Actu 28

21 septembre 2017

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Jacques Lemare, Président de la Commission Départementale Développement et équilibre des territoires, déploiement du très haut débit, revient sur les objectifs d'Eure-et-Link, LE grand rendez-vous du numérique en Eure-et-Loir.

S'abonner gratuitement

Cliquez, commandez et hop dans votre sac Odyssée

<p><strong>CLIC’DOCS, </strong>est un nouveau service numérique réservé aux abonnés de la médiathèque de l'Odyssée, à Dreux.</p>

Actualités

L’équipe vernolitaine de Water-polo accède en Nationale 3B

Le suspens était à son comble cet été pour les poloïstes du COV (Club Omnisport de Vernouillet). Classés deuxième de leur championnat régional ex aequo avec Orléans ils ont obtenu la montée en Nationale 3B puisqu’Orléans avait déjà une équipe évoluant à ce niveau.

L’histoire se répète avec bonheur, «  dans les années 1998,1999 et 2000, le COV avait déjà une équipe en Nationale 3 » se souvient Xavier Renard, président de la section natation water-polo triathlon. Il s’en souvient d’autant plus qu’il en faisait partie avec quatre des membres de l’équipe actuelle. « Nous avons fini deuxième ex aequo avec Orléans du dernier championnat régional. Orléans avait déjà une équipe évoluant en Nationale 3 B. Selon le règlement Orléans ne pouvait pas monter » explique le président. Pour l’entraineur Tommie Poulet, l’objectif de cette nouvelle saison dont les entrainements ont commencé est d’atteindre le milieu de tableau éviter les deux dernières places qui infligeraient une descente en Régionale. «  A ce niveau, nous sommes le petit Poucet face à des clubs qui disposent de gros moyens. L’idéal serait d’accéder aux deux premières places pour monter en National 3A » confie l’entraineur. « Nos effectifs comptent 46 joueurs dont six jeunes en formation. Nous acceptons les jeunes à partir de 12 ans. Pour faire un bon poloïste il faut deux ans à raison de 5 séances d’entrainement par semaine » explique Xavier Renard. Le COV jouera sur la zone Ouest avec Brest, Granville, Cholet, Saint-Nazaire, Montargis et Le Mans. Il y aura donc de nombreux déplacements cette saison. L’équipe Régionale rencontrera en derby les équipes de Bonneval (le plus vieux club de water-polo du département), Orléans, Blois et Tours. « Nous disposons de cinq créneaux d’entrainement dans la piscine de Vernouillet. Des entrainements avec ou sans ballon pour travailler la technique », explique Tommie Poulet. La reprise des entrainements a commencé le 11 septembre, le premier match est prévu pour le 18 novembre, mais avant cela un match amical est prévu contre Mantes-la-Jolie. « Pour évoluer en Nationale 3B, le club doit présenter trois arbitres. Stéphane Orvain, Mickaël Grillon et moi devront arbitrer dix matchs dans la saison » conclue Xavier Renard.
A.D.-P.

Cet article L’équipe vernolitaine de Water-polo accède en Nationale 3B est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Un salon du livre, une première à Anet

C’est une nouvelle manifestation qui se prépare à Anet, la salle de spectacles du Dianetum accueillera le dimanche 22 octobre, le tout premier salon du livre de la commune.

Pour cette première édition, près d’une quarantaine d’auteurs ont répondu présent, mais aussi cinq éditeurs et deux librairies. Ce salon du livre, c’est un travail d’équipe, entre Martine Gérard, adjointe en charge de la culture, Angélique Fouquet responsable de la bibliothèque d’Anet et Nathalie Tachon, directrice de la salle de spectacles. « Habituellement à cette période, nous avions le marché de l’art, mais à présent il aura lieu tous les deux ans, en alternance avec le salon du livre » explique Martine Gérard. Il aura fallu une année de travail pour trouver des auteurs et des éditeurs partant pour ce tout nouveau rendez-vous littéraire. « Pour un premier salon nous avons tout de même eu un certain nombre de réponses » confie Nathalie Tachon.

Des livres, des ateliers et des conférences

Beaucoup d’auteurs locaux seront présents, vous en connaissez peut-être déjà quelques-uns, comme Alain Denizet, Eric Chesneau, Jean-Philippe Noblet, Gérard Leray, Stéphane Maillot, Tom Didier ou encore Gérald Massé. Mais il n’y aura pas que du local, puisque l’animatrice de télévision et de radio, Eve Ruggiéri, sera également à Anet ce jour-là. Elle présentera et dédicacera son dernier livre « Dictionnaire amoureux de Mozart ». La librairie La Rose des Vents de Dreux et celle du centre commercial de Leclerc à Anet auront aussi leur stand, tout comme le caricaturiste Jean-Paul Chevrier. Du côté des éditeurs, il y aura les éditions Glyphe, La Bouinotte, Voyage au centre des livres, BV Editions et Textes et Rêves. Pour cette journée autour de la littérature, plusieurs animations et ateliers seront également proposés. La conteuse Odile Meyer animera deux moments de contes, le premier à 10h00 pour les enfants de 3 à 7 ans et le second à 14h30 pour tout public à partir de 7 ans. Savon et Dranéouf, deux illustrateurs de bandes dessinées, proposeront également des ateliers d’initiation à la BD, un premier pour les enfants de 6 à 8 ans à 10h00 et le deuxième à 16h00 pour les enfants de 9 à 12 ans. Pour les adultes une conférence est programmée à 16h00, avec Gérard Leray sur « La tondue de Chartres ». Vous avez jusqu’au jeudi 19 octobre pour vous inscrire à ces animations, pour cela il suffit d’appeler au Dianetum, au 02 37 42 00 70. Le salon du livre ouvrira ses portes de 10h00 à 18h00 et l’entrée est libre.

C. Didelot

Cet article Un salon du livre, une première à Anet est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Des Boîtes à livres pour promouvoir la lecture

La première est installée sur la place du Docteur Jouve à Sainte-Gemme-Moronval. La deuxième sera installée, dans quelques jours, place André Cochelin à Moronval. Les Boîtes à livres du Lions Club Dreux Cité Royale vont faire des heureux.

