Actu 28

14 décembre 2017

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Germaine Fraudin, présidente de l'AVERN (association vie environnement respect nature) parle des vaccins à l'occasion d'une projection-débat qui aura lieu le vendredi 15 décembre à 19h30 au cinéma de Dreux.

S'abonner gratuitement

Le recyclage s’apprend aussi à l’école

C’est la troisième année que le programme scolaire Eco’Visa DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques) est proposé aux collèges et lycées de l’Agglo du Pays de Dreux. Deux collèges de plus qu’en 2016 se sont inscrits, soit six collèges et deux lycées pour cette année.

Le jeudi 7 décembre a eu lieu la journée de collecte au sein du collège Claude Monet à Ezy-sur-Eure. Emmanuelle Do Rosario est la professeur de Technologie qui a décidé de participer avec sa classe d’élèves de quatrième. « J’ai commencé à travailler sur le développement durable l’année dernière donc je trouvais que c’était une bonne continuité mais je ne connaissais pas du tout le principe du DEEE. Aujourd’hui, je suis ravie de le faire et cela s’inscrit parfaitement dans mon programme, avec le cycle de vie des objets » explique la professeur. L’objectif de ce programme est donc de sensibiliser les élèves sur le recyclage des appareils qui fonctionnent via le courant électrique, à piles ou sur batterie, comme des ordinateurs, des téléphones, des aspirateurs et bien d’autres. « Les appareils obsolètes vont ensuite suivre une filière de déconstruction et les matières premières seront récupérées pour fabriquer de nouveaux équipements » explique Dominique Marie, Vice-président de l’Agglo du Pays de Dreux, en charge de la collecte et de la valorisation des déchets. Eco’Visa DEEE s’effectue sur une durée de trois mois, en plusieurs étapes. La première étant l’intervention de Ludivine Conty, animatrice de sensibilisation par l’événementiel, au service déchet de l’Agglomération, dans les différentes classes participantes, avec une présentation du tri sélectif et du DEEE. « En sensibilisant les élèves, on touche aussi les familles » explique-t-elle. Par la suite, les élèves ont pu visiter le centre de tri Natriel et la maison de l’Eco’Logis à Dreux, pour enfin terminer avec la journée de collecte dans chacun des établissements. La classe participante a pour mission de sensibiliser tous les élèves de leur établissement en réalisant toute la communication. « Mes élèves ont créé des affiches qu’ils ont mis dans tout le collège et la veille de la collecte ils n’ont pas manqué de faire un rappel en passant dans toutes les classes » raconte leur professeur. Pour motiver tout le monde, un tirage au sort est aussi organisé dans chaque établissement. Tous ceux qui apportent du matériel à recycler lors de la journée de collecte peuvent y participer et à la fin, trois élèves seront gagnants. Un concours entre les établissements est aussi mis en place, le collège ou le lycée qui récupérera le plus de déchets fera gagner la classe participante et un lot sera offert à chaque élève de cette même classe. Pour les établissements qui souhaiteraient participer l’année prochaine, les inscriptions se font au mois de septembre.

C. Didelot

Cet article Le recyclage s’apprend aussi à l’école est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les projets fusent au lycée De Couasnon

Le Lycée des Métiers De Couasnon a organisé une troisième cérémonie de remise des diplômes pour les bacheliers de cette année. La soirée s’est déroulée au Parc des Expositions de Dreux le jeudi 7 décembre.

Cette soirée, ce sont les élèves de première en section Vente qui l’ont organisée, sous la houlette de deux professeurs, Florence Ledoux et Christelle Perennes. Accompagnés de plusieurs élèves, ils ont réalisés aussi bien les petits fours que les invitations et le déroulement de la soirée avec des interprétations en danse et chant. Ce soir-là, quatre-vingt bacheliers ont reçu leur diplôme devant près de deux cent cinquante personnes, les familles mais aussi les tuteurs de stage. Cinq sections ont été diplômées, Gestion Administration, Vente/Commerce, Service de Proximité Vie Locale, Assistant Soins et Service à la Personne. Les élèves ont été appelés par section et ont reçu sur scène leur toque et leur diplôme. Une vidéo rétrospective de leur année a été diffusée pour chaque section et leurs tuteurs de stage leur ont demandé une anecdote sur leurs années de scolarité au lycée De Couasnon. Côté chant et danse, les élèves étaient accompagnés des sœurs de la communauté de Saint Jean. Isabelle Rocaboy, directrice de l’établissement depuis deux ans, est ravie de l’organisation de cette soirée, de plus que cette année elle connaissait bien la promotion diplômée.

