Actu 28

8 septembre 2017

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Christophe Le Dorven, adjoint au maire de Dreux en charge du Patrimoine, Damien Chantrenne, Conservateur du Musée et Marie-Lise Heitzmann-Hieaux, des Amis de l'Eglise St-Pierre parlent de la restauration d'une oeuvre.

S'abonner gratuitement

La cause animale au cœur du salon « Vivre et Habiter écologique et bio »

L’AVERN prépare une onzième édition du salon « Vivre et habiter écologique et bio », qui aura lieu le week-end du 23 et 24 septembre à Chérisy.

Le thème du salon de cette année est Biodiversité et cause animale, un problème qui tient à cœur Germaine Fraudin, présidente de l’AVERN. Sur ces deux journées, quatre-vingt exposants seront présents, dont une trentaine de nouveaux. « Beaucoup viennent pour se faire connaître, mais laissent la place à d’autres les années suivantes. Il en faut pour tout le monde » précise Germaine Fraudin. Parmi les nouveaux exposants, vous pourrez découvrir les bijoux réalisés en Capim Dourado « l’or végétal » qui est une plante d’Amazonie. L’association Fondation de Félicie fera sa première au salon et vous expliquera sa mission :  sauver les poules pondeuses issues de l’élevage et les faire adopter par la suite. Les exposants habituels seront présents sur l’habitat écologique, l’alimentation bio, le jardinage, avec entre autre des plantes médicinales, des vêtements écologiques, de l’art et de l’artisanat ou encore le bien-être et la santé.

« Nous privilégions le local, mais nous restons ouverts aux autres »

Dans le cadre de la cause animale, Laurence Engelhard, bibliothécaire, a réalisé un document où elle cite de nombreux « livres clés » pour celles et ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance sur ce sujet. Vous pourrez retrouver cet ouvrage sur le salon. Il y aura également plusieurs conférences, sept sur les deux jours, avec plusieurs thèmes abordés comme « Les animaux ont-ils des droits ? », « Les médicaments fossoyeurs de la biodiversité » ou encore « Comment soigner les animaux par l’ostéopathie ». Beaucoup d’associations pour la protection animale tiendront des stands sur le salon, SOS Animal Tendresse, la Société de Protection et de Défense des Animaux ou encore Welfarm. « Pour nous, la richesse de ce salon repose sur la qualité des échanges entre les personnes, qui réalisent ensuite des projets ensemble » explique Germaine Fraudin. Durant les deux jours, des ateliers pour les adultes et les enfants seront organisés. Peut-être vous laisserez-vous tenter par un cours de cuisine végétalienne, la fabrication de cosmétiques naturels, ou une initiation à la mosaïque. Les enfants pourront fabriquer des animaux avec des éléments naturels et recyclés, ou faire des promenades en carriole avec traction humaine, toujours dans le respect du thème du salon. « Je suis toujours heureux d’accueillir cet événement dans notre commune » ajoute Michel Lethuillier maire de Chérisy. Le salon se déroulera à l’espace Hugo, le samedi 23 septembre à partir de 14 heures et le dimanche 24 à partir de 13h30, l’entrée est gratuite.

AVERN
Tel : 02 37 46 71 97
Site : avern.fr

C. Didelot

Cet article La cause animale au cœur du salon « Vivre et Habiter écologique et bio » est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Ivry-la-Bataille fait sa rentrée avec la Fête de la Locomotion Ancienne

La commune d’Ivry-la-Bataille fait elle aussi sa rentrée, avec plusieurs manifestations culturelles, festives et sportives, comme la traditionnelle « Fête de la Locomotion Ancienne ».

Parmi les lieux culturels de la ville, la bibliothèque Cécile Schaad a rouvert ses portes cette semaine. Le programme des animations de celle-ci, jusqu’au mois de décembre est validé, adultes et enfants y trouveront des ateliers, des cafés littéraires ou encore des ateliers de tricot. En Septembre, il y a les Journées Européennes du Patrimoine le samedi 16 et le dimanche 17. Pour l’occasion la ville propose une visite guidée de nuit, de l’église Saint-Martin par Michel Bricaud, auteur du livre « Les années 1900 à Ivry-la-Bataille ». Sera également proposée, la visite des vestiges du Château d’Ivry-la-Bataille, ainsi que l’exposition sur celui-ci. Parmi les manifestations attendues ce mois, il y a la « Fête de la Locomotion Ancienne », elle aura lieu le dimanche 24 septembre pour une 11ème édition. L’ouverture des festivités se fera à 10 heures, ensuite commencera le défilé des véhicules anciens dans les rues de la ville à 11 heures.

