Actu 28

5 avril 2018

Avril : Au fil de l’eau à l’AgglOcéane !

<p>L’AgglOcéane vous accueille tout au long de l’année au cœur de ses espaces Aquatique et Océane pour vous offrir des prestations de loisirs, de remise en forme et de détente. Notez bien vos prochains rendez-vous pour ce mois d’avril !</p>

Actualités

Les Tremplins des talents s’invitent au Centre d’Art J.R. Lozac’h

Les Tremplins des talents de Christian Lebon est un grand concours gratuit destiné à dénicher des talents artistiques. L’événement, exceptionnel dans notre région, se déroulera sur trois dates au centre d’Art Jean-René Lozac’h, à Saint-Maixme-Hauterive.

Il a découvert le centre d’Art à l’occasion de son inauguration l’été dernier et il en est tombé amoureux. « C’est un endroit magique où l’on sent immédiatement la présence chaleureuse du public. Charles Trenet aurait aimé y chanter. Il aimait les choses extraordinaires, les endroits incroyables, les ambiances particulières », explique Christian Lebon qui a longtemps vécu aux côtés du poète, nommé le Fou chantant. Chanteur, animateur, Christian Lebon anime depuis plus de 25 ans Les Tremplins des talents, imaginé à l’époque par Charles Trenet pour pérenniser la chanson française et donner leur chance à des talents méconnus. « Les Tremplins des talents se déroulent habituellement dans une vingtaine de villes, avec une sélection de trois participants dans chaque ville pour la finale. Cette année, exceptionnellement, nous proposons trois dates dans un même lieu. Les castings auront lieu les dimanches 15 avril, 13 mai et 3 juin, à 15h30 », indique Christian Lebon. « Musiciens, chanteurs, illusionnistes, jeunes créateurs, danseurs, humoristes, auteurs compositeurs, interprètes, tous sont les bienvenus. Il y a déjà pas mal d’inscriptions enregistrées. Le jury sera composé de personnalités locales et de professionnels du spectacle », confie Marguerite-Marie Lozac’h, présidente et directrice artistique du Centre d’Art Jean-René Lozac’h. « La demi-finale aura lieu à Paris, au cabaret l’Artishow, partenaire depuis de nombreuses années de la manifestation, et la finale se déroulera dans une grande salle parisienne », ajoutent les organisateurs. « Le gagnant des Tremplins des talents pourra présenter son récital ou spectacle pendant une semaine au cabaret l’Artishow et sera invité à notre tournée d’été. Nous ne proposons pas, comme c’est souvent le cas, d’enregistrer un CD. Nous proposons aux artistes de la scène et la rencontre avec le grand public », poursuit Christian Lebon. Le concours Les Tremplins des talents est soutenu par Le Centre d’Art Jean-René Lozac’h, le golf du Bois d’O, le Grand Monarque et M’Ta Ville. Les inscriptions sont ouvertes.

Annie Duval-Petrix

Renseignements et inscriptions : 06.12.43.41.98 – 06.95.09.29.78 – 02.37.51.04.61.
Centre d’Art Jean-René Lozac’h– Golf du Bois d’O : La ferme de Gland 28170 Saint-Maixme-Hauterive.
contact@centredartjeanrenelozach.fr
michele.laheyne@wanadoo.fr

Programmation annuelle du Centre d’Art Jean-René Lozac’h.
Rendez-vous théâtre, comédie et musique :  
• Samedi 21 avril, à 19h45 – Colas Breugnon de Romain Roland apéritif, spectacle et souper
• Dimanche 22 avril à 15 h – La paix chez soi de Georges Courteline : représentation et collation
• Dimanche 27 mai à 15h –Double jeu de Robert Thomas : spectacle et collation

Cet article Les Tremplins des talents s’invitent au Centre d’Art J.R. Lozac’h est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

RTV 95.7 Podcast : La Chronique des Possibles

Avril !

S'abonner gratuitement

Un bel anniversaire pour l’UDTL

L’Université Drouaise du Temps Libre fête, cette année, ses 40 ans. L’occasion pour les adhérents de se réunir, le mardi 10 avril, à l’Agora de Vernouillet.

C’est en juillet 1978 que Pierre Marrie et plusieurs enseignants retraités décident de créer ce qui s’appelait à l’époque l’UDRTL, l’Université Drouaise de la Retraite et du Temps Libre. Leur objectif était de proposer des cours aux personnes retraitées, afin qu’elles puissent continuer d’accéder à diverses connaissances. Cependant, il y a vingt ans, le nom a changé pour devenir l’Université Drouaise du Temps Libre, attirant ainsi des personnes de tous âges. A sa création, l’UDTL comptait 168 adhérents, 529 en 1987, 679 en 1998 et 1049 en 2008. Le mardi 10 avril sera donc particulier pour les adhérents de l’UDTL qui sont aujourd’hui près de mille. Durant cet après-midi, Gérard Hamel, maire de Dreux et Daniel Frard, maire de Vernouillet s’exprimeront, ainsi que Françoise David-Sciara, vice-présidente de l’Union Française des Universités Tous Âges. François Fillon, bien connu au sein de l’association Flora Gallica, a fait partie des créateurs de l’association et se chargera de la présentation des premières années de l’association. Un diaporama sera diffusé, grâce auquel les quarante années de vie de l’UDTL seront retracées. Le chanteur Luc Sixties proposera des chansons des années 80 dans l’après-midi et la chorale de l’UDTL donnera un concert, accompagnée au piano par Jean-Charles Acquaviva, petit-fils du premier trésorier de l’association. Près de cent-soixante-dix personnes ont répondu favorablement à l’invitation de l’UDTL, une marque d’affection particulière pour cette association bien connue des drouais. Un moment important également pour son président Michel Charron, membre de l’UDTL depuis vingt ans. « Cela me touche d’autant plus que je suis arrivé dans l’association pour ses vingt ans. J’ai été trésorier pendant dix-huit ans et j’ai aussi assuré les cours d’informatique. Mes trois années de présidence sont donc une petite partie de mon activité à l’UDTL. Je pense aussi à arrêter cette fonction, je suis arrivé pour les vingt ans alors pourquoi ne pas partir pour les quarante. Mais je serai toujours là pour donner un coup de main. » confie Michel Charron. Ce bel après-midi, qui s’annonce fort en émotions et souvenirs, se clôturera autour d’un buffet.

Charlyne Didelot

Université Drouaise du Temps Libre
15 rue de Sénarmont 28100 Dreux
Tel : 02 37 50 15 49
Mail : udtl.dreux@wanadoo.fr
Site : www.udtldreux.fr

Cet article Un bel anniversaire pour l’UDTL est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Dreux : le programme des travaux de voirie a été dévoilé

Aïssa Hirti, adjoint au maire en charge de la voirie, a dévoilé la semaine dernière, dans les locaux des services techniques de Dreux, la programmation des travaux de voirie de l’année sur la commune.