De Couasnon ne manque pas de projets

Isabelle Rocaboy a profité de cette soirée pour mettre en avant plusieurs projets en cours au lycée. A savoir que, dans peu de temps, elle partira avec plusieurs professeurs en Irlande, pour effectuer un peu de repérage. En effet, en mars prochain, sept élèves s’y rendront pendant quatre semaines avec le programme Erasmus. Un tout autre voyage est également en prévision, celui-ci de l’autre côté de l’Atlantique, dans la ville de New-York, l’année prochaine. Ce sont les élèves de la section Arts du lycée qui préparent ce grand voyage artistique et culturel, durant lequel ils pourront réaliser une fresque street art à Brooklyn avec des artistes new-yorkais. Pour aider au financement de ce voyage, les élèves de Terminale de la section Gestion et Administration ont créé une mini entreprise dans l’établissement « EPA » Entreprendre pour Apprendre. A travers celle-ci, ils ont mis en place la création d’objets personnalisés avec les œuvres d’une douzaine d’artistes reconnus, comme Monsieur Plume, Kafé Korsé, Sylvie Roudaut ou encore Beerens Michael. Ils ont accepté de partager certaines de leurs réalisations pour qu’elles apparaissent sur des mugs, des sacs en tissus ou encore des tee-shirts. Ces objets étaient en vente lors de la soirée de remise des diplômes. « J’ai la chance d’avoir une équipe de professeurs pleins de projets, dynamiques et qui s’investissent beaucoup » conclut Isabelle Rocaboy. Suivez les actualités de l’établissement sur leur page facebook : Lycée des métiers De Couasnon.

C. Didelot

Cet article Les projets fusent au lycée De Couasnon est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Présentation de la nouvelle Audi A8 à Anet

Pour ses clients privilégiés, Audi Lecluse Automobiles Dreux a choisi de présenter la nouvelle version de l’Audi A8 en dehors de la concession. C’est le jeudi 7 décembre, face au Château d’Anet, qu’une cinquantaine de personnes a pu la découvrir.

« Lancement spécifique, lieu spécifique. Nous voulions sortir du cadre de la concession» annonce Jérôme Petit, Directeur des établissements de Dreux et d’Evreux. Installée à l’abri sur le perron du Château d’Anet, l’Audi A8 attend patiemment que ses admirateurs arrivent. Les quelques clients privilégiés de la soirée, accueillis juste en face, au restaurant Le Manoir d’Anet, gardent un œil vers le véhicule encore couvert d’une bâche. Jérôme Petit nous donne quelques précisions sur les clients dits privilégiés, « Ce sont des clients qui nous font confiance depuis longtemps, des facilitateurs de business qui portent l’image de Audi ». Voilà le moment tant attendu, où les invités découvrent l’imposante voiture de plus de cinq mètres de long. Tout en musique et en lumière, l’effet est garanti et tout le monde n’a qu’une hâte, pouvoir s’approcher et s’y installer pour découvrir toutes les nouveautés technologiques de cette Audi. « L’avance par la technologie, c’est la valeur de la marque » souligne Jérôme Petit. L’avant de celle-ci est également reconnaissable par son fameux « single frame » qui descend assez bas, une vraie signature et image de la marque. A l’intérieur, plusieurs écrans numériques et tactiles sont proposés, comme les compteurs juste derrière le volant, ou les écrans du tableau de bord avec la possibilité d’accéder à toute la partie navigation, information et à des applications. « C’est le summum du confort, on peut travailler dans une Audi A8 et ainsi gagner du temps. Oubliez la voiture, vous êtes dans une Audi » ajoute Jérôme Petit. Une Audi connectée donc, et simplifiée avec de nombreux radars qui permettent d’anticiper l’environnement extérieur. L’Audi A8 est également la première voiture équipée d’un système de conduite autonome de niveau 3, c’est-à-dire, sans les mains. Le conducteur peut déclencher cette fonction lors d’embouteillages, sachant que le pilote automatique peut gérer la conduite jusqu’à 60km/h maximum. « Nous créons de la sécurité dans la voiture et allons vers un véhicule 100% autonome » ajoute Jérôme Petit. Actuellement, huit cents Audi A8 sont distribuées en France et quatre par an sur les concessions Lecluse de Dreux et Evreux soit deux dans chacune.

