Actu 28

24 mars 2017

Festival "Regard d'ailleurs" sur la Corée

Mercredi 10 mars, les classes de CM2 de MME BAUCHERON  et Mme MADELON-MARIE sont allées au Théâtre assister à la projection de film d'animation "Oseam" (prononcez OSÉAM).

Ce film est tiré d'un roman écrit par Chaé-Bong JEHONG : "5 ans". L'histoire est celle de deux orphelins, Gil-son un garçon de 5 ans et sa grande sœur Gami qui est devenue aveugle à la suite d'un accident;

Le jeune

Ecole Saint Martin

Remise des cartes pour les jeunes électeurs luraysiens

Une vingtaine de jeunes étaient reçus à la mairie de Luray, le samedi 18 mars, pour la remise de leur carte d’électeur.

Cette année, ce sont trente-huit jeunes luraysiens et luraysiennes qui deviennent majeurs et obtiennent avec cette majorité, le droit de vote. Une vingtaine d’entre eux étaient présents ce samedi matin, beaucoup étaient excusés de leur absence, ils sont étudiants loin de leur commune. Un tour de table fut organisé, chaque jeune se présentait auprès du maire Alain Fillon et plusieurs élus, les rôles s’inversaient ensuite. « Votre présence est une démarche citoyenne, c’est aussi une démarche citoyenne de la part des élus, nous aurions pu distribuer vos cartes dans chacune de vos boîtes aux lettres, cette rencontre n’est pas une obligation mais nous y tenions » précise Alain Fillon. Il expliquait ensuite que cette année toutes les cartes étaient renouvelées et que deux élections auront lieu prochainement. « Nous avons des droits et des devoirs alors ce droit de vote il faut l’utiliser » ajoute le maire de Luray. S’en suivait une rapide leçon d’éducation civique, afin de remettre à jour les dates clés de l’histoire du droit de vote. « Ne laissez pas d’autres personne choisir à votre place, vous pourrez critiquer le futur Président, les futurs Députés et autres élus, seulement si vous avez participé et donné votre avis. Utilisez ce droit qui vous est offert » conclu Alain Fillon, avant la remise des cartes et d’un livret du citoyen.

Charlyne Didelot

Cet article Remise des cartes pour les jeunes électeurs luraysiens est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Le cas du Capitaine Paul Watson listé sur notice rouge, considéré comme un exemple d'abus par Interpol

Le cas du Capitaine Paul Watson listé sur notice rouge, considéré comme un exemple d'abus par Interpol

Paul WatsonUn rapport récent de la Commission du Parlement européen des questions juridiques et des droits de l’homme : "Détournement abusif de la procédure d’INTERPOL : nécessité de garanties légales plus strictes". La Commission recommande des mesures pour prévenir le détournement des notices rouges d’INTERPOL

Rappel des faits : Paul Watson faisant l’objet de deux mandats d’arrêt issus par le Japon (pour son opposition à la chasse baleinière illégale en Antarctique) et par le Costa Rica (pour son intervention contre une pêche illégale aux ailerons de requins) a été listé sur la notice rouge d’Interpol, aux côtés de criminels de guerre, de tueurs en séries mais aussi de certains opposants politiques, persécutés pour leurs idées et leur engagement. Interpol s'est récemment penché sur l’usage abusif de la notice rouge par certains pays. Le cas de Paul Watson a été cité en exemple.

QUESTIONS JURIDIQUES ET DROITS DE L’HOMME

Les "notices rouges" font partie d’un système de notices internationales mis en place par INTERPOL, qui permet à la police des pays membres de coopérer pour arrêter et extrader une personne recherchée par une juridiction nationale ou internationale. « La forte augmentation de ces notices au cours de ces 10 dernières années et leur détournement par certains États membres à des fins politiques, en vue de réprimer la liberté d’expression ou de persécuter des opposants politiques à l’étranger, représente un sérieux problème pour ce système », a souligné Bernd Fabritius (Allemagne, PPE/DC).

« Le détournement abusif de la procédure d’INTERPOL soulève la question de la responsabilité judiciaire, aussi bien des États impliqués dans de telles pratiques – que ce soit en adressant à Interpol des demandes abusives ou en les exécutant – que de l’Organisation elle-même, dans la mesure où sa responsabilité est engagée pour avoir apporté une aide à des États coupables de violation des droits de l’homme », a-t-il déclaré en présentant son rapport "Détournement du système INTERPOL : nécessité de garanties légales plus strictes" à la commission des questions juridiques de l’APCE, aujourd’hui à Paris.

