Actu 28

9 janvier 2017

Le point sur l’Opération Némésis

Le point sur l’Opération Némésis

L’Ocean Warrior et le Steve Irwin se retrouvent pour une séance de ravitaillement et de planification stratégique dans l’océan Austral - Photo de Simon Ager/Sea Shepherd GlobalL’Ocean Warrior et le MY Steve Irwin se retrouvent pour une séance de ravitaillement et de planification stratégique dans l’océan Austral - Photo de Simon Ager/Sea Shepherd Global

Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que notre onzième campagne de défense des baleines en Antarctique a commencé et que le Steve Irwin et l’Ocean Warrior patrouillent l’océan Austral pour mettre fin à la chasse illégale à la baleine.

Le 22 décembre, 3 semaines après le début de la campagne, l’Ocean Warrior a découvert l’un des navires-harponneurs de la flotte baleinière japonaise caché derrière un iceberg. Son harpon étant découvert, le Yushin Maru était clairement en pleine partie de chasse de leurs 333 petits rorquals auto-attribués. Interrompu en pleine chasse, le navire-harponneur a alors tenté de suivre l’Ocean Warrior, mais a été rapidement distancé par le bateau rapide de Sea Shepherd, une première dans une campagne en Océan Austral.

"Nous éprouvons un bonheur mitigé d’avoir trouvé les navires-harponneurs", a écrit le capitaine de l’Ocean Warrior, Adam Meyerson, dans son commentaire Hope Dies Last (L'espoir meurt en dernier)."Cela nous indique que la flotte est proche, ce qui est un grand soulagement, mais désormais notre véritable cible, l’abattoir flottant qu’est le Nisshin Maru, sait où nous sommes et restera introuvable. Le navire-harponneur va transmettre notre position au reste de la flotte et ils changeront tout simplement de zone."

Une semaine plus tard le 31 décembre, le bateau de sécurité nommé Kaiyo Maru #7 a été repéré par l’hélicoptère du Steve Irwin. Il a alors rapidement effectué un virage à 180° pour changer de direction. Ce navire est également un vaisseau de recherche sur le krill et appartient tout comme la flotte baleinière illégale japonaise à l’Institut de recherche sur les cétacés (ICR). Le jour du premier de l’an, malgré une faible visibilité due au mauvais temps, l’hélicoptère du Steve Irwin a réussi à repérer un autre navire-harponneur de la flotte baleinière, le Yushin Maru #3.

L’Opération Némésis a bien démarré. Malgré les conditions difficiles et plusieurs jours de brouillard dense dans l’océan Austral, les navires de Sea Shepherd ont pu localiser rapidement la moitié de la flotte japonaise, même si la zone à couvrir est deux fois plus grande que celle des campagnes précédentes.

Alors que la recherche du Nisshin Maru se poursuit, le moral reste bon au milieu des paysages fabuleux de l’Antarctique où les baleines, les manchots et les oiseaux marins ont été filmés par l’équipe média de la campagne, comme pour rappeler aux capitaines et équipages ce que Sea Shepherd est venu défendre, conserver et protéger.

Opération Némésis : défendre l'Antarctique

"Au cours des années passées, Sea Shepherd a toujours réussi à trouver la flotte baleinière japonaise et à les empêcher d’atteindre leur quota," a déclaré Wyanda Lublink, capitaine du Steve Irwin. "Nous l’avons fait avec un seul navire, parfois avec quatre. Même si nous n’en avons que deux cette année, je suis sûre que le succès sera de nouveau au rendez-vous. Nous avons la chose dont les braconniers japonais sont dépourvus, à savoir la passion pour nos océans, sources de vie, et ces baleines, sensibles et belles. C’est cette passion pour la vie qui vaincra toujours l’avidité et la destruction."

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

Journée portes ouvertes au Pôle universitaire d’Eure-et-Loir

L’antenne de l’Université d’Orléans située à Chartres ouvrira ses portes le samedi 4 février de 9h à 17h.

Les actualités d'Eurélien.fr

« Les dernières news

Janvier 2017
LMMJVSD
5