Audi Lecluse Automobiles Dreux
52, Avenue des Fenôts – 28100 Dreux
Tél : 02 37 63 07 30   Site : www.audi-dreux.fr

C. Didelot

Cet article Présentation de la nouvelle Audi A8 à Anet est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Ezy-sur-Eure s’engage dans la participation citoyenne

La ville d’Ezy-sur-Eure a signé le protocole de participation citoyenne le vendredi 8 décembre, en présence de Arnaud Gillet, Directeur de Cabinet du Préfet de l’Eure et de Pierre Leportier, maire de la commune.

Ce dispositif a été initié par l’État en 2011, depuis, le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de l’Agglo du Pays de Dreux, souhaite que les communes de l’Agglo le mettent en place. Aujourd’hui, plus de 50% des communes de l’Agglo ont signé ce protocole. A Ezy-sur-Eure, une première réunion publique a eu lieu le 24 novembre 2016, en présence d’habitants de la commune, des élus et des services de la gendarmerie. Le Conseil Municipal a ensuite délibéré le 27 janvier 2017 pour valider ce dispositif et une réunion a eu lieu le 24 février 2017, entre les référents volontaires et la gendarmerie. « J’ai choisi de ne pas sélectionner les référents mais de fonctionner sur le principe du volontariat » précise le maire, Pierre Leportier. Douze personnes sont actuellement devenues des référents pour la commune et ont le choix de rester anonymes ou non. Ils sont alors formés par les gendarmes ou les policiers, à qui ils doivent signaler tout acte de malveillance ou les comportements suspects. Évidemment, les référents ne doivent pas intervenir directement, mais attendre l’arrivée des forces de l’ordre. « C’est un complément pour nous et on constate une réelle baisse de la délinquance sur les secteurs concernés par la participation citoyenne » précise le Capitaine Delavaquerie, Commandant Second de la Compagnie de Gendarmerie d’Evreux. Une réunion semestrielle est également programmée entre le maire, les référents et les forces de l’ordre, afin que chacun avance dans le même sens et que les référents sachent si leurs informations aboutissent. Pour le moment, les référents volontaires concernent les quartiers suivants : le clos Caroline, le centre-ville, les caves, le quartier « Signoret », le quartier Beauregard et Val d’Huberville. Le dispositif pourra être étendu à d’autres quartiers de la commune en fonction des personnes qui se porteront volontaires pour faire partie de l’équipe de référents actuels. « La sécurité c’est l’engagement de tous » conclut Arnaud Gillet.

C. Didelot

Cet article Ezy-sur-Eure s’engage dans la participation citoyenne est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La semaine de la laïcité relayée à Dreux et Vernouillet

Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, nommé référent départemental pour la laïcité par la préfète Sophie Brocas, instaure une semaine de la laïcité en écho à la journée de la laïcité commémorée le 9 décembre.

