Actu 28

5 octobre 2017

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Semaine Bleue : portrait de Roselyne, 62 ans, elle est à la retraite depuis 2 ans. Elle a terminé sa carrière professionnelle dans un laboratoire pharmaceutique. Toujours très coquette, Roselyne aime plaire et sait rester jeune.

S'abonner gratuitement

Foire Saint-Denis - Allez-y en bus !

<p>La Foire Saint-Denis viendra animer les rues de Dreux, ce weekend du 7 et 8 octobre. Exposition de voitures, braderie, fête foraine, ferme pédagogique et animations musicales, seront présentes en Grande-Rue Maurice-Viollette, place du Musée, celle de Métézeau ou encore du Champ-de-Foire, ce qui perturbera la circulation.</p>

Actualités

Un Rallycross en hommage à Philippe Chanoine

Le Championnat de France de Rallycross a commencé au mois d’avril et se terminera le week-end du 14 et 15 octobre sur le circuit de Dreux.

Ce circuit que beaucoup nomme simplement « le circuit du Rallycross », va bientôt porter le nom d’un des investigateurs principal du Rallycross à Dreux, il s’agit de Philippe Chanoine, qui nous a quitté l’année dernière peu de temps après la victoire de son fils Fabien Chanoine sur ce même circuit. La manifestation commencera exceptionnellement le vendredi 13 octobre à 18h30 pour l’inauguration du Circuit Philippe Chanoine et la pose de la plaque commémorative aura lieu le samedi à 19 heures. Le crissement des freins sur le circuit retentira dès le samedi matin, avec des essais libres qui permettront aux pilotes de régler leurs véhicules, qui sont cent-trente au total. Le samedi après-midi sera dédié aux manches qualificatives, la première à 14 heures, la deuxième à 16 heures et une grande première pour la troisième manche de la journée, elle aura lieu de nuit. « C’était une idée de Philippe Chanoine la manche de nuit, elle promet un beau spectacle pour le public, avec les lumières des voitures et les freins qui font des étincelles sur la piste » raconte Steven Lefrançois, président de l’Ecurie du Thymerais. Rendez-vous sur le circuit à partir de 21 heures pour assister au show nocturne. En plus des courses, d’autres animations sont au programme, comme un défilé de vieilles voitures en partenariat avec le Retro Mobile Club Drouais, des démonstrations de SSV (Side by Side Vehicles) et aussi des Legends Cars à découvrir. Une restauration sera disponible sur place toute la journée et un repas moules/frites est prévu pour le samedi soir. Le lendemain matin, les activités reprendront dès 9 heures, avec la quatrième manche qualificative. Ensuite les visiteurs pourront profiter des animations et de la restauration, avant la reprise du championnat à 14 heures avec les demies finales et finales. Quant à la remise des prix, elle se déroulera sur le circuit à 18 heures. Une dizaine de pilotes de l’Ecurie du Thymerais participent encore cette année, tout comme les bénévoles de l’Ecurie qui organisent cette manche du Championnat depuis vingt-quatre ans, puisque auparavant elle se tenait sur le circuit de l’hippodrome. Cette année ce sera la dixième édition sur le futur circuit Philippe Chanoine et comme tous les ans, c’est la dernière manche du championnat qui sera jouée à Dreux.

Site du championnat : http://rallycrossfrance.com

Tarifs : Billet samedi 15€
Billet dimanche 20€
Pass Week-end 25€
Gratuit pour les moins de 12 ans

Spécial manche de nuit : Moules/Frites + Une boisson 10€

C. Didelot

Cet article Un Rallycross en hommage à Philippe Chanoine est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Du Classique au Jazz, une soirée cabaret tonique à Chérisy

Le festival Jazz en Automne revient à Chérisy avec deux groupes à l’affiche : le Trio Wittman et Why Not Swing. La soirée est proposée par la mairie dans le cadre des Rendez-vous de Chérisy. Elle est parrainée par le conseil départemental.

