Actu 28

4 décembre 2017

AGGLOrama n°14

<p>Le quatorzième numéro de l’AGGLOrama du Pays de Dreux est disponible !</p><p>Imprimé désormais sur un papier recyclé et distribué dans les 82 communes du territoire, ce nouveau numéro peut également <a href="http://www.calameo.com/read/004087706a3e221d3ab2a" target="_blank" title="(Nouvelle fenêtre)" lang="" hreflang="">être feuilleté en ligne sur le site de l’Agglo</a> <img class="lienexterne" src="/extension/agglo_dreux/design/agglo_dreux/images/contenu/lien_externe01.gif" width="10" height="10" alt="" />.</p>

Actualités

Jean-Louis Parot reçoit la médaille de la Ville de Luray

Président du Tennis Loisirs Luray pendant 25 ans, Jean-Louis Parot a vécu l’évolution du club jusqu’en juin dernier où il a passé la main à Marc Avenard. Il a reçu la médaille de la Ville des mains d’Alain Fillon, maire du village.

C’était à l’occasion d’une petite réunion entre amis, un dimanche matin à l’heure de l’apéritif dans le club house du terrain de tennis, Jean-Louis Parot était entouré de quelques amis de la première heure et adhérents du club. Séquence souvenirs avec les uns et les autres, les bons et les mauvais moments se racontent. On se souvient de l’histoire et de la création du club de tennis de Luray. « L’origine du club est un peu originale, le club de tennis a été créé alors qu’il n’y avait pas encore de courts de tennis. On avait le projet d’en construire un alors on a créé l’association. Nous avons demandé des subventions au département et à la fédération française de tennis. A l’époque, je n’étais pas encore élu, c’était en 1982 », se souvient Alain Fillon. « Le court a été construit, j’ai été élu maire alors j’ai démissionné du poste de président. Un deuxième court a été construit et nous avions à l’époque 120 adhérents », ajoute le maire. Les présidents se sont succédés, quatre en 34 ans. Jean-Luc Guille des Buttes, Monique Lhomme, Jean-Louis Parot pendant 25 ans et Marc Avenard qui a repris le flambeau en juin dernier. Les Luraysiens ont été nombreux à apprécier ce club de tennis-loisirs. « Nous avons eu des joueurs qui ont pratiqué le tennis pendant très longtemps. Nous avons organisé des tournois de jeunes. Les joueurs envahissaient les courts le dimanche matin. Cela demandait beaucoup d’organisation. Il fallait contrôler les entrées », se souvient Jean-Louis Parot. Côté mauvais souvenir, la tempête de 1999 qui a détruit les treillages : « les courts de tennis demandent beaucoup d’entretien », ajoute l’ancien président. La médaille de la Ville lui a été remise par le maire « en remerciement de 25 années au service de la population de Luray, jeune et moins jeune », avant le pot de l’amitié.

A.D.-P.

Cet article Jean-Louis Parot reçoit la médaille de la Ville de Luray est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les cadeaux de Noël des Circuits de l’Ouest Parisien

Tous les amoureux des sports mécaniques y trouvent leur bonheur. Les stages sont des cadeaux rêvés pour les amateurs de pilotage de voiture de course, de véhicules super GT, de rallycross, de glisse & DRIFT, de Porsche 991 GT3 ou de Buggy.

Les circuits de l’Ouest parisiens disposent de cinq pistes destinées aux particuliers ou aux sociétés pour participer à des stages, y organiser des événements promotionnels ou des séminaires. Une piste vitesse, une piste rallycross Philippe Chanoine, un espace évolution tout terrain 4X4 et SUV, une piste karting et une piste SSV. Depuis 1995 Laurent Fresnais et Bruno Tondu ne cessent d’élargir et de renouveler leurs offres de stages de pilotages par le biais de leur école de pilotage Pro-Pulsion. Qui n’a pas rêvé de se retrouver au volant d’une de ces sublimes voitures véritables objets de cultes pour certains passionnés. C’est possible à Dreux sur les circuits de l’Ouest Parisien. On peut offrir ou s’offrir un baptême avec un pilote sur une Ferrari F488 ou sur la fabuleuse Lamborghini Hurican mais aussi sur Alpine, Aston Martin, Audi ou Porsche à partir 49€ (enfants +6 ans). « Pro-Pulsion accueille tout le monde, il suffit d’avoir le permis de conduire », indique Laurent Fresnais « il existe aussi des stages rallycross sur SUBARU, de la glisse&Drift pour les amateurs de dérapage contrôlé, des formations de perfectionnement à la conduite pour se remettre en confiance et pour les jeunes permis. Mais aussi des stages coaching pour apprendre à maîtriser sa propre voiture, des stages racing Porsche, des stages GT à partir de 59€, des stages Buggy à 69€ et une nouveauté les stages monospace F3 », détaille Laurent Fresnais. Pro-Pulsion dispose d’un parc automobile composé des dernières Super cars qui sont mises à disposition pour les stages.

Les circuits de l’Ouest Parisien offrent également un panel d’activités aux sociétés telle que : formations professionnelles – Séminaires – Conventions – Team building – Fêtes de fin d’année… avec une équipe d’une vingtaines de collaborateurs moniteurs chevronnés et diplômés et mécaniciens qui se mettent au défi de « vous faire passer des moments de pur plaisir dans une ambiance conviviale et professionnelle ». Depuis 1959, le circuit du Bois Guyon, devenu Les Circuits de l’Ouest Parisiens, a accueilli de nombreuses célébrités professionnelles ou du show biz mais aussi des manifestations sportives importantes, preuves de la qualité et de la pérennité du site. Il est l’un des circuits les plus appréciés de la Région parisienne et son parrain est l’ancien coureur de F1 Jacques Laffite.

A.D.-P.

Les Circuits de l’Ouest Parisiens, chemin Notre Dame de la Ronde. ZI Nord Dreux. Tel : 02.37.62.50.00

Contact : contact@circuitouestparisien.com

www.circuitouestparisien.com

Cet article Les cadeaux de Noël des Circuits de l’Ouest Parisien est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Votre Kit déchets 2018 arrive bientôt

<p>Quand sortirez-vous vos poubelles en 2018 ? Votre traditionnel calendrier sera disponible, comme tous les ans, sous deux formats.</p>

Actualités

Faites-vous beau avec le Pull Moche de Noël

Bridget Jones, la célèbre célibataire, a rencontré le peut-être-futur-homme-de-sa-vie alors qu’il arborait un pull vert sapin à tête de renne lors d’un buffet de Noël. Malgré ce chandail kitsch et moche, elle est quand même tombé sous son charme. Finalement le pull moche de Noël ne serait-il pas tendance ?

Rappelez-vous du pull aux flocons ou bonhomme de neige que vous tricotait votre vieille tantine, avec, bien sûr, déclinaisons pour assortir vos frères et sœurs. Vous y êtes ? Une fois offert, il fallait le porter, surtout ne pas broncher et la remercier en gardant le sourire. Enfantin, avec une laine épaisse, (qui gratte !), de gros motifs et des couleurs criardes, cette tradition familiale a rendu de nombreux enfants mal à l’aise lors de l’ouverture des cadeaux. Et bien aujourd’hui, vous allez en vouloir un !

Détourné et plein de sarcasme, ce chandail fait désormais la une. Dans le monde anglo-saxon, peu avant les fêtes, on organise des Ugly Christmas Sweater Party (fêtes du pull moche de Noël), entre amis, mais surtout dans les entreprises. Il est convenu que chacun recherche et arbore un pull kitsch et loin des normes du bon goût. En fin de soirée, le Prix du plus moche pull de Noël est décerné.

Arrivée doucement en France, ce nouvel usage est une manière originale, avant les fêtes, de créer l’événement avec ses collègues avant le départ en congés de chacun. Ironique, décalé, voire ridicule, ce concours a tout pour plaire ! Il se veut loin des diktats de la mode et nécessite de ne pas se prendre au sérieux.

Mais de la tradition au marketing, il n’y a qu’un pas. Les enseignes ont vite repéré cet engouement et si mamie n’a pas le temps de vous confectionner votre ouvrage cette année, de nombreux pulls sont disponibles dans le commerce. Moins kitsch et moches que leurs ainés, voire même parfois non loin de l’élégance, nul doute que vous trouverez votre bonheur. Pas sûr, par contre, que vous remportiez le Prix du Pull Moche de Noël.

Que ce soit par dérision, par amour de la mode ou en souvenir du pull de votre enfance, vous trouverez forcément un argument pour avoir votre Pull Moche de Noël cette année. Acheté ou fait main, laissez parler votre originalité, et portez-le le 16 décembre, lors de la Journée Internationale du Pull Moche de Noël.

Cet article Faites-vous beau avec le Pull Moche de Noël est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Paravecmoi : la solution pour les voyageurs solo !

Si vous faites partie de ceux qui voyagent régulièrement seuls, vous avez certainement remarqué que les tarifs sont bien plus élevés pour les voyageurs en solo que lorsque l’on est au moins deux à partir.

