la municipalité à la création de ce lieu de vie, aujourd’hui incontournable pour les drouais et les habitants de l’agglomération. En quelques chiffres, le marché couvert représente huit tonnes de cuivre, 66m² de charpente, 29 278 carreaux de carrelage et plus de six cents lames de bois sur les extérieurs qui sont en plein démontage depuis quelques semaines. En effet, il était temps d’effectuer des travaux de rénovation sur cet équipement, dont l’ossature extérieure subit les aléas du temps. Ces nombreuses lames de bois exotique sont aujourd’hui entre les mains de Stéphane Goupy et de ses salariés dans son entreprise de peinture à Dreux. Les travaux ont commencé début avril, avec une première étape plutôt fastidieuse, celle de retirer toutes les lames, une par une, tout en les numérotant selon leur emplacement, pour faciliter leur retour sur le bâtiment d’ici quelques semaines. Une fois dans les locaux de Stéphane Goupy, les lames sont lessivées, rincées, séchées, poncées et pour finir, recouverte de deux couches d’huiles spéciales pour bois exotique. Une huile qui leur redonnera leur éclat d’antan et qui a la faculté de les protéger des rayons UV. Le bois aura une meilleure résistance qu’auparavant aux intempéries, à l’usure du temps et ne s’écaillera pas dans les années à venir. Stéphane Goupy conseille tout de même un traitement, au minimum tous les dix ans, par précaution. L’objectif, aujourd’hui, est de terminer les travaux d’ici le 14 juillet, afin d’avoir un marché couvert flambant neuf pour le passage tant attendu du Tour de France. Cependant, cela ne changera rien aux horaires d’ouverture du marché, même lorsque l’entreprise de peinture viendra traiter les parties fixes de celui-ci. « On s’adaptera aux jours de fermeture du marché » explique Stéphane Goupy. Les habitués du marché auront donc bientôt le plaisir de redécouvrir l’équipement qu’ils ont découvert il y a dix-sept ans, tout cela pour un coût de 50 000€.

Charlyne Didelot

Jours d’ouverture :
Lundi, Mercredi, Vendredi, Samedi et Dimanche de 7h30 à 13h30

Cet article Dreux : Un coup de neuf pour le marché couvert ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Anet : une première pour le marché nocturne !

La marque Terres d’Eure-et-Loir, a organisé pour la première fois un marché nocturne sur la commune d’Anet, le samedi 26 mai, face au château.

Terre d’Eure-et-Loir, a été créée en 2002, par la Chambre d’agriculture, avec l’objectif de permettre aux euréliens de mieux identifier les produits de leur terroir et aujourd’hui, la marque rassemble plus de cent vingt membres. L’Agglomération du Pays de Dreux compte un grand nombre de producteurs locaux qui se font connaître de plus en plus à travers diverses manifestations et celle-ci était l’occasion de se présenter, pour certains, sur le canton d’Anet. « Pour le moment, nous faisions ce type de marchés essentiellement à Chartres, mais les producteurs sont demandeurs alors nous tentons l’expérience ici et tout le monde à l’air satisfait de cette journée » expliquent les organisateurs. Le marché a ouvert ses portes à 15h sur la place du Château et sur la friche. Une buvette était installée et proposait des produits du terroir, comme la bière l’Eurélienne ou encore les frites de la Ferme du Colombier à Digny. Le soleil était au rendez-vous tout l’après-midi, mais le temps a tourné en soirée, alors que le marché touchait à sa fin, les visiteurs et les producteurs ont donc pu en profiter pleinement. Pour cette première à Anet, une vingtaine d’exposants étaient présents, des producteurs mais aussi des artisans avec La Bouquetière et sa laine Mohair et les bijoux fantaisies de Tisaro. Les visiteurs étaient ravis de découvrir certains producteurs et d’en retrouver d’autres, aujourd’hui bien implantés sur le territoire, comme la Ferme d’Orvilliers avec ses farines, ses pains, brioches et son quinoa bio ou encore le Bois des Louvières et ses fromages de chèvre, qui travaille avec le Safran De Smet de Broué, présent sur le marché, en proposant des crottins de chèvres au safran qui ont fait l’unanimité. Le foie gras et les conserves de canard de la Ferme de la Garenne, bien connue à Anet, était aussi de la partie. La Sarl des Calottiers avec ses produits cuisinés de lapin, l’EARL Moreau et ses rillettes et plats cuisinés de bœuf, les œufs et les terrines de poule de Bruno Debray ou encore les œufs de caille de O d’Alice ont également contribué à l’animation du marché. Les fraises de la Fraiseraie de Sours ont attiré les gourmands, tout comme les confitures du Jardin des Calotiers ou encore le miel et le pain d’épices de Au Rucher de Thivars. Saveurs de nos Terres présentait ses légumes secs et Au Potager Gourmand, ses légumes bio. La Famille Lhuillery proposait, quant à elle, ses huiles et graines de chanvre bio, aux côtés de la Spiruline de Beauce, des Joviettes avec leurs pâtes artisanales de blé aux saveurs étonnantes et de celles de la Ferme d’Ecuillon. Il y avait donc de quoi se faire plaisir sur ce premier marché nocturne, peut-être pas le dernier, organisé par Terres d’Eure-et-Loir. Le prochain marché aura lieu le 7 septembre sur la place Billard, à Chartres.