Plus de 200 véhicules du début du siècle

Des particuliers et des associations présenteront plus de deux cent véhicules, ils seront accompagnés de véhicules de pompiers, de militaires et d’agriculteurs. Les engins qui se réuniront ce jour-là, sont pour beaucoup du début du siècle, sachant que l’année limite d’inscription est 1975. Vous aurez l’occasion de voir des Mustang, beaucoup de Coccinelle, des Jaguar, des Alpine, des Combi Volkswagen, une Licorne de 1929 et la Packard de 1928 de Jean-Bernard Parrod qui participe à la Fête de la Locomotion depuis très longtemps. L’association des Véhicules Militaires et de Reconstitution du Mantois sera présente, celle du Retro Mobile Club Drouais également et l’association Bréval AGRI 78 avec ses tracteurs. Les différents véhicules seront exposés dans la cour de la mairie, sur le Boulevard de la Gare et du côté de la Distillerie. A partir de 15 heures débutera la présentation des véhicules par leur propriétaire au micro de Didier Margerie qui anime depuis plusieurs années cette manifestation. Toute la journée il sera aussi possible d’échanger des pièces détachées à la bourse d’échange, les enfants pourront s’amuser sur le circuit de voitures à pédales et dans le Hall de la Distillerie aura lieu une bourse de véhicules miniatures. Les festivités se clôtureront à 18 heures. Il est encore possible de s’inscrire pour venir défiler avec votre véhicule, il suffit d’envoyer un mail à cam.ivry@free.fr. Pour le mois d’octobre, deux manifestations sont programmées, la bourse aux collectionneurs organisée par Ivry Philatélie et le Club Auto Miniature à la Distillerie de 8 heures à 17 heures et les 23èmes Foulées Ivryennes le dimanche 8 octobre à partir de 8 heures. Pour retrouver toutes les manifestations vous pouvez télécharger l’application de la commune qui s’intitule simplement Ivry-la-Bataille.

Mairie – 17 Boulevard de la Gare – 27540 Ivry-la-Bataille
Tel : 02 32 36 40 19
Mail : mairie@ville-ivry-la-bataille.fr
Site : www.ville-ivry-la-bataille.fr

C. Didelot

Cet article Ivry-la-Bataille fait sa rentrée avec la Fête de la Locomotion Ancienne est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Nous souhaitons recruter les meilleurs »

« Le transfert de notre concession BMW, BMW i et MINI correspond à l’envie d’apporter encore plus de services à notre clientèle, mais aussi à l’idée que nous avons du développement de notre groupe. Nous souhaitons démarrer une belle progression en créant une nouvelle équipe dynamique et motivée », explique Gilbert Berteaux, fondateur du Groupe Berteaux et président du conseil de surveillance de la holding. Pour le responsable drouais, le développement est synonyme de recrutement. « On investit fort dans le recrutement de commerciaux motivés qui ont envie de mettre en avant la marque, de techniciens et de responsables du service après-vente, explique le président. Nous recherchons des gens doués pour le commerce, des BTS NRC (Négociations Relations Clients) avec une première expérience mais pas forcément dans l’automobile, des personnes issues de la banque, des assurances ou de la grande distribution, etc. Des personnes à qui on donnerait l’envie de faire notre métier par le biais de formations », détaille Gilbert Berteaux. « Il y a une très belle perspective d’évolution dans nos métiers. Une progression possible vers un poste de chef des ventes ou chef de site. Nous souhaitons faire évoluer nos collaborateurs avec nos formations en plus des formations constructeurs. Mais une place, cela se gagne. Un bon commercial peut atteindre 4.500 à 5.000 € mensuel plus voiture de fonction. Nous vendons du luxe et pour vendre du luxe il faut aller à la rencontre de la clientèle, se déplacer et répondre à ses attentes », ajoute le patron. Le Groupe Berteaux commercialise aussi la marque Opel et KIA. « Nous sommes désormais chez PSA, le deuxième groupe européen. Ce sont des marques qui évoluent et pour coller aux exigences des constructeurs nous devons, là aussi, faire preuve de réactivité et de créativité en recrutant les meilleurs commerciaux, techniciens et carrossiers. « Aider et accompagner ses collaborateurs a toujours été la philosophie du Groupe Berteaux », confie -t-il.

A.D.-P.

