Actu 28

30 novembre 2017

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Roland Signorini, président du DREUX AC Handball, parle de la soirée du samedi 2 décembre au Palais des Sports de Dreux. Premier match à 16h15.

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Eric Morvan, directeur général de la Police Nationale, s'exprime sur l'ouverture d'une antenne de la police judiciaire à Dreux.

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Vanessa Sanchez, comédienne et metteuse en scène pour Arbre Compagnie et Carole Prieur, auteure, présentent le spectacle "d'une tour à l'autre", créé avec les habitants de la Tabellionne de Vernouillet.

S'abonner gratuitement

Les marchés drouais s’unissent pour une grande tombola de Noël

Les commerçants des marchés de Dreux s’unissent pour offrir une grande tombola de Noël à leurs clients. « Une première à Dreux », estime Stéphanie Elie, la présidente du syndicat des commerçants non sédentaires.

Depuis son élection le 13 avril dernier, Stéphanie Elie s’emploie à faire bouger les lignes au niveau des marchés et des commerçants non sédentaires de la ville. « Nous avons créé un logo et édité des maillots destinés aux enfants du club ACSD (Association Club Sportif Dreux). À la Saint-Denis, nous avons ouvert un stand de moules-frites, tenu à tour de rôle par les commerçants du marché du centre-ville. Nous avons fait plus de 400 couverts, entre le samedi et le dimanche, dans une ambiance chaleureuse et conviviale qui a contribué à la cohésion du marché », rappelle la présidente. Pour les fêtes de Noël, une grande tombola est organisée sur les trois marchés drouais. « Une urne sera déposée au marché Le Moulec et au marché couvert à partir du 13 décembre et le 20 décembre pour le marché de Verdun. Sous condition d’achat, les commerçants distribueront des bulletins de jeu à déposer dans l’urne. Un seul bon de participation par foyer sinon ils seront tous annulés », précise Stéphanie Elie. Le tirage au sort aura lieu, au marché couvert, le mercredi 27 décembre. Les commerçants des autres marchés y sont invités. « La tombola compte plus de cent lots d’une valeur totale de 10.000€ financés par le syndicat. « Les plus gros lots sont un robot Thermomix, un téléviseur, deux robots cuiseurs multifonctions Cookéo et de nombreux produits de fêtes et des bons d’achats », détaille la présidente. Ces bons sont à utiliser chez les commerçants du centre-ville. « Ils contribuent à faire travailler le marché couvert et les commerçants de proximité », ajoute Stéphanie Elie. Les bulletins de participation devront être correctement remplis avec le numéro de téléphone car nous appellerons chaque gagnant pour l’inviter à venir chercher son lot au marché couvert », conclut Stéphanie Elie.

A.D.-P.

Cet article Les marchés drouais s’unissent pour une grande tombola de Noël est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’UCAD, fin prête pour les fêtes de fin d’année !

Le compte à rebours est lancé, il est temps de se préparer pour les fêtes de fin d’année. Pour l’occasion, l’Union des Commerçants et Artisans de l’Agglomération Drouaise a préparé de belles animations pour le mois de décembre.