Charlyne Didelot

Terres d’Eure-et-Loir
Tel : 02 37 24 45 09
m.eon@eure-et-loir.chambagri.fr
www.terre-eure-et-loir.fr

Cet article Anet : une première pour le marché nocturne ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Centre Hospitalier Victor Jousselin : L’addictologie, parlons-en !

Les trois services dédiés à l’addictologie, se réunissent pour la première fois le vendredi 15 juin, de 10h à 16h devant l’hôpital de Dreux.

Le service alcoologie, le service tabacologie et le centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie organisent ensemble une journée de rencontre, afin de toucher un plus large public sur ce thème pas toujours simple à aborder. « Nous travaillons déjà ensemble à l’hôpital car nos services sont liés, mais là nous souhaitions créer un moment fort sur une journée » explique Isabelle Ulysse, infirmière tabacologue. Le thème de cette journée sera donc, « Plaisirs, habitudes, dépendance, parlons-en ! » L’addictologie n’est pas toujours celle que l’on croit. Il y a les plus connues comme l’alcool, les drogues, le tabac, mais il y en a d’autres que beaucoup ne considèrent pas comme telle. Ainsi, on retrouve les jeux vidéo, les médicaments ou encore le téléphone. L’un des signes que l’addictologie est bien présente chez une personne est l’isolement social. « Nous constatons chaque jour qu’il y a beaucoup de personnes très isolées dans le département » précise Jean-Philippe Jacq des services alcoologie et tabacologie. Aujourd’hui, il y a de plus en plus de poly-consommateurs, d’où l’idée de rassembler les différents services concernés lors de cette journée. Pour l’occasion, des médecins, des infirmiers et des psychopraticiens seront présents, afin de répondre à toutes les interrogations, qu’elles viennent de personnes addictes ou de leur entourage. Les différentes unités seront présentées, des informations seront données sur les nombreux produits qui peuvent devenir une addiction, les effets négatifs sur la santé et l’impact sur la vie au quotidien. Il sera possible de réaliser, sur place et pour ceux qui le souhaitent, un test de dépendance et selon le résultat d’être par la suite orienté vers le service adéquate. « Nous avons eu l’idée de faire cela à l’extérieur de l’hôpital afin que tout le monde puisse venir vers nous, qu’il n’y ait pas la peur de rentrer au sein de l’établissement. Le but est de pouvoir agir avant, lorsque les personnes commencent à se poser des questions » explique le Docteur Corinne Bertrand, des services alcoologie et tabacologie. Il faut savoir qu’aujourd’hui en France, 20% de la mortalité sont liés aux addictions. Le centre hospitalier de Dreux compte environ six cents patients en alcoologie et dénombre une vingtaine de décès par an. Des dépendances qui sont très difficiles à vivre pour l’entourage qui ne sait pas toujours quel comportement adopter. Au service alcoologie, un groupe dédié à l’entourage a été mis en place depuis peu et cette journée leur permettra de venir s’informer sur ces addictions. Rendez-vous le vendredi 15 juin de 10 à 16h devant l’hôpital de Dreux.