Sous un ciel menaçant d’une ondée glaciale de fin d’après-midi comme on en reçoit chaque jour, en cette fin d’été, les membres du Lions Club Dreux Cité Royale s’étaient réunis, parapluie en main sur la place du docteur Jouve à Sainte-Gemme-Moronval pour inaugurer la première Boîte aux livres du village. « Ces petits abris avec un toit en pente aux couleurs jaune et bleu sont des Boîtes à livres. Elles sont destinées à promouvoir la lecture et faire circuler des livres dans la nature afin qu’ils soient lus et partagés par d’autres personnes », expliquait Jean-Pierre Lehr, membre de l’association à l’initiative de cette implantation. « L’opération Boîtes à livres est organisée par l’association  »Agir pour la lecture. Vaincre l’illettrisme. Lions Clubs de France ». Le principe est simple : il s’agit de mettre à disposition, emprunter et partager un livre qui plaît. Chacun peut venir prendre un livre l’emporter et le lire avant de le ramener. Chacun peut aussi déposer des livres pour qu’ils soient partagés par le plus grand nombre. C’est gratuit », explique Jean-Pierre Lehr. « L’opération a pour but de laisser la liberté d’un accès à la lecture et donc à une forme de culture. De donner la possibilité de devenir acteur de ce nouveau support puisque chacun peut apporter des livres et en emprunter », ajoute le responsable. André Cochelin, maire du village ajoute :« L’initiative nous a plu. » Après l’installation d’une deuxième Boîte à livres place André Cochelin à Moronval, nous sommes en train de restaurer une ancienne cabine téléphonique. Elle sera implantée dans les prochains mois dans le lotissement des Hauts de Moronval Place Sainte-Gemme. Elle servira elle aussi aux échanges de livres », ajoute le maire. L’opération Boîtes à livres s’inscrit dans le cadre du centenaire du mouvement Lions.
A.D.-P.

Cet article Des Boîtes à livres pour promouvoir la lecture est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La foire Saint-Denis : « un joyeux bazar ! »

En route pour la 838ème édition de la Saint-Denis à Dreux, c’est un week-end très festif qui se prépare pour les 7 et 8 octobre en centre-ville.

« Il se passera des choses partout et tout le temps en centre-ville » annonce Florence Archambaudière Le Parc en charge du commerce à la ville de Dreux. En effet cette année le mot d’ordre est « festif », il y en aura pour tout le monde et les festivités commenceront dès le vendredi après-midi, avec la braderie des commerçants, qui durera tout le week-end. La foire de la Saint-Denis c’est avant tout la fête de l’activité commerciale drouaise. « On ne peut plus avoir une Saint-Denis comme avant, car le mode de consommation a changé alors il faut s’adapter. Les commerçants doivent sortir de leurs boutiques et attirer les clients » explique Florence Archambaudière Le Parc, tout en précisant que les commerces hors centre-ville ont été contactés pour installer un stand en ville ce week-end là, seuls trois d’entre eux ont répondu présents.

Fête des vendanges, villes jumelées et fête foraine

Les animations commenceront dès le samedi matin avec le salon gastronomique et artisanal qui sera installé sur la Place Mésirard, le Syndicat des Marchés Drouais proposera des moules frites sur la Place du Marché Couvert, où il sera possible de réaliser soi-même et à vélo un smoothie. Du côté de la Place du Musée, l’Union des Commerçants et Artisans Drouais vous accueillera autour d’une bonne choucroute garnie, dans des tenues atypiques et tout en musique avec un orchestre Bavarois. « On pourra manger, boire un verre et écouter de la musique où que l’on soit en centre-ville, ce sera un joyeux bazar » déclare Florence Archambaudière Le Parc. Du nouveau, un concert aura lieu le samedi soir sur la Place Métézeau avec le groupe Les Glandeurs, ils animeront le centre-ville en variétés françaises et internationales jusqu’à 22h30. L’association Derrière les Fagots de Saint-Ange-et-Torcay sera aussi de la partie samedi après-midi pour une surprise, rendez-vous sur place pour découvrir ce qu’ils préparent. Un espace locavor sera installé Place des Fusillés avec des animations culinaires et des produits locaux à découvrir. La Place Rotrou sera, quant à elle, dédiée aux enfants, avec la ferme des Zart’nimaux et un stand de maquillage. Il y aura aussi la traditionnelle Fête des Vendanges avec la parade et l’intronisation des Messiers Gardes Vignes le samedi à partir de 15h15 sur la Place Métézeau. Et cette année un anniversaire sera fêté, celui des villes jumelées, pour l’occasion les maires de Koudougou, Evesham, Bautzen et Dreux seront réunis Place Métézeau le samedi à 11h45 pour signer « La Charte de l’Amitié ». Retrouvez le programme du week-end sur dreux.com

C. Didelot

Cet article La foire Saint-Denis : « un joyeux bazar ! » est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Olivier Marleix, un député de proximité

C’était le 18 juin 2017, Olivier Marleix était réélu avec 60% des voix, député de la deuxième circonscription d’Eure-et-Loir, pour un second mandat avec sa suppléante Christelle Minard.

