Actu 28

17 mai 2018

Avant dernier jour dans le Jura

Le groupe 1, le matin et les groupes 3 et 4 l’après midi sont allés en randonnée sur le Mont d’or qui culmine à 1461 m. Patricia, notre monitrice, nous a appris à reconnaître certaines plantes et animaux du Massif du Jura. On a pu apercevoir le Lac Leman ou le Mont Blanc.Les groupes 3 et 4 ont pu goûter aux joies du canoë. Le soleil était de retour et a permis aux enfants de bien profiter des

Ecole Saint Martin

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Nathalie Kremer, coordinatrice de la Gestion Urbaine et Sociale de Proximité à la Ville de Dreux, livre quelques conseils pour diminuer les déchets.

S'abonner gratuitement

Arrêt technique à l’AgglOcéane

<p>L’espace aquatique AgglOcéane situé à Saint-Rémy-sur-Avre se refait une santé avant la rentrée !</p>

Actualités

L’exposition Berbères de Ferhat Bouda invitée du SNAP In

Trente-deux expositions, vingt-six lieux d’accueil, la 25e édition du Salon National d’Art Photographique (SNAP) de Vernouillet donne carte blanche à Ferhat Bouda pour son exposition Berbères, du 23 mai au 17 juin.

Depuis 2010, Ferhat Bouda s’est engagé sur les traces des peuples berbères reclus dans les régions les plus retirées d’Afrique. Grâce au Prix Pierre et Alexandre Boulat, reçu en 2016, le jeune photographe, né en 1976 en Kabylie, a inauguré en 2017, au festival Visa pour l’image, son exposition les Berbères au Maroc, une culture en résistance. Son travail est régulièrement exposé en Algérie, en Allemagne, en France et présenté lors des festivals de photographie documentaire. Il est l’invité du Salon National d’Art Photographique de Vernouillet (SNAP) du 23 mai au 8 juin, à l’Agora. De son côté, le Snap Off accueille chaque année près de 3.000 visiteurs. Cette année, quatre exposants originaires de l’Eure, deux des Yvelines, un de Seine-Maritime, un du Val-d’Oise et un de Vendée y sont inscrits. « Nous avons deux photographes professionnels, vingt-deux individuels et quatre clubs. La benjamine de l’édition 2018 est Maëva Faubert. Elle est âgée de 17 ans », précise Simon Fontana, adjoint au maire en charge de la culture.

Renseignements : toutes les expositions sont en entrées libres et gratuites.
Tel : 02.37.62.80.79.

SNAP Off

– « Instants d’agriculture beauceronne » de Francis Malbète, à Abondant

– « Reflets » du Photo Vidéo Club Drouais, à Boissy-en-Drouais

– « Poésie spontanée » d’Aurélien Lebret, à Bû

– « Japon ‘’Contrepied’’ » de Jean Damiens, à La Pajoterie à Châteauneuf-en-Thymerais

– « 4.21 » Atelier photo du Service d’Accueil de Jour APF 27, à la Bibliothèque municipale de Châteauneuf-en-Thymerais

– « Fanfares » de Pierre Mathieu, à la Bibliothèque municipale de Châteauneuf

– « Nature Brésilienne (Pantanal, chute Iguazu) » de Sylvie Kimpflin, aux Eaux Vives à Dreux

– « Chaud – Froid » d’Alexia Petrak, aux Eaux-Vives à Dreux

– « Rêves oubliés » de Marie Mical, à la Médiathèque L’Odyssée

– « Sculptures de lumières » de Philippe Govin, à L’Écho républicain de Dreux.

– « Monochrome » de Nicole Allais, au Resto du théâtre

– « Belemémoi » de Laurence Gélineau, au Resto du Théâtre

– « Nouvelles lumières d’Écluzelles » de David Martin, à l’Espace culturel et sportif d’Ézy-sur-Eure

– « Voir Venise… (ville solitaire) » de David Martin, à l’Espace culturel et sportif d’Ézy-sur-Eure

– « Nature morte » d’Ewa Kolecki, à la Mairie de Garancières-en-Drouais

– « 4 boules de cuir » de Sabrina & François Farlet à la Bibliothèque municipale de Luray

– « Les cieux de la Terre » de Patrick Morgenster, à la Mairie de Maillebois

– « Paysages d’ici et d’ailleurs (et moi) » de Maeva Faubert, à la Médiathèque d’Oulins

– « Insectes » de Hélène Angoulevant, à la Mairie de Saint-Lubin-des-Joncherets

– « Entre ciel et mer » de Laurence Gélineau, à la Chapelle de l’Ermitage Saint-Lubin-des-Joncherets

– « White » de Laurence Gélineau, à la Chapelle de l’Ermitage

– « Friches » du Club Diaphexpo de Nogent-le-Roi à La Passerelle, Vernouillet

– « Paysages de Nouvelle-Zélande » d’Alain Chabonat à la Résidence Domitys – Le Chant des Lavandières à Vernouillet

– « Séries surjectives » de Jean-Michel Pouzet, au Point Info Service. Tabellionne Vernouillet

– « Qui suis-je ? » d’Arnaud Rouyer, à L’Atelier à spectacle Vernouillet

– « Ponts et passerelles » du Club Pause Photo de Saint-André de l’Eure, au Pass’Âges Vauvettes, à Vernouillet

– « Portraits de ville » de Philippe Frémont, à l’accueil de la Mairie de Vernouillet

– « Les Patchoulivres de Vérone » de Véronique Lixivel (Lix’Elle), à la Mairie de Vernouillet (1er étage)

– « L’art en mains » de Jean-Pierre Blondin à la Bibliothèque municipale Jacques-Brel, à Vernouillet

– « Animaux » du Club Pause Photo de Saint-André de l’Eure, à la Résidence du Bois de l’Épinay, à Vernouillet

– « Châteaux et monuments » du Club Pause Photo de Saint-André de l’Eure, à la Résidence Les Jardins d’Automne, à Vernouillet

– « Reflets dans le miroir » de Louis Papillon, à la Mairie de Villemeux-sur-Eure (salle du Conseil).

Soirée de clôture : Lundi 18 juin à 18h à la mairie de Villemeux-sur-Eure.

Annie Duval-Petrix

Cet article L’exposition Berbères de Ferhat Bouda invitée du SNAP In est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

300 coureurs au départ de La Saunarias !

Les coureurs étaient au rendez-vous le dimanche 13 mai à Saulnières, pour la deuxième édition de La Saunarias. Cette course, accessible aux adultes mais aussi aux enfants, est organisée par l’Association des Parents d’Élèves de l’école Paul-Emile Victor.

La météo ne présageait rien de bon et pourtant les différentes courses se sont déroulées sans une goutte de pluie et avec le sourire et l’enthousiasme des coureurs et des bénévoles. Les participants des courses de 5 et 10 km ont pris le départ à 10h, après un petit échauffement avec le champion du club de Nogent-le-Rotrou, Saïd Lazaar, parrain de la course pour la deuxième fois. De quoi mettre en condition tous les participants qui, cette année encore, ont été ravis de participer. Comme l’année dernière, il n’y avait pas de classement, ni de chronomètre, juste le plaisir de courir ensemble sur les chemins pour finir sur une belle montée de 600m avant d’atteindre la ligne d’arrivée. Une arrivée en musique avec le groupe Mouvman Kiltirel Tanbou, qui encourageait les coureurs jusqu’à leur dernière foulée. Nouveauté : une course spéciale pour les adolescents et comme l’an passé des tours du stade de Saulnières pour les plus petits, heureux de recevoir leur médaille. Cette matinée sportive s’est terminée autour d’un grand buffet, avec de nombreux produits locaux à déguster pour le plaisir de chacun. Un événement sportif qui, pour cette deuxième édition, a trouvé sa place dans le cœur des coureurs expérimentés ou non et auquel beaucoup participeront à nouveau l’année prochaine.