Cet article « Nous souhaitons recruter les meilleurs » est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La nouvelle concession BMW et MINI est ouverte

Avec un showroom spacieux et lumineux, d’une surface de 1.500 m2, un accueil, des bureaux, des ateliers modernes de 1.000 m2 et un parking conséquent, la nouvelle concession BMW et MINI affirme sa présence depuis 35 ans à Dreux. « Nous avons réalisé ce projet, selon les derniers standards du constructeur, avec l’aide d’un architecte de chez BMW France et d’un concepteur local», indique Christophe Stage, directeur général du Groupe Berteaux. « La concession dispose d’une équipe de vingt collaborateurs qui évoluera vers vingt-cinq, très prochainement, car nous sommes en recrutement. Une nouvelle équipe avec laquelle nous assurerons une large gamme de services pour mieux répondre aux besoins de notre clientèle. Vente de voitures neuves et occasions, service après-vente, mécanique et carrosserie. Olivier Rodriguez vient juste d’être recruté au poste de directeur des ventes, Hubert Wilbert est depuis cinq ans dans le groupe. Il est le responsable des ateliers et Yannick Viet est le nouveau responsable du service pièces détachées. « La concession drouaise vend 650 voitures neuves et occasion BMW et MINI par an, avec une progression de 20% que nous espérons dépasser pour l’année à venir », poursuit le directeur général. « Il s’agit pour nous d’apporter un service d’excellence tout en répondant aux normes écologiques. L’eau de pluie sera récupérée pour le lavage des voitures », poursuit Christophe Stage convaincu que cette nouvelle installation apportera une belle image de la zone commerciale Plein Sud. Le samedi 16 et dimanche 17 septembre, BMW et MINI proposeront des portes ouvertes. Ce sera l’occasion de découvrir la gamme de voitures électriques BMW i.

A.D.-P

Depuis le 4 septembre, la concession BMW et MINI a ouvert ses portes 7, Bd de l’Europe au C.C Plein Sud à Vernouillet. Tel : 02.37.38.94.20

Cet article La nouvelle concession BMW et MINI est ouverte est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le marché des producteurs fermiers de retour aux Jardins d’Imbermais

Le grand rendez-vous annuel des producteurs fermiers aura lieu les samedi 16 et dimanche 17 septembre aux Jardins d’Imbermais. Découvertes, dégustations, barbecue, animations et cueillette sont au programme de ces journées portes ouvertes.

« La saison a été belle, les jardins et les étals du magasin regorgent de fruits et légumes d’été. Nous avons une très belle production de tomates et de pommes de terre », constate Jean-Luc Gauthier, fondateur des Jardins d’Imbermais avec son frère Patrick et sa sœur Christine Cernay. La cueillette bat son plein, les premières pommes sont déjà là, juteuses et sucrées. « Nos journées portes ouvertes c’est aussi la fête de la pomme, avec pressage à l’ancienne et dégustation de jus de pomme et de plusieurs variétés d’entre elles. Les pommes sont en avance cette année », explique le jardinier . Les 16 et 17 septembre, une trentaine de producteurs installeront leurs stands aux Jardins d’Imbermais. « Ce sont les producteurs avec qui nous travaillons toute l’année. C’est l’occasion pour le public de découvrir leur savoir-faire et de faire leur connaissance. Charcuteries, pâtes, produits du lapin, du canard, fromages, pains bio, safran, bières, limonades… la liste est longue et pleine de bonnes surprises », confie Jean-Luc Gauthier. Les animations seront nombreuses. Un jeu d’orientation à travers la cueillette sera organisé par l’association Les familles rurales au profit des Brûlés de France. Nombreux lots à gagner. Les organisateurs ont prévu des structures gonflables, un manège pour les enfants et uniquement le dimanche du maquillage et des sculptures de ballons. Laurent Clément, le chef étoilé, animera des ateliers cuisine tout au long du dimanche. Il proposera des recettes concoctées avec les produits de notre jardin. Comme chaque année la convivialité sera de mise avec le grand barbecue du midi. Samedi et dimanche on pourra déguster des grillades ou un menu complet avec des produits de la ferme. Pour  »les becs sucrés », Alice proposera toutes sortes de crêpes accompagnées de confitures et de boissons tout en douceur dans son chalet Goûter aux Jardins. Les couleurs éclatantes des courges font leur entrée en scène avec une variété infinie de saveurs et de bienfaits. Butternut, potimarrons, pâtissons, courges spaghettis, sucrines du Berry, Délicata et autres merveilles annoncent l’approche des légumes d’automne. Il est temps de profiter des fleurs coupées colorées et odorantes à la cueillette ou en bouquets qui seront bientôt remplacés par les bouquets de fleurs séchées. « Le marché fermier est l’occasion de se rapprocher de la nature et du savoir-faire eurélien, on y vient en famille ou entre amis passer un bon moment de convivialité », conclut Jean-Luc Gauthier.
A.D.-P.