Initié il y a cinq ans par le musicien Jean-Pierre Devillard, aujourd’hui disparu, le festival Jazz en Automne attire chaque année de nombreux amateurs de Jazz à l’Espace Hugo de Cherisy. La prochaine édition aura lieu le samedi 14 octobre avec à l’affiche le Trio Wittman, Du Classique au Jazz, qui revisite des morceaux de musique classique en format Jazz. De J-C Bach à Laurent Wittmann en passant par Bill Evan, Maurice Ravel, David Hamilton façon Claude Bolling avec Laurent Wittmann au piano, Fabien Drouet à la batterie et Gilles Roux à la contrebasse. En deuxième partie, ce sera la formation créée par Jean-Pierre Devillard, il y a 8 ans : Why Not Swing. « Nous reprenons les grands standards des crooners de l’époque de Franck Sinatra, de la musique brésilienne et des grands compositeurs comme Duke Ellington », explique Nathalie Devillard. « Nous n’étions pas présents l’an dernier à cause du décès de mon père, mais l’aventure se poursuit avec la volonté qu’avait mon père de faire connaître le Jazz dans les campagnes », explique Nathalie Devillard. Le groupe est formé par Nathalie Devillard au chant, Yves Autre, trombone à coulisse, Anthony Bass, guitare, Pascal Camrose, trompette, et trombone à piston, Gérard D’antécédents, batterie, Pierre Duhamel, sax ténor et baryton, Bruno Joachim, cornet et trompette à piston et Jorge Queixalos à la contrebasse. En troisième partie, comme chaque année, le public choisira ses morceaux préférés avec les deux orchestres avant le bœuf final. L’ambiance de la soirée se veut festive et chaleureuse autour d’un verre et d’un repas en toute convivialité. Avis aux amateurs , à ne pas manquer !

A.D.-P.

Diner spectacle  le samedi 14 octobre à 20 heures à l’Espace Hugo: entrée et repas 25€ gratuit pour les enfants jusqu’à 6 ans. 13€ pour les enfants de 7 à 12 ans. Réservations à la mairie de Chérisy et par téléphone au 02.37.43.70.30.

Cet article Du Classique au Jazz, une soirée cabaret tonique à Chérisy est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Petit-déjeuner de rentrée pour CIEEL

Le Club Indépendant des Entreprises d’Eure-et-Loir (CIEEL) a organisé un petit-déjeuner de rentrée, le jeudi 28 septembre dans la salle Médicis au-dessus de l’Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux.

Le club existe depuis 2014 et porte le nom CIEEL depuis le mois de juin 2016. Aujourd’hui, quinze membres en font partie, avec tous les mêmes objectifs, développer leur réseau et partager leurs expériences. Le bureau est composé d’une présidente, Elodie Boutoille de l’agence de conseils en communication Com & Lo, Severine Houzé, agent général d’assurances chez Aviva et vice-présidente du club, l’architecte Isabelle Guillon, de architectures & services est secrétaire et Abdelkader Kadi de la société A2K Informatique est trésorier. Le principe du club, qu’il n’y ai pas de concurrence entre les corps de métiers, qui sont très variés, avocat, ferronnier, architecte, agence immobilière, communication, assurance ou encore banque. Le club organise deux réunions par mois le mercredi, de 8h à 9h30 chez l’un des membres. Une réunion pour faire un point sur les actions à mettre en place et une réunion ouverte aux invités, par exemple avec le petit-déjeuner proposé le jeudi 28 septembre. Ce matin là, pour présenter CIEEL, les membres ont mis en place un sketch avec en fil conducteur, Mr James Bond qui arrive à Dreux, veut créer son entreprise et est en recherche de conseils. C’est alors que chaque chef d’entreprise intervient, en expliquant en quoi il est utile envers les autres. « C’est intéressant de voir ce que les autres font et avoir leurs conseils » raconte alors une invitée du petit-déjeuner. Elodie Boutoille, présidente du club, s’exprime sur une règle primordiale : « Il faut réellement s’impliquer dans la vie du club, être présent aux réunions pour permettre un vrai partage entre les membres, qu’ils puissent confronter leurs problématiques et ensemble, trouver rapidement une solution. » Pour adhérer au club, il suffit de télécharger le bulletin d’adhésion sur le site www.cieel28.fr et de régler 200€ de cotisation. Retrouver également le club sur leur page Facebook Cieel.

C. Didelot

Cet article Petit-déjeuner de rentrée pour CIEEL est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Donner et recevoir avec le BNI

Le Business Network International est un réseau d’affaires d’origine américaine, dont l’objectif principal est l’échange de recommandations d’affaires entre professionnels de tous secteurs d’activité.