« La journée de la laïcité, commémorée le 9 décembre, est la journée anniversaire de la loi de 1905 portant sur la séparation de l’Eglise et de l’État. Cet anniversaire fournit l’occasion de rappeler l’importance d’une pédagogie de la laïcité, principe fondateur de l’école et de la République », rappelle Wassim Kamel. Dans le cadre de ses fonctions de référent départemental de la laïcité, le sous-préfet de l’arrondissement de Dreux a souhaité élargir la commémoration de la journée de la laïcité à une semaine de manifestations et de rencontres. Chartres, Nogent-le-Rotrou, Châteaudun et Mainvilliers ont participé à l’événement, tout comme Dreux et Vernouillet. Le jeudi 7 décembre, à l’Agora de Vernouillet, Wassim Kamel assistait à la conférence-débat animée par Henri Peña-Ruiz en compagnie de cent cinquante participants. Henri Peña-Ruiz est un philosophe et écrivain français. Agrégé de l’université et docteur en philosophie, il est réputé pour ses travaux au sujet de la laïcité en France. Il a écrit le dictionnaire amoureux de la laïcité et La laïcité Plus. Le philosophe a rappelé les valeurs fondamentales de la laïcité. « La laïcité n’est pas une opinion personnelle ou une croyance personnelle mais le cadre constitutionnel dans lequel chacun peut exprimer librement ses opinions dans le respect des opinions différentes des autres. La laïcité doit assurer la neutralité des agents des services publics et un traitement égal pour tous. Enfin, la loi prime sur toutes les lois religieuses », rappelle Wassim Kamel. Les échanges entre les vernolitains et Henri Peña-Ruiz ont été populaires et citoyens. A Dreux, la manifestation s’est invitée au collège Pierre et Marie Curie pour les élèves des classes de 6ème et 5ème avec les écoliers des classes de CM2 du groupe scolaire Michelet où les élèves ont réalisé un arbre de la laïcité. « Nous avons travaillé sur la charte de la laïcité. Cette charte, parue en 2013, est affichée dans toutes les écoles de la République, mais il ne suffit pas de l’accrocher au mur, il faut la faire vivre. Avec les élèves, nous l’avons épluchée, ils l’ont commentée avec leurs mots. Nous sommes allés sur des chemins concrets avec des exemples pour leur permettre d’en approfondir la signification. Nous avons ressenti une vraie adhésion à cette charte et l’engagement à travailler sur la notion d’une véritable concorde civile », relève le sous-préfet, en concluant : « En faisant le bilan des actions menées tout au long de cette semaine en faveur de la laïcité par la population, j’ai pris conscience qu’il reste à mener un travail en profondeur et sur la durée pour que la laïcité soit acquise par chacun ».

A.D.-P.

Cet article La semaine de la laïcité relayée à Dreux et Vernouillet est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le sous-préfet, Wassim Kamel, organise une concertation sur la police de sécurité au quotidien

Wassim Kamel, le sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, avait organisé le 7 décembre dernier une concertation locale concernant le déploiement de la police de sécurité au quotidien.

Réunis dans l’auditorium du lycée Rotrou, en présence des forces de l’ordre (police nationale, gendarmerie et police municipale), les élus de l’agglomération drouaise, les responsables d’associations, bailleurs sociaux et responsables des transports publics ont été invités à s’exprimer sur cinq grands thèmes concernant la sécurité au quotidien. « Le 18 octobre, le président de la République, Emmanuel Macron, confiait à son ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, la mission d’une vaste concertation afin de recueillir les propositions venant du terrain. L’opération a été lancée le 28 octobre dans les arrondissements en zones sensibles. Elle concerne toutes les forces de sécurité : 150.000 policiers, 100.000 gendarmes, 21.000 policiers municipaux et 150.000 agents de sécurité privée », expliquait le sous-préfet. Les réponses seront remontées au ministère de l’intérieur avant le 20 décembre. « Une synthèse sera effectuée par rapport aux 390 réunions prévues sur l’ensemble du territoire et l’on saura le 18 janvier 2018, si la circonscription de Dreux est retenue pour participer à l’expérimentation de ce nouveau dispositif de sécurité au quotidien », indiquait Wassim Kamel. Cinq grands thèmes étaient abordés : Comment améliorer les forces de sécurité ? Comment distinguer les spécificités et les singularités d’un territoire ? Comment améliorer le partenariat actuel des forces de l’ordre ? Comment améliorer les relations entre la police et la population ? Comment repérer et traiter les nouvelles formes de délinquances et d’incivilités ? Plus de personnel sur le terrain, un guichet unique police-gendarmerie, suppression des zones police-gendarmerie, développement de la E-police et gendarmerie pour une meilleure fonctionnalité ont été des idées évoquées, tout comme une présence policière d’une demi-journée dans les communes rurales plutôt qu’une brigade. Arriver à juguler le sentiment d’insécurité des jeunes femmes dans les quartiers et traiter plus rapidement les abandons de véhicules sur la voie publique, ainsi que les dépôts sauvages de déchets dans la nature ou les rodéos à deux roues. « On ne va pas inventer une nouvelle police. Des choses sont mises en place, il faut les simplifier et les harmoniser », proposait Daniel Frard, maire de Vernouillet. « Utiliser des caméras mobiles, cela marche très bien », suggérait Gérard Hamel, tout en demandant des moyens supplémentaires. « Il faut replacer des postes de police dans les quartiers, ajuster les effectifs de police et de gendarmerie en fonction des délits qui y sont commis », martelait le président de l’Agglomération. L’amélioration des relations entre la police et la population peut se faire par le biais de la participation citoyenne, avec des temps de paroles et d’échanges, mais aussi par des moyens plus modernes comme une application mobile pour signaler des anomalies et permettre aux forces de l’ordre d’intervenir », proposait Damien Stépho, premier adjoint au maire de Vernouillet, chargé de la politique de la ville. Les propositions des intervenants ont été recueillies par Olivier Aubry, commissaire de Dreux et le capitaine Alexandre Pasquier, commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Dreux.
A.D.-P.

