Actu 28

19 mai 2017

RTV 95.7 Podcast : Le Mag

Avec Adrien Soissons, secrétaire de l'association Betamachine.

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : La Chronique des Possibles

Une "chouette" chronique

S'abonner gratuitement

Plus de 200 participants aux Parcours du cœur de Vernouillet

Comme chaque année, le rendez-vous des Parcours du cœur, organisé par le service des sports de la ville en partenariat avec la Fédération Française de Cardiologie, a rassemblé un grand nombre de participants dimanche matin sur le stade des Grands Prés.

Au milieu des stands, installés à l’entrée du stade, les marcheurs effectuent quelques mouvements d’étirement après une matinée de randonnée. Sur le podium, Didier Ferrand, chef du service des sports, commente les gestes de premiers secours effectués par les sapeurs-pompiers. Dans les stands, on s’affaire à distribuer boissons et nourriture, contrôler la tension artérielle après effort ou présenter différentes activités nécessaires pour garder une bonne forme physique. « Nous proposions quatre parcours : un de 3 kilomètres, destiné au Cani-cross, aux marcheurs ou à la course, un de 5 kilomètres et un de 12 kilomètres pour les marcheurs et la course et un de 54 kilomètres pour les cyclos, course d’orientation ou initiation à la marche nordique », détaillait Michel Roche, responsable du service des sports. Une dizaine d’associations en lien avec la cardio étaient présentes : la maison du diabète, la Gymnastique Volontaire du pays drouais, la clinique cardiologique de la maison Blanche, l’ESPAD (Entente Sportive des Pompiers de Dreux), la Croix d’or (alcoologie), le club canin multi-Pat’s, l’association rémoise de musculation cardio, l’IFSI (école d’infirmières de Dreux) et l’association Valentin Haüy pour les personnes non voyantes ou mal voyantes. « Nous avions un groupe de personnes non voyantes accompagnées sur le parcours par des volontaires, et des personnes venues du foyer du Mesnil à Marsauceux », indiquait le responsable du service des sports. Après une belle randonnée en compagnie de leurs compagnons à quatre pattes, les membres du club canin ont donné une belle démonstration d’obéissance et de complicité. Les Parcours du cœur sont organisés depuis 41 ans pour sensibiliser le public à la prévention des maladies cardiovasculaires. Ce rendez-vous constitue la plus grande opération de prévention-santé organisée en France et a pour but de faire reculer les maladies cardio-vasculaires par l’information, le dépistage, l’apprentissage de pratiques de vie plus saines afin d’éviter les comportements à risque. Sous l’égide de la Fédération Française de Cardiologie, ils mobilisent chaque année au printemps plusieurs centaines d’agglomérations, de villes et de communes dans tout le pays.
A.D.-P.

Cet article Plus de 200 participants aux Parcours du cœur de Vernouillet est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Sophie Villemin, Conseillère Municipale à Dreux en charge de l'épicerie sociale, parle du nouveau jardin potager dont vous pouvoir profiter les bénéficiaires de l'épicerie sociale aux Oriels.

S'abonner gratuitement

Un beau week-end de partage avec La Ronde des Arts

La troisième édition de La Ronde des Arts sur le thème de la terre a eu lieu. C’était le week-end du 13 et 14 mai à la Ferme Deschamps à Houdan.

Les visiteurs étaient sans cesse présents durant ces deux journées, avec un temps clément et un lieu très agréable. Pour cette troisième édition, c’était le thème de la terre qui avait été choisi. Sur les deux jours, les visiteurs ont pu assister à des démonstrations et des réalisations de pièces avec des techniques différentes, comme celle de la plaque, du colombin, du tour, des empreintes et de l’émaillage. Les artistes et artisans présents ont eu un week-end rempli d’échange et de partage de leur passion. Les enfants ont beaucoup participé, que ce soit avec la découverte de la forge, la réalisation d’origami, la sculpture sur pierre ou encore avec le tricot, car pendant les deux journées de la manifestation, chacun avait la possibilité de réaliser un carré de tricot pour la confection d’une belle mosaïque tricotée. Le graffeur Kevin Legall a représenté la terre avec de la mousse végétal sur un des murs de la Ferme Deschamps, une technique qui a intrigué beaucoup de visiteurs. Le peintre Jérôme Cossé à lui aussi montré ses performances artistiques tout le week-end et proposé des ateliers pour les enfants et les adultes. C’était agréable de voir un vrai partage entre les exposants et les visiteurs, bien-sûr il était possible d’acheter leurs réalisations mais le but de La Ronde des Arts est avant tout de partager leur savoir-faire. Il y en avait donc pour tous les goûts, du vitrail, de la dentelle, de la céramique, de la mosaïque, de la calligraphie, des bijoux, des œuvres de papiers froissés et même la démonstration de sucre tiré et de la caramélisation de fruits secs chocolatés. Impossible de ne pas se laisser tenter par les produits confectionnés par La Ferme de Nùmenor. Des petits pains briochés au chocolat, au pesto, des pains de campagne de toutes sortes, des Cheese Naans (pain indien) ou encore des cookies et tout ceci fait maison. Vous pouviez aussi trouver des terrines, des pâtés en croûte ainsi que des glaces, des sorbets et des pommes d’amour, toujours faits maison. De quoi satisfaire les grands comme les petits, tant au niveau culinaire qu’artistique. Rendez-vous alors en 2018 pour une nouvelle édition de La Ronde des Arts.