La municipalité a fait appel, il y a quelque temps, à une entreprise pour réaliser un diagnostic sur l’état de la voirie de la ville. Il en est ressorti que sur les 150 kilomètres de voirie, 25 à 30 kilomètres sont à refaire. Les travaux commenceront donc dès le mois de mai, par la réfection de la rue Raymond Poincaré, dans le quartier des Rochelles. Dans un premier temps, Gedia interviendra sur le réseau d’eau, ensuite la ville fera un nouvel enrobé sur les 280 mètres de voirie, et procédera à la création d’un caniveau et de passages piétons. En centre-ville, la rue du Vieux Pavé sera entièrement refaite en août, avec un bitume tout neuf sur les 180m de la rue. Au début de l’été, ce sera les 180m de la rue Victor Hugo qui seront complètement rafraîchis. Une requalification de la voirie sera faite et des places de stationnement seront créées. Pour le moment, deux options sont proposées, 45 ou 58 places, à définir en concertation avec les riverains. Durant le deuxième semestre, la rue de Billy fera l’objet d’un chantier important, sur 600 mètres de voirie, avec des travaux au niveau de l’eau potable, réalisés par Gedia, et un gros travail sur l’assainissement. Pendant la durée des travaux, le parking du 1er Bataillon d’Eure-et-Loir sera interdit d’accès aux poids lourds. Du côté du quartier de Sainte Eve, l’avenue Voisin sera refaite sur toute sa longueur (210m) et des places de stationnement seront créées. Il y aura également des travaux d’enfouissement de réseau réalisés, tout cela entre octobre et décembre. Une campagne d’émulsions est également prévue sur la ville afin de réparer certaines zones, abîmées pour beaucoup par le gel de cet hiver. « On nous sollicite tous les jours pour effectuer des travaux de voirie » précise Aïssa Hirti. D’autres projets sont également en cours, comme, en prévention, l’installation de silhouettes au niveau des passages piétons situés à proximité des écoles et sur des lieux où il y a déjà eu des accidents. Également, un beau projet pour les cyclistes avec la réalisation d’un plan de pistes cyclables. Ces travaux se feront en plusieurs étapes, cette année, le centre-ville et en 2019 et 2020, un élargissement sur les quartiers avec comme objectif final l’idée de relier les quartiers au centre-ville avec les pistes cyclables. Les rues de la ville de Dreux ne manqueront donc pas de travaux pour les années à venir.

Charlyne Didelot

Cet article Dreux : le programme des travaux de voirie a été dévoilé est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Des journées et un salon du livre pour l’enfance et la jeunesse

La plus grande librairie de poésie de France pour les jeunes, un salon du livre ouvert à tous, des spectacles et une librairie parlante avec les comédiens de La Caravane des Poètes, c’est le programme des rendez-vous culturels à Sainte-Gemme-Moronval, du 10 au 14 avril.

Les journées et le salon du livre de poésie pour l’enfance et la jeunesse sont une manifestation culturelle autour du livre et de l’oralité. Elle existe depuis 7 ans autour de la ville de Maintenon. « Par la volonté et la détermination de l’association Textes et Rêves et des communes d’Abondant, Charpont, Ecluzelles, Le Boullay-Thierry, Luray, Mézières-Marsauceux, Ouerre, Sainte-Gemme-Moronval et Villemeux-sur-Eure, le projet a finalement abouti sur l’agglomération drouaise », explique Marie Poumarat, comédienne et animatrice de la manifestation. Du mardi 10 au samedi 14 avril, la troupe de Textes et Rêves s’installera à la Maison de la culture de Sainte-Gemme-Moronval pour y recevoir les enfants des écoles participantes. Les journées du livre seront encadrées par une équipe de cinq personnes (un animateur et responsable des livres et quatre comédiens). Ils recevront du mardi au vendredi 19 classes. « Le principe est simple. Nous proposons près de 2.000 livres d’auteurs classiques et contemporains réalisés par cinquante éditeurs. Dans un premier temps, une vingtaine de minutes environ, les enfants et leurs enseignants sont invités à regarder et à feuilleter les livres disposés sur les tables. Ensuite, librement, ils choisissent un ouvrage puis un texte à l’intérieur de celui-ci. Quand chaque enfant a choisi son livre, tous sont emmenés par les comédiens dans une petite salle annexe transformée en jolie salle de spectacle. Les comédiens vont lire, chanter et jouer pour eux les textes choisis et… le livre devient parole. Pendant qu’un autre groupe feuillette les ouvrages à son tour », explique Marie Poumarat. Le samedi 14 avril, les livres restent en place et la manifestation se transforme en Salon du livre ouvert à tous et gratuit. Le salon est ouvert aux adolescents qui sont venus pendant la semaine mais aussi les parents, grands parents, frères et sœurs, enseignants ainsi que tous les amoureux des livres et les curieux qui peuvent acheter les livres exposés et profiter de mini-spectacles impromptus proposés par les comédiens et une musicienne », poursuit la comédienne. Tout au long de la journée, les comédiennes Pauline Maharaux, Marie Poumarat, la pianiste-chanteuse Zofia Rieger et l’animatrice Sylvia Dauvin animeront le salon et joueront pour les enfants et les adultes créant ainsi un événement fédérateur et festif. Un lieu de rencontre intergénérationnel et de cohésion sociale.

Annie Duval-Petrix

Les journées et salon du Livre, du mardi 10 au samedi 14 avril, à la maison de la culture de Sainte-Gemme-Moronval. Textes et Rêves et La Caravane des Poètes Tel : 06.72.70.29.25. textes.reves@wanadoo.fr et

www.caravanedespoetes.com

Cet article Des journées et un salon du livre pour l’enfance et la jeunesse est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Fidélité et convivialité émaillent la septième édition du salon des vins et de la gourmandise

Pour la 7e année consécutive, les membres du Lions Club Dreux Doyen organisaient leur salon des vins et de la gourmandise, à l’Agora de Vernouillet, au profit de l’association Enfants Cancers Santé.

Il y avait des appellations prestigieuses, Saint-Emilion grand cru, Pommard, Chablis, Bourgogne, des vins de champagne, du cidre, du calvados, du pommeau, du cognac et bien d’autres merveilles vinicoles produites dans nos régions par de petits vignerons, amoureux de leurs terroirs. Alsace, Anjou, Beaujolais, Bourgogne, Bordeaux, Côtes-du-Rhône et du Roussillon, Muscadet et Quincy ont séduit les amateurs d’authenticité. « Nous veillons à ne présenter qu’un seul vigneron par appellation », expliquait Alain Badets, membre du Lions Club Dreux Doyen, en charge de l’organisation du salon. Du côté des gourmandises, un large panel de douceurs, de charcuteries et de fromages permettait un alliage parfait avec les crus proposés. Huîtres, escargots, foies gras, salaisons et fromages de Savoie, fromages de chèvre, macarons, miel et safran, confitures artisanales étaient au rendez-vous. Les épouses des membres du Lions Club Dreux Doyen ont, comme chaque année, participé à l’organisation et à la confection du repas du samedi soir. Un moment d’échange et de convivialité toujours complet avec ses cent-vingt convives. « L’Agora de Vernouillet se prête parfaitement à notre manifestation. Nous y sommes accueillis gracieusement et la ville met tout en œuvre pour soutenir notre action en faveur de l’association Enfants Cancers Santé », rappelait Jean-Luc Hudebine, président du Lions Club Dreux Doyen. « Cette association, créée en 1998, est reconnue d’utilité publique depuis 2005. Elle est le principal financeur des médecins et chercheurs de la société française de lutte contre les cancers et leucémies de l’enfant et de l’adolescent. Soignés dans les 30 centres de cancérologie pédiatrique de France, seulement 83% des enfants guérissent grâce aux avancées de la recherche qu’il faut impérativement soutenir », rappelle le président. Tout au long de l’année, le Lions Club Dreux Doyen organise des manifestations spécifiques comme la vente des roses, la soirée des rois, la vente de champagne et participe à d’autres événements partenaires pour la collecte des lunettes, de la banque alimentaire et bébés du cœur, le Téléthon et LiSAgolf. En 2017, plus de 30.000€, collectés par le club, ont été intégralement versés à des organismes locaux, nationaux et internationaux dans les domaines de la santé, l’aide d’urgence lors de catastrophes naturelles, de l’éducation et de la culture », expliquait Jean-Luc Hudebine.

