Actu 28

23 juillet 2017

Sophie Brocas se bat contre l’insécurité routière

Quand certains font tout pour donner une belle image de Dreux, d’autres font de leur mieux pour la détruire. Neuf morts sur les routes du bassin drouais depuis le début de l’année et une spécialité locale meurtrière : le rodéo qui ne cesse de faire des émules dans les quartiers. Devant ce bilan catastrophique, Sophie Brocas, préfète d’Eure-et-Loir, entend bien mobiliser toutes les bonnes volontés : les forces de l’Etat (policiers et gendarmes), la ville de Dreux, les associations, les parents et tous les adultes qui pourraient avoir un ascendant positif sur les jeunes. Dans cette bataille engagée par la préfète sur l’insécurité routière, une première action avait été organisée en collaboration avec la ville de Dreux, mercredi 5 juillet, sur la place de Verdun. Un village de la sécurité routière proposait à tous, petits et grands, des ateliers ludiques et de nombreuses démonstrations pour mieux comprendre et respecter les règles de bonne conduite. Un mercredi après-midi sans les scolaires avec seulement quelques jeunes des centres de loisirs et une poignée de pré-adolescents ravis de faire des tonneaux dans la voiture de démonstration. On est loin d’une mobilisation générale pour éteindre un incendie qui mourine et suit une logique du spectaculaire. Il faudra, et ce n’est pas gagné, trouver une solution pour permettre à ces jeunes en mal de reconnaissance de s’arrêter de s’exhiber sur leurs engins motorisés meurtriers sous les yeux de leur public préféré mais sans danger ni pour eux ni pour la société. En attendant, conformément à ses annonces Sophie Brocas poursuit ses actions : « L’Etat l’a dit, l’Etat l’a fait ! », et continuera visiblement dans cette voie. « Les patrouilles de policiers et de gendarmes sont multipliées dans les quartiers et nous attendons des renforts de motards de la CRS », expliquait la préfète. « Nous avons dégagé 24.000 € pour la prévention, avec davantage d’éducateurs de rue. D’autre part, on maintient notre action avec les associations Les Femmes d’ici et d’ailleurs et Les Drouaises pour la création d’une signalétique sur les quartiers », ajoutait Sophie Brocas. D’ici quelques jours, sur la RN 154, des silhouettes noires seront installées comme sur la RN 10 pour symboliser les morts de la route.
A.D.-P.

Cet article Sophie Brocas se bat contre l’insécurité routière est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

« Les dernières news

Juillet 2017
LMMJVSD
30