Le breton Michel Ruiz, ainsi que son co-fondateur Anthony Merzouki, récemment installé à Dreux, tous deux passionnés de voyages, eux, l’ont bien compris et pour y remédier, ils ont lancé, il y a un peu plus d’un an maintenant, le site internet « Paravecmoi », ainsi qu’une application du même nom, téléchargeable sur tous les téléphones portables. Ce nouvel outil permet donc aux voyageurs solo d’entrer en contact les uns avec les autres et de partir ensemble afin d’éviter de payer des suppléments, seulement parce qu’ils sont seuls. « Il ne s’agit pas d’une plateforme de rencontres pour cœurs brisés. L’objectif est de réunir des projets de vacances ou de voyages comparables, de mettre en contact les futurs partants pour qu’ils échappent aux pénalités financières habituelles » explique Michel Ruiz, l’un des concepteurs. Pour cela, il suffit de s’inscrire sur le site ou sur l’application et de créer son profil, axé bien sûr, sur le voyage. C’est ainsi que les différents co-voyageurs peuvent se mettre en relation, avec des envies de voyages et vacances similaires, que ce soit dans des clubs vacances, à travers des circuits ou encore des croisières. La messagerie est d’ailleurs anonyme, il est donc possible d’accepter, ou non, d’entrer en communication avec les voyageurs solos qui nous correspondent. Une fois le ou la binôme trouvé, la réservation se fait de manière individuelle et n’engage qu’une personne. Paravecmoi s’engage alors à gérer, si l’une des deux personnes annule son voyage, soit en trouvant un nouveau co-voyageur, soit, si il n’en trouve pas assez rapidement, en assumant les coûts de la chambre individuelle pour le voyageur restant, qui partira tout de même avec le prix appliqué pour un séjour à deux. Ce système fonctionne également pour les familles monoparentales, pour bénéficier de la réduction enfants, il faut être deux adultes dans une même chambre, à ce moment-là, la réduction enfants s’appliquera. Et comme tout le monde ne peut pas toujours partir en vacances, Paravecmoi propose aussi aux co-voyageurs de partager leurs photos de voyages, par exemple à travers la page Facebook qui compte aujourd’hui plus de 16 000 abonnés. « Dans une période particulièrement anxiogène nous mettons en avant les moments de bonheur et ça fait du bien à tout le monde apparemment, vu le succès de notre page » conclut Michel Ruiz.

PARAVECMOI

Téléphone : 0808809500

Site internet :  HYPERLINK « http://www.paravecmoi.fr/ »www.paravecmoi.fr

Mail :  HYPERLINK « mailto:contact@paravecmoi.com »contact@paravecmoi.com

Facebook : @paravecmoi

Cet article Paravecmoi : la solution pour les voyageurs solo ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Noël se prépare aux Jardins d’Imbermais

Les sapins sont arrivés, bientôt ce sera le tour des volailles festives, des légumes originaux, des foies gras et de toutes les saveurs des produits Terre d’Eure-et-Loir. De quoi concocter de somptueux repas de fêtes et paniers gourmands à mettre au pied du sapin.

Les Jardins d’Imbermais sont ouverts les vendredis et samedis. Il est temps de passer les commandes pour les fêtes de fin d’année. Les sapins de Boncé, rois des forêts fraîchement coupés, touffus et majestueux sont arrivés. « Ce sont des Normann. Ils sont produits dans le département et vendus à prix producteur », explique Jean-Luc Gauthier qui, avec son frère Patrick et sa sœur Christine Cernay, affiche fièrement le label Terre d’Eure-et-Loir de leur magasin. Dindes, oies, chapons, pintades et poulets fermiers seront sans nul doute les vedettes des réveillons mais ils ne seront pas les seuls. « Depuis quelques semaines, nous proposons de la viande de bœuf et de veau du GAEC du Chailloué, dans l’Orne. Une viande savoureuse et tendre issue de la race Blonde d’Aquitaine », indique Jean-Luc Gauthier. En accompagnement de ces viandes d’exception, les légumes de saison sont à l’honneur. Les salades d’hiver, mâche, trévise, endives aux couleurs rafraîchissantes, les nombreuses courges aux multiples saveurs mais aussi les légumes originaux et oubliés comme le panais, le rutabaga, le topinambour ou les diverses variétés de choux. Les légumes secs et les conserves maison apporteront leur contribution à un repas équilibré. Du foie gras incontournable aux fromages crémeux en passant par les pommes, les poires et leurs farandoles de desserts à concocter accompagnés de glaces ou de coulis, les tables de fêtes seront bien garnies. Pour terminer sur une note sucrée, la dernière trouvaille des Jardins d’Imbermais, ce sont les nougats traditionnels au miel, à l’orange ou au chocolat de Gaël Carton. Vins fins, bière de Noël, jus de fruits et pétillants maison sans alcool seront aussi de la fête pour le plus grand plaisir des petits et grands. Aux Jardins d’Imbermais, les idées cadeaux ne manquent pas. Les paniers gourmands à déposer au pied du sapin sont confectionnés à l’envie, par Christine Cernay. Ils sont composés à la demande : vins, conserves de charcuteries, pâtés, veloutés maison, chips, safran mais aussi sirops, confitures et sucreries, de quoi satisfaire les palais les plus fins de toute la famille.

Les Jardins sont ouverts le vendredi et le samedi de 9h à 12 h et de 14h30 à 18h30. La semaine de Noël, ils seront ouverts dès le jeudi 21 décembre. Les jardins seront fermés la semaine du nouvel an.

Renseignements et commandes : tel : 02.37.38.42.03. Port : 06.13.91.53.40.

Cet article Noël se prépare aux Jardins d’Imbermais est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le tour du monde du Repas de Noël

Nous sommes en France, un 24 décembre, les bougies sont allumées et se reflètent dans les boules du sapin, accrochées par les mains des petits bambins frétillants d’impatience, la table est prête, elle brille de mille feux, la dinde et ses marrons rôtissent, laissant échapper une délicieuse odeur dans le foyer, les huîtres sont ouvertes et attendent d’accompagner le foie gras et ses toasts chauds. Il ne reste plus qu’à disposer les sujets sur la bûche et le réveillon pourra commencer.

Si la revisite est à la mode, petits et grands apprécient toujours ces mets traditionnels. Dans l’hexagone, comme dans le monde entier, Noël a ses coutumes et ses traditions culinaires. Installez-vous confortablement et laissez-vous porter dans ce petit tour du monde gastronomique de Noël.

Pendant la Consoada, réveillon portugais, on mange de la morue, préparée le plus humblement possible, sans faste, ni luxe. C’est après la Missa do Galo (la Messe du Coq), qu’on déguste une farandole de treize desserts, représentant les participants de la Cène, dont le Bolo Rei, un gâteau en forme de couronne des rois, garni de fruits secs et confits.

De l’autre côté de la Manche, après avoir explosé leurs crackers pour y trouver un message humoristique, les anglais savourent une soupe d’huîtres. Elle sera généralement suivie d’une dinde aux marrons, accompagnée d’une sauce, typiquement anglaise, aux airelles, légèrement acide et se mariant parfaitement avec le gibier.

Pour l’Allemagne, fondatrice des marchés de Noël et du calendrier de l’avent, le repas du réveillon est très simple. La danse des plats traditionnels commence le 25 et on déguste alors, dans la majorité des cas, une oie rôtie ou farcie, accompagnée de légumes et de fruits. La note sucrée vient ensuite avec le Christstollen, un pain aux fruits secs et confits, farci de crème d’amande et recouvert de sucre glace.

En Espagne, le Père Noël a bien pâle figure face aux Rois Mages. Il n’a pas réussi à les détrôner et ce sont bien eux qui apportent les cadeaux aux enfants, le 6 janvier, jour de l’Epiphanie. Cependant, la nuit du 24 décembre, la Noche Buena reste le coup d’envoi des festivités. Ce soir-là, en Castille, après les fruits de mer et un bouillon de légumes et boulettes de viande, on savoure un Besugo, une dorade très fine. Les papilles se ravissent ensuite de turrón, le nougat espagnol, de biscuits comme le Mazapán, à base d’amandes moulues ou le Palvorón, fait d’amandes, de citron et cannelle.

En Afrique du Sud, le soleil n’entache en rien l’esprit de Noël. Ainsi, c’est à la plage, ou au bord d’une piscine, qu’on se réunit en famille, autour d’un Braai, le barbecue traditionnel.

Notre voyage se poursuit en Estonie, où Noël, c’est avant tout la célébration du solstice d’hiver. Le repas du réveillon se compose de porc, choucroute, pain d’épice et bière. On laissera traditionnellement la nourriture sur la table et le feu de la cheminée jusqu’au matin, pour chasser les mauvais esprits.

Toujours en Europe de l’Est, le 24 décembre, c’est lorsque les enfants aperçoivent la première étoile dans le ciel, que les festivités commencent. On partage alors l’opłatek (pain azyme similaire à l’hostie) en échangeant des vœux de bonheur, de paix et de santé. Certains le partagent aussi avec leurs animaux, car on dit, qu’à minuit, ce soir-là, ces derniers parlent le même langage que les hommes. Suivent traditionnellement douze plats, sans viande, qui représentent les douze apôtres.

Alors que le Noël italien est souvent symbolisé par le Panettone, une brioche fourrée de raisins secs, fruits confits et zestes d’agrumes, au pays du soleil levant, la tradition est des plus surprenante. Davantage célébrée en couple, comme les prémices de la Saint Valentin, les amoureux réveillonnent pour la plupart, autour d’un plat de poulet frit ! Cette tradition est née en 1944, suite à une publicité de l’enseigne KFC qui a réussi le tour de force de mettre son poulet pané au menu du réveillon des japonais.

Aux Etats-Unis, après avoir cherché la décoration en forme de cornichon, cachée dans le sapin, qui porte chance à qui la trouve, on se retrouve pour savourer un délicieux Eggnog, ou lait de poule, à base de lait, sucre, jaune d’œuf, parfumé à la muscade ou à la cannelle pour les enfants, ou agrémenté de whisky, rhum ou eau de vie pour les plus grands.

Enfin, notre, partiel, tour du monde se termine au Pays du Père Noël, la Finlande, où le repas du réveillon, après avoir savouré des plats à base de viande, saumon et légumes, se termine sur un riz au lait, qui cache une amande secrète. Trouvée, elle portera chance.