Annie Duval-Petrix

Cet article Fidélité et convivialité émaillent la septième édition du salon des vins et de la gourmandise est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Tous en marche pour les parcours du cœur

La vingtième édition des parcours du cœur se déroulera dimanche 15 avril au stade des Grands Prés, à Vernouillet. Une manifestation nationale à laquelle la ville de Vernouillet s’associe pour apporter son soutien à la Fédération Française de Cardiologie.

« Cette année marque la vingtième participation de la ville de Vernouillet aux Parcours du cœur », rappelle Daniel Frard, maire de Vernouillet. Elle apporte ainsi son soutien à la Fédération française de cardiologie dans son action de lutte et de prévention des maladies cardio-vasculaires, une action qui existe depuis 43 ans. Vernouillet favorise aussi, au quotidien, la pratique de l’exercice physique tant sur le plan ludique que pour ses bienfaits sur la santé. « Les parcours du cœur s’inscrivent tout naturellement dans le cadre du contrat local de santé signé par la ville », poursuit l’élu. Le Parcours du cœur est le premier rendez-vous de la belle saison, avant la course des 5 Moulins, le 22 avril et le Vernolitrail du mois de juin. Comme chaque année, les organisateurs, soutenus par une dizaine de partenaires, proposent un programme d’animations complet sur le stade pendant toute la matinée. Des parcours vélo, de la course d’orientation et de la danse rythmique pour attirer des publics plus variés.

Stade des Grands Prés – Chemin de Volhard de 8h45 à 13 h.
Renseignements : service des sports : Tel : 02.37.62.80.75.
Participation solidaire : 1 € au profit de la fédération française de cardiologie

Programme :

• 8h45 : départ parcours cyclo (54 km).
• 9h : départ parcours marche (6 ou 12 km), course à pied (6 ou 12 km), parcours cyclo-cross (3 km), parcours marche nordique (6 km).
• 9h15 : séance de thaï-chi par le COV aïkido (Chin Trin)
• 10h : initiation danse rythmique avec Malvina Marie
• 10h30 : démonstration de dressage et agility avec le club canin Multi-pat’s
• 11h : démonstration des gestes de premiers secours et de l’utilisation d’un défibrillateur avec les Pompiers de Dreux.
• 12h : atelier nutrition par un nutritionniste de la clinique de la Maison Blanche.

De 9h à 12h :

• Parcours initiation vélo et circuit VTT sur le stade
• Séance cardio (test de Luc Léger) avec les éducateurs sportifs municipaux
• Course d’orientation sur le stade avec l’Entente sportive des pompiers
• Initiation au cani-cross avec le club canin Multi-pat’s
• Conseil en nutrition avec le nutritionniste de la clinique de la Maison Blanche
• Conseil et prévention alcoolémie avec Alcool assistance
• Défi rameur et vélo avec le club de musculation rémois
• Prise de tension et dépistage du diabète avec la Maison du diabète et l’école d’infirmières
• Stands d’informations
• Ravitaillement offert par la ville (thé, café, eau, jus de fruits, fruits secs…)

Les partenaires :

La Fédération française de cardiologie
Le Comité départemental de gymnastique volontaire
La Maison du diabète
L’entente sportive des pompiers
Le Club canin Multi-pat’s
Alcool Assistance
L’école d’infirmières de Dreux
Les pompiers de Dreux
La clinique de la Maison Blanche
Le COV Aïkido
Le COV cyclotourisme
L’association Valentin Haüy
Club musculation rémois

Annie Duval-Petrix

Cet article Tous en marche pour les parcours du cœur est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La nature s’éveille, c’est l’heure des Naturalies !

Elles sont attendues avec impatience par les amoureux de la nature. Amateurs ou professionnels, les jardiniers ne manqueront pas Les Naturalies, le marché aux plantes de Dreux devenu le rendez-vous incontournable des connaisseurs. Il aura lieu les 14 et 15 avril dans le parc de la Chapelle Royale.

« Les Naturalies, c’est la mise à l’honneur du végétal, de l’environnement et de la biodiversité. Le thème retenu cette année est la permaculture. Une méthode de culture sans labour, ni engrais, sans traitement et sans herbicide », explique Loïc Deroyer, responsable de la manifestation aux espaces verts de la ville. Dans le cadre idyllique du parc de la Chapelle Royale, mis à disposition chaque année par La Fondation Saint-Louis, Les Naturalies réuniront cette année près de soixante-dix exposants. « Chacun à l’exclusivité de sa spécialité. Chaque édition apporte ses nouveautés. Nous aurons un créateur et collectionneur de sauges avec une centaine de spécimens, un créateur de mobilier de jardin, un pépiniériste spécialisé dans les arbustes et les arbres de collection et du safran avec la ferme de Badonville », indique Loïc Deroyer. Des animations et des récompenses émailleront les deux jours de la manifestation. Monique Patriat, présidente d’honneur, qui avait, il y a treize ans, initié les Naturalies en partenariat avec Loïc Deroyer, recevra la médaille du mérite agricole. Quant à Claude Jonnier, conseiller municipal délégué aux espaces verts, il récompensera comme chaque année, les quatre-vingt-cinq foyers lauréats des Maisons fleuries. Remise des diplômes et bons d’achats, photo de famille et vin d’honneur auront lieu vers 12 heures, samedi, à la suite de l’inauguration prévue à 10h30. Les associations Dreux Art Loisirs, Flora Gallica et la société d’horticulture d’Eure-et-Loir seront présentes. Les écoles et les centres de loisirs participent, eux aussi, à la réussite de la manifestation avec leur exposition d’hôtels à insectes. Les balades à dos d’ânes, des conseils pratiques mais aussi des services sont proposés aux visiteurs comme les sacs de mulch offerts, le brouettage et la garderie de plantes, les navettes gratuites proposées par Ford Progeda Dreux au départ de la place du Champ de foire et le nouveau parking d’accès, avenue Wilson en bordure de la RN12. Les Naturalies proposent un stand de restauration sur place, quoi de plus agréable que de déjeuner au milieu des fleurs dans un parc enchanteur, accompagnés, on en est sûr, des premiers rayons de soleil. L’an dernier, la manifestation avait accueilli près de 16.000 visiteurs. Avec un tarif unique de 5 € pour les Naturalies, les visiteurs ont la possibilité de découvrir la Chapelle royale. « La Chapelle a rouvert ses portes au public pour la saison estivale, de 9h30 à 12h et de13h30 à 17h30, jusqu’au 30 septembre », précise Thierry Petit, régisseur du domaine.