Cet article Le sous-préfet, Wassim Kamel, organise une concertation sur la police de sécurité au quotidien est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Pôle Gare s’expose au Salon de l’Immobilier d’Entreprise (SIMI) à Paris

Du 6 au 8 décembre, l’Agglo du Pays de Dreux participait au Salon de l’Immobilier d’Entreprise (SIMI), à Paris. L’occasion pour Gérard Hamel de trouver des investisseurs pour le quartier d’affaires de la gare.

Ce salon, d’envergure nationale, pour les acteurs de l’immobilier d’entreprise, rassemble durant 3 jours près de 26 000 professionnels et 420 exposants au Palais des Congrès à Paris. C’est sous la bannière de la Région Centre-Val de Loire que Gérard Hamel proposait les avantages de son territoire et le projet immobilier du Pôle Gare de Dreux. « Un pôle tertiaire composé de bureaux répartis dans sept immeubles de part et d’autre des voies ferrées. L’enjeu est de pouvoir accueillir, côté sud et côté nord de la gare, un pôle de bureaux d’environ 13 600 m². Six immeubles devraient être construits du côté de la rue des Rochelles et un à côté de Pôle Emploi. C’est, à terme, jusqu’à 1000 salariés qui y travailleront », explique Gérard Hamel, président de l’Agglomération. L’objectif de la participation de l’Agglomération au SIMI est d’attirer des investisseurs en vantant les atouts proposés par la ligne de chemin de fer, le haut débit, les écoles, les commerces et les logements. « Nous avons tout cela, aujourd’hui. Les investisseurs mettent les territoires en concurrence », constate le président de l’Agglomération en ajoutant : « Cela ouvre de nouvelles perspectives, à la fois pour les habitants de Dreux, mais aussi pour les entreprises qui sont à la recherche d’une localisation idéale pour leur activité. « Les entrepreneurs du territoire pourront bénéficier en priorité de cette offre », affirme Gérard Hamel. Centre de vie et de passage au cœur de Dreux, bien desservi et aménagé, grâce à l’interconnexion des différents modes de transport, le pôle tertiaire ne devrait pas manquer de candidats à l’implantation. Dans le cadre d’un concours d’architecte, lancé par la SEMCADD pour le compte de l’Agglomération, le projet du cabinet ABH Architectes a été retenu. « C’est un projet architectural ambitieux avec, côté ville, un aménagement paysager et, du côté des voies ferrées, un puissant alignement urbain. Le nouveau quartier d’affaires constituera une entrée de ville attractive et qualitative pour les usagers de la gare mais aussi une véritable vitrine de l’Agglomération pour les voyageurs de la ligne Paris-Granville », confie Gérard Hamel qui espère un millier d’emplois sur le quartier, une fois toutes les tranches réalisées. Seule ombre au tableau, la qualité de la desserte de la ville de Dreux par la SNCF ainsi que la tarification. La Région parisienne et la Région Centre-Val de Loire ne s’accordent pas avec la SNCF sur les tarifs. « Je suis prêt à aller rencontrer les deux présidents de régions pour qu’ils trouvent un accord sur le plan tarifaire. Nous allons mettre la pression sur la SNCF qui a trop longtemps négligé l’entretien des lignes au profit des TGV. La qualité de la desserte de Dreux est l’un des enjeux majeurs pour l’avenir du quartier d’affaires ».
A.D.-P