Aujourd’hui, le BNI rassemble plus de 170 000 membres répartis dans une soixantaine de pays. En 2016, les membres du BNI se sont échangés 6 600 000 recommandations qui ont généré un revenu de plus de 8,6 milliards d’euros. Le BNI existe depuis douze ans en France, quant au BNI Dreux Ambitions, il a été lancé en 2013 et génère actuellement un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros. Le BNI Dreux Ambitions a organisé une soirée le jeudi 28 septembre à La Rumba à Dreux, en présence des trente membres et de plusieurs chefs d’entreprises invités. La philosophie du club, « Qui donne reçoit » déclare Delphine Besnard, représentante BNI au niveau local. La présidente Valérie Périn explique : « Il n’y a pas de concurrence, le but n’est pas de faire des affaires entre les membres, mais des recommandations d’affaires. » Arnaud Cautain, chef d’entreprise et membre du club précise que « sans les échanges et la bienveillance de chacun des membres je n’aurai jamais trouvé la motivation d’employer des salariés par exemple ». Plusieurs sphères existent au sein du BNI Dreux Ambitions, la sphère communication, bâtiment, finance et les services à la personne et aux entreprises. Tous ce sont présentés lors de la soirée et ont convié les invités à échanger autour d’un cocktail ensuite. Pour rentrer en contact avec le BNI Dreux Ambitions, il suffit de se mettre en relation avec Delphine Besnard au 06 73 92 88 67 ou par mail delphine.besnard@bnifrance.fr

Facebook : BNI Dreux Ambitions
Site internet : www.bnifrance.fr

C. Didelot

Cet article Donner et recevoir avec le BNI est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

NEXPro : une affaire d’échanges

L’association NEXPro poursuit son activité avec aujourd’hui trente-cinq membres et plusieurs candidatures en attente. Le jeudi 21 septembre, plus de cent-soixante chefs d’entreprises de l’Agglomération Drouaise étaient réunis par l’association.

C’est la deuxième soirée networking, que l’on peut aussi appeler réseautage, organisée par l’association, le but étant de se faire connaître entre chefs d’entreprises. La première qui a eu lieu l’année dernière comptait une centaine de chefs d’entreprises, soixante de plus sont présents cette année. La soirée s’est déroulée dans la nouvelle concession du Groupe Berteaux, BMW – Mini à Vernouillet, avec la participation du restaurant drouais le Market Pub pour le cocktail. Pour cette soirée, un speed meeting spécial entreprise a été mis en place, plusieurs tables rondes ont été disposées au sein du bâtiment et chacun recevait un plan, avec les différentes tables auxquelles il devait se rendre durant la soirée. Une minute de présentation par personne, des échanges de carte de visite et entre deux, des explications sur le fonctionnement de NEXPro, sur le système de comptabilisation, la communication et aussi la partie loisirs avec des soirées organisées dans l’année entre les membres de l’association. Des membres de tous les corps de métiers, que ce soit dans le bâtiment, les services ou encore le commerce et qui génèrent ensemble plus de 4 millions d’euros de chiffres d’affaires grâce à leurs échanges. Il est possible d’adhérer à l’association, mais pour cela, il faut être recommandé par un membre et payer 400€ de cotisation annuelle. Vous pouvez aussi envoyer un mail à contact@nexpro.fr ou jeter un coup d’oeil sur la page Facebook NEXPRO.

C. Didelot

Cet article NEXPro : une affaire d’échanges est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, visite l’Eure-et-Loir et découvre Eure&Link

Après deux étapes dans le Perche, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique, s’est arrêté à Epernon où se déroulait Eure&Link, le rendez-vous Numérique en Eure-et-Loir.