Annie Duval-Petrix

Les Naturalies, samedi 14 et dimanche 15 avril. Tarif unique 5€, avec accès à la Chapelle Royale. Gratuit pour les moins de 16 ans et accompagnants des personnes à mobilité réduite.

www.dreux.com/naturalies

Cet article La nature s’éveille, c’est l’heure des Naturalies ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Miss Pays de Dreux en présence de Miss France 2018

L’Union des Commerçants de l’Agglomération Drouaise, organise la dixième élection de Miss Pays de Dreux, le vendredi 13 avril à 20h30, au Parc des Expositions de Dreux.

Maëva Coucke, Miss France 2018, sera présente et fera partie des membres du jury de cette nouvelle édition. Cette élection locale, très appréciée du public drouais, permet à la gagnante de participer à l’élection de Miss Eure-et-Loir. Les critères d’inscription sont toujours les mêmes, avoir entre 18 et 24 ans ou 18 ans dans l’année, mesurer 1,70m minimum et être habitante ou scolarisée dans l’Agglomération du Pays de Dreux. Cette année, les candidates sont nombreuses puisque dix jeunes femmes sont en compétition pour le titre de Miss Pays de Dreux : Julie Peluche (19 ans), Johanna Joseph-Louisia (22 ans), Manon Larose (19 ans), Alyssa Loriel-Reuss (18 ans), Lisa Pilet (19 ans), Manon Le Moal (17 ans), Lesly Ouaga (18 ans), Morgane Marques (19 ans), Amélie Bonin (19 ans) et Chloé Delavalle (20 ans). Le cinéma sera le thème de la soirée. Ainsi, on retrouvera l’ambiance de certains films comme Pirates des Caraïbes, James Bond ou encore Mission Impossible. Un mentaliste sera également présent pendant la soirée et fera quelques interventions enclose-up et il sera possible de se prendre en photo avec Miss France 2018, grâce à une borne à selfie, installée à cette occasion. Marie Baca et Solène Salmagne, deux anciennes miss, porteront les créations de Tatiana Mahetsam et Kévin Buquet, deux créateurs drouais. Les commerçants de Dreux présenteront également leurs collections avec la lingerie de la boutique Nouvelle Eglantine et des vêtements de C dans l’air, Terre de femmes, Vickie et Burton. En plus de Maëva Coucke, le jury sera composé deGérard Hamel, maire de Dreux, des élus de la Ville, des membres du comité Eure-et-Loir et des partenaires de l’événement. Les candidates sont, pour le moment, en répétition tous les dimanches jusqu’au jour de l’élection. Il sera possible de les rencontrer quelques jours avant, le samedi 7 avril. Elles feront un tour en voiture en centre-ville et s’arrêteront en début d’après-midi sur la place Métézeau. Le lendemain du sacrement, la nouvelle Miss Pays de Dreux et ses Dauphines seront aux Naturalies, dans le parc de la Chapelle Royale. Pour vivre cette belle soirée, il est possible d’acheter des places dès maintenant, au CinéCentre ou à l’Institut au 44 rue de Parisis à Dreux.

Charlyne Didelot

Prix des places :
15€ (adultes)
10€ (- de 12 ans)
30€ (table VIP de 10 personnes)
Renseignements à l’Institut : 02 37 42 39 74

Cet article Miss Pays de Dreux en présence de Miss France 2018 est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le 1er marathon des jeux d’Anet a trouvé son public

L’association Les Eures Ludiques a organisé avec succès, son premier marathon des jeux d’Anet. L’événement a eu lieu les 23 et 24 mars au Dianetum.

Pour cette première édition, près de cent cinquante personnes ont été accueillies pendant les vingt-quatre heures de jeu, rassemblant ainsi de nombreuses familles. « Nous tenons vraiment à remercier toutes les personnes qui ont donné de leur temps et de leur fabuleuse énergie pour nous aider à réussir cette première » déclare Hélène Mazéas, membre de l’association. Les participants avaient le choix pour ce premier marathon, avec deux cents jeux à leur disposition. L’espace restauration permettait de rester le plus longtemps possible sur place pour tout découvrir. La boutique Jeux Geek, invitée pour l’occasion, a vendu une trentaine de jeux. « Cela montre bien l’intérêt grandissant des gens pour les activités ludiques » ajoute Hélène Mazéas. Les quatre concours organisés ont également bien fonctionné, que ce soit le rallye enfants, celui des adolescents ou le rallye grands joueurs, les trois tranches d’âges ont joué le jeu. Pour aller au bout de chaque rallye, il suffisait de faire valider sa participation à au moins quatre thèmes de jeux différents, pour être ensuite tiré au sort. Le concours autour du jeu UNANIMO a, quant à lui réuni, plus de cent personnes. « Nous remercions aussi tous les sponsors qui ont bien voulu s’associer à notre événement et qui nous ont gentiment donné des cadeaux pour nos participants » précise Hélène Mazéas. Les résultats des rallyes et du concours sont disponibles sur la page Facebook de l’association Les Eures Ludiques. « Le public a très bien réagi, même au-delà de nos espérances, à notre proposition de manifestation ludique dans la région et nous pousse à reconduire cette manifestation l’an prochain » conclut Hélène Mazéas.

Charlyne Didelot

Cet article Le 1er marathon des jeux d’Anet a trouvé son public est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Mademoiselle Créa : invitation au rêve et à la création

Une nouvelle boutique a ouvert ses portes à Houdan, Mademoiselle Créa. Un espace dédié aux loisirs créatifs et aux ateliers pour petits et grands.

Cela fait plus de dix ans que Magali Robert travaillait dans le commerce pour des enseignes de prêt-à-porter. Ayant une passion de longue date pour les loisirs créatifs, elle a décidé, il y a un peu plus d’un an, de démarrer un nouveau projet en créant sa propre boutique. Originaire de la commune de Chérisy, Magali Robert a cherché où s’installer pendant plusieurs mois, avant d’avoir un coup de cœur pour ce commerce à Houdan. « J’ai découvert ce local l’année dernière, en me promenant, lors de la foire St Matthieu. J’aime beaucoup cette ville, je la trouve chaleureuse » raconte-t-elle. Mademoiselle Créa a donc ouvert ses portes depuis le mois de mars et depuis, attise la curiosité des passants. « Depuis l’ouverture, il y a du monde tous les jours. J’ai de bons retours, on me dit qu’une boutique comme celle-ci manquait » déclare Magali Robert.

Inventer, créer, rêver

Que peut-on donc trouver chez Mademoiselle Créa ? Tout ce qu’il faut pour développer la créativité des enfants mais aussi celle des adultes. Il y a de quoi faire du scrapbooking, des objets à décorer, de la peinture, un espace mercerie créative, des tampons, des stickers, de la pâte fimo, ou encore des feutres. Pour les amateurs de loisirs créatifs, plusieurs marques sont proposées dans la boutique : Toga, Artemio, Graines Créatives ou encore Posca. L’un des objectifs de Magali Robert c’est partager sa passion avec ses clients. Pour cela, elle met en place, dès les vacances de Pâques, des ateliers ouverts aux enfants à partir de six ans, sur la thématique du Printemps. Au programme, un atelier cadre à décorer, la création d’un nichoir décoratif, la confection de fleurs à partir de rouleaux de papier toilette, la réalisation d’un marque-page et la découverte du tissage de fleurs avec une assiette en carton. Les tarifs des ateliers varient entre 10€ et 17€, matériel compris, pour les vacances de Pâques et ont lieu les mardis, mercredis et jeudis. Les ateliers hors vacances scolaires se dérouleront quant à eux les mercredis et samedis. Une formule « anniversaire » est aussi proposée pour les enfants qui souhaitent organiser leur fête sur le thème de la créativité. Pour connaître les ateliers proposés par Magali Robert, il suffit de se rendre directement au magasin ou sur sa page Facebook, Mademoiselle Créa.78.