« Les personnes visées ne peuvent contester avec succès les notices rouges devant aucune juridiction nationale ou internationale. Dans certains cas, des personnes sont arrêtées et extradées vers un pays où elles ne peuvent espérer obtenir un procès équitable et où elles risquent la torture sans même savoir qu’elles ont fait l’objet d’une notice d’INTERPOL. Comme le détournement des notices rouges peut être préjudiciable à l’existence de personnes innocentes – elles empêchent la liberté de circulation d’un individu, restreignent ses possibilités d’emploi et ses activités commerciales et portent atteinte à sa réputation – il importe que les faiblesses du système soient recensées et que des mesures soient prises pour prévenir ces détournements abusifs et y remédier plus efficacement », a-t-il ajouté.

Dans un projet de résolution adopté aujourd’hui, la Commission des questions juridiques appelle en conséquence à prendre des mesures pour veiller à ce que les notices rouges soient demandées par un Bureau central national (BCN) et diffusées par INTERPOL uniquement lorsqu’il existe de sérieuses raisons de soupçonner la personne qui en fait l’objet.

Elle souligne que les personnes visées doivent pouvoir contester la validité des notices rouges dans le cadre de procédures équitables, conformes aux garanties nationales et internationales en matière de droits de l’homme. Se félicitant de la récente réforme de la Commission de contrôle des fichiers d’INTERPOL, la commission appelle à la pleine mise en œuvre de cette réforme, et notamment à ce que des ressources suffisantes soient mises à sa disposition pour lui permettre de faire face au nombre croissant et de plus en plus complexe des affaires. Il importe que les ressources disponibles pour les vérifications se concentrent sur les demandes de notices rouges émanant des BCN qui ont un fort passif de demandes abusives.

Enfin, cette dernière a appelé à la création d’un fonds d’indemnisation des victimes de notices rouges abusives ou injustifiées, alimenté par les États membres à proportion du nombre de notices rouges injustifiées demandées par leur BCN, conformément au principe de la responsabilité causale ("pollueur-payeur").

Ces réformes qui visent à renforcer la crédibilité d’INTERPOL de manière à protéger l’importante mission de lutte contre la grande criminalité transnationale, et notamment contre le terrorisme, qui est la sienne ; elles permettront du même coup de renforcer la protection des droits fondamentaux et des libertés fondamentales, non seulement des personnes visées par le détournement des notices rouges, mais également des victimes de criminels qui demeurent en liberté en raison du mauvais fonctionnement de la coopération policière internationale, a conclu la commission.

L'affaire Paul Watson était parmi celles citées par Interpol comme exemple de détournement abusif. Page 12 du rapport :

53. Le capitaine Paul Watson, militant canadien de la défense de l’environnement, a été arrêté à Francfort sur la base d’une notice rouge demandée par le Costa Rica 10 ans après un incident survenu en 2002, lorsque son navire, le "Sea Shepard", était intervenu à la demande du gouvernement du Guatemala pour s’opposer au braconnage d’ailerons de requins auquel se livrait un bateau de pêche costaricain. Peu après cet incident, il avait été acquitté par un tribunal costaricain des chefs d’accusation de tentative d’homicide et d’agression sur les pêcheurs costaricains. La juridiction costaricaine a été clairement

Convaincue de l’innocence de M. Watson grâce aux abondantes images filmées au cours de cet incident, qui ont par la suite été diffusées dans le documentaire "Sharkwater". Mais selon son avocat, le capitaine Watson fait toujours ou à nouveau l’objet d’une notice rouge publiée sur la base de ces mêmes faits.

Lien http://website-pace.net/documents/19838/…

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

RTV 95.7 Podcast : Le Mag

Le dépistage du cancer colorectal avec Françoise Devay, médecin coordonnateur à l'Adoc 28 (Association de Dépistage Organisé des Cancers)

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Claire Delannoy présente le Musée du Cinéma et de la Photographie dédié à son père Jean Delannoy. Il est situé à Bueil.

S'abonner gratuitement

Loisirs et créativités à Bû

Une deuxième édition du salon des loisirs et des créativités a eu lieu, les 11 et 12 mars à la salle des fêtes de Bû.

Deux sœurs sont à l’initiative de ce salon qui a connu un beau succès l’année dernière. Catherine Bernard de l’association Le Chas de l’aiguille à Bû, a proposé ce projet à sa sœur Brigitte Pichard. Installée à Saint-Pierre-sur-Dive dans le département du Calvados et présidente de l’association Atelier Passion Loisirs, Brigitte Pichard est une spécialiste dans l’organisation de salon de ce genre. « Le but de cet événement est que les gens puissent trouver des choses qu’ils feront ensuite eux-mêmes » ajoute-t-elle. Une vingtaine d’exposants étaient présents cette année, dont la moitié, étaient déjà là lors de la première édition. À savoir que la majorité d’entre eux sont du secteur. Un spécialiste des salons des loisirs créatifs était également de la partie, il s’agit de Creativa. Pendant les deux jours vous pouviez participer à des ateliers de scrapbooking et découvrir des créations de tous genres. Il y avait de la poterie, de la peinture à la cire, des perles, du patchwork ou encore des machines à coudre et à broder. Brigitte Pichard souligne tout de même que la fréquentation du salon était plus calme cette année et qu’il serait bon de revoir le stationnement autour de la salle des fêtes pour l’année prochaine.