Charlyne Didelot

Cet article 300 coureurs au départ de La Saunarias ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Safak Cuisines : qualité allemande et savoir-faire

L’aménagement des cuisines a ses tendances qui vont de pair avec esthétique, confort et fonctionnel. Cengiz Fidan et Murat Serce, gérants de Safak Cuisines, ont choisi la qualité allemande servie par leur savoir-faire de menuisiers.

Ils sont beaux-frères et menuisiers de métier. Drouais depuis une vingtaine d’années et lassés de travailler pour des entreprises depuis 16 ans, ils ont décidé de s’associer pour créer leur propre entreprise de menuisiers, agenceurs de cuisines et de dressing. Safak Cuisines s’est spécialisé dans les cuisines de qualité aux designs actuels esthétiques et fonctionnels, réalisées dans des matériaux robustes allant du stratifié au granit ou quartz pour les plans de travail. « Nous avons un large choix de façades et de caissons adaptables aux désirs et aux divers budgets de la clientèle. Seul le choix de la façade fait la différence de prix. La robustesse des tiroirs et des casseroliers est la même pour toutes nos cuisines. Les tiroirs peuvent supporter une charge de 60 kilos et les casseroliers 80 kilos. Tous les tiroirs et les portes disposent d’une fermeture amortie », explique Cengiz Fidan. « Pour l’électroménager, fours, lave-vaisselles, réfrigérateurs, micro-ondes, hottes et plaques de cuisson, nous travaillons avec les marques Bosch, Siemens et Viva », indique Murat Serce. Les deux professionnels assurent conseils, vérification des mesures et sont entourés d’une équipe de deux poseurs menuisiers pour leurs cuisines. « Nous posons nous même nos cuisines, nous ne faisons pas appel à des sous-traitants ». L’entreprise Safak Cuisines a installé son show-room au 2, chemin de Blainville – Nuisement à Vernouillet, en septembre dernier. La clientèle dépasse les frontières de la région drouaise. « Nous travaillons sur les départements limitrophes et la région parisienne », confient les gérants. Actuellement de belles promotions sont proposées : -50% sur le catalogue et -10% sur les plans de travail en granit ou en quartz. Une visite s’impose !

Tel : 02 37 15 66 16 / 06 70 71 32 76
contact@safak-cuisines.fr
www.safak-cuisines.fr

Annie Duval-Petrix

Cet article Safak Cuisines : qualité allemande et savoir-faire est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La SPA de Serazereux soutenue lors du Challenge Alain Riou

La cinquième édition du Challenge de Water-Polo Alain Riou, a eu lieu le mardi 8 mai et cette année c’est la SPA de Serazereux qui était à l’honneur.

Les quatre équipes engagées étaient présentes et ont effectué plusieurs matchs, de deux fois huit minutes, sous forme de championnat. Pour terminer, deux finales ont été jouées, l’une entre le troisième et le quatrième, et l’autre entre le premier et le deuxième du championnat. Ainsi, l’équipe de Montargis est arrivée première, la Nono Team seconde, l’équipe de Mantes-la-Jolie troisième et le Club Omnisports de Vernouillet en quatrième position. « Le trophée du vainqueur a été remis par Alain Riou, qui nous fait, à chaque fois, l’honneur d’être présent » précise Tommie Poulet vice-président du club de Water-Polo. Même si le Challenge se déroulait pendant les vacances scolaires, il y a eu du monde toute la journée, dont la visite de trois centres accueillant des personnes en situation de handicap. Il y avait le Home Mickaël, une maison d’accueil spécialisée pour les adultes autistes, le foyer de vie pour adultes Gilbert Delaunay et le Home Charlotte, présent chaque année depuis la création du Challenge. « Ils ont, eux aussi, œuvré au profit de la SPA en consommant à la buvette, c’est une belle image de voir des personnes dépendantes aider eux aussi » ajoute Tommie Poulet. Sur cette journée, la SPA de Serazereux a donc récolté 120kg de croquettes pour chiens, 60kg pour les chats, 8kg de friandises, des couvertures et des jeux. Grâce à la buvette et à la vente des plateaux repas, 638€ leur ont été reversés. « Je pense que l’on peut être fiers de ce qu’on a pu offrir à la SPA, en tout cas moi je suis fier de tous les bénévoles, des clubs et du bien que l’on fait avec ce Challenge » conclut Tommie Poulet.

Charlyne Didelot

Cet article La SPA de Serazereux soutenue lors du Challenge Alain Riou est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le ResSourc’Eure inaugure son lieu de vie lors de sa fête du Printemps

L’association organise pour la deuxième année consécutive, sa fête du Printemps, le samedi 26 mai, dans la commune de Saint-Georges-Motel. Elle fêtera également l’ouverture de son lieu de vie.

Le ResSourc’Eure poursuit son évolution depuis sa création, il y a bientôt deux ans, et compte aujourd’hui une cinquantaine d’adhérents. L’objectif de cette journée est de se réunir autour du thème de la nature mais aussi de présenter le local de l’association. « Un lieu de vie » comme disent les adhérents, où les familles pourront venir récupérer leurs commandes, mais aussi se retrouver et partager en toute simplicité. L’association lance d’ailleurs un appel aux dons pour aménager au mieux cet espace. La menuiserie solidaire a fabriqué un comptoir et les jeunes de l’Institut Médico Educatif de Vernouillet ont créé un bar avec des palettes. Les festivités commenceront à partir de 14h et auront lieu à proximité de la mairie, où il est conseillé de se garer. L’ouverture de cette fête du Printemps se fera en musique, avec la chorale de l’Atelier Musical de Saint-Georges-Motel. Plusieurs autres associations locales seront également de la partie : MEUH qui exposera « Les chaises en folie », les Tontons Boulistes et leurs boules de pétanque et Möllky, Coud’ânes qui proposera des balades avec ses ânes et le Home Charlotte avec une exposition de peinture. Des producteurs locaux seront aussi présents, comme la Ferme aux Coquelicots de Muzy et le miel du Rucher de la Croix du Breuil. Une buvette zéro déchet sera à disposition avec des produits locaux. Les enfants auront de quoi s’amuser grâce aux jeux en bois, aux animations nature et à la découverte des animaux de la ferme qui seront sur place. Comme l’année dernière, il faudra penser à apporter graines et plantes à échanger pour le troc. L’ambiance musicale sera au rendez-vous grâce à l’Atelier Musical qui a invité plusieurs groupes locaux. Ainsi, The Colts fera plusieurs interventions durant l’après-midi, tout en laissant la parole aux conférenciers. A 14h30, la conférence portera sur le thème « Faire de mon jardin un paradis pour la biodiversité » avec Etienne Minot, passionné de nature et des technologies de l’environnement qui donne depuis près de 20 ans des conférences sur la flore mellifère. A 16h, Thierry Lainé, paysan en recherche du bien-être de son sol et Georges Briche, libraire et photographe passionné par le biotope, l’entomologie et l’ornithologie aborderont comme sujet « L’agriculture de conservation, une voie vers une agriculture respectueuse de l’environnement animal ». A 18h30, il y aura le concert du groupe Pepper Blues et pour clôturer cette journée la prestation de Hawa Sow & the Soul Seeders à 20h30.

Le ResSourc’Eure
13 route de Dreux
27710 Saint-Georges-Motel

Charlyne Didelot

Cet article Le ResSourc’Eure inaugure son lieu de vie lors de sa fête du Printemps est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Promocash fournit les professionnels et les associations

Epicerie, alcools, viande, poisson, légumes, fromages, produits frais ou surgelés et articles jetables, le magasin Promocash est un fournisseur à destination des métiers de bouche, des commerçants et des associations.