Charlyne Didelot

Mademoiselle Créa
39 rue de Paris – 78550 Houdan
Tel : 01 34 83 32 90
Jours d’ouverture :
Du mardi au jeudi de 10h à 13h et de 15h à 19h.
Vendredi et samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h.

Cet article Mademoiselle Créa : invitation au rêve et à la création est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les nouvelles technologies, des métiers d’avenir

La M2ED, Maison de l’Emploi et des Entreprises du Drouais, en partenariat avec Pôle Emploi, organise une semaine dédiée à l’orientation vers les métiers du numérique. Ouverte à tous et sans inscription préalable, elle aura lieu du 17 au 19 avril.

Le Service Public Régional de l’Orientation (SPRO) est un réseau dédié aux questions d’orientation porté par le Conseil Régional Centre-Val de Loire. Il réunit de nombreuses structures dédiées à l’emploi, à l’insertion professionnelle comme, entre autres, la M2ED et Pôle Emploi. En avril, le SPRO organise une semaine dédiée à l’orientation. A cette occasion, la M2ED et Pôle Emploi proposent au territoire drouais de nouvelles approches permettant de sensibiliser le public aux nouvelles technologies. Entre le Parc des Expositions et le Palais des Sport, du 17 au 19 avril 2018, les ateliers seront ouverts à tous les publics : personnes en recherche d’emploi, élèves, professionnels… Aucune inscription préalable n’est nécessaire, l’objectif étant de sensibiliser un maximum de personnes. Les objectifs thématiques tournent autour de la découverte des nouvelles technologies, le développement de la culture générale et l’accès aux métiers du numérique. L’idée est de présenter de nombreuses technologies comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la stéréoscopie, des objets connectés, les impression 3D, les drones, la robotique, les écrans tactiles et autres outils du web. L’objectif est d’explorer de nouvelles pistes professionnelles, de comprendre l’impact des nouvelles technologie dans nos vies de tous les jours. Une approche qualitative et pédagogique.

Manon Brousseau

M2ED – Maison de l’Emploi et des Entreprises du Drouais
4 rue de châteaudun – 28100 DREUX
02.37.64.24.72
info@m2ed.fr
Palais des sports de Dreux : 17 et 18 avril de 9h à 12h et de 13h à 16h
Parc des expositions de Dreux : le 19 avril de9h à 12h et de 13h à 16h

Cet article Les nouvelles technologies, des métiers d’avenir est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le chœur d’hommes des parachutistes du Centre enregistre son premier CD

Le 29 mars dernier, les quarante-deux choristes du chœur d’hommes de l’Union Nationale des parachutistes du Centre étaient réunis à la Chapelle Royale Saint-Louis pour enregistrer leur premier CD.

C’est dans la Chapelle Royale de Dreux, aimablement mise à disposition par la Fondation Saint-Louis, que le chœur d’hommes des parachutistes du Centre a choisi d’enregistrer son premier CD, sous la direction de son chef Gérard Eiselé, professeur et directeur de l’école de musique de la Loupe. « Le chœur d’hommes compte plus d’une quarantaine de choristes de Dreux, Chartres, Orléans, Blois, Versailles et Paris. Avec cet enregistrement, nous espérons susciter des envies et accueillir de nouveaux membres », indiquait Gérard Palais, président de l’Union Nationale des Parachutistes Dreux. Le CD compte 22 chants dont le déroulement de la messe parachutiste, des chants religieux, des chants militaires, des chants anciens, qui n’ont pas été chantés depuis longtemps avec une nouvelle adaptation, et des chants nouveaux. Réalisé par France Production, l’ouvrage intitulé Hommage à nos soldats sera accompagné d’un livret écrit par Thierry Bouzard, docteur en histoire spécialisé dans la recherche des chants militaires. « Il existe environ quatre cents chants militaires, dont une centaine attribuée aux parachutistes, une centaine à la Légion et les autres aux différents corps d’armées et écoles militaires comme Saint-Cyr, L’EMIA (Ecole Militaire Interarme) ou l’ENSOA (Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active). C’est un véritable patrimoine national à entretenir. Nous ne souhaitons pas les laisser dans l’oubli », explique Gérard Eiselé. « Un para marche et chante. C’est une constante chez nous, on chante beaucoup à toutes occasions comme au congrès annuel qui réunit des milliers de paras » précise-t-il. Editeur professionnel, ingénieurs du son, musiciens, le chœur était accompagné par un organiste drouais sur le célèbre Cavaillé-Coll fraîchement restauré de la Chapelle Royale et Gilles Allard, professeur de trompette et clairon. Toutes les conditions étaient réunies pour faire de ce premier essai un coup de maître. « Le but de ce CD est de promouvoir les chœurs d’hommes au niveau national. Il représente un événement dans le domaine des chants militaires », poursuit le chef de chœur. « Hommage à nos soldats sera diffusé au niveau national avec notre devise Para un jour Para toujours. Chez nous, pas de différence d’âge ni de classe sociale. C’est un rite initiatique dans un cadre militaire », conclut le président.

Annie Duval-Petrix

Cet article Le chœur d’hommes des parachutistes du Centre enregistre son premier CD est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’APE de Saulnières foisonne d’idées et annonce le retour de La Saunarias

L’association des parents d’élèves du groupe scolaire Paul-Émile Victor de Saulnières, propose des animations tout au long de l’année sur les communes de Saulnières et Crécy-Couvé. En mai, ce sera la deuxième édition de leur course, La Saunarias.

L’année 2017 a été fructueuse pour l’association, qui a pour projet de co-financer une structure de jeux, à installer dans la cour de l’école. Un projet d’environ 18000€ qui devrait voir le jour pour la prochaine rentrée de septembre. L’APE a donc l’objectif de participer à hauteur de 9 000€ à cet achat, qui se fera également avec le soutien du Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple de Saulnières – Crécy-Couvé. Afin de parvenir à réaliser cette acquisition, l’APE organise plusieurs manifestations sur l’année. Le 17 mars, le loto a réuni près de deux cents personnes et le samedi 31 mars, une chasse aux œufs était organisée dans le parc de Saulnières. Dimanche 15 avril, à partir de 14h,dans la salle des fêtes, elle prévoit un après-midi de jeux de société, avec l’association Jeux Pétilles. Pour le carnaval du 20 avril, l’APE offrira une fanfare qui défilera avec les enfants. Enfin, le vide grenier est prévu le dimanche 10 juin, sur la place des Marronniers à Crécy-Couvé, avec les six mètres pour 10€. « Nous sommes toujours en recherche de bénévoles qui souhaitent s’investir avec nous » précise le président de l’APE, Nicolas Thevenin-Gaillard.