Les jardins d’Imbermais, Marville-Moutiers-Brûlé.
Marché fermier les samedi 16 et dimanche 17 septembre de 9 h à 19 h non stop.
Tel mag : 02.37.38.42.03
Info cueillette : 02.37.38.31.04.

Cet article Le marché des producteurs fermiers de retour aux Jardins d’Imbermais est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La jeunesse au cœur des Journées Européennes du Patrimoine

Le week-end du samedi 16 et du dimanche 17 Septembre aura lieu la 34ème édition des Journées Européennes du Patrimoine. Cette année le thème choisi par le Ministère de la Culture est Jeunesse et Patrimoine.

L’Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux travaille depuis plusieurs semaines sur le programme de ce week-end, avec de nombreuses communes de l’Agglomération. « Nous constatons une hausse de 50% de participation des communes cette année » déclare Bernard Crabé, vice-président de l’Agglo du Pays de Dreux en charge du tourisme. Parmi les nombreuses animations prévues, il y aura 16 expositions, 27 visites libres, 26 visites commentées, 6 concerts, 2 conférences, 2 spectacles et 5 ateliers. Et comme cette année le thème touche la jeunesse, plusieurs communes mettent en place des animations spécifiques pour les jeunes. Une quinzaine sera proposée, à commencer par Abondant, avec une exposition d’objets et de dessins de vitraux réalisés par les élèves de l’école élémentaire de la commune. Du côté d’Anet, une visite guidée de la collection Gourgand à la bibliothèque sera suivie d’un atelier pour les enfants. Une exposition pour sensibiliser les jeunes sur l’environnement sera installée à la Mare des Bois à Bû. Le Moulin de la Bellassière à Crécy-Couvé proposera des ateliers ludiques autour des parfums, des goûts mais aussi du handicap. A Dreux, plusieurs sites seront ouverts, la Chapelle Royale avec une exposition sur le thème de l’éducation, les vêtements et l’histoire du jouet au 19ème siècle, un quiz familial sera proposé à l’église Saint-Pierre, une animation Kamishibaï du côté du Beffroi, des ateliers, des livrets pédagogiques attendront les enfants au Musée d’Art et d’Histoire et plusieurs animations comme une chasse au trésor sont prévues à la médiathèque l’Odyssée. Les visites et animations organisées sont gratuites, à l’exception de quelques-unes. « Le principe des Journées du Patrimoine n’est pas la gratuité mais l’ouverture des sites qui ne sont pas toujours accessibles aux visiteurs en temps normal » précise Stéphanie Landais, directrice de l’Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux. À Ezy-sur-Eure, le Musée des Peignes et Parures proposera une lecture autour des fables de La Fontaine pour les petits mais aussi les grands. À Ivry-la-Bataille, un stand pour les jeunes sera installé au château, avec des activités artistiques et des jeux médiévaux, ainsi que des activités autour des chauves-souris à la Distillerie. Une autre exposition de dessins d’enfants sera à découvrir à l’église Saint-Martin de Mézières-en-Drouais, à travers leurs travaux, ils montreront comment ils perçoivent le Patrimoine. A Saint-Rémy-sur-Avre, l’ancienne école des filles reprendra du service le temps d’un week-end dans ce qui est aujourd’hui la bibliothèque. D’anciens instituteurs de l’école viendront faire la dictée et d’anciennes photos de classe seront exposées.On termine les animations jeunesse à Vernouillet, plus précisément au lavoir, où la troupe Sub’Théâtre improvisera quelques scènes. Vous pouvez retrouver tout le programme des Journées Européennes du Patrimoine sur le site de l’Office du Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux : ot-dreux.fr

C. Didelot

Cet article La jeunesse au cœur des Journées Européennes du Patrimoine est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Générali Assurances et Century 21 s’installent avenue Winston Churchill

Un cabinet d’assurances et une agence immobilière viennent enrichir l’offre du nouveau centre commercial, avenue Winston Churchill.

Les vitrines sont éclatantes, parfaitement identifiables aux couleurs des deux franchises. Rouge et blanc pour Generali, jaune et noir pour Century 21. A l’intérieur, un mobilier moderne et chaleureux, un espace d’accueil convivial, les deux commerces sont distincts mais communiquent entre eux. Le cabinet d’assurance Generali est dirigé par Nadia Chentouf. La responsable avait repris le cabinet en 2009 en centre-ville, rue des Embûches où elle travaillait avec son mari Ali El Hadri et leur collaboratrice. Depuis quelques jours, Nadia Chentouf a déménagé ses locaux Generali du centre ville et son mari Ali El Hadri a crée une agence immobilière Century 21. Ainsi, Century 21 est de retour à Dreux après une absence d’une quinzaine d’années. Le réseau fédère en France près de 820 agences et cabinets, et regroupe 5900 collaborateurs. Il vient de fêter ses 30 ans. Le groupe communique beaucoup notamment en animant la chaine immobilière sur TF1, en parrainant dernièrement le Tour de France et l’émission Koh Lanta. Plus localement, l’agence de Dreux intervient sur les métiers de la transaction dans un premier temps mais compte développer le pôle gestion locative d’ici 2 à 3 ans. Pour l’heure, l’Agence Century 21 recrute une assistante commerciale expérimentée et cinq conseillers en transaction tout au long de l’année « après un accompagnement en binôme avec moi-même quelques semaines», explique Ali El Hadri, « Nous acceptons les débutants pour les postes de conseillers en transaction, les formations sont dispensées par l’Académie 21 qui délivre un certificat de qualification professionnelle, reconnu au niveau national par la convention collective ». Il compte avec son équipe travailler sur Dreux, Vernouillet et dans un périmètre d’une dizaine de kilomètres autour de l’agglomération. « Un travail basé sur la notoriété et la confiance.  La création de l’agence immobilière est une continuité de l’activité pratiquée pendant près de dix ans dans l’assurance. Nous offrirons les mêmes services, avec la même rigueur et conscience professionnelle. Nous ne vendons pas des maisons mais des services. Nous participons à des projets de vie pour nos clients. Notre métier est un métier de promotion », explique le responsable. « Disponibilité, réactivité, écoute et proximité seront nos outils de travail », précise Ali El Hadri qui a obtenu sa qualification de conseiller en transactions et en management après avoir suivi une formation complète sur six mois. Il souhaite créer une synergie entre les deux agences courtier en crédit et en assurances emprunteur, mais aussi en établissant une collaboration professionnelle avec les acteurs locaux. Nadia Chentouf et Ali El Hadri vivent désormais aux couleurs de leurs entreprises installées en entrée de ville entourées d’un commerce de bouche et d’un café, et bénéficiant d’un parking très apprécié.
A.D.-P.

Cet article Générali Assurances et Century 21 s’installent avenue Winston Churchill est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Bilan 2017 des travaux de voirie du canton d’Anet

Le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir est en charge de la gestion du réseau routier du département, dont celui du canton d’Anet. Un bilan a été fait par les élus du canton sur les travaux de voirie effectués cette année.
Le canton d’Anet compte vingt-cinq communes, cette année, sept d’entre elles ont été concernées par des travaux d’entretien de type assainissement ou reprise de chaussée et virage, pour un coût total de 57 692,48 €. Neuf d’entre elles ont fait des travaux d’investissements, enduits ou des enrobés pour un total de 587 515,23 €. Des sommes considérable, comme pour l’aménagement d’itinéraire sur la RD 933 qui touche les communes de Berchères-sur-Vesgre, Oulins et La Chaussée-d’Ivry, d’une valeur d’un million d’euros, porté à 50% par les communes et le Conseil Départemental. « Nous avons maintenu le financement des routes malgré la baisse de budget, à une époque nous avions 40 millions d’euros pour les routes, aujourd’hui nous en avons 27. » explique Joël Billard, président de la commission infrastructures et mobilité au Conseil Départemental. Deux chantiers d’investissement se sont déroulés sur la commune de Goussainville, avec une réparation générale de la chaussée et un tapis d’enrobé sur la RD305/2 soit 4770 m2 pour la somme de 93 805,40 €. La réalisation d’une couche d’enduit superficiel d’usure sur cette même route a coûté 18 410 €.
« Le budget 2018 est maintenu »
Les communes du département peuvent aussi être accompagnées par l’Agence Technique Départementale pour des études d’aménagement, d’opérations de sécurité, de réfection ou encore d’assainissement. Cette année, treize communes sur les vingt-cinq du canton d’Anet ont demandé cette aide. Évelyne Lefebvre et Francis Pecquenard, conseillers départementaux du canton d’Anet suivent de près le réseau routier et échangent régulièrement avec Jean-Luc Pavlecic, technicien de voirie du département : « Quand on me demande une étude, on l’effectue dans la semaine » précise-t-il. Les conseillers départementaux précisent également que la politique est maintenue pour investir le plus possible dans les routes qui en ont le plus besoin, l’année prochaine les communes prioritaires seront Boutigny-Prouais et La Chapelle-Forainvilliers. « Le budget 2018 est maintenu, le Conseil Départemental veut à tout prix maintenir ces investissements malgré la baisse de dotation. Nous devons diminuer au niveau du fonctionnement, c’est bien de le faire mais il y a des limites et je ne pense pas que la baisse de dotation globale de fonctionnement rapporte quoi que ce soit à l’État » ajoute Joël Billard.