Charlyne Didelot

Cet article Centre Hospitalier Victor Jousselin : L’addictologie, parlons-en ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Des animations et un bal émailleront la fête du Foyer de l’Amitié

Toute l’année, les bénévoles de l’association organisent des randonnées, activités séniors, après-midis jeux, des voyages, une foire à tout, des lotos, des manifestations propres à la vie du quartier, la fête du Foyer de l’Amitié et le repas de Noël. Les activités seniors ont pour objectif de se distraire dans la bonne humeur et la convivialité en partageant des jeux de société et autres distractions. Elles ont lieu les lundi et jeudi dans la salle de la Maison Proximum, de 13h30 à 17h30, et sont suivies d’un goûter. Le troisième jeudi du mois, le repas mensuel est organisé par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale). Chaque année, la fête du Foyer de l’Amitié attire de nombreux visiteurs. On y vient en famille ou entre amis pour s’amuser ou passer une bonne soirée autour d’une grillade. Cette année, la fête aura lieu le dimanche 17 juin de 14h à 21h à la maison Proximum du quartier Sainte-Eve. Les bénévoles de l’association proposeront des jeux : structures gonflables, promenade, poneys, diverses animations et un bal avec orchestre de 16h à 21h. Buvette et restauration sur place. Prix des animations 0,50€ le carton.

Annie Duval-Petrix

Renseignements : 06.12.47.48.67 ou 06.72.09.87.15

Cet article Des animations et un bal émailleront la fête du Foyer de l’Amitié est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La 4ème édition de l’Open de France Footgolf au Golf Parc Robert Hersant

Du jeudi 14 au dimanche 17 juin, plus de 200 joueuses et joueurs ont rendez-vous pour le plus important tournoi de l’année organisé dans l’Hexagone. Les Footgolfers viendront des quatre coins du monde pour participer à l’Open de France au Golf de La Chaussée d’Ivry.

Cette année, le tournoi a un parrain d’exception, puisqu’il s’agit de l’ambassadeur de l’Association Française de FootGolf et ancien champion du monde de fottball, Youri Djorkaeff. Il sera d’ailleurs présent pour remettre le trophée au vainqueur du tournoi. La journée de jeudi sera consacrée à l’enregistrement des joueurs et à la reconnaissance des parcours, la compétition, quant à elle, commencera dès le vendredi matin. Les Footgolfers participeront individuellement à trois rounds sur dix-huit trous dans trois catégories, celle des femmes, des messieurs et des seniors. En plus de la compétition officielle, l’Association Française de Footgolf organise trois autres compétitions durant les trois jours. Le Royal Air Maroc 5 Nations qui se fait par équipe entre les quatre meilleurs joueurs des cinq meilleures nations après le round 1. L’Eiffel Tower Trophy par équipe de deux et le VIP Footgolf Challenge également par équipe de deux mais celle-ci est réservée aux partenaires, médias, personnalités et invités de l’association. Parmi les participants, il y aura les meilleurs joueurs de la discipline dont les trois champions de France, Antonio Balestra, champion de France en titre, Alexandre Richer, champion de France en 2016 et vainqueur de l’Open de France la même année et Nicolas Cousin double champion de France en 2014 et 2015 et également vainqueur de la dernière édition de l’Open de France. La cérémonie de remise des prix aura lieu le dimanche 17 juin à partir de 18h.

Charlyne Didelot

Cet article La 4ème édition de l’Open de France Footgolf au Golf Parc Robert Hersant est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Beau succès pour la fête du plan d’eau

La Fête du plan d’eau de Mézières-Ecluzelles a attiré un grand nombre de visiteurs. « Nous dressons un bilan très positif pour cette année. 1400 baptêmes ont été effectués sur les deux jours en voiliers, DUKW, paddle et canoés », expliquent Laetitia Potier et Lionel Legeard, membres organisateurs du CND (Centre Nautique Drouais). « Grâce à l’implication de nombreux bénévoles, les exposants ont été satisfaits et les promeneurs y ont trouvé leur bonheur ». Le samedi soir, 130 convives sont venus déguster le Jambalaya et passer la soirée en toute convivialité avec les danseurs du Marmousse’s Valley Country Danse. Le vent et le soleil étaient les partenaires idéaux pour cette édition 2018, « nous préparons déjà l’édition de l’an prochain », confient Laetitia Potier et Lionel Legeard. Le bar est ouvert tout l’été l’après-midi de 13h30 à 19h00, on peut y siroter une boisson fraîche après un tour de plan d’eau ou offrir une glace aux enfants. En juillet et août, des stages de voile seront organisés pour les enfants à partir de 7 ans.