Le retour de La Saunarias

En plus de toutes ces manifestations, il y a, bien sûr, la seconde édition de La Saunarias. L’année dernière, plus de deux cents personnes ont participé à cette course, accessible aux petits comme aux grands. La manifestation aura lieu le dimanche 13 mai à Saulnières et toujours sans chrono, donc sans classement. Un principe qui plaît aux meilleurs puisque le champion, Saïd Lazaar, sera de nouveau parrain de l’événement et participera avec des coureurs de son club de Nogent-le-Rotrou. Plusieurs parcours seront donc proposés, un de 500 m pour les enfants de 3 à 6 ans et un de 1 km pour ceux de 7 à 11 ans sur le stade de Saulnières. Un parcours de 2,5kms pour les jeunes de 12 à 15 ans dans le parc des anciennes fonderies et pour les 16 ans et plus, deux parcours, un de 5 kms et un de 10 kms avec un départ à 9h45. Cette année, le parcours de 10 kms sera à 50% sur route et 50% sur chemin. Une fois que petits et grands auront fait leurs courses, un apéro-déjeunatoire sera offert avec les produits des partenaires locaux. A noter qu’à partir du jeudi 12 avril, il est possible de s’entraîner chaque jeudi, à 20h, avec les membres organisateurs pour être entièrement prêt le 13 mai. C’est ouvert à tous et deux groupes de niveaux seront mis en place pour permettre à chacun d’évoluer à son rythme.

Charlyne Didelot

Pour s’inscrire à La Saunarias, il suffit de remplir le formulaire d’inscription qui se trouve sur le site lasaunarias.wordpress.com

Renseignements :
Tel : 06 61 88 76 72
Mail :ape.saulnieres@outlook.fr
Facebook : La Saunarias

Cet article L’APE de Saulnières foisonne d’idées et annonce le retour de La Saunarias est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La cueillette est ouverte aux Jardins d’Imbermais

C’est l’une des bonnes nouvelles annonciatrices des beaux jours, les jardins d’Imbermais ont rouvert la cueillette et repris leurs horaires d’été, six jours sur sept. Premières salades et légumes primeurs vont retrouver le chemin de nos assiettes.

« Après le coup de froid de la fin de l’hiver qui a fait du bien, assaini le terrain et éliminé les petites larves nuisibles, la saison n’est pas en retard et les premières récoltes vont pouvoir avoir lieu », explique Jean-Luc Gauthier, responsable des jardins d’Imbermais avec son frère Patrick et sa sœur Christine Cernay. Pour l’ouverture printanière, laitues, batavias, feuilles de chêne, radis croquants, bettes et fenouils sont au rendez-vous, suivis des épinards et très bientôt des asperges vertes et fraises gariguettes. De quoi faire le plein de vitamines en attendant la suite : carottes, navets, petits pois qui, au fil des semaines, viendront enrichir les délicieuses jardinières de légumes primeurs. Engagés depuis une vingtaine d’années dans la lutte intégrée biologique, les jardiniers d’Imbermais améliorent chaque année leurs méthodes de culture. « Après l’utilisation d’insectes antagonistes contre les insectes ravageurs et depuis 15 ans de bourdons polinisateurs, nous envisageons de faire appel prochainement à des bourdons docteurs pour la protection des fleurs en véhiculant des produits bio de la ruche à la fleur », explique Jean-Luc Gauthier « Nous avons cette année mis l’accent sur le paillage intégral du sol ce qui permet de ne plus désherber. Les installations sont en cours. Nous utiliserons toujours le paillage annuel, confectionné à base d’amidon de maïs et de pomme de terre, pour les salades mais pour certaines cultures, comme les tomates, le paillage intégral est approprié et dure beaucoup plus longtemps ». Sous les serres, Christine Cernay prépare une belle collection de plants potagers et herbes aromatiques à replanter selon la période pour les jardiniers amateurs. Le magasin, labellisé Terre d’Eure-et-Loir, propose les produits d’une quarantaine de producteurs : une centaine de conserves maisons, des jus de fruits, confitures, veloutés, purées, coulis, compotes, pétillants et cocktails de fruits. Une gamme de produits qui s’enrichit chaque année de belles nouveautés. Avec la belle saison, les goûters à la ferme sont de retour le mercredi et samedi après-midi. Alice propose des crêpes confectionnées avec des produits de la ferme et des confitures maison, des jus de fruits pour le régal des petits et des grands. Le vendredi matin, place aux saveurs iodées avec l’étal débordant de poissons de saison de la Cabane du pêcheur. A cueillir ou au magasin, outre les légumes nouveaux, il est encore temps de se faire plaisir avec les derniers bons légumes d’hiver (panais, carottes, choux) avec quelques potées ou potages réconfortants pour oublier ce printemps qui tarde à se réchauffer. Le pain bio, les fromages de chèvre et les volailles de la ferme trouveront naturellement leur place dans des compositions de menus diversifiés et pleins de saveurs.

Annie Duval-Petrix

Les jardins sont ouverts depuis le 3 avril du lundi au samedi, de 9 h à 12 h et de 14h 30 à 19 h.
Info cueillette : 02.37.38.31.04.
Tel magasin : 02.37.38.42.03.
Portable : 06.13.91.53.40

Cet article La cueillette est ouverte aux Jardins d’Imbermais est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Changement de décor pour le Gala Interculturel de Danse

L’Association Culturelle des Jeunes Talents annonce la troisième édition de son Gala Interculturel de Danse. Il aura lieu le samedi 5 mai à 20h et, pour la première fois, à l’Atelier à Spectacle, à Vernouillet.

Cette année, le théâtre de Dreux, lieu des précédents galas, est fermé pour cause de travaux. L’Association Culturelle des Jeunes Talents a donc trouvé un autre espace pour organiser sa troisième édition : l’Atelier à Spectacle. « Nous nous lançons un grand défi cette année, ce ne sera pas facile de remplir cette salle mais c’est notre objectif » annonce Selim Sonmez, coordinateur du projet. En effet, la grande salle de l’Atelier à Spectacle comprend 975 places, le double du théâtre de Dreux. « Ce sera aussi l’occasion de donner la possibilité aux écoles de danses qui participent au gala de faire un spectacle sur une grande scène » ajoute-t-il. Cette année, seize associations de danse participent, parmi elles, quelques-unes de l’année dernière mais aussi des nouvelles. Il y aura du french cancan, de la danse de cabaret, du rock, du lindy hop, une danse de rue qui s’est développée dans la communauté noire-américaine de Harlem vers la fin des années 1920, mais aussi du flamenco, de la kizomba et l’école de danse de Jeannine Lorca, désormais installée à Paris. Le public retrouvera également la danse country, du hip-hop ou encore les danses orientales qui avaient beaucoup plu l’année dernière. « Les associations viennent de toute l’agglomération et maintenant ce sont elles qui me contactent pour participer » précise Selim Sonmez. Cet événement a permis aux écoles de danses de se faire connaître, de se découvrir entre elles également, et aujourd’hui certaines travaillent même ensemble durant l’année, en dehors de cette soirée. Pour ce troisième gala, l’humour sera aussi de la partie, avec les deux animateurs Pauline Maharaux et Florian Maubert. Cette année, le thème de la soirée tournera autour de James Bond, dans un esprit quelque peu décalé. Il y aura aussi la participation des jeunes cascadeurs drouais de l’association Cités royales. « L’identité de ce projet, c’est que l’on arrive à mélanger tout le monde, des écoles de danses des quartiers mais aussi rurales. A long terme, on aimerait vraiment que ce soit un projet d’agglomération » conclut Selim Sonmez. Il sera possible de se procurer des billets à la Maison Proximum Dunant Kennedy, les samedis 14, 21 et 28 avril de 14h à 17h30 et à l’Atelier à Spectacle les mercredis 25 avril et 2 mai de 14h à 17h30, au tarif unique de 5€.

Charlyne Didelot

Gala Interculturel de Danse
Samedi 5 mai à 20h à l’Atelier à Spectacle à Vernouillet
Renseignements au 06 99 87 85 84

Cet article Changement de décor pour le Gala Interculturel de Danse est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le musée d’Art et d’Histoire expose ses Trésors cachés

A la suite du récolement décennal, devenu obligatoire pour les musées détenant l’appellation Musées de France, plus de 33.000 pièces ont été référencées dans les réserves du musée d’Art et d’Histoire de Dreux. Certaines d’entre elles font l’objet d’une exposition remarquable, à découvrir jusqu’au 21 décembre.

A l’occasion du vernissage de l’exposition Trésors cachés, le 30 mars, Christophe Le Dorven, adjoint au maire chargé de la culture, et Damien Chantrenne, conservateur du musée d’Art et d’Histoire de Dreux, ont présenté le catalogue édité pour l’occasion. « Ce n’est pas le premier catalogue que nous réalisons mais j’ai demandé à Damien Chantrenne d’y apporter un soin particulier, d’en faire une pièce de collection digne d’être conservée en bibliothèque. Ainsi, dans 50 ou 100 ans, les futures générations pourront voir ce que nous faisions à notre époque », expliquait l’élu. « Le récolement et l’exposition ont reçu l’aide financière et le soutien de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles du Centre-Val-de-Loire). Cela a permis de trouver dans les réserves des œuvres qui n’avaient jamais été étudiées ni même valorisées et de faire un travail scientifique », poursuivait Christophe Le Dorven qui s’est dit heureux de voir la progression du musée d’Art et d’Histoire de Dreux tant sur le travail scientifique que sur le plan des visites scolaires et particuliers. « 12.000 visiteurs en 2017 c’est encore mieux que l’année précédente. Nous sommes le troisième musée de la région Centre-Val de Loire et le premier du département », rappelait l’élu. D’après Damien Chantrenne, ce travail collectif est une page qui se tourne. « Nous connaissons notre patrimoine, celui des réserves du musée mais aussi les œuvres présentes sur les espaces publics », indiquait le conservateur, confiant qu’il s’était bien amusé à rédiger les textes du catalogue avec l’équipe du musée. Les amateurs de trésors cachés peuvent admirer quelques merveilles, sorties des réserves, comme cette lettre d’Alexandre Dumas adressée à une mystérieuse Louise. « Nous ne savions même pas qu’il avait mis les pieds à Dreux », confiait Damien Chantrenne. L’exposition compte plusieurs objets et œuvres remarquables et insolites comme des dents de cachalot, une vertèbre de baleine, un pommeau de canne des compagnons du tour de France, un portrait miniature d’Isabelle de France, comtesse de Paris, et de son fils le prince Henri d’Orléans, des œuvres de l’archéologue Prosper Mérimée et du peintre Foujita. Il y a aussi deux superbes toiles restaurées : le repas chez Simon, qui se trouvait en l’église Saint-Pierre (École flamande vers 1560-1580), restaurée avec l’aide des Amis de l’église Saint-Pierre et une huile sur toile représentant Saint-Pierre pénitent (École napolitaine vers 1640), restaurée avec l’aide des Amis du musée.

Annie Duval-Pétrix.

Trésors cachés, du 1er avril au 21 décembre au Musée d’Art et d’Histoire. Ouvert du lundi au vendredi de 14h à 18h. Dimanche de 15h à 18h (gratuit). Fermé le mardi. Tel : 02.37.38.55.75 Prix du catalogue 10 € musee@ville-dreux.fr

Cet article Le musée d’Art et d’Histoire expose ses Trésors cachés est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Jean-Philippe Durand : des idées et un savoir-faire pour une transformation réussie

Jean-Philippe Durand, artisan spécialisé dans l’isolation et les aménagements intérieurs des locaux, a réuni tout son savoir-faire sur un projet phare : la restauration et le réaménagement des chambres funéraires Maini à Dreux.

Créée en 2012, la jeune entreprise en devenir de Jean-Philippe Durand est sur les rails d’un développement maîtrisé. Après un début en solo, le chef d’entreprise a pu intégrer son épouse pour la tenue de la comptabilité et deux collaborateurs polyvalents. Avec un secteur d’activité sur l’Eure-et-Loir mais aussi sur l’Eure et les Yvelines, Jean-Philippe Durand compte bien multiplier les propositions de transformation chez ses clients, à l’image du chantier des chambres funéraires Maini réalisé dans des délais remarquables de moins de six mois dont seulement trois mois de travaux. « C’est l’histoire d’une rencontre », expliquent Florian Maini et Jean-Philippe Durand. « J’avais entendu parler de la qualité de son travail par des proches et nous avions le projet d’effectuer d’importantes transformations dans notre établissement de la rue de Billy à Dreux. Jean-Philippe Durand a su faire coller son savoir-faire aux exigences de notre métier et aux impératifs nous permettant de poursuivre notre activité pendant les trois mois qu’ont duré les travaux », ajoute Florian Maini. L’entreprise de pompes funèbres, fondée par Bernard Maini, avait inauguré ses chambres funéraires en 2010. L’ensemble avait besoin d’être rénové et réaménagé. « Nous avons refait les trois salons de présentation des défunts et ajouté deux nouveaux avec deux espaces d’attente pour les familles. L’accueil a été transformé avec le souci d’apporter confort et modernité en créant un espace toilettes et distribution de boissons. Dans les salons de présentation des défunts, des écrans sont à disposition pour permettre aux familles de diffuser des diaporamas et de la musique », détaille Jean-Philippe Durand. « Ce travail de rénovation a été réalisé dans un climat d’échange et de complicité. Les salons d’attente des familles sont décorés de fresques florales réalisées par Svetlin Dimitrov, un ami handballeur de Vernouillet plein de talent », ajoute Florian Maini. L’extérieur de l’établissement a, lui aussi, subi une belle rénovation. « Les bardages de bois ont été refaits et nous avons installé une jolie fontaine », remarque Jean-Philippe Durand. La cour a été paysagée. L’olivier, symbole du père fondateur de l’établissement, se remet doucement de ce rude hiver entouré de plantes et arbustes mis en terre à l’automne par les serres de Moronval.

Annie Duval-Petrix

Cet article Jean-Philippe Durand : des idées et un savoir-faire pour une transformation réussie est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’Atelier des fleurs Cora et ses bouquets multicolores

On peut désormais s’offrir de très jolis bouquets confectionnés sur place par Antonia et Nathalie, les deux fleuristes de l’Atelier des Fleurs Cora, ouvert depuis le 15 mars à l’entrée du magasin.