C. Didelot

Cet article Un beau week-end de partage avec La Ronde des Arts est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Espace Berteaux a fêté la fin du clos couvert de sa future concession BMW et MINI

C’est par une invitation à un gigot bitume que la famille Berteaux, fondatrice du groupe, a souhaité fêter la fin du clos couvert de sa future concession BMW et MINI entourée de ses partenaires, élus, collaborateurs et représentants des entreprises intervenantes sur le chantier.

« On ne subit pas l’avenir, on le fait ». C’est avec cette citation de Georges Bernanos que Gilbert Berteaux, président du conseil de surveillance du groupe, a ouvert son discours de bienvenue. Une devise que l’homme a suivie à la lettre puisqu’il a associé avenir et histoire de famille en fondant un groupe en 1973. Le groupe Berteaux compte désormais 8 concessions, plus de 185 collaborateurs et représente 8 marques. « Sous l’impulsion de mon fils, Laurent, Président du Groupe, et de Christophe Stage, Directeur Général (qui fait aussi un peu partie de la famille puisqu’il est avec nous depuis plus de 25 ans), nous cherchons toujours à nous développer. Un petit clin d’œil à Martin, mon petit-fils, qui nous a rejoint il y a un an et demi mais également à mon épouse Chantal, vice-présidente du conseil de surveillance, et ma fille, Valérie, qui fait également partie du Groupe », rappelait le président. L’avenir, le groupe Berteaux est toujours en train de le construire avec la réalisation de cette nouvelle concession BMW MINI. « Espace Berteaux, distributeur de BMW et MINI depuis 1982, vivra d’ici quelques semaines un tournant de son histoire. Imaginez : à l’époque, il se vendait seulement 7 BMW neuves par an à Dreux. Aujourd’hui, nous commercialisons près de 650 BMW et MINI, neuves et occasions chaque année. Une belle progression ! », constatait Gilbert Berteaux. Avant d’ajouter un autre message positif : « en 2015, BMW France a établi un classement des concessions par rapport au prix moyen des véhicules livrés. Dreux a été classé 2ème concession de France derrière… Monaco ». L’espace, la clarté, le confort, tout sera étudié dans cette nouvelle concession pour permettre de mieux répondre aux attentes de la clientèle et lui réserver le meilleur accueil avec toujours plus de services. La satisfaction des clients est la priorité de la maison. « Nous espérons bien-sûr que l’ouverture de notre nouvelle concession représentera une réelle opportunité de développement économique et une belle vitrine pour le Centre Commercial Plein-Sud et l’Agglomération drouaise. Notre situation géographique, au carrefour de plusieurs départements et à l’ouest parisien, est idéale pour se développer. Elle nous permet d’accueillir un vivier d’entreprises et d’offrir à la population drouaise de nombreux services et loisirs, il fait bon vivre dans le Drouais », rappelait Gilbert Berteaux, très attaché à son territoire. Après avoir remercié Sébastien Plaze et Augustin Bernard de la société I2C maître d’ouvrage, Ricardo Vasconcelos du cabinet d’architectes Archipel 41, toutes les entreprises intervenantes et les élus présents, la famille Berteaux, au grand complet, a découvert la plaque symbolique en mémoire de la fin du clos couvert et invité l’assemblée à partager le gigot bitume, une belle tradition de fin de gros chantier menée de main de maître par Johannes Laverton. Rendez-vous est pris à l’automne pour l’inauguration officielle et la découverte en exclusivité du nouveau BMW X3.
A.D.-P.

