Actu 28

27 juillet 2017

Le centre Pompidou fermé le Mardi- L'Ecomusée des Vignerons et Artisans Drouais ouvert tous les jours, même le mardI

J'ai voulu visiter avec mes petits enfants grands Bretons la "maison des tuyaux (Comme disait leur maman quand elle était petite) à Paris. Malheureusement j'avais oublier que les monuments parisiens sont fermés le mardi, même en période estivale.A Dreux…

DREUX PAR PIERLOUIM

La maternité de Dreux au premier plan, avec les photographies de Delphine Léger

Delphine Léger est une photographe professionnelle, qui depuis quelques années réalise des clichés de femmes enceintes et de nouveaux-nés. Elle expose son travail pour la première fois, à la maternité de Dreux.

Une trentaine de photographies sont exposées en ce moment à la maternité de Dreux, Delphine Léger en a fait son métier depuis sept ans et voilà trois ans maintenant qu’elle s’inspire d’un mouvement très connu aux États-Unis, le Newborn posing. Ce mouvement consiste à photographier des nouveaux-nés entre le sixième et le douzième jour de leur naissance. À cet âge, les petits prennent encore les réflexes d’une position fœtale, ce qui facilite la pose devant l’appareil photo. « Il faut compter environ trois heures pour une séance. Le mieux c’est quand l’enfant dort profondément, pour le positionner comme on le souhaite, mais les bébés ne dorment pas toujours, à ce moment là, je dois les emmailloter dans un linge » précise la photographe. Aujourd’hui, Delphine Léger en est à son soixante-huitième bébé et précise que près de 95% des femmes enceintes qu’elle photographie, reviennent pour le nourrisson. Elle a d’ailleurs reçu un prix en mai 2017, celui du concours international Outstand Awards Maternity.

Sécurité, qualité et bien-être à la maternité

Delphine Léger a choisi la maternité de Dreux pour exposer ses photographies, une manière pour elle de mettre en avant ce lieu, qui recense environ 1600 naissances par an. La sécurité, la qualité, le bien-être des mamans et des bébés sont les priorités de la maternité de Dreux. Elle dispose par exemple d’un service de néonatalogie et d’un accès direct au service de réanimation du centre hospitalier, une équipe médicale est également présente 24 heures sur 24 et depuis l’année dernière, une infirmière puéricultrice assure la surveillance continue jour et nuit en suites de naissances. Toujours pour améliorer la surveillance des mamans, des bébés mais aussi les conditions de travail du personnel soignant, la maternité s’est équipée en septembre 2016, d’un nouvel équipement de monitorage par télémétrie. Et pour la rentrée, en septembre 2017, deux lits kangourous seront installés en maternité, l’objectif étant de conserver la relation père-mère-enfant tout en assurant une sécurité médicale. La maternité de Dreux sait aussi s’adapter aux évolutions de la société tout en s’assurant du bien-être et du confort des futures mamans. C’est le cas avec des cours de préparation à l’accouchement, mais aussi grâce au monitoring sans fil qui permet à la femme de déambuler librement avant d’entrer en salle de travail. Les futures mamans peuvent aussi accéder à la baignoire de dilatation dans la salle dite « nature ». Des couches gratuites sont également distribuées pour tous les nouveaux-nés, des réunions de conseils de sortie sont organisées et des séances de rééducation périnéale sont proposées dans l’établissement. En attendant, même si vous n’avez pas de naissance prévue prochainement, vous pouvez découvrir la maternité en visitant l’exposition de Delphine Léger.

Delphine Léger : d-lightphoto.com ou sur Facebook à DlightPhoto
Maternité au 02 37 51 52 09

Charlyne Didelot

Cet article La maternité de Dreux au premier plan, avec les photographies de Delphine Léger est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Médusa

Depuis toujours je suis fascinée par les méduses.Ici à Carcans Plage

Lucilius

« Les dernières news

Juillet 2017
LMMJVSD
30