Depuis quelques semaines maintenant, il est possible de se procurer le calendrier de l’avent de l’UCAD, en vente chez les commerçants participants. Un calendrier d’une valeur de 2€, à gratter, pour découvrir chaque jour une offre proposée par un des vingt-quatre commerçants qui y participent. Avec ce calendrier, il est aussi possible de participer à un tirage au sort avec en cadeau une télévision, un hoverboard et des bons d’achat. Pour cela, il suffit de mettre son bulletin dans les urnes qui se trouvent chez les commerçants et le tirage au sort, quant à lui, aura lieu le samedi 6 janvier. Plusieurs associations de parents d’élèves ont aussi participé, avec la vente de trois cents calendriers, sachant que sur les 2€ récoltés pour chaque calendrier, 50 centimes leur revenaient. « Quand nous lançons des actions comme ça, les gens sont demandeurs mais ne viennent pas forcément vers nous pour y participer ou les organiser. Il ne faut pas rester dans son coin, mais heureusement nous avons beaucoup de bénévoles, des commerçants qui participent en dehors de leur temps de travail » explique Séverine Houzé, présidente de l’UCAD. Comme chaque année, l’UCAD propose également des packs de Noël d’une valeur de soixante-douze euros pour les commerçants adhérents et de quatre-vingt-quatre euros pour les non adhérents. Dans ces packs se trouvent, un sapin d’une hauteur de 1m20, des décorations argentées pour celui-ci, dix calendriers de l’avent à offrir aux clients, des tickets à prix réduits pour le CinéCentre et des bons pour deux animations organisées par l’UCAD, des tours en calèche et une photo avec le Père Noël. Deux belles animations qui auront lieu le week-end du 9 et 10 décembre, en même temps que le marché de Noël de la Ville de Dreux sur la Place Métézeau. Ce sont « Les Attelages Comtois » installés à Bû depuis une vingtaine d’années qui réaliseront les tours en calèche à travers le centre-ville, en partant de la Place Métézeau pour se rendre rue Doguereau et rue de Sénarmont. Pour chaque promenade, la calèche pourra accueillir huit personnes, pour 3€ par personne. Les promenades auront donc lieu le samedi 9 et le dimanche 10 décembre de 10h à 12h30 et 14h30 à 17h. Bien sûr, on ne peut pas préparer les fêtes de fin d’année sans rendre visite au Père Noël. Les enfants et les adultes pourront donc venir se faire photographier avec le célèbre homme à la barbe blanche en face du Beffroi. Une jolie photo, pour 1€, le samedi 9 décembre de 14h à 18h et le dimanche 10 décembre de 10h à 12h et de 14h à 18h. Vous aurez, également, le plaisir de retrouver le Père Noël dans les rues de Dreux le samedi 23 décembre pour une distribution de bonbons. Pour connaître les animations proposées par l’UCAD tout au long de l’année, suivez-les sur leur page Facebook, Ucad Dreux.

C. Didelot

Cet article L’UCAD, fin prête pour les fêtes de fin d’année ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

En route pour Noël dans le Pays Houdanais !

L’Association des Commerces du Pays Houdanais se prépare pour les fêtes de fin d’année, avec près de soixante-dix commerces adhérents sur quatre-vingt commerces à Houdan. Une belle participation !

Les festivités commenceront le vendredi 8 décembre, avec la quatrième édition de la nocturne des commerçants, cette année sous le thème de « Nocturne aux mille étoiles ». En effet, tous les commerçants participants illumineront leurs boutiques avec des bougies, mais pas seulement. Durant la soirée et même dans la journée pour certains, les clientes et clients auront le plaisir de découvrir de nombreusess actions commerciales, avec notamment des produits de Noël, des dégustations et des remises spéciales. Durant la journée, un groupe de percussions animera les rues de la ville. Les commerces ne fermeront leurs portes qu’aux alentours de 21h30. A partir de la semaine suivante, un magnifique sapin de cinq à six mètres de hauteur illuminera la Place de l’Église et sera décoré par les commerçants, tandis que la municipalité installera plusieurs sapins dans toute la ville. L’Association des Commerces du Pays Houdanais proposera également une vente de vin chaud, de marrons grillés et de barbapapa les week-ends du 16-17 et 23-24 décembre de 10h à 19h. Un manège prendra aussi place près de l’église à partir du samedi 16 décembre et jusqu’à la veille de Noël. Bien-sûr il y aura la visite du Père Noël en centre-ville le samedi 16 et le dimanche 17 décembre, avec qui les enfants pourront se prendre en photo, les plus grands auront aussi l’occasion de le croiser dans les boutiques de Houdan pendant ses distributions de bonbons. Durant ce même week-end, une calèche sera présente aux abords de la mairie pour emmener toute la famille faire un tour dans les rues du centre-ville, de 10h à 19h. Ne manquez pas de suivre l’association sur leur page Facebook : Acph Acph, pour ne rien manquer de leurs nombreuses animations sur toute l’année.

C. Didelot

Cet article En route pour Noël dans le Pays Houdanais ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’intelligence artificielle au centre des débats de l’AVERN

L’Association Vie Environnement Respect Nature (AVERN) repose ses activités sur des fondements écologiques et philosophiques. Après les semences et les liens entre les animaux, les végétaux et les humains, l’association se penche sur l’intelligence artificielle.