Cet article Espace Berteaux a fêté la fin du clos couvert de sa future concession BMW et MINI est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

On sait (un peu) de quoi va parler la nouvelle saison de "Twin Peaks"

Une chape de mystère. Rien ou presque n'a filtré sur le contenu de la nouvelle saison de Twin Peaks, dont la diffusion débute le 21 mai sur la chaîne américaine Showtime et en France, sur Canal +, le 25 mai. Tournés dans le plus grand secret, les 18 épisodes de cette troisième saison restent une énigme, à l’image de la série elle-même. Toutefois, les maigres indices divulgués jusqu’alors (quelques photos et de très courts trailers) et les questions auxquelles les deux premières saisons n’ont pas répondu permettent d’imaginer à quoi pourrait ressembler cette version 2017 de la série attendue par les fans depuis vingt-six ans.

Bienvenue à Twin Peaks, vingt-cinq ans plus tard…

Souvenez-vous. Dans le trentième et dernier épisode de Twin Peaks, le double maléfique de Laura Palmer donnait rendez-vous à l’agent Dale Cooper vingt-cinq ans plus tard. Presque sans surprise, c'est un mini-trailer diffusé au début du mois de mai qui a confirmé ce que l’on espérait sans trop y croire. Intitulé Quelques visages familiers, vingt-cinq ans après, il montre les visages vieillis par le temps de quelques-uns des personnages emblématiques de la série.

Car c'est bien la quasi-totalité du casting de Twin Peaks que l’on retrouvera dans cette suite tant attendue. Même Catherine Coulson (la femme à la bûche) et Miguel Ferrer (le légiste Albert Rosenfield), décédés tous deux depuis, ont eu le temps de tourner quelques scènes. Ce n’est en revanche pas le cas de Frank Silva. Mort en 1995, celui qui incarnait l’effrayant Bob ne reviendra donc pas (on voit mal Lynch utiliser un hologramme), mais on imagine qu’un autre acteur aura pris possession de ce personnage-clé.

Même David Lynch, qui donnait corps dans la deuxième saison à Gordon Cole, le chef du bureau régional du FBI un peu dur de la feuille, rempile. D'après David Nevins, le PDG de Showtime qui s’est confié à Variety, il aurait même "un rôle plutôt important". Du boulot supplémentaire pour celui qui réalisera en plus, pour la première fois, tous les épisodes de cette nouvelle saison qu’il envisage comme “un film de dix-huit heures découpé en dix-huit parties”, selon le New York Times.

Seuls Lara Flynn Boyle (Donna), Piper Laurie (Catherine Martell, la sœur d’Andrew Packard, ancien propriétaire de la scierie), Joan Chen (Josie Packard, épouse d’Andrew et héritière de la scierie), Michael J. Anderson (le nain dans la chambre rouge alias “l’homme venu d’ailleurs”), Eric Da Re (le trafiquant de drogue Leo Johnson) et Chris Mulkey (Hank, le mari de Norma) n'ont pas été rappelés ou n'ont pas souhaité participer à cette nouvelle aventure.

Même certains acteurs incarnant des personnages morts durant les deux premières saisons sont au casting. On reverra ainsi Ray Wise (Leland Palmer, le père de Laura), Walter Olkewicz (le malfrat Jacques Renault) et évidemment Sheryl Lee qui incarne Laura Palmer et sa cousine Madeleine Ferguson. "Ils apparaîtront probablement pendant des rêves ou des flashbacks, ou ce seront leurs doubles maléfiques dans la loge noire", précise le site Gamesradar.

Pour ce qui est du décor, pas de doute, nous sommes bien de retour à Twin Peaks, 52 201 habitants. Selon M, le magazine du Monde qui s’est rendu sur place, la plupart des épisodes de cette nouvelle saison ont été tournés au même endroit que les deux premières, à quelques kilomètres de Seattle, dans l'Etat de Washington (nord-ouest des Etats-Unis). On retrouvera ainsi avec nostalgie le diner Double R, le Bang Bang Bar et le bureau du shérif. En revanche, un nouveau bar, le Number 7, devrait faire son apparition. Le magazine Variety note que de nombreux épisodes ont également été tournés dans le sud de la Californie. Peut-être seulement pour y situer quelques-uns des rêves surréalistes et prémonitoires de l'agent Cooper ?

Plein de nouveaux personnages

Hormis ces têtes familières (malgré le quart de siècle de plus qui se lit sur les visages), cette troisième saison sera l’occasion d’apercevoir des nouveaux acteurs dont certains sont bien connus des fans de David Lynch. On sait que Laura Dern (Blue Velvet, Sailor et Lula) et Naomi Watts (Mulholland Drive) ont répondu présent. D’après TVline.com, souvent bien informé, Laura Dern pourrait incarner la mystérieuse Diane à laquelle l’agent Dale Cooper adresse ses enregistrements quotidiens.