Annie Duval-Petrix

Cet article Beau succès pour la fête du plan d’eau est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Quel cadeau pour Papa ?

Après avoir cherché le cadeau idéal pour la Fête des Mères, voilà qu’il faut à nouveau se creuser les méninges pour celle des papas. Et soyons honnêtes, il est toujours plus compliqué de trouver celui qui fera mouche quand il s’agit de la gente masculine et paternelle.

Le dimanche 17 juin, les papas sont à l’honneur ! De l’ancienne ou de la nouvelle génération, nous nous devons de leur rendre hommage. Papa poule, papa bricoleur, jardinier, cuisinier, joueur, sérieux, sportif, rieur, cultivé, papa qui pique, qui chatouille, qui veille de loin, papa toujours là, à qui « sans même devoir lui parler, il sait ce qu’il ne va pas », ces hommes, ces figures paternelles, si on les aime, il n’est pas toujours facile de trouver le cadeau qui le leur dira. Les petits chérubins pourront décorer un joli cadre ou un mug à café, faire un beau dessin ou modeler une forme, disons approximative, en pâte à sel pour son bureau, sa table de chevet ou son atelier. Plus grands, les enfants sollicitent l’aide de maman pour trouver le cadeau idéal. Quand l’imagination fait défaut, il faut davantage pousser la réflexion. Pour ceux qui aiment la cravate et les boutons de manchettes, le tee-shirt pour l’été ou la bouteille de vin, whisky ou rhum selon ses préférences, les classiques ont toujours leurs succès. Cependant, on peut aussi miser sur l’insolite : des objets connectés rigolos, un tee-shirt au message spécial, un objet de son enfance pour éveiller ses souvenirs, un hamac pour sa sieste du dimanche, un bouquin pour ses envies d’évasion ou sur ses passions, un kit de fabrication de bières ou de découverte de cafés du monde. Le marché, en quête d’originalité, offre une palette d’idées qui sortent des sentiers battus et qui pourraient séduire le chef de famille. Un petit-déjeuner au lit, un repas préparé autour de ses mets préférés, ou plus simplement au restaurant, un moment en famille, il y a mille et une façons de lui faire plaisir. Adultes, dites-vous que la pudeur qui pourrait vous empêcher de lui dire « Je t’aime » en vous blottissant dans ses bras est finalement la même qui l’empêche aujourd’hui, de vous tenir la main, comme quand vous étiez petits. Les attentions que vous lui portez, le soin mis à choisir le cadeau qui lui fera plaisir, vaudront tous les mots du monde. A tous les papas qui guérissent les genoux écorchés de leurs bambins encore petits ou devenus grands, nous souhaitons une très belle fête !

Manon Brousseau

Cet article Quel cadeau pour Papa ? est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Huit communes de l’agglomération sous vidéoprotection

Conformément au schéma de vidéoprotection approuvé le 24 avril 2017 par le conseil communautaire de l’Agglomération du Pays de Dreux, une première tranche d’installation vient de s’achever.