Installé depuis 1983 sur la zone des Livraindières, Promocash est un magasin de gros et demi-gros à destination des professionnels et des associations. « Nous sommes une entreprise à taille humaine. Une équipe de neuf collaborateurs assure le service à la clientèle. Le fait de ne pas être très nombreux offre une bonne cohésion au sein de l’équipe. Chacun sait comment nous travaillons et c’est très important pour servir des professionnels qui aiment que l’on connaisse leurs besoins et leurs commandes habituelles », explique Nicolas Voisin, patron de l’entreprise depuis une dizaine d’années. « Nous ne vendons pas de produits au détail. Par exemple, on ne peut pas acheter une côte de porc mais une longe de porc (6 kg) mais pas forcément un demi porc », explique le responsable. «Les associations peuvent trouver chez nous tout ce qui peut être utile à l’organisation de leurs manifestations : tireuses à bière, barnums, repas, buffets, vaisselle jetable ou non jetable. Nous disposons de 8.500 références. Il ne faut pas hésiter à demander en magasin. Les associations ont la possibilité de rapporter 30% de la marchandise hors produits frais. L’alcool se facture à l’unité. Il suffit, pour avoir la carte du magasin, de se présenter à l’accueil avec le récépissé de la préfecture et une pièce d’identité du président », ajoute Nicolas Voisin. « Même si nous sommes spécialisés dans les métiers de bouche et la brasserie, nous sommes ouverts à tous les professionnels. Coiffeurs, garagistes et autres commerçants trouveront leurs produits d’entretien, emballages et articles nécessaires à la pratique de leur commerces ».

Promocash
2, rue des Livraindières à Dreux.
Ouvert du lundi au vendredi, de 8 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Samedi matin, de 8h à 12h.
Tel : 02.37.46.00.65
www.dreux.promocash.com

Annie Duval-Petrix

Cet article Promocash fournit les professionnels et les associations est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

O2 : le n°1 des services à domicile bien implanté à Dreux

Avec 300 agences, 13 500 salariés, 60 000 clients et plus de 20 ans d’expérience, l’entreprise O2 est aujourd’hui leader en France dans le secteur des services à la personne. Une de ses agences est d’ailleurs installée à Dreux depuis mars 2015.

« L’ouverture de cette agence vient d’une envie personnelle de passer à un métier qui, pour moi, a plus de sens » explique Bernard David, directeur de l’agence de Dreux. Plusieurs services sont proposés : ménage, repassage, garde d’enfants, aide aux seniors, au handicap, à l’incapacité temporaire et, depuis cette année, le jardinage. En trois ans d’existence à Dreux, ce sont une quarantaine de salariés qui ont été embauchés, le recrutement se faisant essentiellement en contrat à durée indéterminée et plus de deux cents clients fidélisés. Bernard David a constaté une forte demande des personnes âgées, avec une activité de 40% auprès des seniors, 30% pour l’entretien à domicile et 30% également pour la garde d’enfants. « Nous allons vers une population de plus en plus vieillissante et qui souhaite rester chez elle » explique-t-il. Les salariés se déplacent sur tout le secteur de l’Agglomération drouaise, avec une activité de plus de 60% en zone rurale. Ils sont tous équipés d’un téléphone leur permettant d’enregistrer leurs heures de départ et d’arrivée chez le client, ainsi une alerte est automatiquement envoyée à l’agence si la personne n’est pas sur place à l’heure prévue. « Cet outil est important, car quand une personne nous attend à 8h pour sa toilette, on ne peut arriver avec une heure de retard » ajoute Bernard David. Les contrats avec O2 sont sans engagement, il est possible d’y mettre fin avec une lettre recommandée. Le plus souvent ces contrats représentent des missions régulières qui sont mises en place sous forme de planning avec un certain volume d’heures. Cependant, il y a parfois des missions ponctuelles, comme l’entretien d’une résidence secondaire ou le nettoyage d’un logement lors d’un déménagement. Il est possible d’annuler ou de reporter une prestation dans un délai d’une semaine. En matière de tarification des services, cela peut aller de 20,50€ à 27€ de l’heure en fonction du type de prestation. A noter que tous les clients de chez O2 ont le droit à un avantage fiscal, non négligeable, de 50%. « Pour moi, ce travail est une vocation, surtout pour l’accompagnement des personnes âgées, handicapées et des enfants. Je regrette d’ailleurs le manque de valorisation de ces métiers » ajoute Bernard David. Pour cette année, l’objectif de l’agence de Dreux est d’atteindre la cinquantaine de salariés d’ici fin 2018. Un objectif tout à fait réalisable d’autant plus avec la création du service jardinage qui connaît déjà un franc succès depuis mars. « La machine est bien rodée et notre fonctionnement bien développé » conclut Bernard David.

Charlyne Didelot

Cet article O2 : le n°1 des services à domicile bien implanté à Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Nage en eau vive avec palmes : Claire Barbot championne de France senior

La saison 2017-2018 du Subaqua Club de Vernouillet en nage en eau vive avec palmes s’achève avec deux belles places sur le podium du Championnat de France, près de Toulouse. Claire Barbot et Bruno Guibaud s’y sont illustrés.

Claire Barbot devient la première senior femme du club championne de France de sa catégorie et Bruno Guibaud monte une nouvelle fois sur la troisième marche du podium des hommes (catégorie Master 1). Il y était déjà monté lors du championnat de France 2016, en Bretagne, à Etel. Le championnat de France 2018 de nage avec palmes en eau vive (classe 1 et 2) s’est déroulé le dimanche 15 avril, entre Carbonne et Noé, deux petits villages de Haute-Garonne. La Garonne, particulièrement tumultueuse, accueillait l’épreuve sur plus de 9 kilomètres avec 112 concurrents venus de toute la France. Tous avaient été, au préalable, qualifiés lors d’épreuves sélectives. Claire Barbot a dévalé les 9 kilomètres en 44’14’’ terminant à la 25e place du classement général. Elle s’impose à la première place du classement des seniors femmes. Sara Saintier, une ancienne du Subaqua Club de Vernouillet, en embuscade derrière Claire, échoue de quatre petites secondes pour terminer 2e de cette catégorie. Bruno Guibaud termine en 45’ 41’’ à la 43e place du classement général. Il monte sur le podium des Master 1, avec une belle 3e place. Jean-Paul Dabat, le coach-entraineur du Subaqua Club de Vernouillet est très satisfait de ses palmeurs qui se préparent déjà pour la prochaine saison. En effet, dimanche 29 avril, Claire Barbot a remporté le Trophée de l’Eure dans la catégorie senior femme. Bruno Guibaud a lui aussi confirmé sa bonne forme en se classant premier chez les Master 1 homme. Le Trophée de l’Eure se dispute sur 6 compétitions, d’octobre à avril, et un classement par points récompense les meilleurs palmeurs. 563 palmeurs y ont participé cette année. La prochaine saison promet d’être aussi passionnante et disputée que celle qui vient de s’achever.

Annie Duval-Petrix

Cet article Nage en eau vive avec palmes : Claire Barbot championne de France senior est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les occasions du Lion en vente chez Midi Auto 28

Le parc véhicules d’occasion de la concession Midi Auto 28 compte plus de 200 véhicules particuliers et utilitaires. Un large choix accessible par plusieurs offres de financement.

« Les occasions du Lion proposent un panel de véhicules toutes marques mais essentiellement des Peugeot, de 0 à 8 ans, avec la garantie Premium (12 mois) ou Primo (8 mois) avec possibilité d’extension de garantie et contrat d’entretien jusqu’à 60 mois », indique Jean-Philippe Simon, chef des ventes des véhicules d’occasion chez Midi Auto 28. Fort d’une équipe formée de deux commerciaux, un mécanicien, un préparateur esthétique et une secrétaire, Jean-Philippe Simon effectue 800 ventes de véhicules par an dont 500 aux particuliers et 300 à des professionnels. Les occasions du Lion proposent des véhicules utilitaires couvrant tous les usages : des services réservés aux professionnels avec des solutions adaptées à leurs besoins. « Nos véhicules sont prêts à partir, disponibles sous dix jours le temps de réaliser les formalités administratives nécessaires », explique le chef des ventes. Midi Auto 28 propose des offres de financement. « Tout comme les véhicules neufs, les véhicules d’occasion bénéficient de prêts traditionnels mais aussi du système de location avec option d’achat comprenant garantie et entretien pendant toute la durée du contrat à partir de 150€ par mois », ajoute Jean-Philippe Simon. Tous les véhicules du parc d’occasion de chez Midi Auto 28, conformément à la charte Peugeot, ont subi les 100 points de contrôle, une raison de plus pour faire confiance à la marque du Lion.

Midi Auto 28
2, rue de Strasbourg 28500 Vernouillet.
Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 12 h et de 14 h à 19 h.

Annie Duval-Petrix

Cet article Les occasions du Lion en vente chez Midi Auto 28 est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Market Pub développe son activité traiteur

Une nouvelle page s’écrit pour le restaurant drouais désormais propriété de Mario et Alicia Bocchialini. Une soirée conviviale réunissait la famille Berteaux, clients fidèles, amis et fournisseurs à l’ouverture de ce nouveau chapitre de l’histoire du Market Pub, un établissement phare de la ville de Dreux.

Le Market Pub, autrefois tenu par le couple Ferhat, avait été sauvé par la volonté de Chantal et Gilbert Berteaux qui ne souhaitaient pas voir cet établissement tomber aux mains des promoteurs immobiliers. Inauguré il y a dix ans, le restaurant a fait son chemin sous la houlette d’un jeune chef venu de Chartres, Mario Bocchialini. « Il y a bientôt un an, j’ai eu le plaisir de devenir propriétaire de ce restaurant, institution drouaise depuis presque 50 ans. Je suis fier de prendre le relais avec Alicia, mon épouse, et mon équipe pour poursuivre l’histoire du Market Pub », indiquait Mario Bocchialini, en remerciant chaleureusement Gilbert Berteaux qui a su lui faire confiance et lui donner sa chance tout en l’accompagnant de sa bienveillante expérience. Sans une femme à ses côtés, un homme n’est rien, c’est pourquoi ce chartrain, devenu drouais de cœur, s’est laissé séduire par le charme du drouais et y a installé sa famille. Soutenu par une brigade soudée et opérationnelle, le couple compte bien apporter sa pierre à l’édifice. « Nous allons développer la partie traiteur », explique Alicia Bocchialini. « Proposer des buffets, repas ou cocktails pour des événements familiaux, baptêmes, communions, anniversaires et mariages pour 150 personnes maximum avec un personnel dédié. Nous apportons des réponses aux souhaits de nos clients par le biais d’ateliers découpe de jambon de Trévélez, saumon, foie gras, huîtres et autres. Nous réalisons des buffets sur mesure en fonction des goûts mais aussi des contraintes alimentaires et des menus pour enfants. Nous proposons les mêmes services aux entreprises pour des petits-déjeuners, repas, goûters ou séminaires ». Toutes ces prestations peuvent être fournies à domicile ou au restaurant, accessible à tous et qui peut être privatisé. « Nous sommes à même de proposer des animations ou des groupes musicaux en fonction des envies », poursuit Alicia Bocchialini. Avec le printemps, la nouvelle carte est arrivée, les salades XXL, les planches de Tapas mais aussi un délicieux mille-feuilles de tomates et Burrata Pugliese à l’huile de truffe, un pavé de selle d’agneau, tatin de légumes et son jus romarin abricot confit ou encore une sole meunière couronnée de pommes de terre de l’Île-de-Ré. Pour les amateurs de douceurs, on retrouve le célèbre riz au lait à la fève Tonka, caramel ou chocolat chaud carrément addictif ou le Tiramisu gariguettes aux biscuits de Reims et zeste de citrons verts. Avis aux amateurs !

Le Market Pub, 19, rue Mérigot à Dreux.
Tel : 02.37.46.18.44.
reservation.marketpub@orange.fr / www.restaurant-marketpub.fr
Horaires d’été de 12 h à 14h30 et de 19h à 22h30.

Annie Duval-Petrix

Cet article Le Market Pub développe son activité traiteur est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La Maison de la sécurité au quotidien de la Tabellionne, bientôt opérationnelle

Dans quelques mois, le pavillon situé à l’entrée du quartier de la Tabellionne, autrefois poste de police, deviendra la première Maison de la sécurité au quotidien du département en zone police.

Le 3 mai dernier, Sophie Brocas, préfète d’Eure-et-Loir, Wassim kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, Mathieu Bernier, directeur départemental de la sécurité, Géry Inbona, lieutenant-colonel commandant en second du groupement de gendarmerie départementale, et Olivier Aubry, commissaire de Dreux, inauguraient symboliquement ce qui sera bientôt la première Maison de la sécurité au quotidien du département. La visite des lieux a eu lieu en compagnie de Daniel Frard, maire de Vernouillet. « Cette maison, cofinancée par l’Etat et la ville, répond à un engagement tenu du président de la République. Ce n’est pas un nouveau dispositif, c’est un changement d’état d’esprit. Il s’agit de remettre la police et la gendarmerie, chacun sur son territoire, au cœur de leur métier, pour la sécurité du citoyen », expliquait Sophie Brocas. Dans ce cadre, le gouvernement annonce la création de 10.000 postes de policiers et gendarmes pour venir renforcer les troupes de 60 quartiers prioritaires. « En Eure-et-Loir, nous ne bénéficions pas de ces renforts. Tant mieux, cela veut dire que le département n’est pas un des plus criminogènes de France. Tous les indicateurs sont en baisse en matière de sécurité », poursuivait la préfète « A Vernouillet, sur la demande de Daniel Frard, on va être inventif et innovant pour mieux traiter les problèmes de sécurité des citoyens et rendre compte de nos actions dans ce quartier de la Tabellionne qui va être totalement rénové, situé tout près d’un centre commercial. L’idée n’est pas de réinventer la police, c’est de rouvrir cette structure pour mieux recueillir la demande de sécurité de nos concitoyens », ajoutait Sophie Brocas. « On travaille sur la manière de faire remonter l’information, de développer un partenariat avec la sous-préfecture et la mairie. La sécurité, c’est l’affaire de tous.  L’objectif prioritaire est de désenclaver la Tabellionne, le repli sur le communautarisme et la radicalisation. Notre but est d’avoir l’information avant qu’il y ait problème. La structure accueillera des policiers municipaux, la police nationale et des travailleurs sociaux. Il y aura des permanences pour l’aide aux victimes, un espace de réunion dédié pour les bailleurs sociaux et les responsables des établissements scolaires afin de repérer l’absentéisme. La médiation nous a permis de résoudre 38 cas de manière pérenne. Il y aura des îlotages opérés par les deux polices », expliquait Olivier Aubry « On ne pourra pas déposer plainte ici, c’est un lieu de permanence des partenaires. Cette maison ne doit pas être identifiée comme maison de police mais comme Maison de la sécurité ». Daniel Frard souligne l’engagement de la ville de Vernouillet pour la sécurité. « Nous allons rassembler ici des dispositifs déjà existants pour une vision plus globale de la politique de la ville ».

Annie Duval-Petrix

Cet article La Maison de la sécurité au quotidien de la Tabellionne, bientôt opérationnelle est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Salle comble pour la troisième édition du Gala Interculturel de Danse

Le samedi 5 mai a eu lieu le Gala Interculturel de Danse à l’Atelier à Spectacle de Vernouillet, mis en scène, pour la troisième année, par l’Association Culturelle des Jeunes Talents.

