Actu 28

Les infos de l'Agglo du Pays de Dreux

La météo de Dreux

Your-Meteo.fr

Tentative de suicide à bord du navire braconnier Thunder

Tentative de suicide à bord du navire braconnier Thunder

L’équipage du Thunder, suspecté d’être issu du trafic d’êtres humains dénoncé par la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée. Photo: Simon AgerL’équipage du Thunder, suspecté d’être issu du trafic d’êtres humains dénoncé par la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée. Photo: Simon AgerSea Shepherd demande aux marines nationales d’intercepter ce navire "négrier".

Dans une communication radio avec le Bob Barker et le Sam Simon, le capitaine du navire braconnier recherché par Interpol a rapporté qu'un des membres de son équipage, qui serait de nationalité indonésienne, a tenté de se suicider

La nouvelle arrive à la suite de la radiation de l’immatriculation du Thunder, le Nigéria lui ayant retiré son pavillon pour violation des conditions d’enregistrement, ce qui fait officiellement du Thunder un navire pirate apatride, comme le définit la Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer* (UNCLOS).

Suite à cette tentative de suicide, le Bob Barker a envoyé un de ses petits bateaux pour essayer de passer des messages à l’équipage indonésien du Thunder dans des bouteilles en plastique. Les messages disaient que les bateaux de Sea Shepherd étaient prêts et équipés pour accueillir à leur bord non seulement le membre d’équipage blessé, mais aussi tout l’équipage du Thunder.

Les messages ont été interceptés par les officiers du Thunder, à priori d’origine espagnole, et jetés à l’eau.

Le capitaine du Thunder a alors envoyé un message radio au Bob Barker disant que l’équipage indonésien ne voulait plus aucune communication avec les navires de Sea Shepherd. Un autre homme, s'identifiant comme "chef de l’équipage indonésien", a lu ensuite un communiqué préparé en espagnol, déclarant que le capitaine était "une bonne personne" et qu’ils ne voulaient pas recevoir d’autres messages de Sea Shepherd.

Un équipier du Sam Simon parlant indonésien a répondu en Bahasa (une langue indonésienne locale) pour vérifier la véracité de cette déclaration. Le capitaine du Thunder a rétorqué que le chef de l’équipage indonésien était "parti se coucher" et que Sea Shepherd ne pouvait plus lui parler.

En dépit de demandes d’informations complémentaires, le capitaine du Thunder a refusé de donner le nom du chef de l’équipage indonésien, ou le nom de l’agence de recrutement de l’équipage. Il a aussi déclaré que le navire était équipé pour rester encore neuf mois en mer.

Peter Hammarstedt, capitaine du Bob Barker, a renouvelé la proposition de Sea Shepherd de prendre à son bord l’équipage du Thunder. Le capitaine du Thunder a décliné l’offre.

Le Bob Barker lors de sa confrontation en haute mer avec le Thunder, qui est maintenant radié des registres de son pays d’attache, le Nigéria. Photo: Giacomo GiorgiLe Bob Barker lors de sa confrontation en haute mer avec le Thunder, qui est maintenant radié des registres de son pays d’attache, le Nigéria. Photo: Giacomo GiorgiLe capitaine Hammarstedt a déclaré : "Je suis convaincu que l’équipage indonésien du Thunder est issu du trafic d’êtres humains tel que défini par la Convention des Nations-Unies contre la criminalité transnationale organisée*, en particulier le Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes (Résolution 55/25 de l'Assemblée générale) et le Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer (résolution 55/25 de l'Assemblée générale). Je pense également que l’équipage est retenu contre son gré et je sais qu’ils ne sont pas en mesure de communiquer librement - et ce à bord d’un navire suspecté de nombreux crimes liés à la pêche et qui a fait preuve de violence envers mon équipage. La tentative de suicide à bord du Thunder et l’intention manifeste du capitaine de rester en mer me donne de bonnes raisons de craindre qu’il n’y ait des blessés et des morts sur ce navire si aucun gouvernement n’intervient. »

A la lumière de ces derniers évènements, Sea Shepherd a demandé l’appui des marines du monde entier pour intervenir et arrêter immédiatement le Thunder.

Le capitaine du Sam Simon, Sid Chakravarty, rappelle que "l'article 99 de la Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer stipule que tout état doit prendre des mesures efficaces pour prévenir et réprimer le transport d’esclaves sur les navires autorisés à battre son pavillon et pour empêcher l'utilisation illégale de son pavillon à cette fin. En outre, l'article 110 de la Convention autorise les marines nationales à arraisonner un navire rencontré en haute mer s’il y a de sérieuses raisons de soupçonner que le navire est sans nationalitéou qu’il se livre au transport d’esclaves. Le Thunder est maintenant à la fois sans nationalité et selon toute évaluation raisonnable, il doit être considéré comme se livrant au transport d’esclaves. Au nom de la dignité humaine, conformément au droit international, les gouvernements responsables doivent immédiatement envoyer leur marine pour intervenir et faire cesser cette prison flottante".

Le Bob Barker est engagé dans cette course poursuite du Thunder depuis 100 jours depuis qu’il l’a intercepté le 17 décembre 2014 sur le banc Banzare en Antarctique.

Ce navire braconnier est le plus connu d’une liste de six navires INN encore en activité, que Sea Shepherd a appelés "Bandit 6" - connus pour cibler les légines vulnérables de l’océan Austral.

