Actu 28

18 juillet 2017

Vallée royale de l’Eure prend son essor à la Chapelle Royale

Alexis Robin, Stéphane Bern et Patrick Forget ont lancé l’ouvrage Vallée royale de l’Eure, de Chartres à Rouen en compagnie de Jean-Louis Sureau au cœur de la nécropole des Orléans dans la Chapelle Royale de Dreux.

Vallée royale de l’Eure, un ouvrage réalisé par trois personnalités. D’abord, Alexis Robin, président créateur de l’association Vallée royale de l’Eure, collaborateur parlementaire du président du conseil départemental Albéric de Montgolfier et adjoint à la mairie de Maintenon. Ensuite, Stéphane Bern, journaliste, parrain de l’association et ardent défenseur du patrimoine eurélien. L’animateur télé et radio a acquis le collège militaire de Thiron-Gardais et il s’est investi dans sa restauration. Enfin, Patrick Forget, photographe, fondateur de l’agence Sagaphoto. Au cœur de la Chapelle Royale de Dreux et devant un parterre d’élus, de représentants du tourisme et du patrimoine venus de tout le département, jeudi 29 juin, les auteurs ont présenté leur ouvrage. Ce dernier recense trente-cinq sites et châteaux. Entrainés par Jean-Louis Sureau, secrétaire général de la fondation Saint-Louis en charge du domaine, les visiteurs ont pu découvrir les trésors de la chapelle, ses vitraux, sa coupole, ses gisants et son histoire. « Ce lieu raconte l’histoire avec une dimension géographique. Dreux et la Chapelle Royale sont situés aux confins de l’ancien Duché de Normandie et du Royaume de France qui recouvrit une partie de l’Ile-de-France et de l’Orléanais, expliquait Jean-Louis Sureau. Louis Philippe 1er roi des français a décidé de faire de cette chapelle un petit Saint-Denis de sa dynastie naissante les Orléans. Une chapelle funéraire mais aussi royale. » L’homme s’est longuement arrêté sur le gisant du duc d’Aumale, Henri d’Orléans, fils du roi Louis-Philippe 1er prince collectionneur à qui l’on doit beaucoup. « Nous cherchions un point commun entre tous ces monuments et nous avons décidé de nous appuyer sur six couples royaux qui ont marqué cette vallée pour raconter leur histoire », notait Alexis Robin. « Le seul couple légitime est celui du roi Louis Philippe 1er et de la reine Marie-Amélie. La moralité est à Dreux contrairement aux autres couples où il s’agit de maitresses », remarquait Stéphane Bern. « On a envie de promouvoir Dreux, de fédérer les énergies et mutualiser les moyens pour développer le tourisme dans cette vallée des rois. Sensibiliser les propriétaires qu’ils soient privés ou publics sur l’impact économique de ce patrimoine sur ce territoire », poursuivait Stéphane Bern. Défendre un parcours historique, et économique, un patrimoine qui nous appartient à tous, cela donne une identité. Ce qu’on apprend plus à l’école, les pierres continuent de le dire », concluait le journaliste conscient que « pour le bien commun il faut créer des associations, mutualiser les moyens afin de transmettre le patrimoine dans un meilleur état dans ce département qui m’est cher maintenant que je m’y suis installé. Il faut poursuivre le pèlerinage ».

A.D.-P.

Le livre Vallée royale de l’Eure de Chartres à Rouen coécrit par Alexis Robin et Stéphane Bern. Photos de Patrick Forget. Editions Sagamédia. Disponible dans les librairies de Chartres Maintenon et Dreux et dans les offices de tourisme. Prix 9.90 €.

Cet article Vallée royale de l’Eure prend son essor à la Chapelle Royale est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Eric Du Faÿ, professeur de musique et chef d'orchestre parle de l'Académie des Petites Mains Symphoniques (du 15 au 26 août).

S'abonner gratuitement

La visite d’un monument insolite !

<p><strong>L’Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux vous propose la visite exceptionnelle de la Mosquée des Corvées à Vernouillet le mardi 29 août 2017 à 19h30.</strong></p>

Actualités

« Les dernières news

Juillet 2017
LMMJVSD
30