Cette année, vous pouvez rester attaché aux traditions culinaires de vos origines, ou les revisiter, ou même explorer celles d’autres cultures, ce qui est sûr, c’est que le réveillon, c’est le moment de mettre les petits plats dans les grands et de satisfaire votre gourmandise et celle de vos proches.

Finalement, une jolie table, un repas préparé avec amour, la famille réunie et des étoiles dans les yeux des enfants, ce sont des ingrédients qui n’ont pas de frontières.

Manon BROUSSEAU

Cet article Le tour du monde du Repas de Noël est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Un Noël de rêve tout en chocolat chez Jeff de Bruges

Chaque année, le célèbre chocolatier belge nous propose des nouveautés. Des délices chocolatés, élaborés avec soins, pour surprendre nos papilles et nous plonger dans l’ambiance magique des fêtes de fin d’année.

Fruits et chocolat, voilà une recette à découvrir de toute urgence. Abricot moelleux de Malatya, cerise Amarena d’Italie, citron vert de Murcie ou encore pruneau d’Agen et dattes d’Al Qassim enrobés d’une fine couche de chocolat fondant noir ou au lait offrent une palette de saveurs irrésistibles. « Après la récolte, les fruits sont juste séchés et confits pour garder toutes leurs saveurs », explique Benoît Lair, le patron du magasin. Nouveauté aussi du côté des truffes, on aime la truffe de chocolat noir poudrée de cacao extra noir, celle de chocolat au lait poudrée de cacao… La nouvelle venue surprend par ses accents méditerranéens. « C’est une truffe de chocolat au lait, parfumée au miel de romarin », explique le chocolatier. Le chocolat fait parfois de belles rencontres et c’est le cas avec la meringue. Suprême de chocolat moelleux et meringue croustillante se déclinent en cinq saveurs dont trois nouvelles : café, chocolat noir et mangue. En cette période de fin d’année, le chocolat se déguste à l’envie. Il est le rayon de soleil qui illumine les longues soirées d’hiver, redonne le moral et apporte de l’énergie. Des coffrets précieux ornés de sapins aux couleurs scintillantes qui s’ouvrent en éventail seront du plus bel effet au pied du sapin, mais on peut aussi décorer le sapin de boules garnies de choco pralinés et de pièces en chocolat au lait. Mugs, papillotes, coffrets pour enfants, Pères Noël en chocolat sont destinés aux plus petits tandis que mille et une idée cadeaux raviront les plus grands. Les adorables Juliettes, ces petits desserts en chocolat s’invitent pour les fêtes. « Ce sont des Mendiants revisités avec plus de gourmandises dessus », explique Benoît Lair. Les nouvelles venues s’appellent Juliette en fête avec des graines de courge concassées, un émietté de biscuits spéculoos, des cranberries et amandes entières sur un pétale de chocolat noir, et La Fée Juliette, qui se compose d’éclats de caramel d’Isigny, d’étoiles dorées en sucre, de moelleux citrons confits et petits morceaux de biscuits croquants au cacao sur un pétale de chocolat ambré. Les fêtes seront belles et gourmandes chez Jeff de Bruges mais avant cela Benoît Lair n’oublie pas Les Flambarts. Comme chaque année depuis plus de vingt ans, il offre gratuitement les boules de coco jetées du haut du Beffroi par les élus de la ville. « J’en ai commandé 16.000 », explique le chocolatier sans qui la fête des Flambarts ne serait pas tout à fait ce qu’elle est. Des milliers de gourmands ne se bousculent-ils pas, chaque année, au pied du beffroi pour saisir au vol l’une de ces délicieuses boules colorées et croquantes, souvenir précieux de notre enfance ?

Cet article Un Noël de rêve tout en chocolat chez Jeff de Bruges est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le marché de Noël de Luray s’installe pour deux jours et s’offre une nocturne

Deux jours d’ambiance féerique en compagnie du Père Noël et de nombreux exposants permettront de préparer les fêtes de Noël en toute convivialité. De la confection des repas de fêtes aux nombreuses idées cadeaux, tout est prévu.

