Actu 28

15 avril 2017

Il y a déjà une semaine - Les Naturalies de Dreux.

Avec retard quelques photos des Naturalies 2017 de Dreux. Pour en garder souvenir et pour attendre les Naturalies de 2018.

DREUX PAR PIERLOUIM

Pierlouim signe sa 100ème chronique dans M Ta Ville

Il sait mieux que personne nous faire voyager dans le temps. Pierre Fressonnet, alias Pierlouim, nous révèle le mystère de son pseudonyme, une contraction de ses trois prénoms Pierre Louis Marcel, pour mieux nous inviter au cœur de l’histoire de Dreux sa ville natale.

Drouais depuis quatre générations, Pierre Fressonnet est le descendant d’un accouru de l’Aigle dont les origines puisent leurs racines dans la région de Saint-Étienne. Retraité d’un poste de cadre dans une banque à Paris, Pierre Fressonnet a quitté Dreux pour aller passer un BTS de gestion à Versailles. Très tôt l’écolier avait développé le goût de la lecture. « Mes parents travaillaient tous les deux. Les jeudis, j’étais seul à la maison. J’étais abonné à plusieurs journaux comme, Tintin ou Spirou et je lisais déjà des magazines d’Histoire et écoutais des émissions du même type sur RTL. Mais je dois aussi beaucoup à mon instituteur Raymond Aubreton à l’école Ferdinand-Buisson, et à deux de mes professeurs de Versailles dont un m’avait prédit qu’un jour j’écrirais car j’étais souvent dans les premiers de la classe en Français, mais dernier en maths, raconte Pierre Fressonnet. » Il ne fut pas question d’écriture jusqu’à l’âge de la retraite. « Mais il y a 12 ans, libéré de mes obligations professionnelles, je me suis dit si je veux écrire un livre, il me faut un lien, je vais ouvrir un blog et j’écrirais un chapitre par semaine. Je l’ai fait avec l’aide de «Jack», un de mes proches, confie le blogueur. Au départ, il s’agissait d’une biographie, an par an, sur ma jeunesse drouaise, puis je me suis aperçu que je parlais plus de Dreux que de moi. N’étant pas vraiment historien je fais fonction de vulgarisateur à partir des livres et articles des historiens drouais, des archives, d’internet et de la mémoire des Drouais. »
« Pierlouim est né le 9 mars 2007 avec son blog Les Durocasseries de Pierlouim. Quelques chroniques plus tard, «Jack» me dis que Nicolas Pilleux, responsable du Drouais magazine, était intéressé par mes écrits pour remplacer Guy Chauvet, ancien architecte, mémoire vivante de la ville qui cessait son activité de chroniqueur. J’ai pris le relais en promettant une chronique trimestrielle, j’en ai commis 98. Mon blog a changé de nom, il s’appelle désormais Dreux par Pierlouim ». L’aventure se poursuit avec M Ta Ville. « C’est aujourd’hui ma 100ème chronique. Chronologiquement, j’aurai achevé l’histoire de Dreux dans quatre ou cinq ans ».
Blogeur, chroniqueur, guide pour l’office de tourisme, chroniqueur à radio Grand Ciel, pendant 5 ans, avec son émission « Histoire et mémoire » de la ville de Dreux. Actuellement sur RTV.95.7 pour un passage de 2,5 minutes chaque vendredi à 11h20 dans l’émission « si Dreux m’était conté » (les 160 premières chroniques étant disponibles en podcast). Très impliqué dans la vie associative avec Les Amis du musée d’Art et d’Histoire et Flora Gallica. Pierlouim n’a pas fini de nous faire découvrir sa bonne ville de Dreux.
A.D.-P.

Cet article Pierlouim signe sa 100ème chronique dans M Ta Ville est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La course des 5 Moulins aura lieu le dimanche 30 avril

« Chaque jour est un bon jour lorsque vous courez ! » La Région Drouaise se manifeste décidément du bon pied, avec de belles rencontres sportives. Les coureurs ont rendez-vous le dimanche 30 avril à Sainte-Gemme-Moronval pour la 18ème édition de la Course des 5 Moulins.