Réunis en assemblée générale, la semaine dernière, les membres de l’association, présidée par Germaine Fraudin, ont fait le point sur leurs activités. L’association compte 412 adhérents. « Nous avons gagné 41 nouveaux venus par rapport à 2016 », constatait la présidente. Cette année, l’AVERN a proposé 4 films avec débats, 4 conférences, 3 sorties nature, 3 ateliers, 4 interventions scolaires, 2 journées de salon et 5 représentations officielles. « Toutes les interactions du monde vivant sont maintenant prouvées scientifiquement. Qu’en sera-t-il de l’intelligence dite artificielle ? interrogeait Germaine Fraudin. C’est ce que nous tenterons d’explorer en 2018 », annonçait-elle. Cette dernière s’est posée la question de l’attractivité des manifestations organisées et de la diversité des publics qui fréquentent l’association. Un public différent des autres années, moins motivé, mais plus de familles avec des jeunes enfants ! Des questions à méditer selon la présidente. Au niveau national, l’AVERN se réjouit de la nomination de Nicolas Hulot au poste de ministre de la transition écologique et solidaire. « Un militant de longue date confronté aux dures réalités politiques nationales et européennes. Il a dû annoncer que cette transition ne se ferait pas dans les délais prévus », regrettait Germaine Fraudin, avant d’évoquer les émissions de CO2 dans l’atmosphère et l’espoir qu’apporte cette première mini usine à émissions négatives, implantée en Islande. « Elle aspire l’air ambiant et elle retire 90% ou 95% du dioxyde de carbone. La chaleur nécessaire vient des volcans. Une telle usine pourrait s’installer en France ». La question du glyphosate, pas encore réglée, et les grands travaux d’infrastructures de transports, dont l’autoroute A 154, ont aussi été évoqués. « Emmanuel Macron a annoncé leur ralentissement et lancé les assises de la mobilité, rappelant la commission Mobilité 21, qui, en 2013, avait repoussé à bien plus tard l’ensemble de l’aménagement de la RN 154 et retenu seulement le contournement de Saint-Rémy-sur-Avre qui serait réalisé, si on avait écouté cette commission. On sera fixé en janvier 2018 », rappelait la présidente. L’année 2018 s’annonce riche en événements. Le prochain rendez-vous aura lieu le 6 décembre 2017 à 19h30 au lycée Rotrou. Frédéric Menez, écologue écrivain, animera une conférence intitulée Mieux manger et faire mieux vivre les paysans. Le 15 décembre, soirée sur les vaccins avec le professeur Romain Gherardi, directeur de l’unité INSERM U955 E10 de l’université de Paris. Le 2 février, conférence de Jean Jouzel, expert du Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de 2002 à 2015 et Prix Nobel de la paix en 2007. Il parlera des forages profonds réalisés en Antarctique. Le 16 mars, colloque ou conférence sur l’intelligence artificielle. Le salon Vivre et habiter écologique et bio aura lieu les 29 et 30 septembre. Des interventions seront faites dans des classes des écoles primaires et au foyer de jeunes travailleurs de Dreux.

A.D.-P.

AVERN, 41 rue Henri-Dupont 28500 Vernouillet.
fraule@wanadoo.fr
http://www.avern.fr

Cet article L’intelligence artificielle au centre des débats de l’AVERN est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime… quand tu es tendance !

De la cuisine au salon, en passant par la chambre du petit dernier et le bureau, on décore du sol au plafond. Les idées et suggestions ne manquent pas sur la toile et dans les magazines. A acheter ou à faire soi-même, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. A l’approche des fêtes, le traditionnel sapin n’échappera pas à la tendance.

Que vous le gardiez vert ou que vous le choisissiez blanc, coloré ou doré, laissez libre court à votre imagination (ou copiez les idées des autres, les sources ne manquent pas !).

La tendance 2017, (et oui notre vieux sapin de noël, apparu au XVème siècle, suit la mode !), est au Mix&Match, l’art de mélanger avec beauté. Grand succès cette année, cette inspiration, que l’on retrouve dans la mode vestimentaire et dans la décoration, c’est l’art de créer son propre style, sa personnalité. La première règle, qui sera valable pour votre sapin, c’est de bien doser. Mélanger c’est bien, mais cela peut devenir trop ! Evitez donc la surcharge. La seconde règle, c’est de suivre un fil conducteur, l’occasion, ici, de faire déborder la décoration de votre sapin sur la main courante de votre escalier, sur votre balcon, sur un rebord de fenêtre, jusqu’à votre table de réveillon.