Dans l’Agglomération, c’est bien connu, on peut faire tous ses achats de Noël au marché de Luray qui se tient traditionnellement le dernier week-end avant le réveillon. Sauf si, comme cette année, le réveillon tombe un week-end. C’est donc le samedi 16 et le dimanche 17 décembre que se tiendra le marché de Noël de Luray avec en prime des nouveautés. Il se tient sur deux jours avec une nocturne samedi et une belle surprise à l’occasion du pot d’inauguration qui aura lieu à la salle des fêtes aux alentours de 18h30, samedi. « C’est la vingt-et-unième édition de ce rendez-vous initié en 1996 par Martine Acquaviva et Chantal Hervier, repris par la suite par Marlène Martin dans le cadre de l’association Atouts Jeune », rappelle Alain Fillon, maire du village. Le marché convivial et familial a pris de l’ampleur et chaque année on doit refuser des exposants. Ils seront 38 cette année, on a dû en refuser 22 », regrette Pascale Lemarié, présidente de l‘association CLAP (Création Luraysienne Animation Partage), organisatrice de la manifestation en partenariat avec la municipalité. « Notre association a été créée pour aider les associations locales dans l’organisation de leurs manifestations et surtout pour la participation, sans faille, de Luray à la fête des Flambarts », explique la présidente. « Malheureusement, cette année, notre village ne pourra pas participer aux Flambarts. Les dates ont été changées à cause d’un Téléthon qui devait avoir lieu à Dreux et qui a été annulé. Pas de Grande Drouaise pour les Luraysiens puisqu’ils seront à pied d’œuvre pour animer leur marché de Noël », remarque le maire. Ce sera la dernière version du marché tel qu’on le connait, avec une belle entrée décorée, de la musique, du vin chaud, des exposants de métiers de bouche, foie gras, boudins, charcuteries, huîtres, cidre, chocolats fins et de bonnes choses à déguster à l’extérieur et bijoux, fleurs, peintures, grand choix de cadeaux à l’intérieur de la salle des fêtes. L’an prochain, le marché de Noël de Luray aura lieu dans la toute nouvelle salle multifonctions. « Nous pourrons accueillir encore plus d’exposants à l’extérieur comme à l’intérieur se réjouit déjà Pascale Lemarié.

A.D.-P.

Le marché de Noël se tiendra samedi 16 décembre de 15 à 22 heures et dimanche de 9 h à 17h30. Entrée gratuite.

Cet article Le marché de Noël de Luray s’installe pour deux jours et s’offre une nocturne est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

DIY express: La boule à neige

C’est moi qui l’ai fait !

Pour une décoration de table de Noël ou à offrir à vos invités, nous vous proposons de créer votre propre boule à neige.

Traditionnelle, fantaisiste ou moderne, c’est un objet au charme unique, qui, après avoir perdu de sa superbe, fait son grand retour grâce à la tendance du DIY (fait maison).

Pour confectionner votre boule à neige, vous aurez besoin d’objets récupérés, de quelques matériaux spécifiques et d’un soupçon de créativité.

  • De la neige artificielle
  • Des paillettes
  • Un pot à confiture ou pour bébé
  • Des figurines de votre choix et adaptées au contenant choisi (animaux, sapins, personnages…)
  • Des rubans, nœuds décoratifs ou tout ce que vous trouverez pour créer un bel effet
  • De l’eau distillée
  • De la glycérine liquide (1/4 du volume choisi)
  • 1 pistolet à colle chaude
  • Des ciseaux

Commencez par fixer vos figurines sur le couvercle de votre pot, avec le pistolet à colle chaude ; cela représentera le fond de votre boule à neige.

Dans le pot, mettez de la neige artificielle et des paillettes et remplissez d’eau et de glycérine. Avec votre pistolet, mettez de la colle sur le pas-de-vis du couvercle et fermez votre pot immédiatement.

Autour du couvercle ou sur le haut de votre boule à neige, venez fixer vos autres éléments de décoration.

Retournez votre boule, et la magie opère.

Comme vous l’imaginez, les combinaisons sont multiples, toutes les ambiances sont possibles, et pour les enfants, des petites figurines de leurs personnages préférés feront, à coup sûr, leur bonheur !

Cet article DIY express: La boule à neige est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les Flambarts sont de retour pour trois jours de fête

Chaque année, depuis plus de vingt ans, au mois de décembre, la ville s’illumine et un bruit de tonnerre gronde dans les rues. Le carnaval des Flambarts sème la joie de vivre et la bonne humeur. C’est l’heure de la franche rigolade.

Le sapin géant de Noël est en place, la grande boule de Noël lumineuse va bientôt retrouver sa place à l’entrée de la grande rue Maurice-Viollette, parée de ses habits de lumières. Le décor est planté, la fête s’annonce tout doucement dès le 8 décembre avec la patinoire qui sera là jusqu’au 7 janvier. Elle accueillera de nombreuses manifestations : gala de patinage Reine des glaces, une soirée jeunesse avec DJ, une soirée Dress code fluo, des séances d’initiation au patinage, du Kuduro et de la Zumba, sans oublier la visite du Père Noël, les 20 et 23 décembre. Deux marchés de Noël avec une quarantaine d’exposants proposeront de nombreuses idées cadeaux et victuailles pour les repas de fête. Le vendredi 15 décembre, la Régate des Flambarts s’élancera de l’office de tourisme à 17 heures. Le samedi 16 décembre, le Beffroi sera ouvert pour des visites libres, le groupe Charivari accompagnera la parade, puis le banc des importants qui ouvrira officiellement le carnaval des Flambarts. Le spectacle final est prévu à 19 heures, place Mésirard, pour assister au bûcher de la Mère Lacrise et au feu d’artifice tiré depuis la Chapelle Royale. Le dimanche 17 décembre, La Grande Drouaise démarrera de la gare à 15 heures, puis ce sera le Pouche-Trousse dans la Grande-rue avant le moment tant attendu de l’Aguilanneuf et le jeté de milliers de boules de coco du haut du Beffroi par les élus de la ville. La fête se terminera par Drius Confettis Party, le final du carnaval qui transformera la Grande-rue en piste de danse. Clôture des festivités à 18h15. Cette année, la fête a été façonnée par les Drouais selon leurs souhaits exprimés au cours de réunions publiques. De belles nouveautés sont à découvrir. « Ces journées doivent se dérouler dans l’euphorie complète. Il est bien précisé que la morosité est strictement prohibée », déclare Christophe Le Dorven, adjoint au maire chargé de la culture.