Dès l’arrivée aux abords de l’Atelier à Spectacle, la Batuca Dreux était en charge de mettre tout le monde dans l’ambiance de la soirée. La foule, quant à elle, était au rendez-vous et pourtant, il y a quelques semaines, Selim Sonmez, coordinateur du projet, disait que cela ne serait pas facile de remplir cette salle. L’objectif a pourtant été largement atteint avec pas loin de mille spectateurs ce soir-là. De quoi impressionner les organisateurs mais aussi les trois cent cinquante danseurs qui ont participé au show. Seize associations de danse étaient présentes pour cette troisième édition, toutes avec l’envie de faire découvrir leur style respectif. La soirée a commencé avec un clip tourné en partie au Domaine de Comteville, avec Pauline Maharaux et Florian Maubert, les deux animateurs de la soirée, qui se sont mis, pour l’occasion, dans la peau d’une James Bond Girl et de James Bond. Le duo de l’année dernière a de nouveau fonctionné à la perfection et a déclenché les rires du public entre chaque prestation. Du côté de la danse, il y avait de quoi voyager encore cette année, l’occasion pour les spectateurs de découvrir des styles qu’ils ne connaissaient pas et qui sait, peut-être, de s’inscrire dans l’une des associations participantes. Tout le monde a ainsi pu se laisser emporter dans les danses traditionnelles turques, au rythme du flamenco, au cœur des danses orientales, rock aussi ou encore dans un style country ou hip-hop. Le french cancan a également eu un beau succès, tout comme le groupe de danseurs drouais Freedom. La professeur de danse Jeannine Lorca, qui a longtemps exercé dans son école à Dreux avant de partir sur Paris, a également participé au gala en proposant une chorégraphie et en mettant en place un flash mob à la fin de la soirée avec tous les danseurs réunis sur scène et dans les gradins. Les jeunes cascadeurs drouais de l’association Cité Royale ont, eux aussi, présenté leur talent, en affrontant le James Bond de la soirée, Florian Maubert heureusement secouru par Pauline Maharaux. Autant dire que cette troisième édition a été animée, tant par la danse, que par les sketchs et, bien sûr, par les nombreux applaudissements du public, qui sans aucun doute sera au rendez-vous l’année prochaine.

Charlyne Didelot

Cet article Salle comble pour la troisième édition du Gala Interculturel de Danse est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La fête du Tour en attendant le Jour-J !

Le samedi 2 juin aura lieu la fête du vélo, baptisée fête du Tour cette année à l’occasion du passage du Tour de France, à Dreux, le 14 juillet.

Pour cette journée, trois randonnées vélos sont organisées par le Vélo Sport Drouais. La première sera au départ de la place du Marché Couvert à partir de 8h pour un circuit de 90km de Dreux à Chartres puis retour sur Dreux. A 14h, au même endroit, départ de celle de 60km qui fera l’aller-retour Dreux-Anet. Également, à 14h, des randonnées plus petites seront proposées, une au départ de la Maison Proximum Paul-Bert et la seconde de la Maison Proximum Dunant-Kennedy pour rejoindre toutes deux le centre-ville. Ce sera l’occasion pour les participants d’inaugurer la piste cyclable de la rue des Eparges et d’obtenir un tee-shirt officiel de la fête du Tour. Les inscriptions pour ces randonnées se font dans les Maisons Proximum. De son côté, le Dreux Cyclo Club organise deux courses critérium, l’une pour les minimes, à 18h, et l’autre pour les cadets, à 19h. Les dossards seront à récupérer, à 17h, au podium installé Boulevard Louis Terrier. A cette occasion, la ville de Dreux proposera un village animations, de 14h à 19h en centre-ville. Dans la cour de l’Hôtel-Dieu, les enfants pourront s’amuser dans le Draisienne Park avec des petits vélos accessibles aux enfants de 2 à 6 ans. Un espace de maquillage sera installé dans la cour, ainsi qu’un stand de loisirs créatifs où les enfants pourront réaliser des coureurs cyclistes en carton, plumes et peinture. En Grande Rue Maurice Viollette, un airbag géant sera installé pour accueillir les amateurs de BMX et VTT. Les enfants, à partir de 8 ans, pourront s’élancer du tremplin jusqu’à l’airbag, munis d’un casque et de protections, afin d’effectuer des sauts et des figures pour les plus aguerris. La Police Municipale proposera, quant à elle, un parcours sur la sécurité routière à vélo. Place Métézeau, des parcours vélos avec des modules seront proposés par le service jeunesse de la ville aux enfants à partir de 11 ans. De même, un espace avec des vélos énergie sera à découvrir avec les amis et la famille. Le but est de pédaler pour illuminer la colonne face à soi. Les enfants, à partir de 10 ans, pourront tester le simulateur 5D. Grâce à une plateforme en mouvement et un casque Oculus rift, ils seront immergés dans un monde sportif virtuel et auront les mêmes sensations que si ils étaient sur un VTT dans une descente, ressentant les bosses, les sauts et le vent sur leur visage. Pour cette journée, l’Association Française des Collectionneurs de Véhicules Pompier exposera deux vélos pompiers restaurés et présentera l’évolution du vélo pompier au fil des âges. Pour finir, l’animation, appelée Slot Humain, qui a pour but de faire avancer les cyclistes d’un circuit en pédalant le plus vite possible, sera à faire entre amis, sportifs ou non.

Charlyne Didelot

Cet article La fête du Tour en attendant le Jour-J ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Il n’y a pas d’âge pour lui dire qu’on l’aime : bonne fête maman !

La première femme de notre vie. Petits, elle guide nos premiers pas. Adolescents, elle console nos chagrins. Plus grands, elle est comme un phare dans le tumulte de la vie. En vieillissant, on se rend compte combien elle est précieuse. Il n’y a pas d’âge pour dire à sa maman qu’on l’aime et si la pudeur des sentiments est là toute l’année, profiter de la Fête des Mères pour le lui exprimer, est un beau cadeau.

Entendre des chuchotements, voir dépasser du petit dos un paquet ou une feuille malhabilement pliée de leurs petites mains, les regarder courir cacher ce petit quelque chose dans leur chambre parce que « chut, ce n’est pas encore la Fête des Mamans ». A l’école, voilà un moment qu’ils travaillent sur le cadeau de la Fête des Mères. Chaque jour, nos petites têtes blondes manquent de gaffer sur cette surprise qu’elles préparent avec tout le sérieux que cela implique. Quand enfin il est temps de la ramener à la maison, il faut toute l’ingéniosité et la complicité des grand-frères ou du papa, pour qu’avec la discrétion d’un éléphant dans un magasin de porcelaine, ils aillent le cacher jusqu’au dimanche. Ce manège ne manque jamais de faire sourire une maman attendrie. Plus tard, le collier de pâtes sera accompagné d’un joli poème, les bafouillages, trous de mémoire et hésitations apporteront un charme indéniable à cette déclaration. En grandissant, les bambins sollicitent l’aide du papa, avec les sous de leur tirelire, ils veulent aller, comme un grand, dans un magasin et acheter un cadeau pour leur maman. Souvent kitch (oui, ne nous voilons pas la face, les enfants n’ont pas toujours le bon goût dés tout petits), le plaisir d’offrir est si évident, la fierté dans le regard si grande, que celui de recevoir est garanti. Jeunes adultes, il faut parfois laisser quelques indices ou qu’un complice de la maman, soit chargé de rappeler que le jour de la Fête des Mères approche. Dans une fratrie, il n’est pas rare de voir la grande sœur s’occuper pour tout le monde de trouver le cadeau idéal : « tu aimes bien faire ça, je te donnerai des sous ». L’important, c’est qu’en ce jour, tous font l’effort d’écourter la grasse matinée dominicale, pour le plaisir de déjeuner en famille, réunis autour de la figure maternelle. Puis, on fait des enfants, et on devient soi-même parents. En tant que mère, on comprend les sourires discrets de maman,les larmes d’émotions devant la boîte à camembert décorée. En tant que papa, on doit encore penser à sa propre mère, mais aussi anticiper la Fête de l’être aimé et aider ses enfants à la préparer. Ces nouvelles générations sont l’occasion de beaux repas, au restaurant ou à la maison, pour fêter les femmes de la famille. On offre alors des fleurs, du parfum, on connaît désormais les goûts de cette femme, qui nous a porté, aimé et dont on a toujours besoin malgré le temps qui avance. On tente de lui rendre tout ce qu’elle nous a apporté, lui faire comprendre, avec la pudeur de l’âge, que les doux mots du poème de l’enfance, sont toujours présents. Ces petits plaisirs font de ce troisième dimanche de mai, l’une des plus douces journées de l’année. Que vous soyez maman ou future, nous vous souhaitons à toutes, une belle Fête.