Pour les manuels et autres aficionados du DIY (fait maison), vous pourrez vous en donner à cœur joie ! On trouve des sapins de plus en plus originaux, faits de palettes, de caisses en bois, de rubans ou de boules suspendues.

En plus d’être originales et économiques, certaines de ces créations peuvent être pratiques pour les petits espaces : un sticker, une guirlande fixée au mur et disposée en forme de sapin, ou encore une suspension de bois flotté, décoré de petites boules et le tour est joué ! Votre mur est du plus bel effet et le sol reste libre de recevoir vos jolis paquets.

Si on aime les traditions à en perdre la boule, on fait son sapin « tradi » mais pas « kitch » ! Du rouge et du vert, à l’image de Santa Claus, bien dosé et en harmonie. Pour ceux qui aiment l’épuré, le blanc sera à l’honneur, la décoration devra être simple et légère comme une plume.

On pourra également parer son sapin de ses habits de lumières, l’ambiance sera alors métallisée, à savoir si l’on choisit l’or, l’argent ou le cuivre.

Si vous n’optez pas pour un sapin girly, rosé poudré et cuivré, vous choisirez peut-être de suivre la tendance du Hygge, cet art de vivre à la danoise. Ce concept, typiquement nordique, a fait le buzz cette année. Si, en France, on a pas encore adopté, sur le fond, la recette danoise du bonheur, pour ce qui est de la forme, les enseignes de décoration mettent tout ce qu’il faut à votre disposition. Pour votre sapin, des origami, des sujets en bois, des boules en laine, des couleurs douces et des bougies, vous donneront une décoration simple, sobre et cosy, une décoration Hygge !

Que vous ressortiez vos boites des années passées, que vous soyez déjà entrain de confectionner vos petits sujets ou que vous vous apprêtiez à garnir votre cabat des sublimes décorations présentes en magasin, la seule règle est de se faire plaisir. L’esprit de noël commence par la décoration du sapin. A vos guirlandes !

Manon Brousseau

Cet article Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime… quand tu es tendance ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Tremblay crée son club de handball

Le premier entraînement a eu lieu le 13 septembre. Depuis, l’annonce est passée au Journal Officiel. Le Tremblay Handball Club (THBC) a été officiellement inauguré le 15 novembre. Il compte trente-deux licenciés.

La petite cérémonie a eu lieu juste après l’entraînement des enfants à 18h15, mercredi soir. Les jeunes joueurs, leurs parents, les élus et responsables de la ligue se sont réunis autour de Philippe Bouchard, le président du club pour officialiser la naissance de leur club de handball. Christelle Minard, maire du village, Arnaud Lehericher, adjoint aux sports, mais aussi Michel Barbot, président de la ligue du centre de handball, étaient présents. « A la suite de plusieurs interventions de présentations effectuées par Philippe Gioan, éducateur fédéral à l’école, le projet de créer le club de Handball de Tremblay-les-Villages a débuté le 13 septembre », rappelait le président. Le club compte aujourd’hui 32 licenciés dont 26 enfants de Tremblay. L’équipe de moins de 11 ans a déjà joué 2 tournois et a commencé la compétition samedi dernier en championnat face à Nogent-le-Roi, devant des gradins combles », se réjouissait le président. « Les plus jeunes découvrent les joies du hand. L’équipe Loisirs, qui sera forte de 16 licenciés, cherche un créneau pour se réunir, entamer les entraînements et ensuite les matchs face à Brezolles, Châteauneuf, Nogent-le-Roi, Vernouillet et Champhol. N’hésitez pas à en parler autour de vous pour faire grandir le club. Nous sommes heureux de participer au développement associatif de notre commune en devenant, la 9ème association sportive de Tremblay-les-Villages et de proposer aux 2220 enfants et adultes une activité sportive dans un esprit ludique et convivial », assurait Philippe Bouchard avant de remercier la municipalité pour son soutien et, en particulier, Philippe Gioan pour l’animation des séances et les relations avec les autres clubs et le comité pour l’organisation des matchs. « Merci à vous, les parents, de nous faire confiance et d’aider vos enfants à pratiquer ce sport collectif, porteur de valeurs de vie : écoute, respect, esprit d’équipe, entraide, rigueur parfois et surtout plaisir de partager ensemble ». « C’est un souhait de la Ligue du Centre de voir se développer les clubs de handball. Nous sommes satisfaits car le Tremblay Handball Club est le neuvième club créé cette année dans la Ligue », observait Michel Barbot qui n’était pas venu les mains vides. « Ballons et maillots sont là, l’ordinateur arrive la semaine prochaine », assurait l’ancien manager de l’équipe de France.