A.D.-P.

Cet article Les Flambarts sont de retour pour trois jours de fête est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Six professeurs drouais découvrent le système Erasmus+

Le dispositif Erasmus+ permet aux enseignants d’aller à la découverte du système éducatif proposé dans plusieurs pays européens. Six pionniers de trois lycées drouais reviennent de Pologne et du Danemark.

Le projet prévoit de faire partir 45 enseignants de trois lycées drouais : Rotrou, Edouard Branly et Maurice Viollette sur deux ans. « Les enseignants travaillent sur trois thèmes : les ambitions, le climat scolaire et le travail avec le numérique dans six pays européens (Italie, Allemagne, Pologne Danemark et Espagne) où nous avons des lycées partenaires. C’est une première dans le Drouais », explique Marc Chartrain, proviseur adjoint du lycée Rotrou, pilote du projet. « Les séjours Erasmus+ s’effectuent sur trois jours sur le temps scolaire et le reste pendant les vacances d’automne, d’hiver et de printemps sur la base du volontariat », souligne Marc Chartrain. Nathalie Rodes, professeur de biotechnologie au lycée Maurice Viollette, Franck Gressin, professeur d’histoire-géographie et Raphaèle Blaix, professeur de lettres au lycée Rotrou, ont été reçus au lycée Karl Marcinkkowski à Poznan, en Pologne. « C’est un lycée international où les élèves parlent le français. Beaucoup de choses sont différentes : la façon de s’adresser aux élèves en langue étrangère, la durée des cours, les pauses déjeuner quasi inexistantes, les cours qui se terminent en milieu d’après-midi, les échanges entre les professeurs et les élèves qui se déroulent dans un cadre respectueux », confient les enseignants. « Le système éducatif polonais prévoit un cumul de points au collège qui permet de choisir le meilleur lycée pour passer le meilleur Bac et ensuite intégrer la meilleure université ». En Pologne, la scolarité est gratuite, gérée par la ville et les dotations de l’État. Les cours du soir sont payants. C’est le directeur de l’établissement qui recrute les enseignants. Par contre, pas de sécurité de l’emploi. Si une classe ferme ou un cours est supprimé, l’enseignant perd son emploi. « Une réforme est en cours, l’école primaire va accueillir les élèves de 6 ans à 14 ans et débouchera directement sur le lycée. Cette année, les classes de sixième ont été supprimées », indique Franck Gressin.

Sophie Pysniak, professeur en maintenance industrielle au lycée Edouard Branly, Virginie Dupont, professeur de lettres au Lycée Maurice Viollette, et Jean-Rémy Matouchet, professeur en économie au lycée Rotrou, ont été accueillis à l’Eisbjerghus International Efterskole (EIS) de Norre Abby, petite commune située à deux heures de Copenhague. « C’est une école optionnelle qui n’existe pas en France », explique Sophie Pysniak, « une préparation à l’orientation, une école de la vie avec des cours le matin et des activités créatives et sportives l’après-midi, située entre le collège et le lycée. Les élèves âgés de 15 ans doivent choisir l’un des 5 voyages organisés avec des établissements partenaires chinois, espagnols, français, indiens et japonais. C’est une scolarité payante mais il n’y a pas de diplôme. Le Danemark prône le bien-être de chacun, c’est le premier pays au monde en matière de qualité de vie ». Ces six professeurs euro-chanceux sont ravis de leur expérience et leurs impressions sont consultables sur le padlet erasmus+, sur le site du lycée Rotrou.

A.D.-P.

Cet article Six professeurs drouais découvrent le système Erasmus+ est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’Etat de Victoria décrète l’Urgence classe 2 après la marée de microplastique qui a touché la côte

L’Etat de Victoria décrète l’Urgence classe 2 après la marée de microplastique qui a touché la côte

La semaine dernière, une partie de la côte immaculée de l’Etat de Victoria, refuge pour la reproduction de la baleine franche australe, site de nidification des pluviers et des manchots pygmées, a été contaminée par des milliers de micro particules de plastique appelées paillettes. Ces fragments se sont déposés en grandes quantités sur les plages, recouvrant une zone allant de Warrnambool à Port Fairy, dans le sud-ouest de Victoria.