En même temps que son ouverture le dimanche matin, l’hypermarché Cora enrichit son offre commerciale avec l’ouverture d’un stand de fleurs. Bouquets tout prêts, à thèmes, faits à la demande, fleurs coupées, plantes vertes et fleuries, l’Atelier des Fleurs Cora regorge de belles idées à offrir ou à s’offrir. « Nous avons souhaité développer notre stand de fleurs en créant un nouvel espace floral. Antonia et Nathalie, deux fleuristes professionnelles, ont en charge la vente des fleurs et la composition des bouquets », indique Faustine Lassaux, manager responsable de l’espace fleurs. « Nous réalisons des bouquets à la demande en fonction des envies et des budgets », explique Antonia. Mariages, anniversaires, centres de table, décoration de voitures de mariés, deuil mais aussi Fêtes des Mères, Saint-Valentin, Noël, Nouvel an sont autant de belles occasions d’offrir des fleurs. « Nous travaillons aussi pour les associations patriotiques, les cérémonies traditionnelles de commémoration, les entreprises et les particuliers », rappelle la manager. Les deux fleuristes ont chacune un style différent dans la confection de bouquets modernes, éclatés aux couleurs vives ou pastelles du plus bel effet. « Le dimanche matin, L’Atelier des Fleurs Cora est en libre-service, mais on peut y récupérer les commandes préparées la veille », indique Faustine Lassaux qui assure privilégier les fleurs de France. « Une grande partie de nos fleurs et bouquets sont de production française, mais pour certaines fleurs coupées il est impossible de ne pas faire appel à la Hollande. Ils produisent toute l’année des fleurs magnifiques », précise-t-elle.

Annie Duval-Petrix

Cet article L’Atelier des fleurs Cora et ses bouquets multicolores est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Une hausse exceptionnelle de la taxe d’habitation

Le Conseil communautaire de l’Agglomération du Pays de Dreux s’est réuni le 26 mars, à Tréon, pour étudier les orientations budgétaires 2018 et a décidé une hausse de la taxe d’habitation de 10% pour les ménages.

Michel Lethuiller, vice-président de l’agglomération chargé des finances, a détaillé longuement le rapport des orientations en matière de recettes et dépenses, de fonctionnement et d’investissement : « Ce qu’il faut retenir de ces orientations budgétaires, c’est que les dépenses de fonctionnement de l’agglomération seront maîtrisées et nous serons de bons élèves en respectant les recommandations de l’Etat en cette matière. Ensuite, nous allons pouvoir maintenir le niveau des investissements sans recours à l’emprunt. » De son côté, le président de l’agglomération drouaise, Gérard Hamel, a précisé : « La situation de notre agglomération est saine. Nous arrivons à maîtriser nos dépenses de fonctionnement et à dégager une petite capacité d’autofinancement mais qui reste insuffisante. Il faut rappeler les caractéristiques de notre agglomération : sur 50 millions de budget, nous reversons la moitié aux communes. Il ne nous reste que 25 millions pour exercer toutes les compétences qui nous reviennent. L’élément négatif de notre territoire est que nous avons seulement 55 € par habitant pour le faire fonctionner quand des collectivités de même strate le font avec 150 euros. » Gérard Hamel a annoncé qu’il avait retenu un cabinet d’audit externe pour étudier les possibilités de financement des dépenses communautaires car le ratio de la dette a atteint ses limites imposées par la Loi. « Il est nécessaire de se donner les moyens, pendant quelques années, pour augmenter cette capacité d’autofinancement et réaliser nos investissements. Nos réserves cumulées sont de 15 millions d’euros dont près de 7 millions sont fléchés sur des opérations d’investissement déjà lancées. C’est le cas des réserves foncières de l’A154 avec 1,5 million d’euros, 1 million pour la maison des espaces naturels et 2,5 millions d’euros pour le pôle gare. Nous avons provisionné pour 7 millions d’autres opérations : la concession A154 pour 2,5 millions d’euros, la piscine intercommunale pour 2,5 millions et la troisième tranche du très haut débit pour 2 millions d’euros. » Gérard Hamel a fini par annoncer la nécessité d’augmenter la taxe d’habitation d’un point, suggérée par le cabinet d’audit, pour pouvoir augmenter l’autofinancement de 5 millions d’euros. Le président de l’agglomération a rappelé qu’Emmanuel Macron avait décidé de supprimer la taxe d’habitation sur les ménages. « Cette décision aura une incidence pour 80% de la population, voire 90% dans certaines communes et d’ici 2020, 100% des ménages seront exonérés de cette taxe. Nous avons saisi cette opportunité, sur ces trois années qui restent, pour augmenter la taxe d’habitation d’un point. Une hausse qui générera entre 1,2 million d’euros à 2,5 millions de recettes en 2018. Il a fallu prendre cette décision très rapidement. » L’augmentation se traduira, selon Gérard Sourisseau, 5e vice-président de l’Agglo du Pays de Dreux, par une hausse de 10% sur la ligne communautaire et de près de 15% sur la ligne communale. « Le résultat, 30 à 40 € supplémentaires sur les feuilles d’impôts locaux », ajoute-t-il.

Annie Duval-Pétrix

Cet article Une hausse exceptionnelle de la taxe d’habitation est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Concept Constructions s’installe en centre-ville

Concept Constructions quitte la zone des Coralines pour s’installer place du Vieux Pré à Dreux. L’entreprise créée en 1999 à Lèves, près de Chartres, est spécialisée dans la construction de maisons individuelles personnalisées de qualité.

« Nous sommes arrivés à Dreux en 2016 sur la zone commerciale des Coralines. Deux ans plus tard, nous avons souhaité nous installer au cœur de la ville pour plus de visibilité », explique Damien Bonnet, responsable de l’agence drouaise. Concept Constructions est spécialisée dans la construction de maisons individuelles personnalisées de qualité. « Nous travaillons depuis de nombreuses années avec le même vivier d’artisans euréliens choisi pour la qualité de leur travail, leur fiabilité et la qualité des matériaux employés. Ceci nous permet de gérer des plannings très serrés. Nous présentons toutes les garanties du contrat CCMI (Contrat Constructeur de Maisons Individuelles) et concernant l’isolation, nous sommes en avance sur la réglementation thermique 2012, on s’approche de celle de 2020 », indique Teddy Chevrier, gérant responsable de l’agence de Lèves. Concept Constructions crée des maisons en fonction des contraintes des terrains, des souhaits et des budgets de ses clients. « Nous avons un bureau d’études en interne. Nous accompagnons nos clients dans l’élaboration de leur projet, son chiffrage, le dessin de la maison, le montage du dossier administratif et la demande de permis de construire jusqu’à la livraison, voire parfois bien après car nous créons des liens très forts avec nos clients qui sont suivis par un seul interlocuteur », indique Damien Bonnet. Entreprise à taille humaine, Concept Constructions construit une cinquantaine de maisons par an. Très impliqués dans chaque projet, les responsables mettent un point d’honneur à accompagner leurs clients tout particulièrement dans la réalisation de projets sur terrains compliqués. « On sait adapter nos fondations pour les cas particuliers », confie Teddy Chevrier. Les secteurs d’activité de l’entreprise se trouvent en Eure-et-Loir, l’Eure, les Yvelines et l’Essonne. Les 21 et 22 avril prochains, Concept Constructions propose des portes ouvertes, dans une réalisation à Marchezais (28), en partenariat avec Cuisinella. L’occasion de découvrir toutes les possibilités offertes par l’entreprise.

Annie Duval-Petrix

Concept Constructions 17 bis, place du Vieux Pré.
Tel : 06.02.06.29.24. www.concept-constructions.fr

Cet article Concept Constructions s’installe en centre-ville est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Avril 2018
LMMJVSD
3478
1011131415
1621
2425272829