Le mois de septembre, ce n’est pas seulement la rentrée des classes, mais aussi la rentrée de l’Assemblée Nationale, avec une grande majorité de nouveaux parlementaires sous la présidence d’Emmanuel Macron. Le travail a cependant déjà commencé cet été, avec la réforme de moralisation de la vie publique, qui vise à favoriser la transparence et revoir le financement des partis. Olivier Marleix, qui siège à la commission des lois, s’exprime à ce sujet : « Le travail a commencé sur les chapeaux de roues avec la loi de moralisation, il y a de bonnes mesures, cependant ils suppriment la réserve parlementaire mais prennent soin de conserver la réserve ministérielle alors que c’est la même ligne budgétaire, cela n’a pas de sens ». Durant l’été Emmanuel Macron a également annoncé qu’il souhaitait rétablir les libertés des Français en levant l’état d’urgence à l’automne, « J’ai des propositions à faire sur ce projet de loi de la fin de l’état d’urgence, il y a des mesures de remplacement à mettre en place car la menace reste très forte en Europe » explique Olivier Marleix qui y travaille actuellement. D’autres projets sont à venir : « La semaine prochaine le débat tournera autour des commerces qui auront l’obligation d’avoir une caisse enregistreuse dernier cri, avec un logiciel spécifique pour calculer la TVA, ce qui coûtera aux commerçants plus de 5000€. Certains d’entre eux finissent le mois avec moins de 1000€ en caisse, mais ça tout le monde ne le sait pas ». Il y a également le cas des agriculteurs qui tient à cœur Olivier Marleix : « Je suis de près les agriculteurs de la circonscription, avec l’aide de Christelle Minard qui est un très bon relais, étant elle-même du milieu agricole. Il y a un débat qui s’ouvre avec le Grenelle de l’alimentation et l’interdiction de tous les produits phytosanitaires. Avec cette interdiction nous revenons à une agriculture d’avant-guerre, qui à l’époque a engendré beaucoup de famine ». Avec tous ces projets de rentrée, Olivier Marleix n’oublie pas pourquoi il est là et surtout pour qui. « J’ai reçu à travers les résultats du second tour, une belle reconnaissance en particulier à Dreux. J’y vois aussi la récompense d’un travail accompli durant le précédant mandat et ce que j’ai appris, c’est que les gens attendent de la proximité, ils ne veulent plus se sentir délaissés par le décideur publique. Pour ce nouveau mandat, je souhaite rester autant dans la proximité, déjà à travers la permanence installée à Dreux, mais aussi avec des permanences tous les vendredis à La Ferté-Vidame, Senonches, Châteauneuf-en-Thymerais et Brezolles. Je compte également innover pour être plus accessible, en proposant une fois par mois des permanences dans les quartiers des Oriels et des Bâtes ». Quant au travail au sein de la circonscription, Olivier Marleix a débloqué un premier projet, la construction d’un nouveau bâtiment de gendarmerie à Senonches, un projet qui était bloqué depuis cinq ans.

C. Didelot

Permanence
7 rue Saint-Martin
28100 Dreux
Tél : 02 37 82 00 00
Ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

Cet article Olivier Marleix, un député de proximité est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Kidiliz : une nouvelle enseigne à Dreux

Un nouveau magasin a ouvert ses portes en Grande Rue Maurice Viollette, le samedi 9 septembre. Kidiliz propose des vêtements pour enfants et  adolescents de 0 à 18 ans.

Marjorie Santini a choisi la ville de Dreux pour faire découvrir le nouveau concept de Kidiliz qui propose des vêtements « Premium » pour tous les budgets. « J’ai découvert Kidiliz en début d’année et j’ai eu un gros coup de cœur ».
Marjorie a travaillé auparavant pendant quinze ans en tant que responsable de parfumerie et a toujours été « attirée par les produits de qualité »  comme on peut en trouver chez Kidiliz. Après un réagencement du local commercial durant les mois d’été, la boutique a ouvert ses portes pour la rentrée. « Il y a eu une très belle journée d’ouverture avec de bons retours des clients et aussi un très bon accueil de la part des commerçants ».

De la naissance à la majorité

Plusieurs univers sont proposés en magasin : « la layette » de la naissance à 3 ans, « les kids » de 3 à 12 ans et « les juniors » de 10 à 18 ans. « J’ai même des adultes qui trouvent des vêtements à leur taille ». L’enseigne sélectionne le meilleur des marques, comme IKKS, Jean Bourget, 3 Pommes, Catimini, Absorba, Esprit, Levi’s, B-Karo, Chipie et bien d’autres. « Des marques de qualité qui permettent de répondre à tous les besoins et à toutes les envies » précise la gérante. Ainsi il y a tous les styles de mode, allant de la tendance du moment à du sport wear, du classique et également une belle collection pour les tous petits. « J’ai à cœur de proposer du choix et du renouveau pour les enfants, et surtout une offre absente sur le secteur drouais ». A partir du mois d’octobre, une tablette sera d’ailleurs mise à disposition en magasin pour visionner l’ensemble des différentes collections proposées par Kidiliz mais qui ne sont pas forcément en boutique. Grâce à cette tablette il sera alors possible de sélectionner différents articles qui pourront ensuite être retirés en magasin.

C. Didelot
Marjorie vous accueille du mardi au samedi, de 9h30 à 13h30 et de 14h à 19h.
Kidiliz – 46 Grande Rue Maurice Viollette – 28100 Dreux
Tél : 02 37 15 51 24 – Mail : kidiliz-dreux@orange.fr

Cet article Kidiliz : une nouvelle enseigne à Dreux est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La Semaine Bleue : un rendez-vous incontournable du 2 au 6 octobre

Les retraités et les personnes âgées sont gâtés à Dreux. L’ODARPA (Office Drouais d’Action pour les Retraités et les Personnes Agées) leur propose toute l’année de nombreuses activités et un programme tout en couleur et bonne humeur à l’occasion de la Semaine Bleue.

C’est désormais une tradition, Claude Guérin, le président de l’ODARPA, Françoise Soyer, sa vice-présidente, et Pierrette Hoareau, la responsable de la programmation, mettent tout en œuvre pour offrir aux retraités une Semaine Bleue pleine de surprises et de belles rencontres. « Nous travaillons en partenariat avec le CCAS (Centre Communal d’Actions Sociales), Radio Grand Ciel, La Vaumonnaie, Flora Gallica et le Conseil départemental », explique Pierrette Hoareau. L’inauguration de la Semaine Bleue aura lieu le lundi 2 octobre de 10 à 12 heures, place du Marché couvert au stand du CCAS. «  On pourra y découvrir toutes les actions menées par le CCAS avec ses différents partenaires à destination des personnes âgées en compagnie de sa directrice Cécile Cabrita », indique Claude Guérin. Vin et chocolat chaud sont prévus avant le traditionnel flash mob qui se déroulera de 11h45 à 12h15. « C’est une chorégraphie d’Emilie Cheval, elle réunira les membres de l’ODARPA, de la troupe Charivari et de toutes les bonnes volontés désireuses de nous rejoindre », annonce Pierrette Hoareau. Mardi 3 octobre, les choses seront un peu plus sérieuses avec une conférence de Marcel Mass organisée par l’UDTL (Université Drouaise du Temps Libre) à l’auditorium du lycée Rotrou, de 14h30 à 17 heures sur le thème «  Qu’est-ce qu’exister ? ». L’accès est gratuit. Mercredi 4 octobre, des chansons, de la danse et de la bonne humeur avec le goûter et son grand show spectacle intergénération, de 14 heures à 17h30 au Parc des Expositions (Participation 6€). « L’ODARPA fait sa comédie musicale avec la troupe Charivari, Emilie Cheval, Françoise Soyer et de nombreux artistes locaux comme Luc Sixties et ses chansons des années 60, Muriel Larose, Geneviève Rousseau et ses danseurs, Yvon et Cécile et les élèves de l’école de danse Eman-Essence, et Danse Art de Malvina. Les Eaux vives, Le Prieuré, la Vaumonnaie et le service des soins de suite et de réadaptation de l’hôpital participeront au spectacle en chanson tout comme les élèves de SPDL du lycée De Couasnon qui chanteront, danseront et assureront le service à table. Le spectacle sera présenté par Michel et Jean-Pierre », détaille Pierrette Hoareau. Le jeudi 5 octobre à midi, grand repas de la Semaine Bleue au Parc des Expositions avec après-midi dansant animé par Robby spectacle (Participation 25€). Vendredi 6 octobre, le CCAS et le Conseil départemental proposent une pièce de théâtre Le bien vieillir de 14 h à 17h30 au Parc des Expositions, entrée gratuite. « Tout au long de l’année, l’ODARPA organise des sorties, des ateliers, des concours de belote et des sorties cinéma. Une belle occasion pour tous de rompre l’isolement et la solitude et de partager de bons moments de convivialité », ajoute Claude Guérin.
A.D.-P.

Renseignements ODARPA 2, place d’Evesham à Dreux. Tel : 02.37.64.16.60. odarpa@orange.fr

Cet article La Semaine Bleue : un rendez-vous incontournable du 2 au 6 octobre est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

L’église Saint-Pierre restaure ses œuvres et fête la Saint-Fiacre

Il s’en passe des choses du côté de l’église Saint-Pierre de Dreux, un projet de restauration pour plusieurs œuvres qui s’y trouvent, mais aussi la Saint-Fiacre qui a pris ses quartiers durant quelques jours.

C’est en collaboration avec l’association des Amis de l’église Saint-Pierre et la Conservation Régionale des Antiquités et Objets d’Arts (DRAC) que la ville de Dreux a élaboré un plan pluriannuel de restauration d’œuvres, qui comprend une vingtaine de tableaux, pour un budget annuel de 16 000€. C’est ainsi que le jeudi 7 septembre, le tableau « Le repas chez Simon » a été décroché de son mur pour plusieurs mois de restauration. Au total, huit œuvres ont été jugées en péril. « Le repas chez Simon » est le premier sur la liste, c’est le seul tableau réalisé sur bois, il se fragilise avec le temps, en particulier avec l’humidité que l’on peut trouver dans une église. Cette œuvre est également classée Monument Historique depuis 1908, une autre bonne raison de la préserver. Concernant la restauration, c’est l’association des Amis de l’église Saint-Pierre qui se charge du financement, à hauteur de 6492€ pour une restauration complète, soit l’huile sur bois mais aussi l’encadrement. Le tableau est aujourd’hui entre les mains d’Isaline Turbert, restauratrice et conservatrice agréée de peintures et Sébastien David, restaurateur habilité par la Direction des Musées et Monuments de France. L’œuvre reviendra ensuite à l’église mais passera d’abord par le Musée d’Art et d’Histoire de Dreux pour la future exposition « Trésors Cachés » qui sera visible du 1er Avril au 22 Décembre 2018. Si vous êtes passé par l’église Saint-Pierre ces derniers jours, vous avez certainement remarqué la décoration un peu particulière qui s’y trouvait. En effet, du 16 au 20 septembre a eu lieu la vingt-cinquième édition de la fête de la Saint-Fiacre, le patron des jardiniers.

L’église Saint-Pierre a été décorée par plusieurs intervenants dont Maryse Gommé, Présidente locale du comité national de la Saint-Fiacre, le Secours Catholique qui a lui aussi décoré une des chapelles, tout comme le service des espaces verts de la ville de Dreux qui a joliment habillé l’allée centrale de l’église. Flora Gallica, l’association drouaise de vignerons a participé en apportant des brouettes et des pressoirs. Une nouveauté cette année à l’extérieur de l’édifice, avec un espace pour quelques poules et oies qui n’hésitent pas à interpeller les passants, surpris et ravis de côtoyer ces animaux en centre-ville. Du côté des fruits, des légumes et des fleurs, plusieurs commerçants ont collaboré cette année, comme les Jardins d’Imbermais, le Jardin des Druides, les serres de Moronval, un primeur du marché couvert ou encore Hyper U de Vernouillet. De nombreuses personnes ont pu profiter de cette décoration lors de la messe du dimanche, avec la présence des Confréries Saint-Fiacre de Rouen et de Monfort l’Amaury.

C. Didelot

Cet article L’église Saint-Pierre restaure ses œuvres et fête la Saint-Fiacre est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le parking aérien du parvis sud de la gare ouvrira l’été prochain

Il est inscrit dans la programmation du nouveau Pôle gare, le futur parking silo de 300 places ouvrira à l’été 2018. Les travaux devraient débuter au tout début de l’année sur le parvis sud du côté de la rue des Rochelles.

« Le jury a délibéré au mois de juin, c’est le groupement Nancy Construction, Archiclub Arches Etudes et Astron qui a été retenu pour la conception et la réalisation de ce nouvel équipement », indiquait Gérard Hamel, président de l’Agglomération du Pays de Dreux, lors de la présentation du projet en compagnie des concepteurs. « Le permis de construire est déposé. Il est en cours d’instruction, il ne devrait pas y avoir de délais supplémentaires », assurait le président. Le projet représente un enjeu architectural et urbain. Doté d’une structure métallique, il sera vitré, semi-ouvert par endroit et se déploiera sur 3 niveaux ou 7 demi-niveaux. « Le choix d’une structure métallique est novateur et unique en France. C’est un véritable avantage en termes de rapidité d’exécution », expliquaient les architectes Fabien Duchêne et César Trublard. « Ce parking est une nouvelle pierre à l’édifice du pôle d’échange multimodal de la gare de Dreux », affirmait Gérard Hamel qui a tenu  « à ce que sa hauteur ne dépasse pas la hauteur de la gare elle-même pour préserver la perspective de la ville mais aussi pour que les riverains de la rue des Rochelles de ne se retrouvent pas avec un mur de 20 mètres de haut devant les yeux. Sa hauteur n’excèdera pas 9 mètres de haut. » C’est un parking d’un nouveau genre, indiquent les concepteurs qui pensent que « la mise en lumière et en couleur du projet permettent de rompre avec l’image classique d’un parking sombre et anxiogène. Il sera lumineux grâce à son ouverture vers l’extérieur et chaque demi-niveau possédera sa propre couleur. La sécurité sera assurée par un système de vidéosurveillance. Le parking est conçu de telle sorte que les piétons ne traverseront jamais le flux des voitures. Les ascenseurs seront rapides et dotés d’une double entrée ». Le parking silo sera conçu pour bénéficier d’une extension et accueillir 400 places à terme. Il sera doté d’un emplacement pour les vélos et pour les motos et d’une station de gonflage. Dix places seront réservées aux véhicules électriques. Enfin le nouveau parking disposera de toilettes publiques, ce qui manque cruellement à la gare de Dreux depuis des décennies. Le coût de l’opération s’élève à 3,9 millions d’euros. Reste à savoir combien devront débourser les utilisateurs du parking lorsqu’il sera mis à leur disposition. «  Je ne peux pas m’engager aujourd’hui sur les tarifs parce que nous n’avons pas encore travaillé sur le sujet. Le fonctionnement du nouveau parking sera confié à un délégataire comme cela s’est fait à Marchezais qui a été confiée à Q Park. Cela ne peut pas être gratuit de toute façon, mais les prix seront conformes à ce qui se fait tout au long de la ligne Paris-Dreux. Plusieurs sociétés se sont déjà manifestées », indiquait Gérard Hamel.
A.D.-P.

Cet article Le parking aérien du parvis sud de la gare ouvrira l’été prochain est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Lions Club Dreux Doyen vend des roses au profit d’Enfants Cancers et Santé

Les 29 et 30 septembre, les membres du Lions Dreux Doyen organisent leur vente de roses. C’est l’une de leurs opérations phares qui permet d’aider l’association Enfants Cancers Santé pour financer la recherche contre le cancer des enfants.

L’équipe de Jean-Luc Hudebine, président du Lions Club Dreux Doyen 2017-2018, prépare son opération vente de roses. Les membres de l’association seront dans les rues de la ville : devant le Crédit Agricole, autour du marché couvert et au pied du Beffroi mais aussi à l’entrée des supermarchés Cora et Hyper U, les vendredi 29 et le samedi 30 septembre. « C’est Jean-Michel Provendier, le responsable de l’opération qui se charge de l’achat des roses à Rungis. Elles sont ensuite mises en bouquets par les épouses des membres du Lions qui ne manquent pas d’enlever les épines et rajouter une petite feuille de verdure. C’est un très gros travail qui mobilise tout le monde », explique Jean-Pierre Girot, le porte-parole de l’association. 50% des roses sont vendues en seau de 50 roses pour 80€ chez les commerçants qui les offrent ensuite à leur clientèle dans un geste commercial. Le reste des roses est vendu sur le domaine public. « L’an dernier nous avions vendu 6.000 roses dès le vendredi, nous espérons faire aussi bien cette année », explique Alain Fillon, chargé de la communication. Grâce à cette vente, 6.000€ avaient été collectés au profit de l’association Enfants Cancers Santé. « Cette association née en 1990 à l’initiative du Lions International, aide à la recherche sur le cancer de l’enfant et de l’adolescent notamment la leucémie qui touche un enfant sur 450. Même s’il existe un taux de guérison important, des recherches sont en cours pour éviter les récidives et les effets secondaires du traitement sur le long terme. Enfants Cancers Santé finance des postes de chercheurs », expliquent les organisateurs. « Le Lions Club Dreux Doyen organise plusieurs opérations dans l’année qui ont toutes à peu près le même rapport environ 6.000€. « La soirée des rois, le salon des vins et de la gourmandise qui aura lieu les 24 et 25 mars 2018 à l’Agora de Vernouillet et la vente de Champagne », détaille Dominique Maison, membre de l’association. « Chaque année ce sont entre 25.000€ et 30.000€ qui sont redistribués à Enfants Cancers Santé mais aussi à des associations locales dans les domaines de la santé et la culture. Nous participons à l’aide en cas de catastrophes comme pour le cyclone Irma dans les Antilles et parfois nous aidons à titre particulier », indique Jean-Luc Hudebine. Le Lions Club Dreux Doyen participe également à la collecte de denrées pour la banque alimentaire et à la collecte des Bébés du cœurs en partenariat avec le Lions Club Dreux Cité Royale.
A.D.-P.

Prix du bouquet de 2 roses : 3,50 € ; 3 bouquets :10€

Cet article Le Lions Club Dreux Doyen vend des roses au profit d’Enfants Cancers et Santé est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les joueurs du DAC roulent en Kia

Beau cadeau pour les joueurs et les joueuses du DAC handball, samedi dernier, Roland Signorini, président du club, et François Médiavilla, vice-président, ont fait leur entrée dans l’enceinte du Palais des Sports de Dreux au volant d’un Kia Sportage et d’un Kia Carens gris métallisés customisés aux couleurs des sponsors. « Ces deux véhicules de 5 et 7 places serviront à transporter les joueurs lors des déplacements en complément des véhicules des parents », expliquait François Médiavilla. L’équipe féminine du DAC Handball évolue en N1 tandis que les garçons évoluent en N2. Handballeurs et handballeuses sont venus poser pour la photo de début de saison en compagnie d’Olivier Brandelon, directeur de Royal Motors Dreux Groupe Berteaux, qui renouvelle son partenariat avec le club drouais pour la quatrième année consécutive.

A.D.-P.

Cet article Les joueurs du DAC roulent en Kia est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La Saint-Clair de Luray est passée entre les gouttes

Il semble qu’Alain Fillon, maire de Luray, ait bien lancé un arrêté municipal pour que le soleil soit présent en ce dimanche après-midi afin de permettre à la cavalcade de défiler sereinement dans les rues du village.

Après quelques minutes d’appréhension sous un ciel menaçant et quelques gouttes d’une pluie insignifiante, Laurent Germain, président du comité des fêtes, et son équipe lançait le départ de la cavalcade dans les rues de Luray. Une première édition pour une nouvelle équipe. Après le loto du vendredi soir, la foire à tout, le spectacle et le feu d’artifice du samedi, la grande finale de ces trois jours de fête était très attendue par un public toujours aussi admiratif. Le thème de cette année, choisi par le comité des fêtes et la municipalité organisateurs en partenariat de la fête patronale, était le voyage autour du monde. Ce sont les mascottes Winnie l’ourson et Tigrou qui ont ouvert le défilé précédant le char de Paris avec Miss Luray, ses dauphines et sa superbe tour Eiffel. Les Miss étaient accompagnées en musique par l’Harmonie de Pontgouin. Dépaysement total avec le char de l’Afrique du Nord, son chameau et ses bédouins. C’est en Asie que les petites mains des bénévoles avaient choisi de nous emmener avec un troisième char surmonté d’une pagode, d’un petit pont romantique et d’enfants vêtus de kimonos. A leur retour, les chars étaient accueillis par deux superbes danseuses brésiliennes sur échasses. Le spectacle commenté par la comédienne luraysienne Pauline Maharaux pouvait commencer. Les danseuses de LM Danse, les danseurs de Country de Luray, la boxe et bien d’autres démonstrations. Le public a pu profiter de l’exposition de peintures de Dreux Arts Loisirs en l’église Saint-Rémi, des stands des associations, crêpes chichis, jeux, enveloppes, pétanque sans oublier la fête foraine et les moules frites. Que du bonheur pour les petits et les grands. Rendez-vous l’année prochaine pour une prochaine édition pleine de surprises.
A.D.-P.

Cet article La Saint-Clair de Luray est passée entre les gouttes est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les Foulées Drouaises, un événement sportif et fédérateur

Au-delà de l’aspect sportif, apprécié par les amateurs de course à pied de tous bords, Les Foulées Drouaises, créées il y a 3 ans sous l’impulsion, entre autres, de Wahid Benali avec la Team Plein Sud, devenue la Team Midi-Auto 28, se révèlent être un événement fédérateur. « Au fil du temps, de nombreuses entreprises ont constitué des équipes et sont venues nous rejoindre. Cette année, les équipes des entreprises Chanoine, Meilleur Taux, Beaufour, Le Fournil du Beffroi, Keep Cool et bien d’autres étaient au départ de l’une des deux courses », explique Wahid Benali. Ambiance sportive, bien-être, convivialité mais aussi solidarité, c’est le message porté par les organisateurs. « Avec Manu Argentin, animateur à la Fondation Mallet de Richebourg dans les Yvelines, nous avons permis à deux personnes handicapées de participer à la course à bord d’une joëlette, un fauteuil de randonnée adapté. Et, pour sensibiliser le grand public sur le handicap, Philippe Georges, membre de l’association Cheval Vie a effectué le parcours des 10 Km avec une armure de chevalier pesant 33 kilos sur le dos », rappelle Wahid Benali. Avec sa Team Midi-Auto 28, le fervent défenseur des Foulées Drouaises a obtenu deux récompenses : Le challenge du nombre pour la troisième année consécutive, « nous étions 80 avec les enfants », explique Wahid Benali dont l’équipe a remporté le trophée de la performance, plus des podiums individuels. La vague des maillots bleus a submergé la course. Elle se prépare déjà pour l’année prochaine avec pour objectif d’atteindre une centaine de participants.

A.D.-P.

Cet article Les Foulées Drouaises, un événement sportif et fédérateur est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Plus de 800 coureurs aux Foulées Drouaises !

La troisième édition des Foulées Drouaises a eu lieu le dimanche 10 septembre au départ de l’avenue Jean Hieaux en Centre-Ville de Dreux.

Le nombre de participants a augmenté cette année, les Foulées Drouaises sont attendues par les sportifs professionnels mais aussi les coureurs du dimanche, qui apprécient de découvrir la ville tout en pratiquant une activité physique. « Les participant ont l’envie de courir dans Dreux, alors nous avons fait évoluer les parcours cette année mais toujours en centre-ville » explique Mourad Souni, conseiller délégué aux sports à la ville de Dreux. Huit cent adultes et une cinquantaine d’enfants ont participé à cette édition, avec deux courses pour les plus jeunes, de 1 et 2 kilomètres et pour les adultes deux courses, une de 5 et une de 10 kilomètres. « Pour le parcours de 10 kilomètres, nous avons fait deux boucles qui passent par la Chapelle Royale » précise Mourad Souni. Pour ces troisièmes Foulées Drouaises, tous les sportifs étaient réunis, qu’ils soient champions, compétiteurs ou simplement coureurs du dimanche. Comme le champion nogentais Saïd Lazaar, il est arrivé en tête du parcours de 5 kilomètres, avec un temps de 15 minutes et 50 secondes. Des coureurs professionnels de Pierrefitte Multi Athlon, du Dreux Athletic Club ou encore de Vernon étaient aussi au rendez-vous. C’est d’ailleurs un sportif du club de Pierrefitte, Azeddine Habz qui est arrivé premier sur la course de 10 kilomètres, qu’il a réalisé en 30 minutes. Du nouveau cette année, une voiture était à gagner par tirage au sort. C’est le groupe Midi Auto 28, représenté par Wahid Benali nouveau chef des ventes de la concession, qui a offert une Peugeot 108 d’une valeur de 10000€. Pour pouvoir participer au tirage au sort, il fallait simplement participer à l’une des courses. L’heureux gagnant du véhicule est Jean-Michel Lallouet, coureur du 10 kilomètres. La remise des récompenses a eu lieu en fin de matinée au Stade Jean Bruck et tous les bénévoles ont été conviés à un repas de remerciement qui a eu lieu au Palais des Sports. « Il est important de remercier toutes les personnes qui ont contribué au bon fonctionnement de la manifestation, qui réunit d’ailleurs toutes les associations sportives de Dreux » termine Mourad Souni. Vous pouvez retrouver toutes les photos des Foulées Drouaises sur le page facebook de Dreux Officiel.