Les coureurs du pays drouais seront encore gâtés cette année. Vernouillet, avec son Trail Urbain à qualité relationnelle, prépare sa 3ème édition le samedi 10 juin 2017. La saison continuera par Dreux, avec les Foulées Drouaises au parcours historique le dimanche 10 septembre 2017. Mais avant cela, l’Association des Courses des Cinq Moulins de Sainte-Gemme-Moronval prépare son événement sportif, dimanche 30 avril 2017 sur le parcours splendide et attrayant de la vallée de l’Eure. Les deux courses principales : le 10 km et le semi-marathon, épreuves labellisées et qualificatives pour les championnats de France, ont réuni l’an passé 518 coureurs (550 avec les enfants). Coureurs internationaux, régionaux et locaux se sont côtoyés sur les trois courses. « En effet tout comme sur le 10 km et semi-marathon, le 5 km a rassemblé beaucoup de coureurs populaires de la région et des environs », expliquent Jacques Girard et André Dussoulier, les chevilles ouvrières de la course. « Gérard Saintin de Sainte-Gemme-Moronval, initiateur de la manifestation, a eu la bonne idée de créer cette épreuve sportive pour permettre aux participants de découvrir la beauté d’un parcours roulant et superbe qui longe les bords de l’Eure, et, en grande partie le tour du plan d’eau d’Ecluzelles. Il traverse cinq communes avec leurs moulins à aubes et offre aux coureurs de plus en plus nombreux un itinéraire pédestre unique », confie Jacques Girard. « Ce grand rendez-vous sportif ne pourrait pas avoir lieu sans le soutien de nos fidèles sponsors locaux : la Mairie de Sainte-Gemme-Moronval, Auto-école Couturier, Intermarché Chérisy, Équipement Loisir Lhermite, les Moulins des Osmeaux et de Chérisy, les Serres de Moronval, Nathalie coiffure ainsi que nos sponsors des alentours : Fitness Park, Europ Service Industrie, M TaVille, Garage Sénéchaux, Gédia, Maini, Ets Fernandes-Dreux et plomberie D.Maharaux-Luray. Avec les aides du Conseil Départemental et du Conseil Régional, sans oublier l’aide précieuse d’une centaine de bénévoles sans qui cette fête de la course à pied ne serait pas possible : « Ils viennent de Sainte-Gemme-Moronval, de Vernouillet, de Dreux, de Luray et des alentours », ajoute l’organisateur. La Course des Cinq Moulins c’est aussi une action humanitaire, puisque l’Association reverse 1 € par inscription au service de la recherche contre le cancer de l’hôpital René-Huguenin de Saint-Cloud ( Hauts-de-Seine).
Bonne course à tous !

A.D.-P.

Cet article La course des 5 Moulins aura lieu le dimanche 30 avril est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La BD de la semaine : "Gérard", un désopilant portrait de Depardieu

Après s'être plongé dans les coulisses du pouvoir politique, Mathieu Sapin poursuit sa carrière de dessinateur-documentaire au côté du plus célèbre des acteurs français : Gérard Depardieu. Dans Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, il raconte avec humour et sincérité ses moments passés en compagnie de ce monstre du cinéma français.

De quoi ça parle ?

C’est une évidence, mais notre Gégé national est désormais plus connu pour ses frasques et ses coups de gueule que pour ses films. Et depuis qu’il a rendu son passeport français et exhibé celui que lui a octroyé son ami russe Vladimir Poutine, son capital sympathie a été quelque peu entaché. Alors qui est vraiment Gérard Depardieu ? Un ogre qui crache dans la soupe ? Un trublion à la recherche du buzz ? Un siphonné de la touffe un peu trop porté sur la bouteille ? Ou tout simplement un acteur de génie ?

