Actu 28

Les infos de l'Agglo du Pays de Dreux

La météo de Dreux

Your-Meteo.fr

Sons et Lumières d' un soir d' été ...

après un dernier " requiem" 

pour " Elle "

 les roses se sont tues ,

pour laisser exploser une toute nouvelle polyphonie…

Celle des hortensias par exemple…

" Dans un minimum 

De temps

Mettre un maximum

De chant…"

s' y est mêlé mon fier hémérocalle , nouveau venu en mon jardin .

" Le chant de certaines fleurs

Est à cappella

La scabieuse par exemple  "

Les carnets de Mathilde

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Michaële de La Giroday, 1ère adjointe à la ville de Dreux en charge de l’action sociale et de l'accessibilité, Cécile Cabrita, directrice du CCAS de Dreux et Daniel Catalan, directeur de l’OPHD, s'expriment à l'occasion de la signature de convention de pa

S'abonner gratuitement

RTV 95.7 Podcast : Music & News

Gérard Hamel, maire de Dreux et président de l’Agglo du Pays de Dreux, parle de l'avancée du chantier Pôle Gare.

S'abonner gratuitement

Le capitaine du Thunder et ses officiers devant les tribunaux à la suite de l’Opération Icefish

Le capitaine du Thunder et ses officiers devant les tribunaux à la suite de l’Opération Icefish

Le Bob Barker et le Sam Simon à la poursuite du Thunder - Photo: Simon AgerLe Bob Barker et le Sam Simon à la poursuite du Thunder - Photo: Simon AgerLe capitaine, l’ingénieur en chef ainsi que le second mécanicien du tristement célèbre navire braconnier Thunder ont été accusés de pollution, pilotage imprudent, falsification et négligence par la justice à São Tomé et Príncipe.

Ces chefs d’accusation ont été énoncés dans un tribunal local ce vendredi 3 juillet 2015, après trois mois d’enquête sur le naufrage du navire pirate dans les eaux de cette île d’Afrique de l’Ouest le 6 avril dernier.

Le capitaine chilien Luis Alfonso Rubio, l’ingénieur en chef Agustin Dosil Rey ainsi que le second mécanicien Luis Mighel Perez Fernandez, tout deux espagnols, ont été assignés à résidence et il leur est interdit de quitter le pays en attendant le jugement.

Le naufrage du Thunder a mis un terme à la poursuite record de 110 jours par le navire de Sea Shepherd, le Bob Barker.

La poursuite a commencé au moment où le navire de conservation a intercepté les braconniers en pleine activité de pêche illégale de légine australe au Banc Banzare en Antarctique ; une région régie par la CCAMLR (Convention sur la Conservation de la Faune et de la Flore Marines de l’Antarctique).

Sea Shepherd pense que le Thunder a été intentionnellement sabordé afin de supprimer les preuves de pêche illégale dans cette zone régie par la CCAMLR.

Les navires Bob Barker et Sam Simon, commandés respectivement par le suédois Peter Hammarstedt et l’indien Sid Chakravarty, ont secouru la totalité des 40 membres de l’équipage du Thunder, qui ont tous embarqués dans des canots de sauvetage avant que le navire coule.

Le plus célèbre des navires de braconnage,le Thunder a été intentionnellement sabordé par son propre capitaine et ses officiers - Photo: Simon AgerLe plus célèbre des navires de braconnage, le Thunder a été intentionnellement sabordé par son propre capitaine et ses officiers - Photo: Simon AgerDes membres de l’équipage de Sea Shepherd ont pu monter à bord du Thunder avant qu’il ne soit totalement submergé et y récolter des preuves, notamment une légine congelée, qu’ils ont remis ensuite à la police.

Les capitaines Hammarstedt et Chakravarty ont rapporté les détails de l’incident et du sauvetage aux autorités et à Interpol. Ces informations ont permis l’arrestation de la totalité des membres d’équipage du Thunder à leur arrivée à São Tomé et Príncipe, où le capitaine et les deux officiers sont toujours détenus.

Les capitaines du Bob Barker et du Sam Simon ont félicité toutes les personnes impliquées dans l’enquête et plus particulièrement les autorités de São Tomé et Príncipe.

"Quand l’Opération Icefish a commencé, nous avons juré de conduire ces braconniers hors des zones d’ombre de l’océan Austral et devant la justice. Grâce à la coopération d’un réseau de mise en application des lois internationales et des autorités de São Tomé et Príncipe, qui ont mené l’enquête sur le Thunder, cette promesse a été tenue" a déclaré le capitaine Hammarstedt.