Il a d’abord visité le lycée Nermont à Nogent-le-Rotrou, puis la Wild Code School à La Loupe avant de se rendre au cœur du dispositif de mise en place du numérique sur le département : Eure&Link. Un événement national d’une journée qui permet aux élus locaux, à leurs équipes et aux entrepreneurs de découvrir les nombreuses possibilités offertes par ces nouvelles technologies applicables à leurs activités. Accueilli par Jacques Lemare, président du Syndicat Eure-et-Loir Numérique, Mounir Mahjoubi, entouré des députés Laure de La Raudière et Guillaume Kasbarian, du conseiller régional Harold Huwart et de nombreux élus, s’est intéressé au développement numérique dans notre département. « L’Eure-et-Loir est un exemple qui nous inspire. C’est un territoire qu’on peut montrer comme exemple », affirmait le secrétaire d’Etat en soulignant « l’ambition du département dans le domaine du très haut débit est de déployer les infrastructures donnant accès au THD au plus grand nombre en ayant soin de résorber les zones blanches mais aussi promouvoir auprès des collectivités territoriales, des entreprises et des particuliers les nouveaux usages permis par l’arrivée de ce THD (Très Haut Débit). Il faut avancer, être agile mais ne laisser personne sur le chemin. » Sept entreprises de renommée nationale et internationale ont présenté leurs solutions dans des domaines variés, mais tous tournés vers le service aux collectivités territoriales et aux usagers des territoires ruraux ou urbains : Civisme 2.0 (Agora Plus et Spallian-Tell My City), les économies d’énergie et les villes intelligentes (Gedia et Bouygues Energies Services), la démonstration d’une consultation à distance pour lutter contre la désertification médicale (Hopi Médical), les solutions multicanaux pour l’alerte des populations dans le cadre de la gestion de crise et le sujet de la cybersécurité (Gedicom, Orange Cyberdéfense). Le secrétaire d’Etat souhaite faire du numérique une chance pour tous : « Si l’on ne fait rien, on ne fait rien pour 13 millions de personnes, soit le nombre de Français éloignés du numérique pour des raisons de handicap, de grand âge ou de non maîtrise de la langue. » Et d’ajouter : « Vous avez inspiré le gouvernement dans les positions qu’il a prises ces dernières semaines. Les start-up ne sont pas qu’à Paris, New York ou Tel-Aviv, elles sont partout sur le territoire et dans des domaines à très grands potentiels ». Arno Pons, délégué général de la Digital New Deal Foundation, et Benoît Loutrel, directeur des relations publiques de Google France, étaient les deux grands témoins de la journée. Ils ont instauré un dialogue avec la salle et répondu aux questions des entrepreneurs.
« L’Eure-et-Loir a investi 145M€ pour fournir une connexion internet de qualité aux territoires ruraux qui souffraient le plus de la fracture numérique. 117 opérations de montée en débit dans les communes rurales ont été réalisées en priorité. Le département procède au déploiement de la fibre optique à l’abonné depuis 2015, en commençant par les franges franciliennes et dans les grandes communes du département », rappelle le président Jacques Lemare.

A.D.-P.

Cet article Le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, visite l’Eure-et-Loir et découvre Eure&Link est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Trente-quatre restaurateurs vous invitent à la Semaine Gourmande

Du 7 au 15 octobre, la onzième édition de la Semaine Gourmande en Eure-et-Loir mettra à l’honneur la cuisine traditionnelle de qualité. Ce sera l’occasion de découvrir des menus inédits pour le plaisir des papilles.

La manifestation est organisée en partenariat avec la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie d’Eure-et-Loir) L’Union commerciale des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), l’Association des Cuisiniers Restaurateurs de Métier d’Eure-et-Loir et Metro. « Le but de cette semaine est de proposer un menu confectionné avec des produits locaux autant que possible avec un prix attractif un peu en deçà des tarifs habituels pour faire venir de nouveaux clients dans nos restaurants, faire découvrir la gastronomie Eurélienne et les produits du terroir », explique Franck Deshayes, patron du restaurant Le Vallon de Chérisy, membre de l’association des cuisiniers de métier et de l’UMIH. « L’association des cuisiniers de métier compte à peu près soixante-dix adhérents patrons d’établissements ou cuisiniers collaborateurs. Nos actions sont axées sur la transmission du savoir en direction des jeunes, former des apprentis et les présenter aux divers concours dont celui du meilleur apprenti, organisé par nos soins », explique Franck Deshayes. Le savoir-faire Eurélien est à découvrir et à déguster sans modération à la table de trente-quatre établissements répartis dans le département dont sept dans le Drouais. Les engagements des restaurateurs participants sont de mettre en valeur une cuisine traditionnelle de qualité, d’utiliser des produits frais et de préférence d’Eure-et-Loir, élaborer à la cuisine au sein de l’établissement, de créer un menu tout compris (apéritif, repas, boisson, café) à un prix attractif et de proposer un menu « Gourmet en herbe » pour les moins de 12 ans. La fin de l’été et le début de l’automne sont des périodes de l’année où les légumes et les fruits sont gorgés de saveurs propices à enflammer l’imagination des meilleurs cuisiniers créateurs. Du goût, des couleurs, des découvertes, du savoir-faire et du plaisir à consommer sans modération pendant une semaine et sur tout le département.

A.D.-P.

Liste des restaurateurs sur www.lasemainegourmande.com

Cet article Trente-quatre restaurateurs vous invitent à la Semaine Gourmande est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Un concours pour élire le meilleur pâté de volaille de Houdan

Nous les avions rencontrés en octobre 2016, lors de leur premier chapitre, qui visait à introniser gentes dames et chevaliers, la Confrérie Gastronomique de la Poule et du Pâté de Houdan a organisé son premier concours pour élire le meilleur pâté.