Ces navires sont la cible de la 11ème campagne de Sea Shepherd dans l’océan Austral, l’opération Icefish. La campagne, qui a commencé en décembre 2014, est la plus longue campagne en mer sans interruption de toute l’histoire de Sea Shepherd.

*Convention des Nations-Unies contre la criminalité transnationale organisée
*Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer (UNCLOS)

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

La position de François Dhaene sur l'attirance intéressée de la FFA pour le trail

Francois Dhaene, vainqueur 2014 de l'ultra trail du Mont Fuji, de l'UTMB, de l'Ice trail Tarentaise, du Grand Raid de la Réunion, vient de publier une chronique au sujet de l'attirance actuelle de la FFA pour le trail, les trailers et les énormes sommes d'argent que cela engendre…..

Les Maratouristes DREUX 28

Courses des Cinq Moulins, André Dussoulier fait le point à 2 jours du départ

Un petit point à 2 jours,

Nous avons ce soir 417 engagés (254 sur le 10 km et 153 sur le semi) c'est à dire déjà plus que le nombre d'arrivants de l'année dernière, nous devrions avoir environ 500 participants.

Quelques athlètes Africains seront présents sur le semi , il devrait y avoir une course de bon niveau avec peut être un vainqueur Ethiopien pour la 4ème année consécutive ?  parmi

Les Maratouristes DREUX 28

Bures-sur-Yvette, station de trail inaugurée samedi

Si vous ne savez que faire ce samedi, allez à Bures-sur-Yvette. Notre ami Papy Turoom du Raid 28, nous informe que Bures, ville d'arrivée des courses du raid 28, sera reconnue officiellement samedi comme station de trail.

Les Maratouristes DREUX 28

RTV 95.7 Podcast : Le Mag

Emission spéciale Elections Départementales 2015 sur Dreux 1 & Dreux 2

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Dans la chronique Regards d'Ailleurs, découvrez les 3 bonnes raisons d’aller voir le film "Animal Kingdom" de David Michôd.

S'abonner gratuitement

Courses des Cinq Moulins, quatre Maratouristes inscrits

Mercredi, il y avait quatre Maratouristes inscrits sur les courses des Cinq Moulins qui auront lieu dimanche 29 mars. 

Sophie H. est seule sur le semi-marathon alors que Denis, Isabelle et Jean-Philippe sont sur le 10 km. 

On rappellera que ces deux épreuves sont qualificatives pour les championnats de France.Minima.semi-marathon, 1h55' pour les V2F (trop facile pour Sophie !)10 km, 40'

Les Maratouristes DREUX 28

Opération IceFish : la plus longue traque de l'histoire maritime continue...

Opération IceFish : la plus longue traque de l'histoire maritime continue… (avec le renfort d'un navire de pêche légale)

98 jours à la poursuite du Thunder98 jours à la poursuite du Thunder.

Ce fût un choc pour l'équipage du Thunder et une véritable joie et un soulagement pour celui du Bob Barker quand le Sam Simon arriva hier avec des provisions. Des fruits et des légumes frais de l'île Maurice et du carburant supplémentaire.

Tous les espoirs du Thunder de voir le Bob Barker manquer de carburant ou de provisions ont été balayés par l'apparition du Sam Simon.

Et comme si cela n'était pas suffisant pour décontenancer les officiers du Thunder, un autre navire arriva. Cette fois un navire de pêche, l'Atlas Cove, de la compagnie Austral Fisheries.

Les marins à bord de l'Atlas Cove savent très bien les dommages que cause la pêche illégale, capable de prendre des millions de tonnes de poissons à la mer, sans aucune régulation, sans aucun contrôle et en toute impunité. La compagnie Austral Fisheries soutient Sea Shepherd dans son action pour stopper la pêche illégale de la légine.

Message du président David Carter de la compagnie Austral Fisheries :

"Nous avons été très impressionné par les actions réussies de Sea Shepherd en si peu de temps. La poursuite du Thunder a permis d'attirer l'attention internationale sur le problème de la pêche illégale de la légine […] Nous espérons que les officiers et les propriétaires du Thunder seront traduits en justice lorsqu'ils arriveront enfin à un port.

Je suis très heureux que nous ayons pu apporter un modeste soutien moral au capitaine et à l'équipage du Bob Barker à cette occasion et je suis sûr qu'une collaboration de tous les intervenants pourra mettre un terme à ce fléau dans l'océan Austral."

Aujourd'hui, le Sydney Morning Herald a publié un article à propos de cette poursuite continue :

"Le capitaine Peter Hammarstedt de Suède sur le Bob Barker et le capitaine Sid Chakavarty d'Inde sur le Sam Simon et leurs équipages respectifs, ont orchestré la plus grande perturbation des activités de pêche illégales dans l'histoire."

98 jours à la poursuite du Thunder98 jours à la poursuite du Thunder

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

RTV 95.7 Podcast : La Chronique de Pierlouim

Durant une centaine d'années, des femmes furent à la tête du comté de Dreux. Parmi celles-ci : Marie II de Bourbon (1606-1692), princesse de Carignan et comtesse de Soissons et de Dreux.

S'abonner gratuitement

Sortir ce week-end en Eure-et-Loir / 27 - 29 mars

Une sélection de sorties pour ce week-end : exposition, théâtre, concert, nature, jeune public… de la culture et des loisirs partout et pour tous, pour vous donner envie de sortir en Eure-et-Loir.

RSS