Manon Brousseau

Cet article Il n’y a pas d’âge pour lui dire qu’on l’aime : bonne fête maman ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Philippe Hurel ardent défenseur du savoir-faire français

La Fabrique de meubles de Coulombs a succédé aux Établissements Gouget grands-parents de Philippe Hurel, créateur de meubles d’exception reconnus dans le monde entier.

Philippe Hurel a passé le flambeau à son fils Maxime en 2016, mais poursuit sa croisade pour la défense du savoir-faire français et des métiers d’arts. Voici la vision de Philippe Hurel sur le mobilier de luxe à la française : « Dans le temps, on achetait des meubles pour être bien chez soi, pour toute une vie. Aujourd’hui, on est concurrencé par la production chinoise. C’est une perte de savoir-faire pour l’avenir et pour nos métiers sachant qu’on a la première forêt européenne. Les gens ne réfléchissent pas quand ils achètent des meubles, qu’il y a une véritable histoire derrière le mobilier. Il faut lire l’ouvrage de Jean Diwo Les Dames du Faubourg. Il raconte l’histoire du Faubourg Saint-Antoine à Paris, comment l’ameublement français est né. Tous les créateurs venaient au Faubourg, surtout ceux d’Europe du nord. Aujourd’hui, les choses ont changé, on devrait renseigner les gens sur ce qu’ils achètent, même l’État n’achète plus français. Le meuble de qualité naît grâce à des passions. Tout au long de ma carrière à la Fabrique de meubles de Coulombs, même l’ébéniste du fond de l’atelier était important et heureux de se sentir utile. Je viens de passer un mois à Paris, il n’y a, c’est une façon de parler, plus rien de français dans les magasins. On vend nos produits au Japon pour des gens très connus qui ont le respect du travail manuel. Nous aimerions qu’on respecte et qu’on incite les gens à faire quelque chose de leurs mains. On passionne des gens pour la cuisine on pourrait le faire pour d’autres métiers comme la couture ou la plomberie. Mon plombier est désolé de ne pas trouver un plombier qualifié. Il faut donner un job aux jeunes. On ne développe l’intellectuel que lorsqu’on sait faire quelque chose de ses mains. Nous avons rencontré au Japon, lors de notre denier voyage, le très grand architecte Tadao Ando, ça fait plaisir de voir que des gens comme lui apprécient notre travail. Nous avons réalisé pour un acteur très connu une cheminée du style Pompadour. Elle est dans son salon comme objet décoratif et a été réalisée entièrement à la main par un ébéniste avec du chêne teinté. C’est du savoir-faire et une reconnaissance du savoir-faire. Il faut acheter moins mais acheter mieux. On doit aux enfants une éducation et un métier. C’est une notion en perte et c’est dommage. La création c’est parfois du bon sens et de la réflexion. C’est ce qui fait la valeur des choses. En France, il y a trop de charges sociales. Les intermédiaires y gagnent beaucoup d’argent. Je voudrais qu’on donne aux gens l’envie de se renseigner sur ce qu’ils achètent. Une idée que j’ai formulée, c’est de faire venir à Dreux des jeunes chefs de talents et leur demander de concocter un repas avec les produits essentiellement du terroir pour montrer les savoir-faire de notre région. J’ai eu de la chance de rencontrer de nombreuses équipes talentueuses qui ont fait avancer notre fabrique avec moins de charges et plus de passion, le luxe français, la tradition et le savoir permettront aux jeunes d’avoir un avenir dans la créativité. »

Propos recueillis par Annie Duval-Petrix

Cet article Philippe Hurel ardent défenseur du savoir-faire français est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Delrieu : une histoire qui dure

La bijouterie Delrieu, bien connue des drouais, est installée en Grande Rue Maurice Viollette depuis maintenant trente ans.

A l’origine, ce sont les parents de Corinne Parmentier qui ont créé cette boutique totalement indépendante, aujourd’hui encore. C’est très tôt que celle-ci a commencé à s’imprégner du métier et ce fut une évidence pour elle et son mari, David Parmentier, de reprendre l’affaire familiale, il y a six ans. « Nous avons tout appris avec mes beaux-parents et aujourd’hui nous sommes heureux de pouvoir faire perdurer notre commerce, malgré les difficultés que peut rencontrer le centre-ville » confie David Parmentier. Actuellement, quatre personnes travaillent dans la bijouterie, qui propose des produits tant pour les femmes que pour les hommes. Que ce soit des bracelets, des colliers, des boucles d’oreilles, des bagues ou encore des montres, il y en a pour tous les goûts. On peut se faire plaisir et, bien sûr, faire plaisir avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses ou semi-précieuses et même du cristal. Plusieurs marques bien connues y sont proposées, comme Pandora, Swarovski, Mauboussin, Fossil, Clozeau, Una Storia et bien d’autres. Les bracelets Pandora ne cessent d’ailleurs d’avoir un franc succès depuis leur création, et le principe de pouvoir les personnaliser avec les « Charms » de son choix selon l’occasion. « Nous avons des marques leader, comme Pandora, qui reste depuis plusieurs années une de nos meilleurs ventes » précise Corinne Parmentier. D’ailleurs, à l’occasion de la Fête des Mères qui approche, puisque celle-ci a lieu le dimanche 27 mai, la bijouterie propose une offre spéciale jusqu’au 30 mai. Pour un achat d’une valeur de 129€ chez la marque Pandora, un bracelet jonc est offert. Une idée cadeau qui pourra faire plaisir à toutes les mamans. Et si vous avez besoin d’aide, un membre de l’équipe sera ravi de pouvoir vous conseiller parmi le large choix de produits proposés en magasin. Le conseil à la clientèle est un aspect du métier très important si ce n’est le plus important pour les propriétaires de la bijouterie. C’est ainsi qu’ils participent dans le courant de l’année à des formations mises en place par les fabricants afin de bien connaître les produits et savoir les mettre en valeur dans leurs vitrines. La bijouterie Delrieu propose également plusieurs services, comme la réparation des bijoux, le changement de piles, la gravure, la transformation de bijoux et aussi l’achat d’or.

Bijouterie Delrieu
25 Grande Rue Maurice Viollette
28100 Dreux
Tel : 02 37 46 07 16
Horaires d’ouverture :
Du mardi au samedi de 9h30 à 12h15 et de 14h à 19h.

Charlyne Didelot

Cet article Delrieu : une histoire qui dure est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Anet : les nouveaux aménagements de la déchetterie sont terminés

Après 12 semaines de travaux, la déchetterie d’Anet a rouvert ses portes le mercredi 16 mai. L’objectif de ce chantier était de restructurer le plan de circulation des véhicules et de pouvoir accueillir de nouvelles bennes.