A.D.-P.

Les entraînements ont lieu le mercredi de 16h15 à 18h15 et le mardi soir pour l’équipe Loisirs. Ils sont animés par Philippe Gioan, Sébastien Brunois et Philippe Bouchard.

Cet article Tremblay crée son club de handball est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le salon des loisirs créatifs remporte un franc succès !

La ville d’Ivry-la-Bataille a ouvert les portes de son salon des loisirs créatifs le week-end du 25 et 26 novembre. Près de huit cents personnes ont franchi les portes de la Distillerie durant les deux jours.

Vingt-cinq exposants professionnels et amateurs étaient réunis pour ce salon sur le thème du « smiley ». En effet, chaque visiteur, dès son entrée, avait la possibilité de choisir un petit smiley en crochet, confectionné par Jocelyne Brunet, qui participe, depuis plusieurs années maintenant, à ce salon. « L’idée du smiley m’est venue un peu comme ça, je me suis dit que ça permettrait de toucher un public un peu plus jeune et puis c’est actuel » explique-t-elle. Pour le salon, Jocelyne Brunet a réalisé pas moins de quatre cents smiley, que l’on pouvait également apercevoir dans les rues de la ville depuis quelques jours pour mettre en haleine les futurs visiteurs. Pendant le week-end, plusieurs ateliers et démonstrations étaient proposés, comme des initiations au scrapbooking, à la tapisserie ou encore au crochet. Jocelyne Brunet proposera d’ailleurs, dès le mois de janvier, des « Café Tricot » au café Le Royal à Ivry-la-Bataille, des cours d’une heure et demie pour un tarif de 10€, qui auront lieu une fois par mois, le samedi après-midi. « Il n’y a pas d’obligation de venir tous les mois, si une personne veut venir une fois avec des questions en particulier et que cela lui suffit, il n’y a pas de soucis » explique Jocelyne Brunet. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant pour le mois de janvier en envoyant un mail sur ladymyosotis78@gmail.com. A travers le salon, les visiteurs ont également découvert des maquettes en bois, de jolies créations, en pâte polymère, sur le thème de Noël, des claquettes à décorer soi-même, des perles de toutes sortes, de la broderie et aussi une impressionnante installation de LEGO, réalisée par un passionné et habitant d’Ivry-la-Bataille, Filipe Lima. Chaque année pour le salon, une exposition est également organisée et pour cette nouvelle édition, ce sont les sacs qui étaient à l’honneur. Des sacs de tous les genres, qu’ils soient de haute couture, de métiers ou de récupération. Toute l’année, l’équipe organisatrice a recherché tous ces sacs, il y en avait en patchwork et aussi certains provenant des vestiaires municipaux, au total pas loin de deux cents sacs ont été récupérés. Une belle réussite pour ce salon qui attire de plus en plus de monde chaque année.

C. Didelot

Cet article Le salon des loisirs créatifs remporte un franc succès ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Pauline Guignery remporte la MINI

Elle a quitté un instant la selle et les rênes de sa monture pour un tour d’honneur en MINI, aux côtés de Christophe Stage, directeur général du groupe Berteaux à Dreux. Le groupe Berteaux soutient depuis la première heure le Jumping National de Dreux en le dotant de nombreux prix. Comme l’an dernier, le meilleur cavalier ou la meilleure cavalière repartait avec une MINI mise à sa disposition pendant un an. Le sourire de Pauline Guignery en disait long sur sa joie d’avoir remporté la MINI, grâce à une performance réalisée sur les trois semaines du concours mais aussi pour avoir contribué à la qualité de la rencontre avec les chevaux de son élevage et ceux des propriétaires qui lui sont confiés. Pauline Guignery est une cavalière professionnelle. Elle est responsable du Haras d’Autheuil-Authouillet, dans l’Eure, depuis une dizaine d’années. Coach et cavalière de concours, Pauline Guignery a un beau palmarès à son actif. Elle affectionne particulièrement le Jumping de Dreux dont elle est une fidèle depuis les débuts. « Dreux est vraiment un super concours très bien organisé avec de supers sponsors et un accueil de qualité », confie la cavalière. Le premier week-end, Pauline Guignery présentait une dizaine de chevaux : cinq à elle et cinq de propriétaires de son haras. Lors du second, elle revenait avec quatorze montures pour finir avec une dizaine le dernier week-end du concours. L’an prochain, c’est sûr, Pauline Guignery sera sur la piste du Jumping National de Dreux avec encore de belles performances et l’envie de défendre son titre de meilleure cavalière.