Charlyne Didelot

Cet article Loisirs et créativités à Bû est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Trails ENTRE CHIEN ET LOUP, cinq Maratouristes en course

Isabelle et Sandrine sur le 14 km, Fredd, Pascal et Sophie D. sur le 28 km, les Maratouristes seront bien représentés demain soir samedi sur le trail ENTRE CHIEN ET LOUP à Droué-sur-Drouette.

Une bonne nouvelle pour eux: il fera doux et sec. Ouf ! Même si le terrain sera bien gras après les averses de ces jours-ci, c'est mieux de ne pas courir sous la pluie. Surtout la nuit !

Les Maratouristes DREUX 28

Grande chasse aux œufs au Centre Aquatique

<p>Venez célébrer les fêtes de Pâques en famille au Centre Aquatique Coval</p>

Actualités

La Région Centre-Val de Loire accompagne le projet d’extension de Translocauto

L’entreprise de transport routier de marchandises, située rue des Livraindières à Dreux, investit 9,3 millions d’euros pour l’agrandissement de ses locaux et la création de vingt-six emplois en CDI. La Région Centre-Val de Loire accompagne le projet à hauteur de 123.500 €.
Harold Huwart, vice-président de la Région Centre-Val de Loire, et Valentino Gambuto, conseiller régional, étaient dans les bureaux de l’entreprise Translocauto le 7 mars dernier pour y signer les documents de la convention CAP emploi concernant le recrutement de vingt-six salariés en CDI à temps complet sur le site drouais dès le printemps 2017. Un recrutement qui s’inscrit dans le projet de développement de l’entreprise. Outre l’aide financière de 123.500 €, la Région conseille, accompagne, informe et soutient l’entreprise dans la mise en œuvre des aides et adaptations aux postes pourvus. « Nous veillons à améliorer en permanence les compétences de nos collaborateurs par des formations à l’éco-conduite et aux différentes spécificités de nos métiers », indiquait Chantal Lefrançois, présidente fondatrice du groupe. « L’ensemble du projet est estimé à 9,3 millions d’euros sur 3 ans. Il comprend l’agrandissement de notre quai messagerie qui passe de 3000 m2 à 6000 m2. La rénovation du bâtiment administratif, accueil, bureaux, salles de réunion et aménagement du deuxième étage, aujourd’hui inoccupé. La surface générée par la réunion des bâtiments de messagerie et logistique rend le site soumis à déclaration. La toiture sera remise aux normes ICPE », expliquait Steven Lefrançois, directeur général de l’entreprise. « Cette première phase de travaux, qui représente une phase d’investissement de 3,6 millions d’euros, nous amène au recrutement de 26 emplois. Elle débutera en avril 2017 », expliquait le directeur général. Le groupe comptait 245 salariés en 2016 et affiche un chiffre d’affaires de 22.470.000 € pour 2017. «  Nous effectuons 1650 expéditions pour 570 tonnes par jour dont 1450 en messagerie pour 270 tonnes et 200 en lots pour 300 tonnes », expliquait Chantal Lefrançois dont les objectifs sont d’être un prestataire transport incontournable et reconnu sur la région Centre en apportant des solutions fiables et économiques au transport des marchandises.
A.D.-P.

Cet article La Région Centre-Val de Loire accompagne le projet d’extension de Translocauto est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Les jours minceurs du 1er au 30 Avril au Centre Aquatique

<p>1 Mois Offert ! L’été se prépare maintenant !</p>

Actualités

RTV 95.7 Podcast : La Chronique des Possibles

Sadique soda, maudite cirrhose

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : La Chronique de Pierlouim

La fin de la Guerre de 1870.

S'abonner gratuitement

Ultra-montée du Salève: changement de parcours

Des travaux sur le parcours classique font qu'il y a un changement de parcours sur l'UMS. Comme vous pourrez le lire ci-dessous, le parcours est plus long (5 km) et va plus haut (815 m+). 

Ce parcours est décomposé en deux parties. On a tout d'abord 3 km de faux-plat montant de 160 m+ puis ça se redresse franchement sur 2 km avec 645 m+ à plus de 30%.

Il ne devrait pas y avoir de

Les Maratouristes DREUX 28