Des volontaires de Sea Shepherd ramassent des paillettes sur Shelly Beach à Warrnambool, dimanche 3 décembre. Photo: Narelle Huxley/Sea Shepherd
Des volontaires de Sea Shepherd ramassent des paillettes sur Shelly Beach à Warrnambool, dimanche 3 décembre. Photo: Narelle Huxley/Sea Shepherd

"Lorsque des microplastiques sont rejetés dans les cours d’eau et les océans, c’est un désastre écologique pour les oiseaux marins et toute la vie marine", a déploré Liza Dicks, responsable des débris marins à Sea Shepherd.

"Grâce à des passants qui ont repéré les paillettes et alerté les autorités, une opération de nettoyage a pu être organisée", a précisé Liza.

"On a découvert que les débris avaient été déversés à proximité de la station d’épuration de Warrnambool, propriété de l’opérateur Wannon Water, qui a depuis indiqué que les paillettes avaient été jetées illégalement dans le système deux semaines auparavant. Quand Wannon Water a découvert cette marée de plastique, ils ont inspecté leur usine et retiré des millions de microplastiques des réservoirs et d’autres infrastructures, afin d’éviter la contamination de l’océan", a expliqué Liza.

Jeudi 30 novembre, la marée de plastique a été requalifiée au niveau supérieur d’Urgence classe 2, selon Cragi Lapsley, délégué à la gestion des risques de l’Etat de Victoria.

Les responsables locaux de Sea Shepherd pour les débris marins, Sue Topaz et Andrew Holt, ont organisé deux opérations de nettoyage avec des bénévoles pour collecter autant de paillettes que possible.

Cet incident a galvanisé l’implication de nombreuses personnes, dont certains volontaires de Sea Shepherd jusqu’à Melbourne, qui ont permis, par leurs efforts infatigables, à l’aide de tamis, de seaux et de leur mains nues, de retirer des milliers de paillettes des plages. Hier, les volontaires de Sea Shepherd ont focalisé leur activité sur Shelly Beach, à Warrnambool.

Sue et Andrew mènent régulièrement des opérations de nettoyage de plages sur ce secteur, dans le cadre de la campagne Débris marins de Sea Shepherd et sont des écologistes actifs. Sue a expliqué que ce n’était pas la première fois qu’ils étaient témoins d’un tel phénomène. Il y a quelques mois, des milliers de bâtonnets en plastique de coton-tiges se sont répandus sur la plage et un rapport à ce sujet a été adressé à l’Agence de protection de l’environnement de Victoria. Nous attendons toujours les conclusions tirées de ce rapport et aucune information supplémentaire quant à l’origine de ces bâtonnets et la façon dont ils sont arrivés sur la plage n’a été communiquée.

En ce qui concerne la marée de débris actuelle, Wannon Water continue d’enquêter pour découvrir l’origine des paillettes rejetées illégalement dans le système d’égout et travaille, dans le cadre d’une coopération multi-agences, à une solution de soutien aux opérations de nettoyage, y compris celles organisées par Sea Shepherd. Nous vous tiendrons informés de toute évolution de la situation et de toute proposition de nettoyage.

En novembre 2016, la campagne Débris marins de Sea Shepherd a fait également partie d’une mission communautaire de nettoyage de paillettes qui avaient contaminé le fleuve Swan à North Fremantle, Perth. Un an plus tard, nous en retrouvons encore lors de nos sondages sur les plages locales.

"Au cours des prochains mois, les volontaires de Sea Shepherd Australie continueront d’aider au nettoyage de Warrnambool et de suivre les quantités collectées à travers des sondages participatifs sur cette bande côtière de Victoria", a ajouté Liza.

Les microplastiques en bref

  • Les microplastiques appelés paillettes sont des pastilles de préproduction utilisées pour la fabrication d’objets en plastique.
  • Les paillettes sont produites en une multitude de formes et de couleurs, emballées dans des sacs et transportées dans des conteneurs à travers le monde jusqu’aux fabricants. Ces pastilles, de la taille d’une lentille, sont faites de pétrole et d’autres éléments toxiques et deviennent les choses en plastiques que nous utilisons.
  • Dans l’océan, les paillettes ressemblent à des œufs et sont avalées par les poissons et les oiseaux, qui les prennent pour de la nourriture.
  • Une fois ingérées, ces pastilles toxiques obstruent le tube digestif, provoquant la mort de l’animal par dénutrition.
  • Les marées de microplastiques sont un désastre pour la vie sauvage. De meilleures lois et procédure devraient permettre d’encadrer le transport et la transformation en usine afin de s’assurer que rien ne s’échappe dans les évacuations.
  • Les paillettes sont impossibles à contenir et, une fois déversées dans l’environnement marin, elles sont emportées au large et dérivent indéfiniment dans les courants océaniques.

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

« Les dernières news

Décembre 2017
LMMJVSD
12
9
111314151617
18192021222324
25262728293031