C’est en compagnie du capitaine Alexandre Pasquier, commandant de la gendarmerie de Dreux, et de Loïc Barbier, maire de Brezolles et vice-président de l’Agglomération en charge de l’opération, que Gérard Hamel, président de l’Agglomération, a présenté la première phase du déploiement de la vidéoprotection sur le territoire, juste avant le conseil communautaire qui se tenait à Brezolles, le lundi 28 mai dernier. « L’objectif est d’équiper les axes pénétrants des différents carrefours de l’agglomération de caméras de vidéo. Onze caméras dans huit communes : Bû, Châteauneuf-en-Thymerais, Villemeux-sur-Eure, Sainte-Gemme-Moronval, Brezolles, Oulins, le Mesnil-Simon en Eure-et-Loir et Nonancourt dans l’Eure sont désormais opérationnelles. Les emplacements ont été choisis par les forces de l’ordre police et gendarmerie de Dreux et Evreux dans l’Eure», expliquait le capitaine. La deuxième phase débutera fin 2018 et concerne huit communes : Laons, Tremblay-les-Villages, Dreux Les Fenôts, Luray, Maillebois, rocade de Vernouillet et Ormoy en Eure-et-Loir ainsi qu’Ivry-la-Bataille dans l’Eure. En 2019, Dreux Les Livraindières, Ardelles, Saulnières, La Chapelle-Forainvilliers, Bérou-la-Mulotière et Thimert-Gâtelles en seront équipées. Au total, avec une moyenne de deux caméras par commune, 45 caméras en très haute définition, équipées d’infrarouge pour enregistrer les plaques d’immatriculation, quadrilleront le territoire pour un budget 450.000€ HT. « Nous avons proposé aux maires qui souhaitent ajouter des caméras, en plus de notre dispositif, d’adhérer à un groupement de commandes pour la fourniture et la pose de ce matériel afin de bénéficier de tarifs intéressants sachant qu’une caméra coûte environ 10.000€ », indiquait Gérard Hamel. « Le premier maillage représente les axes principaux de pénétration de l’agglo. Les caméras sont bien réparties pour nous permettre de suivre la délinquance itinérante, les cambriolages et les vols automobiles. L’objectif est de suivre les délinquants et d’élucider le maximum d’affaires », poursuivait le capitaine. « Le week-end dernier à Brezolles, les gendarmes ont demandé à voir les images pour élucider une affaire », expliquait Loïc Barbier. Des images qui sont gardées 15 jours et dont la démarche pour les visionner est très encadrée. « Elle doit faire l’objet d’une demande et se faire en compagnie d’un membre de la municipalité. Une procédure judiciaire est ensuite engagée », confirmait le gendarme. « Cette opération est une parmi tant d’autres. Elle s’inscrit dans le cadre du CISPD (Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance). L’utilité de la vidéoprotection n’est plus à démontrer, elle est passée dans les mœurs, je rappelle qu’il y a vingt ans, les premières caméras installées à Dreux avaient fait l’objet de critiques. Il y en désormais plus d’une centaine et la ville est parfaitement maillée. A Dreux, les images transmises en direct ont permis d’opérer des arrestations en flagrant délit. Les caméras sont dissuasives. Elles sécurisent les lieux », concluait Gérard Hamel.

Annie Duval-Petrix

Cet article Huit communes de l’agglomération sous vidéoprotection est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Club 41 de Dreux fête ses 30 ans de jumelage avec Windsor & Eton

Les membres du Club 41 de Dreux avaient choisi samedi 26 mai pour fêter les 30 ans du jumelage de leur club avec celui de Windsor & Eton en Angleterre. Une journée empreinte de convivialité et de découvertes.