Créée en juin 2016, sous la houlette du commandeur Michel Maizoué et ses chambellans, la Confrérie Gastronomique de la Poule et du Pâté de Houdan a pour noble mission de faire revivre l’authentique pâté de volaille Houdanais. Grâce à eux cette spécialité culinaire locale a désormais son propre concours. Le vendredi 15 septembre dernier, la confrérie s’est réunie au restaurant « La Poularde » pour déguster une quinzaine de pâtés, réalisés par des professionnels et des particuliers. Inventée par Victor Tasserie pâtissier-restaurateur à Houdan, à la fin du 19ème siècle, cette spécialité s’impose par sa finesse et fût reconnue bien au-delà des terres houdanaises. La recette originelle ayant disparu, chaque participant pouvait proposer sa propre recette. « Le Pâté de Houdan n’est pas un vulgaire pâté en croûte amendé par un peu de chair de volaille », explique Daniel Sotteau, grand messager de la confrérie. En effet, celui-ci est fait généralement de volaille et doit être cuisiné en respectant trois composantes : une farce faite des cuisses, les filets détaillés en lèches et un coeur en mousse de foie de volaille. Les élevages professionnels de Poules de Houdan étant rares, le pâté peut être conçu avec d’autres volailles. Le jury était composé de Christophe Raoux, Meilleur Ouvrier de France 2015, de Daniel Varlet, charcutier-traiteur et des membres actifs de la confrérie. Ils ont jugé méticuleusement les 16 pâtés qui se présentaient à eux. Dans un premier temps, le jury faisait une analyse visuelle, puis ils ont dégusté chaque pâté à l’aveugle. Le palmarès du concours du meilleur pâté de Houdan a été dévoilé lors de la Foire Saint Matthieu, le 24 septembre. Les résultats sont les suivants : le grand-prix d’honneur toutes catégories est attribué à Blaise Parmentier (particulier), résidant à Paris. Dans la catégorie « professionnels », le prix d’honneur revient à Léo Besnard sous-chef au Peninsula à Paris et le premier prix à Sylvain Vandenameele chef au restaurant « La Poularde » à Houdan. Pour la catégorie « particuliers », le prix d’honneur est décerné à Blaise Parmentier de Paris et le premier prix à François Dupret de Saint Lubin de la Haye. Les lauréats ont reçu leur prix, sur le podium situé place de l’Eglise. La Confrérie a réussi son pari, en mettant en lumière cette tranche de patrimoine local. Le fameux pâté est commercialisé dans certaines boutiques du centre-ville et les restaurateurs l’inscrivent à leurs cartes peu à peu. Comme le dit Daniel Prévost, célèbre comédien et membre de la confrérie « Le temps passe et les œufs durent… », souhaitons une longue vie à ce groupe de gastronomes et que perdure l’authentique pâté de volaille de Houdan.

Marine Borget

Confrérie Gastronomique de la Poule et du Pâté de Houdan
contact@patedehoudan.org
http://patedehoudan.org

Cet article Un concours pour élire le meilleur pâté de volaille de Houdan est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Erwan et Alexandre réalisent leurs rêves au Rétrosport

Le Rétrosport, organisé depuis 17 ans par le Lions Club Dreux Cité Royale, avait lieu le dimanche 24 septembre sur les Circuits de l’Ouest Parisien. Deux enfants malades ont pu réaliser leurs rêves avec l’association Petits Princes.

Il y avait de très belles voitures et le soleil était de la partie. Tout ce qu’il fallait pour séduire un public venu nombreux et rassurer les membres du Lions Club qui œuvrent depuis dix-sept ans pour faire de cette manifestation un régal pour les yeux, une joie pour les enfants et une collecte de fond significative pour venir en aide aux associations caritatives. Depuis 2012, les bénéfices de cette journée sont dédiés à l’association Petits Princes qui réalise des rêves pour des enfants gravement malades. Cette année, Erwan, 14 ans, et Alexandre, 19 ans, accompagnés de leurs parents et d’Anaïs Garnier-Hue, responsable des événements au sein de l’association Petits Princes, ont pu vivre « le plus beau jour de leur vie ». Le sourire aux lèvres et les yeux brillants de bonheur, ils ont pu goûter au plaisir de la vitesse dans la voiture de leur choix. A l’heure du repas, Sylviane Baube, présidente du Lions Club Dreux Cité Royale, et Jacky Guerrée, responsable de la manifestation depuis 5 ans, ont tenu à remercier les partenaires de cette journée événement ainsi que Jacques Laffite, ancien coureur de formule 1, toujours présent à ce rendez-vous qui lui tient à cœur. « Cinq cent rêves d’enfants ont été réalisés dans l’année, 6.000 ont été réalisés depuis la création de l’association. Réaliser des rêves c’est donner de l’espoir, montrer aux enfants qu’ils ne sont pas seuls dans les épreuves qu’ils traversent », expliquait Anaïs Garnier-Hue. L’après-midi, les amateurs de belles voitures ont pu admirer les plateaux de Lamborghini, Porsche, Corvette, R8 Gordini et autres bolides, tous aussi resplendissants les uns que les autres. La grande parade à clôturé cette belle journée, mais la vente aux enchères en ligne d’objets offerts par des célébrités s’est poursuivie pendant quelques jours. Finalement, le rêve n’était pas réservé qu’aux Petits Princes, le public aussi a eu sa part de rêve.