C. Didelot

Cet article Plus de 800 coureurs aux Foulées Drouaises ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La Nouvelle 308 s’expose au Salon de l’Auto

Midi-Auto 28 présente au Salon de l’Auto de Dreux la nouvelle Peugeot 308. C’est une vraie nouvelle voiture, qui représente la nouvelle identité de la marque.

Toujours mieux, c’est la devise dont se dote la marque au lion en poursuivant son leadership. « Depuis son lancement en 2013, la Peugeot 308 a rencontré un succès médiatique et commercial en s’affirmant comme le leader incontesté sur les silhouettes berlines et SW du segment C. Elle a reçu le titre de voiture de l’année en 2014 », explique Wahid Benali, chef des ventes chez Midi-Auto 28. « La Nouvelle 308 est une vraie nouvelle voiture avec des enjeux affirmés : poursuivre la dynamique de montée de gamme, reprendre la nouvelle identité de la marque et offrir le meilleur des dernières technologies embarquées », ajoute-t-il. La Nouvelle 308 dévoile ses points forts avec un design encore plus dynamique et des équipements de confort : le i-cockpit® High Tech, un poste de conduite unique stimulant et moderne avec un volant compact, un combiné tête haute et un nouvel écran tactile de 9,7’’. Peugeot mise sur une connectivité permanente et une foule de technologies d’aide à la conduite de dernière génération : caméra 180°, reconnaissance des panneaux de vitesse et préconisation, commutation automatique des feux de route, alerte active de franchissement involontaire de ligne, freinage d’urgence automatique, alerte attention du conducteur ou encore système actif de surveillance d’angles morts. « Nous proposons une gamme complète et efficiente de motorisations essence et diesel, dont deux nouvelles motorisations diesel répondant aux futures normes antipollution et une nouvelle boite automatique à 8 rapports », détaille Wahid Benali. « Le label origine France garantit que 50% de la voiture est fabriqué en France : pièces et composants, assemblage, recherche et développement. Pour la clientèle, c’est un critère important dans le choix d’un véhicule. Il est même déterminant : 72% des acheteurs affirment que cet engagement influence leur choix dans l’achat d’un nouveau véhicule. Ce label est décerné pour 3 ans », ajoute le chef des ventes.
A.D.-P.

Cet article La Nouvelle 308 s’expose au Salon de l’Auto est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Premier Pas : quand l’art se transforme en thérapie

L’exposition Premier Pas s’est installée à la Chapelle de l’Hôtel-Dieu jusqu’au 24 septembre. Elle est le fruit d’un an de travail des patients du Pôle Santé Mentale de l’Hôpital Victor Jousselin et de leurs soignants guidés par Delphine Eristov, animatrice au musée d’art et d’histoire.

C’est une exposition colorée, attirante, pleine de découvertes et d’espoirs. Les œuvres exposées ont été réalisées par des patients du Pôle Santé Mentale de l’hôpital lors des ateliers organisés tout au long de l’année par le musée d’art et d’histoire de Dreux. « Depuis 2012, le Musée d’Art et d’Histoire de Dreux entretient un partenariat de proximité avec le Pôle de Santé Mentale du Centre Hospitalier Victor Jousselin, par l’animation d’ateliers de médiations artistiques. Cette année, des patients de psychiatrie générale ont travaillé dans le Musée. Parallèlement, un groupe de patients de l’hôpital de jour a participé aux animations, à raison de deux séances par mois. Ces ateliers ont pour objectif l’ouverture sur l’extérieur, la resocialisation et le travail sur le processus de créativité », explique Delphine Eristov, animatrice des ateliers. Une centaine d’œuvres de plus d’une trentaine de patients démontre combien la pratique artistique peut devenir une thérapie efficace tout aussi bien pour le corps et l’esprit par l’expression d’un sentiment ou d’un ressenti.  « Les séances se font sur prescription. Elles sont pour moi un soin, un outil thérapeutique. J’y crois fermement », indiquait le docteur Pierre Paris, chef du service psychiatrique de l’hôpital à l’occasion du vernissage qui se déroulait le 8 septembre dernier en présence de Christophe Le Dorven, adjoint au maire chargé de la culture, et de Régis Breinlinger, directeur adjoint de l’hôpital. « Autour d’une œuvre, le discours vient du médiateur puis, petit à petit, un échange, une conversation se créent avec et entre les patients. C’est le début, l’apprivoisement du lieu et du médiateur par le groupe. Vient ensuite le temps de l’exercice, qui participe à la mise en confiance et facilite la lecture d’une œuvre ainsi que l’approche d’une technique. C’est alors le temps de l’interprétation et de la démarche créative grâce à différentes techniques d’arts plastiques mises en pratique comme le monotype (gravure sans presse), l’acrylique, le fusain, le modelage » , explique Delphine Eristov. « Ce partenariat favorise pour le patient le maintien du lien avec l’extérieur, crée une dynamique interactive et permet une stimulation des capacités créatrices ainsi que l’expression des émotions », soulignait le docteur Pierre Paris. Pour le Musée d’Art et d’Histoire de Dreux, labellisé « Musée de France », c’est la concrétisation des moyens mis en œuvre en ce qui concerne l’accessibilité et l’ouverture de ses portes au public dit « empêché ». Cette sixième édition de l’exposition Premier Pas confirme la volonté de pérenniser un partenariat privilégié entre l’hôpital et le musée.

A .D.-P.

Exposition Premier Pas jusqu’au 24 septembre à la Chapelle de l’Hôtel-Dieu ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 17 h. Entrée gratuite.

Cet article Premier Pas : quand l’art se transforme en thérapie est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Sea Shepherd répond au ministre du Timor Oriental qui soutient l'extermination des requins

Sea Shepherd répond au ministre du Timor Oriental qui soutient l'extermination des requins

Gary Stokes, leader de la campagne de protection des requins au Timor Oriental, répond à la déclaration du ministre de l'agriculture et des pêches parue dans le Timor Post d'hier sous le titre "Hong Long ne capture pas de requins protégés".

