Actu 28

30 septembre 2017

La BD de la semaine : Alix Senator, un "House of Cards" à la romaine

Dans l'album Le Dernier Chapitre, André Juillard et Didier Convard imaginaient sur quelques pages ce que devenaient les héros de notre enfance, de Blake et Mortimer à Johan et Pirlouit, en passant par les Pieds Nickelés, une fois atteint l'âge des cheveux blancs, de l'arthrite et des publicités pour les monte-escaliers. Valérie Mangin et Thierry Démarez ont fait mieux que ça : ils développent une série passionnante sur l'âge mûr d'Alix, jadis Gallo-Romain à bouclettes blondes, devenu sénateur de Rome, dans les méandres de la politique et des coups tordus de ce milieu où grenouillent des personnages peu recommandables. Une sorte de House of Cards à la romaine ? Il y a de ça.

L.10EBBN002607.N001_AlixSenT6_Ip001p056_FR

Ça parle de quoi ?

Alix a vieilli, et est devenu sénateur romain. Plutôt que de nous infliger les sessions parlementaires, Valérie Mangin et Thierry Démarez nous racontent ses pérégrinations dans l'empire au service de l'empereur (du moins, le croit-il). Deux cycles sont disponibles, le premier portant sur une société secrète voulant renverser l'empereur et remettre César sur le trône, le second sur une mystérieuse quête d'éternité auprès d'une déesse oubliée. Si vous avez pesté sur le côté "boulet" d'Enak, qui ne passe pas cinq pages sans trébucher à un moment critique ou se faire capturer bêtement, vous serez servi car Alix se coltine son fils Titus et le fils d'Enak, Kephren, histoire de corser les intrigues (parfois en trébuchant ou en se faisant capturer bêtement).

L.10EBBN002607.N001_AlixSenT6_Ip001p056_FR

Pourquoi on adore ?

Cette série, qui n'est pas à proprement parler une reprise – la série Alix jeune continuant par ailleurs après la mort de Jacques Martin –, réussit le tour de force de dépasser le carcan narratif où était enfermé le personnage. Alix a vieilli, a pris du plomb dans la cervelle. Certes, Alix a perdu son côté casse-cou des meilleurs albums de la série originelle, comme La Tiare d'Oribal, mais il doit déjouer moult complots ourdis par les barons locaux de l'Empire, ou les peaux de bananes lancées par l'empereur Auguste lui-même, pas le dernier à concevoir des plans retors.

L.10EBBN002607.N001_AlixSenT6_Ip001p056_FR

Pour ne rien gâcher, le scénario est solidement documenté. L'éditeur propose des versions "premium" de chaque album avec un dossier très complet sur les circonstances de l'histoire, et le site internet de la série, qui permet de démêler le vrai du romancé, ringardise les pages roses du dictionnaire vantées par René Goscinny qui y puisait ses locutions latines pour Astérix.

C'est pour vous si…

Si vous avez été biberonné aux aventures d'Alix, vous éprouverez le plaisir de retrouver votre madeleine de Proust sans le côté "décalque" qu'ont beaucoup de reprises. Mais si vous n'avez jamais ouvert un album de Jacques Martin de votre vie, vous pourriez bien prendre plaisir sur le tard aux coups tordus de la Rome antique.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Alix Senator par Valérie Mangin et Thierry Démarez, éd. Casterman, six tomes parus à 13 euros environ pièce. Il existe pour chaque tome une version "premium" à 19 euros.

Pop Up'

« Les dernières news

Septembre 2017
LMMJVSD
3
710
1417
1824