A.D.-P.

Cet article Erwan et Alexandre réalisent leurs rêves au Rétrosport est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Hugon, une menuiserie eurélienne de tradition

La société Hugon, créée en 1953, est spécialisée dans la fabrication de menuiseries traditionnelles locales. Le showroom a été transféré en janvier 2017 de Fontenay sur Eure à Luisant. Elle sera présente aux Artisanales de Chartres, du 06 au 09 octobre.

Les ateliers de fabrication de la menuiserie familiale, créée par le père et le fils Maurice et Jean Hugon, sont installés à Fontaine-Simon. Depuis le mois de janvier 2017, le showroom, situé à Luisant, permet de découvrir les nombreuses créations, possibilités de réalisations et le savoir-faire des Hugon. « Toutes nos réalisations sont faites sur mesures : fenêtres, portes d’entrées, portes intérieures, escaliers classiques ou contemporains avec garde-corps et balustres en fer ou en bois. Mais aussi tables, petit mobilier, coffres, bois de lit, sans oublier les aménagements intérieurs de placards et dressing », explique Isabelle, responsable du showroom. La maison Hugon se charge aussi de la conception, l’aménagement et l’installation de cuisines ainsi que de la rénovation de cuisines anciennes. « Il suffit de poncer et de remettre en couleur les éléments pour donner un coup de neuf à une cuisine et s’offrir un nouveau décor. Les produits peuvent être peints avec une multitude de couleurs et même en bicolore comme c’est la tendance actuellement», suggère la responsable. En aménagements extérieurs, le bois offre de nombreuses possibilités et le savoir-faire de l’entreprise est reconnu dans ce domaine. Les professionnels personnalisent les terrasses, vérandas, escaliers, garde-corps, balcons, auvents, marquises ainsi qu’un large choix de portails confectionnés aux besoins et aux envies de la clientèle. « Les essences de bois employées sont le chêne, le frêne et des bois exotiques Sipo et autres certifiés PEFC (Le label PEFC signifie que les maillons de la filière, allant de l’arbre au produit bois, respectent des règles strictes relatives au développement durable) », indique Jean-Noël Chanteloup, gérant de la société depuis novembre 2013. La fabrication et la pose sont assurées par quatre menuisiers et deux poseurs. Deux collaboratrices assurent les postes administratifs. « Nous intervenons sur l’Eure-et-Loir et les départements limitrophes ainsi que sur la région parisienne », précise Isabelle. La société Hugon sera présente aux Artisanales de Chartres du 06 au 09 octobre prochain. Une belle occasion pour concrétiser un projet et bénéficier de conseils avisés.

A.D.-P.

Hugon : Ateliers : 13, rue de Launay. 28240 Fontaine Simon.

Show-room : 46, avenue Maurice Maunoury, 28600 Luisant. Tel : 02.37.31.65.82. Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 12 h et de 13h30 à 18 heures. Fermé le mercredi matin et samedi après-midi.

Hugon.sarl@orange.fr
www.menuiserie-hugon.fr

Cet article Hugon, une menuiserie eurélienne de tradition est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La foule était au rendez-vous à la Foire Saint-Matthieu

Les 22,23 et 24 septembre, la ville de Houdan accueillait la 948ème Foire Saint-Matthieu, l’une des plus vieilles foires de France.

L’année 2016 fût une année très particulière pour la Saint-Matthieu, pour cause d’Etat d’urgence, la sécurité avait du être renforcée, les camelots n’avaient malheureusement pas pu s’installer dans le centre-ville houdanais, comme chaque année. Tout ceci n’est plus qu’un lointain souvenir, la foire emblématique a totalement réinvesti son centre-ville, pour le bonheur de tous ses fidèles visiteurs, avec des contraintes atténuées pour la sécurité, sans pour autant lever la vigilance. Le feu d’artifice du vendredi soir a lancé les festivités, tiré sur le Parc de la Vesgre, il a émerveillé petits et grands qui ont pu aussi profiter de la fête foraine, installée au Parc du Cygne. La météo était au beau fixe durant tout le week-end, la traditionnelle foire aux bestiaux et l’exposition d’aviculture ont remporté un franc succès, cette dernière accueillait cette année le Championnat de France de la poule Serama. Il y en avait pour tous les goûts et toutes les bourses, entre le vide-grenier, les camelots dans les rues et les commerçants qui exposaient sur leur pas-de-porte, l’offre était variée et permettait de faire des bonnes affaires. L’exposition automobile avait pris place comme tous les ans rue de Paris, le village des artisans et celui des associations dévoilait savoir-faire pour l’un et vitrine des activités locales pour l’autre. Pour parfaire ce rendez-vous annuel, la municipalité avait concocté un programme d’animation haut en couleurs. Cette année sous le thème du vintage, une Marylin Monroe plus vraie que sur l’affiche, a participé à l’inauguration de la foire, et des artistes ont animé les rues, provocant joie et fous rires chez les promeneurs. Rock’n’Roll, Madison, Twist, ça swinguait en centre-ville au son des tubes des années 50-60. Les Nanas dans l’Rétro, Les Dromadulaires, les Décalés, Pat’mouille et ses Mouillettes, Swing’n’Soul ont enflammé les rues le samedi et le dimanche. La tradition de la Foire Saint-Matthieu séduit toujours autant les visiteurs, venus encore en nombre à Houdan, cette année. Une commune qui vit au rythme de sa fête durant 3 jours, «  Nous souhaitons donner aux promeneurs venus de l’extérieur, l’image d’une ville joyeuse qui sait s’amuser en toute simplicité. » indiquait Jean-Marie Tétart, maire de Houdan.

Marine Borget

Cet article La foule était au rendez-vous à la Foire Saint-Matthieu est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Deux vice-présidents démissionnent de leurs fonctions à l’Agglomération

Olivier Marleix, député, et Chantal Deseyne, sénatrice, démissionnent de leurs fonctions de vice-présidents de l’Agglo du Pays de Dreux pour cause de cumul de mandats. Ils gardent néanmoins leurs postes de présidents de commissions.

Les mandats de député et de sénateurs sont incompatibles avec les fonctions de vice-président d’un établissement public de coopération intercommunale, depuis la loi du 14 février 2014. Ainsi, lundi 25 septembre, à l’occasion du conseil communautaire qui se tenait à Châteauneuf-en-Thymerais, le président Gérard Hamel a annoncé que, conformément à la loi, le député Olivier Marleix 1er vice-président et Chantal Deseyne, sénatrice, 14ème vice-présidente, démissionnaient de leurs fonctions. « Par délibération du 14 avril 2014, le conseil communautaire a fixé à 15 le nombre de vice-présidents et à 26 la composition du bureau », rappelait Gérard Hamel. « Les deux vices présidents ne seront pas remplacés. Leur nombre passera à 13 et la composition du bureau à 24. « Il est d’usage que les parlementaires soient invités au bureau. Ils ne peuvent pas prendre part aux décisions mais ils sont là à titre consultatif. Les deux ex-vice-présidents garderont la présidence de leur commission respective : l’aménagement du territoire pour Olivier Marleix et le développement durable pour Chantal Deseyne. La délibération numéro 7 à l’ordre du jour était rapportée par Dominique Marie, vice-président en charge de la collecte et de la valorisation des déchets. « L’Agglomération du Pays de Dreux, Chartres Métropole et le Syndicat des Ordures Ménagères d’Eure-et-Loir (SOMEL) ont signé une convention de coopération dans le but d’optimiser le fonctionnement des équipements existants dans le département : Orsiane à Mainvilliers et Natriel à Dreux. Orsiane perçoit des recettes tirées de la vente d’électricité à la Régie du Syndicat Électrique Intercommunal du Pays Chartrain (RSEIPC). Pour anticiper le basculement sur le marché libre des ventes d’énergies électriques, la société Orsiane a mis, depuis mars 2017, en concurrence des acheteurs potentiels. La société SOVEN du groupe ENGIE a proposé la meilleure offre. Cette offre entraîne une diminution prévisionnelle des recettes de la vente d’électricité sur 2017-2018. Des dispositions ont été prises pour compenser cela. Cet ajustement entraîne une augmentation du coût de traitement des ordures de +2,55€ HT la tonne. Nous ferons tout pour limiter la casse. Des aménagements existent pour limiter les excès du marché tant à la baisse qu’à la hausse des prix », indiquait Dominique Marie. L’assemblée a, ensuite, approuvé le Programme Local de l’Habitat (PLH) pour une durée de six ans. Approbation obtenue après l’avis des communes, membres de l’Agglomération, du Comité Régional de l’Habitat et de l’Hébergement et de Sophie Brocas, préfète d’Eure-et-Loir. « La délibération sera affichée pendant un mois au siège de l’Agglomération et dans les mairies. Cet affichage sera inséré dans un journal diffusé dans les départements de l’Eure et de L’Eure-et-Loir », indiquait Olivier Marleix, rapporteur de la délibération.