"Les autorités de São Tomé et de Príncipe ont fait preuve d’un grand engagement en vue de rétablir la justice dans l’affaire du Thunder" a dit le capitaine Chakravarty. "En commençant par l’accueil que l’équipage du Thunder a reçu lors de leur arrivée à São Tomé et Príncipe en débarquant du Sam Simon, puis avec les déclarations enregistrées en Allemagne par Sea Shepherd, et enfin en accusant formellement les officiers dans leur tribunal local, les autorités ont prouvé que l’engagement et la coopération sont des outils qui permettent de s’attaquer aux crimes de braconnage international. Couvrant 4 océans, 6 pays et de multiples nationalités, le succès de l’Opération Icefish se poursuit".

Le Thunder était le plus célèbre des six navires de braconnage, surnommés par Sea Shepherd les "Bandit 6", recherchés par Interpol pour pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) de la légine, une espèce vulnérable de l’océan Austral.

Ces braconniers ont été la cible de la 11ème campagne de défense de l’océan Austral de Sea Shepherd, l’Opération Icefish, lancée en décembre dernier.

Depuis le lancement de l’Opération Icefish, les six navires braconniers ont été localisés et sont maintenant hors d’état de nuire. Plusieurs enquêtes sont actuellement en cours sur les activités illégales de ces navires.

La totalité des 40 membres de l’équipage du Thunder ont tous embarqués par les équipages de Sea Shepherd avant que le navire Thunder coule - Photo: Jeff WirthLa totalité des 40 membres de l’équipage du Thunder ont tous embarqués par les équipages de Sea Shepherd avant que le navire Thunder coule - Photo: Jeff WirthLes informations fournies par Sea Shepherd ont permis l’arrestation de la totalité des membres d’équipage du Thunder à leur arrivée à São Tomé et Príncipe - Photo: Jeff WirthLes informations fournies par Sea Shepherd ont permis l’arrestation de la totalité des membres d’équipage du Thunder à leur arrivée à São Tomé et Príncipe - Photo: Jeff Wirth

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

Cross du Mont Blanc, le compte-rendu de Franco

Voici quelques lignes sur ma course.

C'était pour la troisième fois que je prenais le départ du  cross du Mont-Blanc. 

Edition un peu spéciale pour moi cette année car ma préparation n'était vraiment pas optimale, mais surtout j'étais accompagné de Mathilde et Jérémy, qui effectuera son premier marathon du Mont-Blanc le lendemain. c'est donc après un arrêt de plusieurs mois que je me

Les Maratouristes DREUX 28

Le Sam Simon a rejoint les Iles Féroé

Le Sam Simon a rejoint les Îles Féroé

Le Sam Simon arrivant aux Îles Féroé - Photo: Iraultza IzquierdoLe Sam Simon arrivant aux Îles Féroé
Photo: Iraultza IzquierdoHier, à environ 13h00 heure locale, le navire de Sea Shepherd, le Sam Simon, immatriculé aux Pays-Bas, est arrivé à Sund dans le port de Tórshavn aux Îles Féroé.

Le Sam Simon rejoint donc un autre navire de la flotte de Sea Shepherd, le Brigitte Bardot, sous pavillon australien, et une équipe internationale de volontaires à terre, pour l’organisation de l’Opération Sleppid Grindini, la campagne de défense des globicéphales 2015.

Trois douaniers sont montés à bord du Sam Simon à son arrivée, l’ont inspecté et quitté dans la foulée. La police locale était également présente à Sund pour venir à la rencontre du navire Sea Shepherd, mais n’est pas montée à bord.

Le capitaine canadien Lockhart MacLean rapporte "Nous avons reçu une validation dans un environnement très courtois de la part des douaniers, et notre agent a été d’une grande aide. Nous avons hâte d’être aux Îles Féroé."

Sea Shepherd s’oppose depuis le début des années 1980 à la sinistre et célèbre chasse au rabattage des cétacés des Îles Féroé, connue sous le nom de grindadráp ou grind.

Le grindadráp est le plus grand massacre de mammifères marins en Europe, et est largement critiqué pour être cruel et inutile.

Chaque grind suit une mécanique élaborée en amont qui débute lorsque les baleines et les dauphins visés sont poursuivis par une flotille de petits bateaux du large jusqu’aux eaux peu profondes.