A.D.-P.

Cet article Pauline Guignery remporte la MINI est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Aymeric Azzolino remporte le dernier grand prix du Jumping

Le Jumping National de Dreux est au taquet. 4.100 cavaliers étaient engagés dans les différentes épreuves sur les trois semaines de la manifestation. Une septième édition qui se termine en beauté avec Aymeric Azzolino et sa jument Valse de Blagny sur des barres à 1,45m.

Un Grand Prix pro avec 36 cavaliers engagés, un barrage à trois avec Jérôme Hurel, Raphaël Goehrs et Aymeric Azzolino. C’est finalement Aymeric Azzolino et sa superbe jument à la robe pie, Valse de Blagny, qui ont remporté le dernier grand prix de cette septième édition du Jumping National de Dreux. Le spectacle était de qualité, le public ne s’y est pas trompé en ayant fréquenté le Parc des Expositions avec assiduité pendant ces trois semaines de compétition. Un public ravi mais un peu frustré de ne pas avoir de gradins pour suivre les épreuves un peu plus confortablement. « Nous sommes au taquet, au maximum de ce que nous pouvons faire avec la place que l’on a », regrette Daniel Marie de l’association Horse Together, organisateur de la manifestation. « Nous avons reçu 4.100 cavaliers contre 3.800 l’an dernier. Nous sommes au top pour le parking et les boxes, seul problème, la place pour les visiteurs. Nous avons une piste de grande qualité réalisée par la société Equiplus. Quarante camions de sable fin qui font que des cavaliers de renom, comme les membres de l’équipe de France, n’hésitent pas à venir concourir ici. C’est une sécurité pour les chevaux et pour les cavaliers tout comme la taille de la piste. Il faut une certaine distance entre les obstacles pour proposer des parcours adaptés aux besoins des cavaliers professionnels. Trois chefs de piste différents ont concocté les parcours proposés aux différentes catégories de cavaliers. Nous avons besoin de place », poursuit Daniel Marie. Outre les compétitions pour amateurs et professionnels, le Jumping proposait une soirée vente de chevaux à l’amiable. « Vingt chevaux étaient mis à la vente sur le site, huit ont trouvé acquéreur », rappelait Daniel Marie. Un spectacle équestre donné par le théâtre de Cautivo de Chérisy a réuni plus de 200 spectateurs, le dernier samedi. Le Jumping s’est achevé dimanche avec des épreuves réservées aux poneys et aux clubs dont certaines étaient qualificatives pour les championnats de France. 370 cavaliers y étaient engagés. Gaëlle et Daniel Marie dressent un bilan très positif du Jumping et se promettent d’être là, l’an prochain, pour la huitième édition.

A.D.-P.

Cet article Aymeric Azzolino remporte le dernier grand prix du Jumping est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Ressourc’Eure a trouvé sa place au village !

L’association de Saint-Georges-Motel existe depuis une année maintenant et continue de participer à la vie de la commune de différentes manières. Le samedi 25 novembre, les membres de Ressourc’Eure étaient réunis autour de l’école du village.