A.D.-P.

Cet article Deux vice-présidents démissionnent de leurs fonctions à l’Agglomération est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Un peu moins de visiteurs mais plus de ventes au Salon de l’Auto

Comme chaque année, les organisateurs avaient poussé les murs du Parc des Expositions, une douzaine d’exposants offraient le meilleur de leurs gammes. L’absence de salon national a boosté les ventes.

« L’unique salon automobile du département a atteint sa vitesse de croisière. Cette année encore un bon nombre d’entre eux ont atteint, voir dépassé leurs objectifs de ventes dans le neuf comme dans l’occasion. Le Salon de l’Auto 2017 fut un bon cru », indique Jacques Lemare, conseiller municipal en charge du Parc des Expositions, des transports et du numérique. « Nous avons encore retravaillé le plan pour optimiser l’espace et permettre aux concessionnaires d’apporter un plus grand nombre de véhicules. Nous avons poussé les murs », explique Catherine Bogais, responsable du Parc des Expositions. Le salon drouais de l’automobile permet aux acheteurs potentiels d’avoir un panel de propositions en un seul lieu. Ils y trouvent ce qu’ils cherchent tant sur le secteur des véhicules neufs que sur les occasions. Les principales marques sont présentes. Le public peut découvrir les nouveautés et profiter d’un accueil et d’un conseil avisé. Les concessions sont des commerces de proximité, elles sont nombreuses dans le drouais à offrir le maximum de services et de réactivité tant pour les particuliers que pour les professionnels.

A.D.-P.

Cet article Un peu moins de visiteurs mais plus de ventes au Salon de l’Auto est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le salon « Vivre et habiter écologique et bio » a séduit son public

La onzième édition du salon « Vivre et habiter écologique et bio » organisé par l’AVERN, a eu lieu les 23 et 24 septembre à l’espace Victor Hugo de Chérisy.

Près de 1500 visiteurs ont arpenté le salon durant les deux jours d’ouverture, mais aussi le parc autour de l’espace Hugo qui a attiré les enfants, avec les nombreux jouets anciens, beaucoup en bois qui étaient installés dès l’entrée. « Les parents étaient contents qu’il y ait des animations pour leurs enfants, comme la carriole traction humaine qui a eu beaucoup de succès » raconte Germaine Fraudin, présidente de l’AVERN. Parmi les quatre-vingt exposants présents, beaucoup de nouvelles têtes, avec le stand d’or végétal, des bijoux couleur or mais réalisés avec une plante. Les stands alimentaires, habitat, vêtements ou encore bien-être et santé ont bien fonctionné, tout comme les ateliers. Le stand Nature et Bien-être proposait une initiation à la fabrique de cosmétiques naturels, l’engouement fût tel que l’exposant n’avait plus rien à proposer pour le dimanche. L’atelier tissage de laine a attiré les curieux et les enfants ont adoré fabriquer des animaux avec des éléments naturels et recyclés. Du côté des conférences, sept étaient proposées dans le week-end, environ trente-cinq personnes se sont rendues à chacune d’entre elles.

« C’est une prouesse pour nous »

Les deux journées de salon n’ont pas été de tout repos pour les membres de l’AVERN, dont les effectifs était diminué pour cause de problème de santé chez certains d’entre eux. « Nous sommes habituellement une bonne douzaine de bénévoles, mais heureusement plusieurs adhérents nous ont aidé, nous étions huit ou neuf. C’est une prouesse pour nous car il manquait vraiment des personnes importantes » explique Germaine Fraudin. Autre difficulté pour l’association, le plan vigipirate qui a engendré la modification de l’entrée du salon, qui était du côté de la mairie de Chérisy. « Le changement d’entrée a pénalisé certains exposants et la difficulté à se garer s’est faite sentir cette année, des personnes me l’ont dit, ils ne se sont pas arrêtés car c’était trop compliqué pour eux de trouver une place » constate la présidente. Cependant, le salon continue d’attirer ses fidèles visiteurs mais aussi des nouveaux comme l’a remarqué Germaine Fraudin cette année.

Site :www.avern.fr
Tel : 02 37 46 71 97

C. Didelot

Cet article Le salon « Vivre et habiter écologique et bio » a séduit son public est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Octobre 2017
LMMJVSD
1
8
111215
162122
23242526272829
3031