Mission accomplie aujourd’hui, puisque les utilisateurs vont pouvoir apprécier une entrée et une sortie bien distinctes, contrairement à ce qu’ils ont pu connaître auparavant. C’est une déchetterie plus facilement praticable qui a été pensée, tant pour les particuliers que pour les poids lourds. « Nous avons agrandi les aires de manœuvre pour les camions, ajouté des quais de déchargement et réalisé une nouvelle voie pour faciliter la circulation des usagers » explique Dominique Marie, Vice-président de l’Agglo du Pays de Dreux en charge de la Collecte et de la Valorisation des déchets. En effet, trois quais et trois bennes supplémentaires ont été installées, une blanche couverte, destinée aux cartons, et une Eco-Mobilier. Dans celle-ci, les usagers peuvent mettre leurs meubles usagés, comme des canapés, des matelas, un bureau ou encore un salon de jardin. Une nouveauté qui est à la charge de Eco-Mobilier et non de l’Agglo du Pays de Dreux, et qui permettra de faciliter le tri de certains. « Il était nécessaire de créer ces nouvelles bennes pour faciliter la circulation, car il y a tout de même près de 26 000 passages par an ici » précise Benoît Delahayes, responsable du service déchetterie de l’Agglo du Pays de Dreux. Parmi les nouveautés, il est maintenant possible de trier les déchets toxiques, comme les produits phytosanitaires, de bricolage et de décoration comme la peinture, d’entretien des véhicules, de piscine, de cheminée, de barbecue ou encore des produits comme les déboucheurs de canalisations ou des décapants pour le four. La déchetterie est toujours accessible grâce à la carte qui donne accès aux onze déchetteries de l’agglomération et qui permet de comptabiliser le nombre de passages et les produits apportés par les usagers. Une barrière a également été installée, elle est contrôlée par les deux gardiens du site, ce qui permettra de gérer plus facilement l’avancement des véhicules sur les différents quais. « Je tiens à préciser que les gardiens sont là pour surveiller et conseiller mais certainement pas pour vider les véhicules » ajoute Dominique Marie. Le coût global de ce projet de réhabilitation de la déchetterie d’Anet s’élève donc à 339 182€, entièrement financé par l’Agglo du Pays de Dreux.

Déchetterie
11 Allée du Brigault
28260 Anet

Jours d’ouverture jusqu’au 15 novembre :
Le lundi, le mercredi et le vendredi de 9h à 11h45 et de 14h à 17h45
Le samedi de 9h à 12h15 et de 13h30 à 17h45

Charlyne Didelot

Cet article Anet : les nouveaux aménagements de la déchetterie sont terminés est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’Agglomération et la Chambre des Métiers deviennent partenaires

Gérard Hamel, président de l’Agglomération du Pays de Dreux, et Michel Cibois, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Eure-et-Loir (CMA28), signent une convention de partenariat pour venir en aide aux entreprises.

Soutenir la création, la reprise et la transmission d’entreprises artisanales, favoriser leur développement et animer le territoire, voilà les principaux axes fixés par cette convention signée le 14 mai 2018 pour une durée d’un an. « Des conseillers de la CMA28 assureront des permanences pour l’accueil des créateurs ou repreneurs d’entreprises artisanales dans les locaux de la M2ED afin de les conseiller dans leur parcours », indiquait Tony André, directeur de la Chambre de Métiers. Dans le cadre de son programme Starter la CMA28 propose conseils et formations pour les entreprises de moins de 36 mois. Elle organisera des actions de promotion des métiers de l’artisanat et de l’apprentissage sur le territoire de l’agglomération et s’efforcera de sensibiliser les artisans à la nécessité d’intégrer le numérique dans leur pratique tout en les aidant à se préparer à la mutation économique. « Un petit-déjeuner sur ce thème sera organisé. Il sera complété par des visites d’entreprises réalisées par les chargés de développement de la CMA28 pour mieux cerner les besoins », indiquait le directeur. Pour assurer le relais de proximité de la CMA28 auprès des artisans, Stéphane Goupy, secrétaire adjoint de la chambre, peintre à Dreux, Michel Moreau, membre associé patron d’une entreprise de bâtiment à Châteauneuf-en-Thymerais et Jean-Michel Provendier, élu de la chambre fleuriste à Dreux, sont prêts à prodiguer conseils et renseignements. L’Agglo et la Chambre des Métiers travailleront ensemble pour accompagner au mieux les projets du territoire et proposeront des réunions d’information pour présenter les outils existants. « Dans le cadre de sa compétence, l’Agglomération souhaite développer des partenariats avec, comme ici la CMA28, ou la CCI (Chambre du Commerce et d’Industrie). Nous travaillons ensemble depuis longtemps mais il valait mieux le formaliser. Les managers de proximité de l’agglomération avec Pierre Leportier, élu référent à l’Agglo, et les membres de la Chambre assurent le lien et font remonter les informations pour bien cibler et être le plus efficace possible. Nous avons bien étudié la manière de travailler ensemble », indiquait Gérard Hamel. « C’est important de se rencontrer et de continuer le travail ensemble avec le maire et le président de l’Agglomération », soulignait Michel Cibois qui compte aussi sur le centre de développement du numérique bientôt opérationnel au centre de Dreux.

L’artisanat en chiffres :
L’agglomération composée de 81 communes compte 2570 entreprises artisanales dont :
– 222 dans le secteur de l’alimentation,
– 1133 dans le secteur du bâtiment,
– 338 dans le secteur de la production
– 877 dans les services.
Le secteur a gagné 82 entreprises par rapport au 31 décembre 2016.
Ces entreprises emploient 3750 salariés et 349 apprentis.

Annie Duval-Petrix

Cet article L’Agglomération et la Chambre des Métiers deviennent partenaires est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Jean d’Albi dévoile son travail en braille avant de diriger son orchestre

Jean d’Albi est musicien, organiste, arrangeur, chanteur et chef d’orchestre. Non voyant depuis l’âge de 7 ans, l’artiste nous dévoile son parcours atypique pour lire et écrire la musique grâce à l’écriture à points saillants inventée par Louis Braille.

Louis Braille, devenu aveugle très jeune à la suite d’un accident, apprendra à lire sur des lettres en relief à l’institution royale des jeunes aveugles, fondée par Valentin Haüy. « Les jeunes aveugles pouvaient lire ces lettres mais ne pouvaient pas les écrire. Elles étaient collées sur du papier », explique Jean d’Albi. Le principe de l’écriture inventée par Louis Braille est basé sur des points en relief réalisés à l’aide d’une planchette et d’un stylet à l’usage des aveugles. « A ce système, déjà supérieur à ce qui se faisait à l’époque, Louis Braille apportera des innovations telles que la notation musicale ponctuée qui est devenue de nos jours ce que l’on nomme la ‘‘Notation musicale braille internationale’’. Les lettres de l’alphabet d, e, f, g, h, i et j correspondent à do, ré, mi, fa, sol, la, si, en valeur de croches. Après, de n à t : n, o, p, q, r, s et t en valeur de blanches, plus les signes spécifiques, les silences et les nuances. Pour le piano, il y a des lettres pour les premiers et deuxièmes doigts », poursuit le musicien. Par la suite, l’emploi du braille ne fait que se développer. Cette écriture sera officiellement adoptée en France même s’il restait un problème important : celui de la communication entre aveugles et voyants, qui avait été une des préoccupations majeures de Valentin Haüy. « Aveugle à l’âge de 7 ans, je suis allé dans une école spécialisée de Toulouse avant de venir à Paris dans la même école que Louis Braille, celle où il a été professeur. J’ai complété mes études musicales à l’institut national des jeunes aveugles. De nombreux organistes sont sortis de cette école. J’ai appris la direction d’orchestre avec Eugène Bigot, chef et fondateur de l’orchestre de Radio France. A 22 ans, je dirigeais l’orchestre de Marseille-Provence », ajoute Jean d’Albi. « Maman, qui n’était pas aveugle, communiquait avec moi grâce à l’écriture braille. Ma fille Sabine et certains de mes élèves communiquent avec moi de la même façon aujourd’hui ». Pour préparer ses concerts, Jean d’Albi choisit ses partitions et les envoie au service de transcription en braille de l’association Valentin Haüy. Il déchiffre les textes sur son ordinateur grâce à une reconnaissance vocale ainsi qu’une réglette en braille. Jean d’Albi dirigera l’orchestre du Pays de Dreux, le samedi 16 juin à 21h, à la Chapelle Royale de Dreux. Au programme, le chef d’orchestre a choisi Dvorak, Neruda, Schubert et Tchaïkovsky. Il sera accompagné des solistes Jean-Philippe Kuzma (violon) et Gilles Mercier (trompette).

