Actu 28

3 mai 2017

"Le garçon en pyjama rayé" de John BOYNE

Livre classé "littérature de jeunesse" que j'ai vraiment beaucoup aimé. Je l'ai lu par hasard (sic!) et ne savais pas de quoi il était question.

La 4è de couverture : "Vous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre, car il est important de le découvrir sans savoir de quoi il parle. On dira simplement qu'il s'agit de l'histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de

Lucilius

Recycling system récupère les 200 tonnes des imprimantes Cameron de Firmin Didot

L’imprimerie Firmin-Didot, installée au Mesnil-sur-L’Estrée dans l’Eure, utilise la technologie Cameron pour l’impression des livres. Deux de ses gigantesques machines étaient devenues obsolètes. David et Sabrina Roux, responsables de l’entreprise de courtage et négoce de ferrailles Recycling system, se sont chargés de la récupération des matériaux.

Depuis la démolition des établissements Delisle, bordant la RN 12 sur la zone des Livraindières à Dreux, le carnet de commandes de David Roux ne désemplit pas. « Notre champ d’action s’étend de l’Eure-et-Loir aux Yvelines et à la région parisienne. Nous travaillons avec les particuliers et l’industrie, rappelle le responsable. Outre la démolition de la piscine municipale de Clamart, dans les Hauts-de-Seine, Kéolis à Dreux, l’un de nos derniers chantiers importants vient de s’achever. Nous avons récupéré la ferraille provenant de la démolition de deux imprimantes Cameron des établissements Firmin-Didot du groupe CPI France, installée au Mesnil-sur-L’Estrée. La même opération a eu lieu sur une autre Cameron dans une filière du groupe CPI France à Saint-Amand-Montrond. » Selon David Roux, le démolisseur est la société SRTM (société de récupération de matériaux) à Boismorand, qui a été chargée du démontage et de l’évacuation des déchets. « C’est conjointement que nous avons exploité nos filières de recyclage afin de revaloriser au mieux les ferrailles issues du chantier du Mesnil-sur-l’Estrée, précise le responsable. Sur ce chantier, nous avons été remarquablement secondés par Rémy Robiquet, animateur prévention hygiène et sécurité. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour permettre aux équipes de l’imprimerie de continuer à travailler pendant la durée du chantier, qui a duré un mois en écartant tous risques d’incendie et en mettant le papier à l’abri. Un travail très important avait été fait en amont par ce démolisseur spécialisé pour couper l’électricité, le gaz, récupérer les huiles et les encres et baliser la zone d’intervention. » Une fois la machine démontée, les 200 tonnes de métaux ont été récupérés par l’entreprise SRTM. La ferraille sera découpée en gabarit pour la refonte. « Il est certain que le chantier drouais de démolition des établissements Delisle nous a ouvert des portes. Notre activité est en pleine expansion. Recycling System est une entreprise cotée avec des garanties bancaires. Nous sommes reconnus par la SFAC (Société Française d’Assurance-Crédit inter-entreprises). C’est une garantie qui nous permet d’aborder les marchés en toute sérénité », conclut David Roux.
A.D.-P.

Cet article Recycling system récupère les 200 tonnes des imprimantes Cameron de Firmin Didot est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

2 jours d’activités nautiques et nature au plan d’eau de Mézières-Ecluzelles

<p>Balade en voilier, Dégustation de macaron, Promenade nature, .. de nombreux stands et activités vous attendent !</p>

Actualités

Parlons des cyber-violences

La Mairie de Maulette (Yvelines) organise une soirée d’information sur le thème de la lutte contre les cyber-violences. Elle se déroulera en collaboration avec l’association de prévention des enfants sur internet, e-Enfance.

Cette soirée d’information aura lieu dan la salle des fêtes de la commune et est gratuite, l’objectif étant de faire réaliser aux parents les risques qui se trouvent sur internet. Aujourd’hui l’âge de début d’accès des enfants sur la toile est de neuf ans, un âge où ils ne se rendent pas comptent des dangers, comme le cyber harcèlement ou encore le cyber sexisme. Les intervenants de l’association seront donc là pour expliquer aux adultes comment se servir de ces technologies tout en étant en sécurité. Les enfants ne peuvent pas être lâchés sur internet sans être guidés et accompagnés, c’est donc aux parents et au personnel éducatif de faire le nécessaire. Cette réunion commence à 18h30 le jeudi 4 mai, l’entrée est gratuite mais sur inscription. Retrouvez toutes les informations sur le site de la ville à www.maulette.fr et sur le site de l’association, e-enfance.org.

Cet article Parlons des cyber-violences est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville