Actu 28

18 juin 2016

BELLE RENCONTRE ET BEAUX PAYSAGES AUX USA POUR LES AVENTURIERS

INFO 09/2016
Vendredi 3 juin 2016

RENCONTRE EXTRAORDINAIRE
Depuis 10 ans que nous sommes sur les routes, à vélo, nous ne l'avions jamais croisé. Il fallait bien que cela arrive un jour ! C'est à Portland, le 20 mai dernier, que nous avons rencontré Heinz Stücke. Cet Allemand de 76 ans parcourt le monde à vélo depuis 1960, depuis qu'il a 20 ans. Il a été cité dans le Guinness des records en tant que personne ayant le plus voyagé au monde. En 1996, il avait déjà traversé tous les pays du monde, mais il lui semblait ne pas avoir passé suffisamment de temps dans certains pays. Il a dépassé les 600 000 km en 2006. Il est aujourd'hui en semi-retraite ; il est payé par la société Brompton pour continuer à rouler avec un vélo pliant de la marque (photo 1), mais il ne parcourt plus guère de grandes distances. Il emprunte volontiers les transports en commun pour se rendre d'une ville à l'autre. Néanmoins, son matelas mousse, son sac de couchage et sa tente de camping sont toujours arrimés à son vélo.

MULTNOMAH FALLS
Dan, chez qui nous sommes logés à Portland, vient de perdre son emploi. Après douze ans dans la société, on lui annonce, ce matin-là, quand il arrive à son bureau, qu'il peut retourner chez lui. C'est comme ça aux USA.
Il a subitement du temps de libre. Il nous propose de nous emmener aux cascades de Multnomah, à environ 50 km à l'est de Portland. Avec 189 m de hauteur, c'est la plus haute cascade en Oregon (photos 2 et 3).

DEMI-TOUR
Pour nous rendre à Astoria, nous avons préféré longer la Columbia River par la route 30. Il y a plus court pour rejoindre la côte Pacifique, mais nous souhaitions passer par Astoria (voir carte de l'info 08/2016). Il y a d'autres routes pour aller à Astoria, plutôt que de reprendre en partie une route déjà empruntée, mais ç'aurait été par la montagne, avec un dénivelé positif de plus de 1 500 m au lieu de 900 m le long de la Columbia River. De plus, la météo faisant plutôt grise mine, les itinéraires traversant la montagne présentaient peu de possibilités d'abris et d'hébergements.
Par conséquent, nous sommes passés une seconde fois à Scappoose et nous avons été reçus une seconde fois chez Ramona et Lenni, dans leur maison flottante (photo 4). Expérience intéressante de se sentir flotter sur l'eau, en compagnie du héron, habitué des lieux (photo 5). Nous avons eu la chance de pouvoir observer un lion de mer en train de pêcher autour de la maison.
Plus loin, le long de la Columbia River, le route s'élève à plusieurs reprises pour dévoiler des points de vue sur cette région bien verte (photo 6).

ASTORIA
Après avoir tourné un peu en rond, entre Vancouver et Astoria (1 840 km au lieu de 580 km par la route la plus directe), nous allons maintenant descendre en droite ligne, le long de la côte Pacifique, jusqu'à San Francisco.
La ville d'Astoria est surtout connue pour son pont de plus de 6,5 km qui franchit la Columbia River entre Megler, dans l'Etat de Washington et Astoria, en Oregon (photos 7 et lunettes de soleil.
La colonne d'Astoria, inaugurée en 1926, est sculptée d'une frise historique représentant le Nord-Ouest américain, de l'époque des Indiens à l'arrivée du rail en 1893 (photo 9). Construite au sommet d'une colline de 183 m et haute de 38 m, elle laisse découvrir, après avoir grimpé 164 marches, des milliers de km2 de forêts (photo 10), et de l'autre côté le fameux pont (photo 11).
C'est aussi à Astoria que nous passons un long moment à observer, une fois de plus, les rochers qui bougent et qui puent : les lions de mer (photo 12).

VAGUE ECOLO
Une vague écolo souffle sur l'Ouest américain. Tant au Canada qu'à l'ouest des USA, les initiatives en faveur du développement durable s'intensifient. On a pu constater que le tri des déchets est bien organisé (photo 13) et que les fast-foods (McDonald's et Starbucks) font un réel effort pour le recyclage (photo 14).
D'autre part, les voitures électriques sont de plus en plus courantes dans les rues, notamment en ville. Le moindre parking est équipé de stations de recharge, le plus souvent gratuites pour les recharges lentes. Les policiers montrent l'exemple (photo 15).
La société ELF a conçu un tricycle électrique qui n'a même plus besoin d'être branché pour être rechargé (photo 16). Il est muni de panneaux solaires rechargeant ses batteries pendant l'utilisation. Il faut toutefois éviter de rouler la nuit, auquel cas il faudra pédaler fort pour emmener les 60 kg de l'engin. 10 000 € tout de même, options comprises, pour s'offrir cet engin qui semble de construction bien fragile.

Légendes des photos :
09-01) 56 ans que cet Allemand parcourt le monde à vélo !
09-02 et 03) Multnomah Falls : avec 189 m, c'est la plus haute cascade en Oregon
09-04) chez Ramona et Lenni, dans la maison flottante
09-05) un habitué des lieux
09-06) la route n'est pas plate le long de la Columbia River pour dégager de tels points de vue
09-07 et 08) 6,5 km de long, ce pont est la fierté de la ville d'Astoria
09-09) la colonne d'Astoria
09-10) vue sur la forêt…
09-11)… et sur le pont
09-12) encore un endroit où s'entassent les lions de mer
09-13) exemple de tri des déchets, dans tous les bâtiments
09-14) les fast-foods mettent en sachet le marc de café, distribué gratuitement, pour le compost du jardin
09-15) la police patrouille en électrique
09-16) tricycle solaire : www.organictransit.com

A très vite
Isabelle et Bruno
www.roueslibres.net

L'info Drouaise

80 km, cross et marathon du Mont Blanc: la canicule annoncée

Au fil des jours la température ne cesse de monter dans les prévisions météo.

Il ne faudra pas oublier sa casquette ni le camel bag rempli de bière bien fraîche.

Les Maratouristes DREUX 28