Annie Duval-Petrix

Samedi 16 juin à 21h à la Chapelle Royale.
Entrée 18 €, gratuit pour les moins de 18 ans.
Renseignements au 06.51.87.91.13.

Cet article Jean d’Albi dévoile son travail en braille avant de diriger son orchestre est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Houdan : la Boucherie des Arts est ouverte !

Le jeudi 10 mai, un nouveau commerce a ouvert ses portes dans la commune de Houdan. Il s’agit de la boucherie, charcuterie, traiteur de Loïc Pioche, installée rue de Paris.

Difficile de manquer cette nouvelle enseigne avec ses grandes baies vitrées, qui permettent d’admirer l’ensemble de la boutique. C’est au 65 rue de Paris que se trouve le commerce, dans le bâtiment qui fut un temps l’ancienne mairie de Houdan, puis un centre de l’administration fiscale, pour être laissé à l’abandon pendant plusieurs années avant d’être entièrement remis en état. Ce projet, baptisé « La Cour des Arts », accueille à l’étage des logements et au rez-de-chaussée des commerçants, dont Loïc Pioche. Boucher de père en fils, il a appris le métier en Normandie et a travaillé chez plusieurs patrons jusqu’en 1997, où il démarre sa première affaire à Neauphle-le-Château avant de la vendre en 2015. Loïc Pioche travaillera alors pendant un peu plus de deux ans en remplacements de patrons, avant d’être contacté par un promoteur pour le local de Houdan. « C’est une ville que j’apprécie et qui se développe » dit-il. Après trois mois de travaux dans le local de 130 m², avec l’entreprise Opium Architecture, spécialisée dans l’aménagement de boucheries, charcuteries et fromageries, Loïc Pioche a accueilli avec plaisir ses clients houdanais. A l’intérieur, on retrouve, au mur, le blason de la commune et la célèbre poule de Houdan. « Je travaille avec un éleveur de poules de Houdan, en Bretagne, mais par la suite avec la Confrérie Gastronomique de la Poule et du Pâté de Houdan, nous aimerions relancer un élevage ici » raconte Loïc Pioche. En attendant, il proposera de nombreux produits dans sa boutique, provenant de différents éleveurs français : de Excideuil en Dordogne, de Bellac ou encore Saint-Céré dans le Lot, avec les races Limousine, Salers et Aubrac. A la Boucherie des Arts, il y a du veau, du bœuf, de l’agneau, du cochon, de la volaille, mais aussi de la charcuterie d’Auvergne de la Maison Laborie, du jambon d’Italie, d’Auvergne et Basque. Un espace rôtisserie est proposé, ainsi qu’un service traiteur avec des produits maison et des conserves de l’entreprise Couronne de Dijon, à Saint-Brice-sous-Forêt dans le Val-d’Oise. Un charcutier à l’ancienne travaille aussi à la boucherie et propose du boudin noir et du pâté. Il est simple de voir les produits et le travail réalisé à l’intérieur de la boutique puisque le côté cuisine, lui aussi, est visible des passants. Une envie de Loïc Pioche de montrer leur savoir-faire. « Si cela s’appelle Boucherie des Arts, c’est parce que nous sommes dans la Cour des Arts mais aussi parce que dans art, il y a artiste et artisan » raconte-t-il. Afin de se présenter lui et son équipe, Loïc Pioche organise une journée d’inauguration, le samedi 16 juin, avec l’installation d’une plancha dans la rue et la dégustation du jambon blanc Le Prince de Paris, de la société Doumbéa.

Charlyne Didelot

Boucherie des Arts
65-67 rue de Paris
78550 Houdan

Cet article Houdan : la Boucherie des Arts est ouverte ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’Association Sportive et Culturelle de Mézières en plein essor

L’Association Sportive et Culturelle de Mézières-en-Drouais (ASC) est installée dans le cadre champêtre du parc d’une ancienne maison bourgeoise au bord de la rivière. Un espace vivifiant et enchanteur pour l’épanouissement des enfants et de leurs parents.

Elle représente la maison de vacances à la campagne dont tout le monde rêve. L’ASC, présidée depuis quelques mois par Ludovic Frère, agit dans quatre secteurs d’activités. Daniel Préville, directeur de la structure, propose un accueil de jour pour les enfants de 18 communes de l’agglomération du pays de Dreux ainsi que la gestion de l’accueil de loisirs de Vert-en-Drouais sur site. L’ASC organise des séjours de un à plusieurs jours pour les enfants de 3 à 12 ans, des spectacles et des veillées parents-enfants. L’ASC accueille près de 900 enfants. Le volet 13-25 ans dispose d’un comité de 10 à 15 jeunes qui portent le projet. « Il gèrent les budgets, choisissent les projets, les mettent en œuvre et en assurent la communication. Certains participent au chantier jeunes bénévoles dans Les Cévennes » explique le directeur. Le Point Information Jeunesse (PIJ) assure une permanence dans les locaux de l’ASC mais aussi au collège Taugourdeau et au lycée Rotrou de Dreux. Isabelle Thomas en est l’animatrice. Elle répond aux questions des jeunes et propose des actions thématiques dans les communes partenaires. Le troisième secteur d’activité de l’ASC est le secteur famille, créé en 2013. Il est géré par Laura Courpron. L’animatrice organise 3 à 4 séjours parents-enfants chaque année, à des tarifs très attractifs financés par la CAF. Le secteur famille, c’est aussi des ateliers parents-enfants, à partir de 12 mois, pour un éveil à la motricité, des ateliers cuisine et chant. Daniel Préville précise : « En 2016, Laura Courpron a mis en place un réseau parentalité composé d’élus, de membres de la CAF, de la PMI, d’assistantes maternelles, de directrices d’écoles et de mamans avec pour objectif de définir les problèmes rencontrés par les familles et proposer des actions, comme fin mai, un cycle vivre et grandir ensemble, puis un cycle sur les relations dans la fratrie. En fin d’année, une demi-journée sera dédiée à la sensibilisation des enfants et des parents à l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux. Le 9 juin, nous organisons un défi famille avec un enfant et un adulte avec un fil rouge autour d’un Escape Game. Un marché artisanal aura lieu le 30 juin dans la cour de la mairie de Charpont. Le 8 septembre, à la maison de la culture de Sainte-Gemme-Moronval, nous organiserons un festival pour enfants, gratuit et ouvert à tous, avec de nombreuses activités au programme ». La section sports et culture compte 280 adhérents avec de la gym parents-enfants, de 12 à 36 mois, des écoles multisports, une section adultes-ados propose zumba, rock, step, renforcement musculaire, capoeira et yoga. Enfin pour les seniors, il y a une section gymnastique d’entretien. Les activités culture sont des ateliers enfants et pour les adultes ce sont couture et loisirs créatifs. « En l’espace de 6 ans, nous avons doublé notre budget qui s’élevait à 800.000 € en 2017. Nous employons 26 personnes », conclut Daniel Préville, en poste depuis 2012.

Annie Duval-Petrix

Cet article L’Association Sportive et Culturelle de Mézières en plein essor est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Mai 2018
LMMJVSD
12
78
20
212627