« Le club 41 français est formé d’hommes responsables, de plus de 40 ans, de professions, confessions et milieux culturels différents qui ont le devoir de promouvoir l’esprit de tolérance, la force de l’amitié, le dynamisme et l’action », indique Bruno Caron, président du club drouais pour 2017-2018. La journée de célébration a commencé par le plus sérieux, l’assemblée générale régionale élective qui se déroulait dans la salle du conseil de la mairie de Dreux, en présence de Jean-Luc Guille des Buttes, président de district de la 13e région, celle l’Île-de-France. « Chaque région est composée de quatre districts. La nôtre compte vingt-sept clubs », indiquait Jean-Luc Guille des Buttes. Pendant l’assemblée générale, Bernard Crabé, membre du Club 41 de Dreux et vice-président de l’Agglomération en charge du tourisme, invitait une délégation de trente-huit personnes, des Anglais de Windsor et des épouses des membres en assemblée, à visiter le musée d’art et d’histoire l’Artsenal et le Beffroi, accompagné par Damien Chantrenne, conservateur du musée et par le personnel de l’Office de Tourisme, resté ouvert pour l’occasion. Ravis de cette escapade touristique, les visiteurs se sont retrouvés avec les membres des clubs du district en assemblée dans la salle des mariages de la mairie, accueillis par Gérard Hamel, maire de Dreux. Discours et échanges de cadeaux ont eu lieu en compagnie de Robert Briggs, président du club 41 de Windsor & Eton. Ls’assemblée, beaucoup plus nombreuse le soir, s’est retrouvée à l’Agora de Vernouillet pour la soirée d’anniversaire. Hommage à Gérard Sauvain et Michel Lethuillier, anciens membres fondateurs du club drouais, Jean-Paul Georges, président de Région, et remerciements à tous les membres des clubs 41 de la région présents ainsi que les membres des clubs de services amis. « L’action de notre club vise à apporter un soutien à deux associations : La Marche du souffle au profit de l’association Grégory Lemarchal qui finance la lutte contre la mucoviscidose et Phare avec Julie qui aide dans l’accompagnement des enfants atteints d’un cancer. Les membres du Club 41 se retrouvent deux fois par an pour évoquer le présent, l’avenir, sans oublier le passé et tous les membres de notre club qui nous ont quittés » rappelait le président.

Annie Duval-Petrix

Cet article Le Club 41 de Dreux fête ses 30 ans de jumelage avec Windsor & Eton est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le centenaire de la 1ère Guerre Mondiale sera célébré à Bû

Une grande manifestation se prépare depuis un an, une collaboration entre la mairie et le comité des fêtes de Bû, principalement représenté, ici, par Philippe Foucon.

« Le maire, Pierre Sanier, m’a demandé l’année dernière si je voulais m’occuper de ce projet et depuis j’y travaille » explique Philippe Faucon. Les festivités commenceront dès le jeudi 14 juin à la salle des fêtes avec la projection d’anciennes photos et cartes postales, que Philippe Faucon a pu récupérer grâce aux habitants. Deux projections sont prévues : une à 14h pour les aînés et la seconde à 20h30 avec la présence et les commentaires de Jean-Pierre Lesage ancien maire. A partir du vendredi 15 juin, de 10h à 16h30, des expositions seront visibles par les élèves de l’école primaire et du collège de Bû dans la salle des fêtes. Des expositions sur les deux Guerres Mondiales, la première, réalisée par l’association des maires d’Eure-et-Loir, la seconde vient des archives départementales et enfin la dernière qui porte sur la libération a été prêtée par la mairie de Dreux. Ce même jour, les sept associations militaires présentes tout le week-end, s’installeront sur le stade et les élèves pourront visiter leurs camps. Ces associations militaires mettront en scène les soldats américains, allemands et aussi des poilus, avec plus de cent personnes costumées pour l’occasion et de nombreux véhicules. Le 79th Memory Group sera présent, ainsi que les Véhicules Militaires et de Reconstitution du Mantois, la 30th Infantry Division, Liberty 44, les Aigles Verts, le GTRH-40 et l’Union Jeep Vexin. Le samedi 16 juin, les camps et les expositions seront ouverts au public dès 10h et à 14h30, on assistera à un spectacle historique commenté avec une simulation d’exode, reconstituée avec des habitants de Bû. Des baptêmes en véhicules militaires seront proposés de 15h30 à 18h. « Après plusieurs échanges de courriers, je suis heureux de pouvoir annoncer que la Patrouille de France fera un passage au-dessus de la commune le samedi après-midi » annonce Philippe Foucon. L’Harmonie de Bû donnera un concert à 18h avant l’ouverture du repas et de la soirée dansante organisée à 20h30 sur le thème des années 40-60, où chacun est libre de venir en tenue d’époque. Un feu d’artifice sera tiré dans la soirée. Le dimanche 17 juin, dernier jour des festivités, débutera avec une commémoration au monument aux morts à 9h45. Pour le défilé, les véhicules militaires et les véhicules des pompiers circuleront, accompagnés de l’Harmonie de Bû, des Bérets Rouges, de l’Union Nationale des Parachutistes de Dreux, des Portes Drapeaux, des associations militaires, des écoles et des officiels. Les élèves de l’école primaire chanteront la Marseillaise des enfants et la chanson de Florent Pagny « Le Soldat », alors que ceux du collège liront une lettre d’un poilu de Bû. Trente-huit poilus ont été recensés dans la commune, mais seulement dix-sept au cimetière. Un honneur aux défunts qui n’ont pas de sépulture aura lieu au monument aux morts. Le cortège se rendra ensuite au cimetière pour la commémoration, où les élèves du collège poseront une fleur sur chaque tombe de poilus. Pour terminer ce week-end, un apéritif sera proposé au stade à 12h30.