Après avoir sympathisé avec lui lors d’un déplacement en Azerbaïdjan en 2012 pour les besoins d’un documentaire, le dessinateur Mathieu Sapin a eu envie de réaliser son portrait. Pendant cinq années, au plus près de l’acteur lors de ses différents séjours à l’étranger, il redessine, à coup de conversations intimes et d'anecdotes, les contours de l’homme dans ses moindres détails. Ses grognements, ses coups de gueule, son amour immodéré pour la bouffe et surtout, sa quête permanente de liberté.

Pourquoi on adore ?

"Purée, le morceau." On dit souvent que la première impression est la bonne et, lorsque Mathieu Sapin se retrouve pour la première fois à côté de Gérard Depardieu pour une rencontre informelle, c’est surtout la stature de l’acteur qui l’impressionne. Il faut dire que ses 140 kilos en imposent, surtout en comparaison du chétif dessinateur qui se met toujours en scène en petite chose. C’est ce tandem - qui fait écho à La Chèvre, le film de Francis Veber avec Mathieu Sapin dans le rôle de Pierre Richard - qui donne le ton résolument comique à l’album. Le tempérament brut de décoffrage de Depardieu fait le reste.

Dans Gérard, Mathieu Sapin prouve une fois encore tout son talent dans le style qu’il affectionne le plus : la BD documentaire. Après avoir collé aux basques de François Hollande lors de la Campagne présidentielle de 2012 et nous avoir raconté les coulisses de l’Elysée dans Le Château (le tout aux éd. Dargaud), Sapin se lance dans le show-biz en mode road-movie burlesque.

Comme à son habitude, il parsème son récit dessiné d’une multitude de détails. Il annote tout, commente les scènes auxquelles il participe et insère ses pensées dans les cases. Rebaptisé Tintin par Gérard, parce que "c’est plus simple", Sapin suit sa drôle de muse partout, prétexte aux situations les plus cocasses comme lorsqu’ils se retrouvent ensemble à poil sous la douche.

planche2

Dans Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, on découvre un Gérard Depardieu ultra simple, pour qui rien n’est jamais un problème. T’as pas de maillot pour aller à la piscine ? "Tu t’en fous, t’y vas en slip." Tu as trop chaud ? Tu te balades en caleçon et si ce n’est pas possible, tu arraches les manches de ta chemise. Conforme à son image, Depardieu se révèle être un personnage impulsif et rustre, parfois grossier, terriblement humain et parfois attachant.

Connu dans le monde entier, Depardieu se prête systématiquement au jeu des photos réclamées par ses fans. "Ils veulent me voir, me prendre en photo comme un gros bouddha vivant", confie-t-il, résigné. Pourtant Depardieu, hyperactif, est plus proche de Pantagruel que de Bouddha. Si Sapin en profite pour confirmer que l’homme adore manger, il démythifie l’image d’un Depardieu trop porté sur la bouteille. L’homme boit rarement, mais est capable de se mettre de sacrées mines, surtout lorsque ses potes Harvey Keitel et Robert de Niro sont de passage à Paris.

Bref, avec Gérard, on ne s’ennuie jamais. "D’ailleurs, moi-même, des fois, je me fatigue…" lance-t-il entre deux "GRMBLL". Et nous, on ne se lasse jamais des histoires que nous raconte Mathieu Sapin.

Page 13

C’est pour vous si…

Vous ne faites pas l'erreur de vous laisser rebuter par le sujet. Car si Depardieu ne vous est pas spécialement sympathique, vous prendrez un malin plaisir à découvrir dans l'intimité cet homme qui éructe en permanence. Quant aux fans de l'acteur, ils y retrouveront l'homme sensible, fragile qui se débat avec la célébrité. Bref, Gérard Depardieu est un homme d'une grande complexité et c'est tout le talent de Mathieu Sapin d'avoir su nous la révéler. Evidemment, si vous connaissiez son précédent travail, notamment dans les couloirs de la politique française, vous allez vous délecter.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu de Mathieu Sapin, éd. Dargaud, 160 p., environ 20 euros.

Pop Up'

Trail du Sancy: notre ami David L. en vedette sur la vidéo

https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=yn_ieMYTE9c

Les Maratouristes DREUX 28