C. Didelot

Cet article Bilan 2017 des travaux de voirie du canton d’Anet est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le permis M initie les jeunes à la conduite des deux roues

Le Centre de Loisirs des Jeunes (CLJ), encadré par la police nationale, accueillait cet été vingt-huit garçons et filles de 12 à 17 ans. Le thème de cette année : la sécurité routière sur les deux roues. Une action menée par l’État avec détermination pour endiguer une mode des rodéos très locale.

Thibault, Baccari et Ugo terminent leurs vacances d’une manière inattendue. Après avoir participé aux activités du Centre de Loisirs des Jeunes, ils se sont vu offrir une formation pour obtenir le brevet de sécurité routière sur les pistes du Centre de Formation Blanchard (CFB). « Depuis le 18 juillet, les jeunes ont participé à de nombreux ateliers autour de la sécurité routière sur les conséquences de l’alcool et des stupéfiants au volant. Ils ont eu droit à un simulateur de conduite d’un deux roues, ont été mis en situation réelle de rouler en ville avec des obstacles et ont pu juger de la nécessité d’une concentration maximum et d’un équipement moto obligatoire », explique Valentin Brachet, le directeur du centre de loisirs. Stéphanie Ballu, vice-présidente du CLJ, Olivier Aubry, commissaire de police de Dreux, et Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux accompagnaient les trois jeunes garçons pour cette première édition d’une opération qui s’inscrit dans le temps. « Les vingt-huit filles et garçons auront droit à cette formation au fil du temps, dès qu’ils auront atteint l’âge de 14 ans. C’est un vrai diplôme. Cette opération va dans le sens de la volonté de la préfète d’Eure-et-Loir, Sophie Brocas, pour lutter contre les rodéos et endiguer le nombre de morts sur les routes du département. L’État l’a dit, l’État l’a fait », expliquait le sous-préfet tout en saluant la réactivité de Romain Blanchard, patron du CFB pour « avoir mis sur pied l’accueil de ces jeunes en un temps record ». C’est Julien, formateur au CFB, qui est en charge de former ces jeunes au brevet de sécurité routière. « On va commencer par un peu de théorie, puis les jeunes bénéficieront de quatre heures en circulation d’abord hors agglomération, puis ils seront amenés à rouler dans les rues de Dreux, reliés par radio jusqu’à l’assurance de leur parfaite autonomie », expliquait le formateur. « Le permis M en poche, ces jeunes devraient devenir les ambassadeurs de la bonne conduite auprès de leur entourage », espère Wassim Kamel.
A.D.-P.

Cet article Le permis M initie les jeunes à la conduite des deux roues est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Une grande satisfaction : plus de 11 000 visiteurs au Labyrinthe du Thimerais !

Une huitième saison s’achève pour le Labyrinthe du Thimerais, qui a ouvert ses portes aux visiteurs durant les deux mois d’été.

Le bilan est très positif pour cette année particulière, en effet le Labyrinthe a changé de lieu et a quitté Marville-les-Bois pour Saint-Maixme-Hauterive. « Pour moi, c’est un véritable succès, le nouveau site plaît énormément. Nous avons accueilli jusqu’à quatre cent personnes certains jours » déclare Isabelle Gilbert, présidente du Labyrinthe du Thimerais. Sur les quatre hectares de parcours, les petits et les grands ont pu profiter de cet espace pour résoudre l’énigme de cette année, sur le thème « On a volé la Tour Eiffel » qui a été très apprécié des visiteurs. Seul petit bémol au niveau de l’enquête, les enfants de 4/5 ans ont eu quelques difficultés. « C’était peut-être un peu compliqué pour eux, mais nous allons réfléchir à la réalisation d’un parcours dédié pour les enfants en bas âge pour l’année prochaine » précise Isabelle Gilbert. L’espace pique-nique a également bien fonctionné, les familles ont apprécié de pouvoir manger sur place, profiter d’une journée à la campagne pour ensuite se faufiler à travers le champ de maïs. « Je me rends compte que la demande est très forte pour ce style de divertissement sur notre territoire du Thimerais. Plus de 11 000 visiteurs sur deux mois dans un champ de maïs pour résoudre une énigme. C’est incroyable ! » déclare Isabelle Gilbert. Les traditionnelles nocturnes ont elles aussi remporté un franc succès, avec la présence d’un Food Truck « La Roulotte du Terroir » sur les quatre soirées et également la visite d’une troupe de théâtre. Le samedi 26 août, Marguerite-Marie Lozach et plusieurs comédiens de sa compagnie de Saint-Maixme-Hauterive ont donné quelques représentations avant le départ pour le parcours nocturne. Isabelle Gilbert a tenu à remercier Christelle Minard, conseillère départementale, Bernard Crabé vice-président de l’Agglo du Pays de Dreux, les membres de l’association, les prestataires et partenaires. « C’est grâce à toutes ces personnes que le Labyrinthe existe » ajoute-t-elle. Une belle saison qui s’est terminée le dimanche 3 septembre pour le Labyrinthe du Thimerais.

Retrouvez toutes les informations sur Labyrintheduthimerais.fr
et sur facebook à Labyrinthe Végétal du Thimerais.

C. Didelot

Cet article Une grande satisfaction : plus de 11 000 visiteurs au Labyrinthe du Thimerais ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le Festival Derrière les Fagots a trouvé son public !

La deuxième édition du Festival Derrière les Fagots a eu lieu le week-end dernier, dans la commune de Saint-Ange-et-Torcay.

C’est sous un beau soleil que la parade d’ouverture du festival a eu lieu. De nombreuses personnes ont parcouru les rues du village en suivant les artistes, d’un jour pour certains, à la découverte de plusieurs scénettes créées par Vanessa Sanchez de « Arbre Compagnie ». Dans cette parade, il y avait quelques professionnels mais aussi beaucoup d’habitants du village qui ont su parfaitement se mettre dans la peau de leurs personnages. « C’est agréable de voir le dynamisme qu’apporte cette association. Quel maire ne serait pas heureux d’avoir ce type de manifestation dans sa commune. » ajoute Bernard Crabé, maire de Saint-Ange et Torcay. Pour cette deuxième édition, le Conseil Départemental a attribué une subvention de 5000€, remise symboliquement sous forme de chèque à l’ouverture du festival par Christelle Minard, conseillère départementale qui a déclaré, « La ruralité n’est pas morte, à travers ce festival nous retissons des liens ». L’association a également annoncé que la ville de Dreux s’engage à fournir des équipements pour le festival sur les trois années à venir.

« Beaucoup de compagnie veulent revenir »

Une fois la parade terminée, tout le monde s’est réuni pour le déjeuner local, dans la cour de La Bouquetière chez Fanny et Romain Cassaigne, tous les deux membres de l’association. Il y avait la queue au stand de restauration le samedi et le dimanche. « Le festival s’est bien passé. Il y a eu cependant moins de monde au bal du samedi soir, à cause du froid et de la pluie » explique Fanny Cassaigne. Les spectacles ont quant à eux beaucoup plu, ils étaient tous complets avec 150 Pass pour le week-end et 300 places à l’unité vendus. « Beaucoup de personnes qui n’avait pris qu’un spectacle au départ, ont voulu en voir d’autres en sortant de celui-ci  » raconte Fanny Cassaigne. Les deux spectacles, Gulliver et Fils et Du côté de chez Grimm et Perrault ont été très appréciés des familles et surtout des enfants, qui ont pu également s’amuser sur le manège écologique, qui fonctionnait grâce aux adultes qui pédalaient. Les spectacles ce sont terminés le dimanche en fin de journée, avec le concert de clôture de Reno Bistan et 150 personnes au rendez-vous. Les Compagnies présentes sur le festival sont déjà partantes pour une troisième édition de « Derrière les fagots ».

Charlyne Didelot

Cet article Le Festival Derrière les Fagots a trouvé son public ! est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Dreux AC Handball : Challenge Marrane et Nationale 1

Le Dreux AC Handball a accueilli pour la 22ème fois le Challenge Marrane au Palais des Sports de Dreux, c’était le vendredi 1er septembre.

Ce tournoi a été crée en 1975 par l’US Ivry Handball et c’est en 1995 que le club drouais l’organise pour la première fois à domicile. Les festivités ont commencé en début de soirée avec en lever de rideau un match entre la Nationale masculine moins de 18 ans Dreux AC et l’Entente Seine-Eure. Depuis plusieurs années maintenant, le Challenge s’ouvre aux jeunes talents comme sur ce week-end du 1er, 2 et 3 septembre avec le samedi une journée entière de matchs jeunes talents au gymnase Delaune de l’US Ivry et le dimanche les finales du Marrane des jeunes talents. Le vendredi soir à Dreux se sont affrontés les équipes de l’US Ivry et de l’Espérance de Tunis. « C’était un match plein de suspens jusqu’à la fin » raconte François Mediavila, vice-président du Dreux AC. « Cependant nous avons eu moins de spectateurs que nous le pensions » ajoute-t-il. Le match s’est terminé avec une égalité à 28-28. La suite du Challenge Marrane a donc eu lieu à Ivry-sur-Seine le samedi et le dimanche, avec la finale samedi soir entre l’US Ivry et l’Espérance de Tunis qui a été battue 28 à 27. L’US Ivry remporte le Challenge Marrane 2017. Du côté du Dreux AC Handball, une bonne nouvelle pour l’équipe féminine qui a été repêchée en Nationale 1. Alors deuxième de leur poule en Nationale 2, elles avaient été battues au mois de juin par les Alsaciennes d’Altkirch. Aujourd’hui elles profitent des problèmes de l’équipe de Montargis pour grimper en Nationale 1 suite à des difficultés financières ils ont demandé à retourner en division inférieure. L’équipe féminine du Dreux AC prend donc la place de Montargis dans la poule 2 de Nationale 1. La reprise du championnat se fera le samedi 16 septembre au Palais des Sports de Dreux avec un match de l’équipe féminine de Dreux contre US Alfortville à 18h30 et  l’équipe masculine N2 de Dreux rencontrera Chartres à partir de 20h45. Suivez les actualités du Dreux AC Handball sur leur site dreuxachandball.fr

C. Didelot

Cet article Dreux AC Handball : Challenge Marrane et Nationale 1 est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Accueil et classes dédoublées : la rentrée des classes a aussi ses nouveautés

Une centaine de nouveaux élèves ont fait leur rentrée à Dreux, soit un effectif de près de 4.000 élèves. Une dizaine de nouveaux directeurs font leur rentrée sur les vingt-deux écoles de la ville.

« Quatre classes ont été ouvertes pour accueillir les nouveaux élèves dans les écoles Jean Zay, Ferdinand Buisson, Saint-Exupéry et la maternelle Benjamin Rabier », explique Sébastien Leroux , conseiller municipal chargé des affaires scolaires. L’une des grandes nouveautés cette année est l’obligation faite par le ministre de l’éducation nationale de dédoubler les classes de CP dans les établissements classés en REP+ (réseau d’éducation prioritaire). La ville de Dreux compte vingt-deux écoles, dix d’entre-elles accueillent cette année un nouveau directeur. Pas de changement de rythmes scolaires à Dreux pour la rentrée 2017/2018. « Le retour de la semaine de quatre jours est arrivé un peu trop tard pour pouvoir la mettre en œuvre », expliquait Gérard Hamel en visite à l’école Prévert-Beullac. Propos confirmés par Joël Sürig, inspecteur académique d’Eure-et-Loir : «  la mise en place du retour à la semaine de quatre jours a été plus facile à mettre en œuvre dans les zones rurales. 44 communes et regroupements pédagogiques y sont revenus, soit 27% des communes et 16% des élèves. C’est un peu plus difficile dans les grands villes », concédait l’inspecteur qui accompagnait le maire et Sylvie Ledoux inspectrice académique de Dreux. Après avoir rencontré Nathalie Bonvalot, la directrice de l’école maternelle Semmelweis, la visite s’est poursuivie à l’école Prévert-Beullac dans la classe de CP dédoublée de Mickaël Collet. « La classe comprend une partie traditionnelle avec des tables et un tableau, et une zone collective destinée à apprendre autrement », expliquait Cyril Le Roux, le directeur de l’établissement. A Dreux, de gros moyens ont été mis en place pour cette rentrée : 25.199€ ont été affectés aux achats de mobilier pour les classes dédoublées. 1.247.970€ ont été nécessaires pour effectuer des travaux dans plusieurs établissements, et 31.000€ pour le ménage et le nettoyage. Une autre nouveauté dans les écoles de Dreux. « Les inscriptions sont obligatoires pour la cantine et la garderie. Les parents doivent inscrire leurs enfants pour toute l’année scolaire et déterminer le ou les jours, durant lesquels ils fréquenteront le restaurant scolaire. C’est une question de bon sens. Ces jours ne seront pas modifiables en cours d’année sauf en cas de situation exceptionnelle. Pour la garderie, les enfants doivent être inscrits au Guichet Unique. Les enfants non-inscrits ne seront pas acceptés », souligne Sébastien Leroux. En ce qui concerne les accueils de loisirs, dès septembre les enfants seront accueillis à La Croix-Tiénac plus sécurisé et non plus à la maison Proximum du Centre-ville. Une section ouvre ses portes pour les 11 à 14 ans. Des actions et des espaces spécifiques leurs seront réservés.
A.D.-P.

Cet article Accueil et classes dédoublées : la rentrée des classes a aussi ses nouveautés est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Septembre 2017
LMMJVSD
3
710
1417
1824