Cet article Le Pôle Gare s’expose au Salon de l’Immobilier d’Entreprise (SIMI) à Paris est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Sept entreprises de l’Agglomération récompensées

La soirée Business@Dreux visait à récompenser des entreprises de l’Agglomération pour l’audace et la persévérance de leurs créateurs. Elle se déroulait dans le Séchoir de l’Atelier à spectacle en présence de près de 160 chefs d’entreprises et collaborateurs.

La soirée Business@Dreux était organisée par Dreux Entreprises et Développement (DEED), présidée par Steven Lefrançois et l’Agglo du Pays de Dreux, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Eure-et-Loir et Initiative Eure-et-Loir, jeudi 30 novembre à l’Atelier à spectacle de Vernouillet. En présence d’une assemblée de chefs de petites et moyennes entreprises et certains de leurs collaborateurs, Salah Benzakour, expert international du webmarketing, a donné une conférence sur le thème : Comment aider les entreprises à pérenniser leur business et à accélérer leur croissance grâce au digital ? Le conférencier a ensuite détaillé les solutions digitales adaptées à tous les types et les besoins des entreprises. Salah Benzakour a su apporter des solutions concrètes sur la manière dont on peut générer du trafic sur son site web et, de manière plus générale, sur la façon dont le digital peut modifier le comportement des clients. Beaucoup ont apprécié l’intervention et n’ont pas hésité à poser des questions à l’issue de la présentation. La deuxième partie de la soirée était destinée à la remise de récompenses a des chefs d’entreprises qui par leur audace et leur persévérance contribuent au développement économique de leur territoire. Michel Guerton, président de la CCI28, Michel Cibois, président de la CMA28 et Emmanuel Paragot, président d’IEL, ont mis à l’honneur sept entreprises de l’Agglo du Pays de Dreux en leur remettant un trophée et un bon de 500€ pour leur permettre de bénéficier de services et prestations des chambres consulaires. Initiatives Eure-et-Loir et les chambres consulaires ont également offert à chaque lauréat des récompenses et des offres plus personnalisées sous forme de diagnostics, formations, insertions publicitaires ou même, un moment détente au V and B ou des aides à la communication dans notre magazine M Ta Ville.
Les entreprises récompensées : PRINTERRE de Chérisy : Entreprise Adaptée et démarche Norme ISO. HUMELAB de Dreux : Entreprise Innovante. ERS de Vert-en-Drouais : Entreprendre au féminin. MOUTON-ESMARD de Saint-Lubin-des-Joncherets : Reprise d’entreprise. SOLEN de Tremblay-les-Villages : Développement d’entreprise. SARL CAMADE de Saulnières : Jeune Artisan d’Art. DUFFAY Publicité de Dreux : Entreprise artisanale et familiale.
A.D.-P.

Cet article Sept entreprises de l’Agglomération récompensées est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Ari Vatanen inaugure la nouvelle concession BMW Mini du groupe Berteaux

La fête était attendue, elle était belle, à la hauteur des attentes des nombreux invités présents. L’inauguration de la nouvelle concession BMW Mini est une étape importante dans la vie d’un groupe toujours en mouvement depuis sa création en 1973.

