Actu 28

13 septembre 2016

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Daniel Frard, maire de Vernouillet, évoque la saison culturelle 2016/2017.

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Christophe Ghenassia président du CORDD, nous parle des animations prévues à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine au Moulin de la Bellassiere à Crécy-Couvé

S'abonner gratuitement

Les Journées du Patrimoine au château de Maintenon

Le Salon événement « Le Luxe à la Française », édition 2016, vous invite à vivre des Journées du Patrimoine d’exception au château de Maintenon.

Les actualités d'Eurélien.fr

Un membre de l’équipage de Sea Shepherd menacé de mort par les ‘cartels’ mexicains dans le golfe de Californie

Un membre de l’équipage de Sea Shepherd menacé de mort par les ‘cartels’ mexicains dans le golfe de CalifornieLe responsable de la campagne a été visé alors qu’il est en opération pour sauver le totoaba

Le M/V Farley MowatLe M/V Farley MowatUn membre de l’équipage du M/V Farley Mowat de Sea Shepherd a reçu des menaces de mort anonymes cette semaine alors qu’il est en pleine campagne dans la mer de Cortez.

Le Mowat est actuellement dans le golfe de Californie, au Mexique, pour l’Opération Angel de la Guarda, une campagne destinée à protéger le totoaba, un poisson menacé.

Le navire patrouillait la zone sud de la mer, près de l’île Angel de la Guarda, une section connue pour le trafic de drogue et de totoaba.

Le totoaba est chassé par les braconniers uniquement pour sa vessie natatoire, qui est ensuite revendue au marché noir en Chine à plus de 20 000 dollars le kilo. En raison de sa forte valeur marchande, la vessie de totoaba est fréquemment surnommée la « cocaïne aquatique ».

Le 7 septembre, alors que le Mowat était rentré dans la zone nord pour se ravitailler, le responsable de la campagne, JP Geoffroy, originaire du Chili, a déclaré avoir reçu un appel téléphonique à approximativement 19h, le prévenant de ne pas laisser le bateau repartir vers le sud.

« Ils connaissaient mon nom, celui de ma mère, celui de ma fille, l’adresse de mon domicile au Chili, et ils savaient à quoi je ressemblais, » a déclaré Geoffroy. « Ils connaissaient le nom du bateau, ses mouvements, et ils ont dit que si nous retournions au sud, ma fille et moi étions morts. »

Paul Watson, le fondateur de Sea Shepherd, a déclaré qu’il ne prenait pas cette menace à la légère.

« Sea Shepherd prend ces menaces de violence très au sérieux, surtout dans les zones à haut risque, mais elles ne nous empêcheront pas de continuer. Ce que nous faisons est dangereux, nous savons que c’est dangereux, mais les enjeux sont trop importants pour reculer devant les menaces de criminels qui tentent de mettre en péril la vie et la survie de nos clients marins. »

« Lorsque nous recevons des menaces, cela confirme simplement que nos campagnes sont efficaces et réussissent, » a déclaré David Hance, chef des opérations. « Nous ferons le nécessaire pour protéger les membres de notre équipage, et nous ne nous replierons pas. Les menaces ne nous écarteront jamais de notre mission, qui est de protéger les océans et la vie des animaux marins. »

Nous sommes le cartel

D’après Geoffroy, les personnes qui l’ont appelé n’ont pas demandé d’argent. Leur seule exigence était que le Mowat ne retourne pas dans la partie sud de la mer de Cortez.

« Ils ont dit ‘Nous sommes le cartel’, bien qu’ils n’aient pas précisé à quel cartel ils appartenaient, » a rapporté Geoffroy. La menace a été signalée aux autorités mexicaines et des mesures de sécurité supplémentaires sont dès à présent prises par Sea Shepherd, compte tenu de l’incident.

« Cela ne nous empêchera pas de continuer notre travail dans le sud, » a déclaré Geoffroy au sujet de la menace. « Notre mission, c’est d’être là pour retirer les filets de pêche illégaux et collaborer avec les autorités mexicaines pour empêcher l’extinction d’espèces telles que le totoaba, ainsi que d’autres animaux menacés. »

Heureusement, depuis le lancement de l’Opération Angel de la Guarda le mois dernier, aucun totoaba n’a été retrouvé pris au piège des filets retirés par Sea Shepherd. En revanche, l’équipage a récemment retrouvé le corps d’un lion de mer ayant péri alors qu’il était enchevêtré dans l’un de ces filets maillants illégaux.

Lorsque Sea Shepherd était arrivé sur les lieux, un lion de mer mâle nageait autour du cadavre flottant, refusant de l’abandonner. Celui-ci était ensuite resté observer les membres de Sea Shepherd alors qu’ils sortaient l’animal des filets et procédaient convenablement à l’élimination du corps.

Les filets maillants sont interdits au Mexique, bien qu’ils continuent d’être utilisés illégalement. Regardez la vidéo ci-dessous (en anglais) et découvrez comment Sea Shepherd localise, récupère et élimine les filets maillants du golfe de Californie.

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

« Les dernières news

Septembre 2016
LMMJVSD
4
51011
17
2425