D’autres têtes connues ont également été confirmées. On devrait apercevoir Tim Roth (Reservoir Dogs), Monica Bellucci (Irréversible), Trent Treznor (le chanteur de Nine Inch Nails), Michael Cera (Scott Pilgrim), Jim Belushi (Un fauteuil pour deux), Jennifer Jason Leigh (J.F. partagerait appartement) ou encore Amanda Seyfried (Big Love) pour les plus connus. Au total, ce sont 217 acteurs qui ont été annoncés dans cette troisième saison - sans connaître les rôles des nouveaux venus - soit plus de deux fois plus que dans les trente épisodes précédents. Au risque de transformer la série en tapis rouge ?

Dale Cooper, nouvel agent du mal ?

Le dernier épisode de Twin Peaks diffusé en 1991 (et certainement le plus flippant de tous) s’est achevé par un cliffhanger qui a traumatisé toute une génération. On découvrait dans un ultime plan un agent Cooper possédé par Bob, l’entité maléfique qui hante la forêt de pins qui entoure Twin Peaks (et qui a poussé Leland Palmer à tuer sa fille Laura, vous vous souvenez ?) répétant comme un disque rayé “How’s Annie ?”. Logiquement, c’est un agent du FBI un poil schizophrène que l’on devrait retrouver dans ces nouveaux épisodes, capable de tout et surtout du pire.


A moins que ce ne soit son double maléfique qui ait pris sa place pendant que le bon Cooper est enfermé dans la loge noire. Une hypothèse évoquée dans le film Twin Peaks : Fire Walk with Me et qu'un très court trailer où apparaît un Dale Cooper vieilli mais serein pourrait confirmer.

Un nouveau meurtre ?

Le retour de Gordon Cole, le chef régional du FBI, et d’Albert Rosenfeld, le légiste, confirmé par une photo du tournage publiée par le site EW, laisse présumer qu’un nouveau meurtre a eu lieu. Se pourrait-il, comme l'imagine le magazine Technikart, que le shérif Truman (dont l’interprète Michael Ontkean est aujourd’hui à la retraite) soit la nouvelle victime de Bob ?

Des infos sur la loge blanche ?

Si les deux premières saisons levaient en partie le voile sur la loge noire (et la chambre rouge), on ne sait rien de son opposé, la loge blanche. Comme le fait remarquer un spécialiste de la série à Télérama : “On en parle dans tous les épisodes qui suivent la résolution de l'affaire Laura Palmer, mais elle n'est jamais montrée. Est-ce qu'elle existe, peut-on l'atteindre, est-ce un endroit différent de la loge noire ? Les deux loges sont présentées comme des mondes supérieurs, peuplés de personnages comme Bob ou le nain, qui sont des incarnations d'esprits. Si ça se trouve, ce sont les mêmes, qui officient autrement !”

Un lien avec "Twin Peaks : Fire Walk with Me"

Plus qu’avare en indices concernant le contenu de sa nouvelle saison, David Lynch a toutefois consenti à livrer un indice important lors d’un panel rapide organisé par la Television Critics Association. Interrogé sur Twin Peaks : Fire Walk with Me, son film prequel sorti en 1992, Lynch lâche : "C’est l’histoire des derniers jours de Laura Palmer. C’est très important pour cela". Objet filmique pourtant mal-aimé qui avait laissé les fans de la série sans réponses à l’époque, et qui avait choqué la Croisette lors de sa projection à Cannes, Twin Peaks : Fire Walk with Me pourrait bien enfin trouver sa raison d'être.

Une boucle temporelle ?

C’est l’ultime hypothèse envisagée par Technikart. Puisque vingt-cinq ans plus tard, rien ne semble avoir bougé à Twin Peaks, pas même les uniformes des serveuses du Double R, et qu'on n'imagine pas l'agent Dale Cooper envoyer des SMS à Diane, “tout pousse à croire à une boucle temporelle, à un monde hors du monde où le temps ne fait pas son office”. Sauf que Lynch a eu un quart de siècle pour y réfléchir et qu'on préfère penser qu’une telle entourloupe scénaristique serait un affront au génie du maestro.

Dans Variety, l'actrice Laura Dern, qui a tourné avec Lynch dans trois de ses films, confie : "Sa vision est celle d'un génie. Il ne cherche pas à créer quelque chose qui influencera d'autres créateurs. Il voit juste un monde et suit celui-ci". Ne reste plus qu'à espérer que l'homme qui n'a pas tourné un seul film ces dix dernières années soit toujours le pionnier qu'il était dans les années 1990.

ew-1459_9797070334

Pop Up'