L’heure n’était pas aux longs discours mais à la convivialité. Le showroom, habituellement réservé aux nombreux modèles de la gamme BMW et Mini, était transformé en hall de réception offrant de nombreux buffets garnis et une salle de spectacle avec, sur scène, l’orchestre du Conservatoire de musique et de danse de Dreux. Gilbert Berteaux, fondateur du groupe et président du conseil de surveillance, ne cachait pas son émotion en remerciant sa famille, pour l’avoir soutenu dans ses entreprises professionnelles, et son équipe en la personne de Christophe Stage, directeur général à ses côtés depuis 25 ans. En présence de Vincent Salimon, président du groupe BMW France, Gérard Hamel, président de l’Agglomération, Daniel Frard, maire de Vernouillet, et Ari Vatanen, ancien champion du monde de rallye et ambassadeur officiel de BMW France, Gilbert Berteaux a tenu à remercier sa clientèle fidèle depuis plusieurs générations, tout en saluant les qualités de confort et de fiabilité de la marque emblématique. Animée par le journaliste Laurent Romejko, la soirée réservait de belles surprises avec des numéros de danse et de jonglage tout en lumière, avant la présentation des deux dernières nées de la gamme : le Série 6 GT et le BMW X 3. Pour les amoureux curieux et amateurs de nouveautés, il était possible de découvrir d’une manière toute confidentielle le BMW X2 qui sortira en mars 2018. Dans ce nouvel espace, d’une superficie de 2.500 m2 couvert, clair et confortable, tout est étudié pour permettre de mieux répondre aux attentes de la clientèle et lui réserver le meilleur accueil. La nouvelle concession BMW Mini apporte une réelle opportunité de développement économique sur le centre commercial Plein Sud et sur l’agglomération drouaise. Les réunions de familles se terminent le plus souvent en chansons, l’inauguration de la concession BMW Mini n’a pas failli à la tradition. Gilbert Berteaux l’a offert en cadeau à ses invités : une interprétation de La Mer de Charles Trenet, accompagnée par les musiciens de l’orchestre du Conservatoire de musique et de danse de Dreux. Une prestation surprise immortalisée par de nombreux smartphones.

Ari Vatanen inaugure la nouvelle concession BMW Mini du groupe Berteaux

La fête était attendue, elle était belle, à la hauteur des attentes des nombreux invités présents. L’inauguration de la nouvelle concession BMW Mini est une étape importante dans la vie d’un groupe toujours en mouvement depuis sa création en 1973.

L’heure n’était pas aux longs discours mais à la convivialité. Le showroom, habituellement réservé aux nombreux modèles de la gamme BMW et Mini, était transformé en hall de réception offrant de nombreux buffets garnis et une salle de spectacle avec sur scène l’orchestre du conservatoire de musique et de danse de Dreux. Gilbert Berteaux, fondateur du groupe et président du conseil de surveillance, ne cachait pas son émotion en remerciant sa famille pour l’avoir soutenu dans ses entreprises professionnelles et son équipe en la personne de Christophe Stage, directeur général à ses côtés depuis 25 ans. En présence de Vincent Salimon, président du groupe BMW France, Gérard Hamel, président de l’agglomération, Daniel Frard, maire de Vernouillet, et Ari Vatanen, ancien champion du monde de rallye et ambassadeur officiel de BMW France, Gilbert Berteaux a tenu à remercier sa clientèle fidèle depuis plusieurs générations tout en saluant les qualités de confort et de fiabilité de la marque emblématique. Animée par le journaliste Laurent Romejko, la soirée réservait de belles surprises avec des numéros de danse et de jonglages tout en lumières avant la présentation des deux dernières nées de la gamme le Serie 6 GT et le BMW X 3. Pour les amoureux curieux et amateurs de nouveautés, il était possible de découvrir d’une manière toute confidentielle le BMW X2 qui sortira en mars 2018. Dans ce nouvel espace, d’une superficie de 2.500 m2 couverts, clair et confortable, tout est étudié pour permettre de mieux répondre aux attentes de la clientèle et lui réserver le meilleur accueil. La nouvelle concession BMW Mini apporte une réelle opportunité de développement économique sur le centre commercial Plein Sud et sur l’agglomération drouaise. Les réunions de familles se terminent le plus souvent en chansons, l’inauguration de la concession BMW Mini n’a pas failli à la tradition. Gilbert Berteaux l’a offert en cadeau à ses invités : une interprétation de La Mer de Charles Trenet, accompagné par les musiciens de l’orchestre du conservatoire de musique et de danse de Dreux. Une prestation surprise immortalisée par de nombreux smartphones.

A.D.-P.

Cet article Ari Vatanen inaugure la nouvelle concession BMW Mini du groupe Berteaux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Décembre 2017
LMMJVSD
12
9
151617
19212224
2527293031