« Cet été, des vandales ont arraché deux arbres devant l’école. Nous avions pour projet d’organiser une plantation d’arbres dans le village, nous avons donc décidé de les planter à cet endroit » explique Aurélie Nicot, membre du bureau de l’association. Une quinzaine d’enfants entre 4 et 10 ans, accompagnés de parents et de grand-parents étaient donc présents le samedi 25 novembre dès 10 heures, pour une matinée de plantations. Le Home Charlotte, installé à Saint-Georges-Motel était également au rendez-vous, ainsi que le pépiniériste Daniel Martin de Caillouet-Orgeville, qui a réalisé les trous pour les emplacements des arbres et arbustes. Pour remplacer les deux qui ont été arrachés, la mairie a effectué l’achat de deux arbres fruitiers, un cognassier et un cerisier. L’association, quant à elle, a acheté cinq arbustes à petits fruits, comme des groseilles, des framboises ou encore des casseilles. Un bac, devant l’école, a également eu le droit à quelques nouveautés, avec la plantation d’aromatiques qui, bien sûr, seront accessibles à tout le monde. Le Ressourc’Eure avait aussi prévu une petite pause dans cette matinée de jardinage, en proposant du café, du thé, de la soupe faite maison, ainsi que du pain et des crêpes, offerts par la boulangerie de la commune, Ô P’tit Plaisir. Le prochain rendez-vous avec l’association aura lieu le samedi 9 décembre, lors du marché de Noël de Saint-Georges-Motel, qui aura lieu de 9h à 19h à la salle du stade Desramé. L’association tiendra un stand intitulé « Gratiféria de Noël » où il sera possible d’apporter des jeux, des jouets et des livres pour enfants en bon état, qui seront ensuite offerts à d’autres enfants. Du côté des achats groupés, les affaires fonctionnent très bien puisque aujourd’hui, une trentaine de familles réalisent leurs commandes auprès de l’association. Il y a aussi de plus en plus de partenaires, comme la boucherie de Philippe Boulay à Dreux, le miel de Saint-Georges-Motel, de la spiruline de Beauce, les chèvres de Marsauceux, du cidre et du jus de pomme de la ferme Benoist, les bières Euréliennes, de la farine et du quinoa de la ferme d’Orvilliers, les pommes de terres et les topinambours de Dominique Baubion de Serville et des maraîchers locaux, avec la ferme aux coquelicots de Muzy et la forêt maraîchère à Saussay. De quoi faire de belles commandes ! A partir de 2018, les achats groupés auront lieu le samedi matin, une fois par mois. Actuellement, le Ressourc’Eure travaille aussi sur une étude de marché pour ouvrir une épicerie à Saint-Georges-Motel, un beau projet pour l’année prochaine.

C. Didelot

Le Ressourc’Eure
Tel : 02 37 48 02 70 ou 06 11 77 98 39
Mail : leressourceure@gmail.com
Facebook : leRessourcEure

Cet article Le Ressourc’Eure a trouvé sa place au village ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Black Friday, une opération à reconduire

Malgré une météo un peu morose, les drouais sont allés à la découverte des promotions proposées par les commerçants à l’occasion du Black Friday.

La première édition du Black Friday à Dreux satisfait ses organisateurs. C’est une opération gagnant-gagnant qui permet aux clients de faire de bonnes affaires à l’approche des fêtes et aux commerçants de booster leur chiffre d’affaires de fin d’année. Le Black Friday sur deux jours pourquoi pas, avec une nocturne également, mais plutôt le vendredi. C’est la première impression ressentie par les retours des commerçants participants à cette toute première édition drouaise. « Nous avons eu un bon flux. Certains commerçants ont très bien travaillé comme Marionnaud, Le vaisselier Saint-Martin, Jean-Paul B, Delrieux mais aussi le magasin But qui faisait de super promotions », explique Ludovic Borget, organisateur de la manifestation au sein de l’UCAD (Union des Commerçants et Artisans Drouais). L’organisation du Black Friday avec une nocturne devient une possibilité : « le jeudi les gens sont de sortie jusqu’à 20h30. Il faudrait plutôt l’organiser le vendredi qui a été le meilleur jour de ventes. Ces premières observations vont nous permettre de réadapter l’opération à la demande et de modifier le Black Friday de l’an prochain. L’opération a plu, les clients ont jouer le jeu, les grandes enseignes aussi. Il fallait que l’UCAD se positionne sur cette opération-là. La manifestation nous invite à nous pencher sur les horaires d’été. Nous allons y réfléchir et travailler sur des propositions de nocturnes pour les beaux jours à la fin du premier semestre », poursuit Ludovic Borget.

A.D.-P.

Cet article Black Friday, une opération à reconduire est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Novembre 2017
LMMJVSD
15
171819
22