Actu 28

16 mars 2017

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Germaine Fraudin, présidente de l'AVERN (Association Vie Environnement Respect Nature) parle des deux prochaines animations de l'association.

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Patrick Maisons, maire d'Ivry-la-Bataille, présente la 7ème fête de la Nature et du Terroir les 18 et 19 mars. Concours de desserts, balades en calèche et tombola sont au programme.

S'abonner gratuitement

Les voitures autonomes un défi pour l’avenir

Google Car, Tesla, BMW, Mercedes Benz, Toyota, Honda et Ford, de nombreux constructeurs automobiles internationaux et entreprises high-tech se sont lancées dans la construction de ce qu’on appelle les voitures autonomes. Des voitures où la conduite humaine est remplacée par un logiciel.

Chaque constructeur essaie de ne pas se faire distancer dans la course à la voiture autonome. Devant les grandes ambitions de Google, Apple et Uber, les voitures autonomes françaises comme la Next Two développée par Renault, le C4 modifié de PSA (Peugeot Citroën) ainsi que des marques prometteuses comme Akka Technologies, Valeo ou encore Vedecom affichent de belles avancées technologiques. Chaque modèle apporte son lot d’équipements innovants. Les voitures autonomes ont encore un long chemin à parcourir pour devenir le standard de la conduite de demain : selon une étude menée par l’université du Michigan, 45,8% des conducteurs préfèrent garder le contrôle. Dotées d’une technologie à évolution rapide, les voitures autonomes ne sont plus de la science-fiction mais bien une réalité dont il va falloir évaluer les atouts et les inconvénients. Il va falloir lever les doutes et éclaircir les zones d’ombres concernant l’aspect juridique du concept. Qu’elle soit une aide limitée au pilotage ou automatisation totale, le domaine de la robotique soulève des questions d’éthique liées à l’intelligence artificielle : en cas d’accident, comment une voiture autonome doit-elle réagir face au risque. Il nous faudra appréhender les différents enjeux qui induiront l’avenir de ces véhicules du futur. Les systèmes d’assistance à la conduite évolueront progressivement en systèmes entièrement autonomes qui pourront conduire eux même sans l’intervention ni la présence de personne humaine : mais comment, combien de temps, sur quels itinéraires ? Si les avancées technologiques actuelles proposent des fonctionnalités toujours plus puissantes en terme de sécurité et d’assistance, elles le sont sur un court laps de temps (aide au parking, contrôle de vitesse, freinage d’urgence). Le conducteur garde, malgré tout, les commandes principales de la voiture. Si le véhicule doit se conduire lui-même de manière continue et autonome, les choses sont différentes. Aucune marge d’erreur n’est possible. Le véhicule doit être en mesure, dès sa mise en service, de faire face à toutes les éventualités et aux situations les plus extrêmes. Que fera le conducteur sur des trajets de plusieurs heures ? quel sera son degré de concentration ? sera-t-il capable de réagir rapidement en cas d’urgence ? où est dans ce cas l’intérêt de la conduite autonome ? Pas de place pour l’évolution en longueur, les véhicules autonomes devront être fiables à 100% à partir du premier jour où ils sont mis en service. D’autre part, les voitures autonomes devront évoluer dans des zones géographiées d’une grande précision qui doivent être créées et mises à jour. Ce problème est résolu dans le cas des itinéraires prédéfinis comme pour les taxis, bus ou VTC. Dans ce cas l’utilisation de voitures autonomes semble idéale. Elle est déjà utilisée dans certaines grandes villes européennes. La vente de véhicules autonomes au grand public devra encore attendre quelques décennies.
A.D.-P.

Cet article Les voitures autonomes un défi pour l’avenir est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

La grande promenade rétrospective de René Guiette touche à sa fin

Inaugurée en octobre dernier, l’exposition dédiée à l’artiste belge René Guiette (1893-1976) continue d’attirer les visiteurs au centre d’art contemporain de Dreux, l’Ar[T]senal.

Le jeudi 2 mars est sorti le catalogue consacré à cette grande rétrospective et pour l’occasion, François Michaud, conservateur au Musée d’art moderne de Paris était présent pour une visite de l’exposition. « C’est grâce à cette exposition, ici à Dreux, que j’ai compris le sens et la richesse de son travail » confie-t-il au sujet de l’artiste. En effet, les œuvres sont présentées de manière chronologique. « L’Ar[T]senal est un lieu qui permet d’ouvrir les portes petit à petit sur l’univers de René Guiette » ajoute Lucile Hitier, commissaire de l’exposition. Françoise Cousin, petite-fille de l’artiste et drouaise a, elle aussi, participé à cette visite, une chance de pouvoir découvrir René Guiette à travers un membre de sa famille. Elle a aussi précisé que l’exposition sera reconduite à la My Art Center d’Anvers (Belgique) à partir du 25 avril. Depuis le début de l’exposition, des rendez-vous ont été organisés autour d’elle et il y en a encore de prévu avant la clôture le 2 avril prochain. Ce dimanche 12 mars à 16h00 des lectures sont proposées en partenariat avec le café-poésie du Cercle Laïque de Dreux autour du frère de l’artiste, Robert Guiette, poète et écrivain. Le dernier rendez-vous aura lieu le samedi 18 mars à 15h00, cette fois-ci en partenariat avec le conservatoire de Dreux et l’ensemble Cairn, spécialiste de la musique contemporaine. Accompagnés des élèves des classes d’accordéon, de contrebasse, de guitare acoustique et électrique du conservatoire, ils vous proposeront un parcours musical à l’Ar[T]senal. L’occasion de découvrir la grande promenade rétrospective de René Guiette si vous ne l’avez pas encore vu. Le centre d’art contemporain est ouvert tous les jours sauf le lundi de 14h00 à 18h00 et à partir du mois d’avril de 14h30 à 18h30. L’entrée est libre. La prochaine exposition qu’accueillera l’Ar[T]senal sera également une rétrospective, celle du photographe français Stéphane Couturier, du 5 mai au 11 septembre 2017.

Charlyne Didelot

Cet article La grande promenade rétrospective de René Guiette touche à sa fin est apparu en premier sur M Ta Ville.

M Ta Ville

Alzheimer et maladies apparentées : formations gratuites pour les « aidants »

Aujourd'hui en France, 3 millions de personnes sont touchées par la maladie d’Alzheimer, et on dénombre plus de 900.000 malades.

Les actualités d'Eurélien.fr