Charlyne Didelot

Inscription et règlement pour le repas en mairie de Bû jusqu’au 2 juin.

Cet article Le centenaire de la 1ère Guerre Mondiale sera célébré à Bû est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Changement de décor pour le Gala de Boxe Anglaise du Boxing Club Drouais

Cette année, c’est installé dans les gradins du Palais des Sports que le public tremblera au rythme des combats. Soutenus par de nombreux sponsors, ce samedi 9 juin, le Boxing Club Drouais organise son gala de boxe anglaise, dès 19h30 au Palais des Sports de Dreux. La grande capacité d’accueil fera le plaisir du public attendu nombreux pour cette nouvelle édition. Depuis plusieurs semaines, les billets sont en pré-vente à Fitness Park de Vernouillet, aux tarifs de 10€ pour les adultes et 5€ pour les enfants de moins de 12 ans. Le jour J, l’entrée sera à 15€. Le Boxing Club Drouais offre aussi la possibilité de réserver une table VIP pour 8 personnes, pour la somme de 200€. En plus des trois combats professionnels, la soirée annonce dix combats amateurs. Un show plein de promesses en présence des boxeurs professionnels Leonardo Morales et Romain Couture. Jamais déçus lors des précédents galas, les spectateurs vont à nouveau en prendre plein les yeux et pourront pleinement profiter de l’effervescence que provoque ce type d’événement.

Renseignements 06.46.73.39.58

Manon Brousseau

Cet article Changement de décor pour le Gala de Boxe Anglaise du Boxing Club Drouais est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La semaine du développement durable se poursuit

L’agglomération du pays de Dreux organise comme chaque année de nombreuses manifestations à l’occasion de la semaine européenne du développement durable, du 30 mai au 5 juin. Après une pièce de théâtre, Ali Baba et les 40 pollueurs, donnée à la Maison Proximum Kennedy et une séance de découverte de la station de surveillance de la qualité de l’air de Dreux par les Nez vigilants qui se sont déroulées la semaine dernière, les animations se poursuivent avec une opération Troc’nature au plan d’eau de Mézières-Ecluzelles. « Il s’agit de profiter d’une promenade autour du plan d’eau en compagnie des agents de l’Agglomération pour effectuer des gestes éco-responsables. Un petit cadeau sera offert au retour », expliquent Chantal Deseyne, sénatrice et vice-présidente de l’Agglomération en charge du développement durable et Florent Chaudot, chef du service climat énergie. L’opération se déroulera de 10h à 11h30 et de 14 h à 15h30 et le rendez-vous est donné au parking du Dolmen. Il sera préférable d’appeler le service en cas de mauvais temps, au 02.37.62.98.30. Samedi 2 juin, une randonnée de deux heures est proposée à Vert-en-Drouais autour de l’agriculture biologique et la protection de l’environnement. Le départ se fera au parking rue des ruisseaux à Vert-en-Drouais et les inscriptions, limitées à 30, auprès de l’office du tourisme de l’agglomération. (Tel : 02.37.46.01.73 ou 02.37.41.49.09). Mercredi 6 juin, l’Eco-logis de l’Agglomération ouvre ses portes de 9h à 11h30 et de 14h à 16h. Une journée sous le signe de la prévention des déchets, le compostage et le gaspillage alimentaire. Pour participer, les inscriptions se font au 02.37.62.98.27. « Nous poursuivons comme de coutume l’opération lampes merveilleuses. A l’occasion de certaines animations, on peut échanger deux ampoules usagées contre deux ampoules très basse consommation », rappelait Chantal Deseyne.

Annie Duval-Petrix

Cet article La semaine du développement durable se poursuit est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

A la découverte des vestiges du Canal Louis XIV

Construit par Vauban, le canal Louis XIV est un canal non navigable resté inachevé. Détournée à hauteur de Pontgouin, près de Chartres, l’eau de l’Eure devait être acheminée ainsi jusqu’à l’étang de la Tour, non loin de Rambouillet, pour alimenter le domaine royal de Versailles. D’une longueur prévue d’environ 80 km, sa construction, débutée en 1685, fut interrompue 3 ans plus tard par la guerre de la Ligue d’Augsbourg. Malgré les travaux déjà réalisés, l’argent dépensé et les nombreuses vies humaines sacrifiées, le chantier n’a jamais été repris. Le canal est resté inachevé mais les vestiges de ce chantier pharaonique sont toujours visibles comme l’aqueduc de Maintenon et de nombreux autres sites entre Pontgouin et Chartres. L’Association pour l’Etude et la Sauvegarde des Vestiges du Canal de Louis XIV et de ses Environs, présidée par Albert Marsot, organise en compagnie de Jacques Galand, ancien président de l’association, et Hervé Gallaty, membre actif, deux journées d’exposition, conférence et débat à la salle communale de Luray. « Les écoliers de Luray viendront découvrir les dix-sept panneaux, les trois maquettes et le plan du canal retrouvé à Stockholm, vendredi. La conférence et le débat auront lieu le samedi 16 juin à 14h30, à la salle communale et une permanence se tiendra le dimanche 17 juin », explique Alain Fillon, maire de Luray. Une occasion de découvrir les secrets d’histoire de notre territoire.

Annie Duval-Petrix

Cet article A la découverte des vestiges du Canal Louis XIV est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Aunay-sous-Crécy inaugure sa nouvelle mairie

Jacques Rivière, maire d’Aunay-sous-Crécy, inaugure sa nouvelle mairie. C’est la touche finale à la réalisation d’un magnifique cœur de village après la réfection de l’église, de la salle des fêtes, du parking paysagé et de la nouvelle crèche.

C’est un maire comblé qui a coupé le traditionnel ruban tricolore en compagnie de Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, Olivier Marleix, député, de nombreux élus et des habitants du village. Jacques Rivière a tenu à remercier son équipe municipale pour avoir pris la décision, en début de mandat, de construire une nouvelle mairie. Décision pas si facile à prendre en ces temps de restrictions budgétaires pour une petite commune de 600 habitants et sans augmenter la charge fiscale. « Notre ancienne mairie était peu pratique, inadaptée au travail des élus et pas accessible aux personnes à mobilité réduite », rappelait le maire. Désormais, l’élu dispose d’un beau bureau, d’une salle du conseil et des mariages dotée d’une bibliothèque et d’une agence postale. « Il ne nous manque plus qu’un café et une boulangerie mais nous aurons bientôt un distributeur de pain devant l’ancienne mairie », indiquait le maire. La nouvelle mairie, conçue par l’architecte Alexis Bosquier du cabinet Volume de Rouen, s’étend sur 150 m2. Elle a coûté 550.000 € TTC, financés à 75% par l’État, la région, le département, la Poste et une partie de l’enveloppe parlementaire, avec un reste à charge pour la commune de 100.000 €. A l’heure des discours, le député Olivier Marleix s’est félicité de la création de cette nouvelle mairie malgré une réduction régulière des dotations aux communes qui devrait s’aggraver dans les prochaines années et la perspective du gouvernement de réduire de 30% le nombre de députés, ce qui, selon lui, n’occasionnerait que 8% d’économies à l’État, voire pas du tout. Wassim Kamel s’est lui aussi félicité de l’inauguration de cette nouvelle mairie : « signe de renouveau de la commune rurale qui de toute évidence n’est pas moribonde ». Aunaisiens et Aunaisiennes ont ensuite partagé le verre de l’amitié dans la salle des fêtes toute proche, et refaite à neuf, en compagnie des élus.

Annie Duval-Petrix

Cet article Aunay-sous-Crécy inaugure sa nouvelle mairie est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Mai 2018
LMMJVSD
12
78
20
212627