L'Ocean Warrior et le Fu Yuan Yu
L'Ocean Warrior et le Fu Yuan Yu

La patience paie et, dans le cas présent, le Ministre de l'agriculture et des pêches du Timor Oriental s'est démasqué. M. le Ministre Acacio Guterres a choisi de prendre parti publiquement en faveur d'une entreprise de pêche étrangère, criminelle notoire, au détriment des intérêts du peuple.

M. Guterres protège-t-il les ressources naturelles du peuple du Timor Oriental comme sa fonction l'y oblige ? Comment M. Guterres sait-il que les navires de la Cie Hong Long ne capturent pas de requins protégés ? Les croit-il sur parole ? Nous savons qu'ils détenaient des requins protégés en février 2017, mais ont été relaxés, donc comment peut-il prétendre qu'ils n'en ont plus désormais ? Le Ministre de l'agriculture et des pêches ne peut pas affirmer qu'ils n'ont attrapé aucun requin protégé, sauf à avoir inspecté chaque cargaison. Ces déclarations sont sans fondements.

Présence constatée de requins dans les cales de la flotte de pêche. Photo Jake Parker/Sea ShepherdPrésence constatée de requins dans les cales de la flotte de pêche. Photo Jake Parker/Sea Shepherd

M. Guterres dit que la flotte de Hong Long ne cible pas les requins, mais capture simplement des espèces de requins autorisées par la loi du Timor Oriental. Les requins représentant plus de 90% de leurs prises, ce n'est clairement pas le cas. Une copie du formulaire de licence de pêche considère les espèces autorisées comme “poissons benthiques, mérou, vivaneau et autres”. Nous n'avons jamais vu les termes d'une licence aussi vagues et aucun ministre des pêches sensé n'accepterait une telle liste. La flotte en question a été observée par Sea Shepherd en train de retirer des filets remplis majoritairement de requins. Détruisant par la même occasion le fragile récif corallien.

La flotte a été inspectée brièvement le 9 septembre par la PNTL (Police Nationale du Timor Oriental), néanmoins une inspection approfondie a été suggérée alors que les cales étaient pleines et une telle inspection prend des jours. La flotte n'a pas été retenue lors de son transfert vers Kairabela et a été laissée sans surveillance, exceptée celle de l’Ocean Warrior de Sea Shepherd qui a veillé dessus 24 heures sur 24. Les équipages ont passé les premiers jours dans les bateaux puis, à la nuit tombée, ont démarré les moteurs et commencé à sillonner la baie de façon erratique sans aucune raison, si ce n'est de larguer les espèces pêchées illégalement dans les eaux profondes du large. Cela revient à laisser un meurtrier sur la scène de son crime, sans surveillance, afin qu'il détruise toutes les preuves qu'il souhaite. Si M. Guterres agissait dans l'intérêt du peuple du Timor Oriental, il avait toute latitude, après que le raid a été rendu public le 9 septembre, pour conduire une inspection complète des navires. Il a choisi de ne pas le faire.

Le peuple du Timor Oriental peut être fier de l'initiative de la PNTL menée par le Commandant Jorge Monteiro et son équipe. Ils ont à coeur les intérêts du Timor et non pas la satisfaction d'une compagnie étrangère privée criminelle. Maintenant que M. Guterres s'est révélé dans les médias locaux, nous espérons que le président et le gouvernement du Timor Oriental, de concert avec la PNTL, mèneront une enquête approfondie, non seulement sur les agissements de la flotte de Hong Long, mais aussi sur les motivations et les allégeances de M. Guterres, car il apparait clairement qu'il n'agit pas dans l'intérêt national dans ce cas. Cette affaire est criminelle, non administrative, et devrait être prise en charge par un procureur. Nous faisons confiance au procureur pour rendre justice au peuple du Timor Oriental.

Sea Shepherd est en train de constituer un rapport complet sur les activités de cette flotte ainsi que sur une autre flotte à laquelle M. Guterres a également vendu une licence. Les bateaux de la deuxième licence ont été observés par Sea Shepherd dans la même zone, à 150 km au sud du Timor, utilisant des filets dérivants illégaux. La loi internationale sur les filets dérivants fixe leur longueur maximum à 2,5 km, pourtant Sea Shepherd a des preuves, transmises à la PNTL, indiquant que ces bateaux utilisaient des filets de plus de 10 km.

Le rapport sera envoyé à tous les pays concernés et aux organismes d’application de la loi, y compris Interpol. Sea Shepherd en appellera de nouveau à l'assistance du gouvernement chinois pour amener ces entreprises devant la justice. Dans ces deux cas, il s'agit d'entreprises privées criminelles qui salissent inutilement la Chine aux yeux du monde, avec pour seule motivation le profit de leurs actionnaires. L'année dernière, Sea Shepherd a découvert une flotte illégale de six bateaux à filets dérivants dans l'Océan Indien et en a informé le bureau chinois des pêches, qui a pris des mesures efficaces. La Chine prend très au sérieux les crimes de pêche INN (illicite, non déclarée, non réglementée) et nous espérons qu'elle en fera de même cette fois.

Le Timor Oriental possède l'un des plus hauts niveaux de biodiversité marine de la planète, une ressource préservée qui, si elle est correctement gérée, apportera des millions de dollars à l'économie locale. Le Dr. José Ramos-Horta, qui promouvait récemment l'éco-tourisme à Singapour, fait partie de ceux qui en ont conscience. Interrogé sur les flottes étrangères qui pillent les eaux locales, l'ancien Premier Ministre a déclaré : "Les activités étrangères de pêche commerciale, peu scrupuleuses, doivent disparaitre du Timor Oriental. Nous devons protéger nos ressources naturelles, c'est un outrage".

L'Ocean Warrior surveillant la flotte de pêche au Timor Oriental. Photo Gary Stokes/Sea ShepherdL'Ocean Warrior surveillant la flotte de pêche au Timor Oriental. Photo Gary Stokes/Sea Shepherd

A voir également : l'historique de cette affaire via notre article du 15 septembre 2017.

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

« Les dernières news

Septembre 2017
LMMJVSD
3
710
1417
1824