Le pavillon de courtoisie est hissé alors que le Sam Simon arrive à Sund - Photo: Nik TsoutsosLe pavillon de courtoisie est hissé alors que le Sam Simon arrive à Sund - Photo: Nik TsoutsosLes animaux paniqués s’échouent ou sont trainés sur les plages par leurs évents à l’aide de crochets (blásturkrókur). Les animaux sont alors abattus devant les membres de leur famille, leur agonie pouvant durer près de quatre minutes.

Le grindadráp provoque la mort lente, poignante et traumatisante de ces cétacés, dont les liens familiaux intimes et leur capacité à souffrir sont bien documentés. En plus de la souffrance physique, les baleines subissent le traumatisme dès le début de la chasse, jusqu’à leur dernier souffle.

La saison 2015 de tueries a débuté de manière sanglante le samedi 6 juin, lorsque 154 globicéphales ont été tués sur la plage de Miðvágur sur l’île de Vágar au nord-ouest des Îles Féroé. Le grind s’est déroulé avant l’arrivée de Sea Shepherd, et est le plus grand massacre dans la région depuis 2013.

Un deuxième massacre s’est déroulé le 29 juin à Hvannasund dans le nord de l’archipel. Les volontaires Sea Shepherd à terre ont pu filmer et photographier l’exécution d’un groupe de 22 globicéphales.

La responsable des équipes sur terre, Rosie Kunneke, était sur place au moment du massacre de Hvannasund. Elle déclare : "Le grindadráp est de la cruauté déguisée en culture. À cette époque, il est simplement inacceptable d’utiliser la tradition comme une excuse pour infliger de la souffrance à autrui".

L’Opération Sleppid Grindini est la sixième campagne Sea Shepherd aux Îles Féroé. Ce sera la plus forte présence en mer de l’organisation dans la région jusqu’à présent.

>Le massacre sanglant des cétacés offre un contraste saisissant avec la beauté naturelle des Îles Féroé - Photo: Enric GenerLe massacre sanglant des cétacés offre un contraste saisissant avec la beauté naturelle des Îles Féroé
Photo: Enric Gener

Sea Shepherd News - Sea Shepherd FR

Tous les résultats des athlètes de la région Centre - la Nouvelle République


la Nouvelle République

Tous les résultats des athlètes de la région Centre
la Nouvelle République
Aboularab (ESP Dreux), 61''30. Finale 3 : 5. Aubry Manon (AJ Blois-Onzain), 64''09. 400 m haies. Finale 2 : 1. Betermin-Tricoche (Indre AC/Le Blanc), 67''79. Finale 3 : 2. Bonnaud (US Avord), 68''96. 800 m (finale 1) : 2. Sénéchal (AJ Blois-Onzain), 2…

et plus encore »

Dreux - Google Actualités

Subvention municipale, c'est l'heure de faire la demande...

La fin de l'année scolaire correspond avec la dépose en mairie de notre demande de subvention municipale. C'est dire le travail imposé à Martine et Philippe en cette période. 

Surtout à Martine la trésorière. JJ et Christine qui l'ont précédée à ce poste savent ce dont il s'agit. 

Photos prises lors de la dernière réunion de la commission financière des Maratouristes

Les Maratouristes DREUX 28

La Montagn'hard, c'est parti pour nos amis

Nicolas est parti sagement sur la Montagn'hard 100. Il est 127ème sur 211 classés au ravito des Toilles  (km12,5). Il a mis 2h07 pour y arriver. Il lui faut maintenant grimper le Prarion (au-dessus des Houches) avant de plonger sur Bionnassay.Le depart a été donné à 5 heures ce matin.

Didier est pour sa part parti à 7 heures. Il va bientôt arriver aux Toilles.

Les Maratouristes DREUX 28

La Montagn'hard: Didier très heureux de sa course

Sur la route du retour des Alpes après sa folle et chaude course d'hier, Didier a bien voulu, entre deux sommes, répondre aux questions de nos envoyés spéciaux.

"Ce fut dur. Il a fallu faire attention aux barrières. À Tré la Tête, le contrôleur m'a dit qu'il fallait 2 heures pour rejoindre les Contamines. Et la barrière était dans 1h45. J'ai fait une descente rapide en une demi-heure jusqu'à

Les Maratouristes DREUX 28