Actu 28

8 mai 2017

L’apprentissage du Tadelakt avec Terre d’Artistes

Carine Delalande est créatrice de décors à la chaux et c’est avec l’association Terre d’Artistes, qu’elle a organisé un stage de deux week-ends à Montulé la Maison des Arts de Dreux.

Diplômée de l’École Nationale des Beaux-Arts, Carine Delalande a débuté dans les décors de spectacle, elle a pu par la suite suivre une formation sur la fresque pendant un mois et ainsi découvrir l’univers des enduits à la chaux. Aujourd’hui, cela fait vingt ans qu’elle travaille la matière et se sert de plusieurs techniques comme le béton ciré, l’enduit gratté ou taloché, ou encore le Tadelakt. Cet enduit qui vient du Maroc, signifie « caresser », il est conçu pour supporter les taux d’humidité élevés, par exemple dans une salle de bain, ou pour les hammams où il est utilisé dans son pays d’origine. Carine Delalande a choisi de proposer aux personnes qui ont participé au stage, de réaliser un ou même deux objets à base de Tadelakt. Installés dans la cour de Montulé, la Maison des Arts, les participantes étaient concentrées sur leurs œuvres tout en prenant bien en compte les conseils de Carine Delalande. « Il faut être patient avec la chaux, c’est naturel il faut donc être à l’écoute, c’est tout un apprentissage de la matière » ajoute-t-elle. Ce stage s’est déroulé sur deux week-ends où les artistes en herbe ont pu découvrir toutes les étapes de leurs créations, dont celles du galet, qui intervient lorsque l’enduit commence à sécher. Le galet, bien lisse, sert à polir la matière jusqu’à ce qu’elle brille. Il faut ensuite attendre que l’enduit soit totalement sec pour appliquer le savon noir dessus et polir de nouveau au galet. Vous pouvez découvrir les réalisations de Carine Delalande sur son site à carine-delalande.fr
C.Didelot

Cet article L’apprentissage du Tadelakt avec Terre d’Artistes est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville